Les Églises Chrétiennes de Dieu

[172]

 

 

 

Né de Nouveau [172]

 

(Édition 2.0 19960727-20000712-20150522)

 

 

La plupart des personnes connaissent le terme être né de nouveau dans un sens chrétien. La plupart ne comprennent pas le processus impliqué et la signification du terme. Christ a fourni l'enseignement sur ce sujet tel qu’enregistré par Jean dans Jean 3:1-21. Cette étude examine l'explication biblique et expose les différences alarmantes avec celle employée par la plupart des groupes chrétiens.

 

 

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

(Copyright © 1996, 2000, 2015 Wade Cox et Tom Schardt)

(Tr. 2009, rév 2015)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/ et http://french.ccg.org/

 


 Né de Nouveau [172]

 


La plupart des personnes connaissent le terme être né de nouveau dans un sens chrétien. La plupart ne comprennent pas le processus impliqué et la signification du terme.

 

Inhérent au message du sacrifice de Christ et à la Nouvelle Alliance est l'appel de Dieu d’un peuple à être des pierres vivantes et des constructeurs dans le Temple spirituel de Dieu avec les prophètes, les apôtres, et le Messie étant la pierre angulaire.

 

Ce message important frappe au cœur et à l’essence même de ce que cela signifie pour ceux qui sont appelés par Dieu à venir dans le corps du Berger/Messie et à devenir le Temple ou le Naos du Dieu vivant par l'Esprit Saint pour être des participants de la nature divine de Dieu. Ceci est l'une des vérités les plus fascinantes et les plus importantes révélées par Dieu par le sacrifice du Messie que l'on peut venir à connaître et à apprécier profondément. Véritablement saisir dans sa vie un appel à la conversion par Dieu à travers l'Esprit Saint et se voir accorder une nouvelle vie en tant que fils de Dieu pour être placé dans Son Temple pour servir dans le sacerdoce de Melchisédek sous le Messie, c’est un immense privilège et une énorme responsabilité.

 

Ce privilège est obtenu par le processus d’être Né de Nouveau.

 

 Christ a donné l'enseignement sur ce sujet tel qu’enregistré par Jean dans Jean 3:1-21. Il y a un certain nombre de concepts impliqués dans le texte qui sont négligés dans la répétition charismatique moderne du terme né de nouveau.

 

Jean 3:1-21 Mais il y eut un homme d’entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs, 2 qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit : Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu ; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est avec lui. 3 Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. 4 Nicodème lui dit : Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ? 5 Jésus répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. 6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. 7 Ne t’étonne pas que je t’aie dit : Il faut que vous naissiez de nouveau. 8 Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit ; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit. 9 Nicodème lui dit : Comment cela peut-il se faire ? 10 Jésus lui répondit : Tu es le docteur d’Israël, et tu ne sais pas ces choses ! 11 En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu ; et vous ne recevez pas notre témoignage. 12 Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes ? 13 Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel. 14 Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé, 15 afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. 16 car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. 18 Celui qui croit en lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. 19 Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. 20 Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dévoilées ; 21 mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses œuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Dieu. (LSG)

 

de nouveau est tiré de gennaõ (SGD 1080)signifiant procréer soit du père, soit de la mère et signifie métaphoriquement, se régénérer comme étant ou fait ou ressortir, de nouveau.

 

Dans Jean 3:3 le mot grec pour “né” est SGD # 1080 : Gennáo. À partir du dictionnaire The Complete Word Study Dictionary : New Testament © 1992 par AMG International, Inc. édition révisée, 1993, gennᜠ; de génos (1085), génération, genre, progéniture. “Engendrer en parlant des hommes ; porter en parlant des femmes ; passer, être engendré ou être né. En parlant de Dieu l’engendrement dans un sens spirituel qui consiste à régénérer, sanctifier, éveiller de nouveau, et ennoblir les pouvoirs de l'homme naturel en lui conférant une nouvelle vie et un nouvel esprit en Christ (1Jean 5:1). Par conséquent, les Chrétiens sont dits être nés de Dieu et être les fils de Dieu (Rom. 8:14 ; Gal. 3:26 ; 4:6)".

 

En outre, dans Jean 3:3, le mot “nouveau” dans le grec peut correctement être traduit par “d’en haut.” En d'autres termes, Jean 3:3 peut lire "né d'en haut". Le mot grec "nouveau" est ánœthen, SGD #509. “Gennáo” et “ánœthen” sont rendus dans les différentes traductions de la Bible du verset 3 comme : né de nouveau, né d'en haut, né de nouveau d'en haut, nés de nouveau, et engendré de nouveau.

 

Christ parle littéralement d'être né "d’en haut", qui signifie "de Dieu." "En haut" était une expression juive indirecte pour Dieu.

 

À partir du dictionnaire Complete Word Study Dictionary référencé ci-dessus, nous apprenons aussi : NT : (509) ánœthen ; adv. provenant de áno (507), en haut, et le suffixe -alors dénotant provenant de. D’en haut. (I) Du lieu, le sens est de Dieu, implicite dans le "en haut." Les deux significations sont correctes (né de nouveau et né d'en haut) car il s’agit d’une naissance provenant de Dieu et c’est une nouvelle naissance. Dans Jean 3:4, Nicodème le prend clairement pour signifier être né une seconde fois (deúteron [1208]).”

 

Métaphoriquement, dans Jean 3:3 le mot “voir” dans le grec (eidon, SGD 1492) a également de nombreuses connotations. “Voir” le Royaume signifie aussi d'être conscient par la perception, percevoir, connaître, discerner, expérimenter, voir et jouir des privilèges divins, se familiariser, comprendre.

 

La concordance Concordant Literal New Testament de A.E. Knoch traduit le verset 3 comme :

Jean 3:3 Jésus répondit et lui dit : "En vérité, en vérité, je te dis : Si quelqu'un n’est pas engendré de nouveau, il ne peut percevoir le royaume de Dieu."

 

La Bible version Living Oracles (LO) lit comme :

 

Jean 3:3 Jésus, répondant, lui dit : En vérité, je te le dis, à moins qu’un homme ne naisse de nouveau, il ne peut discerner le Règne de Dieu.

 

La traduction de la Bible version Murdoch :

 

Jean 3:3 Jésus répondit et lui dit : En vérité, en vérité, je te le dis, à moins qu’un homme ne naisse de nouveau, il ne peut contempler le royaume de Dieu.

 

La traduction de la Bible version RSV de Jean 3:4 lit : “Nicodème lui dit : “Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il une seconde fois entrer dans le sein de sa mère et naître ?"

 

E.W. Bullinger, dans sa note de bas page de Jean 3:4, déclare : “La question implique une réponse négative. Nicodème ne comprend pas, et utilise le Verbe gennᜠde la mère. Le Seigneur l’utilise du Père, comme signifiant engendrement.” Les érudits grecs sont d’accord avec Bullinger dans cette compréhension.

 

Les enseignants juifs parlaient des gentils convertis au Judaïsme comme commençant une nouvelle vie comme des enfants nouveau-nés ; tout comme les fils adoptifs en vertu de la loi romaine ont abandonné tout statut juridique dans leur ancienne famille quand ils ont fait partie d'une nouvelle famille. Christ parle de conversion, une régénération spirituelle, et Nicodème aurait dû le comprendre. L'obligation pour une personne juive d’être convertie à la vraie foi d'Israël à travers le Messie n’entre jamais dans le processus de pensée de Nicodème.

 

Jean 3:5 est très intéressant. Il lit dans la Bible version CJB : Yeshua répondit : “Oui, en effet, je te le dis, à moins qu’une personne soit née d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu.”

 

Certains interprètent ce verset pour signifier que l’“eau” est le liquide amniotique de la mère qui se développe pendant la gestation. Mais cela signifie-t-il vraiment cela ? Les sources les plus crédibles, faisant autorités qui expliquent ce verset ne s’entendent pas. Par exemple, le commentaire à partir du livre Jewish New Testament Commentary Copyright © 1992 par David H. Stern déclare :

 

“Jean 3:5 née de l'eau et de l'Esprit. L’immersion dans l'eau est liée à la purification rituelle du corps (voir Jean 1:26-34, et Matt. 3:1-17), tandis que l'Esprit Saint donne le pouvoir de se détourner du péché et de vivre une vie sainte ; les deux témoignent des aspects de la purification. C’est pourquoi “né d’eau” ne signifie pas la naissance humaine ordinaire ; en outre, puisque tout le monde est "né d'eau" dans ce sens, il serait stupide pour Yeshua de faire une condition hors de cela avec le mot ‘à moins que’.” (L’emphase est de moi)

 

E.W. Bullinger ajoute plus d’informations importantes dans la définition de l'eau et de l'esprit dans ce verset. Il affirme que ce verset contient une figure de style connue comme un “‘Hendiadys’ (deux pour une), c’est-à-dire deux mots utilisés, mais une chose est signifiée ; pas deux choses, mais une, par laquelle le dernier Nom (esprit) devient un Adjectif superlatif et emphatique, déterminant le sens et la nature du premier Nom (eau), montrant celle-ci d’être l'eau spirituelle : c’est-à-dire, pas l'eau mais l'esprit. Cela doit être rendu ‘de l’eau – oui, l'eau spirituelle’.”

