Les Églises Chrétiennes de Dieu

[252]

 

 

 

Le Premier Grand Commandement [252]

 

(Édition 2.0 19981005-19990607-20120603-20120804)

 

 

La Loi se compose de deux Commandements. Ces Deux Grands Commandements forment la base de la loi entière et du témoignage des prophètes incluant Jésus Christ, écrite dans ce que l’on comprend en tant que la Bible. Le Premier Grand Commandement est écrit ainsi : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force, et le Deuxième Grand Commandement lui ressemble : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 1998, 1999, 2012 Wade Cox)

(Tr. 2003, rév. 2012)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web à:
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 



Le Premier Grand Commandement [252]

 

 

Introduction

 

La compréhension de la Loi et de son intension a eu des emphases variées au fil du temps. Cela semble avoir été un changement de perspective de sorte que la Loi soit vue par couches de différentes emphases. D'une façon générale, les premiers prophètes semblent voir la Loi essentiellement en termes de justice sociale. Par la suite, les prophètes pourraient être vus refléter une préoccupation pour la liturgie et les fonctions sacerdotales. Certains étaient impliqués dans le jugement prophétique et la restauration d’Israël à la Loi. Le soi-disant Nouveau Testament est centré sur la question de l’autorité Messianique et la continuité de la Loi contrairement à la nouvelle méthode des verdicts rabbiniques. L’Évangile de Thomas Copte est introduit par une question qui forme le centre de tout le message. Les suppositions de l'époque étaient de savoir combien de fois prier, quand jeûner et le montant à donner en aumônes. Toutes ces couches sont maintenues et récapitulées dans le Coran (ou Qour’an) qui fait un tour complet et retourne à une emphase sur la justice sociale.

 

Toute exposition en détail de la Loi exige une étude des emphases des divers écrits au fil du temps et de l’intension de la législation originale. Une chose est très importante et cela est que Christ n’a pas enlevé un seul iota ou trait, un point ou virgule, de la Loi. Comme nous allons le voir, le message entier de l’histoire biblique a été préoccupé par le fait d’emmener l’homme à aimer et par conséquent, obéir à Dieu et à aimer son prochain.

 

Dans les commandements, par une analyse des lois de Dieu, nous voyons l’explication cohérente du message de la Bible se développer au fil du temps, à savoir que la loi de Dieu est la même aujourd’hui qu’elle l’a toujours été. Tous les problèmes et préoccupations concernant la liturgie, la pureté, les aumônes et la base de la Foi sont tous solutionnés par leur exposition correcte lors de la Lecture de la Loi prévue tous les sept ans, et renforcés dans la loi elle-même.

 

Nous allons voir que nous ne sommes pas sauvés en observant la Loi, mais plutôt, nous sommes sauvés par la grâce. Sans l’Esprit Saint, nous ne pourrions pas observer la Loi comme la tribu de Juda et les nations païennes l’ont si amplement démontré au cours des trois derniers millénaires. Nous observons la Loi parce que nous sommes obligés de le faire dans notre amour et obéissance à Dieu. Cela a toujours été prévu que nous le fassions ; seulement les prêtres de ce monde ont enseigné autrement ou ont dénaturé les lois de Dieu et Son Calendrier, de sorte qu’ils ne puissent pas être observés correctement.

 

Le Christianisme dominant moderne enseigne incorrectement que la Loi de Dieu a été clouée à la croix, provenant d’une explication erronée de Colossiens 2:14-15. C’est la facture de notre endettement selon la Loi, le cheirographon, qui a été clouée à la croix, et non pas la Loi de Dieu elle-même. La forme romaine de ce qui allait être appelé le Christianisme a cherché à s’approprier Christ à une forme de l’ancien système païen et a greffé ce système sur la structure politique gréco-romaine existante. Pour y arriver, elle devait saper et détruire le système biblique au complet sans en fait avoir l’air de le faire. Ainsi, la fiction d’un Nouveau Testament et la suppression de la Loi de Dieu sont nées. Le remplacement du Calendrier Biblique s’est produit, en vertu duquel le calendrier païen des Cultes du Soleil et du système de Noël et de Easter/Pâques a été substitué au Calendrier de Dieu et à Son système d’adoration.

 

Les Romains ont greffé la religion à l’empire et quand l’empire a été détruit, ils ont fait une image de la Bête, en permettant le système religieux de contrôler les entités nationales qui précédemment constituaient l’empire. Ceci ne pouvait être fait qu’en utilisant une forme complètement modifiée du système religieux biblique puisque les lois de Dieu existantes étaient entièrement opposées au système politique et religieux Gréco-Romain sous un dieu tripartite. Ce faux système religieux et politique est toujours opérationnel et l’Europe s’est engagée à l’imposer, cependant, cela changera dans un futur proche.

 

C’est notre tâche telle qu’expressément prévue selon la loi de Dieu, de lire et d’expliquer la Loi. En le faisant, nous voyons ce qui va remplacer ce faux système à long terme sous le Messie. Si nous l’avions fait continuellement, nous ne nous serions pas égarés en premier lieu et notre histoire aurait été différente.

 

Les Commandements dans la Législation

 

Contrairement au mythe populaire, la loi de Dieu et les commandements étaient existants, en totalité, depuis le commencement. Ceci est démontré dans l'étude La Doctrine du Péché Originel Partie 1 Le Jardin d’Éden [246], et dans l'étude La Doctrine du Péché Originel Partie 2 Les Générations d'Adam [248]). Le concept d’une loi de Noé, antérieure à Sinaï, est une fiction du Judaïsme Rabbinique ultérieur. La compréhension et la crainte de Dieu existaient en Israël depuis l’époque d’Adam jusqu’à celle des Patriarches et continuellement jusqu’en Égypte, comme on le voit dans l'exemple des sages-femmes (Exode 1:17-21).

