Christian Churches of God

[F048]

 

 

 

Commentaire sur Galates

 (Édition 1.0 20201210-20201210)

 

L’Épître aux Galates commence à réfuter les hérésies Antinomiennes qui avaient commencé à se répandre dans la région de la Gaule celtique, et des Phrygiens en Parthie. Elles sont utilisées par les Gnostiques Antinomiens jusqu'à ce jour. Cette Épître précède celle aux Romains, puis les autres Épîtres aux Éphésiens, aux Colossiens et aux Laodicéens.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2020 Wade Cox)

(Tr. 2020)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://ccg.org/

 

 

 Commentaire sur Galates [F048]

Introduction

Paul a fondé l'église en Galatie (Actes 16:6), et elle a été bientôt envahie par des Judaïsants qui avaient infiltré les églises de Galatie en Asie centrale. La Galatie tire son nom des Hittites qui s'étaient installés en Europe et s’étaient installés en Gaule, et un groupe d'entre eux est revenu et a reconquis la région d'Anatolie qui s'appelait Galatie (cf. Gaule). Ils parlaient le gaélique ou le celtique comme ils le faisaient à Trèves selon Jérôme (voir ci-dessous). Paul s'est installé en Galatie, tandis que Pierre opérait depuis Antioche sur la Parthie au Sud, et André depuis la Thrace et la Scythie au Nord (cf. L’Établissement de l'Église sous les Soixante-Dix (No. 122D)).

 

Les Judaïsants ont enseigné qu'il était nécessaire ou qu'il fallait que les Chrétiens observent toute la loi mosaïque dans son intégralité. Les Juifs refusaient de comprendre que Christ était le but [l’état visé] ou l'accomplissement de la Loi et que, par lui, la loi sacrificielle avait été menée à son terme. Ils n'ont donc pas compris la Distinction dans la Loi de Dieu (No. 096). La dispute a donc fait le jeu des Antinomiens qui, jusqu'à aujourd'hui, au XXIe siècle, ont fait valoir l’argument qui affirme que Paul soutenait que toute la loi avait été abolie. Paul n'a enseigné rien de tel (cf. Paul : Partie I Paul et la Loi (No. 271). Cette pensée corrompue infeste nos universités partout dans le monde entier et de nombreux groupes d'Antinomiens, Trinitaires ou non, l'appellent la Magna Carta (Grande Charte) de la Liberté Chrétienne, ce qui condamne de ce fait leurs adhérents à la Deuxième Résurrection (No. 143B).

 

Dieu a transmis à la foi, par l'intermédiaire des prophètes, que Christ devait imposer et faire respecter le Calendrier, incluant les Sabbats, les Nouvelles Lunes et les Fêtes sous peine de mort, dans son gouvernement au cours du système millénaire (cf. Ésaïe 66:23-24 et Zacharie 14:16-19 ; Apoc. chapitre 20). Christ a dit que pas un seul trait ou iota ne passera de la loi jusqu’à ce que le ciel et la terre passent (Matt. 5:18). Paul n'a pas et ne pouvait pas enseigner cette erreur en tant que doctrine.

 

La Bible New Oxford Annotated RSV, par exemple, stipule que "Paul insiste au contraire sur le fait qu'un homme ne devient juste selon Dieu que par la foi en Christ et non par l'accomplissement ou performance des bonnes œuvres, d'observations des rites et autres (2:16 ; 3:24-25 ; 5:1 ; 6:12-15)."

 

Nous examinerons l'intention du message ainsi que des chapitres ci-dessous.

 

En fait, Paul a commencé son épître, après la salutation et l'introduction (Gal. 1:1-5), par une défense de son apostolat (Gal. 1:6 à 2:21). Il procède ensuite à une défense de l'Évangile (Gal. 3:1 à 4:31). Les implications éthiques de l'Évangile sont alors examinées dans Galates 5:1 à 6:10 et la conclusion est tirée à partir de Galates 6:11-18.

 

La partie centrale de la doctrine de l'Évangile est considérée comme la justification par la foi (3:1-4:31).

 

La lettre a été écrite circa. l'an 55 EC (ère courante), lors du troisième voyage missionnaire de Paul, et elle fournit de nombreux détails sur sa vie et missions antérieures.

 

Examinons la place de la Loi dans la Foi telle qu'elle est enseignée ici dans Galates.

 

Aperçu du livre - Galates

par E.W. Bullinger

 

LA STRUCTURE DU LIVRE DANS SON ENSEMBLE.

Galates 1:1-5. L'ÉPISTOLAIRE ET SALUTATION.
Galates
1:6 - Galates 2:14. SOLLICITUDE.
Galates
2:15-4:11. CORRECTION DOCTRINALE.
Galates
4:12-20. SOLLICITUDE.
Galates
4:21 - Galates 6:10. CORRECTION DOCTRINALE.
Galates 6:
11-14. SOLLICITUDE.
Galates
6:15. CORRECTION DOCTRINALE.
Galates
6:16-18. ÉPISTOLAIRE ET BÉNÉDICTION.

NOTES D'INTRODUCTION.

1. Comme avec la Deuxième Épître aux Corinthiens, une grande partie de cette lettre est consacrée aux preuves de l'autorité Divine de l'apôtre. La majeure partie, cependant, est consacrée à réfuter l'enseignement de ceux qui ramèneraient les Galates à l'esclavage, car beaucoup d'entre eux désiraient être sous la Loi. Et Paul leur déclara que c'était un déplacement vers un autre évangile complètement différent, bien que, n'ayant en réalité aucun autre évangile, c'était une perversion de l'évangile de Christ.


2. La ressemblance avec l’Épître aux Romains est perceptible, et bien que cette Épître ait été écrite avant celle adressée aux Romains, Paul avait enseigné aux Galates la même vérité que celle qu'il a rapportée dans l'Épître plus tard. Galates a été heureusement comparée à une esquisse pour le tableau final, Romains. Dans les deux, on maintient la vérité fondamentale qu'il n'y a pas de différence entre Juif et Gentil (Païen) devant Dieu. Il y aurait beaucoup de Juifs parmi les églises de Galatie, car Paul est toujours allé vers le Juif en premier ; pourtant la majorité serait des Gentils, apparemment trop prêts à céder aux persuasions des judaïsants qui enseignaient la nécessité de la circoncision. Le récit de la réception par l'apôtre de l'évangile qu'il a prêché est d'un intérêt profond pour tous les croyants. Car il ne l'a pas reçu de l’homme, ni ne l'a appris, mais que cela lui est venu par révélation de Jésus-Christ.

 

3. Il n'y a pas de divergence d'opinion quant à l'emplacement des églises de Galatie. La province était une province centrale de l'Asie Mineure, occupée dans les parties septentrionales par un métissage où prédominaient les Keltes ; et certains pensent qu'il n'y avait aucune église du tout dans cette partie de la province, mais seulement dans les parties méridionales, et qu'elles comprenaient probablement Antioche de Pisidie, Iconium, Derbe et Lystre. On peut ajouter qu'en Galatie proprement dite, les gens parlaient la langue keltique au moins jusqu'à l'époque de Jérôme, qui enregistre y entendre la même langue que celle qu'il avait entendue à Trèves.

 

4. DATE. Galates a très probablement été écrite depuis la Macédoine au cours de l'hiver de l'an 57 après J.C., ou au printemps de l'an 58 après J.C. Voir l'annexe 180.

Fin de citation 

**************

 

L'épître a été écrite avant l'Épître aux Romains et, de ce fait, sa similitude montre l'étendue des hérésies Gnostiques Antinomiennes non seulement à Colosses, Éphèse et Laodicée, mais partout à travers tout l'empire. Cf. L'Hérésie dans l'Église Apostolique (No. 089).

 

Galates

Tertullien affirme à tort, à partir de Galates et ailleurs, que Dieu a méprisé les Sabbats et les Fêtes en faisant valoir :

 

Vous observez les jours, les mois, les temps et les années" [Gal. 4:10] - les sabbats, je suppose, et "les préparatifs" [ANF traduisant "Coenas puras" : comme "probablement le paraskeuai ou préparation"] de Jean xix. 31" ; voir la section "Pâque" pour un exposé sur ce sujet] et les jeûnes, et les "jours saints" [Jean 19:31 aussi ?] Car la cessation de ces derniers, pas moins que celle de la circoncision, a été fixée par les décrets du Créateur, qui avait dit par Ésaïe : "Je ne puis supporter vos nouvelles lunes, vos sabbats et vos jours saints ; Je hais vos jeûnes, vos fêtes et vos cérémonies" [Ésaïe 1:13,14] ; par Amos, "Je hais, je méprise vos jours de fête, et je ne sentirai pas dans vos assemblées solennelles" [Amos 5:21] ; et encore par Osée, "Je ferai cesser toute sa joie, ses jours de fête, ses sabbats, ses nouvelles lunes et toutes ses assemblées solennelles" [Osée 2:11]. Les institutions qu'Il a créées Lui-même vous vous demandez, les a-t-Il alors détruites ? Oui, plus que toute autre. Ou si un autre les a détruites, il n'a fait que contribuer au dessein du Créateur, en supprimant ce qu'Il avait lui-même condamné. Mais ce n'est pas le lieu de discuter de la question de savoir pourquoi le Créateur a aboli ses propres lois. Il nous suffit de prouver qu'Il a voulu une telle abolition, pour qu'on puisse affirmer que l'apôtre n'a rien déterminé au préjudice du Créateur, puisque l'abolition elle-même procède du Créateur (Tertullien contre Marcion, Livre. V, Ch. IV, ANF, Vol. III, p. 436).

 

Tertullien montre que Marcion peut être d'abord connu comme un hérétique par sa séparation de l'Évangile et de la loi (Contre Marcion, ibid., Ch. XXI, p.286). Curieusement, c'est cet aspect de l'hérésie marcionite qui est le plus répandu aujourd'hui dans la justification chrétienne pour supprimer les exigences de la loi à la fois dans le culte et des fêtes, en particulier la question du Sabbat. Cette notion n’est pas fondée sur le plan philosophique pour les raisons développées ailleurs. Plus particulièrement, les objections soulevées par Lord Russell quant à la question des lois divines (à savoir qu'elles n'auraient pas pu être émises simplement par décret, mais qu'elles doivent avoir un autre fondement plus solide) sembleraient écarter (exclure) le type de raisonnement employé par Tertullien. Il devient évident en le lisant qu'il ne comprend pas les véritables problèmes qui se cachent derrière les déclarations d'Ésaïe, d'Amos et d'Osée, où les fêtes utilisées autant par Israël que Juda ont été polluées, et que c'était le manque de justice et de droiture (Amos 5:24) qui était le problème comme le montre une lecture même superficielle des textes. Christ était également dégoûté du mode d'observation du Sabbat par les pharisiens hypocrites.

