Les Églises Chrétiennes de Dieu

[021C]

 

 

 

Commentaire sur Amos [021C]

 

(Édition 1.0 20141212-20141212)

 

Amos est le Troisième livre en termes du Canon de l'Ancien Testament sur les Douze Prophètes, mais est considéré comme le Premier d'entre eux dans le temps. La signification est examinée en détail.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2014 Wade Cox)

(Tr. 2014, rev. 2017)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org et http://french.ccg.org/

 


Commentaire sur Amos [021C]

 

Introduction

On pense que le nom Amos est dérivé d’Amatsia (7:10) ou Amasia (2Chron. 17:16). Les Rabbins du Talmud ont décidé qu'il doit avoir été une personne n’ayant pas la parole facile comme Moïse (cf. Soncino Intro., p. 81). Il était un berger et un cultivateur de sycomores (1:1, 7:14). Pendant qu’il s’y employait, il a été appelé par Dieu pour aller en Israël et pour les informer du fait que leur coupe de méchanceté était pleine et que sans leur repentir immédiat et retour à Dieu, ils subiraient un terrible châtiment et la captivité. Cet appel de Dieu l'a forcé à quitter sa maison dans le nord de la Judée et à s’établir dans la Samarie et Béthel afin de traiter avec ces centres d'immoralité et de vice, et du paganisme et d'idolâtrie.

 

Amos est généralement admis comme écrivant entre les années 765 et 750 AEC (avant notre ère), sous le règne de Jéroboam II (782-743). Son livre est répertorié en troisième position dans le Canon mais il est accepté pour avoir été le premier des derniers prophètes et son œuvre se démarque des prophètes antérieurs avec qui la corruption était entrée dans leurs écoles comme nous le voyons de ses écrits. Son déni d’être un des prophètes ne signifie pas qu'il n’en était pas un, mais plutôt il a condamné leur corruption et n’était pas l'un d'eux.

 

On croit que le tremblement de terre auquel il se réfère au chapitre 1:1 a eu lieu dans le temps d'Ozias (Zacharie 14:5). L'éclipse du soleil dont on fait référence au chapitre 8:9 est calculée pour s’être produite en 763 AEC (cf. Soncino Intro., p. 81).  

 

Une fois de plus, nous voyons la période de trente et de quarante ans entrer en jeu pour le repentir d'Israël (cf. également Cox. Commentaire sur Jonas). L'avertissement est marqué à l’année 763-2 AEC, et en 733 les Assyriens ont capturé Damas et ont fait d'Israël un système tributaire. En l’année 723-2 ils se sont déplacés vers Samarie et en 722 AEC les Israélites ont été pris en captivité et enlevés au nord de l'Araxe pour ne pas revenir jusqu’avant le Second Avènement du Messie.

 

Il est reconnu comme attaquant les prêtres et les prophètes corrompus dans ses écrits et qu'il a été tué par un coup de fer au front. La première vue est qu'il a été tué par un coup sur le front par Ozias avec un fer incandescent. La deuxième vue est qu'il a été tué d'un coup porté par Amatsia, prêtre de Béthel. Les deux comptes rendus sont d'accord sur la méthode pour sa mort, mais diffèrent simplement sur quelle autorité l'a fait (voir Soncino, ibid.). Il a été tué soit par un roi lépreux de Juda soit par un prêtre corrompu d'Israël. De toute façon, comme d'habitude, les prophètes de Dieu ont été tués dans l'exercice de leurs fonctions.

 

Le Message

Il vaut la peine de citer la vue rabbinique en ce que bien qu’ils comprennent l’objectif principal du message, Juda l’ignore et est toujours sous la condamnation à cause de cela. Le Christianisme moderne est aussi absolument condamné par les Douze Prophètes et Amos en particulier.

 

"Comme interprète des aspects moraux et éthiques de la religion, l'importance d'Amos est prééminente. Dieu n’est pas le Dieu d'Israël seulement, mais de l'univers tout entier. Son alliance avec Israël n’est pas non plus indissoluble. Ils seront punis pour leurs péchés encore plus sévèrement que les autres nations, et le mal qui mérite plus la punition est l'injustice sociale. L’observation méticuleuse du culte rituel ne les sauvera pas. Amos est très emphatique lorsqu'ils dénoncent l'illusion que le rituel en lui-même peut avoir l'approbation de Dieu Qui exige la justice et la miséricorde. Certes, Israël était Son peuple élu, mais le complément de privilège est l’obligation.

 

Son message qui est d’une portée éternelle est que la société, si elle doit exister, doit reposer sur la justice entre un individu et un autre, aussi bien qu’entre les nations. Pour Amos, l'honnêteté et la loyauté étaient les ressorts principaux du bien-être national. Son Âge d'Or est celui dans lequel la pensée noble et la simplicité de la vie sont harmonieusement combinées." (Soncino, ibid.).

 

C’est cependant Dieu qui publie la prophétie à la fin du livre d’Amos en parlant directement à Israël, et à part des prophéties que nous avons mentionnées dans le Pentateuque et des mentions des anciens prophètes de Samuel, des Rois et des Chroniques, Amos est reconnu comme la plus ancienne prophétie qui a survécu intacte.

 

Le Livre se sectionne naturellement en trois divisions. Les deux premiers chapitres sont considérés comme un préambule à la thèse du prophète ou plus correctement la préparation à travers le prophète par Dieu pour traiter avec Israël.

 

Israël, de toutes les nations, a joué la prostituée idolâtre, et comme les autres nations n’ont pas échappé, Israël non plus n’échappera pas et Dieu est sur ​​le point de traiter avec Israël en utilisant d'abord une nation qui a déjà été condamnée. Ensuite, nous nous occuperons de toutes les nations, comme nous le voyons des Douze Prophètes. Pas une de ces religions prostituées ne survivra et toutes seront amenées à la destruction.

 

Les quatre chapitres suivants traitent des gens qui regardaient leur prospérité comme un signe de leur justice. Ceci est toujours le défaut fondamental des nations d'Israël qui jusqu’à ce jour ne comprennent pas que ce qu’elles ont reçu était leur droit d'héritage provenant d'Abraham et des patriarches et n'a rien à voir avec leur valeur en tant que peuple, et leur justice est comme un vêtement souillé aux yeux de Dieu. La pourriture provient de l'Europe occidentale à travers le Commonwealth et toutes les nations et en particulier des États-Unis. L’antinomisme des soi-disant Chrétiens modernes est sur ​​le point d'être puni et Amos pointe vers la captivité assyrienne jusqu’à la guerre finale de la fin et le Messie. Il ne peut y avoir de droiture sans la Loi et la Justice de Dieu. Tsedek est le même mot en hébreu pour les deux concepts.

 

Notez que le texte l'identifie comme parmi les bergers de Tekoa. Cela fait partie des traditions des prophètes et le Coran dit qu'il n'y a aucun prophète qui n'a pas été un berger.

 

Amos Chapitre 1

[1] Paroles d’Amos, l’un des bergers de Tekoa, visions qu’il eut sur Israël, au temps d’Ozias, roi de Juda, et au temps de Jéroboam, fils de Joas, roi d’Israël, deux ans avant le tremblement de terre. [2] Il dit : De Sion l’Éternel rugit, de Jérusalem il fait entendre sa voix. Les pâturages des bergers sont dans le deuil, et le sommet du Carmel est desséché. [3] Ainsi parle l’Éternel : À cause de trois crimes de Damas, même de quatre, je ne révoque pas mon arrêt, parce qu’ils ont foulé Galaad sous des traîneaux de fer. [4] J’enverrai le feu dans la maison de Hazaël, et il dévorera les palais de Ben-Hadad. [5] Je briserai les verrous de Damas, j’exterminerai de Bikath-Aven les habitants, et de Beth-Éden celui qui tient le sceptre ; et le peuple de Syrie sera mené captif à Kir, dit l’Éternel. [6] Ainsi parle l’Éternel : À cause de trois crimes de Gaza, même de quatre, je ne révoque pas mon arrêt, parce qu’ils ont fait une foule de captifs pour les livrer à Édom. [7] J’enverrai le feu dans les murs de Gaza, et il en dévorera les palais. [8] J’exterminerai d’Asdod les habitants, et d’Askalon celui qui tient le sceptre ; je tournerai ma main contre Ekron, et le reste des Philistins périra, dit le Seigneur, l’Éternel. [9] Ainsi parle l’Éternel : À cause de trois crimes de Tyr, même de quatre, je ne révoque pas mon arrêt, parce qu’ils ont livré à Édom une foule de captifs, sans se souvenir de l’alliance fraternelle. [10] J’enverrai le feu dans les murs de Tyr, et il en dévorera les palais. [11] Ainsi parle l’Éternel : À cause de trois crimes d’Édom, même de quatre, je ne révoque pas mon arrêt, parce qu’il a poursuivi ses frères avec l’épée, en étouffant sa compassion, parce que sa colère déchire toujours, et qu’il garde éternellement sa fureur. [13] J’enverrai le feu dans Théman, et il dévorera les palais de Botsra. [13] Ainsi parle l’Éternel : À cause de trois crimes des enfants d’Ammon, même de quatre, je ne révoque pas mon arrêt, parce qu’ils ont fendu le ventre des femmes enceintes de Galaad, afin d’agrandir leur territoire. [14] J’allumerai le feu dans les murs de Rabba, et il en dévorera les palais, au milieu des cris de guerre au jour du combat, au milieu de l’ouragan au jour de la tempête ; [15] et leur roi s’en ira en captivité, lui, et ses chefs avec lui, dit l’Éternel.

 

Résumé

Ainsi, les pays du nord ont été amenés en exil en tant qu’un avertissement à Israël, mais ils n’ont pas tenu compte de l'avertissement.

 

Alors, Moab le fils de Lot a été détruit pour sa persécution d’Édom. Une prophétie est faite contre Juda, mais sa destruction devait être longtemps après celle d'Israël avec Israël s’en allant en 722 et Juda pas détruit avant l’année 586 EC.

 

Les Syriens et les Philistins et les Édomites devaient être détruits, comme l’était Tyr. Ces punitions ont été infligées encore et encore et continueront jusqu'à la fin dans les Derniers Jours. Les 40 années pour le Repentir pour la Syrie ont été données à partir de la fin de la guerre du Yom Kippour en 1974 en mai et les guerres qui détruisent la Syrie se sont escaladées à partir de mai 2014. Gaza s’était également empêtré comme l’était le Liban. Édom fait maintenant partie du Judaïsme.

 

Moab, sur la rive Est du Jourdain à l'époque, parlait un dialecte de l'hébreu et a été soumis à Israël jusqu'au règne d'Achab. La révolte du Roi Mesha contre l'autorité d'Achab est mentionnée dans 2Rois 3 et également sur ​​la pierre Moabite.

 

Amos Chapitre 2

[1] Ainsi parle l’Éternel : À cause de trois crimes de Moab, même de quatre, je ne révoque pas mon arrêt, parce qu’il a brûlé, calciné les os du roi d’Édom. [2] J’enverrai le feu dans Moab, et il dévorera les palais de Kerijoth ; et Moab périra au milieu du tumulte, au milieu des cris de guerre et du bruit de la trompette. [3] J’exterminerai de son sein le juge, et je tuerai tous ses chefs avec lui, dit l’Éternel. [4] Ainsi parle l’Éternel : À cause de trois crimes de Juda, même de quatre, je ne révoque pas mon arrêt, parce qu’ils ont méprisé la loi de l’Éternel et qu’ils n’ont pas gardé ses ordonnances, parce qu’ils ont été égarés par les idoles mensongères après lesquelles leurs pères ont marché. [5] J’enverrai le feu dans Juda, et il dévorera les palais de Jérusalem.