 

Dieu a parlé à Ses serviteurs, les prophètes, et spécialement à Moïse par l’intermédiaire de l’Ange de Yahovah (cf. l’étude : L’Ange de YHVH [024]).

 

Exode 3:2-22 L'ange de l'Éternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d'un buisson. Moïse regarda ; et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point. 3 Moïse dit : Je veux me détourner pour voir quelle est cette grande vision, et pourquoi le buisson ne se consume point. 4 L'Éternel vit qu'il se détournait pour voir ; et Dieu l'appela du milieu du buisson, et dit : Moïse ! Moïse ! Et il répondit : Me voici ! 5 Dieu dit : N'approche pas d'ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte. 6 Et il ajouta : Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu. 7 L'Éternel dit : J'ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Égypte, et j'ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs. 8 Je suis descendu pour le délivrer de la main des Égyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays où coulent le lait et le miel, dans les lieux qu'habitent les Cananéens, les Héthiens, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens. 9 Voici, les cris d'Israël sont venus jusqu'à moi, et j'ai vu l'oppression que leur font souffrir les Égyptiens. 10 Maintenant, va, je t'enverrai auprès de Pharaon, et tu feras sortir d'Égypte mon peuple, les enfants d'Israël. 11 Moïse dit à Dieu : Qui suis-je, pour aller vers Pharaon, et pour faire sortir d'Égypte les enfants d'Israël ? 12 Dieu dit : Je serai avec toi ; et cela sera pour toi le signe que c'est moi qui t'envoie : quand tu auras fait sortir d'Égypte le peuple, vous servirez Dieu sur cette montagne. 13 Moïse dit à Dieu : J'irai donc vers les enfants d'Israël, et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m'envoie vers vous. Mais, s'ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je ? 14 Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël : Celui qui s'appelle "je suis" m'a envoyé vers vous. 15 Dieu dit encore à Moïse : Tu parleras ainsi aux enfants d'Israël : L'Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, m'envoie vers vous. Voilà mon nom pour l'éternité, voilà mon nom de génération en génération. 16 Va, rassemble les anciens d'Israël, et dis-leur : L'Éternel, le Dieu de vos pères, m'est apparu, le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. Il a dit : Je vous ai vus, et j'ai vu ce qu'on vous fait en Égypte, 17 et j'ai dit : Je vous ferai monter de l'Égypte, où vous souffrez, dans le pays des Cananéens, des Héthiens, des Amoréens, des Phéréziens, des Héviens et des Jébusiens, dans un pays où coulent le lait et le miel. 18 Ils écouteront ta voix ; et tu iras, toi et les anciens d'Israël, auprès du roi d'Égypte, et vous lui direz : L'Éternel, le Dieu des Hébreux, nous est apparu. Permets-nous de faire trois journées de marche dans le désert, pour offrir des sacrifices à l'Éternel, notre Dieu. 19 Je sais que le roi d'Égypte ne vous laissera point aller, si ce n'est par une main puissante. 20 J'étendrai ma main, et je frapperai l'Égypte par toutes sortes de prodiges que je ferai au milieu d'elle. Après quoi, il vous laissera aller. 21 Je ferai même trouver grâce à ce peuple aux yeux des Égyptiens, et quand vous partirez, vous ne partirez point à vide. 22 Chaque femme demandera à sa voisine et à celle qui demeure dans sa maison des vases d'argent, des vases d'or, et des vêtements, que vous mettrez sur vos fils et vos filles. Et vous dépouillerez les Égyptiens. (LSG)

 

JE SUIS CELUI QUI SUIS est ’eyeh ’asher ‘eyeh, ou JE SERAI CELUI QUE JE DEVIENDRAI (v. 14 ; cf. la note de bas de page de la Bible Oxford Annotated RSV). Le Seul Vrai Dieu, qui seul est immortel (cf. Jean 17:3, 1Jean 5:20, 1Tim. 6:16), Le Très-Haut (Elyon) (Deutéronome 32:8), Éloah (cf. Esdras 4:24-7:26 ; Proverbes 30:4-5) devait s’étendre Lui-même pour devenir Dieu comme ÉLOHIM. Et cette capacité [d’être ÉLOHIM] Il l’a donnée à Ses fils (cf. Psaume 86:1, 6). Il a oint Son fils spirituel en tant qu’Élohim :

Psaume 45:6-7 Ton trône, ô Dieu, est pour toujours et toujours ; le sceptre de ton royaume est un sceptre d’équité. 7 Tu aimes la droiture, et tu hais la méchanceté ; c’est pourquoi Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile de joie au-dessus de tes compagnons. (version française de la KJV)

 

Dieu l’a envoyé alors à l’humanité.

Hébreux 1:8-9 Mais il a dit au Fils : Ton trône, ô Dieu, est éternel ; Le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité ; 9 Tu as aimé la justice, et tu as haï l'iniquité ; C'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a oint d'une huile de joie au-dessus de tes collègues. (LSG)

 

Cela a été fait pour qu’ils puissent aussi devenir élohim.

 

Psaume 82:1-6 Un Psaume d'Asaph. Dieu se tient dans l'assemblée de Dieu ; Il juge au milieu des dieux. 2 Jusqu’à quand jugerez-vous avec iniquité, et aurez-vous égard à la personne des méchants ? Pause. 3 Rendez justice au faible et à l'orphelin, faites droit au malheureux et au pauvre, 4 sauvez le misérable et l'indigent, délivrez-les de la main des méchants. 5 Ils n'ont ni savoir ni intelligence, ils marchent dans les ténèbres ; tous les fondements de la terre sont ébranlés. 6 J’avais dit : Vous êtes des dieux, vous êtes tous des fils du Très-Haut. (LSG)

 

Éloah a donné la nation d’Israël à Son fils comme sa possession, en tant que Yahovah d’Israël.