 

Au verset 5, “entrer” dans le Royaume se rapporte au verset 3, et donne un sens à ce que l'on entend par “voir” le Royaume. Métaphoriquement, celui qui a reçu l'Esprit de Dieu discerne et se familiarise avec les privilèges divins du Royaume en y entrant à travers Christ :

 

Colossiens 1:12-14 "... en rendant grâce au Père, qui vous a rendus capables de participer à l'héritage des saints dans la lumière. 13) Il nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transférés dans le Royaume de son Fils bien-aimé, 14) en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.” (RSV)

 

La Bible version New Living Translation (NLT) capture l'essence de Jean 3:6 : “Les êtres humains peuvent reproduire seulement la vie humaine, mais l’Esprit Saint donne naissance à la vie spirituelle.” L’Esprit Saint de Dieu, accessible à travers Christ, produit un nouveau cœur et esprit dans l'homme pécheur. “Tout ce qui est né (SGD #1080) de Dieu surmonte ou triomphe du monde ; et ceci est la victoire qui triomphe du monde, notre foi.” (1Jean 5:4 - RSV)

 

Jean 3:8 dans la traduction Philips de la Bible lit comme suit : “Le vent souffle où il veut, tu peux entendre le son de celui-ci, mais tu n’as aucune idée d'où il vient ni où il va. Ni peux-tu dire comment un homme est né par le souffle de l'Esprit."

 

La Bible version Rotherham traduit Jean 3:8 : “L'esprit, où il se plait, respire et, le son de celui-ci, tu entends ; mais tu ne sais d'où il vient ni où il va : Ainsi, il en est de quiconque est né (SGD #1080) de l'esprit ".

 

Le mot grec pour “vent” au début du verset 8 est en fait pnuema et est traduit par “esprit” à la fin de ce verset. Au verset 8, Christ ne dit pas que les êtres humains physiques deviennent des êtres spirituels quand ils sont nés de nouveau. Cette interprétation est une mauvaise compréhension totale du message du Christ. Quand une personne reçoit l’Esprit Saint ce n’est pas physiquement perceptible, mais c’est discernable par le fruit de l'Esprit produit dans sa vie. L'individu produit maintenant le fruit de l'Esprit Saint qui n’est plus hostile à Dieu ou aux Lois de Son Royaume (Gal. 5:22-25).

 

En résumé, c’est à travers le sacrifice de la Pâque et la résurrection du Messie qui rendent cela possible pour un chrétien vraiment converti et baptisé d’être né de nouveau (1Pierre 1:3-5). La transformation à partir du fait de vivre charnellement à être né de nouveau nécessite que l’Esprit Saint travaille avec l’individu pour le diriger au repentir. C’est un appel à venir à Christ provenant de Dieu, le Père, à se repentir, d’être converti et de bénéficier d’une naissance spirituelle d'en haut. L'individu repentant est ensuite amené au baptême, qui symbolise (1) une mort dans la tombe d'eau et l'enterrement de l’“ancien moi charnel rebelle”, et (2) une résurrection pour marcher littéralement dans la nouveauté d'une vie spirituelle dans le corps du Messie. La personne baptisée reçoit l’Esprit Saint après avoir reçu l'imposition des mains (Actes 8:14-17). L’Esprit Saint travaille maintenant dans l'individu qui possède maintenant la puissance de Dieu pour surmonter ou vaincre la nature humaine, les défauts, et la rébellion contre Lui, et pour participer à la nature divine dans la soumission aux Lois de Son Royaume, pour vivre une nouvelle vie en Christ par la foi, étant ainsi né de nouveau d'en haut. C’est une régénération spirituelle ainsi que le placement dans le corps du Messie par l'Esprit Saint au repentir et au baptême.

 

L'élément de temps de "quand" une personne est “née d’en haut” devient évident à partir des Saintes Écritures que cela se produit durant sa vie physique et après avoir reçu l’Esprit Saint. C’est la vérité du fait d’être né de nouveau telle que révélée par Dieu à travers le sacrifice et la résurrection du Messie. Nicodème aurait dû le comprendre, mais il n'a pas saisi la réalité du message du Messie ainsi que le but ultime de l'intention spirituelle de la Pâque.

 

Les propositions ici sont celles que :

 

1. Une personne qui n'est pas née de nouveau ne peut hériter le Royaume de Dieu.

 

La déclaration est ici basée sur la prémisse que la chair ne peut hériter le royaume de Dieu.

 

1Corinthiens 15:50 50 Ce que je dis, frères, c’est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n’hérite pas l’incorruptibilité. (LSG)

 

Ainsi, l'homme dans son état d’injuste ne peut pas hériter le Royaume.

 

1Corinthiens 6:9-10 9 Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, 10 ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu. (LSG)

 

Voici ce que sont les œuvres de la chair qui sont répétées de nouveau sous différentes formes dans Galates.

 

Galates 5:19-26 19 Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, 20 l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, 21 l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.

 

Les actions qui héritent vraiment le Royaume de Dieu sont énoncées d’après ce texte.

 

22 Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, 23 la douceur, la tempérance ; la loi n’est pas contre ces choses. 24 Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. 25 Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. 26 Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres. (LSG)

 

La foi doit être poursuivie dans l'Esprit. Ainsi, la renaissance doit être spirituelle. Ce n'est pas un concept physique. C'est pourquoi Christ l'a comparé au vent que l'on ne pouvait pas voir. Le processus de l’héritage par la foi et de la patience dans le travail diligent est développé dans Hébreux 6:12.

 

Le Cantique des Cantiques

 

L'intention du Cantique des Cantiques est importante pour la compréhension de la foi, du baptême et de la renaissance.

 

Le Cantique des Cantiques (No. 145) nous donne le but et le sens du livre tout en éclairant son intention qui est clairement messianique, et nous donne une compréhension de la nature de l'Église et de sa relation avec le Messie, comme l'introduction de cette étude l’établit.

 

Dans le Cantique des Cantiques, la femme vierge sulamite est symbolique de l'Église et les expressions hébraïques à son sujet lorsque bien comprises établissent sa connexion avec les paraboles du Christ dans Matt. 25 aux dix vierges, et dans Jean 3 au fait qu’elle soit née de nouveau. La conversion de la femme sulamite, la réception de l'Esprit Saint et le fait de devenir le Temple (Naos) de Dieu à travers le berger se rapportent spécifiquement à ces deux paraboles de Christ.

                                                     
Ici, nous voyons la parabole se concentrer sur et ayant trait à :

Nous allons maintenant nous concentrer sur la réponse du Messie à la question de Nicodème qui s’est produite dans l'obscurité de la nuit au cours de la semaine de la Pâque, alors qu'il était à Jérusalem avec ses disciples observant la Pâque au Temple (cf. Jean 2:23 et Jean 3:2). Le sacrifice de la Pâque du Christ qui est dépeint dans le Cantique des Cantiques 5:3 comme le berger remettant son vêtement symbolise Christ mettant de côté sa vie, et la question posée par le berger “comment pourrais-je la remettre ?” montre le miracle de la résurrection par la puissance de Dieu. C’est le message charnière dans la compréhension de la construction du Temple spirituel de Dieu, et son message montrera qu’être “né de nouveau” se rapporte à l’appel d’un individu à Christ par Dieu pour participer à la construction du nouveau Temple.

 

Une fois que nous comprenons ce que Christ voulait dire dans sa réponse, alors l’aspect de “quand” on est “né de nouveau” devrait devenir évident quant à savoir s’il se produit lors de la réception de l’Esprit Saint de Dieu au baptême, ou en étant “né de nouveau” lors de la résurrection de l’individu. La façon dont nous comprenons la réalité du message du Christ à Nicodème déterminera comment nous mènerons notre vie quotidienne avec lui. Nous allons voir comment notre compréhension et notre réaction au message du Christ se rapporteront à sa parabole des dix vierges dans Matthieu 25:1-12. Les dix vierges ont reçu l’Esprit Saint au baptême, mais seulement cinq sont devenues sages tandis que cinq sont devenues folles et la porte du Royaume a été fermée sur elles.

 

L’intégralité du message du Christ traite des vérités différentes quoique liées dans les Saintes Écritures qui nécessiteront de mettre tous les segments ensemble pour arriver à une compréhension correcte et à la conclusion de ce que cela signifie, et surtout, ce à quoi l'individu doit s’engager pour être “né de nouveau”, qui conduit finalement à se faire accorder la vie éternelle dans la famille de Dieu par l'Esprit Saint à travers le Messie. Cela doit être un engagement total à Dieu (Luc 9:62). Cela nécessite un esprit sans compromis dans l’obéissance contrairement aux cinq vierges folles qui ont développé un esprit de rébellion et de non-respect [d’anarchie] des Lois de Dieu.

 

La parabole du Christ sur être “né de nouveau” présente de nombreux aspects qui doivent être examinés pour comprendre le sens de sa réponse, et être “né de nouveau” ne peut se comprendre lorsqu’isolé de la Loi, des Prophètes, et des Écrits de l'Ancien Testament. Christ répond au manque de compréhension de Nicodème dans ce qu'il essayait de passer à travers lui : "Yeshua lui répondit : "Tu occupes le poste d'enseignant en Israël, et tu ne sais pas cela ?" (Jean 3:10 – provenant de la Bible Complete Jewish Bible – CJB)

 

Nicodème aurait dû comprendre à partir du Cantique des Cantiques au chapitre 7 verset 2 que la référence à` : “Ô fille du prince” se réfère à la Sulamite vierge comme étant “Ô dame-Sulamite née”, ce qui signifie qu'elle doit “naître de nouveau”.

 

Tout d'abord, nous devons comprendre que Dieu n'a pas établi Son système du Temple par l'ancien Israël sans un but plus élevé. Dieu dit à Israël dans Lévitique 26:11-12 : 11Je mettrai Ma résidence (Temple) parmi vous, et je ne vous rejetterai pas. 12 Je marcherai au milieu de vous et serai votre Dieu, et vous serez mon peuple.” Le système entier du Temple de l’Ancien Testament avec son sacerdoce et ses sacrifices préfigurait Christ et son corps, qui sont les élus pour être le Temple ou Naos de Dieu (1Cor. 3:16-17). C’est le plus important à comprendre. Symboliquement, il y a une corrélation entre les systèmes du Temple de l’Ancienne et la Nouvelle Alliance, y compris l'Arche de l'Alliance, la mort et la résurrection du Messie, la conversion et la réception de l’Esprit Saint de Dieu à travers Christ et ainsi l’entrée dans la relation de la Nouvelle Alliance avec Dieu et Son système du Temple, et du fait d'être “né de nouveau.”