 

Note 2.1

Verset 4 : Amos procède à un jugement sur ​​Juda pour leur péché en rejetant la Torah. Ce thème continue aussi jusqu’aux Derniers Jours. Jusqu'à ce jour, ils tournent la Torah sur sa tête avec le Talmud et pervertissent le calendrier avec leurs traditions et les intercalations babyloniennes. Dans Ésaïe 5:24 et Osée 4:6, nous voyons les mêmes charges que Amos concernant les aspects moraux de la loi.

 

Leurs mensonges se réfèrent aux idoles et aux faux dieux. Ils sont étendus aujourd'hui et les gens ne réalisent même pas leurs origines.

 

Verset 5. Un feu sur Juda se réfère à la destruction babylonienne de l’année 586 AEC.

 

[6] Ainsi parle l’Éternel : À cause de trois crimes d’Israël, même de quatre, je ne révoque pas mon arrêt, parce qu’ils ont vendu le juste pour de l’argent, et le pauvre pour une paire de souliers. [7] Ils aspirent à voir la poussière de la terre sur la tête des misérables, et ils violent le droit des malheureux. Le fils et le père vont vers la même fille, afin de profaner mon saint nom. [8] Ils s’étendent près de chaque autel sur des vêtements pris en gage, et ils boivent dans la maison de leurs dieux le vin de ceux qu’ils condamnent. [9] Et pourtant j’ai détruit devant eux les Amoréens, dont la hauteur égalait celle des cèdres, et la force celle des chênes ; j’ai détruit leurs fruits en haut, et leurs racines en bas. [10] Et pourtant je vous ai fait monter du pays d’Égypte, et je vous ai conduits quarante ans dans le désert, pour vous mettre en possession du pays des Amoréens. [11] J’ai suscité parmi vos fils des prophètes, et parmi vos jeunes hommes des nazaréens. N’en est-il pas ainsi, enfants d’Israël ? dit l’Éternel … [12] Et vous avez fait boire du vin aux nazaréens ! Et aux prophètes vous avez donné cet ordre : Ne prophétisez pas ! [13] Voici, je vous écraserai, comme foule la terre un chariot chargé de gerbes. [14] Celui qui est agile ne pourra fuir, celui qui a de la force ne pourra s’en servir, et l’homme vaillant ne sauvera pas sa vie ; [15] celui qui manie l’arc ne résistera pas, celui qui a les pieds légers n’échappera pas, et le cavalier ne sauvera pas sa vie ;[16] Le plus courageux des guerriers s’enfuira nu dans ce jour-là, dit l’Éternel.

 

Résumé

Moab a été jugé ici. Ammon avait été jugé dans le Chapitre 1. Le jugement a été plus sévère parce qu'Israël a été ordonné de ne pas les attaquer et ils ont attaqué Israël (Deut 2:4ff). Ainsi, l'ensemble du pays de la Jordanie est jugé et traité dans ce temps. Ils ont été priés de ne pas attaquer Israël dans la guerre de 1967 et ils les ont attaqués, mais se sont abstenus à partir de la guerre du Yom Kippour en 1973/4. Leur abstention dans les Derniers Jours les gardera hors des mains du pouvoir de la Bête du Nord, mais ils seront placés sous la Nation d'Israël sous le Messie à partir de La Guerre de Hamon-Gog (No. 294)).

 

Notez qu’Israël est jugé sur les péchés de la chair aussi bien que du fait d’avoir corrompu les nazaréens religieux et l'échec à réaliser les prophéties de Dieu et pour avoir éliminé les prophètes et même les avoir tués comme ils l’ont fait à Amos lui-même. Père et fils partagent la même femme et ils persécutent les justes et les vendent pour de l'argent. Ils prennent en gage des vêtements et vont à l'autel du Seigneur comme des justes. Israël aujourd'hui est pire qu'il ne l'était quand cela a été écrit. Dieu a brisé leur puissance militaire sur laquelle ils s’appuyaient et Il le fera encore dans les Derniers Jours.

 

Ce dont ils dépendent leur sera enlevé et ils seront obligés de compter sur Dieu seul.

 

Puis au Chapitre 3 Dieu parle à toute la maison d'Israël qu’Il a fait sortir d'Égypte et cela inclut Juda. Dans ce chapitre, Dieu déclare qu’Il ne fait rien sans qu’Il les avertisse tout d'abord à travers les prophètes.

 

Le fait est que la malédiction ne vient sans sa cause (Prov. 26:2).

 

Amos Chapitre 3

[1] Écoutez cette parole que l’Éternel prononce contre vous, enfants d’Israël, contre toute la famille que j’ai fait monter du pays d’Égypte ! [2] Je vous ai choisis, vous seuls parmi toutes les familles de la terre ; c’est pourquoi je vous châtierai pour toutes vos iniquités. [3] Deux hommes marchent-ils ensemble, sans en être convenus ? [4] Le lion rugit-il dans la forêt, sans avoir une proie ? Le lionceau pousse-t-il des cris du fond de sa tanière, sans avoir fait une capture ? [5] L’oiseau tombe-t-il dans le filet qui est à terre, sans qu’il y ait un piège ? Le filet s’élève-t-il de terre, sans qu’il y ait rien de pris ? [6] Sonne-t-on de la trompette dans une ville, sans que le peuple soit dans l’épouvante ? Arrive-t-il un malheur dans une ville, sans que l’Éternel en soit l’auteur ? [7] Car le Seigneur, l’Éternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes. [8] Le lion rugit : qui ne serait effrayé ? Le Seigneur, l’Éternel, parle : qui ne prophétiserait ? [9] Faites retentir votre voix dans les palais d’Asdod et dans les palais du pays d’Égypte, et dites : Rassemblez-vous sur les montagnes de Samarie, et voyez quelle immense confusion au milieu d’elle, quelles violences dans son sein ! [10] Ils ne savent pas agir avec droiture, dit l’Éternel, ils entassent dans leurs palais les produits de la violence et de la rapine. [11] C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : L’ennemi investira le pays, il détruira ta force, et tes palais seront pillés. [12] Ainsi parle l’Éternel : Comme le berger arrache de la gueule du lion deux jambes ou un bout d’oreille, ainsi se sauveront les enfants d’Israël qui sont assis dans Samarie à l’angle d’un lit et sur des tapis de damas. [13] Écoutez, et déclarez ceci à la maison de Jacob ! Dit le Seigneur, l’Éternel, le Dieu des armées. [14] Le jour où je punirai Israël pour ses transgressions, je frapperai sur les autels de Béthel ; les cornes de l’autel seront brisées, et tomberont à terre. [15] Je renverserai les maisons d’hiver et les maisons d’été ; les palais d’ivoire périront, les maisons des grands disparaîtront, dit l’Éternel.

 

Résumé

Le pays des Philistins et l'Égypte ont été convoqués à venir et à être des témoins de la destruction d'Israël. C’était aussi pour se dresser comme une leçon pour eux au cours des Derniers Jours. Ces deux ont été punis et détruits et Israël devait se rappeler de leur sort, puis dans les Derniers Jours toutes leurs terres seront traitées finalement.

 

Montagnes de Samarie : Ils devaient être en mesure d'afficher les vices en Samarie à partir des montagnes qui les entourent. L'état a sombré dans la confusion violente par la corruption et la force. Leur sens moral était devenu corrompu.

 

Les cornes de l'autel étaient ce qui a été saisi par ceux qui cherchent en Dieu un refuge. La capacité à chercher en Dieu un refuge sera enlevée. Certaines sources rabbiniques prétendent même que les fondations de l'autel sont enlevées.

 

La maison d'hiver est à nouveau mentionnée dans Jérémie 36:22. Cela semble faire référence à l'opulence des classes dominantes en comparaison avec les pauvres qui n’ont rien. Leur opulence sera enlevée et les classes dirigeantes seront laissées avec rien.

 

Les tribus devaient être punies pour leur idolâtrie et les cultes du Soleil et pour ce qu'ils ont fait à Béthel. Dans cette captivité les principales sections des Lévites sont allées en captivité aussi, et les 24 divisions ont dû être recréées à partir des trois divisions toujours en Juda de sorte que le sacerdoce du Temple puisse fonctionner. C’était un grand coup à Lévi en Israël. Ils sont tous partis en captivité au-delà de l'Araxe et ont été absorbés chez les Hittites ou Celtes du nord.

 

Dans les versets 11 et 12 nous voyons que la prophétie s’est accomplie et qu’après les 30 années la Syrie a été encerclée et capturée par les Assyriens après un siège de trois ans. Les objets coûteux de la Samarie si méprisés par Amos ont été brisés par les Assyriens.

 

Le texte au Chapitre 4 montre que Dieu est spécifiquement contre les femmes d'Israël les Génisses de Basan qui oppriment les pauvres. Elles doivent être envoyées en captivité et punies pour leur idolâtrie et réjouissance à Béthel initiées par Jézabel dans les Cultes du Soleil. La corruption de la Samarie a été identifiée par Amos comme émanant de la cupidité de ses femmes et elles sont comparées aux bovins de Basan.

 

Cette idolâtrie est vue en Israël jusqu'à ce jour.

 

Amos Chapitre 4

[1] Écoutez cette parole, génisses de Basan qui êtes sur la montagne de Samarie, vous qui opprimez les misérables, qui écrasez les indigents, et qui dites à vos maris : Apportez, et buvons ! [2] Le Seigneur, l’Éternel, l’a juré par sa sainteté : Voici, les jours viendront pour vous où l’on vous enlèvera avec des crochets, et votre postérité avec des hameçons ; [3] Vous sortirez par les brèches, chacune devant soi, et vous serez jetées dans la forteresse, dit l’Éternel. [4] Allez à Béthel, et péchez ! Allez à Guilgal, et péchez davantage ! Offrez vos sacrifices chaque matin, et vos dîmes tous les trois jours ! [5] Faites vos sacrifices d’actions de grâces avec du levain ! Proclamez, publiez vos offrandes volontaires ! Car c’est là ce que vous aimez, enfants d’Israël, dit le Seigneur, l’Éternel. [6] Et moi, je vous ai envoyé la famine dans toutes vos villes, le manque de pain dans toutes vos demeures. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel. [7] Et moi, je vous ai refusé la pluie, lorsqu’il y avait encore trois mois jusqu’à la moisson ; j’ai fait pleuvoir sur une ville, et je n’ai pas fait pleuvoir sur une autre ville ; un champ a reçu la pluie, et un autre qui ne l’a pas reçue s’est desséché. [8] Deux, trois villes sont allées vers une autre pour boire de l’eau, et elles n’ont point apaisé leur soif. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel. [9] Je vous ai frappés par la rouille et par la nielle ; vos nombreux jardins, vos vignes, vos figuiers et vos oliviers ont été dévorés par les sauterelles. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel. [10] J’ai envoyé parmi vous la peste, comme en Égypte ; j’ai tué vos jeunes gens par l’épée, et laissé prendre vos chevaux ; j’ai fait monter à vos narines l’infection de votre camp. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel. [11] Je vous ai bouleversés, comme Sodome et Gomorrhe, que Dieu détruisit ; et vous avez été comme un tison arraché de l’incendie. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel … [12] C’est pourquoi je te traiterai de la même manière, Israël ; et puisque je te traiterai de la même manière, prépare-toi à la rencontre de ton Dieu, Ô Israël ![13] Car voici celui qui a formé les montagnes et créé le vent, et qui fait connaître à l’homme ses pensées, celui qui change l’aurore en ténèbres, et qui marche sur les hauteurs de la terre : Son nom est l’Éternel, le Dieu des armées.

