Les Églises Chrétiennes de Dieu

 

[064]

 

 

 

 

 

 

Les Sept Esprits de Dieu [064]

(Édition 2.0 20070324-20070324-20070417)

 

 

Les Sept Esprits de Dieu sont la clef pour comprendre le salut du Corps de Christ qui comprend l'Église.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2007 Wade Cox)

(Tr. 2007, rév. 2015)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

 

 

Cette étude peut s’obtenir sur les pages du World Wide Web:
http://www.logon.org/
et http://french.ccg.org/


Les Sept Esprits de Dieu [064]

 

Introduction

Le chiffre sept était tenu sacré parmi les peuples sémitiques et semble avoir été propagé à partir de Noé à toutes les nations. Les Égyptiens ont pris le chiffre quatre comme étant sacré mais même dans leur système, le chiffre sept a graduellement supplanté le chiffre sacré quatre. Dans la magie et la médecine, sept est un chiffre magique. Le chiffre sept a été graduellement corrompu sous le système païen et il est devenu, dans le shamanisme, les sept dieux des ascensions du pôle du monde ou de l'axis mundi (voir le chapitre Le Mysticisme Chapitre 1 : La Propagation des Mystères Babyloniens (B7_1)).

 

La signification de l’Heptade en tant que festival religieux de sept jours date du vingt-troisième siècle AEC (Avant l’Ère Courante) dans les récits cunéiformes (voir le Dictionnaire Interpreter’s Dictionary of the Bible, Vol. 3, art. ‘Seven’, etc., p. 294, Abingdon, 1980). Autrement dit, il date du temps de Noé.

 

Ainsi, les fêtes de sept jours de la Bible sont notées comme étant en application en Mésopotamie du temps de Noé. En conséquence, les Lois de Moïse étaient en application à partir de Noé et sous Sem. Christ a donc confirmé les Lois qu'il avait données à Adam et aux Patriarches et lesquelles ont été rapportées par Noé au monde après le Déluge.

 

Les festivals des Trompettes, du jour des Expiations, et des Tentes arrivent aussi durant le Septième Mois et dénotent l'accomplissement dans les phases du Plan de Dieu tel que révélé dans le Calendrier Sacré.

 

La Fête des Semaines ou de la Pentecôte (Deut. 16:9) et le Jubilé (Lév. 25:8-10) sont tous basés sur le carré de sept, comme le Temple lui-même, avec la cinquantième séquence représentant le Saint des Saints en tant que le Temple physique aussi bien que le Temple spirituel, qui est l'Église de Dieu.

 

La semaine de sept jours a trouvé son origine dans les descendants de Noé en Mésopotamie et est apparue dans la théologie et la cosmologie sumériennes et acadiennes (ibid.). Il était assumé que les sept planètes, comme elles étaient aussi appelées, ont joué un rôle dans la sainteté du chiffre. Cependant, il pourrait aussi facilement être présumé que le chiffre ait été compris comme conférant de l'importance au système planétaire en tant que preuve du rôle de Dieu dans la création. La corruption de la structure religieuse est arrivée de Babylone et nous savons qu'elle est arrivée durant la période post-Déluge de Noé et de son fils Sem.

 

Le mois lunaire et la semaine de sept jours sont reconnus comme étant des systèmes indépendants et la semaine n'a aucunement son origine du mois lunaire (ibid.).

 

D’après la preuve que nous avons vraiment, il semble que la semaine ait été établie dès la toute première phase du système post-Déluge au temps de Noé.

 

Le chiffre sept et la structure de sept et de soixante-dix avaient une grande importance spirituelle.

 

Le chiffre sept joue un rôle si important dans la théologie de l’AT que son explication est étendue et complexe.

 

En fait, il est considéré difficile de séparer l'usage du chiffre sept de ses implications spirituelles pour déterminer quand il est utilisé pour simplement dénoter un chiffre spécifique (ibid.).