 

Pour capturer l'essence d’être "né de nouveau" et quand cela se produit, nous devons revenir au moment où Jean-Baptiste a baptisé Yahoshua (Jésus) dans le Jourdain (Matthieu 3:13-16). Jean rend témoignage de la descente de l’Esprit Saint sur Christ, et le proclame être le fils de Dieu qui baptise dans l'Esprit Saint (Jean 1:29-34). Il est important de noter que c’est après que Christ a été baptisé que l'Esprit Saint est descendu sur lui (v. 32), et c’est à travers lui que l'Esprit Saint est rendu disponible et accordé à ceux que Dieu appelle maintenant et qui sont placés dans le corps de Son fils. Nous devons être baptisés (Actes 2:38), et Christ est notre exemple (1Pierre 2:21). Nous le suivons.

 

Dans Jean 2 verset 13, Christ et ses disciples se rendent à Jérusalem pour observer la Pâque. C’est ici qu'il a déclaré le Temple à Jérusalem la Maison de son Père, et a nettoyé le Temple en chassant les changeurs d'argent et les animaux (vv. 14-16). Christ avait un zèle pour la maison de son Père comme Jean 2:17 cite Psaume 69:9. Ce qui suit est extrêmement important dans la compréhension du processus et ce que cela signifie d’être “né de nouveau.” Christ, au verset 21, se réfère à son corps en tant que le temple. La structure physique à Jérusalem, le temple de l'Ancienne Alliance, est remplacée par le corps du Messie, le temple spirituel qui vient de la Nouvelle Alliance.

 

Jean 2:13-21

13 C’était presque la période du festival de Pessah en Y’hudah, ainsi Yeshua monta à Yerushalayim. 14 Dans les enceintes du Temple il trouva ceux qui vendaient des bovins, des moutons et des pigeons, et d'autres qui étaient assis à des tables en train d’échanger de l'argent. 15 Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous hors des enceintes du Temple, moutons et bovins aussi bien. Il renversa les tables des changeurs, en éparpillant leurs pièces ; 16 et aux vendeurs de pigeons il dit : “Sortez ces choses d'ici ! Comment osez-vous transformer la maison de mon Père en un marché ?” 17 (Ses talmidim plus tard se sont rappelés que le Tanakh dit, “Le zèle de ta maison me dévorera.”) 18 Ainsi, les Judéens l’ont confronté en lui demandant : “Quel signe miraculeux peux-tu nous montrer pour prouver que tu as le droit de faire tout cela ?” 19 Yeshua leur répondit : “Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai de nouveau.” 20 Les Judéens dirent : “Il a fallu 46 ans pour bâtir ce Temple, et tu vas le relever en trois jours ?” 21 Mais le “temple” dont il avait parlé était son corps. (Traduction libre de la Bible CJB)

 

Beaucoup de gens qui ont rejeté le courant dominant ou les systèmes religieux hiérarchiques comprennent mal les exigences placées sur les élus pour travailler diligemment dans la foi. La première église était non hiérarchique mais elle était aussi organisée et diligente, basée sur le travail par le sacrifice de soi et la bonne intendance. Ceux qui n’ont pas une mentalité de service, ou qui ont été abusés dans une structure hiérarchique, cherchent à éviter les activités organisées par le rejet d'une structure organisée. Ceci est une fausse doctrine et elle sera examinée séparément. Être né de nouveau, c’est être né de nouveau aux œuvres de la foi dans la structure de l'église qui est le corps de Jésus Christ. Cette structure est non hiérarchique mais elle est néanmoins organisée et disciplinée, agissant conformément à la loi biblique. Il viendra un temps où aucun homme ne pourra travailler (Jean 9:4) mais ce n'est pas encore le temps. Le devoir d'un soldat est d'organiser et de se battre tandis que sa nation est à la guerre. Israël sera en guerre jusqu'au retour du Messie et la subjugation des nations. L'échec d'agir dans le service de Dieu est simplement le service indiscipliné de soi-même.

 

1Pierre 3:8-9 montre l'esprit dans lequel cet esprit d'activité et d'unité dans l'église est développé. Le texte au verset 21 montre l'intention et la puissance.

1Pierre 3:8-21 8 Enfin, soyez tous animés des mêmes pensées et des mêmes sentiments, pleins d’amour fraternel, de compassion, d’humilité. 9 Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure ; bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction. 10 Si quelqu’un, en effet, veut aimer la vie et voir des jours heureux, qu’il préserve sa langue du mal et ses lèvres des paroles trompeuses, 11 qu’il s’éloigne du mal et fasse le bien, qu’il recherche la paix et la poursuive ; [cf. Ps. 34:12-16]. 12 Car les yeux du Seigneur sont sur les justes et ses oreilles sont attentives à leur prière, mais la face du Seigneur est contre ceux qui font le mal.

 

Le concept ici d'être animés des mêmes pensées a été abusé par des cultes pour obtenir l'adhésion inconditionnelle stupide à des doctrines erronées. Le même concept a eu comme conséquence les Inquisitions.

 

Ayez la compassion et aimez comme des frères. Des accusations véhémentes ne devraient pas être trouvées parmi les élus. Cependant, cette façon de traiter avec les gens est devenue une caractéristique des églises du vingtième siècle. Les concepts et la vérité ne sont jamais, ou rarement traités sur quelque base sérieuse mais plutôt des individus sont attaqués et calomniés. Plutôt que de traiter avec ce qui est dit, les gens sont attaqués pour leurs attitudes ou la manière dont ils parlent. Préservez la langue du mal et les lèvres de la perfidie (Ps. 32:2 ; 34:13 ; 1Thes. 2:3 ; 1Pierre. 2:1,22 ; 3:10 ; Apoc. 14:5). L’acception des personnes est un péché (Jacques 2:1-9). Christ a loué l'absence de fraude dans Jean 1:47.

 

Jean 1:45-51 45 Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit : Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph. 46 Nathanaël lui dit : Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon ? Philippe lui répondit : Viens, et vois. 47 Jésus, voyant venir à lui Nathanaël, dit de lui : Voici vraiment un Israélite, dans lequel il n’y a point de fraude. 48 D’où me connais-tu ? lui dit Nathanaël. Jésus lui répondit : Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. 49 Nathanaël répondit et lui dit : Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël. 50 Jésus lui répondit : Parce que je t’ai dit que je t’ai vu sous le figuier, tu crois ; tu verras de plus grandes choses que celles-ci. 51 Et il lui dit : En vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme. (LSG)

 

Ici, Nathanaël a exprimé une opinion concernant Nazareth, mais il était ouvert dans son opinion. Il pouvait être persuadé facilement par une simple preuve. On a donné à Nathanaël une promesse d'un appel. Le texte dans 1Pierre 3 continue :

 

13 Et qui vous maltraitera, si vous êtes zélés pour le bien ? 14 D’ailleurs, quand vous souffririez pour la justice, vous seriez heureux. N’ayez d’eux aucune crainte, et ne soyez pas troublés ; 15 mais sanctifiez dans vos cœurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous,

 

Ici, l'injonction est d’être prêt à donner une réponse de l'espoir en vous dans l'humilité et la crainte. Récemment, nous avons reçu un défi dans un débat par un groupe catholique romain en utilisant cette Écriture comme base pour leur défi. On ne leur avait pas demandé une réponse.

 

Beaucoup d'animosité dans la religion moderne provient de l'incapacité de traiter avec des concepts d'une manière ouverte et honnête. On devient offensé parce que la vue est que la position fondamentaliste de ce siècle est la vue correcte, quand elle n'est pas de façon concluante, celle des siècles précédents, ni de la première église. Cette vue était évidente quand, à une récente conférence, les doctrines de l'église sur plus de deux mille ans ont été présentées. Plusieurs se sont offensés parce que l'histoire ne montrait pas que ce qu’ils faisaient au vingtième siècle était la vue constante. En effet, elle a été démontrée comme étant une innovation récente.

 

Plutôt que de regarder la vérité avec objectivité, ceux de la position non historique ont choisi d’attaquer l'orateur plutôt que de traiter ce qui a été dit. Ceci est arrivé à un certain nombre d'orateurs dont le message, bien que bibliquement correct, était démodé. Le résultat est souvent de tuer le messager. C'est pourquoi les autorités ont tué les prophètes. Ces autorités prétendant agir pour Dieu au niveau central le plus haut, à savoir au Temple, ont tué les prophètes. S'ils n'ont pas épargné Christ ni les apôtres, pourquoi devrions-nous être épargnés ? Christ a dit :

 

Luc 13:33 33 Mais il faut que je marche aujourd’hui, demain, et le jour suivant ; car il ne convient pas qu’un prophète périsse hors de Jérusalem. (LSG)

 

Un prophète n'a pas d'honneur dans son propre pays (Matt. 13:57 ; Marc 6:4 ; Luc 4:24 ; Jean 4:44). Pour cette raison, les pécheurs ont tué les prophètes, y compris le Messie qui était le plus grand d'entre eux. Seulement Jonas a été écouté et cela était dans Ninive, afin de se tenir comme témoin contre Juda. Les élus sont attaqués à cause de la vérité et particulièrement par ceux qui prétendent suivre la foi. Ce sont ceux qui sont justes à leurs propres yeux qui tuent les élus et les rejettent des synagogues et des églises, pensant qu'ils font à Dieu une faveur (Ésaïe 66:5). C'est la prostituée qui est ivre du sang des prophètes et des saints et des martyrs (Apoc. 18:24). C'est Dieu qui vengera les élus sur elle (Apoc. 18:20). Cette prostituée est le système religieux qui prétend représenter Christ et les prophètes et les apôtres, mais pourtant les tue. Les gens de ce faux système chrétien, à tous les niveaux, accusent les frères.

