Christian Churches of God

[F027iii]

 

 

Commentaire sur Daniel  Chapitre 3

 (Édition 1.0 20200927-20200927)

 

Daniel Chapitre 3 traite de l'érection et de l'établissement des idoles et du faux culte qui devait découler de ce système Babylonien.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2020 Wade Cox)

(Tr. 2020)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://ccg.org/

 

 

 

 

Commentaire sur Daniel Chapitre 3 [F027iii]

 

Introduction

Le chapitre 3 de Daniel porte sur l'érection et l'établissement des idoles et du faux culte qui devait provenir de ce système babylonien. Cela devait être établi afin que les Choisis (Élus) de Dieu soient testés et éprouvés sous les faux systèmes et que la capacité de Dieu à délivrer Ses Choisis soit démontrée à travers la fournaise ardente et aussi avec la fosse aux lions. Il a montré que Son Armée avait été envoyée pour les accompagner dans les épreuves qu'ils allaient traverser.


Le système qui a émergé à part entière sous les Babyloniens devait détruire le système biblique sous le Judaïsme et aussi sous le Christianisme et l'Islam (http://french.ccg.org/quran.html) et aussi les subdivisions asiatiques qui en découlaient (cf. aussi Mysticisme (B7_A)).


Ils ont également détruit le Calendrier des Juifs et des Musulmans et des Chrétiens (cf. Hillel, les Intercalations Babyloniennes et le Calendrier du Temple (195C), Les Calendriers Hébreu et Islamique Réconciliés (No. 053) et Le Calendrier de Dieu (No. 156)). Le Calendrier grégorien moderne du pseudo Christianisme est un calendrier solaire élaboré à partir du Calendrier romain lequel a été développé selon le calendrier julien issu de Jules César et d'Auguste, d'où les mois de juillet et d'août.


Ils ont ainsi détruit toute adhésion au Calendrier de Dieu et aux Lois de Dieu.

 

La réaction initiale a été d'établir l'idolâtrie à la fois dans le culte de l'empereur et le culte de Baal et de la déesse mère. Ceci est devenu la Mariolâtrie dans le Saint Empire romain. L'action était un test des jeunes juifs de la famille royale sélectionnés pour être formés à Babylone dans le palais. Ils ont refusé et ont ensuite été jetés dans la fournaise ardente qui avait été chauffée particulièrement de manière excessive pour les punir. L'Ange du Seigneur en tant que fils de Dieu ou elohim (voir Bullinger, note de bas de page au v.25) a été envoyé pour les protéger et ils ont été reconnus comme étant protégés et ils ont été épargnés et ceux qui cherchaient à leur nuire ont été tués par la chaleur intense de la fournaise par laquelle ils avaient cherché à tuer les trois amis de Daniel.


C'est par cet acte que l’adoration du Seul Véritable Dieu en est venue à être protégée lors de la captivité. Les plus grands ennemis de la foi étaient le Sacerdoce du Temple, les Églises Trinitaires ainsi que les Musulmans hadithiques (cf. La Mort des Prophètes et des Saints (No. 122C)).

 