 

Deutéronome 32:8-9 Quand le Très Haut donna un héritage aux nations, quand il sépara les enfants des hommes, Il fixa les limites des peuples d'après le nombre des fils de Dieu, 9 car la portion de [Yahovah est rendu l'Éternel dans la LSG], c'est son peuple, Jacob est la part de son héritage. (Traduction libre de la RSV).

 

L’homme doit devenir élohim et les Écritures ne peuvent pas être anéanties (Jean 10:34-35). Dieu a parlé aux hommes par l’intermédiaire de Ses serviteurs, les prophètes.

 

Exode 4:1-10 Moïse répondit, et dit : Voici, ils ne me croiront point, et ils n'écouteront point ma voix. Mais ils diront : L'Éternel ne t'est point apparu. 2 L'Éternel lui dit : Qu'y a-t-il dans ta main ? Il répondit : Une verge. 3 L'Éternel dit : Jette-la par terre. Il la jeta par terre, et elle devint un serpent. Moïse fuit devant lui. 4 L'Éternel dit à Moïse : Étends ta main et saisis-le par la queue. Il étendit la main et le saisit et le serpent redevint une verge dans sa main. 5 C'est là, dit l'Éternel, ce que tu feras, afin qu'ils croient que l'Éternel, le Dieu de leurs pères, t'est apparu, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. 6 L'Éternel lui dit encore : Mets ta main dans ton sein. Il mit sa main dans son sein ; puis il la retira et voici, sa main était couverte de lèpre, blanche comme la neige. 7 L'Éternel dit : Remets ta main dans ton sein. Il remit sa main dans son sein ; puis il la retira de son sein et voici, elle était redevenue comme sa chair. 8 S'ils ne te croient pas, dit l'Éternel, et n'écoutent pas la voix du premier signe, ils croiront à la voix du dernier signe. 9 S'ils ne croient pas même à ces deux signes, et n'écoutent pas ta voix, tu prendras de l'eau du fleuve, tu la répandras sur la terre, et l'eau que tu auras prise du fleuve deviendra du sang sur la terre. 10 Moïse dit à l'Éternel : Ah ! Seigneur, je ne suis pas un homme qui ai la parole facile, et ce n'est ni d'hier ni d'avant-hier, ni même depuis que tu parles à ton serviteur ; car j'ai la bouche et la langue embarrassées. (LSG)

 

Exode 4:29 Moïse et Aaron poursuivirent leur chemin et ils assemblèrent tous les anciens des enfants d’Israël. (LSG)

 

[Note : la séquence de l'Exode est contenue dans Exode chapitres 5-10 et les textes pertinents de la Loi sont contenus dans la section appropriée.]

 

Dieu, en tant qu’Éloah, a placé Ses messagers, autant spirituels que physiques, comme élohim au-dessus du peuple.

 

Exode 7:1 L'Éternel dit à Moïse : Vois, je te fais Dieu pour Pharaon : et Aaron, ton frère, sera ton prophète. (LSG)

 

À partir de ce moment-là, Dieu agirait pour sauver la planète par l’entremise de Son peuple Israël sous [la charge de] Son fils. En tant qu’esprit, cet être portait Son nom Yahovah (exercant ainsi l’autorité de Dieu) et a parlé au monde par l’intermédiaire des prophètes. Il est venu plus tard en chair et en sang dans l’obéissance à Dieu.

Exode 11:1-10 L'Éternel dit à Moïse : Je ferai venir encore une plaie sur Pharaon et sur l'Égypte. Après cela, il vous laissera partir d'ici. Lorsqu'il vous laissera aller, il vous chassera même d'ici. 2 Parle au peuple, pour que chacun demande à son voisin et chacune à sa voisine des vases d'argent et des vases d'or. 3 L'Éternel fit trouver grâce au peuple aux yeux des Égyptiens ; Moïse lui-même était très considéré dans le pays d'Égypte, aux yeux des serviteurs de Pharaon et aux yeux du peuple. 4 Moïse dit : Ainsi parle l'Éternel : Vers le milieu de la nuit, je passerai au travers de l'Égypte ; 5 et tous les premiers-nés mourront dans le pays d'Égypte, depuis le premier-né de Pharaon assis sur son trône, jusqu'au premier-né de la servante qui est derrière la meule, et jusqu'à tous les premiers-nés des animaux. 6 Il y aura dans tout le pays d'Égypte de grands cris, tels qu'il n'y en a point eu et qu'il n'y en aura plus de semblables. 7 Mais parmi tous les enfants d'Israël, depuis les hommes jusqu'aux animaux, pas même un chien ne remuera sa langue, afin que vous sachiez quelle différence l'Éternel fait entre l'Égypte et Israël. 8 Alors tous tes serviteurs que voici descendront vers moi et se prosterneront devant moi, en disant : Sors, toi et tout le peuple qui s'attache à tes pas ! Après cela, je sortirai. Moïse sortit de chez Pharaon, dans une ardente colère. 9 L'Éternel dit à Moïse : Pharaon ne vous écoutera point, afin que mes miracles se multiplient dans le pays d'Égypte. 10 Moïse et Aaron firent tous ces miracles devant Pharaon, et Pharaon ne laissa point aller les enfants d'Israël hors de son pays. (LSG)

 

Dieu a utilisé Israël pour faire des merveilles et pour démontrer Son pouvoir sur les nations et sur l’Armée déchue.