 

1Pierre 3:16-21 16 et ayant une bonne conscience, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ceux qui décrient votre bonne conduite en Christ soient couverts de confusion. 17 Car il vaut mieux souffrir, si telle est la volonté de Dieu, en faisant le bien qu’en faisant le mal. 18 Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit, 19 dans lequel aussi il est allé prêcher aux esprits en prison, 20 qui autrefois avaient été incrédules, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction de l’arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c’est-à-dire, huit, furent sauvées à travers l’eau. 21 Cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ, (LSG)

 

Ainsi, le baptême ici était le moyen de salut comme l’a été l'arche aux jours de Noé. Nous sommes ainsi mis à mort dans la chair pour que nous puissions être rendus vivants par l'Esprit, comme Christ a été mis à mort et rendu vivant par l'Esprit. Ce processus est aussi d’endurer l'injustice des mains de ceux qui ne sont pas convertis. En effet, ce n'est pas parce que l'on a été assis dans les Églises de Dieu au vingtième siècle que cela signifie que l'on est converti. Un exemple extraordinaire, qui a été seulement exposé après quelque temps, était une vue, tenue par ceux qui prétendaient être convertis, membres baptisés de l'Église de Dieu, qui traitait avec la conversion et l'inspiration des apôtres et des prophètes. Il a été soutenu que Pierre et Paul n'étaient pas convertis et que Paul a prêché un faux évangile et de là, les livres du Nouveau Testament (et aussi des Prophètes) n'ont pas été inspirés mais seulement la Torah était inspirée. Ce processus de pensée est l'esprit d'accusation. Il accuse tant Pierre que Paul et les Églises qu'ils ont établies. Il accuse Dieu et attaque l'inspiration des textes de l'Ancien Testament et du Nouveau Testament. L'esprit d'accusation n'est pas un esprit de conversion ou un processus de pensée converti. Le chef de chaque homme est Christ et le chef de Christ est Dieu (1Cor. 11:3). Qui sommes-nous pour juger le serviteur d’un autre (Rom. 14:4, 12,13). L'héritage du Royaume se produit à travers la victoire de soi comme un fils de Dieu par la foi (Apoc. 21:7).

 

Apocalypse 21:7 7 Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils. (LSG)

 

Être né de nouveau, c’est le processus de vaincre.

 

2. Personne n'est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le Christ Jésus.

 

La question de la renaissance était un grand favori des cultes de mystère. Les mystères, des Celtes jusqu’aux Asiatiques, ont enseigné la doctrine de transmigration. Les gnostiques enseignaient que vous allez au ciel à la mort. Cette doctrine a été niée par la Bible, par Christ et tout le Christianisme. Elle était vue comme une doctrine impie et blasphématoire (voir l'étude L’Âme (No. 092)). Christ donne ici cet enseignement de sorte que la doctrine de transmigration ne puisse pas être confondue avec la doctrine né de nouveau ni qu’elle ne puisse être incorporée non plus dans la doctrine babylonienne de l'Âme. Les gnostiques enseignaient que l'Âme montait au ciel via la Voie Lactée et que le processus de descente et d’ascension était bloqué par les forces maléfiques. Il est impossible d'être un Chrétien si on accepte soit la transmigration, soit la doctrine de l'Âme.

 

3. Christ devait être crucifié afin que ceux qui croient en lui, aient la vie éternelle.

 

Le processus de la crucifixion de Christ était un exemple de la subjugation du moi au profit de l'humanité. Ce processus doit être compris afin de comprendre ce qui se produit dans le plan du salut. Dieu cherche ceux qui l'adorent en Esprit et en vérité (Jean 4:23). C'est-à-dire, Il cherche ces gens qui pardonnent et jeûnent et prient pour leurs ennemis comme le faisait David. David était un homme selon le cœur de Dieu, pourtant David a péché. Il n'y a aucune relativité au péché, seulement de la compensation pour la perte à travers le péché. La relativité du péché est une doctrine sociale démoniaque, trouvée dans les prisons parmi les criminels, qui cherche à établir une échelle sociale des péchés. Une telle vue est d’elle-même, l’acception des personnes et par conséquent un péché (Jacques 2:1-9). Le péché est la transgression de la loi.

 

1Jean 3:4-9 4 Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. 5 Or, vous le savez, Jésus a paru pour ôter les péchés, et il n’y a point en lui de péché. 6 Quiconque demeure en lui ne pèche point ; quiconque pèche ne l’a pas vu, et ne l’a pas connu. 7 Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste. 8 Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable. 9 Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. (LSG)

 

Celui qui fait acception des personnes commet un péché (Jacques 2:1-9). Le salaire du péché est la mort (Rom. 6:23).

 

4. Dieu n'a pas envoyé le Christ dans le monde pour condamner le monde, mais pour racheter ceux qui croient en lui.

 

Le processus de cette croyance provient du changement du comportement humain vers une obéissance vers Dieu et Sa loi-ordre. Ceci est l'obéissance à la foi (Rom. 1:5). C'était par l'obéissance de Christ que nous sommes tous sauvés (Rom. 5:19). Notre obéissance conduit à la justice (Rom. 6:16-19). Les mystères de Dieu ont été gardés scellés ou secrets depuis que le monde a commencé, mais sont maintenant révélés à toutes les nations pour l'obéissance de la foi (Éphésiens 3:9-13).

 

C'est le thème central de la conversion de l'Esprit. Le vieux moi est mis à mort au baptême et l'Esprit est développé dans l'individu pour la conversion de l'être entier. Ce processus de conversion est une chose purement spirituelle. L'obéissance à la loi est une chose physique et le processus mécanique d'obéir à une ordonnance physique ne confère aucun salut mais il est nécessaire que la loi ne soit pas transgressée. La loi ne peut pas être correctement observée sur le plan physique sans l'Esprit Saint. Aucun des apôtres n'était converti avant la Pentecôte, bien qu'ils aient suivi le Christ et obéi aux lois physiques. Leur conversion a été faite à travers l'Esprit Saint. Même lors de la crucifixion, Pierre n'était pas converti, selon le propre témoignage de Christ.

 

Luc 22:24-32 24 Il s’éleva aussi parmi les apôtres une contestation : lequel d’entre eux devait être estimé le plus grand ? 25 Jésus leur dit : Les rois des nations les maîtrisent, et ceux qui les dominent sont appelés bienfaiteurs. 26 Qu’il n’en soit pas de même pour vous. Mais que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit, et celui qui gouverne comme celui qui sert. 27 Car quel est le plus grand, celui qui est à table, ou celui qui sert ? N’est-ce pas celui qui est à table ? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert. 28 Vous, vous êtes ceux qui avez persévéré avec moi dans mes épreuves ; 29 c’est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur, 30 afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes, pour juger les douze tribus d’Israël. 31 Le Seigneur dit : Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. 32 Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point ; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères. (LSG)

 

Le processus de la conversion n'a pas été compris par les apôtres parce qu'ils n'avaient pas encore reçu l'Esprit. Le désir pour le pouvoir et le rang étaient toujours en eux. La majeure partie du prétendu christianisme orthodoxe pense toujours de cette façon. Le Christ est venu comme celui qui sert. Le concept de rang et d'autorité est répandu parmi les Églises de Dieu au vingtième siècle. La distinction entre la conversion physique et spirituelle n'est pas correctement comprise.

 

Beaucoup de personnes sont appelées dans les Églises de Dieu en raison du message de la Bible. Plus la publicité est efficace, plus des gens sont appelés qui ne sont pas choisis et non convertis. Ils subissent une conversion physique, dans un groupe physique, comme les apôtres au commencement.

 

Les apôtres ont suivi le maître où il est allé, mais ne comprenaient pas les mystères les plus profonds de Dieu comme il les a exposés et avaient de la difficulté à comprendre le but de la mission du Messie. En bref, ils avaient joint une équipe, mais n'étaient pas spirituellement convertis. Ils ne comprenaient pas la doctrine de la conversion de l'Esprit Saint. Ils avaient vu le baptême de Jean et ils avaient administré le baptême de Christ mais ils n'avaient pas encore reçu l'Esprit Saint. Ainsi, il y avait peu de distinction à ce moment-là, avant la Pentecôte, entre le baptême de Jean et celui qu'ils ont administré eux-mêmes.

 

Le Christianisme du courant dominant (ou mainstream) échoue totalement à le comprendre ainsi que le message du sacrifice de Christ parce qu'ils rejettent le Seul Vrai Dieu de nos pères, Abraham, Isaac et Jacob, pour [embrasser] les faux dieux triunes du système de culte gréco-romain qui célèbre des fêtes, et non pas les Jours Saints de Dieu ; et rejette Ses Lois pour observer les fausses coutumes païennes trouvées nulle part dans les Saintes Écritures.

 

Il devient également évident en examinant les fruits produits au sein des Églises de Dieu Sabbatariennes au cours des 50-75 dernières années ou plus, qu'elles aussi ne comprennent pas cet aspect particulièrement important du sacrifice du Messie et comment cela se rapporte à la construction du Temple spirituel de Dieu. Il y a eu une déconnexion et un échec ou manquement de la part des Églises de Dieu à comprendre et à saisir la réalité des appelés de Dieu à devenir des pierres vivantes, des constructeurs du temple et des prêtres ou sacrificateurs du nouveau Temple à travers le Messie.