 

La loi doit provenir d'une base dans la nature de Dieu plutôt que d'une simple déclaration comme l'a si justement souligné Russell. Malheureusement, la relation hiérarchique jugée nécessaire par Russell et attribuée au gnosticisme est en fait correcte. Cependant, Russell n'a pas examiné de manière adéquate la véritable cosmologie, si ce n'est pour montrer (Why I Am Not A Christian) que la question des lois divines au sein du Trinitarisme est logiquement absurde. La question du Sabbat est souvent supprimée (retirée) de la loi, de sorte qu'il y ait neuf et non dix commandements et qu'il s'agit bien de suggestions car la loi est abolie. L'argument révèle une mauvaise compréhension Protestante de la nature de la loi. L'acceptation par les Protestants du culte du dimanche, qui est lui-même basé sur les conciles de l'église athanasienne, est logiquement absurde. Si l'église avait le pouvoir (l'autorité) de changer (modifier) la loi, alors elle avait autorité sur tous les aspects de la loi et de l'église et le Protestantisme est une rébellion non autorisée. Cependant, la Réforme était fatalement déficiente dans son analyse en ce que la Réforme ne remontait qu'à Augustin pour sa théologie et que cette théologie était bibliquement incorrecte. L'œuvre d'Augustin est basée sur la philosophie et n'est pas appuyée de façon valable par la Bible.

 

Paul est cité pour justifier l'activité antinomienne, à savoir l'argument selon lequel la loi est abolie, à partir de suppositions, d’hypothèses. Une grande partie du problème des Galates découle d'une simplification de la position de Paul. Paul a été attaqué à la fois par les légalistes d'une part et par les antinomiens d'autre part. Le problème des Galates n'était pas le simple légalisme judaïque. Les préceptes (ou règles) de culte d’adoration sont adressés, comme nous le verrons, à des puissances angéliques déchues qui sont considérées comme n'étant pas [des] theoi (ou de véritables elohim loyaux) en raison de leur nature.

 

Paul a en fait commencé son épître, après la salutation et l'introduction (Gal. 1:1-5), par une défense de son apostolat (Gal. 1:6 à 2:21). Il procède ensuite à la défense de l'Évangile (Gal. 3:1 à 4:31). Les implications éthiques de l'Évangile sont ensuite examinées dans Galates 5:1 à 6:10 et la conclusion est tirée de Galates 6:11-18.

 

Les problèmes de l'Église des Galates peuvent être considérés comme une véritable dichotomie entre ces deux positions. Les arguments selon lesquels la loi est écartée (abolie) à partir de la lecture de Galates et de Colossiens est à juste titre un argument Antinomien qui est solidement (profondément) rejeté par Paul (ainsi que par Jacques et Jean), tout comme l’est le légalisme du Judaïsme des Pharisiens (voir les documents d’étude La Relation Entre le Salut par la Grâce et la Loi (No. 082) ; La Foi et les Œuvres (No. 086) et Les Textes des Œuvres de la Loi - ou MMT (No. 104)). L'absence de remerciements et félicitations, lesquels se trouvent dans les autres épîtres est interprétée par le dictionnaire Interpreter’s Dictionary of the Bible (Vol. 2, art. Galates, pp. 338-343) comme reflétant le choc d’apprendre les nouvelles de l'erreur et l'impulsion de riposter.

 

Il ne fait aucun doute que l'Église s'était tournée vers un autre évangile, qui n'en est pas un du tout.

 

Paul a visité Jérusalem et a vu Pierre et Jacques (selon ses propres paroles). Quatorze ans plus tard, il se rendit à nouveau à Jérusalem pour exposer à ceux qui s'y trouvaient (y compris Jacques, Pierre et Jean), l'Évangile que la théologie moderne (Interp. Dict. , p. 341) considère comme la libération (être libéré) de la loi.

 

À partir de la visite de Paul, il était clair qu'il devait travailler parmi les Gentils (païens) et eux parmi les Juifs. Pierre était l'apôtre envoyé aux juifs (et aux Israélites), comme le montre Galates. L'élément conservateur dans l'Église, Pierre, Jacques et d’autres, semble avoir limité la participation des Gentils (païens) dans l'Église d’après Galates 2:11-14. Pierre (Céphas) est mentionné ici (voir ci-dessous).

 

Cela montre la compréhension de l'Église. La libération de l'Église était une libération des traditions des Pharisiens et de leur système, car elles pénétraient Juda. Pierre avait abandonné les traditions. Le groupe de Jérusalem suivait la ligne traditionnelle. Étant à Jérusalem, il était plus facile de suivre les traditions que de s'y opposer. Les Gentils (païens), en revanche, devaient se poser le problème du maintien et de l’observance des traditions, lesquelles ne faisaient pas partie du système de la loi. En outre, les règles (préceptes) de manipulation provenaient aussi en partie du système sacrificiel, qui avait été éliminé en Christ.

 

L'argument selon lequel la loi est abolie, à partir du concept que la loi a été accomplie en Christ, est une incompréhension du sens du terme accompli.

 

Accomplir signifie (selon le dictionnaire Oxford Universal Dictionary) :

1.    trans. Pour faire le plein, remplir ...

2.    Satisfaire l'appétit ou le désir - 1601.

3.    Rendre complet ; fournir ce qui manque. Aussi, fournir le lieu de (quelque chose) ; compenser ...

4.    Réaliser (une prophétie, une promesse, etc.) ; satisfaire (un désir, une prière). Orig. un hébraïsme. M.E.

5.    Exécuter, effectuer, faire ; obéir ou suivre M.E. ; répondre à (un objectif), se conformer à (des conditions).

6.    Pour mettre un terme, achever M.E.

 

On peut voir par conséquent que supprimer n'est pas et ne peut pas être le sens du terme dans aucune de ses variantes en anglais [et en français également]. En outre, le terme est un hébraïsme. Ainsi, les paroles du Christ tirées des évangiles doivent être définitives dans l'interprétation du terme. Matthieu 5:17 contient la déclaration de Christ :

Matthieu 5:17-20 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. 19 Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. 20 Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux. (LSG)

 

Christ n'est pas venu abolir (supprimer) la loi ou les prophètes. Il l'a dit. Il est venu pour les accomplir (plerõsai). Ainsi, le commentaire de Paul dans Galates doit avoir un sens dans ce contexte. Si ce n'est pas le cas et qu'il contredit Christ, Paul doit par définition être en contradiction avec Christ et, par conséquent, Galates ne serait pas inspirée. Paul ne peut pas gagner un débat contre Christ. En outre, la Bible ne se contredit pas sur la doctrine.

 

Les commandements doivent donc non seulement être observés, mais ils ne peuvent pas non plus être assouplis. Le sens d’accomplir peut également être vue à partir des divers termes traduits ainsi dans l'Ancien Testament. Le premier terme est mala (SHD 4390) : remplir ou être plein, accomplir, confirmer, consacrer ou être à une fin, le concept d'être clôturé et aussi être rassemblé ou avoir complètement. Le sens contextuel ne veut pas dire écarter mais plutôt être le terminus et contenir en conformité avec l'objet, et ici, la loi. Les textes où le terme est utilisé sont Genèse 29:27, Exode 23:26, 1Rois 2:27 ; 2Chroniques 36:21 et Psaume 20:4,5.

 

Le deuxième terme est kalah (SHD 3615) : aboutir au sens intrans., cesser, finir ou périr et trans. achever, préparer ou consommer ; donc ici cela peut signifier consommer ou détruire. Ce mot est utilisé dans Exode 5:13 dans le sens d'achever (accomplir) des tâches quotidiennes ou travaux quotidiens. Il ne s'agit pas d'un sens de destruction ou d’élimination. Il ne peut pas avoir le sens de cessation, d'après les propres commentaires de Christ. Le troisième terme se trouve dans 1Chroniques 22:13 : Prenez garde d’accomplir les lois. Ce mot est asah (SHD 6213) pour faire ou effectuer dans le sens le plus large. D’où le terme signifie se conformer aux lois dans ce contexte.

 

Le terme utilisé pour traduire ce que Christ a dit dans Matthieu 5:17 est une forme du mot plerõ qui signifie : faire le plein, littéralement entasser (comme un filet), niveler (un creux) ou imprégner en fournissant, en influençant, en satisfaisant ou en exécutant une fonction. Ainsi, Christ a été clairement compris comme ajoutant à la loi et non comme supprimant (ou réduisant) un aspect de la loi en aucun sens. Affirmer que Christ agissait ainsi est une perversion de la compréhension des mots dans toutes les langues utilisées : Le grec, l'hébreu, l'araméen dans lesquels Christ aurait parlé, ou l’anglais [ou le français] dans lequel le mot a finalement été traduit. Il a perfectionné la loi par l'utilisation de l’Esprit Saint dans son exécution. C'est le vrai sens des arguments de Paul et de tous les apôtres et prophètes.

 

La clé des Galates se trouve dans Galates 3:1-5, ci-dessous.

 

Le contexte est que l'Esprit n’est pas transmis en pratiquant la loi, mais par la foi. La réception de la vie éternelle est ainsi retirée de l'individu, sauf par conformité à la volonté de Dieu exercée dans la foi.

 

Le contexte est ensuite étendu à Abraham en tant que père des fidèles (Galates 3:6-9). Ainsi, Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice.

 

La malédiction est étendue à ceux qui comptent [ou s’appuient] sur les œuvres pour être justifiés plutôt que sur le sacrifice de Jésus-Christ.

Galates 3:10-14 Car tous ceux qui s’attachent aux œuvres de la loi sont sous la malédiction ; car il est écrit : Maudit est quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique. 11 Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident, puisqu’il est dit : Le juste vivra par la foi. 12 Or, la loi ne procède pas de la foi ; mais elle dit : Celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. 13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous – car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois, – 14 afin que la bénédiction d’Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus–Christ, et que nous reçussions par la foi l’Esprit qui avait été promis. (LSG)

 

Ainsi, la réception de la promesse se fait par la foi. La conservation [la rétention] de la promesse passe par l'obéissance. La rétention de l’Esprit Saint est fondée sur l'obéissance à la loi et l’observance des commandements (Matt. 19:17) ; voir aussi les documents d’étude L'Esprit Saint (No. 117) et La Vie Éternelle (No. 133).

 

Les Juifs essayaient d'obtenir le salut par les œuvres et pervertissaient l'intention de la loi et attaquaient la nature de Dieu. Cette erreur a commencé à pénétrer les élus (Galates 3:15-18).

 

On peut voir que la promesse était acquise [investie] en Christ et qu'aucun homme ne peut venir à Dieu si ce n’est par Christ. Les Juifs considéraient qu'ils pouvaient contourner (ou éviter) les exigences de la foi en adhérant aux œuvres. L'intention est donc qu'il y ait eu une forme de purification qui a pénétré dans l'Église des Galates, qui a été trouvée parmi les Gnostiques et qui est d’un type similaire, mais pas identique, que celle trouvée à Colosses.

 

Paul explique l'intention et le but de la loi à Galates 3:19-20.

 

La loi a été donnée jusqu'à ce que Christ vienne parce que les hommes n'étaient pas capables de vivre selon la nature de Dieu de qui procède la loi. Seul Christ pouvait le faire et ceux à qui l'Esprit était donné par la foi. Or, l'Esprit a été donné aux prophètes et ils doivent hériter de la promesse, mais l'essentiel de l'œuvre ne se produira pas avant Christ et les élus. L'unicité de Dieu provient du fait d’avoir en possession l'Esprit Saint par les anges à travers l'intermédiaire, ce qui nous permet d'être un avec Dieu comme Christ est un avec Dieu.