 

Résumé

Remarquez que l'Éternel ou Seigneur des Armées traite avec Israël sur une base sélective et les force par des groupes et des villes mais cependant ils ne se repentent pas et ne se tournent vers Lui.

 

Le texte dans les versets 4-13 commence par Allez à Béthel. Cette veine est similaire à Élie sur le Mont Carmel (1Rois ch. 18). Il reproche à leurs cérémonies creuses idolâtres dont ils ne tirent aucune satisfaction et sont rejetés par Dieu qui les a réprimandés par la sécheresse et les incendies, les tremblements de terre, la famine, la peste et la guerre. Et toujours, ils n’ont pas écouté.

 

Pour le message sur Guilgal voir la note sur Osée 4:15.

 

Les sacrifices ont été faits à de faux dieux et les dîmes ont été données pour soutenir le faux système de Baal en Israël et c’est ainsi jusqu’à ce jour. Le laminage de leur péché, qui était l'intention de Guilgal, n'a pas été rouler au loin.

 

Le Chapitre Cinq continue de traiter avec la structure des catastrophes. Il n'y aura rien pour soulever Israël. La nation entière doit être décimée. Les premiers versets sont un chant sur ​​Israël à commencer par une complainte. Israël est tombé. Le verbe est au parfait prophétique et ainsi décrit comme ayant eu lieu. Elle gît abandonnée. Ce texte va donc dans la prophétie.

 

La nation a été décimée et donc était destinée à ne pas être forte à nouveau.

 

Dieu donne la direction expresse à Israël en disant qu'ils ne doivent pas aller à Galaad au-delà du Jourdain car ils doivent aller en captivité devant Samarie. Ils ne doivent pas non plus demander de l'aide des adorateurs d'idoles à Bethel pas plus qu’ils ne sont autorisés à se rendre à Juda et d'occuper les terres du sud à Guilgal et Beersheba. Rien de tout cela ne va les aider. Les alliances ne seront d'aucune aide et le Seigneur des Armées les suivra partout où ils vont et les persécutera.

 

S’ils se tournent vers Dieu, ils vont vivre, mais ils ne survivront pas s’ils ne le font pas. Dieu infligera la famine et la sécheresse à Israël jusqu'à ce qu'ils se repentent et cela va continuer dans les Derniers Jours.

 

Amos Chapitre 5  

[1] Écoutez cette parole, Cette complainte que je prononce sur vous, Maison d’Israël ! [2] Elle est tombée, elle ne se relèvera plus, la vierge d’Israël ; elle est couchée par terre, nul ne la relève. [3] Car ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : La ville qui mettait en campagne mille hommes n’en conservera que cent, et celle qui mettait en campagne cent hommes n’en conservera que dix, pour la maison d’Israël. [4] Car ainsi parle l’Éternel à la maison d’Israël : Cherchez-moi, et vous vivrez ! [5] Ne cherchez pas Béthel, N’allez pas à Guilgal, ne passez pas à Beer-Schéba. Car Guilgal sera captif, et Béthel anéanti. [6] Cherchez l’Éternel, et vous vivrez ! Craignez qu’il ne saisisse comme un feu la maison de Joseph, et que ce feu ne la dévore, sans personne à Béthel pour l’éteindre,

 

Remarque 5.1

Ce système religieux qui a détruit Israël à partir de Bethel se nourrit parmi Israël et ils ne se repentent pas et ils mettent en place un système d'injustice dans leurs tribunaux (portes).

 

Les Cultes du Soleil de Baal sont à ce jour ancrés en Israël et ils adorent le jour du Soleil et ils observent les Festivals de Noël et de Pâques/Easter et pour cela, ils seront punis (voir l'étude Les Origines de Noël et de Pâques/Easter (No. 235)).

 

[7] Ô vous qui changez le droit en absinthe, et qui foulez à terre la justice ! [8] Il a créé les Pléiades et l’Orion, il change les ténèbres en aurore, il obscurcit le jour pour en faire la nuit, il appelle les eaux de la mer, et les répand à la surface de la terre : L’Éternel est son nom. [9] Il fait lever la ruine sur les puissants, et la ruine vient sur les forteresses.

 

Remarque 5.2

Leurs systèmes d'injustice s’enracinent. La corruption est partout et ceux au pouvoir détestent être repris. La vérité est jetée à terre. À la fin, Dieu est obligé d'intervenir. Ceci se poursuit jusqu’aux Derniers Jours comme nous voyons la prophétie nous conduire au cours du temps jusqu’au Jour du Seigneur. On nous dit d'être prudents et de haïr le mal et d’aimer le bien et le Seigneur des Armées sera avec nous. L'injustice dans les siècles avant la Colonisation du Canada et des États-Unis et de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande était horrible, et Dieu a utilisé cet abus pour implanter les pauvres dans d'autres terres et pour sauver de nombreuses nations jusqu'au temps de la fin.

 

Ils ont persécuté la foi et les personnes qui annoncent la vérité et observent la loi de Dieu au cours des siècles.

 

[10] Ils haïssent celui qui les reprend à la porte, et ils ont en horreur celui qui parle sincèrement. [11] Aussi, parce que vous avez foulé le misérable, et que vous avez pris de lui du blé en présent, vous avez bâti des maisons en pierres de taille, mais vous ne les habiterez pas ; vous avez planté d’excellentes vignes, mais vous n’en boirez pas le vin. [12] Car, je le sais, vos crimes sont nombreux, vos péchés se sont multipliés ; vous opprimez le juste, vous recevez des présents, et vous violez à la porte le droit des pauvres. [13] Voilà pourquoi, en des temps comme ceux-ci, le sage se tait ; car ces temps sont mauvais. [14] Recherchez le bien et non le mal, afin que vous viviez, et qu’ainsi l’Éternel, le Dieu des armées, soit avec vous, comme vous le dites. [15] Haïssez le mal et aimez le bien, faites régner à la porte la justice ; et peut-être l’Éternel, le Dieu des armées, aura pitié des restes de Joseph. [16] C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel, le Dieu des armées, le Seigneur ; dans toutes les places on se lamentera, dans toutes les rues on dira : Hélas ! hélas ! On appellera le laboureur au deuil, et aux lamentations ceux qui disent des complaintes. [17] Dans toutes les vignes on se lamentera, lorsque je passerai au milieu de toi, dit l’Éternel.

 

Remarque 5.3

La corruption est partout dans les Derniers Jours et le prudent n’ose pas dire quoi que ce soit. C’est seulement par la justice des tribunaux en Israël qu’il serait sauvé. Comme il devient de plus en plus corrompu, il sera puni.

 

Les sécheresses provoquent le deuil des agriculteurs, et les viticulteurs se lamenteront.

 

Le Jour du Seigneur n’est pas la chose que les gens devraient désirer car ils y seront blessés sans le repentir.

 

[18] Malheur à ceux qui désirent le jour de l’Éternel ! Qu’attendez-vous du jour de l’Éternel ? Il sera ténèbres et non lumière. [19] Vous serez comme un homme qui fuit devant un lion et que rencontre un ours, qui gagne sa demeure, appuie sa main sur la muraille, et que mord un serpent. [20] Le jour de l’Éternel n’est-il pas ténèbres et non lumière ? N’est-il pas obscur et sans éclat ?

 

Remarque 5.4

Dieu déclare qu'Il déteste et méprise leurs fêtes. Beaucoup des Églises de Dieu ont introduit le faux calendrier et leurs fêtes ne tombent pas sur les jours commandés comme ils l’ont fait dans le Calendrier Hillel en Juda. En Israël la majorité déclarent leurs assemblées d'une façon identique aux rites Païens de Baal qui ont été utilisés dans l’adoration à Bethel dans les Cultes du Soleil et des Mystères de Noël et de Pâques/Easter de la déesse. (Voir les études Le Calendrier de Dieu (No. 156) ; Le Calendrier et la Lune : Ajournements ou Festivals ? (No. 195) ;  L’Altération du Calendrier de Dieu dans Juda (No. 195B) et Les Origines de Noël et de Pâques/Easter (No. 235).) Dieu n’acceptera rien d'eux n’importe où.

 

[21] Je hais, je méprise vos fêtes, je ne puis sentir vos assemblées. [22] Quand vous me présentez des holocaustes et des offrandes, je n’y prends aucun plaisir ; et les veaux engraissés que vous sacrifiez en actions de grâces, je ne les regarde pas. [23] Éloigne de moi le bruit de tes cantiques ; je n’écoute pas le son de tes luths.

 

Remarque 5.5

C’est l'exigence que la justice et la conduite morale et éthique s’écoulent du centre d'Israël et de son système religieux et cela ne doit pas être une coquille vide comme ça l’est maintenant.

 

[24] Mais que la droiture soit comme un courant d’eau, et la justice comme un torrent qui jamais ne tarit. [25] M’avez-vous fait des sacrifices et des offrandes pendant les quarante années du désert, maison d’Israël ? … [26] Emportez donc la tente de votre roi, le piédestal de vos idoles, l’étoile de votre Dieu que vous vous êtes fabriqué ! [27] Et je vous emmènerai captifs au-delà de Damas, dit l’Éternel, dont le nom est le Dieu des armées.

 

Résumé

Les systèmes de culte en Israël sont corrompus et Dieu ne les acceptera pas.

 

Sakkuth et Kaiwan sont des divinités païennes et l'étoile de Chiun ou Kaiwan ou Remphan est encore utilisée en Juda jusqu'à ce jour. Ce sont des divinités babyloniennes et assyriennes trouvées à ce jour et adorées ensemble. Là, ils ont été obligés d’apporter leurs dieux étrangers en Assyrie et au-delà, au nord de l'Araxe. Ils seront traités à nouveau dans les Derniers Jours pour les mêmes péchés.

 

Notez que le Chapitre Six continue de réprimander spécifiquement Juda en Sion aussi bien que la Samarie indiquant que le culte a pénétré les deux.

 

Amos Chapitre 6

[1] Malheur à ceux qui vivent tranquilles dans Sion, et en sécurité sur la montagne de Samarie, à ces grands de la première des nations, auprès desquels va la maison d’Israël ! … [2] Passez à Calné et voyez, allez de là jusqu’à Hamath la grande, et descendez à Gath chez les Philistins : Ces villes sont-elles plus prospères que vos deux royaumes, et leur territoire est-il plus étendu que le vôtre ? …

 

Remarque explicative 6.1

Calné et Hamath sont tombées en 738 et 720 avant notre ère.

Ainsi, on pense qu'elles peuvent avoir subi des catastrophes antérieures auxquelles se réfère Amos (cf. Soncino, note en bas de page). Gath est la principale ville des Philistins (cf. 1:6) et le texte devrait être lu comme impliquant une question rhétorique à Israël, à savoir : Pensez-vous que vous êtes meilleurs de sorte que vous échapperez à leurs destins ?