 

L’échec à saisir cela ainsi que l'aspect englobant du sacrifice du Christ est le résultat de ne pas comprendre pleinement la signification de ce que Dieu accomplit dans Son système du Temple, y compris le fait de ne pas comprendre ce que cela signifie pour les chrétiens d'être “né de nouveau”, ainsi que de ne pas comprendre quand cette renaissance spirituelle se produit, comment elle est liée au sacrifice et à la résurrection du Messie, comment Dieu construit Son temple spirituel, et pourquoi Ses appelés doivent servir en tant que ses prêtres sous le Messie. Très peu de gens dans le Christianisme, y compris les Églises de Dieu, semblent comprendre ce que Christ voulait dire par être “né de nouveau”, comme Nicodème a échoué de comprendre la parabole de Christ enregistrée dans l'Évangile de Jean, au chapitre 3.

 

Ceux du Christianisme du courant dominant qui professent être des Chrétiens “nés de nouveau” enseignent qu’une personne est “née de nouveau” quand elle a “donné son cœur au Seigneur”, ou dans certaines variations, a accepté Christ dans sa vie. Mais, le Christianisme du courant dominant suit très peu les enseignements du Messie, et ils n’observent pas les Lois de Dieu, y compris les Sabbats et les Jours Saints. Ils enseignent également que l'homme possède déjà l'immortalité sous la forme d'une “âme immortelle.” Si vous n'êtes pas “né de nouveau” selon leurs enseignements, alors quand vous mourrez votre “âme immortelle” sera condamnée au tourment dans un enfer de feu inextinguible. En d'autres termes, soit vous “recevez” Christ maintenant, soit votre âme brûlera pour l'éternité en enfer. Ou, si vous êtes “né de nouveau”, comme ils le professent, votre âme ira au ciel quand vous mourrez, ce qui est contraire aux Saintes Écritures, comme la plupart de leurs doctrines et croyances sont imprégnées dans la tromperie du système Triune gréco-romain qui est la base du Trinitarisme.

 

Inversement, Herbert Armstrong et les ministres sous lui qui formaient le système de l’église WCG, y compris la plupart de ses rejetons aujourd'hui enseignent qu’être “né de nouveau” se produit lors de la résurrection de l’individu lorsque l’individu est changé en un être spirituel, et non pas quand la personne reçoit l'Esprit Saint après avoir été appelée au repentir et au baptême et placée par Dieu dans le corps de Son fils.

 

Herbert Armstrong a enseigné qu’au baptême une personne est imprégnée de l'Esprit Saint de Dieu, qui est assimilé à un spermatozoïde du père qui entre dans l'ovule de la mère, et la personne devient symboliquement dans un état embryonnaire – "engendré pas encore né. La croissance en tant que chrétien est alors symboliquement comparée à la gestation comme un fœtus dans l'utérus lié à un cordon ombilical de la mère-Église qui est nourri spirituellement par le ministère pour la croissance et pour recevoir la protection de la “mère.” La croissance tout au long de sa durée de vie doit continuer, comme un fœtus en développement se développerait tout en dépendant de la “mère”, jusqu'à être “né de nouveau” en tant qu'être spirituel. Ou, selon les paroles de Herbert Armstrong dans sa brochure, “Just What Do You Mean….Born Again?”, (Qu'entendez-vous au juste par....être Né de Nouveau ?), édition 1972, à la page 11 dit : “Alors, au moment de la résurrection, nous dans l'Église - la mère spirituelle - serons affranchis d’elle, et nés dans - enfantés dans - le Royaume - dans la famille composée d’esprits de Dieu.”

 

En outre, toute personne qui quitte la protection et l’alimentation de la mère-Église est susceptible d'être "avortée" en étant coupée du cordon ombilical de la mère, devenant ainsi coupée de Dieu. Pour Herbert Armstrong, le cordon ombilical symbolisait l’Esprit Saint. Donc, le cordon ombilical est lié à la mère-Église, et à moins que la personne ne se repente et retourne à Dieu à travers un rattachement du cordon ombilical accessible à travers la "mère", elle peut être "avortée" et perdra la vie éternelle. Il déclare : “C’est comparable au fœtus physique à venir, dans la période de gestation, il a la vie humaine – mais seulement à travers le cordon ombilical et À PARTIR DE la mère – PAS indépendamment de lui-même. Et il peut être avorté !” (ibid., pp. 15 et 16).

 

La menace qui n’est pas voilée est de ne jamais quitter la “mère” sans égard aux conséquences. Les “avortés” sont expédiés à la damnation dans la "troisième résurrection", qui, dans le système de croyance de l’église WCG est une résurrection à la vie physique pour une condamnation à la mort éternelle dans l'étang de feu (la finalité de l'être spirituellement avorté – la mort éternelle). Dans le système de l’église WCG, la "troisième résurrection" est devenue une doctrine dominante et absurde tout comme la doctrine de l'enfer - d’un feu éternel - l’est dans le Christianisme du courant dominant gréco-romain (voir l'étude L'Erreur de la Troisième Résurrection (No. 166)).

 

Cet échec de comprendre le salut universel par la grâce du sacrifice de Jésus Christ était simplement la plus grande faiblesse des Églises de Dieu au vingtième siècle. Les gens peuvent être appelés à sortir du péché et être baptisés et, au lieu d’appliquer la compréhension de la doctrine de l'évangile de grâce, les péchés sont réappliqués ou attribués comme si le baptême ne s'était jamais produit. Ce processus de pensée est non converti et échoue à comprendre l'adéquation du sacrifice de Christ et la miséricorde et l'amour de Dieu.

 

Psaume 103:10-12 10 Il ne nous traite pas selon nos péchés, il ne nous punit pas selon nos iniquités. 11 Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent ; 12 autant l’orient est éloigné de l’occident, autant il éloigne de nous nos transgressions. (LSG)

 

À travers cette incapacité de comprendre la conversion spirituelle et l'enlèvement des péchés par le repentir, la méchanceté et la calomnie et le mal entrent dans le corps de Christ. La plupart des personnes qui ne comprennent pas la nature de la conversion échouent parce qu'elles ont seulement une conversion physique ou superficielle. Ils sont comme les apôtres avant la Pentecôte et ne comprennent pas leur faiblesse. Ils calomnient et attaquent d'autres pour des péchés, il y a longtemps pardonnés et passés, et pourtant pardonnent les péchés parmi leurs dirigeants à cause de l’acception de personnes. Ce processus est simplement la plus grande cause du mal dans les Églises de Dieu et l'obstacle le plus grand à la conversion du monde – tant Juif que Païen. La vérité est jetée à terre dans ce processus. Souvent les gens voient le péché dans les autres, alors qu'il y a un péché plus grand en eux qu'ils ignorent.

 

Matthieu 7:1-12 1 Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. 2 Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez. 3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? 4 Ou comment peux-tu dire à ton frère : Laisse-moi ôter une paille de ton œil, toi qui as une poutre dans le tien ? 5 Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère. 6 Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent. 7 Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. 8 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. 9 Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? 10 Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? 11 Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent.

 

12 Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes. (LSG)

 

La distinction ici est entre deux propositions : une est de juger justement ; et l'autre, de ne pas parler des mystères à ceux non appelés de peur qu'ils ne vous déchirent. La persécution vient de son propre gré parce que le monde déteste ce que nous disons. La Bible est déformée parce que le monde déteste ce qu'elle dit, pourtant, il doit prétendre être vertueux. Le guide de conduite est le deuxième grand commandement Aime ton prochain comme toi-même. Cela suit le premier grand commandement concernant l'amour de Dieu de toute ta pensée et de tout ton cœur et de toute ton âme et avec toute ta force (Matt. 22:38-40 cf. Deut. 6:5).

 

Le but des élus est en tant que soldats dans une guerre spirituelle.

 

2Corinthiens 10:3-7 3 Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. 4 Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. 5 Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ. 6 Nous sommes prêts aussi à punir toute désobéissance, lorsque votre obéissance sera complète. 7 Vous regardez à l’apparence ! Si quelqu’un se persuade qu’il est de Christ, qu’il se dise bien en lui-même que, comme il est de Christ, nous aussi nous sommes de Christ. (LSG)

 

C’est seulement par notre obéissance que nous pouvons être en mesure de nous occuper de la désobéissance du monde à l'avènement de Jésus Christ. L'amour de l'un de l'autre est une marque des élus. Paul condamne la comparaison de nous-mêmes au détriment des autres. Nous ne devrions pas nous comparer avec nous-mêmes non plus, et nous recommander ainsi au détriment des autres (2Cor. 10:12 ff). Notre travail n'est pas non plus de se glorifier dans le travail des autres gens, mais de prêcher l'évangile dans d'autres régions (2Cor. 10:16). Autrement dit, de construire sur de nouvelles fondations. Ceux qui condamnent les autres, et se recommandent eux-mêmes, ne sont pas approuvés. Le Seigneur juge et approuve le travail de chacun des élus. Le repentir et la conversion des élus sont absolus. Ils participent à la nature divine (2Pierre 1:4). La puissance de Dieu travaille dans l'individu à la glorification (Rom. 8:29-30) à travers l'obéissance, et la sanctification de l'individu dans l'Esprit Saint (2Thes. 2:13 ; 1Pierre 1:2).

 

La distinction dans les élus vise les péchés avant et après le baptême. Les péchés avant le baptême par le repentir sont pardonnés au baptême et sont placés aussi loin que l'Est est éloigné de l'Ouest. Dieu ne ramène plus ces péchés à la mémoire et la personne convertie ne devrait pas le faire non plus. Les péchés après le baptême sont seulement pardonnés par le repentir, visible et réel. Les péchés répétés attristent l'Esprit (Eph. 4:30) et peuvent perdre le salut du membre.