Daniel Chapitre 3

1 Le roi Nebucadnetsar fit une statue d'or, haute de soixante coudées et large de six coudées. Il la dressa dans la vallée de Dura, dans la province de Babylone. Le roi Nebucadnetsar fit convoquer les satrapes, les intendants et les gouverneurs, les grands juges, les trésoriers, les jurisconsultes, les juges, et tous les magistrats des provinces, pour qu'ils se rendissent à la dédicace de la statue qu'avait élevée le roi Nebucadnetsar. Alors les satrapes, les intendants et les gouverneurs, les grands juges, les trésoriers, les jurisconsultes, les juges, et tous les magistrats des provinces, s'assemblèrent pour la dédicace de la statue qu'avait élevée le roi Nebucadnetsar. Ils se placèrent devant la statue qu'avait élevée Nebucadnetsar. Un héraut cria à haute voix : Voici ce qu'on vous ordonne, peuples, nations, hommes de toutes langues ! Au moment où vous entendrez le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d'instruments de musique, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d'or qu'a élevée le roi Nebucadnetsar. Quiconque ne se prosternera pas et n'adorera pas sera jeté à l'instant même au milieu d'une fournaise ardente. C'est pourquoi, au moment où tous les peuples entendirent le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, et de toutes sortes d'instruments de musique, tous les peuples, les nations, les hommes de toutes langues se prosternèrent et adorèrent la statue d'or qu'avait élevée le roi Nebucadnetsar. A cette occasion, et dans le même temps, quelques Chaldéens s'approchèrent et accusèrent les Juifs. Ils prirent la parole et dirent au roi Nebucadnetsar : Ô roi, vis éternellement ! 10 Tu as donné un ordre d'après lequel tous ceux qui entendraient le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d'instruments, devraient se prosterner et adorer la statue d'or, 11 et d'après lequel quiconque ne se prosternerait pas et n'adorerait pas serait jeté au milieu d'une fournaise ardente. 12 Or, il y a des Juifs à qui tu as remis l'intendance de la province de Babylone, Schadrac, Méschac et Abed Nego, hommes qui ne tiennent aucun compte de toi, ô roi ; ils ne servent pas tes dieux, et ils n'adorent point la statue d'or que tu as élevée. 13 Alors Nebucadnetsar, irrité et furieux, donna l'ordre qu'on amenât Schadrac, Méschac et Abed Nego. Et ces hommes furent amenés devant le roi. 14 Nebucadnetsar prit la parole et leur dit : Est-ce de propos délibéré, Schadrac, Méschac et Abed Nego, que vous ne servez pas mes dieux, et que vous n'adorez pas la statue d'or que j'ai élevée ? 15 Maintenant tenez-vous prêts, et au moment où vous entendrez le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d'instruments, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue que j'ai faite ; si vous ne l'adorez pas, vous serez jetés à l'instant même au milieu d'une fournaise ardente. Et quel est le dieu qui vous délivrera de ma main ? 16 Schadrac, Méschac et Abed Nego répliquèrent au roi Nebucadnetsar : Nous n'avons pas besoin de te répondre là-dessus. 17 Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. 18 Sinon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n'adorerons pas la statue d'or que tu as élevée. 19 Sur quoi Nebucadnetsar fut rempli de fureur, et il changea de visage en tournant ses regards contre Schadrac, Méschac et Abed Nego. Il reprit la parole et ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus qu'il ne convenait de la chauffer. 20 Puis il commanda à quelques-uns des plus vigoureux soldats de son armée de lier Schadrac, Méschac et Abed Nego, et de les jeter dans la fournaise ardente. 21 Ces hommes furent liés avec leurs caleçons, leurs tuniques, leurs manteaux et leurs autres vêtements, et jetés au milieu de la fournaise ardente. 22 Comme l'ordre du roi était sévère, et que la fournaise était extraordinairement chauffée, la flamme tua les hommes qui y avaient jeté Schadrac, Méschac et Abed Nego. 23 Et ces trois hommes, Schadrac, Méschac et Abed Nego, tombèrent liés au milieu de la fournaise ardente. 24 Alors le roi Nebucadnetsar fut effrayé, et se leva précipitamment. Il prit la parole, et dit à ses conseillers : N'avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés ? Ils répondirent au roi : Certainement, ô roi ! 25 Il reprit et dit : Eh bien, je vois quatre hommes sans liens, qui marchent au milieu du feu, et qui n'ont point de mal ; et la figure du quatrième ressemble à celle d'un fils des dieux. 26 Ensuite Nebucadnetsar s'approcha de l'entrée de la fournaise ardente, et prenant la parole, il dit : Schadrac, Méschac et Abed Nego, serviteurs du Dieu suprême, sortez et venez ! Et Schadrac, Méschac et Abed Nego sortirent du milieu du feu. 27 Les satrapes, les intendants, les gouverneurs, et les conseillers du roi s'assemblèrent ; ils virent que le feu n'avait eu aucun pouvoir sur le corps de ces hommes, que les cheveux de leur tête n'avaient pas été brûlés, que leurs caleçons n'étaient point endommagés, et que l'odeur du feu ne les avait pas atteints. 28 Nebucadnetsar prit la parole et dit : Béni soit le Dieu de Schadrac, de Méschac et d'Abed Nego, lequel a envoyé son ange et délivré ses serviteurs qui ont eu confiance en lui, et qui ont violé l'ordre du roi et livré leur corps plutôt que de servir et d'adorer aucun autre dieu que leur Dieu ! 29 Voici maintenant l'ordre que je donne: tout homme, à quelque peuple, nation ou langue qu'il appartienne, qui parlera mal du Dieu de Schadrac, de Méschac et d'Abed Nego, sera mis en pièces, et sa maison sera réduite en un tas d'immondices, parce qu'il n'y a aucun autre dieu qui puisse délivrer comme lui. 30 Après cela, le roi fit prospérer Schadrac, Méschac et Abed Nego, dans la province de Babylone. (LSG)