 

La loi n'est pas contre les promesses mais plutôt pour la rendre évidente pour les exigences de la foi en Christ (Galates 3:21-22).

 

La loi a agi comme un confinement jusqu'à Christ parce que nous ne pouvions pas vivre selon la nature de Dieu tant que l'Esprit Saint ne nous était pas donné. L'Esprit Saint n'a pas été donné sur demande avant Christ. Seuls les prophètes et ceux choisis par Dieu pour comprendre le Plan de Salut pouvaient partager l'Esprit, alors qu'à partir de Christ, l’Esprit était ouvert à un plus grand groupe de personnes (Galates 3:23-29).

 

La propitiation de Dieu par des règles et des règlements n'était qu'une ombre de la véritable relation que les élus auraient avec Dieu par Christ. Nous partageons la nature de Dieu et faisons de notre propre gré ou volonté ces choses, ce que nous devions auparavant faire par la contrainte extérieure. Les commandements de Dieu émanent maintenant des élus à travers l'Esprit Saint. Les élus sont maintenant la progéniture d'Abraham comme Christ est la progéniture d'Abraham et héritier de la promesse. De cette façon, nous nous élèverons à l'état de Fils de Dieu en puissance par l'Esprit Saint dès notre résurrection des morts comme l’a fait Christ (Rom. 1:4).

 

Dans Galates 4, Paul poursuit pour traiter un autre concept dans lequel il mentionne les esprits élémentaux. À partir de ce qu'on voit ci-dessus, cette ligne n'est pas sans signification (Galates 4:1-7).

 

Les élus étaient des esclaves des esprits élémentaux de l'univers jusqu'à Christ. Ainsi, les démons étaient appelés les esprits élémentaux. Par conséquent, les concepts impliquaient des processus de pensée païens qui étaient courants chez les Grecs et les Romains. Nous sommes donc confrontés à une forme de syncrétisme hellénisant qui n'est pas du pur Judaïsme mais qui, au mieux, ne peut être qu'un précurseur du Mysticisme (B7).

 

Cela fait définitivement référence à l'Armée déchue de Galates 4:8 et suiv. Le contexte est clair où Paul dit qu'autrefois, quand nous ne connaissions pas Dieu, nous étions esclaves, dans la servitude à ceux qui, par nature, n'étaient pas Theoï. Ainsi, l'état d'être Theoi découle de leur nature. Le texte est rendu comme :

Galates 4:8 Autrefois, ne connaissant pas Dieu, vous serviez des dieux qui ne le sont pas de leur nature ; (LSG)

 

Le texte est rendu par le texte principal de l’Interlinéaire de Marshall comme :

Mais en effet, ne connaissant pas Dieu, vous avez servi en tant qu’esclaves ceux qui par nature ne sont pas dieux.

 

Il est clair que le service rendu à l'Armée déchue est impliqué et qu'il se réfère à eux comme des esprits élémentaux. Il semble que la Galatie essayait de faire une faveur ou de propitier, par l’observance rituelle, les esprits élémentaux, ne se rendant pas compte qu'ils étaient de l'Armée déchue, c’est-à-dire des démons. Ils avaient incorporé dans l'Église les rites de purification qui étaient endémiques au pythagorisme qui avaient pénétré l’Italie et les Romains bien avant. Ainsi, les convertis païens ne comprenaient pas la nature de la loi et sa place dans la foi. Nous en voyons le point dans les versets 9 à 11 ci-dessous.

 

L'observance mentionnée est clairement visible à partir de ce qui s’est passé dans l'église du courant dominant depuis environ deux mille ans. Ce texte ne supprime pas le Sabbat ni les Fêtes.

 

Le texte sur l'esclave et le libre fait référence à l'utilisation de la loi à Jérusalem (Galates 4:12-31).

 

Nous n'observons pas la loi parce que nous sommes esclaves de la loi en mettant à mort la loi selon la chair, qui est le royaume des démons et du dieu de ce monde. Nous servons Dieu et faisons partie de la Nouvelle Jérusalem. La déclaration de Paul à ceux qui doivent devenir comme lui, montre qu'il ne parle pas de l’observation de la Fête parce qu'il a célébré (observé) les Fêtes et le Sabbat (comme nous le savons à partir des Actes et ses épîtres) comme l'ont fait tous les apôtres. S'il dit que les Fêtes sont supprimées (abolies), alors il fait de Christ un menteur qui a parlé par les prophètes et a déclaré que les Sabbats et les Nouvelles Lunes (Ésaïe 66:23) seront introduits ensemble, en même temps que les Fêtes (Zacharie 14:16-19). Si les élus pouvaient se passer des Jours Saints et du Sabbat, ce serait un acte du plus grand caprice de la part de Dieu que de punir les nations pour ne pas les observer sous le système millénaire. Dieu ne fait acception de personnes et exige donc des standards uniformes pour les gens.

 

Les élus ont une tâche plus difficile dans l'exécution, devant marcher par la foi. Si des gens disent que la loi est abolie, ils sont tout simplement ignorants de l'Écriture, qui ne peut être anéantie, et de la nature de Dieu. Plus particulièrement, ils ignorent les véritables problèmes en litige en Galatie et à Colosses. Les formes d'erreur dans ces églises ont commencé à s'affirmer à un stade très tôt au sein du Gnosticisme. Les processus de pensée sont également présents dans la Théologie de la libération et, en particulier, dans le Bouddhisme. Les concepts sont évidents dans la théologie de Processus moderne. Les Gnostiques se sont attaqué à l'existence même de Dieu (le document d’étude Les Textes des Œuvres de la Loi - ou MMT (No. 104) examine cette question).

 

Dans la discussion dans les Textes des Œuvres de la Loi - ou MMT (No. 104) nous voyons que ce que Paul a dit dans Romains et Galates peut être défendu et expliqué grâce à une meilleure compréhension. L'explication est qu'il parlait des Œuvres de la Loi - le Miqsat ma'ase ha-torah ou MMT, qui est spécifiquement un écrit des sectes de Qumran, qui est entré dans le Judaïsme sectaire au premier siècle, et a disparu aux deuxième, troisième et quatrième siècles.

 

Après la dispersion, après la chute de Jérusalem et, finalement, la chute de Massada, le MMT a été perdu. Il est resté dans une grotte à Qumran. La compréhension de ce que Paul disait était enfermée, donc les gens qui voulaient en finir (supprimer) les lois de Dieu utilisaient les textes du Nouveau Testament pour abroger la loi par ce que Paul disait. Les lettres du Nouveau Testament ont également été utilisées pour attaquer les attitudes de Paul, et à cause de cela, les Juifs eux-mêmes se sont sentis menacés par ce que Paul disait. Cela a introduit dans les textes bibliques ce qui semblait être une contradiction apparente.

 

Galates 2:13 donne une idée de ce qui se passe.

 

Ils sont arrivés jusqu'à Barnabas, en d'autres termes, donc les élus n'étaient pas à l'abri de ce raisonnement.

 

À partir du chapitre 2:14-16, le terme "œuvres de la loi" a généralement été considéré comme ayant un sens à partir des deux mots comme, les mécanismes de la loi, mais en fait il s'agit, comme nous le voyons, d'un titre, Œuvres de la Loi, qui traduit le titre hébreu Miqsat ma'ase ha-torah. Nous pouvons désormais l'identifier comme un titre d'une œuvre judaïque du premier siècle, qui tente de véhiculer une certaine justification par les œuvres. Galates 3:1-14 donne des explications supplémentaires.

 

Paul fait référence à Abraham dans le texte de Galates, parce qu’Abraham était considéré comme juste, d'après les textes de la Genèse. Toute la composition de la justice d'Abraham est tirée de Genèse 22:16 où Abraham était prêt à sacrifier son fils Isaac sur l'ordre de Dieu. Et Abegg soulève ce point (ibid). Il pense qu'il y a une possibilité, et c'est une très forte possibilité, sinon Paul n'aurait pas utilisé cette référence en relation avec ce texte. Il n'aurait pas parlé des œuvres de la loi, et n'aurait pas utilisé l'exemple d'Abraham, à moins que cet exemple ne soit spécifique à l'action et à la reconnaissance de la justice. Le fait est qu'il était considéré comme juste par ce qu'il avait fait. Abegg fait un très bon point, et il semble correct que la base des œuvres de la loi conférant la justice a peut-être aussi été tirée du Psaume 106:30-31.

Psaume 106:30-31 Phinées se leva pour intervenir, et la plaie s'arrêta ; 31 cela lui fut imputé à justice, de génération en génération pour toujours. (LSG)

 

Ce que le Judaïsme contemporain, puis l'Église, avaient fait, c'était prendre ce concept là où Phinées s'est levé, et par son action, par ce qu'il a fait, a été considéré comme juste pour toutes les générations. Ainsi, la secte de Qumran et le MMT, et les groupes qui pensaient que la loi pouvait conférer la justice par les œuvres, ont pris ce texte et l'ont appliqué comme étant la justification de la justice conférée par les actions des individus. Les Fils de Zadok était le titre utilisé par la secte de Qumran. Le fait que Zadok, grand prêtre sous David et Salomon, soit le descendant direct de Phinées soutient ce point de vue. Paul a dit qu’aucun homme n'est justifié devant Dieu par la loi. Celui qui, par la foi, est juste, vivra.

 

Ainsi, la justice est l'obéissance aux commandements par la foi. L'adhésion à la loi sans foi en un système supérieur n'est rien. C'est le concept qui est attaqué. Cette vision physique de la justice a été maintenue malgré le fait qu'il existe de nombreux textes bibliques dans Ésaïe, en particulier Ésaïe 9:1-6, qui parle du Messie, et Ésaïe 53, qui parle de sa souffrance et de l'enlèvement du péché. Tous ces textes pointaient vers le sacrifice expiatoire du Messie pour enlever le péché. Pourtant, ces personnes pensaient qu'à travers les œuvres, elles pouvaient atteindre la justice. Comme Paul l'a dit : "Ô Galates insensés, qui vous a ensorcelés ? Avez-vous reçu l'esprit par les œuvres de la loi, ou en entendant avec foi ?" Puis il s'est penché sur Abraham. Paul a vu que leur position découlait des deux textes, bien qu'il n'ait pas mentionné Phinées. Cependant, il semble certain que le texte d'Abraham étant justifié par son obéissance et ses œuvres dans le sacrifice d'Isaac était la base de leur réflexion. Il se peut même qu'il ait joué un rôle dans leur célibat monastique dans certaines régions. Peut-être qu'à partir du sacrifice d’enfants, en n'en ayant pas, on confère le célibat avec justice. Ainsi, vous êtes considéré comme juste en refusant tout simplement votre progéniture. C'est une sorte de raisonnement bizarre. Mais on se doute bien que cela peut être aussi simple que cela. Il existe d'autres purifications rituelles, qui en font une extension logique, parce que vous ne pouvez pas être rituellement pur tout le temps, selon la loi, étant donné toutes les limitations de la vie humaine. Abegg semble faire un bon argument pour l'origine du nom. Il fait remarquer que le MMT est formulé dans le langage exact de ce que Paul réfutait dans sa lettre aux Galates (Gal. 2:16) (Abegg op. cit. p. 55).