 

Le chiffre sept et les systèmes qui en sont dérivés sont utilisés dans le processus de la sanctification du sacerdoce et de la consécration des autels (Ex. 29:35-37). Les sacrifices sont souvent en groupes de sept ; en effet ils ont été mis à part comme étant sept paires pures d'animaux à partir du commencement sous Noé et les processus sacrificiels impliquent le sept dans ses rituels (Genèse 7:2-3 ; 8:20 ; 21:28-30 ; Nom. 28:11 ; 1Chr. 15:26 ; Job 42:8). Il y avait sept autels (Nom. 23:1-2,4,14,29 ; 2Chr. 29:21). Le sang a été aspergé sept fois (Lév. 4:6,17 ; 14:7 ; 16:14 ; Nom. 19:4) et l'huile d’onction a été aspergée sept fois (Lév. 8:11).

 

Les accessoires et les décorations du Temple étaient souvent en groupe de sept (1Rois 7:17 (d’après le texte Massorétique ; Ézék. 40:22,26 ; cf. Prov. 9:1).

 

Le chandelier à sept branches, avec l'Arche de l'Alliance, était l'objet saint principal dans le Temple (Ex. 25:31-37 ; 1Rois 7:49 ; Zach. 4:2,11) (Consulter aussi l’étude L'Arche de l'Alliance (No. 196)).

 

Le concept de serments est lié au chiffre sept et sept victimes humaines étaient utilisées pour expier pour une alliance rompue (2Sam. 21:6,9).

 

Un examen du récit de Samson montre qu'il était un Naziréen. Nous voyons que ses cheveux étaient arrangés en sept tresses (Juges 16:13-19). Cette division symbolisait les sept éléments de l'Esprit de Dieu en l'homme.

 

L’expiation a aussi été faite, en vengeance et en punition, pour ces sept éléments (Genèse 4:24 ; Ex. 7:25 ; Lév. 26:18 ; Prov. 6:31 ; Dan. 4:16,23,25).

 

L'Armée Angélique aussi était structurée en groupe de sept et nous verrons cela ainsi disposé à travers tout le Plan de Dieu (cf. Ézék. 9:2 ; Zach 4:10 ; Apo. 15:1,6-8). Nous traiterons de cet aspect plus tard.

 

L'usage spirituel du chiffre sept dans la victoire contre les fruits du péché et du monde est visible dans la guérison par immersions de Naaman, le Syrien, qui indiquait le salut des Nations (cf. 2Rs. 5:10).

 

Le concept représente le baptême en tant que la libération du péché et l'acceptation dans le Corps de Christ, qui est le Temple de Dieu.

 

Christ en tant que le Capitaine de l'Armée présageait la subjugation du monde par l’utilisation des sept circumambulations de Jéricho (Jos. 6:4,8,13) (consulter aussi l’étude La Chute de Jéricho (No. 142)).

 

Élisée a réalisé une série de miracles, lesquels étaient reliés au symbolisme de l’Église. Son septième miracle était l’enfant ressuscité.

 

L'enfant ressuscité a éternué sept fois et, de cette manière, symbolisait les Sept Esprits dans la résurrection des morts à la vie dans la puissance de l'Esprit Saint de Dieu (2Rois 4:35-37).

 

Le huitième miracle d'Élisée était dirigé aux prophètes eux-mêmes. Il y avait une famine dans le pays, qui est une des treize famines mentionnées dans la Bible (Genèse 12:10 ; 26:1 ; 41:54 ; Ruth 1:1 ; 2Sam. 21:1 ; 1Rois 18:2 ; 2Rois 4:38 ; 7:4 ; 25:3 ; Néh. 5:3 ; Jér. 14:1 ; Luc 15:14 ; Actes 11:28). Treize est le chiffre associé à la rébellion et la famine était la conséquence du péché et de la rébellion. C'était le total cumulatif des tentatives de Satan de la perturbation du Plan de Dieu et a été permis durant cette séquence.