Exode 14:1-31 L'Éternel parla à Moïse, et dit : 2 Parle aux enfants d'Israël ; qu'ils se détournent, et qu'ils campent devant Pi-Hahiroth, entre Migdol et la mer, vis-à-vis de Baal-Tsephon ; c'est en face de ce lieu que vous camperez, près de la mer. 3 Pharaon dira des enfants d'Israël : Ils sont égarés dans le pays ; le désert les enferme. 4 J'endurcirai le cœur de Pharaon, et il les poursuivra ; mais Pharaon et toute son armée serviront à faire éclater ma gloire, et les Égyptiens sauront que je suis l'Éternel. Et les enfants d'Israël firent ainsi. 5 On annonça au roi d'Égypte que le peuple avait pris la fuite. Alors le cœur de Pharaon et celui de ses serviteurs furent changés à l'égard du peuple. Ils dirent : Qu'avons-nous fait, en laissant aller Israël, dont nous n'aurons plus les services ? 6 Et Pharaon attela son char, et il prit son peuple avec lui. 7 Il prit six cents chars d'élite, et tous les chars de l'Égypte ; il y avait sur tous des combattants. 8 L'Éternel endurcit le cœur de Pharaon, roi d'Égypte, et Pharaon poursuivit les enfants d'Israël. Les enfants d'Israël étaient sortis la main levée. 9 Les Égyptiens les poursuivirent ; et tous les chevaux, les chars de Pharaon, ses cavaliers et son armée, les atteignirent campés près de la mer, vers Pi-Hahiroth, vis-à-vis de Baal-Tsephon. 10 Pharaon approchait. Les enfants d'Israël levèrent les yeux, et voici, les Égyptiens étaient en marche derrière eux. Et les enfants d'Israël eurent une grande frayeur, et crièrent à l'Éternel. 11 Ils dirent à Moïse : N'y avait-il pas des sépulcres en Égypte, sans qu'il fût besoin de nous mener mourir au désert ? Que nous as-tu fait en nous faisant sortir d'Égypte ? 12 N'est-ce pas là ce que nous te disions en Égypte : Laisse-nous servir les Égyptiens, car nous aimons mieux servir les Égyptiens que de mourir au désert ? 13 Moïse répondit au peuple : Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l'Éternel va vous accorder en ce jour ; car les Égyptiens que vous voyez aujourd'hui, vous ne les verrez plus jamais. 14 L'Éternel combattra pour vous ; et vous, gardez le silence. 15 L'Éternel dit à Moïse : Pourquoi ces cris ? Parle aux enfants d'Israël, et qu'ils marchent. 16 Toi, lève ta verge, étends ta main sur la mer, et fends-la ; et les enfants d'Israël entreront au milieu de la mer à sec. 17 Et moi, je vais endurcir le cœur des Égyptiens, pour qu'ils y entrent après eux : et Pharaon et toute son armée, ses chars et ses cavaliers, feront éclater ma gloire. 18 Et les Égyptiens sauront que je suis l'Éternel, quand Pharaon, ses chars et ses cavaliers, auront fait éclater ma gloire. 19 L'ange de Dieu, qui allait devant le camp d'Israël, partit et alla derrière eux ; et la colonne de nuée qui les précédait, partit et se tint derrière eux. 20 Elle se plaça entre le camp des Égyptiens et le camp d'Israël. Cette nuée était ténébreuse d'un côté, et de l'autre elle éclairait la nuit. Et les deux camps n'approchèrent point l'un de l'autre pendant toute la nuit. 21 Moïse étendit sa main sur la mer. Et l'Éternel refoula la mer par un vent d'orient, qui souffla avec impétuosité toute la nuit ; il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent. 22 Les enfants d'Israël entrèrent au milieu de la mer à sec, et les eaux formaient comme une muraille à leur droite et à leur gauche. 23 Les Égyptiens les poursuivirent ; et tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses cavaliers, entrèrent après eux au milieu de la mer. 24 À la veille du matin, l'Éternel, de la colonne de feu et de nuée, regarda le camp des Égyptiens, et mit en désordre le camp des Égyptiens. 25 Il ôta les roues de leurs chars et en rendit la marche difficile. Les Égyptiens dirent alors : Fuyons devant Israël, car l'Éternel combat pour lui contre les Égyptiens. 26 L'Éternel dit à Moïse : Étends ta main sur la mer ; et les eaux reviendront sur les Égyptiens, sur leurs chars et sur leurs cavaliers. 27 Moïse étendit sa main sur la mer. Et vers le matin, la mer reprit son impétuosité, et les Égyptiens s'enfuirent à son approche ; mais l'Éternel précipita les Égyptiens au milieu de la mer. 28 Les eaux revinrent, et couvrirent les chars, les cavaliers et toute l'armée de Pharaon, qui étaient entrés dans la mer après les enfants d'Israël ; et il n'en échappa pas un seul. 29 Mais les enfants d'Israël marchèrent à sec au milieu de la mer, et les eaux formaient comme une muraille à leur droite et à leur gauche. 30 En ce jour, l'Éternel délivra Israël de la main des Égyptiens ; et Israël vit sur le rivage de la mer les Égyptiens qui étaient morts.31 Israël vit la main puissante que l’Eternel avait dirigée contre les Egyptiens. Et le peuple craignit l’Eternel, et il crut en l’Eternel et en Moïse, son serviteur.  (LSG)

 

Israël a été baptisé dans la Mer Rouge pour entrer dans Son service. Dieu est devenu l’objet de leur adoration et le centre de leur culte, afin qu’ils soient capables de devenir Ses choisis, et [de devenir] Son être étendu en tant qu’élohim, comme l’Ange de Yahovah à leur tête (cf. Zacharie 12:8).