 

Nous allons maintenant examiner les Fruits de l'Esprit. Il est important d'étudier le texte de référence dont ces concepts sont dérivés. Le Fruit de l'Esprit Saint (No. 146).

 

Les Fruits de l'Esprit de Galates

Galates 5:22-23 Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, 23 la douceur, la tempérance ; la loi n'est pas contre ces choses. (LSG)

 

Galates 5:22-23 Mais le fruit de l'Esprit est la charité, la joie, la paix, un esprit patient, la bonté, la bénéficence, la fidélité, la douceur, la tempérance. 23 Or la Loi ne condamne point de telles choses. (Martin)

 

De l'amour procède la série suivante des fruits de l'Esprit Saint.

 

La Joie

La joie découle de la réalisation d'un aspect du Plan de Dieu, vécu par l'individu, soit par la communion avec Dieu, soit par la réalisation (l’accomplissement) d'un individu en communion avec Dieu. Ce n'est que par l'amour que la vraie joie peut être vécue. La joie qui provient de la satisfaction de soi (l'autosatisfaction) est transitoire, étant physique.

 

La Paix

La paix vient de la relation parfaite qui découle de l'amour de Dieu et de l'espérance et de la foi qui Lui sont consacrés. De l'amour de Dieu, nous faisons l'expérience de l'amour de notre prochain, ce qui est le Deuxième Grand Commandement.

 

Ceux qui aiment le Seigneur ont une grande paix. Dieu est un Dieu de Paix (Rom. 16:20 ; Phil. 4:9). Dieu nous appelle à la paix (1Cor. 7:15). Il écrase Satan ; nous n'avons pas besoin de faire cela. Avoir l'esprit spirituel, c'est la vie et la paix (Rom. 8:6). La paix vient de Dieu, notre Père (Rom. 1:7 ; 1Cor. 1:3 ; Gal. 1:3 ; Col. 1:2 ; 1Thes. 1:1 ; 2Thess. 1:2 ; Tit. 1:4 ; Philémon 3). Ainsi, ceux qui n'obéissent pas à Dieu sont incapables d'avoir la paix. La paix est fondée sur l'obéissance. Il n'y a pas de paix, dit mon Dieu, pour les méchants (Ésaïe 57:21). C'est pourquoi la paix qui n'est pas basée sur la parole de Dieu échouera. Ils déclarent la paix, et le désastre va s'abattre sur eux de façon inattendue. Le texte d'Ésaïe 57:19-21 est lié à toute la question des bénédictions et des malédictions de Deutéronome 28 (voir le document d'étude Les Bénédictions et les Malédictions (No. 075)).

 

La Patience

La patience est essentielle pour porter le fruit de l'Esprit Saint. Christ a abordé ce problème dans la parabole du semeur dans Luc 8:15-18.

 

Entendre la parole est préliminaire à la conservation de la parole. Ainsi, la parole est les Commandements de Dieu et le Témoignage de Christ. La compréhension de la parole et son adhésion rendent le fruit de l'Esprit Saint manifeste. Ceux qui n'agissent pas sur et selon la parole de Dieu se voient enlever le peu de compréhension qu'ils possèdent au fil du temps.

 

Nous apprenons la patience à travers la tribulation, ou à partir de la souffrance, nous développons (ou atteignons) l'endurance (RSV). Ce processus est développé par le moyen de la justification par la foi en Christ et l'amour de Dieu qui a été répandu dans nos cœurs par l'Esprit Saint, comme nous le voyons dans Romains 5:1-5.

 

La Gentillesse ou douceur

Le mot pour gentillesse en hébreu est חֶסֶד chesed. Par voie de conséquence, il signifie la piété lorsqu'elle est dirigée vers Dieu. Rarement, il signifie (par opposition) reproche ou (sujet) beauté. De là, il a le sens compliqué de faveur, bonne œuvre, (-bienveillance), bonté, (affectueux-) gentillesse, miséricordieux (compassion), miséricorde, pitié, reproche, ou chose méchante. Le sens suivant à partir du SHD 2619 est également faveur, comme le nom hébreu Hesed.

 

Le terme utilisé dans Galates 5:22-23, traduit par douceur dans la Bible version KJV et par bénignité dans la Bible version LSG, est le mot grec chrestotes (SGD 5544) qui est dérivé de chrestos (SGD 5543) qui signifie utilité, c'est-à-dire l’excellence morale dans le caractère ou le comportement et de là, douceur, bienveillance, amabilité. Le sens est donc une piété et une nature douce, qui peut donc être utile à l'œuvre de Dieu. Cela revêt une bonté intrinsèque de caractère. 

 

La Bonté

Le sens ici de la bonté est simple. Il est dérivé du mot grec agathosune (SGD 19) qui signifie bonté en tant que vertu.

 

La Fidélité ou Foi

Le mot ici est pistis (SGD 4102) étant dérivé de persuasion (SGD 3982), c'est-à-dire croyance. Moralement, cela signifie la conviction de la vérité religieuse ou de la véracité de Dieu ou d'un enseignant religieux.

 

Le mot a la signification particulière de la confiance en Christ pour le salut. Dans l'abstrait, cela signifie la constance dans une telle profession. Par extension, cela signifie s’appuyer ou avoir confiance dans le système de vérité religieuse lui-même. De là, elle a le sens d'assurance, de croyance, de croire, donc de foi et fidélité.

 

Le fait de nier ou le dénigrement de l'inspiration des textes bibliques est donc révélateur d'un problème avec l'Esprit Saint dans l'individu.

 

La Douceur ou l’Humilité

Le mot pour la douceur est praotes (SGD 4236) et est dérivé de praos (doux, SGD 4235). Par implication, cela signifie humilité, d'où [être] docile.

 

La Maîtrise ou Contrôle de soi ou Tempérance

Le mot egkrateia (SGD 1466) [prononcé engkratiah] est dérivé de egkrates (SGD 1468) [pr. engkratace] qui signifie être fort dans une chose ou maîtrise, de là, il signifie l’autocontrôle ou le contrôle de soi en appétit et donc la modération (la tempérance). La signification de ce dérivé est la maîtrise de soi et en particulier la continence, qui concerne la maîtrise de soi en matière d'appétit sexuel (voir le dictionnaire d’Oxford Universal Dictionary). 

 

Nous avons vu que les trois piliers sont l'amour, la foi et l'espérance, mais l'amour est le plus grand. Ensuite, à partir de l'amour, nous développons l’autre fruit.

 

Le fruit de l’Esprit Saint est la véritable puissance ou pouvoir réel de notre foi et le centre de cet amour est basé sur la vérité. Si nous n'avons pas d'amour, nous n'avons rien. C'est le fruit clé, mais la vérité est l'objectif central et notre Dieu est un Dieu de vérité. Tout cela est lié ensemble par la vérité, mais il est certain que le fruit de l’Esprit Saint est principalement une fonction de l'amour.

 

Lectures complémentaires :

 

Galates

Chapitre 1

1 Paul, apôtre, non de la part des hommes, ni par un homme, mais par Jésus-Christ et Dieu le Père, qui l'a ressuscité des morts, 2 et tous les frères qui sont avec moi, aux Églises de la Galatie : 3 que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu le Père et de notre Seigneur Jésus-Christ, 4 qui s'est donné lui-même pour nos péchés, afin de nous arracher du présent siècle mauvais, selon la volonté de notre Dieu et Père, 5 à qui soit la gloire aux siècles des siècles ! Amen ! 6 Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile. 7 Non pas qu'il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Évangile de Christ. 8 Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème ! 9 Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si quelqu'un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème ! 10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu ? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ. 11 Je vous déclare, frères, que l'Évangile qui a été annoncé par moi n'est pas de l'homme ; 12 car je ne l'ai ni reçu ni appris d'un homme, mais par une révélation de Jésus-Christ. 13 Vous avez su, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme, comment je persécutais à outrance et ravageais l'Église de Dieu, 14 et comment j'étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation, étant animé d'un zèle excessif pour les traditions de mes pères. 15 Mais, lorsqu'il plut à celui qui m'avait mis à part dès le sein de ma mère, et qui m'a appelé par sa grâce, 16 de révéler en moi son Fils, afin que je l'annonçasse parmi les païens, aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang, 17 et je ne montai point à Jérusalem vers ceux qui furent apôtres avant moi, mais je partis pour l'Arabie. Puis je revins encore à Damas. 18 Trois ans plus tard, je montai à Jérusalem pour faire la connaissance de Céphas, et je demeurai quinze jours chez lui. 19 Mais je ne vis aucun autre des apôtres, si ce n'est Jacques, le frère du Seigneur. 20 Dans ce que je vous écris, voici, devant Dieu, je ne mens point. 21 J'allai ensuite dans les contrées de la Syrie et de la Cilicie. 22 Or, j'étais inconnu de visage aux Églises de Judée qui sont en Christ ; 23 seulement, elles avaient entendu dire : Celui qui autrefois nous persécutait annonce maintenant la foi qu'il s'efforçait alors de détruire. 24 Et elles glorifiaient Dieu à mon sujet. (LSG)

 

Chapitre 2

1 Quatorze ans après, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabas, ayant aussi pris Tite avec moi ; 2 et ce fut d'après une révélation que j'y montai. Je leur exposai l'Évangile que je prêche parmi les païens, je l'exposai en particulier à ceux qui sont les plus considérés, afin de ne pas courir ou avoir couru en vain. 3 Mais Tite, qui était avec moi, et qui était Grec, ne fut pas même contraint de se faire circoncire. 4 Et cela, à cause des faux frères qui s'étaient furtivement introduits et glissés parmi nous, pour épier la liberté que nous avons en Jésus-Christ, avec l'intention de nous asservir. 5 Nous ne leur cédâmes pas un instant et nous résistâmes à leurs exigences, afin que la vérité de l'Évangile fût maintenue parmi vous. 6 Ceux qui sont les plus considérés-quels qu'ils aient été jadis, cela ne m'importe pas : Dieu ne fait point acception de personnes, - ceux qui sont les plus considérés ne m'imposèrent rien. 7 Au contraire, voyant que l'Évangile m'avait été confié pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis, - 8 car celui qui a fait de Pierre l'apôtre des circoncis a aussi fait de moi l'apôtre des païens, - 9 et ayant reconnu la grâce qui m'avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d'association, afin que nous allassions, nous vers les païens, et eux vers les circoncis. 10 Ils nous recommandèrent seulement de nous souvenir des pauvres, ce que j'ai bien eu soin de faire. 11 Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il était répréhensible. 12 En effet, avant l'arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens ; et, quand elles furent venues, il s'esquiva et se tint à l'écart, par crainte des circoncis. 13 Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie. 14 Voyant qu'ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l'Évangile, je dis à Céphas, en présence de tous : Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les païens à judaïser ? 15 Nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d'entre les païens. 16 Néanmoins, sachant que ce n'est pas par les œuvres de la loi que l'homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d'être justifiés par la foi en Christ et non par les œuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les œuvres de la loi. 17 Mais, tandis que nous cherchons à être justifiés par Christ, si nous étions aussi nous-mêmes trouvés pécheurs, Christ serait-il un ministre du péché ? Loin de là ! 18 Car, si je rebâtis les choses que j'ai détruites, je me constitue moi-même un transgresseur, 19 car c'est par la loi que je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu. 20 J'ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi. 21 Je ne rejette pas la grâce de Dieu ; car si la justice s'obtient par la loi, Christ est donc mort en vain. (LSG)