 

Un des prophètes a presque empoisonné le groupe des prophètes qui préparaient une mixture de potage ou de ragoût qu'Élisée avait commandé à Guéhazi de faire pour eux. Un prophète a sélectionné certaines gourdes étranges et en a versé le contenu dans le ragoût, et un autre a reconnu qu'il y avait une substance toxique dans le pot. Élisée y a remédié en mettant de la farine dans le pot en enlevant ainsi le danger. Ils auraient tous dû déceler ce problème et ne pas le permettre d’arriver. Le problème est qu'un des prophètes était la source du poison dans la Foi.

 

Le concept de sept fils dans les Écritures Saintes symbolisait les sept anges des Sept Églises et les opérations des Sept Esprits de Dieu. L'usage dans Ruth conduit vers Christ et l'Église (Ruth 4:15). L'usage dans Job indique les [fils] physiques qu’il avait qui ont été enlevés à cause de leur péché et le remplacement qui lui a été donné suite à la foi (Job 1:2 ; 42:13 ; voir aussi Actes 19:14).

 

Les sept sont en association avec le huitième qui agit en tant qu’instrument de Dieu comme étant le huitième. Nous verrons cet aspect arriver en rapport à Christ et pourquoi huit est le chiffre de Christ et de son ministère, étant basé sur sept. Quand Élisée a demandé deux fois plus l'esprit d'Élie, il a fait deux fois le nombre de miracles qu'Élie a exécutés, en deux structures de huit.

 

Le chiffre douze est la phase suivante de l'achèvement dans le ministère.

 

Job avait sept fils et sept mille brebis. Dieu l'a béni et a doublé ses troupeaux et a rétabli ses fils et ses trois filles.

 

Job, chapitre 42 :

1 Job répondit à l’Éternel et dit : 2 Je reconnais que tu peux tout, et que rien ne s’oppose à tes pensées. 3 Quel est celui qui a la folie d’obscurcir mes desseins ? -Oui, j’ai parlé, sans les comprendre, de merveilles qui me dépassent et que je ne conçois pas. 4 Écoute-moi, et je parlerai ; je t’interrogerai, et tu m’instruiras. 5 Mon oreille avait entendu parler de toi ; mais maintenant mon œil t’a vu. 6 C’est pourquoi je me condamne et je me repens sur la poussière et sur la cendre.

 

Le début de la connaissance est le repentir et la crainte de Dieu.

 

7 Après que l’Éternel eut adressé ces paroles à Job, il dit à Eliphaz de Théman : Ma colère est enflammée contre toi et contre tes deux amis, parce que vous n’avez pas parlé de moi avec droiture comme l’a fait mon serviteur Job. 8 Prenez maintenant sept taureaux et sept béliers, allez auprès de mon serviteur Job, et offrez pour vous un holocauste. Job, mon serviteur, priera pour vous, et c’est par égard pour lui seul que je ne vous traiterai pas selon votre folie ; car vous n’avez pas parlé de moi avec droiture, comme l’a fait mon serviteur Job. 9 Eliphaz de Théman, Bildad de Schuach, et Tsophar de Naama allèrent et firent comme l’Éternel leur avait dit : et l’Éternel eut égard à la prière de Job. 10 L’Éternel rétablit Job dans son premier état, quand Job eut prié pour ses amis ; et l’Éternel lui accorda le double de tout ce qu’il avait possédé. 11 Les frères, les soeurs, et les anciens amis de Job vinrent tous le visiter, et ils mangèrent avec lui dans sa maison. Ils le plaignirent et le consolèrent de tous les malheurs que l’Éternel avait fait venir sur lui, et chacun lui donna un kesita et un anneau d’or. 12 Pendant ses dernières années, Job reçut de l’Éternel plus de bénédictions qu’il n’en avait reçu dans les premières. Il posséda quatorze mille brebis, six mille chameaux, mille paires de boeufs, et mille ânesses. 13 Il eut sept fils et trois filles : 14 il donna à la première le nom de Jemima, à la seconde celui de Ketsia, et à la troisième celui de Kéren-Happuc. 15 Il n’y avait pas dans tout le pays d’aussi belles femmes que les filles de Job. Leur père leur accorda une part d’héritage parmi leurs frères. 16 Job vécut après cela cent quarante ans, et il vit ses fils et les fils de ses fils jusqu’à la quatrième génération. 17 Et Job mourut âgé et rassasié de jours.