 

[3] Vous croyez éloigné le jour du malheur, et vous faites approcher le règne de la violence. [4] Ils reposent sur des lits d’ivoire, ils sont mollement étendus sur leurs couches ; ils mangent les agneaux du troupeau, les veaux mis à l’engrais. [5] Ils extravaguent au son du luth, ils se croient habiles comme David sur les instruments de musique. [6] Ils boivent le vin dans de larges coupes, ils s’oignent avec la meilleure huile, et ils ne s’attristent pas sur la ruine de Joseph ! [7] C’est pourquoi ils seront emmenés à la tête des captifs ; et les cris de joie de ces voluptueux cesseront. [8] Le Seigneur, l’Éternel, l’a juré par lui-même ; l’Éternel, le Dieu des armées, a dit : J’ai en horreur l’orgueil de Jacob, et je hais ses palais ; je livrerai la ville et tout ce qu’elle renferme. [9] Et s’il reste dix hommes dans une maison, ils mourront.

 

Remarque 6.2

Ainsi, les prospères et puissants qui étaient les riches et aussi les riches d'Israël dans les Derniers Jours seront les premiers à être détruits. Ceux qui se trouvaient sur ​​des lits d'ivoire et se sont cachés de la destruction seront pris et brûlés comme ceux aussi des Derniers Jours.

 

Ils mourront et aucun de la maison ne survivra, et ils compteront sur leurs proches pour les brûler en raison des fléaux qui seront infligés sur eux ; et surtout dans les Derniers Jours ces fléaux seront grands.

 

[10] Lorsqu’un parent prendra un mort pour le brûler et qu’il enlèvera de la maison les ossements, il dira à celui qui est au fond de la maison : Y a-t-il encore quelqu’un avec toi ? Et cet homme répondra : Personne … Et l’autre dira : Silence ! Ce n’est pas le moment de prononcer le nom de l’Éternel. [11] Car voici, l’Éternel ordonne : Il fera tomber en ruines la grande maison, et en débris la petite maison.

 

Remarque 6.3

Dieu leur a tourné le dos et leurs prières deviendront punition.

 

Selon le Targum la Grande Maison se réfère à Israël et la Petite Maison se réfère à Juda. Les deux doivent être mises en pièces. Le texte fait référence à la perversion de la justice. Il est aussi dangereux de pervertir la justice que ça l’est de monter à cheval sur les rochers et aussi inutile que ça l’est de labourer la mer avec des bœufs. Israël et Juda ont perverti la Justice et la Droiture en poison et en absinthe. Elles sont la même chose Tsedek.

 

[12] Est-ce que les chevaux courent sur un rocher, est-ce qu’on y laboure avec des bœufs, pour que vous ayez changé la droiture en poison, et le fruit de la justice en absinthe ? [13] Vous vous réjouissez de ce qui n’est que néant, vous dites : N’est-ce pas par notre force que nous avons acquis de la puissance ? [14] C’est pourquoi voici, je ferai lever contre vous, maison d’Israël, dit l’Éternel, le Dieu des armées, une nation qui vous opprimera depuis l’entrée de Hamath jusqu’au torrent du désert.

 

Résumé

Lo Debar est une chose de néant ou rien. (Un peuple qui n’en est pas un, Deut. 32:21). Ils sont préoccupés par l’inconséquence et les trivialités et ce qui manque de substance.

  

Le nom Karnaïm signifie cornes et est un jeu de mots utilisé par Amos pour traiter avec les noms d'Israël. Graetz est noté comme suggérant que Lo Debar et Karnaïm étaient les noms de lieux en Galaad. Lidbir et Lo Debar sont énumérés dans Josué 13:26 ; 2Samuel 9:4f ; 17:27. Ashtaroth Karnaïm est mentionné dans Genèse 14:5 et associé à la déesse Ashtaroth ou à Easter l'épouse de Baal adoré en Israël jusqu'à ce jour. Galaad a été le théâtre d'une guerre entre Jéroboam II et les Syriens, et Amos a ainsi prophétisé contre eux en utilisant un jeu de mots. Le terme “une nation” fait référence à la Syrie et au-delà dans les Derniers Jours (cf. notes de bas de page de la Soncino).

 

Le terme de Hamath jusqu'au Torrent de la Plaine est assimilé à Dan jusqu’à Beersheba. Ainsi l'ensemble du pays sur lequel Israël règne sera envahi (cf. 2Rois 14:25). Cette prophétie de la destruction conclut cette partie de la prophétie.

 

Introduction au Chapitre 7

La phase suivante commence avec la Première Vision : Un Fléau de Sauterelles.

 

L’intervention fervente d'Amos parvient à arrêter le fléau. Ainsi, Dieu montre que c’est seulement par l'intervention de Ses serviteurs les prophètes qu’ils seront sauvés.

 

Cela continue jusqu'à la fin et c’est seulement par les prières des élus qu’ils seront sauvés.

 

Il y a cinq visions.   

 

Les espèces de sauterelles utilisés ici pour montrer que Dieu les formait étaient Gobai également utilisé dans Nahum 3:17. La dernière croissance (Héb. Lekesh les racines apparaissant dans malkosh comme “dernière pluie”) se réfère à la croissance des cultures au printemps.

 

Les "Tontes du Roi" étaient le tribut payé en nature aux rois d'Israël en fourrage pour la cavalerie (cf. 1Rois 18:5). Après que cette taxe avait été payée les gens pouvaient couper l'herbe pour leur propre usage, mais les sauterelles sont venues et l’ont dévorée (Driver).

 

Amos Chapitre 7

[1] Le Seigneur, l’Éternel, m’envoya cette vision. Voici, il formait des sauterelles, au moment où le regain commençait à croître ; c’était le regain après la coupe du roi. [2] Et comme elles dévoraient entièrement l’herbe de la terre, Je dis : Seigneur Éternel, pardonne donc ! Comment Jacob subsistera-t-il ? Car il est si faible ! [3] L’Éternel se repentit de cela. Cela n’arrivera pas, dit l’Éternel.

 

Remarque 7.1

Le mot hébreu traduit ici herbe est rendu herbe dans Genèse 1:12 et est un terme général pour la végétation.

 

Amos a dit essentiellement en utilisant le terme se soulever que “Comment Israël pourrait-il récupérer d'une telle catastrophe.” Il a également compris que la punition devait être infligée par Dieu sur un peuple pécheur et donc a demandé pardon pour eux. Il a fait valoir qu'en dépit de la vue de leur richesse, leurs ressources étaient considérées comme trop petites pour se remettre de la catastrophe.

 

Les sauterelles étaient symboliques des hordes du Nord comme utilisées dans les prophètes postérieurs par exemple Nahum pour toutes les invasions assyriennes et babyloniennes.

 

Ainsi Amos est intervenu au nom d'Israël. Ils ont été épargnés par les sauterelles du Nord, mais Juda a été autorisé à retourner vers ses terres après la destruction par les Babyloniens pour qu'ils puissent voir le Messie dans leurs propres terres.   

 

Alors le Seigneur Dieu a montré à Amos qu'Il appelait un jugement par le feu parce qu'ils ne s’étaient pas repentis. Alors le Seigneur a dispersé Juda sur la terre et détruit Jérusalem par le feu et dispersé l'église aussi.   

 

[4] Le Seigneur, l’Éternel, m’envoya cette vision. Voici, le Seigneur, l’Éternel, proclamait le châtiment par le feu ; et le feu dévorait le grand abîme et dévorait le champ. [5] Je dis : Seigneur Éternel, arrête donc ! Comment Jacob subsistera-t-il ? Car il est si faible ! [6] L’Éternel se repentit de cela. Cela non plus n’arrivera pas, dit le Seigneur, l’Éternel.

 

Remarque 7.2

La Soncino fait le point ici que Dieu cite toujours les personnes devant la barre du Jugement (par exemple Ésaïe 3:13 ; Jér. 2:9 ; Osée 4:1 ; Mic. 6:1). Le “grand abîme” a été pensé pour se référer aux océans sur lesquels la terre a été soulevée et les détracteurs argumentent que cela était basé sur la science défectueuse. Cependant, le grand abîme vient d'être découvert par les scientifiques comme la grande réserve des eaux sous le continent nord-américain. C’est peut-être le jugement menacé des Derniers Jours qui inondera la terre.

 

Cela peut également se référer aux peuples du monde parmi lesquels Israël et Juda ont été dispersés.

 

La vision suivante concernait le Niveau (le fil à Plomb). C’était le Jugement de Dieu contre la Maison d'Isaac et c’est ainsi qu'Israël a été condamné à aller en captivité à cause de l'idolâtrie de ses rois et ses prêtres et de ses habitants.

 

Amatsia, prêtre de Béthel a essayé ensuite de faire tuer Amos et a cherché à empêcher la captivité. De cette façon, tous les faux prêtres et prophètes ont cherché à réduire au silence la parole de Dieu en Israël.

 

[7] Il m’envoya cette vision. Voici, le Seigneur se tenait sur un mur tiré au cordeau, et il avait un niveau dans la main. [8] L’Éternel me dit : Que vois-tu, Amos ? Je répondis : Un niveau. Et le Seigneur dit : Je mettrai le niveau au milieu de mon peuple d’Israël, je ne lui pardonnerai plus ; [9] les hauts lieux d’Isaac seront ravagés ; les sanctuaires d’Israël seront détruits, et je me lèverai contre la maison de Jéroboam avec l’épée. [10] Alors Amatsia, prêtre de Béthel, fit dire à Jéroboam, roi d’Israël : Amos conspire contre toi au milieu de la maison d’Israël ; le pays ne peut supporter toutes ses paroles. [11] Car voici ce que dit Amos : Jéroboam mourra par l’épée, et Israël sera emmené captif loin de son pays. [12] Et Amatsia dit à Amos : Homme à visions, va-t-en, fuis dans le pays de Juda ; manges-y ton pain, et là tu prophétiseras. [13] Mais ne continue pas à prophétiser à Béthel, car c’est un sanctuaire du roi, et c’est une maison royale. [14] Amos répondit à Amatsia : Je ne suis ni prophète, ni fils de prophète ; mais je suis berger, et je cultive des sycomores. [15] L’Éternel m’a pris derrière le troupeau, et l’Éternel m’a dit : Va, prophétise à mon peuple d’Israël. [16] Écoute maintenant la parole de l’Éternel, toi qui dis : Ne prophétise pas contre Israël, et ne parle pas contre la maison d’Isaac. [17] À cause de cela, voici ce que dit l’Éternel : Ta femme se prostituera dans la ville, tes fils et tes filles tomberont par l’épée, ton champ sera partagé au cordeau ; et toi, tu mourras sur une terre impure, et Israël sera emmené captif loin de son pays.

 

Résumé

Dieu a prononcé Son jugement sur ​​Israël et sur ​​les faux prophètes des cultes du Soleil en Israël et ce jugement sera exécuté sur eux au cours des Derniers Jours aussi.

 

Puis dans le chapitre suivant Dieu amène Amos au-delà de la dispersion sous les Assyriens où Il assimile Israël à une corbeille de fruits d'été. C’est le moment de la fin. C’est la Quatrième Vision.