 

Chapitre 3

1 Ô Galates, dépourvus de sens! qui vous a fascinés, vous, aux yeux de qui Jésus-Christ a été peint comme crucifié ? 2 Voici seulement ce que je veux apprendre de vous : Est-ce par les œuvres de la loi que vous avez reçu l'Esprit, ou par la prédication de la foi ? 3 Êtes-vous tellement dépourvus de sens ? Après avoir commencé par l'Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair ? 4 Avez-vous tant souffert en vain ? si toutefois c'est en vain. 5 Celui qui vous accorde l'Esprit, et qui opère des miracles parmi vous, le fait-il donc par les œuvres de la loi, ou par la prédication de la foi ? 6 Comme Abraham crut à Dieu, et que cela lui fut imputé à justice, 7 reconnaissez donc que ce sont ceux qui ont la foi qui sont fils d'Abraham. 8 Aussi l'Écriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, a d'avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi ! 9 de sorte que ceux qui croient sont bénis avec Abraham le croyant. 10 Car tous ceux qui s'attachent aux œuvres de la loi sont sous la malédiction ; car il est écrit : Maudit est quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique. 11 Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident, puisqu'il est dit : Le juste vivra par la foi. 12 Or, la loi ne procède pas de la foi ; mais elle dit : Celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. 13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous-car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois, - 14 afin que la bénédiction d'Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus-Christ, et que nous reçussions par la foi l'Esprit qui avait été promis. 15 Frères je parle à la manière des hommes, une disposition en bonne forme, bien que faite par un homme, n'est annulée par personne, et personne n'y ajoute. 16 Or les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il n'est pas dit : et aux postérités, comme s'il s'agissait de plusieurs, mais en tant qu'il s'agit d'une seule : et à ta postérité, c'est-à-dire, à Christ. 17 Voici ce que j'entends: une disposition, que Dieu a confirmée antérieurement, ne peut pas être annulée, et ainsi la promesse rendue vaine, par la loi survenue quatre cent trente ans plus tard. 18 Car si l'héritage venait de la loi, il ne viendrait plus de la promesse ; or, c'est par la promesse que Dieu a fait à Abraham ce don de sa grâce. 19 Pourquoi donc la loi ? Elle a été donnée ensuite à cause des transgressions, jusqu'à ce que vînt la postérité à qui la promesse avait été faite ; elle a été promulguée par des anges, au moyen d'un médiateur. 20 Or, le médiateur n'est pas médiateur d'un seul, tandis que Dieu est un seul. 21 La loi est-elle donc contre les promesses de Dieu ? Loin de là ! S'il eût été donné une loi qui pût procurer la vie, la justice viendrait réellement de la loi. 22 Mais l'Écriture a tout renfermé sous le péché, afin que ce qui avait été promis fût donné par la foi en Jésus-Christ à ceux qui croient. 23 Avant que la foi vînt, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en vue de la foi qui devait être révélée. 24 Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. 25 La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue. 26 Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ ; 27 vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ.  28 Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. 29 Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse. (LSG)

 

Chapitre 4

1 Or, aussi longtemps que l'héritier est enfant, je dis qu'il ne diffère en rien d'un esclave, quoiqu'il soit le maître de tout ; 2 mais il est sous des tuteurs et des administrateurs jusqu'au temps marqué par le père. 3 Nous aussi, de la même manière, lorsque nous étions enfants, nous étions sous l'esclavage des rudiments du monde ; 4 mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d'une femme, né sous la loi, 5 afin qu'il rachetât ceux qui étaient sous la loi, afin que nous reçussions l'adoption. 6 Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l'Esprit de son Fils, lequel crie : Abba ! Père ! 7 Ainsi tu n'es plus esclave, mais fils ; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu. 8 Autrefois, ne connaissant pas Dieu, vous serviez des dieux qui ne le sont pas de leur nature ; 9 mais à présent que vous avez connu Dieu, ou plutôt que vous avez été connus de Dieu, comment retournez-vous à ces faibles et pauvres rudiments, auxquels de nouveau vous voulez vous asservir encore ? 10 Vous observez les jours, les mois, les temps et les années ! 11 Je crains d'avoir inutilement travaillé pour vous. 12 Soyez comme moi, car moi aussi je suis comme vous. Frères, je vous en supplie. Vous ne m'avez fait aucun tort. 13 Vous savez que ce fut à cause d'une infirmité de la chair que je vous ai pour la première fois annoncé l'Évangile. 14 Et mis à l'épreuve par ma chair, vous n'avez témoigné ni mépris ni dégoût ; vous m'avez, au contraire, reçu comme un ange de Dieu, comme Jésus-Christ. 15 Où donc est l'expression de votre bonheur ? Car je vous atteste que, si cela eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner. 16 Suis-je devenu votre ennemi en vous disant la vérité ? 17 Le zèle qu'ils ont pour vous n'est pas pur, mais ils veulent vous détacher de nous, afin que vous soyez zélés pour eux. 18 Il est beau d'avoir du zèle pour ce qui est bien et en tout temps, et non pas seulement quand je suis présent parmi vous. 19 Mes enfants, pour qui j'éprouve de nouveau les douleurs de l'enfantement, jusqu'à ce que Christ soit formé en vous, 20 je voudrais être maintenant auprès de vous, et changer de langage, car je suis dans l'inquiétude à votre sujet. 21 Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, n'entendez-vous point la loi ? 22 Car il est écrit qu'Abraham eut deux fils, un de la femme esclave, et un de la femme libre. 23 Mais celui de l'esclave naquit selon la chair, et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse. 24 Ces choses sont allégoriques ; car ces femmes sont deux alliances. L'une du mont Sinaï, enfantant pour la servitude, c'est Agar, - 25 car Agar, c'est le mont Sinaï en Arabie, - et elle correspond à la Jérusalem actuelle, qui est dans la servitude avec ses enfants. 26 Mais la Jérusalem d'en haut est libre, c'est notre mère ; 27 car il est écrit : Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantes point ! Éclate et pousse des cris, toi qui n'as pas éprouvé les douleurs de l'enfantement ! Car les enfants de la délaissée seront plus nombreux que les enfants de celle qui était mariée. 28 Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la promesse ; 29 et de même qu'alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l'Esprit, ainsi en est-il encore maintenant. 30 Mais que dit l'Écriture ? Chasse l'esclave et son fils, car le fils de l'esclave n'héritera pas avec le fils de la femme libre. 31 C'est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de l'esclave, mais de la femme libre. (LSG)

 

Chapitre 5

1 C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. 2 Voici, moi Paul, je vous dis que, si vous vous faites circoncire, Christ ne vous servira de rien. 3 Et je proteste encore une fois à tout homme qui se fait circoncire, qu'il est tenu de pratiquer la loi tout entière. 4 Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi ; vous êtes déchus de la grâce. 5 Pour nous, c'est de la foi que nous attendons, par l'Esprit, l'espérance de la justice. 6 Car, en Jésus-Christ, ni la circoncision ni l'incirconcision n'a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité. 7 Vous couriez bien : qui vous a arrêtés, pour vous empêcher d'obéir à la vérité ? 8 Cette influence ne vient pas de celui qui vous appelle. 9 Un peu de levain fait lever toute la pâte. 10 J'ai cette confiance en vous, dans le Seigneur, que vous ne penserez pas autrement. Mais celui qui vous trouble, quel qu'il soit, en portera la peine. 11 Pour moi, frères, si je prêche encore la circoncision, pourquoi suis-je encore persécuté ? Le scandale de la croix a donc disparu ! 12 Puissent-ils être retranchés, ceux qui mettent le trouble parmi vous ! 13 Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair ; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres. 14 Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 15 Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres. 16 Je dis donc : Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair. 17 Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. 18 Si vous êtes conduits par l'Esprit, vous n'êtes point sous la loi. 19 Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution, 20 l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, 21 l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu. 22 Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, 23 la douceur, la tempérance ; la loi n'est pas contre ces choses. 24 Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. 25 Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit. 26 Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres. (LSG)

 

Chapitre 6

1 Frères, si un homme vient à être surpris en quelque faute, vous qui êtes spirituels, redressez-le avec un esprit de douceur. Prends garde à toi-même, de peur que tu ne sois aussi tenté. 2 Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ. 3 Si quelqu'un pense être quelque chose, quoiqu'il ne soit rien, il s'abuse lui-même. 4 Que chacun examine ses propres oeuvres, et alors il aura sujet de se glorifier pour lui seul, et non par rapport à autrui ; 5 car chacun portera son propre fardeau. 6 Que celui à qui l'on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l'enseigne. 7 Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi. 8 Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l'Esprit moissonnera de l'Esprit la vie éternelle. 9 Ne nous lassons pas de faire le bien ; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas. 10 Ainsi donc, pendant que nous en avons l'occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi. 11 Voyez avec quelles grandes lettres je vous ai écrit de ma propre main. 12 Tous ceux qui veulent se rendre agréables selon la chair vous contraignent à vous faire circoncire, uniquement afin de n'être pas persécutés pour la croix de Christ. 13 Car les circoncis eux-mêmes n'observent point la loi ; mais ils veulent que vous soyez circoncis, pour se glorifier dans votre chair. 14 Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d'autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde ! 15 Car ce n'est rien que d'être circoncis ou incirconcis ; ce qui est quelque chose, c'est d'être une nouvelle créature. 16 Paix et miséricorde sur tous ceux qui suivront cette règle, et sur l'Israël de Dieu ! 17 Que personne désormais ne me fasse de la peine, car je porte sur mon corps les marques de Jésus. 18 Frères, que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec votre esprit ! Amen ! (LSG)

 

Notes de Bullinger sur Galates (pour la Bible version KJV) [disponibles en anglais uniquement]

 

Chapter 1

Verse 1

apostle. App-189.

not, Greek. ou. App-105.

of. Greek. ape. App-104.

men. Greek. anthropos. App-123.

neither = nor yet. Gk. oude. Compare verses: Galatians 1:11Galatians 1:12.

by. Greek. dia. App-104. Galatians 1:1.

Jesus Christ. App-98,

God. App-98.

Father. App-98.

raised. Greek. egeiro. App-178.

from. Greek. ek. App-104.

the dead. App-139.

 

Verse 2

all. Probably including Timothy,

with. Greek. sun. App-104.

unto = to.

churches. App-186. The only Epistle addressed to a group of churches. Compare 1 Corinthians 16:1.

Galatia. See Introduction Notes. In all his other epistles Paul adds some commendatory words, "Beloved of God"Romans 1:7 "of God", 1 Corinthians 1:2; "saints", &c, Ephesians 1:1Philippians 1:1Philippians 1:1Colossians 1:2 "in God", 1 Thessalonians 1:1. The omission shows how great was their apostasy.

 

Verse 3

Grace. Greek. charis. App-184.

from. Greek. apo. App-104.

Lord, App-98. Compare Romans 1:7.