 

Ici, nous voyons quatorze mille comme étant la structure double de sept dans le troupeau au total. L'Armée céleste sera doublée à travers les actions de l'Esprit de Dieu dans l'obéissance (consulter l’étude La Cité de Dieu (No. 180)).

 

La séquence suivante est les six mille chameaux représentant les six mille ans de la création impure sous Satan et à travers laquelle Job a perdu ses enfants rebelles. Les mille boeufs et les mille ânesses représentent la dernière phase pure du système millénaire de Dieu. Il y a mille boeufs représentant l'Armée pure et mille représentant l'Armée humaine qui reste à être instruite et, ensemble, ils représentent le système de huit pour la dernière phase.

 

Job indique aussi la structure de mille comme étant le Gouvernement de Dieu (Job 33:23). 

Souillure et Purification jusqu’à la Réconciliation

Les rituels de souillure et de purification impliquaient aussi des périodes de sept jours, comme les festivals de noces (Juges 14:12,17 ; Tob. 11:19).

 

La Bible fait usage de périodes d’attente de sept jours comme un test d'obéissance, parmi d'autres choses (Genèse 7:3-4,10 ; 8:10,12 ; 1Sam. 10:8 ; 11:3 ; Ézék. 3:16-17).

 

La purification pour une souillure rituelle sérieuse durait sept jours aussi (Lév. 15:19,28 ; Nom. 19:11, 14,16).

 

Jacob a montré un repentir authentique et un désir de réconciliation qui était symbolisé par ses sept prosternations progressives devant Ésaü et ses pleurs sur son cou (Genèse 3:1-7).

 

Deutéronome 28:7,25 déclare que les ennemis d'Israël fuiront dans sept directions. L'expression est une référence au système sumérien à sept directions qui a été remplacé par le système à quatre directions que nous utilisons maintenant. Ces quatre "quadrants" étaient symbolisés par les Chérubins en tant que les quatre Créatures Vivantes. C'était la base des dragons des quatre vents du Ciel mentionnés par les Chinois.

 

Les systèmes en contradiction semblent avoir été utilisés à cause du concept des sept anges ou des Sept Esprits de Dieu par opposition aux quatre Créatures Vivantes autour du Trône de Dieu. 

Les Soixante-dix

L'utilisation des Soixante-dix est dirigée à la structure de l'Armée céleste et la base du chiffre sept y est liée.

 

Dieu a utilisé le chiffre sept comme le nombre des années d'abondance et de famine pour attirer l'attention de l'Égypte à sa situation (Genèse 41:1-57 ; voir aussi 2Rois 8:1). Joseph a été l'instrument de prophétie qui traiterait d’eux. Dieu a placé Joseph en Égypte afin qu'il puisse leur être témoigné par la tribu du droit d’aînesse de la nation d'Israël. La nation d'Israël devait, au cours du temps, devenir le Corps de Christ et auquel les Païens seraient greffés.

 

Jacob est entré en Égypte avec les soixante-dix membres de la famille. Il était la clef du corps de la Foi et il est devenu le fondateur de la nation qui était l’héritage de Christ. Ainsi, les soixante-dix, plus Christ et Dieu, étaient le modèle pour Israël et l'Église ; sous Moïse aussi bien que depuis le ministère de Jean.

 

Lorsque Jacob est mort, il a été embaumé pendant quarante jours et ensuite l'Égypte est enregistrée comme étant en deuil pour Israël durant soixante-dix jours (Genèse 50:3).

 

Les nombres touchent à l'Armée céleste. Le nombre d'offrandes funéraires pour Baal dans les mythes ougaritiques était une série de soixante-dix animaux. Les dieux d'Ougarit sont collectivement désignés comme étant les soixante-dix enfants d'Asherah (Interp. Dict., op. cit., p. 295). Ainsi, le système Baal-Ashteroth était aussi basé sur soixante-dix de l'Armée céleste et le conflit a été vu comme étant la lutte entre la Mère Déesse et le système de Baal et le système biblique des soixante-dix, tel que reflété dans le Sanhédrin en tant que les soixante-dix [plus deux] et dans l'Église en tant que les soixante-dix [plus deux] ou le Hebdomekonta[duo] du texte grec de Luc 10:1,17.