 

Le Christ a cloué l'endettement de nos péchés à la croix. Cet endettement ou cheirographon (traduit comme écriture), est en effet un document juridique comme un rapport de comptabilité ou une facture de compte de nos péchés. Strong échoue à faire cette distinction dans sa Concordance (SGD 5498). Cet échec de comprendre la nature de ce qui a été cloué sur la croix englobe la totalité de l'erreur chrétienne.

 

Colossiens 2:13-15 13 Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses ; 14 il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix ; 15 il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. (LSG)

 

La somme totale de la facture de nos péchés était la mort. Cela a été payé et cloué sur la croix. Cela n'a pas supprimé la loi et le témoignage qui sont la marque des élus (Ésa. 8:20 ; Apoc. 12:17 ; 14:12). Cet échec de comprendre la nature du sacrifice mène le Christianisme moderne dans l'antinomisme et dans l'échec de comprendre le sacrifice de Jésus Christ.

 

Alors qu’il a été ressuscité par son Père, Christ devient le Temple ou le Naos (SGD #3485) de Dieu. Dieu pose les fondations du système du Temple de la Nouvelle Alliance construit sur le Messie en tant que sa pierre angulaire, avec les prophètes et les apôtres inclus dans sa fondation. Éph. 2:17-22

 

17 En outre, quand il est venu, il a annoncé en tant que Bonnes Nouvelles shalom à vous qui êtes au loin et shalom à ceux à proximité, 18 des nouvelles que par lui nous avons accès en un Esprit au Père. 19 Ainsi donc, vous n'êtes plus des gens du dehors et des étrangers. Au contraire, vous êtes concitoyens avec le peuple de Dieu et membres de la famille de Dieu. 20 Vous avez été édifiés sur le fondement des émissaires (apôtres) et les prophètes, avec la pierre angulaire étant Yeshua le Messie lui-même. 21 En union avec lui l'ensemble du bâtiment est maintenu, et il se développe en un temple saint (Naos – SGD # 3485) en union avec le Seigneur. 22 Oui, en union avec lui, vous vous êtes édifiés pour être une demeure spirituelle pour Dieu ! (CJB)

 

Dans la Nouvelle Alliance, les élus qui sont appelés par Dieu au repentir et qui ont reçu Son Esprit Saint à travers le baptême sont placés dans le corps du Messie pour devenir le Temple de Dieu. Ici encore une fois dans le Cantique des Cantiques 5:2 la référence à “Je dormais, mais mon cœur était éveillé. Écoutez ! Mon bien-aimé frappe." se réfère au Messie ressuscité entrant et mangeant avec ceux qui entendent l'appel et lui ouvrent.

 

Comme le corps du Christ est devenu le Temple de Dieu, ainsi de même, il en est avec les élus qui sont repentants, convertis et baptisés, et qui ont reçu l'Esprit Saint de Dieu. Leurs corps physiques deviennent partie intégrante du nouveau temple. Ils sont placés dans le système du Temple de la Nouvelle Alliance de Dieu à travers le Messie. Voici la réalité :

 

1Corinthiens 6:19-20 (RSV)

19 Ne savez-vous pas que votre corps est un temple de l’Esprit Saint en vous, que vous avez reçu de Dieu ? Vous ne vous appartenez pas ; 20 vous avez été rachetés à un prix. Donc, glorifiez Dieu dans votre corps.

 

Et aussi 2Corinthiens 6:16-18 (RSV)

16 Qu'est-ce qu’il y a entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant ; comme Dieu a dit : "je vais vivre en eux et me déplacerai parmi eux, et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. 17 Par conséquent sortez d'eux, et séparez-vous d'eux, dit le Seigneur, et ne touchez rien d’impur, alors je vous accueillerai, 18 et je serai pour vous un père, et vous serez mes fils et mes filles, dit le Seigneur Tout-Puissant."

 

(Note : le verset 16 est cité de Lév. 26:11-12, le verset 17 d’Ésaïe 52:11, et le verset 18 fait référence à 2Sam. 7:14.)

 

À partir du Dictionnaire Complete Word Study Dictionary of NT, le mot grec pour Temple est : "SGD 3485. naós ; masc. nom provenant de naíœ (n.f.), demeurer. Le sanctuaire intérieur. Symboliquement, le temple de Dieu dans le ciel dont celui de Jérusalem devait correspondre (cf. Apoc. 3:12 ; 7:15 ; 11:1,2,19 ; 14:15,17 ; 15:5,6,8 ; 16:1,17 ; 21:22). Métaphoriquement, ce sont des personnes en qui Dieu ou Son Esprit est censé d'habiter ou d'agir, par exemple, le corps de Jésus (Jean 2:19, 21) ; des Chrétiens (1Cor. 3:16, 17 ; 6:19 ; 2Cor. 6:16 ; Éph. 2:21)."

 

Une fois baptisé, les Chrétiens entrent dans le système du Temple de la Nouvelle Alliance, la demeure spirituelle de Dieu, ils sont mis en service sous le Messie dans le sacerdoce de Melchisédek qui est un rôle expiatoire lié à des sacrifices pour servir et aider dans l’œuvre de construction du Temple, donnée par Dieu, tout comme les Juifs physiques qui ont été chargés de quitter Babylone sous le roi Cyrus pour construire le second Temple. Ceux qui sont appelés maintenant à sortir de la Babylone spirituelle par Dieu doivent assister le Messie dans le sacerdoce de Melchisédek pour sacrifier dans la construction du nouveau Temple spirituel de Dieu.

 

1Pierre 2:4-5, 9 : dans la (RSV) dit :

4 Venez à lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais aux yeux de Dieu, choisie, précieuse ; 5 et, comme des pierres vivantes, soyez vous-mêmes formés pour être une maison spirituelle, un saint sacerdoce, pour offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu à travers Jésus-Christ ......

9 Mais vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, le peuple de Dieu, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière.

 

Toute personne placée dans le corps du Messie, homme ou femme (Gal. 3:28), a un talent pour servir dans la construction du nouveau Temple de Dieu. Nos talents donnés par Dieu pour offrir un service quotidien et le sacrifice à Dieu comme prêtres sous le Messie ne doivent pas être enterrés ou négligés, car le jugement commence maintenant par la Maison de Dieu (1Pierre 4:17), et Il est en train de mesurer Son Temple, l'autel et ceux qui y adorent (Apocalypse 11:1).

 

Il est très important de comprendre ce que le Messie dit dans Luc 6:46-48 et Matthieu 7:21-23 :

Luc 6:46) : "Pourquoi m’appelez-vous ‘Seigneur, Seigneur', et ne faites pas ce que je vous dis 47) je vais vous montrer ce que quelqu'un est quand il vient à moi, entend mes paroles, et agit en conséquence. 48) Celui-ci est comme un homme qui, bâtissant une maison, a creusé, creusé profondément et posé les fondations sur le roc ; quand une inondation est survenue, le fleuve s’est jeté contre cette maison, sans pouvoir l'ébranler, parce qu'elle était bien bâtie (Traduction libre de la NRSV) –

Matthieu 7:21-23 21"Ce ne sont pas tous ceux qui me disent, 'Seigneur, Seigneur !’ qui entreront dans le Royaume des Cieux, mais seulement ceux qui font ce que mon Père céleste veut. 22 En ce jour-là, plusieurs me diront : 'Seigneur, Seigneur ! N’avons-nous pas prophétisé en ton nom ? N’avons-nous pas chassé les démons en ton nom ? N’avons-nous pas fait beaucoup de miracles en ton nom ? 23 Ensuite, je vais leur dire à leurs faces, ’je ne vous ai jamais connus ! ‘Éloignez-vous de moi, vous qui pratiquez l’anarchie !’ (traduction libre de la Bible CJB)

 

En citant à partir du Dictionnaire The Complete Word Study Dictionary : New Testament © 1992 par AMG International, Inc. édition révisée, 1993, “Le mot anarchie utilisé dans le verset 23 de Matthieu 7 ci-dessus est SGD 458 anomia ; de ánomos (459), et signifie “sans loi” ou “anarchie.” Dans la plupart des cas dans le NT, il ne signifie pas l'absence de la Loi, mais plutôt la violation de la Loi, c’est-à-dire, la transgression ou le non-respect de la loi (l’anarchie). Dans le NT, cela impose des contraintes, non pas dans une loi subjective que nous créons nous-mêmes pour notre confort, mais principalement dans une Loi divinement instituée.”

 

À partir des propres paroles du Messie, nous devons comprendre qu'une fois que nous entrons dans le système du Temple de la Nouvelle Alliance à travers lui, nous ne sommes pas libres d'établir nos propres voies indépendamment de la Parole de Dieu et de Ses Lois divines dans notre service sacerdotal et engagement à Dieu. C’est évident à partir de la parabole du Messie des 10 vierges dans Matthieu 25. Nous devons comprendre ce qu’est le processus et l’engagement de "naître de nouveau", et nous devons arriver à saisir la réalité que seulement 5 des 10 vierges étaient sages et acceptables pour le Messie.