 

Verse 4

for. Greek. huper, but the texts read peri. App-104.

sins. Greek. hamartia. App-128.

that = so that.

deliver. Greek. exaireo. See Acts 7:10.

this = the.

evil. Greek. poneros. App-128.

world. Greek. aion. App-129. Compare Romans 12:22 Corinthians 4:41 John 5:19 (kosmos).

according to. Greek. kata, App-104.

will. Greek. thelema. App-102.

of God, &c. = of our God and Father.

 

Verse 5

for ever, &c. App-151.

 

Verse 6

removed. Read "removing". Greek. metatithemi. The Mid. and Pass. with apo, mean "to desert". Him. i.e. God. Compare Romans 8:301 Thessalonians 2:122 Thessalonians 2:14.

into. Greek. en. App-104.

Christ. App-98.

unto. Greek. eis. App-104.

another. Greek. heteros. App-124.

gospel. See App-140.

 

Verse 7

another. Greek. allos. App-124.

but. Greek. ei me.

some. Greek. tines, App-. Compare Galatians 2:121 Corinthians 4:182 Corinthians 3:12 Corinthians 10:2.

trouble = are troubling. Compare Galatians 5:10Acts 15:24.

and would = wishing to. Greek. thelo. App-102.

pervert. Greek. metastrepho. See Acts 2:20.

 

Verse 8

though = even if (Greek. ean. App-118. b).

heaven. See Matthew 6:9Matthew 6:10,

preach, &c. = preach a gospel (Greek. evangelizo. App-121.)

beside (Greek. para. App-104.), or than, that.

have. Omit.

accursed. Greek. anathema. See Acts 23:14 and Compare Galatians 3:10Galatians 3:13.

 

Verse 9

before. i.e. at his second visit (Acts 18:23).

so = and.

If. Greek. ei. App-118.2. a.

any man. = any one. App-123.

preach, &c. Same expression as Galatians 1:8.

 

Verse 10

do I, &c. = am I persuading. Greek., peitho. App-150.

do I seek = am I seeking.

pleased = were pleasing.

servant. Greek. doulos. App-190.

 

Verse 11

certify = make known or declare to, as 1 Corinthians 15:1. Greek. gnorizo.

or Greek. hupo. App-104.

after. Same as "according to"Galatians 1:4.

 

Verse 12

neither. Greek. oude.

of = from. Greek. para. App-104.

revelation. Greek. apokalupsis. App-106. Compare Acts 9:15Acts 26:16-18,

 

Verse 13

conversation = manner of life. Greek. anastrophe. Occurs thirteen times, always translated conversation.

in time past. Literally at one time. Greek. pote.

in. Greek. en. App-1.

the Jews" religion, Greek. Ioudaismos. Only here and Galatians 1:14. Compare Galatians 2:14. As the worship of the Father (Jehovah) at the time of Christ had degenerated into "the Jews" religion", so now the worship of Christ has become the religion "of Christendom.

beyond measure according to (Greek. kata) excess (Greek. hyperbole). See Romans 7:13.

persecuted = was persecuting.

wasted = was wasting. Greek. portheo. See Acts 9:21.

 

Verse 14

profited. Greek. prokopto. See Romans 13:12.

above. Greek. huper. App-104.

equals = of my own age. Greek. sunelikiotes. Only here.

nation. Literally race.

being. Greek. huparcho. See Luke 9:48.

zealous. Greek. zelotes. See Acts 21:10.

of my fathers. Greek. patrikos. Only here.

 

Verse 15

separated. Greek. aphorizo. Compare Romans 1:1.

womb. Compare Isaiah 49:1Isaiah 49:5Jeremiah 1:5. Note the steps:

 

Verse 16

reveal. Greek. apokalupto. App-106,

Son. Greek. huios. App-108.

that = in order that. Greek. hina.

among. Greek. en. App-104.

heathen = Gentiles. Greek. ethnos.

conferred. Greek. prosanatithemi. Only here and Galatians 2:6.

flesh and blood. See on Matthew 16:17.

 

Verse 17

to. Greek. eis. App-104.

to, Greek. pros. App-109.

before. Gr pro. App-104.

into. Greek. eis. App-104.

Arabia. See App-180and App-181.

Damascus. Whence he escaped as recorded in Acts 9:252 Corinthians 11:33.

 

Verse 18

after. Greek. meta, App-104. This was three years from his conversion, viz. A D. 37. See App-180.

see. Greek. historeo. App-133.

Peter. The texts read Kephas, also in Galatians 2:11Galatians 2:14. See John 1:42.

abode. Greek. epimeno. See Acts 10:48.

with. Greek. pros. App-104. This first visit was cut short by the murder plot of Acts 9:29, and the command in the trance of Acts 22:17-21.

 

Verse 19

other. Greek. heteros, as in Galatians 1:6.

saw. Greek. eidon. App-133.

none. Greek. ou.

save = except. Greek. ei me.

the Lord"s brother. See App-182.

 

Verse 20

behold. Greek. idou. App-193.:

Verse 21

Afterwards = Then, as Galatians 1:18.

regions. Greek. klima . See Romans 15:23.

Syria and Cilicia. The only references to this journey and sojourn are found in Acts 9:30Acts 11:25.

Verse 22

was unknown = continued unknown Compare 2 Corinthians 6:9.

 

Verse 23

had heard = were hearing: i.e. kept hearing. These are strong Imperfects.

the faith. Greek. pistis App-150.

destroyed. Same as "wasted"Galatians 1:13.

Verse 24

 

glorified, &c. = were glorifying (Greek. doxazo, See p. 1511) God in me, i.e. finding in Paul cause for glorifying God,

 

Chapter 2

Verse 1

after. Greek. dia. App-104. Galatians 2:1. i.e. after his conversion. See App-180. Compare Acts 15:1, &c.

to. Greek. cis. App-104.

with. Greek. meta. App-104.

took . . . with. Greek. sumparalambano. See Acts 12:25.

also. Read after Titus. Titus was one of the "certain other" of Acts 15:2. This was the third visit, the second being that of Acts 11:29Acts 11:30Acts 12:25.

 

Verse 2

by according to. Greek. kata. App-104.

revelation. Greek. apokalupsis. App-106. The decision of Acts 15:2 was Divinely guided

communicated Greek. anatithemi. See Acts 25:14 (declared),

unto = to.

that = the.

gospel, See App-140.

preach. Greek. kerueso. App-121.

among, Greek. en. App-104.

privately. See Acts 23:19.

which were, &c. Literally who seemed. Greek. dokio. See verses: Galatians 2:6-8.

lest . . . means. Greek. me pos.

in vain = for (Greek. eis) no effect. Compare 2 Corinthians 6:1.

 

Verse 3

neither nut even. Gr oude.

with. Greek. sun. App-104.

being = (though) being.

 

Verse 4

because of. Greek. dia. App-104. Galatians 2:2.

false brethren. Greek. pseudadelphos. See 2 Corinthians 11:26.

unawares, &c. = brought in stealthily. Greek. pareiskatos. Only here.

came in privily. Greek. pareiserchomai, See Romans 5:20.

spy out. Greek. kutaskopeo. Only here.

in. Greek. ein. App-101,

Christ Jesus. App-98.

that = in order that. Greek. hina.

bring, &c. Greek. katadouloo. See 2 Corinthians 11:20. Compare App-190.

 

Verse 5

gave place = yielded. Greek. eiko. Only here.

subjection. Greek. hupotage. See 2 Corinthians 9:13.

no, not = not even. Greek. oude. See Galatians 2:3. This emphatic statement is the Figure of speech Negotio. App-6.

for. Greek. pros. App-104.

the truth, &r. Compare Galatians 2:14Colossians 1:5Colossians 1:6

continue. Greek. diameno. Elsewhere, Luke 1:22Luke 22:28Hebrews 1:112 Peter 3:4.

with. Greek. pros, as above.

 

Verse 6

of = from. Greek. apo. App-1.

seemed. Greek. dokeo, as in Galatians 2:2.

somewhat. Greek. ti, neut. of tis. App-123.

were = once were.

maketh, &c. = matters (Greek. diaphero)

nothing (Greek. ouden). Compare Galatians 4:1. See Acts 27:27.

God. App-98.

no. Greek. ou. App-105.

man"s. Greek. anthropos. App-123. Here is the Figure of speech Anacoluthon, App-6. He breaks off at "somewhat", and resumes with "for", changing the construction.

for = but.

in conference added. Same as "conferred"Galatians 1:16.

nothing. Greek. ouden, as above.

to me. This is emph. and in the Greek comes at the beginning of the sentence.

 

Verse 7

saw. Greek. eidon. App-133.

was committed, &c. = I have been entrusted with. Greek. pisteuo. App-150.

a, &c. = even as Peter (with that) of the circumcision.

 

Verse 8

wrought, &c. Greek. energeo. See Romans 7:5, and compare App-172.

in = by. No prep, Dat, case.

was mighty. Greek. energeo, as above.

me = me also.

toward. Greek. eis. App-104.

 

Verse 9

James. See Galatians 1:19.

Cephas. Compare Galatians 1:18.

John. The only mention of him in Paul"s epistles,

seemed. Compare verses: Galatians 2:2Galatians 2:6.

pillars. Greek. stulos. Elsewhere, 1 Timothy 3:15Revelation 3:12Revelation 10:1. Applied by the Jews to teachers of the Law.

perceived. Greek. ginosko. App-132.

grace. Greek. charis. App-184.

unto. Greek. eis, App-104.

heathen. Compare Galatians 1:16.

 

Verse 10

poor. Greek. ptochos. App-127. The Lord"s poor. See John 12:8.

also, &c. = was forward also.

was forward = was zealous. Greek. spoudazo. Elsewhere, Ephesians 4:31 Thessalonians 2:172 Timothy 2:152 Timothy 4:92 Timothy 4:21Titus 3:12Hebrews 4:112 Peter 1:102 Peter 1:152 Peter 3:14

 

Verse 11

Peter. The texts read Kephas, as in Galatians 1:18,

was come = came. This must have followed the council of Act 15, and preceded the dispute of Galatians 15:36-40.

withstood. Greek. anthistemi. Occurs fourteen times, five times withstand", nine times "resist".

to = against. Greek. kata. App-104.

blamed = condemned. Greek. kataginosko Elsewhere, 1 John 3:201 John 3:21.

 

Verse 12

before. Greek. pro. App-104.

certain. Greek. tines App-124.

from. Greek. apo. App-104.

eat with. Greek. sunesthio. See Acts 10:41.

withdrew = began to withdraw, Greek. hupostello, See Acts 20:20.

of. Greek. ek. App-104.

 

Verse 13

the other = the rest of. Greek. loipos. App-124.

dissembled. with. Greek. sunupokrinomai. Only here. Compare App-122.

likewise = also.

carried away. Greek. sunapagomai. See Romans 12:16.

with = by.

dissimulation. Greek. hupokrisis.

 

Verse 14

walked . . . uprightly. Greek. orthopodeu. Only here.

not. Greek. ou. App-105.

according to. Gr, pros. App-104.

If. Greek. ei. App-118.

being. Greek. huparcho. See Luke 9:48.

livest. Greek. zao. See App-170.