 

Moïse s’est occupé des dieux d'Égypte à la fin du séjour en Égypte (consulter l’étude Moïse et les Dieux d'Égypte (No. 105)).

 

Dans chacune des tribulations de sept ans, elles peuvent être interrompues au milieu, par l'intervention divine résultant du repentir et de la miséricorde de Dieu, ou selon l’exécution de Son Plan (Dan. 7:25 ; 9:27 ; 12:7 ; Luc 4:25 ; Jacques 5:17 ; Apoc. 11:2).

 

La sagesse de Dieu repose sur sept piliers. Cette sagesse appelle alors les gens simples de confondre les puissants et de conférer les attributs de Sagesse et de Connaissance, qui découlent de la Révérence ou de la Crainte de Dieu.

 

Proverbes 9:1-6 La sagesse a bâti sa maison, elle a taillé ses sept colonnes. 2 Elle a égorgé ses victimes, mêlé son vin, et dressé sa table. 3 Elle a envoyé ses servantes, elle crie sur le sommet des hauteurs de la ville : 4 Que celui qui est stupide entre ici ! Elle dit à ceux qui sont dépourvus de sens : 5 Venez, mangez de mon pain, et buvez du vin que j’ai mêlé ; 6 quittez la stupidité, et vous vivrez, et marchez dans la voie de l’intelligence !

 

Dieu permet l'échec et ensuite le rétablissement lorsqu’on se repent mais ceux qui font volontairement le mal sont détruits.

Proverbes 24:16  Car sept fois le juste tombe, et il se relève, mais les méchants sont précipités dans le malheur.

 

Christ nous a dit de pardonner soixante-dix fois sept dans Matthieu 18:22. Ce chiffre représentait aussi la période des soixante-dix semaines d'années pour laquelle Dieu a envoyé Christ pour supplier Juda durant la phase complète de la construction et de l'opération du système du Temple dans Daniel 9:25-28 (consulter l’étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 13)).

 

Il y avait en Israël toujours une quantité importante de personnes qui ne se sont jamais prosternées devant Baal et cela a été inscrit comme étant sept mille ou cent fois soixante-dix (1Rois 19:18 ; Rom. 11:4). 

L'Esprit de Dieu dans l’Homme

Nous savons que l'Esprit de Dieu dans l'homme affiche sept caractéristiques et se trouve en sept divisions, comme nous l’avons vu avec Samson ci-dessus. Il atteint ses niveaux les plus hauts en forme humaine chez le Messie. Cependant, ces caractéristiques expliquent ses opérations.

 

L'Esprit, en tant qu’un gardien sur la Terre, a été prédit par Dieu par l’entremise de Zacharie.

 

Zacharie 3:9 Car voici, pour ce qui est de la pierre que j’ai placée devant Josué, il y a sept yeux sur cette seule pierre ; voici, je graverai moi-même ce qui doit y être gravé, dit l’Éternel des armées ; et j’enlèverai l’iniquité de ce pays, en un jour.

 

La référence est au Messie, qui est Josué, appelé le Christ.

 

Les sept facettes et les sept lampes sont expliquées dans Zacharie.

 

Zacharie, chapitre 4 :