 

Matt. 25:1-13 (provenant de la Bible version GOD'S WORD Translation)

  1. "Quand vient la fin, le royaume des cieux sera semblable à dix demoiselles d'honneur. Elles prirent leurs lampes à l’huile et allèrent à la rencontre de l’époux.
  2. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq étaient sages.
  3. Les demoiselles d'honneur folles, prirent leurs lampes, mais elles ne prirent aucune huile supplémentaire.
  4. Les demoiselles d'honneur sages, cependant, emmenèrent de l'huile supplémentaire pour leurs lampes.
  5. Puisque le marié tardait, toutes les demoiselles d'honneur s’assoupirent et s’endormirent.
  6. "À minuit, quelqu'un cria, 'Le marié est ici ! Venez à sa rencontre !
  7. Puis toutes les demoiselles d'honneur se réveillèrent et préparèrent leurs lampes.
  8. "Les folles dirent aux sages, 'Donnez-nous de votre huile. Nos lampes s’éteignent.'
  9. "Mais les demoiselles d'honneur sages répondirent : Nous ne pouvons pas faire cela. Il n'y en aura pas assez pour nous deux. Allez ! Trouvez quelqu'un pour vous vendre un peu d'huile.'
  10. "Pendant qu'elles achetaient l'huile, le marié arriva. Les demoiselles d'honneur qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle de mariage, et la porte fut fermée.
  11. "Plus tard, les autres demoiselles d'honneur arrivèrent et dirent : 'Seigneur, Seigneur, ouvre-nous la porte !'
  12. "Mais il leur répondit : Je ne sais même pas qui vous êtes !
  13. "Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l'heure.

Cette parabole se rapporte à la Première Résurrection et à l’entrée dans le système millénaire avec le Messie. Les dix vierges ont commencé au début à partir de leur baptême dans l’Esprit Saint. Elles avaient toutes de l'huile dans leurs lampes. Mais avec le temps, les cinq vierges folles ont manqué d’huile, autrement dit, elles perdaient l’Esprit Saint. Quand elles se rendent compte de leur condition spirituelle, elles tentent d'entrer aux dîner de noces au profit des efforts des cinq vierges sages. Mais cela ne fonctionne pas de cette façon. Elles se sont déconnectées du Messie et de Dieu par leur indolence, et par conséquent le Messie leur dit que jamais il ne les a connues. Elles se sont déconnectées de leur relation d'alliance avec Dieu et Son Temple. Comment sont-elles devenues si déconnectées du Messie ?

 

Dans Matthieu 7:21 cité ci-dessus, Christ s’occupe de ceux qui l'appellent Seigneur, Seigneur, mais qui sont des ouvriers de l'anarchie. C’est pour cette raison qu'il déclare qu'il n'a jamais connu les cinq vierges folles à cause de leur iniquité. Lorsque vous enfreignez la Loi de Dieu en un point, c’est comme si vous l’enfreignez en tous points (Jacques 2:10). Cela donne un sens à l'Écriture : beaucoup sont appelés (à la Première Résurrection), mais peu sont élus. La grande majorité du système de l’église WCG finira dans la Deuxième Résurrection à cause de l’échec à saisir l'engagement à la conversion et du fait d’être né de nouveau dans le Temple du Dieu vivant à travers le Messie.

 

Il y a un exemple de l'anarchie des cinq vierges folles dans les ramifications de l’Église de Dieu aujourd'hui. Un certain nombre de leurs ministres comprennent et quelques-uns ont même admis que les Nouvelles Lunes doivent être observées en tant que Sabbats, mais ils ne parviennent pas à observer les Nouvelles Lunes et échouent à enseigner à leurs congrégations d’observer les Nouvelles Lunes. Le ministère sous Herbert Armstrong a compris que le 4ème Commandement de Dieu consiste en un système de Sabbats et ils ont utilisé Colossiens 2:16 comme preuve que le Sabbat et les Jours Saints doivent être observés. Cependant, ces ministres de l’église WCG ont commodément ignoré les Nouvelles Lunes. Ils auront à répondre au Christ pour cette anarchie et pour le fait d’avoir enseigné aux autres à désobéir à Dieu en utilisant le calendrier Hillel avec ses règles d’ajournement non-bibliques. Ils refusent d'observer le calendrier du Temple de Dieu, et il y aura des grincements de dents alors qu’ils réaliseront qu'ils ont manqué le dîner des noces et la Première Résurrection quand ils sont ressuscités dans la Deuxième Résurrection générale (voir l'étude Le Jugement du Grand Trône Blanc et la Deuxième Résurrection des Morts (No. 143B).

 

Les cinq vierges sages feront aujourd'hui ce qu'elles vont enseigner à d'autres dans le nouveau Millénaire (Millenium) sous le Messie.

 

Apoc. 20:6 (traduction libre de la Bible version God’s Word Translation) :

Heureux et saints sont ceux qui sont inclus en premier parmi les gens qui reviennent à la vie. La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux. Ils continueront d'être des prêtres de Dieu et du Christ. Ils régneront avec lui pendant mille ans."

 

La femme/Église vierge sulamite continuera dans le Millenium à enseigner aux autres à observer les Nouvelles Lunes (Ésaïe 66:23) comme elle le fait aujourd'hui (Colossiens 2:16).

 

Dans le système du Temple de Dieu, l'Arche de l'Alliance est placée dans le Saint des Saints. Cette Arche est présente dans les deux systèmes de Temple ancien et nouveau (voir Apoc. 11:19). Considérez ce qui est placé dans l'Arche :

Hébreux 9:3-4 (NIV) - 3 Derrière le second voile se trouvait une chambre appelée le Lieu Très Saint, 4 qui avait l'autel d'or de l'encens et l'arche de l'alliance couverte d'or. Cette arche contenait le pot d'or de la manne, la verge d'Aaron qui avait bourgeonné, et les tables de pierre de l'alliance.

 

La manne dans l'Arche du système du Temple de l’Ancienne Alliance symbolise le Messie, le pain de vie.

 

Jean 6:31-35 (CJB) - 31 Nos pères ont mangé la man(ne) dans le désert - comme il est dit dans le Tanakh, Il leur donna le pain du ciel à manger. 32 Yeshua leur dit : " Oui, en effet ! Je vous dis que ce n’était pas Moshe qui vous a donné le pain du ciel. Mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel ; 33 car le pain de Dieu est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde." 34 Ils lui dirent : "Seigneur, donne-nous ce pain à partir de maintenant." 35 Yeshua répondit : Je suis le pain qui est la vie ! Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui se confie en moi n’aura jamais soif.

 

Le bâton ou la verge d'Aaron placée dans l'Arche est symbolique du Sceptre de l'Ancienne Alliance. Le Messie est maintenant notre Souverain Sacrificateur et intercesseur, ainsi il prend la verge d'Aaron, qui devient le Sceptre, la force, et l'autorité du système du Temple de la Nouvelle Alliance.

 

Hébreux 5:8-10 (NRSV) - 8 Bien qu'il soit un Fils, il a appris l'obéissance par les choses qu'il a souffertes ; 9 et ayant été rendu parfait, il est devenu la source du salut éternel pour tous ceux qui lui obéissent, 10 ayant été désigné par Dieu un grand prêtre selon l'ordre de Melchisédek.

 

Les tablettes de pierre dans l'Arche sont les 10 Commandements, qui font partie intégrante de ces deux Alliances. Les faux enseignants qui disent que les commandements ne sont plus à être observés dans la Nouvelle Alliance se disqualifient eux-mêmes ainsi que leurs partisans du processus pour “naître de nouveau.”

 

Hébreux 10:15-20 (RSV) - 15 Et l’Esprit Saint nous témoigne en outre ; car après avoir dit, 16 "C’est l'alliance que je ferai avec eux, après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leurs cœurs, et les écrirai dans leur esprit," 17 puis il ajoute : "Je me souviendrai ni de leurs péchés et ni de leurs méfaits". 18 Là où il y a pardon des péchés, il n'y a plus d'offrande pour le péché. 19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons la confiance nécessaire pour entrer dans le sanctuaire par le sang de Jésus, 20 par le chemin nouveau et vivant qu'il a ouvert pour nous à travers le rideau, c’est-à-dire, par le biais de sa chair, 21 et puisque nous avons un grand sacrificateur établi sur la maison de Dieu, (Lire aussi : Jérémie 31:33-34).

 

Par conséquent, lorsque nous sommes appelés au repentir et que nos corps sont lavés avec l’eau pure du Baptême (Hébreux 10:22), ceci symbolise les eaux des sources du salut (l’Esprit Saint) promises par Dieu à travers Ses prophètes (Ésaïe 12:3). Nous sommes alors : les bénéficiaires de l'Esprit de Dieu et clairement devenus dans cette vie physique Ses fils (Rom. 8:14-17) pour :

 

Apoc. 11:19 (CJB) “Puis le Temple de Dieu dans le ciel fut ouvert, et l'Arche de l'Alliance apparut dans son Temple ; et il y eut des éclairs, des voix, des tonnerres, un tremblement de terre et la grêle violente.”

Étant dans le Temple de Dieu, le Chrétien véritablement converti devient un prêtre sous le Messie prenant la verge et l'autorité de la Nouvelle Alliance. Il/elle devient symboliquement l'Arche de la Nouvelle Alliance contenant et respectant les lois du Royaume de Dieu (Hébreux 10:16-17) avec le Messie et le Père demeurant dans le temple du Chrétien converti (Jean 17:23-26). Dieu exige de nous de "faire ce qu’on dit" dans la nouveauté de la vie spirituelle, gouvernée par Ses Lois Divines comme le Messie a marché, lequel est notre exemple (1Pierre 2:21-22).

 

1 Pierre 1:3-5 (provenant de la traduction libre de la Bible GOD'S WORD Translation)

3 Louez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ ! Dieu nous a donné une nouvelle naissance en raison de sa grande miséricorde. Nous sommes nés à une vie nouvelle qui a une confiance qui est vivante parce que Jésus Christ est revenu à la vie. 4 Nous sommes nés à une vie nouvelle qui a un héritage qui ne peut être détruit ou endommagé et ne peut pas disparaître. Cet héritage est conservé dans les cieux pour vous, 5 puisque vous êtes gardés par la puissance de Dieu à travers la foi pour un salut qui est prêt à être révélé à la fin des temps.

 

Cet héritage est la vie éternelle dans la Première Résurrection pour servir en tant que prêtres pendant le Millénium sous le Messie (Apoc. 1:6, 5:10 et 20:6).