 

Il y a dix cantiques d’adoration mentionnés dans la Bible : (1) Exode 15:1-19 ; (2) Nombres 21:17-18 ; (3) Deut. 32:1-43 ; (4) Juges 5:1-31 ; (5) 1Samuel 2:1-10 ; (6) 2Samuel 22:1-51 ; (7) Luc 1:46-55 ; (8) Luc 1:68-79 ; (9) Luc 2:29-32 ; (10) Apoc. 14:3 ; 15:3. Si le Cantique de Moïse est celui dans Deutéronome 32:1-43, alors, le cantique d’Exode 15:1-19 peut être le Cantique de l’Agneau, puisque c’est un cantique d’adoration. Ces deux cantiques – celui de Moïse et celui de l’Agneau – sont les chants qui identifient les élus dans la Restauration (Apoc. 15:3-4 ; cf. Psaume 86:9-12 ; Ésaïe 66:15,16,23 ; Sophonie 2:11 ; Zacharie 14:16-21).

 

Apocalypse 15:3-4 Et ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l'agneau, en disant : Tes œuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu tout-puissant ! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations ! 4 Qui ne craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom ? Car seul tu es saint. Et toutes les nations viendront, et se prosterneront devant toi, parce que tes jugements ont été manifestés. (LSG)

 

Avec ces activités, nous restaurerons le pouvoir des cantiques de gloire des Étoiles du Matin chantés à la fondation du monde (Job 38:4-7).

Job 38:4-7 Où étais-tu quand je fondais la terre ? Dis-le, si tu as de l'intelligence. 5 Qui en a fixé les dimensions, le sais-tu ? Ou qui a étendu sur elle le cordeau ? 6 Sur quoi ses bases sont-elles appuyées ? Ou qui en a posé la pierre angulaire, 7 alors que les étoiles du matin éclataient en chants d'allégresse, et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie ? (LSG)

 

Nous deviendrons comme élohim et Dieu sera notre chant. Nous préparerons une habitation pour Lui puisqu’Il est l’Élohim de nos pères et nous sommes Son Temple. L’élohim de notre élohim nous a choisis pour Sa demeure.

 

Exode 15:1-19 Alors Moïse et les enfants d'Israël chantèrent ce cantique à l'Éternel. Ils dirent : Je chanterai à l'Éternel, car il a fait éclater sa gloire ; il a précipité dans la mer le cheval et son cavalier. 2 L'Éternel est ma force et le sujet de mes louanges ; c'est lui qui m'a sauvé. Il est mon Dieu : je le célébrerai ; il est le Dieu de mon père : je l'exalterai. 3 L'Éternel est un vaillant guerrier ; l'Éternel est son nom. 4 Il a lancé dans la mer les chars de Pharaon et son armée ; ses combattants d'élite ont été engloutis dans la mer Rouge. 5 Les flots les ont couverts : Ils sont descendus au fond des eaux, comme une pierre. 6 Ta droite, ô Éternel ! a signalé sa force ; ta droite, ô Éternel ! a écrasé l'ennemi. 7 Par la grandeur de ta majesté tu renverses tes adversaires ; tu déchaînes ta colère : Elle les consume comme du chaume. 8 Au souffle de tes narines, les eaux se sont amoncelées, les courants se sont dressés comme une muraille, les flots se sont durcis au milieu de la mer. 9 L'ennemi disait : Je poursuivrai, j'atteindrai, je partagerai le butin ; ma vengeance sera assouvie, je tirerai l'épée, ma main les détruira. 10 Tu as soufflé de ton haleine : La mer les a couverts ; ils se sont enfoncés comme du plomb, dans la profondeur des eaux. 11 Qui est comme toi parmi les dieux, ô Éternel ? Qui est comme toi magnifique en sainteté, digne de louanges, opérant des prodiges ? 12 Tu as étendu ta droite : La terre les a engloutis. 13 Par ta miséricorde tu as conduit, tu as délivré ce peuple ; par ta puissance tu le diriges vers la demeure de ta sainteté. 14 Les peuples l'apprennent, et ils tremblent : La terreur s'empare des Philistins ; 15 les chefs d'Édom s'épouvantent ; un tremblement saisit les guerriers de Moab ; tous les habitants de Canaan tombent en défaillance. 16 La crainte et la frayeur les surprendront ; par la grandeur de ton bras, ils deviendront muets comme une pierre, jusqu'à ce que ton peuple soit passé, ô Éternel ! Jusqu'à ce qu'il soit passé, le peuple que tu as acquis. 17 Tu les amèneras et tu les établiras sur la montagne de ton héritage, au lieu que tu as préparé pour ta demeure, ô Éternel ! Au sanctuaire, Seigneur ! que tes mains ont fondé. 18 L'Éternel régnera éternellement et à toujours. 19 Car les chevaux de Pharaon, ses chars et ses cavaliers sont entrés dans la mer, et l'Éternel a ramené sur eux les eaux de la mer ; mais les enfants d'Israël ont marché à sec au milieu de la mer. (LSG)

 

Israël a été sauvé et, par cet acte, a été planté dans la Montagne de l'héritage de Yahovah. Jacob, en tant qu’Israël, dirige depuis la Montagne de Dieu (cf. Deut. 32:8). Jacob en tant qu’Israël (signifiant il régnera comme Dieu) a été placé par Yahovah dans le sanctuaire que ses mains ont établi. De cette façon, nous sommes devenus cohéritiers avec Yahovah, et comme cohéritiers, nous prenons son héritage en tant qu’élohim, octroyé gratuitement en tant que choisis d’Éloah notre Père (cf. Romains 8:17 ; Galates 3:29 ; Tite 3:7 ; Hébreux 1:14 ; 6:17 ; 11:9 ; Jacques 2:5 ; 1Pierre 3:7 ; cf. aussi Malachie 2:10 ; Hébreux 2:11). Nous sommes [des] fils de Dieu avec l’Armée [i.e. les Anges] (cf. Job 1:6 ; 2:1,) et tous sanctifiés sous un Père (Malachie 2:10), étant d’une même origine avec le Messie (Hébreux 2:11). Le Messie est devenu fils de Dieu en puissance par sa résurrection d’entre les morts (Romains 1:4).