1 L’ange qui parlait avec moi revint, et il me réveilla comme un homme que l’on réveille de son sommeil. 2 Il me dit : Que vois-tu ? Je répondis : Je regarde, et voici, il y a un chandelier tout d’or, surmonté d’un vase et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont au sommet du chandelier ; 3 et il y a près de lui deux oliviers, l’un à la droite du vase, et l’autre à sa gauche. 4 Et reprenant la parole, je dis à l’ange qui parlait avec moi : Que signifient ces choses, mon seigneur ? 5 L’ange qui parlait avec moi me répondit : Ne sais-tu pas ce que signifient ces choses ? Je dis : Non, mon seigneur. 6 Alors il reprit et me dit : C’est ici la parole que l’Éternel adresse à Zorobabel : Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Éternel des armées. 7 Qui es-tu, grande montagne, devant Zorobabel ? Tu seras aplanie. Il posera la pierre principale au milieu des acclamations : Grâce, grâce pour elle ! 8 La parole de l’Éternel me fut adressée, en ces mots : 9 Les mains de Zorobabel ont fondé cette maison, et ses mains l’achèveront ; et tu sauras que l’Éternel des armées m’a envoyé vers vous. 10 Car ceux qui méprisaient le jour des faibles commencements se réjouiront en voyant le niveau dans la main de Zorobabel. Ces sept sont les yeux de l’Éternel, qui parcourent toute la terre. 11 Je pris la parole et je lui dis : Que signifient ces deux oliviers, à la droite du chandelier et à sa gauche ? 12 Je pris une seconde fois la parole, et je lui dis : Que signifient les deux rameaux d’olivier, qui sont près des deux conduits d’or d’où découle l’or ? 13 Il me répondit : Ne sais-tu pas ce qu’ils signifient ? Je dis : Non, mon seigneur. 14 Et il dit : Ce sont les deux oints qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre.

 

La signification de la prophétie est expliquée dans l’œuvre Commentaire sur Zacharie (No. 297). Ici, nous traitons du fait que les Sept Esprits de Dieu se manifestent en sept paires d'yeux. Ceux-ci peuvent être vus comme étant équivalents aux anges des Sept Églises.

 

À partir d’Ésaïe, on voit les sept caractéristiques de l'Esprit.

 

Ésaïe, chapitre 11 :

1 Puis un rameau sortira du tronc d’Isaï, et un rejeton naîtra de ses racines. 2 L’Esprit de l’Éternel reposera sur lui : Esprit de sagesse et d’intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte de l’Éternel. 3 Il respirera la crainte de l’Éternel ; il ne jugera point sur l’apparence, il ne prononcera point sur un ouï-dire. 4 Mais il jugera les pauvres avec équité, et il prononcera avec droiture sur les malheureux de la terre ; il frappera la terre de sa parole comme d’une verge, et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant. 5 La justice sera la ceinture de ses flancs, et la fidélité la ceinture de ses reins.

 

Les six premiers versets du texte d'Ésaïe 11 montrent les caractéristiques et qu'elles s'appliquent directement au Messie.

 

1. Sagesse et Compréhension

2. Conseil et Puissance

3. Connaissance

4. Révérence, provenant de la crainte (Yahovah [des Armées] sera un parfum pour lui)

5. Justice [Jugement]

6. Équité

7. Fidélité

 

Le résultat de ces attributs est la paix.

 

6 Le loup habitera avec l’agneau, et la panthère se couchera avec le chevreau ; le veau, le lionceau, et le bétail qu’on engraisse, seront ensemble, et un petit enfant les conduira. 7 La vache et l’ourse auront un même pâturage, leurs petits un même gîte ; et le lion, comme le boeuf, mangera de la paille. 8 Le nourrisson s’ébattra sur l’antre de la vipère, et l’enfant sevré mettra sa main dans la caverne du basilic. 9 Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte ; car la terre sera remplie de la connaissance de l’Éternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent.

 

Ceci est le scénario pour Sion, la Montagne de l’Éternel Dieu, à Jérusalem. Cette prophétie couvre les Derniers Jours durant lesquels le rejeton d’Isaï doit rassembler son peuple de toutes les nations dans le deuxième grand exode.

 

10 En ce jour, le rejeton d’Isaï sera là comme une bannière pour les peuples ; les nations se tourneront vers lui, et la gloire sera sa demeure. 11 Dans ce même temps, le Seigneur étendra une seconde fois sa main, pour racheter le reste de son peuple, dispersé en Assyrie et en Égypte, à Pathros et en Éthiopie, à Élam, à Schinear et à Hamath, et dans les îles de la mer. 12 Il élèvera une bannière pour les nations, il rassemblera les exilés d’Israël, et il recueillera les dispersés de Juda, des quatre extrémités de la terre.