 

2Corinthiens 5:17-19 (CJB) 17 Par conséquent, si quelqu'un est uni avec le Messie, il est une nouvelle création — l’ancienne est passée ; et voici, ce qui est venu est frais et nouveau ! 18 Et tout cela est de Dieu, qui, à travers le Messie nous a réconciliés à lui et nous a donné le travail de cette réconciliation, 19 qui est que Dieu dans le Messie a réconcilié l'humanité à lui-même, sans compter leurs péchés contre eux, et mettant en nous la parole de la réconciliation.

 

2 Pierre 1:3-4,11 (CJB) 3 la puissance de Dieu nous a donné tout ce qu'il faut pour la vie et la piété, à travers notre connaissance de Celui qui nous a appelés à sa propre gloire et bonté. 4 En celles-ci, il nous a donné des promesses précieuses et suprêmement grandes, afin que par elles vous puissiez venir à prendre part dans la nature de Dieu et d’échapper à la corruption dans laquelle les mauvais désirs sont dans le monde., 11 Ainsi, vous serez généreusement fourni avec tout ce dont vous avez besoin pour entrer dans le Royaume éternel de notre Seigneur et Libérateur, Yeshua le Messie.

 

Par conséquent, 1 Pierre 1:22-23 (JB2000) 22 Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité, par l'Esprit, dans l'amour fraternel sincère, aimez-vous l’un l’autre avec un cœur pur avec ferveur, 23 étant nés de nouveau, non par une semence corruptible, mais incorruptible, par la parole de Dieu, laquelle vit et demeure à jamais.

 

La rédemption de notre corps et l'adoption dans la famille de Dieu comme fils-esprits se produisent au retour du Messie pour établir le gouvernement de la Loi de Dieu sur cette terre. Ceux vivants au retour du Messie qui sont les pierres vivantes et les prêtres du Temple de Dieu auront leurs corps physiques rachetés après que les morts unis en lui seront d'abord ressuscités et leurs corps rachetés (1Thes. 4:15-17). Puis l'adoption dans la famille de Dieu se produira alors. Voir Romains 8:15,23 et 9:4, Galates 4:5 et Éphésiens 1:5.

 

Tous ceux qui sont dans le corps du Christ à travers l'Esprit Saint deviennent des prêtres avec lui (1Pierre 2:4-5) et ont reçu des talents pour servir en différentes capacités (Éph. 4:10-12). Ces talents ne doivent pas être enterrés par une structure oppressive Nicolaïte de prêtres/laïcs. L'analogie d’Herbert Armstrong rend ceci sans signification pour tous ceux qui ont reçu l’Esprit Saint de Dieu pour devenir des pierres vivantes et des prêtres dans Son Temple, et elle aveugle l’individu à la réalité de ce que Dieu accomplit dans la construction de Son Temple spirituel. On reçoit l'Esprit Saint comme une graine de moutarde à notre baptême et elle grandit jusqu’en un arbre puissant au cours de notre conversion grâce à la puissance de l'Esprit Saint.

 

Soyons fidèles à notre appel à être des pierres vivantes et des prêtres dans le Temple spirituel que notre Père Éloah construit à travers le sacrifice de Son fils, le Berger/Messie. C’est de Lui par l'Esprit Saint que nous sommes convertis et nés d'en haut dans la nouveauté de la vie spirituelle dans le corps de Son fils et appelés dans le système du Temple de la Nouvelle Alliance, le Naos de Dieu. La femme/église vierge sulamite qui s’est "penchée sur son bien-aimé" dans le Cantique des Cantiques 8:5 est l'église vierge qui rejoint finalement le Messie à son retour et continue d'être des prêtres de Dieu.

 

Prouvez toutes choses

C'est seulement en étant né de nouveau dans l'eau et l'Esprit Saint que l'individu peut être racheté. L'échec de comprendre ce processus est indicatif d'un échec de comprendre le véritable processus de conversion. Cet échec est commun dans ceux qui ont eu une conversion physique dans une organisation mais pas dans le corps de Christ. De tels gens jettent la vérité à terre dans l'intérêt de la protection d'une organisation physique ou d'un culte. La défense d'une telle erreur par le non-converti est habituellement accompagnée par l'attaque de la personne plutôt que la défense ou le rejet de la vérité biblique. L'injonction biblique de prouver toutes choses (1Thes. 5:21) est déformée. L'injonction de prouver toutes choses s'étend au travail de chaque individu (Gal. 6:4) et en effet à eux-mêmes (2Cor. 13:5).

 

La preuve doit être de ce qui est bon (Rom. 12:2) et aussi de la sincérité de l'amour des élus (2Cor. 8:8). La méchanceté, la calomnie et l'envie ne sont pas la preuve de l'amour des élus. Elles sont la preuve d'un processus de pensée non converti. Les péchés, qui ont été repentis depuis des années passées, ne sont pas l'affaire des frères. C'est dans le royaume de l'amour de Dieu. Chaque individu doit être né de nouveau. Ils ne doivent plus pécher mais il leur est permis d'être nés de nouveau. Leurs péchés ne doivent plus être rappelés à l'esprit. En outre, l'individu contre qui le péché se produit, doit pouvoir pardonner. La prière du Seigneur commence avec l'éloge de Dieu et la supplication pour Sa volonté et Sa disposition et continue ensuite avec cette injonction.

 

Matthieu 6:9-13 9 Voici donc comment vous devez prier : Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié ; 10 que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. 11 Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ; 12 pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; 13 ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen ! (LSG)

 

Le pardon des dettes ou des péchés est la rémission de la transgression qui est la dette du cheirographon qui a été cloué sur le pieu. Nous le demandons parce que Christ a payé pour cela. Ainsi, nous avons une obligation de pardonner aux autres comme nous-mêmes nous souhaitons être pardonnés. C'est la vraie conversion. L'individu qui est né de nouveau a des désirs d'observer la loi de Dieu dans son être intérieur. L'attribution continuelle des péchés aux autres est un processus de pensée non converti qui porte le jugement sur le moi. C'est simplement le plus grand échec des systèmes de type de culte qui ont été fondés au vingtième siècle. Des factions sont formées autour d’individus et de ces chercheurs de pouvoir qui attaqueraient et détruiraient les autres. L'esprit dans lequel la critique est faite et, plus important, reconnue, est souvent un indicateur de la conversion des gens dans le groupe. L'individu converti doit apprendre non seulement à pardonner ceux qui l’attaquent, mais également à reconnaître la vérité dans la critique. La pénalité est l'érosion de sa propre puissance spirituelle.

 

Le Christ a pardonné ceux qui l'ont tué sur le pieu et a prié pour leur pardon (Luc 23:34). Également, Étienne a prié pour le pardon de ceux qui l'ont tué (Actes 7:60). Paul a été le témoin officiel du meurtre d’Étienne et a ainsi participé à ce crime parmi plusieurs autres (Actes 8:1). Saul a dû être pardonné et a été en fait renommé Paul parce qu'il avait commis une telle violence contre les élus. Il a été pardonné et utilisé par Dieu. Aujourd'hui, il serait attaqué avec la méchanceté et la calomnie.

 

Les Élus sont les fils et les filles de Dieu qui développent un caractère juste et saint. Le pardon des péchés et l'amour de l'un envers l'autre sont l'élément principal dans ce processus. Sans être nés de nouveau, ils ne peuvent pas être perfectionnés. On doit permettre à chacun d'être né de nouveau également par les frères qui adorent le seul vrai Dieu en Esprit et en vérité.

 

Le processus de renaissance est par l'acompte ou la caution de notre héritage (Eph. 1:14) à travers Jésus Christ (Rom. 3:24 ; Éph. 1:7).

Éphésiens 1:13-14 13 En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Évangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis, 14 lequel est un gage de notre héritage, pour la rédemption de ceux que Dieu s’est acquis, à la louange de sa gloire. (LSG)

 

La possession achetée est celle de notre être. Le rachat (qui est à Dieu : Jérémie. 32:7-8) est le rachat de nos corps dans la résurrection (Rom. 8:23). Nous sommes scellés jusqu'à la résurrection qui est le jour de notre rachat (Éph. 4:30). À la résurrection, nous devenons des cohéritiers avec Christ en tant que fils de Dieu dans la puissance par la résurrection des morts (Rom. 1:4).

 

Cet acompte initial est comme une graine de moutarde qui grandit (Matt. 13:31 ; Marc 4:31 ; Luc 13:19). Cette renaissance est alors comme un enfant qui grandit dans la vérité et dans la foi (Matt. 17:20 ; Luc 17:6). C'est un processus spirituel et la foi est mesurée de la même manière. Par ce processus de croissance, les élus se perfectionnent dans la foi par l'offrande de Christ (Héb. 10:14). Dans cette perfection, l'Esprit Saint est aussi témoin de ce que Christ a dit auparavant.

Hébreux 10:15-18 15 C’est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi ; car, après avoir dit : 16 Voici l’alliance que je ferai avec eux, après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leurs cœurs, et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute : 17 Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. 18 Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché. (LSG) (cf. Jér. 31:31-34 et Héb. 8:8-12).

 

Tous les hommes connaîtront le Seigneur à partir du moment où Il verse Son Esprit sur la nation. Jusqu'à ce temps-là, la renaissance est limitée aux élus. Les Élus sont spirituellement nés de nouveau et convertis spirituellement aux lois de Dieu et au perfectionnement du caractère pieux et juste. L'Esprit Saint est l'esprit de puissance et d'amour et un esprit sain (2Tim. 1:7). Chacun d'entre nous devrait développer l'esprit au mieux de nos talents et capacités, car nous sommes nés de nouveau à la gloire de Dieu. À partir de ce processus, aux résurrections, Dieu devient tout en tous (Éph. 4:6).