 

Cependant, le peuple murmurait contre sa délivrance.

Exode 15:20-27 Marie, la prophétesse, sœur d'Aaron, prit à sa main un tambourin, et toutes les femmes vinrent après elle, avec des tambourins et en dansant. 21 Marie répondait aux enfants d'Israël : Chantez à l'Éternel, car il a fait éclater sa gloire ; il a précipité dans la mer le cheval et son cavalier. 22 Moïse fit partir Israël de la mer Rouge. Ils prirent la direction du désert de Schur ; et, après trois journées de marche dans le désert, ils ne trouvèrent point d'eau. 23 Ils arrivèrent à Mara ; mais ils ne purent pas boire l'eau de Mara parce qu'elle était amère. C'est pourquoi ce lieu fut appelé Mara. 24 Le peuple murmura contre Moïse, en disant : Que boirons-nous ? 25 Moïse cria à l'Éternel ; et l'Éternel lui indiqua un bois, qu'il jeta dans l'eau. Et l'eau devint douce. Ce fut là que l'Éternel donna au peuple des lois et des ordonnances, et ce fut là qu'il le mit à l'épreuve. 26 Il dit : Si tu écoutes attentivement la voix de l'Éternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l'oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d'aucune des maladies dont j'ai frappé les Égyptiens ; car je suis l'Éternel, qui te guérit. 27 Ils arrivèrent à Elim, où il y avait douze sources d'eau et soixante-dix palmiers. Ils campèrent là, près de l'eau. (LSG)

 

Israël devait être guéri de son iniquité, et devait être rétabli sous les douze, et les soixante dix, qui lui donneraient l’eau et le protégeraient sous le Messie, comme ils ont fait à Elim (cf. les études : Moïse et les Dieux d’Égypte (No. 105) et La Pentecôte au Sinaï (No. 115)). Cependant, Dieu les réprimandait tout d'abord avec la nourriture bien riche à digérer.

Exode 16:9-12 Moïse dit à Aaron : Dis à toute l'assemblée des enfants d'Israël : Approchez-vous devant l'Éternel, car il a entendu vos murmures. 10 Et tandis qu'Aaron parlait à toute l'assemblée des enfants d'Israël, ils se tournèrent du côté du désert, et voici, la gloire de l'Éternel parut dans la nuée. 11 L'Éternel, s'adressant à Moïse, dit : 12 J'ai entendu les murmures des enfants d'Israël. Dis-leur : Entre les deux soirs vous mangerez de la viande, et au matin vous vous rassasierez de pain ; et vous saurez que je suis l'Éternel, votre Dieu. (LSG)

 

Le Seigneur les a nourris de la manne dans le désert pendant quarante ans et ceux qui avaient rejeté l’héritage de Dieu sont morts. Leur nourriture dans le désert était une ombre des choses à venir car elle pointait vers l’Église (en tant que les élus) et l’Esprit Saint comme son moyen de subsistance pendant quarante jubilés. Nous ne pouvons pas voir Dieu dans notre état actuel, sinon nous mourrions. Aucun homme ne L’a vu, ou ne peut Le voir. Lui seul est immortel, habitant dans une lumière inaccessible (1Tim. 6:16).

 

Nous devions conserver cela en tant qu’un mémorial jusqu’au Messie.

Exode 16:32-36 Moïse dit : Voici ce que l'Éternel a ordonné : Qu'un omer rempli de manne soit conservé pour vos descendants, afin qu'ils voient le pain que je vous ai fait manger dans le désert, après vous avoir fait sortir du pays d'Égypte. 33 Et Moïse dit à Aaron : Prends un vase, mets-y de la manne plein un omer, et dépose-le devant l'Éternel, afin qu'il soit conservé pour vos descendants. 34 Suivant l'ordre donné par l'Éternel à Moïse, Aaron le déposa devant le témoignage, afin qu'il fût conservé. 35 Les enfants d'Israël mangèrent la manne pendant quarante ans, jusqu'à leur arrivée dans un pays habité ; ils mangèrent la manne jusqu'à leur arrivée aux frontières du pays de Canaan. 36 L'omer est la dixième partie de l'épha. (LSG)

 

Dieu a établi les conditions par lesquelles nous hériterions cette promesse et deviendrions un trésor particulier pour Lui.