 

Notes de Bullinger sur le Chapitre 3 [disponible en anglais seulement]

Verse 1

image. This could not have been an image of a human being. The height and breadth are out of all proportion for this; the former being one to ten instead of one to six. A figure drawn on this scale, will at once be seen to be impossible. Having determined that it is a human figure, tradition then assumes it to have been a proportional figure "on a pedestal", or simply "a bust on a pillar". But there is nothing in the text to suggest this. It would exactly suit an Asherah (App-42). The Hebrew tzelem denotes something shaped by cutting or carving. Ezekiel 16:17, and  23:14, practically make this certain. See the verb in Ezekiel 7:20; and compare what is said in Numbers 33:52.

height . . . breadth. See above note.

threescore . . . six. The numbers of man (App-10). Note the six instruments (compare Daniel 5:7, Daniel 5:10, Daniel 5:15). See note on 1 Samuel 17:4.

 

Verse 2

the king sent. This great Durbar would hardly have taken place till after the campaign referred to in note on "came" (Daniel 1:1). It was therefore probably held about 475 B. C, in Daniel"s thirty-eighth year, twenty years after Nebuchadnezzar"s dream of himself, the "head of gold" (Dan 2).

to gather together, &c. Note the eight technical terms. Well known to Daniel, but difficult for a Jew in Jer 300 years later to enumerate so minutely and so accurately.

 

Verse 4

herald. Chaldee. karoza". Not from the Greek kerux, but an old Persian word khresic", a crier, from which comes the Chaldee verb kevar, to make a proclamation, as in Daniel 5:29.

 

Verse 5

cornet, &c. These names are supposed to be Greek, or from the Greek; but Athenaeus, a Greek grammarian (about A.D. 200-300), says the sambuke ("sack-but") was a Syriac invention. Strabo, in his geography (54 B.C. A.D. 24), ascribes Greek music to Asia, and says: "the Athenians always showed their admiration of foreign customs".

harp. Chaldee. kithros; Greek. kithara. Terpander, a Greek musician (seventh century B. C), the father of Greek music, invented the kithara with seven strings (Strabo says) instead of four, and one is sculptured on a monument of Assurbanipal (Lenormant, La Divination chez les Chaldiens, pp 190, 191).

sackbut. See note on "cornet", above.

hour = moment. Chaldee sha"ah, as in verses: Daniel 3:3, Daniel 3:6, Daniel 3:15; Daniel 4:33; Daniel 5:5.

 

Verse 15

God. Chaldee "elah. App-4.

 

Verse 17

is able to deliver us. The Massoretic pointing requires this punctuation: "to deliver us; from the burning fiery furnace He will deliver us".

 

Verse 20

most mighty men. Chaldee = mighty [ones] of strength.

to bind. Chaldee. kephath. Occurs only here and verses: Daniel 3:21, Daniel 3:23, Daniel 3:24.

 

Verse 25

the son of God = a son of God (no Art.): i.e. a superhuman being, or an angel. Compare Daniel 3:28, and see App-23. Nebuchadnezzar could know nothing of N.T. revelation.

 

 

 

 

 

 

 q