 

Amos Chapitre 8

[1] Le Seigneur, l’Éternel, m’envoya cette vision. Voici, c’était une corbeille de fruits. [2] Il dit : Que vois-tu, Amos ? Je répondis : Une corbeille de fruits. Et l’Éternel me dit : La fin est venue pour mon peuple d’Israël ; je ne lui pardonnerai plus. [3] En ce jour-là, les chants du palais seront des gémissements, dit le Seigneur, l’Éternel ; on jettera partout en silence une multitude de cadavres.

 

Remarque 8.1

Dieu refuse maintenant d’ignorer Israël. Il avait détruit le Temple physique, mais les Psaumes étaient toujours chantés. Les Nouvelles Lunes et les Sabbats ont été bien observés les bons jours partout à l’époque de Christ et jusqu'au moment de la destruction. Ils n’ont pas été transformés en lamentations ou hurlements jusqu'aux Derniers Jours, quand le Protestantisme américain a fait des services religieux d'Israël une farce complète et une honte et ils ont corrompu le monde avec leurs hurlements. Ce qu'on appelle le Christianisme n’observe ni les Sabbats ni la Nouvelle Lune et aucune fête, sauf les fêtes du Dieu Soleil Baal et des Cultes du Mystère (voir l'étude Les Origines de Noël et de Easter/Pâques (No. 235)). L'Ère de Sardes des Églises de Dieu s’est débarrassée des Nouvelles Lunes ainsi que de la Fête de la Pâque et des Pains sans Levain et a observé les Jours Saints sur les mauvais jours suivant Hillel et même les mauvais mois en raison des intercalations babyloniennes. Pour cela, ils iront à la Deuxième Résurrection de même que le système de Laodicée.

 

Donc aussi Juda a transformé les Nouvelles Lunes en une farce et les Jours Saints ne sont jamais observés les bons jours sauf quand il n'y a pas d'autre choix ou par accident.

 

[4] Écoutez ceci, vous qui dévorez l’indigent, et qui ruinez les malheureux du pays ! Vous dites : Quand la nouvelle lune sera-t-elle passée, afin que nous vendions du blé ? Quand finira le sabbat, afin que nous ouvrions les greniers ? Nous diminuerons l’épha, nous augmenterons le prix, nous falsifierons les balances pour tromper ; [6] puis nous achèterons les misérables pour de l’argent, et le pauvre pour une paire de souliers, et nous vendrons la criblure du froment.

 

Note 8.2

Notez que la tromperie sur les Nouvelles Lunes et les Sabbats est également attribuée à l'utilisation de faux poids et de fausses mesures ainsi que la tromperie dans leurs arrangements financiers. Récemment, les États-Unis ont remboursé les Allemands avec de l’or faux après avoir provoqué la Crise Financière Mondiale avec les Obligations frauduleuses adossées à des actifs (en anglais Collateralised Debt Obligations (CDO)).   

 

Dieu est intolérant à cette conduite (cf. Lév 19:35 et suivants ; Deut 25:13 et suivants ; Prov. 20:10.). L'épha était environ huit gallons.

  

Notez maintenant ce que le Seigneur Dieu d'Israël a dit à propos de ce qu'Il va leur faire. Ceci est dans les Derniers Jours dans un très proche avenir. Si Israël ne se repent pas, ils mourront en grand nombre et Dieu ne les épargnera pas.

 

[7] L’Éternel l’a juré par la gloire de Jacob : Je n’oublierai jamais aucune de leurs œuvres. [8] Le pays, à cause d’elles, ne sera-t-il pas ébranlé, et tous ses habitants ne seront-ils pas dans le deuil ? Le pays montera tout entier comme le fleuve, il se soulèvera et s’affaissera comme le fleuve d’Égypte. [9] En ce jour-là, dit le Seigneur, l’Éternel, je ferai coucher le soleil à midi, et j’obscurcirai la terre en plein jour ; [10] je changerai vos fêtes en deuil, et tous vos chants en lamentations, je couvrirai de sacs tous les reins, et je rendrai chauves toutes les têtes ; je mettrai le pays dans le deuil comme pour un fils unique, et sa fin sera comme un jour d’amertume.

 

Remarque 8.3

Ceci sera au temps de la fin, quand les gens n’entendront pas les paroles du Dieu Vivant de la bouche des Églises de Dieu, et les trois derniers prophètes (Jér. 4:15-16 ; Apoc. 11:3-14) traiteront avec eux comme Dieu dirige. C’est la famine de la Parole de Dieu qui a été au cours du siècle dernier, et les prêtres sont mesurés et jugés pour cela. Tous les prêtres de Baal adorant le dimanche sont sur ​​le point d'être traités et détruits. Ceux qui sont à leur suite souffriront de la même manière.

 

L'éclipse du 15 juin 763 AEC est supposée avoir été prise comme un message avant-coureur de ce fait (cf. Soncino note au v. 9).

 

La calvitie visée au verset 10 est une référence à la pratique païenne en Arabie et en Grèce de se raser le front [les sourcils] et de laisser les cheveux sur la tombe afin d'établir une alliance entre les vivants et les morts, et ici condamnée par Dieu comme une punition. La mort d'un fils unique était la forme la plus amère de deuil qu’un couple pouvait éprouver dans la vieillesse (cf. Jér. 6:26 ; Zach. 12:10).

 

[11] Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, l’Éternel, où j’enverrai la famine dans le pays, non pas la disette du pain et la soif de l’eau, mais la faim et la soif d’entendre les paroles de l’Éternel. [12] Ils seront alors errants d’une mer à l’autre, du septentrion à l’orient, ils iront çà et là pour chercher la parole de l’Éternel, et ils ne la trouveront pas. [13] En ce jour, les belles jeunes filles et les jeunes hommes mourront de soif. [14] Ils jurent par le péché de Samarie, et ils disent : Vive ton Dieu, Dan ! Vive la voie de Beer-Schéba ! Mais ils tomberont, et ne se relèveront plus.

 

Note 8.4

Le péché (Ashemath) de Samarie : Le mot pour péché était une distorsion délibérée d'Ashima le nom d'une déesse syrienne qu'ils avaient adoptée dans le système de la déesse Mère du culte de Baal (cf. 2Rois 17:30). Cela est mentionné dans les papyrus découverts à Éléphantine et certaines autorités rabbiniques l’associent avec le Veau d'Or introduit par Jéroboam 1. Ton Dieu Ô Dan se réfère au veau d'or mis en place là-bas (1R. 12:29). Ce Dieu Lune Sin et des Cultes du Soleil est endémique en Israël dans les Derniers Jours.

 

Le texte : Comme la façon de Beersheba vit est une référence aux pèlerinages aux sanctuaires idolâtres surtout parmi les Cultes du Soleil et des Mystères. Cela arrive partout dans le monde dans l'ère moderne. Les Musulmans jusqu'à ce jour prêtent serment par la voie sacrée de la Mecque (G. A. Smith).

 

Résumé

Aucune de ces personnes qui cherchent la connaissance de la part de leurs faux prêtres et faux prophètes n’apprendra et se repentira et vivra. Seulement par le retranchement des faux prêtres des cultes du Soleil vivront-ils.

 

Dieu a dit qu'aucun d'eux n’échappera au jugement. Leurs structures seront détruites et leurs habitants passés à l'épée. Ils ne s’échapperont pas.

 

Nous continuons jusqu’à la destruction finale dans le chapitre suivant ; La Cinquième Vision, la Sentence de Dieu d'Israël.

 

Amos Chapitre 9

[1] Je vis le Seigneur qui se tenait sur l’autel. Et il dit : Frappe les chapiteaux et que les seuils s’ébranlent, et brise-les sur leurs têtes à tous ! Je ferai périr le reste par l’épée. Aucun d’eux ne pourra se sauver en fuyant, aucun d’eux n’échappera.

 

Remarque 9.1

Ils peuvent creuser des abris de protection et se cacher dans les rochers de la terre, mais ils ne s’échapperont pas. C’est la section de l'Apocalypse qui montre que les rois de la terre se cachent sous terre et cherchent à éviter la colère de Dieu à la venue du Messie, mais ils n’échapperont pas. Ils n’ont nulle part où se cacher.

 

[2] S’ils pénètrent dans le séjour des morts, ma main les en arrachera ; s’ils montent aux cieux, je les en ferai descendre. [3] S’ils se cachent au sommet du Carmel, je les y chercherai et je les saisirai ; s’ils se dérobent à mes regards dans le fond de la mer, là j’ordonnerai au serpent de les mordre.

 

Remarque 9.2

Notez que même en captivité dans les Derniers Jours, ils n’échapperont pas. Il y a une seule façon et c’est de se repentir et invoquer le nom de Dieu et obéir à Ses Lois. On ne peut échapper.

 

Chaque personne qui désire entrer dans le système millénaire se sera repentie et sera baptisée et observera les Sabbats, les Nouvelles Lunes et la Fête de Dieu.

 

Pas un seul dévot des cultes du Soleil ne restera vivant impénitent.

 

La référence à Carmel se réfère au fait que c’était une haute montagne (1800 m.) lacée avec des grottes calcaires serpentines dépassant 2000 en nombre et dans les jours de Strabon étaient habitées par des voleurs qui se cachaient dans les grottes et forêts (cf. Soncino).

 

Leur évasion vers la mer verra simplement plus d'attaques et Dieu mettra ses yeux sur eux pour leur punition et non pour un gain.

 

[4] S’ils vont en captivité devant leurs ennemis, là j’ordonnerai à l’épée de les faire périr ; je dirigerai contre eux mes regards pour faire du mal et non du bien. [5] Le Seigneur, l’Éternel des armées, touche la terre, et elle tremble, et tous ses habitants sont dans le deuil ; elle monte tout entière comme le fleuve, et elle s’affaisse comme le fleuve d’Égypte. [6] Il a bâti sa demeure dans les cieux, et fondé sa voûte sur la terre ; il appelle les eaux de la mer, et les répand à la surface de la terre : L’Éternel est son nom. [7] N’êtes-vous pas pour moi comme les enfants des Éthiopiens, Enfants d’Israël ? dit l’Éternel. N’ai-je pas fait sortir Israël du pays d’Égypte, comme les Philistins de Caphtor et les Syriens de Kir ? [8] Voici, le Seigneur, l’Éternel, a les yeux sur le royaume coupable. Je le détruirai de dessus la face de la terre ; toutefois je ne détruirai pas entièrement la maison de Jacob, dit l’Éternel. [9] Car voici, je donnerai mes ordres, et je secouerai la maison d’Israël parmi toutes les nations, comme on secoue avec le crible, sans qu’il tombe à terre un seul grain. [10] Tous les pécheurs de mon peuple mourront par l’épée, ceux qui disent : Le malheur n’approchera pas, ne nous atteindra pas.

 

Remarque 9.3

Le royaume pécheur se réfère à l'ensemble de la nation d'Israël et de Juda. Le reste survivant n’​​appartiendra pas à Juda, mais seulement à Israël désolé (cf. aussi v. 11).

 

Le dernier grain est litt. galets et la dispersion du peuple est comme le grain à travers un tamis. Le Jour du Seigneur est une période de discipline et de purification.

 

Ainsi Israël sera tamisé et tous ceux qui y pèchent et ne se repentent pas mourront. Seuls ceux qui se repentent vivront. Alors, le monde fera face à la Première Résurrection et la restauration de la Tente de David. C’est une référence aux fils de Dieu à la résurrection de la Maison de David mentionnés à Zacharie 12:8, qui est l'église sous Jésus Christ l'Ange de l’Éternel à leur tête.