Exode 19:1-25 Le troisième mois après leur sortie du pays d'Égypte, les enfants d'Israël arrivèrent ce jour-là au désert de Sinaï. 2 Étant partis de Rephidim, ils arrivèrent au désert de Sinaï, et ils campèrent dans le désert ; Israël campa là, vis-à-vis de la montagne. 3 Moïse monta vers Dieu : et l'Éternel l'appela du haut de la montagne, en disant : Tu parleras ainsi à la maison de Jacob, et tu diras aux enfants d'Israël : 4 Vous avez vu ce que j'ai fait à l'Égypte, et comment je vous ai portés sur des ailes d'aigle et amenés vers moi. 5 Maintenant, si vous écoutez ma voix, et si vous gardez mon alliance, vous m'appartiendrez entre tous les peuples, car toute la terre est à moi ; 6 vous serez pour moi un royaume de sacrificateurs et une nation sainte. Voilà les paroles que tu diras aux enfants d'Israël. 7 Moïse vint appeler les anciens du peuple, et il mit devant eux toutes ces paroles, comme l'Éternel le lui avait ordonné. 8 Le peuple tout entier répondit : Nous ferons tout ce que l'Éternel a dit. Moïse rapporta les paroles du peuple à l'Éternel. 9 Et l'Éternel dit à Moïse : Voici, je viendrai vers toi dans une épaisse nuée, afin que le peuple entende quand je te parlerai, et qu'il ait toujours confiance en toi. Moïse rapporta les paroles du peuple à l'Éternel. 10 Et l'Éternel dit à Moïse : Va vers le peuple ; sanctifie-les aujourd'hui et demain, qu'ils lavent leurs vêtements. 11 Qu'ils soient prêts pour le troisième jour ; car le troisième jour l'Éternel descendra, aux yeux de tout le peuple, sur la montagne de Sinaï. 12 Tu fixeras au peuple des limites tout autour, et tu diras : Gardez-vous de monter sur la montagne, ou d'en toucher le bord. Quiconque touchera la montagne sera puni de mort. 13 On ne mettra pas la main sur lui, mais on le lapidera, ou on le percera de flèches : animal ou homme, il ne vivra point. Quand la trompette sonnera, ils s'avanceront près de la montagne. 14 Moïse descendit de la montagne vers le peuple ; il sanctifia le peuple, et ils lavèrent leurs vêtements. 15 Et il dit au peuple : Soyez prêts dans trois jours ; ne vous approchez d'aucune femme. 16 Le troisième jour au matin, il y eut des tonnerres, des éclairs, et une épaisse nuée sur la montagne ; le son de la trompette retentit fortement ; et tout le peuple qui était dans le camp fut saisi d'épouvante. 17 Moïse fit sortir le peuple du camp, à la rencontre de Dieu ; et ils se placèrent au bas de la montagne. 18 La montagne de Sinaï était toute en fumée, parce que l'Éternel y était descendu au milieu du feu ; cette fumée s'élevait comme la fumée d'une fournaise, et toute la montagne tremblait avec violence. 19 Le son de la trompette retentissait de plus en plus fortement. Moïse parlait, et Dieu lui répondait à haute voix. 20 Ainsi l'Éternel descendit sur la montagne de Sinaï, sur le sommet de la montagne ; l'Éternel appela Moïse sur le sommet de la montagne. Et Moïse monta. 21 L'Éternel dit à Moïse : Descends, fais au peuple la défense expresse de se précipiter vers l'Éternel, pour regarder, de peur qu'un grand nombre d'entre eux ne périsse. 22 Que les sacrificateurs, qui s'approchent de l'Éternel, se sanctifient aussi, de peur que l'Éternel ne les frappe de mort. 23 Moïse dit à l'Éternel : Le peuple ne pourra pas monter sur la montagne de Sinaï, car tu nous en as fait la défense expresse, en disant : Fixe des limites autour de la montagne, et sanctifie-la. 24 L'Éternel lui dit : Va, descends ; tu monteras ensuite avec Aaron ; mais que les sacrificateurs et le peuple ne se précipitent point pour monter vers l'Éternel, de peur qu'il ne les frappe de mort. 25 Moïse descendit vers le peuple, et lui dit ces choses. (LSG)

 

Dieu nous a donné la Loi par l’intermédiaire du Grand Ange, l’Ange du Grand Conseil de la Septante (LXX). De cette façon, Dieu a donné la structure de la Loi à Moïse par un intermédiaire, le rocher spirituel qui était Christ (1Cor. 10:4).

Exode 20:1-17 Alors Dieu prononça toutes ces paroles, en disant : 2 Je suis l'Éternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude.

[I] 3 Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.

[II] 4 Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. 5 Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, 6 et qui fais miséricorde jusqu'en mille générations à ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements.

[III] 7 Tu ne prendras point le nom de l'Éternel, ton Dieu, en vain ; car l'Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain.

[IV] 8 Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. 9 Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. 10 Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes. 11 Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour : c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.

[V] 12 Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne.

[VI] 13 Tu ne tueras point.

[VII] 14 Tu ne commettras point d'adultère.

[VIII] 15 Tu ne déroberas point.

[IX] 16 Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.

[X] 17 Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain. (LSG)

 

La division de la Loi en deux Grands Commandements est donnée plus tard dans Deutéronome. La structure est clairement identifiable, par le fait que les quatre premiers commandements traitent de l’amour de Dieu et les six derniers traitent de l’amour du prochain. Cela a été alors inculqué au peuple. (cf. aussi l'étude L’Amour et la Structure de la Loi (No. 200)). Le cinquième commandement lie les deux sections ensemble comme un seul lien de parenté.

 

Notre devoir est avant tout envers Dieu et, ensuite envers notre prochain. Notre devoir aussi est de devenir un réceptacle fonctionnel et convenable pour le Dieu Vivant, qui est le Dieu des vivants, pas des morts.