The meaning here is = if thou, a Jew, having become free from the Law, in Christ, See Galatians 5:1, how unreasonable to compel Gentiles to judaize (adopt the rites and customs of the Jews)?

after the manner, &c. Gr, ethnikos. Only here. Compare the adjective in Matthew 6:7Matthew 18:17

as do the Jews. Greek. Ioudaikos. Only here. Compare the adjective in Titus 1:14.

live, &c. Gr, Ioudaiz:. Only here. Compare the noun in Galatians 1:13Galatians 1:14.

 

Verse 15

sinners. Greek. hamartools. Compare App-128 and Matthew 9:10.

 

Verse 16

Knowing. Greek. oida. App-132.

justified. Greek. dikaioo App-191.

by. Greek. ek. App-104.

the. Omit.

but by = except (Greek. ean me)

by (Greek. dia App-104).

faith. Greek. pistis. App-150.

Jesus Christ. App-98.

even we = we also.

have. Omit.

believed. Greek. pisteuo App-150.

Christ. App-98.

no flesh. Literally not (Greek. ou) all flesh. A Hebraism.

 

Verse 17

by = in. Greek. en. App-104.

minister. Greek. diakonos. App-190.

sin. Greek. hamartia. App-128.

God forbid. See Luke 20:16Romans 3:4.

 

Verse 18

make = prove.

transgressor. Greek. parabates. App-128. There is an ellipsis here. Read "to have been a transgressor", i.e. in destroying.

 

Verse 19

through. Greek. dia. App-104.

am dead = died.

 

Verse 20

am = have been.

crucified with. Greek. sustauroo See John 19:32 and Romans 6:6.

not = no longer.

life . . . flesh. Compare 1 Corinthians 15:45.

Son of God. App-98.

loved. Greek. agapao. App-135.

gave = gave up, as John 19:30.

for. Greek. huper. App-104.

 

Verse 21

frustrate. Greek. atheteo See Galatians 3:15 and John 12:48.

righteousness. Greek. dikaiosune. App-191.

by = through, as Galatians 2:19.

is dead = died.

in vain. i.e. uselessly. Greek. dorean. See John 15:25,

 

Chapter 3

Verse 1

foolish = senseless. Greek. anotetos. See Romans 1:14.

hath. Omit.

bewitched. Greek. baskaino. Only here in N.T. In Septuagint of Deuteronomy 28:54Deuteronomy 28:56. The noun baskanos in Proverbs 23:8Proverbs 28:22.

that . . . truth. The texts omit.

not. Greek. me. App-105.

obey. Greek. peitho. App-160.

before. Greek. kata. App-104.

Jesus Christ. App-98.

hath been = was,

evidently set forth, Greek. prographo. See Romans 15:4.

crucified = as having been crucified.

among you. The texts omit.

 

Verse 2

would. Greek. thelo. App-102.

of. Greek. apo. App-104.

Spirit. App-101.

by. Greek. ek. App-104.

the. Omit.

faith. Greek. pistil. App-160., Compare Romans 10:16Romans 10:17.

 

Verse 3

begun. Greek. enarchomai. Here and Philippians 1:1Philippians 1:6.

made perfect = being perfected. Greek. epiteleo. App-125. See 2 Corinthians 7:1.

by = in.

 

Verse 4

in vain. See Romans 13:4.

if. Greek. ei. App-118.

 

Verse 5

ministereth, Greek. epichoregeo. See 2 Corinthians 9:10.

worketh. See Galatians 2:6.

miracles. Greek. dunamis. App-172 and App-176.

among. Greek. en. App-104.

 

Verse 6

believed. Greek. pisteud. App-150.

God. App-98.

accounted. Greek. logizomai, See Romans 4:3.

for. Greek. eis. App-104.

righteousness. Greek. dikaiosune, App-191. Quoted from Genesis 15:6.

 

Verse 7

Know. Greek. ginosko. App-132.

of. Greek. ek. App-104.

the same = these.

children. Greek. huios. App-108.

Verse 8

foreseeing. Greek. proeidon. Only here and Acts 2:31,

would justify = justifieth. Greek. dikaioo App-191.

heathen = nations. Some as Gentiles, Galatians 3:14.

through. Greek. ek, as Galatians 3:7; i.e. on the ground of, as Romans 1:17Romans 4:16 &c.

preached before the gospel. Greek. proeuangelizo. Only here. Compare App-121.

unto = to.

In. Greek. en, App-104.

be blessed. Greek. eneulogeomai. Only here and Acts 3:25. See Genesis 12:3

 

Verse 9

with. Greek. sun. App-104.

faithful = the faithful. Greek. pistos. App-150.

 

Verse 10

under. Greek. hupo. App-104.

curse. Greek. katara. Elsewhere, Galatians 3:13Hebrews 6:8James 3:102 Peter 2:14.

Cursed. Greek. epikataratos. See John 7:49.

continueth. Greek. emmeno. See Acts 14:22.

not. Greek. au. App-105. Quoted from Deuteronomy 27:26.

 

Verse 11

no man = no one. Greek. oudeis,

by. Greek. en. App-104.

in the sight of = before, Greek. para. App-104.

just, Greek. dikaios. App-191. Quoted from Habakkuk 2:4. Compare Romans 1:17Hebrews 10:38.

live, Compare App-170.

 

Verse 12

The man. App-, but the texts read "He". This quotation is from Leviticus 18:5.

 

Verse 13

Christ. App-98.

redeemed. Greek. exagorazo. Elsewhere, Galatians 4:5Ephesians 5:16Colossians 4:5.

from. Greek. ek. App-104.

being made = becoming. (Emph.)

for. Greek. huper. App-104.

on. Greek. epi. App-104. Quoted from Deuteronomy 21:23.

 

Verse 14

That = In order that. Greek. hina.

on. Greek. eis. App-104.

through. Greek. en. App-104.

promise. See Luke 24:49.

Spirit. App-101.:3.

through. Greek. dia. App-104. Galatians 3:1.

faith = the faith. App-150.

 

Verse 15

after the manner of. Greek. kata. App-104.

covenant. Greek. diatheke, See Matthew 26:28.

if it be = when.

confirmed, Greek. kuroo. See 2 Corinthians 2:8.

disannulleth. Same as "frustrate"Galatians 2:21.

addeth thereto. Greek. epidiataesomai. Only here.

Verse 16

 

made = spoken, See Genesis 21:12,

of. Greek. epi. App-104.

Verse 17

confirmed before. Greek. prokuroo Only here.

of = by. Greek. hupo. App-104.

in Christ. The texts omit.

was. Literally came to be.

four hundred, &c. See Exodus 12:40. App-50.

after. Greek. meta. App-104.

cannot disannul = doth not Greek. ou) disannul (Greek. akurov, Only here, Matthew 15:6Mark 7:13),

that it should = to. Greek, eis.

make . . . of none effect. Greek. katargeo. See Luke 13:7

 

Verse 18

no more. Gr ouketi, no longer.

gave = has granted. Greek. charizomai. App-184.

by. Greek. dia. App-104. Galatians 3:1.

 

Verse 19

transgressions. Greek. parabasis. See Romans 4:15. Compare App-128. 1,

the . . . made. Literally it has been promised.

angels. Compare Lout. Galatians 33:2Acts 7:53Hebrews 2:2,

mediator. Greek. mesites. Here, Galatians 3:201 Timothy 2:5 . Hebrews 8:6Hebrews 9:15Hebrews 12:24,

 

Verse 21

against. Greek. kata. App-104.

God forbid. See Galatians 2:17.

given life. Greek. zoopoieo. See John 6:63.

 

Verse 22

concluded. See Romans 11:32.

sin. Greek. hamartia. App-128. Compare Romans 3:10-18.

believe. App-150.

 

Verse 23

before. Greek. pro. App-104.

kept = kept in custody.

shut up. Some as "concluded" above.

unto. Greek. eis. App-104.

should afterwards = was about to be.

revealed. Greek. apokalupto. App-106.

 

Verse 24

was = has become.

schoolmaster. Greek. paidagogos. This was a trust-worthy slave who had the guardianship of the boys of it family. See Cor. Galatians 4:15.

 

Verse 25

no longer. See Galatians 3:18.

 

Verse 26

Christ Jesus. App-98.

 

Verse 27

have been = were.

baptized. App-115.

into. Greek. eis. App-104.

have. Omit.

 

Verse 28

neither = not. App-105.

nor. Greek. oude.

Greek. See Romans 1:14.

bond = bond slave. Greek. doulos. App-190.

male. Greek. arsen. App-123.

nor = and.

 

Verse 29

heirs. See Romans 4:13.

according to. Greek. kata, as verses: Galatians 3:1Galatians 3:15.

 

Chapter 4

Verse 1

as long = for (Greek. epi. App-104.) such time. child. Greek. nepios. App-108.

nothing. Greek. oudeis.

servant. Greek. doulos. App-190.

lord = owner. Greek. kurios. App-98.

 

Verse 2

under. Greek. hupo. App-104.

tutors. Greek. epitropos. Elsewhere, Matthew 20:8Luke 8:3 (steward).

governors. Greek. oikonomos. See Luke 16:1 (steward).

time appointed. Greek. prothesmios. Only here. An adjective in feminine agreeing with "day" (understood).

 

Verse 3

Even so we = So we also.

in bondage = enslaved. Greek. douloo App-190.

elements = elementary rules. Greek. stoicheion. Here, Galatians 4:9Colossians 2:8Colossians 2:20Hebrews 5:122 Peter 3:102 Peter 3:12. Compare Romans 2:14Romans 2:15.

world. Greek. kosmos. App-129.

 

Verse 4

fulness. Greek. pleroma. " First occurance: Matthew 9:16.

was come = came.

God. App-98.

sent forth. Greek. exapostello App-174.

Son. Greek. huios App-108.

made. See John 1:14

of. Greek. ek. App-104.

the. Omit.

 

Verse 5

To = In order that (Greek. hina) He might.

redeem. Greek. exagorazo See Galatians 3:13.

that. Greek. hina., as above.

receive = receive in full. Greek. apolambano. See Romans 1:27.

adoption of sons = sonship. Greek. huiothesia. See Romans 8:15.

 

Verse 6

sons. App-108. By begetting from above. Compare James 1:18.

hath. Omit,

Spirit. App-101.

into. Greek. eis. App-104.

your. The texts read "our".

Abba. See App-94.:1.

Father. App-98.

 

Verse 7

no more = no longer. Greek. ouketi,

if. App-118.

then an heir = an heir also.

of God through Christ. The texts read "through God".

through. Greek. dia App-104. Galatians 4:1.

 

Verse 8

knew. Greek. oida, App-132.

not. Greek. ou. App-105.

did service. Greek. douleuo. App-190. Compare Galatians 4:3.

unto = to.

no = not. Greek. me. App-105.

gods. App-98,

 

Verse 9

after, &c. = having come to know.

known. Greek. ginosko App-132.

of. Greek. hupo. App-104.

to. Greek. epi. App-104.

beggarly, Greek. ptochoe. App-127.

whereunto = to which.

desire. Greek. thelo. App-102.

again. Greek. palin anothen. This is emph. For anothen see Luke 1:3. The Revised Version reads "over again".

be in bondage. Greek. donleuo, as Galatians 4:8.