 

[11] En ce temps-là, je relèverai de sa chute la maison de David, j’en réparerai les brèches, j’en redresserai les ruines, et je la rebâtirai comme elle était autrefois, [12] afin qu’ils possèdent le reste d’Edom et toutes les nations sur lesquelles mon nom a été invoqué, dit l’Éternel, qui accomplira ces choses.

 

Remarque 9.4

Le reste d'Edom est la référence aux Édomites qui font maintenant partie du reste de Juda parmi le Judaïsme et toutes les nations se réfère aux Fils d'Isaac par lequel Israël est connu. Alors Dieu rétablira Israël. Cette restauration est celle mentionnée dans Ésaïe 65 dans son intégralité jusqu’à la Deuxième Résurrection et aussi dans Zacharie 14:16-19 à travers le Millennium.

 

[13] Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, où le laboureur suivra de près le moissonneur, et celui qui foule le raisin celui qui répand la semence, où le moût ruissellera des montagnes et coulera de toutes les collines. [14] Je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël ; ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes et en boiront le vin, ils établiront des jardins et en mangeront les fruits. [15] Je les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que je leur ai donné, dit l’Éternel, ton Dieu.

 

Résumé

Ainsi, dès le retour du Messie, Israël et Juda seront tamisés comme le blé. Ils seront jugés et restaurés et corrigés.

 

Les saints formeront la maison de David comme elle était sur ​​Sion avant le Temple de Salomon représentant les élus de la Première Résurrection et le Temple étant la pleine Cité de Dieu.

 

La race humaine avec l'Armée Angélique formera alors la base de la Cité de Dieu dans ce qui deviendra le Jardin d'Éden restauré dans le Millénaire et la Deuxième Résurrection.

 

Remarques sur l’hébreu du texte original

Les prophètes Jérémie et Ézéchiel ont utilisé le nom de Dieu Yahovih (SHD 3069) qui se réfère au Seul Vrai Dieu Éloah comme Ha Élohim. C’est lu par les Rabbins comme Élohim et non Adonaï. Strong fait cette observation importante dans sa Concordance Complète en référence à 3068 Yahovah et 3069 Yahovih. Ils sont deux êtres ou plus.

 

Amos continue cette appellation importante alors que les autres des douze prophètes n’utilisent que 3069 dans Michée 1:2 ; Sophonie 1:7 et Zacharie 9:14. Dans les œuvres du prophète Zacharie le terme Yahovah Sabaioth est utilisé 44 fois dans les chapitres 1-8 et neuf fois dans les chapitres 9 à 14 où c’est Yahovah Sabaioth qui parle et qui est caractéristique des prophéties dans Zacharie.

 

Dans Amos le mot Yahovih pour le Seul Vrai Dieu est utilisé 22 fois : à Amos 1:8 ; 3:7,8,11,13 ; 4:2,5 ; 5:3 ; 6:8 ; 7:1,2,4,4,5,6 ; 8:1,3,9,11 ; 9:5,8,15. D'autres exemples utilisent élohim pour le Dieu des Armées et pour élohim en général.

 

L'utilisation de Yahovih 22 fois correspond au nombre de la complétude et ne se réfère uniquement qu’au Seul Vrai Dieu et est un cachet de la prophétie prenant la séquence jusqu’aux Derniers Jours. Élohim est utilisé seulement 11 fois, indiquant la séquence d'incomplétude quant aux élohim et la création de Dieu, alors que la prophétie est complète et terminée dans la séquence aux Derniers Jours. À titre de comparaison : l'utilisation d'élohim 11 fois et traduit par Dieu, et le numéro Strong SHD 410 ne se produit qu'une seule fois dans Michée, et Yahovih n’est utilisé qu'une seule fois. Yahovah est utilisé 37 fois dans cette séquence et a été traduit par Seigneur. SHD 136 est utilisé deux fois avec les autres mots pour le Seigneur du Temple et Seigneur Dieu et le SHD 113 est utilisé une fois pour Seigneur de toute la terre Entière.

 

Yahovah 3068 est utilisé dans Amos 60 fois et traduit par Seigneur. C’est le nombre du plan de la création multiplié en tant qu’une séquence.

 

SHD 136 se produit 25 fois et est couplé avec et comme Seigneur Dieu ou Dieu des Armées le Seigneur.

 

Ces séquences de nombres sont des cachets de l'autorité et différencient les êtres et les prophéties et sont une vérification de l'autorité des textes.

 

Cela montre aussi que les traducteurs savaient que SHD 3069 Yahovih était le Seul Vrai Dieu et l’ont traduit de cette façon et ont rendu Yahovah comme selon ses préfixes.

 

Ceci montre la folie de se référer à Dieu simplement comme Yahvé car le terme n’existe pas en hébreu et n'a aucune signification à part les mots spécifiques des textes.

 

Nous allons examiner l'autre aspect dans Osée et Michée.

 

************

Les notes de Bullinger de la Companion Bible sont comme suit :

 

Amos 1:1

TITRE. Les paroles d'Amos. Mais les paroles de Yahovah par Amos. Voir 1:3.

Amos = Fardeau.

Gardiens de troupeaux = bergers. Héb. nokdim ; ainsi dit d'une race particulière de moutons rabougris (avec de la laine fine). Méscha a été appelé un noked, rendu "éleveur" (2 Rois 3:4). Voir Annexe 54. Apparaît uniquement à ces deux endroits. Mais Amos était aussi un gardien de troupeau, comme cela ressort de 7:14 ; où boker provient de bakar, un bœuf, et de là c’est lié à labourer (1Rois 19:19, 21, &c.) Voir la note à 7:14.

Tekoa. Maintenant devenu Khan Telkua, cinq miles au sud de Bethléem, et dix de Jérusalem. Cp. 2 Samuel 14:2. 2Ch 20:20.

lesquelles = lesquelles [paroles].

Vu = vu [dans une vision]. Cp. Nombres 24:4, 16. Ésaïe 30:10. Ézé. 12:27.

Israël. Cela nous donne le sujet du livre. dans les jours de. Cp. Os 1:1.

Jéroboam. Voir 7:10.

deux ans avant le tremblement de terre : c’est-à-dire avant celui bien connu et souvenu. Cp. Zacharie 14:5.

le tremblement de terre. Fig. Hystersis. Annexe. 6.

 

Amos 1:2

Le SEIGNEUR. Héb. Yahovah. Annexe 4. Ce titre n’est pas ordinaire dans ce livre.

rugissement = rugissement comme un lion, ou le tonnerre. C’est toujours, quand il s’agit du Seigneur, en rapport avec la fin de la domination des Gentils. Cp. Jér. 25:30, Joël 3:16.

proférer = émettre.

habitations = pâturages.

bergers. Pas le même mot que dans 1:1, mais le mot usuel (raah = pasteurs).

Au sommet du Carmel. Le Mont Carmel dans le nord, embrassant ainsi toute la terre ; maintenant Jebel Kurmul ; pas le Carmel en Juda (au sud d'Hébron) ; maintenant el Kurmul. Cp. 1 Samuel 25:2. Ésaïe 33:9.

dépérir = être tarie.

 

Amos 1:3

Ainsi parle l'Éternel. Les paroles de Yahovah : non pas les paroles d'Amos. La formule prophétique. Voir Annexe 82. Voir les douze avec Yahovah, dans les versets. 3:6, 9, 11, 13 ; 2:1, 4, 6 ; 8:12 ; 5:4 ; 16 ; 7:17 ; et les deux avec Adonaï Yahovah en 3:11 ; 5:3.

trois . . . quatre. Idiome hébreu pour exprimer plusieurs fois, ou beaucoup (Job 33:29, marg.) Cp. Pro 30:15, 18, ​​21, 29.

transgressions. Héb. pacha. Annexe 44.

détourner = revenir en arrière, ou l’éviter. la punition pour cela. Il n'y a aucune Ellipse à fournir, et aucun mot Héb. séparé pour "pour cela". L’Héb. est lo' ashibennu, je ne vais pas le faire revenir en arrière : c’est-à-dire que je ne vais pas l'éviter.

Le pronom "ce" est masc., en accord avec et se référant au tremblement de terre (v. 1), et signifie que Yahovah ne l’éviterait pas. Donc, dans les huit occurrences (vv. 3:6, 9, 11, 13 ; 2:1, 4, 6).

rossé Galaad. Cp. Joël 8:14. Le même terme utilisé dans 2 Rois 13:7.

Avec = [comme c’était] avec. Fig. Hypocatastasis. Annexe 6.

 

Amos 1:4

J’enverrai le feu. Cp. 1:7, 10, 12 ; 2:2, 5. Consulter Jér. 17:27 ; 49:27 ; 50:32. Osée 8:14.

Hazaël. Cp. 2 Rois 8:12 ; 10:32, 33 ; 13: 3.

palais : ou forteresses. Héb. 'armon. Se produit (au pl.) douze fois dans Amos (voir Annexe 10.) : 1: 4, 7, 10, 12, 14 ; 2:2, 5 ; 3:9, 10, 11; 6:8 ; sept fois avec le verbe "dévorer" (Héb. akal).

Ben-Hadad. Un titre officiel des rois syriens = fils de Hadad c’est-à-dire le dieu-soleil. Le Ben-Hadad de 2 Rois 13:3 ; pas de 2 Rois 8:7-15.

 

Amos 1:5

la barre. Notez la Fig. Metalepsis (Annexe 6), par laquelle "barre" est posée par Fig. Métalepsis, Annexe 6, pour les portes, puis les portes mises pour la défense de la ville. Cp. Deut. 3:5. 1R. 4:13. Jér. 51:30. Lam. 2:9.

l'habitant : ou, lui qui est assis : c’est-à-dire le dirigeant, correspondant à la ligne suivante.

Avon. Même que Beth-Aven, à l'est de Béthel, appartenant à Benjamin. Cp. Osée 4:15 ; 5:8 ; 10:5, 8.

la maison d'Éden = Beth-Éden.

Kir. Donc, en 9:7, 2 Rois 16:9. Ésaïe 22:6.

 

Amos 1:6

Gaza (Ghuzzeh), dans le pays des Philistins.

la captivité entière = une captivité en masse.

captivité = captifs. Mis en Fig. Métonymie (d'Adjoint), Annexe 6, pour tout un ensemble de captifs. Voir Jér. 13:19. Cp. Jér. 47:1. 2Ch. 21:16, 17 ; 28:17.

 

Amos 1:7

mur. Mis par Fig. Synecdoque (de Partie), Annexe 6, pour toute la ville.

 

Amos 1:8

Ashdod. Ensuite appelé par les Grecs, "Azot". Maintenant Esclud, dans la plaine du pays des Philistins trente-cinq miles au nord de Gaza.

Ashkelon. Maintenant 'Askalan, sur la côte du pays des Philistins.

Ekron. Par la suite, en grec, "Accaron" (1 Macc. 10,89), maintenant ‘Akir six miles à l'ouest de Gezer. Pour "Gezer" voir la note de Bullinger sur 1Rois 9:15-17.

dit = a dit.

le Seigneur DIEU. Héb. Adonaï Jéhovah. Annexe 4. et II. Ce titre Divin se produit vingt-et-une fois (7 x 3. Voir Annexe 10.) Dans ce livre (1:8, 3, 7, 8, 11, 13 ; 4:2, 5, 5:3 ; 6:8 ; 7:1-6 ; 8:1, 3, 9, 11 ; 9:5, 8). Pour "Ainsi parle Adonaï Jehovah" Voir 3:11.