Matthieu 22:29-46 Jésus leur répondit : Vous êtes dans l'erreur, parce que vous ne comprenez ni les Écritures, ni la puissance de Dieu. 30 Car, à la résurrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel. 31 Pour ce qui est de la résurrection des morts, n'avez-vous pas lu ce que Dieu vous a dit : 32 Je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob ? Dieu n'est pas Dieu des morts, mais des vivants. 33 La foule, qui écoutait, fut frappée de l'enseignement de Jésus. 34 Les pharisiens, ayant appris qu'il avait réduit au silence les sadducéens, se rassemblèrent, 35 et l'un d'eux, docteur de la loi, lui fit cette question, pour l'éprouver : 36 Maître, quel est le plus grand commandement de la loi ? 37 Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C'est le premier et le plus grand commandement. 39 Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 40 De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. 41 Comme les pharisiens étaient assemblés, Jésus les interrogea, 42 en disant : Que pensez-vous du Christ ? De qui est-il fils ? Ils lui répondirent : De David. 43 Et Jésus leur dit : Comment donc David, animé par l'Esprit, l'appelle-t-il Seigneur, lorsqu'il dit : 44 Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, Jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied ? 45 Si donc David l'appelle Seigneur, comment est-il son fils ? 46 Nul ne put lui répondre un mot. Et, depuis ce jour, personne n'osa plus lui proposer des questions. (LSG)

 

Comment, alors, David l’a-t-il appelé Seigneur et élohim ? (Psaume 45:6-7 ; Hébreux 1:8-9). Ce Seigneur était l’Élohim d’Israël qui a parlé aux prophètes et aux patriarches. Il était l’Ange de Yahovah à la tête d’Israël (Zacharie 12:8).

 

La première section de la Loi traite de l’amour de Dieu, qui est de L’aimer de tout notre cœur, de toute notre pensée et âme. La deuxième section est d’aimer son prochain comme soi-même. Car si nous n’aimons pas notre prochain que nous avons vu, comment pouvons-nous aimer Dieu que nous n’avons jamais vu ?

1Jean 4:20-21 Si quelqu’un dit : J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ? 21 Et nous avons de lui ce commandement : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. (LSG)

 

La structure du Premier Grand Commandement forme la base du Second Grand Commandement, et de ces deux commandements dépendent toute la Loi et les prophètes. Ainsi, les Dix Commandements sont un sous-ensemble des deux, et le reste de la loi est un sous-ensemble des dix. Le Premier Grand Commandement est composé des quatre premiers des Dix Commandements. Dieu traite la structure, à partir de la logique de Son être, l’origine de la création et du salut. Il donne la vie éternelle à qui Il veut, dans l’ordre qu’Il a déterminé.

 

Le premier commandement déclare l’unicité de Dieu et Sa suprématie (cf. Exode 20:1-3 ci-dessus). 

 

Le second commandement déclare le caractère blasphématoire de l’idolâtrie et de l’adoration des choses physiques. Dieu désire que les gens L’adorent en esprit et en vérité.

 

[II] 4 Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. 5 Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, 6 et qui fais miséricorde jusqu'en mille générations à ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements.

 

Ce commandement nous indique l’objet de l’adoration. Nous ne devons pas faire aucune image de quoi que ce soit pour nous incliner devant, ou pour adorer, ou pour la prier. Cela veut dire quoi que ce soit : un crucifix, ou une statue de quelque chose, ni même d’une soi-disant représentation de Dieu Lui-même, et certainement pas Christ, ni les saints qui sont morts desquels seulement Christ est ressuscité.

 

Le troisième commandement est conçu pour protéger le pouvoir du nom de Dieu, et toutes les activités accomplies en Son nom, que cela soit de jugement, de ministère, ou d’administration. Toute action est faite par Sa force et puissance et autorité.

 

[III] 7 Tu ne prendras point le nom de l'Éternel, ton Dieu, en vain ; car l'Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain.

 

Le quatrième commandement est conçu pour s’assurer que Sa structure entière soit reliée à Sa Loi ordre, et à l’intérieur de Son Calendrier et système. Le quatrième commandement n’indique pas simplement le jour de Sabbat mais il identifie le système de Sabbat, et toute loi et ordre du système.

 

[IV] 8 Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. 9 Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. 10 Mais le septième jour est le jour du repos de l’Eternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. 11 Car en six jours l’Eternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour : c’est pourquoi l’Eternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié.

 

Ainsi, l’établissement d’un calendrier sur tout autre système ou base est un blasphème, une transgression de la loi, et l’adoration d’un faux dieu.

 

Dieu a établi les Sabbats, les Nouvelles Lunes, les Sabbats et Fêtes annuels. Les systèmes contrefaits du dimanche et l’observance de Noël et de Easter/Pâques font partie du système du dieu tripartite et sont aussi païens. Tout autre système est une violation de tous les quatre commandements du Premier Grand Commandement et ainsi une violation de la loi entière (cf. les études : Les Origines de Noël et des Pâques (No. 235) ; La Doctrine du Péché Originel Partie 1 Le Jardin d’Éden (No. 246) ; La Doctrine du Péché Originel Partie 2 Les Générations d'Adam (No. 248). Il n’y a aucune autre structure permise autre que celle que Dieu a décrétée.

 

Une grande partie du Christianisme moderne est basée sur l'hypothèse que la loi de Dieu a été éliminée. Cela provient d’une ignorance profonde de la structure de la loi et des prophètes et du message de Christ et des apôtres. Il y a une distinction dans la loi de Dieu entre la loi qui découle des Deux Grands Commandements (et des Dix Commandements qui les développent) d’une part et, d’autre part, les ordonnances sacrificielles constituant la soi-disant loi cérémonielle qui formait une partie du système du Temple. La majorité du Christianisme moderne confond ces questions et regroupe incorrectement le Calendrier et d’autres aspects majeurs de la Loi avec les sacrifices, dans une tentative de négliger la Loi de Dieu et de la pervertir avec le système païen des cultes du Soleil et des Mystères. Cette distinction est expliquée dans l’étude La Distinction dans la Loi (No. 096) et aussi est examinée à l’intérieur de la structure des études sur chaque commandement.

 

 

q