 

Verse 10

observe. Greek. paratereo. See Acts 9:24. Compare Colossians 2:16.

 

Verse 11

lost = lest by any means. Greek. me pos.

bestowed, &c, Compare Romans 16:6.

upon. Greek. eis, App-104.

in vain. See Galatians 3:4,

 

Verse 12

beseech. Greek. deomai. App-134.

be = become.

for I, &c. Read, for I (was) as ye (are).

have. Omit.

not . . . at all = (in) nothing Greek. oudeis

injured = wronged. Greek. adikeo. See Acts 7:24.

 

Verse 13

through = on account of. Greek. dia App-104. Galatians 4:2.

preached, &c. Greek. evangelizo. App-121.

at the first = before. Compare 2 Corinthians 12:7.

 

Verse 14

my. The texts read "your". The malady (2 Corinthians 12:7) which led to his presence among them was a teat to them, a temptation to reject him and his message.

in. Greek. en. App-104.

despised. Greek. exoutheneo. See Acts 4:11.

nor. Greek. oude.

rejected. Literally spat out. Greek. ekptuo. Only here

Christ Jesus. App-98.

 

Verse 15

the blessedness, &c. = your blessedness. Greek. makarismos. See Romans 4:6.

plucked out. Literally dug out. Greek. exorusso Here and Mark 2:4,

 

Verse 16

because, &c. = dealing truly with. Greek. aletheuv, Here and Ephesians 4:15. Compare App-175.

 

Verse 17

zealously affect. Greek. zelov, to be zealous, either for good or for bad.

would = wish to. App-102.,

exclude. Greek. ekkleiv, See Romans 3:27.

affect. Greek. zelov, as above.

 

Verse 18

not. Gr, me App-105.

when . . . present, Literally in (Gr, en) my being present.

with. Gr, pros. App-104.

 

Verse 19

little children. Greek. teknion. App-108. Only occurance: by Paul. Compare 1 John 2:1, &c.

travail, &c. Greek. Odino. Here, Galatians 4:27Revelation 12:2,

Christ. App-98.

formed. Greek. morphoomai. Only here.

 

Verse 20

change, Greek. allassv. See Acts 6:14.

voice = tone,

for = because.

stand in doubt. Greek. aporeomai. See Acts 25:20.

of. Greek. en. App-104.

Verse 22

by. Greek. ek. Same as "of"Galatians 4:4.

bondmaid. Greek. paidiske, as verses: Galatians 4:23Galatians 4:30Galatians 4:31, Elsewhere translated "maid "or damsel",

the other = and one.

 

Verse 23

born = begotten. Greek. gennao

after = according to. Greek. kata. App-104.

by. Greek. dia. App-104. Galatians 4:1.

promise. See Luke 24:49,

 

Verse 24

an allegory. Literally allegorized. Greek. allegereo. Only here. Compare: 1 Corinthians 10:11

these. Supply the Ellipsis by "two women are, i.e. represent. Figure of speech Metaphor, App-6. Compare John 6:35John 10:9.

covenants. Greek. diatheke. Seo Matthew 26:28.

the one = one indeed.

from. Greek. apo. App-104.

Sinai. See Exodus 16:1.

gendereth = heareth children. Greek. gennao, as Galatians 4:23.

to. Greek. eis, as: Galatians 4:6Galatians 4:11.

bondage. Greek. douleia, App-190.

Agar = Hagar. In Arabic, Hagar (a stone) is a name for Mt. Sinai.

 

Verse 25

is. i.e. represents.

answereth to = stands in same rank with. Greek. sustoicheo. Only here. Compare Galatians 5:25.

is in bondage = serves. Greek. douleuo. App-190.

with. Greek. meta. App-104,

children. Greek. teknon. App-108.

 

Verse 26

above. Greek. ano See John 8:23.

all. The texts omit.

 

Verse 27

the desolate, &c. = many are the children of the desolate rather than of her that hath the husband. Quoted from Isaiah 54:1.

husband. Greek. aner, App-123.

 

Verse 28

as Isaac was = according to (Greek. kata, as Galatians 4:23)

Isaac, i.e. after the type of Isaac. Compare Romans 4:19,

 

Verse 29

even so it is now = so it is now also.

Verse 30

Cast out. Greek. ekballo. App-174.

not = by no means. Greek. ou me. App-105.

be heir = inherit. Greek. kleronomeo. See 1 Corinthians 6:9, Quoted from Genesis 21:10.

 

Verse 31

So then. Tho texts read, "Wherefore. "

 

Chapter 5

Verse 1

Stand fast. See 1 Corinthians 16:13.

liberty, See Galatians 2:4.

Christ. App-98.

hath. Omit.

not. Greek. me. App-105.

entangled. Greek. enecho.

Here,Mark 6:19 (quarrel against). Luke 11:53 (urge).

bondage. See Galatians 4:24,

 

Verse 2

Behold. Greek. ide. App-133.

unto = to.

if. Greek. ean. App-118.

be circumcised = undergo circumcision.

shall = will.

nothing. Greek. oudeis.

 

Verse 3

testify. Greek. marturomai. See Acts 20:26,

man. Greek. anthropos. App-123.

 

Verse 4

Christ is, &c. Literally Ye were severed (Greek. katargeo See Ltke Galatians 13:7) from (Greek. apo) Christ (Galatians 5:1).

justified. Greek. dikaioo. App-191.

by = in. Greek. en. App-104.

the = Omit.

fallen = fallen off.

grace. Greek. charis, App-184.,

 

Verse 5

Spirit. App-101.

wait for. Greek. apekdechomai. Compare Romans 8:19Romans 8:23Romans 8:251 Corinthians 1:7Philippians 1:3Philippians 1:20Hebrews 9:28.

righteousness. Greek. dikaiosune. App-191.

by. Greek. ek. App-104.

faith. Greek. pistis. App-150.

 

Verse 6

in. Greek, App-101.

Jesus Christ = Christ Jesus. App-98.

neither, nor. Greek. oute.

availeth. Greek. ischuo. See Acts 6:10. Compare App-172.

which worketh = working.

Greek. energeo See Galatians 2:8.

by = through. Greek. dia. App-104.

love, Greek. agape. App-135.

 

Verse 7

did run = were running.

did hinder = impeded. Greek. anakopto. Only here. But the texts read enkopto. See Acts 24:4,

obey. Greek. peitho. App-150.

the truth. i.e. Christ (John 14:6).

 

Verse 8

This = The.

persuasion = obedience. Greek. peisomone. Only here.

not. Greek. ou. App-105.

of. Gk. ek. App-104,

Him. God. See Galatians 1:6Galatians 1:15.

 

Verse 9

A little, &c. This proverb is quoted 1 Corinthians 5:6.

lump. Greek. phurama. See Romans 9:21.

 

Verse 10

have confidence. Greek. peitho, as above.

in = in regard to. Greek. eis. App-104.

through. Greek. en. App-104.

Lord. App-98.

none = nothing. Greek., oudeis.

otherwise. Greek. allos. App-124.

minded. Greek. phroneb. See Romans 8:5.

troubleth. Greek. tarasso, as in Galatians 1:7.

judgment. Greek. krima. App-177.

 

Verse 11

if Greek. ei. App-118.

preach. Greek. kerusso. App-121.

do I, &c. = am I still persecuted.

offence. Greek. skandalon. See 1 Corinthians 1:23.

ceased. Greek. katargeo. See Galatians 5:4.

 

Verse 12

were, &c. = even dismembered themselves. Reference to the rite practised by the Phrygians in the worship of Cybele. Compare Mark 9:43, (Revised Version would even cut themselves off)

trouble. Greek. anastatoo. See Acts 17:6.

 

Verse 13

unto = upon. Greek. epi. App-104. Liberty is the foundation.

for. Greek. eis. App-104.

occasion. Greek. aphorme. See Romans 7:8.

serve. he, douleuo. App-190.

 

Verse 14

fulfilled. Greek. pieroo. App-125.

word. Greek. logos. App-121.

love. Greek. agapao. App-135. Quoted from Leviticus 19:18.

 

Verse 15

bite. Greek. dakno. Only here.

devour. Greek. katesthio. See 2 Corinthians 11:20.

take heed. Greek. blepo. App-133.

that . . . not = lest. Greek. me. App-105.

consumed. Greek. analisko, Only here, Luke 9:542 Thessalonians 2:8.

of. = by. Greek. hupo. App-104.

 

Verse 16

in the Spirit = by spirit. App-101.

not. Greek. ou me. App-105.

fulfil. Greek. teleo. Compare App-125.

flesh. See Romans 6:12Romans 6:19Romans 13:14.

 

Verse 17

against. Greek. kata. App-104.

and. The texts read "for".

are contrary. Greek. antikeimai. See 2 Corinthians 16:9.

so that = in order that, Greek. hina.

cannot = may not (Greek. me).

would. Gr thelo. App-102.

 

Verse 18

of = by. No preposition.

under. Greek. hupo. App-104.

 

Verse 19

works. Contrast "fruit"Galatians 5:22.

manifest. Greek. phaneros. App-106.

which = such as.

Adultery. The texts omit.

uncleanness. Greek. akatharsia. See Romans 1:24.

lasciviousness. Greek. aselgeia, See Romans 13:13.

 

Verse 20

witchcraft = sorcery. Greek. pharmakeia. Here and Revelation 9:21Revelation 18:23. See also Revelation 21:8Revelation 22:15. It means magical incantation by means of drugs (Greek. pharmakon),

hatred. Greek. echthra. See Romans 8:7.

variance. Greek. eris. See Romans 1:29,

emulations = jealousies. See Romans 13:13 (envying).

strife = factiousuess. Greek. eritheia. See Romans 2:8.

seditious = divisions. Greek. dichoetasia. See Romans 16:17.

heresies. See Acts 5:17.

 

Verse 21

Envyings. See Romans 1:29.

drunkenness. See Luke 21:34.

revellings. Literally Comus banquets. Greek. komas (Chemosh of O.T.) See Romans 13:13, In this list two sins, idolatry and witchcraft, involve traffic with the powers of evil.

have, &c. = told you before also,

do = practise,

inherit. Greek. kleronomeo. Compare 1 Corinthians 6:9,

kingdom. See App-114.

God. App-98.

 

Verse 22

spirit. App-101.

gentleness. Greek. chrestotes. App-184.

goodness. Greek. agathosune. See Romans 15:14.

faith = fidelity, App-150. Compare Titus 2:10.

 

Verse 23

Meekness. Greek. praotes. See 1 Corinthians 4:21.

temperance = self-control. Greek. enkrateia. See Acts 24:25.

no. Greek. ou. App-105.

 

Verse 24

Christ"s. Most texts add "Jesus".

with. Greek. sun, App-104.

affections = passions. See Romans 7:5.

 

Verse 25

live. Compare App-170.

in. No preposition. Dative case.

let us, &c. Read "we should walk also".

walk. Greek. stoicheo. Compare Galatians 4:3, and see Acts 21:24. Not the same word as in Galatians 5:16, which is peripateo.

 

Verse 26

desirous of vain glory. Greek. kenodoxos. Only here. Compare Philippians 2:3.

provoking. Greek. prokaleomai. Only here.

envying. Greek. phthoneo. Only here.

 

 

 

 

 q