 

Amos 1:11

Édom. Cp. És. 21:11 ; 34:5. Jér. 49:8, etc. Ez. 25:12-14 ; Ez. 35:2. Joël 3:19 ; Ab. 1:1. Mal. 1:4.

car, etc. Réf. à Pent. (Gen 27:41. Cp. Deut. 23:7). (cf. Comp. Bible, Annexe 92. Cp. Mal 1:2.

son frère. Réf. à Pent. (Genèse 25:24-26).

arracher perpétuellement : ou, arracher [sa proie] perpétuellement. Ginsburg pense = conservé sa rancune. Cp. 2Chron. 28:17.

il. L'édition de 1611 de l'A. V. omet "il".

 

Amos 1:12

Teman. Cp. Jér. 49:7. Ab. 1: 9. Hab. 3:3. Eliphaz était un Thémanite (Job 2:11, &c.)

Botsra ; Maintenant el Buseirah, au sud-est de la mer Morte.

 

Amos 1:13

enfants = fils.

Ammon. Cp. 1Samuel 11:1.

déchiré, &c. Prédit dans Osée 13:16. 2Rois 8:12 ; 15, 16.

afin qu'ils puissent, &c. Cp. Jér. 49:1.

 

Amos 1:14

Rabbah. Maintenant 'Amman (sur les hauts plateaux de Galaad), "la ville des eaux", vingt-cinq miles au nord de la Mer Morte. Cp. 2Sam. 11:1, et 2Sam. 12:26, ​​27. Jér. 49:2. Réf. à Pent. (Deut. 3:10, 11). Annexe 92.

cris = un grand cri de guerre.

le jour de la bataille : c’est-à-dire le jour de l'agression tumultueuse de leur ennemi.

 

Amos 1:15

il. Ginsburg pense = ses prêtres, comme la Septante.

(cf. Companion Bible).

Leur roi (Malkam). Les mêmes consonnes avec différents points de voyelles donnent Milcom le dieu des Ammonites (1R 11:5). Cela fait prétendument allusion à la politique de leurs dirigeants dans sa présentation, mais cela se réfère à l'ensemble de la structure religieuse de ces personnes (cf. Soncino).

 

Amos 2:1

Brûlé ... chaux. Si vindicatifs étaient les Moabites qu'ils ne permettraient pas aux morts de se reposer et ils ont été jugés ici parce qu'ils ont brûlé les os du roi d'Édom (un ennemi d'Israël) à la chaux. Ainsi le jugement ici dans Amos montre l'impartialité de Dieu dans le jugement de ces tribus.

 

Amos 2:2

Kirioth : lit., ses villes. Maintenant el Kureiyat ou Kiraiathaim, entre Dibon et Médeba. (cf. Jér. 48:24) Mentionné par Mesha sur la Pierre Moabite. (Voir Comp. Bible, Ap. 54.) Centre du culte de Kemosch.

cris = cri de guerre. Cp. 1:14

trompette. Héb, shophar.

 

Amos 2:3

Juge = dirigeant (porte-sceptre ; Nombre 24:17)

 

Amos 2:6

ils ont vendu. Réf. à Pent. (Lév. 25:39. Deut. 15:12). Comp. Bible, Annexe 92, Un hébreu pourrait se vendre, mais pas son frère ou un débiteur insolvable (2Rois 4:1 ; Néhémie 5:5),

les justes = le juste.

les pauvres = un nécessiteux. Héb. ebyon. (cf. aussi Pro. 6:11).

une paire de chaussures. Mis par Fig. Métonymie (d'Adjoint), voir Comp. Bible, Annexe 6, pour les titres de propriété dont elle était le jeton (Cp. Ruth 4:7).

 

Amos 2:7

panteler = écraser. Héb. shaaph, Un Homonyme, signifiant (1) haleter ou désirer (Job 7:2 ; 36:20, Psaume 119:131 Ecc 1:5. Jér. 2:24) ; (2) écraser (comme shuph dans Genèse 3:15 rendu "engloutir" au chapitre 8:4. Job 5:5. Psa. 56:1, 2 ; 57:3. Ézéchiel 36:3. Alors le voici = écraser. Voir Oxford Gesenius, p. 983, vol 2. Rendu : "écraser la tête des pauvres dans la poussière de la terre".

le pauvre = les appauvris. Héb. dal (pl.) Voir la note sur "pauvreté", Pro. 6 :11. Pas le même mot que dans 2:6.

retournent la voie = pervertissent leur voie entière

les doux = les humbles. Héb, pl. de ‘ani, Voir la note sur la "pauvreté", Pro 6:11.

un homme. Héb. 'ish. Annexe 14.

et son père. Cela a été fait dans l'idolâtrie cananéenne, avec les femmes des temples, appelées Kadeshoth (fem.) et Kadeshhim (masc.)

domestique = une jeune personne (homme ou femme). Ainsi appelé parce que de vigueur juvénile.

profaner, &c. C’est la conséquence, pas l'intention, et montre l'énormité du péché aux yeux de Yahovah. Réf. au Pent, (Lév. 18:21 ; 20:3). (cf. Comp. Bible, Annexe 92). Cp. Ésaïe 48:11. Ézé. 20:9, 14 ; 36:20-23, Rom. 2:24. 1Cor. 5:1.

saint. Voir la note sur Exode 3:5.

 

Amos 2:8

se fixer, &c. Réf. au Pent. (Exode 22:26. Deut. 24:12), (cf. Comp. Bible, Annexe 92). chaque autel. Le péché réside dans le fait que la loi de l'unique autel avait été connue comme un commandement ancien aussi bien que la loi se rapportant à la restauration des vêtements en gage.

vin, Héb. Yayin.   Cf. Comp. Bible, Annexe 27. I et Le Vin dans la Bible (No. 188).

du condamné : ou, vin extorqué.

 

Amos 2:9

Pourtant. Anciennes bénédictions citées maintenant pour accroître le crime de leur rébellion quintuplée.

Amoréens. Réf. au Pent. (Nombre 21:24. Deut 2:32-34). (cf. Comp. Bible, Annexe 92). Cp. Jos. 24:8. Ces êtres les descendants des Nephilim devaient tous être détruits, avec les autres nations cananéennes, par l'épée d'Israël. (Cf. Comp. Bible, Annexe 23 et Annexe 25).

eux. Certains codex, avec trois premières éditions imprimées, lisent "vous".

hauteur. Réf. au Pent. (Nombre 21:24. Deut. 2:32-34) (cf. Comp Bible, Annexe 92).

 

Amos 2:11

Je me suis suscité, &c. Pas jusqu'à ce que les prêtres aient manqué à leur devoir d'enseigner la loi. Voir Lév. 10:8, 11. Deut. 33:8, 10. Les prophètes n’ont pas été fournis à l'origine pour les nazaréens ; Réf au Pent. (Nombres 6:2). (cf. Comp. Bible, Annexe 92).

N’est-il pas . . . ? Fig. Erotesis. Annexe 6.

Enfants = fils.

dit le Seigneur = [est] l’Oracle de Yahovah.

 

Amos 2:16

courageux = vaillant. (cf. Comp. Bible, Annexe 92).

nu : ou, sans armure.

(cf. Bullinger, Companion Bible.)

 

Amos 3:1

le SEIGNEUR. Héb. Yahovah.

enfants = fils. Certains manuscrits, avec une première édition imprimée, Araméens et Septante, lisent "maison". Autrement, la lecture montre que ces chapitres se rapportent à la nation des douze-tribus.

J’ai soulevé, etc. Réf. au Pent. (Exode 12:51, etc.)

vous seuls que j’ai connus, etc. voir la structure ci-dessus. Réf. au Pent. (Deut. 7:6). (cf. Comp. Bible, Annexe 92 ; cf. Ps. 147:19, 20.)

la terre = sol. Héb. addamah.

vous punir = vous visiter, comme dans 3:14. Réf. au Pent. (Exo. 32:34). (cf. Comp. Bible, Annexe 92)

iniquités. Héb. `avah. (cf. Comp. Bible, Annexe 44).

 

Amos 3:3

Deux hommes . . . ? Fig. Erotesis (en affirmation nég.). Annexe 6. C’est la première de cinq paraboles. La réponse à chacune va de soi,

être convenus = se sont donné rendez-vous [de temps et (lieu)].

 

Amos 3:6

Sonne . . . ? Fig. Erotesis. (Cf. Comp. Bible, Annexe 6).

trompette. Héb. shophar.

ne soit effrayé = ne coure ensemble.

le mal = calamité ; comme dans 5:13. Ps. 141:5.

Héb. ra'a'. = Le mal : non pas le mal moral, mais le mal infligé par le jugement, (comme dans 5:13. Ésaïe 45:7. Jér. 18:11. Lam. 3:38).

et le SEIGNEUR n’a pas fait cela ? Avec le vrai sens de "mal" Bullinger est d'avis qu'il n'y a pas besoin de faire violence au mot Héb. pour défendre les traitements justes de Yahovah.

fait = infligé.

 

Amos 3:8

Le lion rugit. Fig. Hypocatastasis (cf. Comp. Bible, Annexe 6).

le Seigneur DIEU a parlé. Fig. Hermeneia (cf. également Annexe 6 ​​ibid.). Expliquant de la Fig. Hypocatastasis. dans la ligne précédente.

mais qui peut prophétiser ? Fig. Erotesis. (cf. Annexe 6 ​​ibid.). Certains critiques modernes modifient l’Héb. à "être effrayé", ne voyant pas que c’est à travers les prophètes que Dieu parle (Hébreux 1:1).

 

Amos 3:12

pris = sauvé, comme un tison arraché du feu.

un morceau = la pointe.

dans un canapé = [dans le coin de] un canapé : c’est-à-dire luxueusement. Cp. 6:1-4. Ellipse (de Répétition). (cf. Annexe 6, ibid.).

 

Amos 4:3

génisse, c’est-à-dire la femme.

à ce qui est devant elle = chaque femme à travers la brèche [dans le mur de Samarie].

devant elle c’est-à-dire sans se tourner à gauche ni à droite. Cp. Jos. 6:5, 20.

vous les jetterez dans le palais. Palais, Héb. harmon (voir note 1:4). Ici, c’est Ha-harmonah, qui forme la Fig. Paronomase (cf. Comp. Bible, Annexe 6) avec 'arman (3:11).

La clause doit être interprétée par 3:11, 12, se terminant à 5:27, et se lirait comme suit : "vous serez jetés dehors vers Ha-Harmon". Le lieu n’est pas connu, mais il peut signifier "vous femmes qui êtes à l'aise dans vos palais" (arman, 3:11, 12) serez jetées dehors en Ha-Harmonah : en exil. Le texte n’est pas nécessairement "corrompu" parce qu’il se trouve que nous ne connaissons pas un endroit de ce nom.

 

Amos 4:4

Venez à Béthel, etc. Ici, nous avons une ironie divine, comme si cela voulait dire "Remplissez la mesure de votre iniquité". Cp. Matt. 23:32.

transgresser. . . transgression. Héb. pasha’. Annexe 44.

Beth-el. . . Guilgal. Cp. 3:14 ; 5:5 ; Osée 4:15 ; 9:15 ; 12:11.

après trois ans. La réf. est au Pent. (Nombres 28:3. Deut. 14:28), (Annexe 92 ibid.) pas aux "jours", ou aux "pèlerinages des Mahométans" modernes.

 

Amos 4:7

Les fortes pluies de l'hiver se produisent à partir de la fin d’Octobre jusqu’à la fin de Février. La "Dernière Pluie" est en Mars et Avril.

Les trois mois jusqu'à la moisson, c’est quand le sol a plus besoin de la pluie. Pour aggraver la punition elle tombe là où elle est moins nécessaire et ne tombe pas où elle est nécessaire.

 

Amos 4:9

Pourquoi construire des jardins, car ils seront tous détruits.

Vermisseau est aussi dans Joël 1:4.

 

Amos 4:10

Le chemin de l'Égypte est mieux dans la manière de l'Égypte (cf. Ésaïe 10:24,26) et aussi grave que l'Égypte (cf. Exode 9:3ff).

 

Amos 4:12

se préparer à rencontrer, etc. c’est-à-dire dans le jugement. cf. Ézé. 13:5 ; 22:30. Versets 11 et 12 ne sont pas "déplacés" ou une "interpolation", mais sont requis par la Structure, "M", (Bullinger, p. 1236).

 

Amos 5:5

Bethel. Guilgal. Beer-Schéba. Cp. Osée 4:15 ; 10:8. C’étaient les sièges du culte idolâtre d'Israël.

passe pas = traverse pas ; qui était nécessaire afin d’aller à partir du nord jusqu’à Beer Shéba dans le sud. Cp. 4:4 ; 8:14.

Guilgal ira certainement en captivité. Notez la Fig. Paronomasia (Comp. Bible, Annexe 6), pour mettre l'accent. Héb. Guilgal galoh yigleh = Le rouleau, rouler, roulera au loin : i.e. être totalement enlevé. Cela est souligné par la Fig. Polyptote (Annexe 6).

 

Amos 5:15

Haïssez le mal, il. Cp. Ps. 34:14 ; 97:10. Rom. 12:9, Ceci conclut la dernière des trois exhortations.

cela peut être. Héb. 'ulay. Le verset entier est l'exhortation : mais l'accent hébreu délimite cette phrase, attirant l'attention, non pas sur l'incertitude de la part de Yahovah, mais sur la difficulté de la part d'Israël ; et ceci afin de stimuler l'obéissance à l'exhortation. Cp. Exode 32:30. 2 Rois 19:4. Joël 2:14.

Joseph. Mise en Fig. Synecdoque (de la Partie), (Annexe 6 ​​ibid.), pour l'ensemble du Royaume du Nord en entier.

 

Amos 5:18

Malheur. Le premier malheur. Voir la structure pour le jour de l'Éternel (cf. Le Jour du Seigneur et les Derniers Jours (No. 192)) (Voir les notes de Bullinger sur Ésaïe 2:12 ; 13:6 Joël 2:1.

les ténèbres, et non lumière. Notez la Fig. Pléonasme (Annexe 6) pour l'emphase. cf. Jér. 30:7. Joël 2:2. Sophonie 1:15.

 

Amos 5:25

N’avez-vous pas offert, &c. . . . ? Fig. Erotesis. Annexe 6. C’est une question dans quelques manuscrits et dans les trois premières éditions imprimées ; mais d'autres codex, et quatre premières éditions imprimées, le lisent comme une déclaration affirmative. Si c’est une question, la réponse est Non. Voir Deut. 32:17 Jos. 5:5-7. Jér. 7:22, 23. Ézé. 20:8, 16, 24.

à Moi, Non "aux démons". Réf au Pentateuque. (Lév. 17:7. Deut. 32:17). (Annexe. 92 ibid.), (cf. Ps. 106:37. 1Cor. 10:7).

 

Amos 5:26

Chiun. L'équivalent égyptien ou grec était Remphan (Septante Raiphan ; une autre orthographe préservée dans la Septante et dans Actes 7:43). Les noms propres diffèrent souvent d'orthographe : par exemple, l'Éthiopie c’est l’Héb. Kush qui peut aussi signifier la Chaldée ; l'Égypte c’est Mitsraïm ; La Mésopotamie et la Syrie c’est 'Aram naharaim, etc.

 

Amos 5:27

au-delà de Damas. Dans Acte 7:43 au-delà de Babylone, qui était bien sûr "au-delà de Damas", et l'a inclus, montrant ce qui était dans le but Divin dans les paroles de Yahovah (v. 27) par Amos. En outre, la route de l'Assyrie passait par Damas. Cp. 2Rois 15:29 ; 16:9. Ésaïe 8:4. 3:12. On se demande : Dieu, ne pourrait-Il pas à travers l’Esprit Saint citer et adapter Ses propres paroles comme Il veut ?

 

Amos 6:1

‘Malheur. Le second malheur. Voir 5:18. Ceux : c’est-à-dire les nobles de Juda, en comparaison avec les nobles d'Israël (en Samarie) dans l'article suivant. à l'aise = négligent, en sécurité, ou facile à vivre.

ont confiance = se confient. Héb. batah. (cf. Ap. 69 op. cit).

Voici la partie. = ceux qui se confient.

qui sont nommés = [les hommes de] les hommes, cf. Nom. 1:17

chef des nations : c’est-à-dire Israël. Réf. Pent. (Ex. 19:5). (Ap. 92 ibid.),

la maison d'Israël : c’est-à-dire le Royaume du Nord = le Peuple d'Israël.

est venue. Fournir l’Ellipse : "est venue [pour le jugement et la justice]", comme indiqué par le reste de ce membre ("y1").

 

Amos 6:10

l'oncle d'un homme = un parent

lui c’est-à-dire le cadavre brûlé. Voir note sur 4:10. Ici, et 1Sam. 31:12 sont les deux seuls endroits où la combustion des cadavres est mentionnée, etc. Les deux sont des cas exceptionnels, mais c’était la pratique commune des Horiens (Genèse 14:6 ; Deut. 2:12, 22) dont les restes ont été trouvés dans les fouilles de Gezer. Voir la note de Bullinger sur 1Rois 9:15-17.

les os ; soit quelqu’un réduit à un simple squelette. Cp. Job 7:15 ; 19:20.

celui qui est, etc. c’est-à-dire le survivant.

par les côtés de = au milieu de, ou au fond.

quelqu’un : c’est-à-dire quelqu’un de vivant ou mort.

faire mention de = faire appel, ou invoquer. Cp. Ésa. 26:13 ; 49:1 ; 62: 6.

 

Amos 7:9

hauts lieux. Utilisés comme autels idolâtres, &c.

Isaac. . . Israël. Utilisé uniquement par Amos dans ce sens. Mis par Fig. Métonymie (d'Adjoint), Ap. 6 ibid., pour la nation d'Israël. Cp. Ps. 105:9, 10. Jér. 33:26, &c.

Je me lèverai contre, &c. Accompli dans 2 Rois 15:10. Jéroboam. Cf. Os. 1:4.

 

Amos 7:10

le prêtre. Le prêtre idolâtre.

Beth-el. Cp. 3:14 ; 4:4; 5:5, 6.

conspiré = formé un complot ; les veaux étant reliés à la politique de l'État d'Israël (1Rois 12:26-33).

au milieu, &c. : c’est-à-dire ouvertement. Cp. 7: 8.

supporter = endurer.

 

Amos 7:11

Jéroboam mourra, etc. Cette charge n’​​était pas vraie. Cp. Actes 17:6-7 ; Actes 24: 5. Remarque ce qu’Amatsia a omis de répéter.

 

Amos 8:3

temple. L'édition de 1611 de l'AV lit temples".

 

Amos 8:9

coucher le soleil. Cela détermine le temps de l'accomplissement de cette "menace". Voir Ésa. 13:10 ; 59:9, 10. Jér. 15:5. Joël 2:2 ; 3:15. Mic. 3:6. Cela peut-il se référer au tremblement de terre de 1:1 ?

 

Amos 9:1

le SEIGNEUR. L'un des 134 endroits où les Sopherim disent qu'ils ont modifié "Yahovah" du texte primitif pour "Adonaï" (Ap. 2 ibid.). Voir aussi Comp. Bible, Ap. 4. et II. Ici, il est combiné avec ‘eth = Yahovah Lui-même.

à côté, ou près de.

l'autel. Probablement le même autel à Beth-al où Jéroboam avait dressé autrefois (1R 13:1). Cp. 7:13, linteau = chapiteau. Rendu : "frapper le chapiteau, ébranler les fondations, les couper [c.-à-d. les piliers] par la tête, chacun d'eux". Et je ferai périr. C’est la signification de l'acte symbolique.

le dernier d'entre eux : c’est-à-dire le reste du Peuple.

 

Amos 9:11

En ce jour. Passant à la question de la future restauration (voir Le Jour du Seigneur et Derniers Jours (No. 192)). Cité dans Actes 15:14-18 de David. Érigé sur Sion par David (2Samuel 6:17 Cp. 7:6) devant le Temple a été construit sur ​​Moriah par Salomon. En 7:7-9, il a été considéré comme "hors d'aplomb", donc sur le point de tomber. Ici, il est tombé : d’où la prophétie donnée ici. Dans Actes 15 le moment était venu, si les gens avaient obéi à l'appel de Pierre en 3:18-21. Mais il a finalement été rejeté (Actes 28:25-28), et cette prophétie, par conséquent, attend encore son accomplissement.

 

Amos 9:13

le laboureur, etc. Cela montre que l'accomplissement de cette prophétie est encore en suspens, car ces bénédictions temporelles ont été reportées sur le rejet de l'appel à la repentance dans Actes 3:18-26. Cp. Actes 28:25-58. Remarque la réf. au Pent. (Lév. 26:5). Ap. 92 ibid.

les montagnes, &c. Cp. Joel 3:18.

vin doux = vin nouveau. Héb. asis Voir Le Vin dans la Bible (No. 188).

Fondre : c.-à-d. dissoudre dans le vin et l'huile. Figue. Hyperbole (Ap. 6), pour l'accent.

 

Amos 9:15

Je planterai. Réf au Pent, (Lév. 25:18, 19 ; 26:5). Ap. 92 ibid.

leurs terres. Ref. au Pent. (Genèse 13:15, &c.) Ap. 92 ibid. Cp. Ésa. 60:21. Jér. 24:6 ; 32:41. Éz. 34:28 ; 37:25. Joël 3:20. Mic. 4:4.

ne seront plus arrachés. Cp. Jér. 32:41.

que je leur ai donné. C’est le terrain de toute la bénédiction. Réf. au Pent. (Nombres 32:7, 9. Deut. 3:18 ; 26:15 ; 28:52). Ap. 92 ibid. Cp. Jos. 2:6, 15 ; 18:3 ; 23:13, 15. Jér. 25:5. Le soi-disant "Code des Prêtres", selon la plupart des critiques modernes, a été compilé par les prêtres à Babylone, et la plupart du Pentateuque est "postexilique" (voir Encycl. Brit., onzième (Cambridge) édition, vol. 3, p. 852, col. I) Pourtant, il était bien connu à Amos (cent. 7 B.C.) Cp. 2:4, 7, 8, 12 ; 4:4, 5 ; 5:12, 21, 22 ; 9:4, etc. Certains essaient même alors d'utiliser cette fausse conjecture pour justifier l'origine tardive d'Amos.

dit = a dit.

 

q