 

En ce temps-là, l'Esprit de Dieu reposera sur Israël et Juda et ils seront en harmonie.

 

13 La jalousie d’Éphraïm disparaîtra, et ses ennemis en Juda seront anéantis ; Éphraïm ne sera plus jaloux de Juda, et Juda ne sera plus hostile à Éphraïm.

 

Israël sera en paix et englobera le pays des Philistins incluant Gaza. Ils occuperont la Jordanie qui fera partie du grand Israël en paix. La géographie de la Mer Rouge sera changée, apparemment par les activités de tremblement de terre mentionnées ailleurs et dans la prophétie du mont des Oliviers. Le Messie s’occupera d’Aram jusqu’à l’Euphrate et le fera éclater en sept canaux et les hommes y marcheront à sec.

 

 14 Ils voleront sur l’épaule des Philistins à l’occident, ils pilleront ensemble les fils de l’Orient ; Édom et Moab seront la proie de leurs mains, et les fils d’Ammon leur seront assujettis. 15 L’Éternel desséchera la langue de la mer d’Égypte, et il lèvera sa main sur le fleuve, en soufflant avec violence : Il le partagera en sept canaux, et on le traversera avec des souliers. 16 Et il y aura une route pour le reste de son peuple, qui sera échappé de l’Assyrie, comme il y en eut une pour Israël, le jour où il sortit du pays d’Égypte.

 

Le territoire entier à partir de ce qui est maintenant l’Irak jusqu’à l’Égypte sera en harmonie et en paix.

 

Les sept canaux se réfèrent au rétrécissement de l'Euphrate, où le trône de Satan se trouvait en Babylone, en sept courants, ce qui permettait à son peuple de vivre en paix et d’obtenir l'accès à la Terre Sainte et au Temple de Dieu. 

Les Sept Facettes de la Prière comme étant l'Esprit de Dieu

Les sept caractéristiques de l'Esprit de Dieu sont aussi représentées par la prière de Salomon en tant que le modèle de Constructeur du Temple en tant que fils de David (1Rois 8:29-53) et de Christ comme étant l'accomplissement en tant que le constructeur du vrai Temple de Dieu (Matt. 6:9-13) (consulter aussi Le Règne des Rois Partie III : Salomon et la Clef de David (No. 282C)).

 

Salomon

1Rois 8:29-53 Que tes yeux soient nuit et jour ouverts sur cette maison, sur le lieu dont tu as dit : Là sera mon nom ! Écoute la prière que ton serviteur fait en ce lieu. 30 Daigne exaucer la supplication de ton serviteur et de ton peuple d’Israël, lorsqu’ils prieront en ce lieu ! Exauce du lieu de ta demeure, des cieux, exauce et pardonne ! 31 Si quelqu’un pèche contre son prochain et qu’on lui impose un serment pour le faire jurer, et s’il vient jurer devant ton autel, dans cette maison, - 32 écoute-le des cieux, agis, et juge tes serviteurs ; condamne le coupable, et fais retomber sa conduite sur sa tête ; rends justice à l’innocent, et traite-le selon son innocence ! 33 Quand ton peuple d’Israël sera battu par l’ennemi, pour avoir péché contre toi ; s’ils reviennent à toi et rendent gloire à ton nom, s’ils t’adressent des prières et des supplications dans cette maison, - 34 exauce-les des cieux, pardonne le péché de ton peuple d’Israël, et ramène-les dans le pays que tu as donné à leurs pères ! 35 Quand le ciel sera fermé et qu’il n’y aura point de pluie, à cause de leurs péchés contre toi, s’ils prient dans ce lieu et rendent gloire à ton nom, et s’ils se détournent de leurs péchés, parce que tu les auras châtiés, - 36 exauce-les des cieux, pardonne le péché de tes serviteurs et de ton peuple d’Israël, à qui tu enseigneras la bonne voie dans laquelle ils doivent marcher, et fais venir la pluie sur la terre que tu as donnée en héritage à ton peuple ! 37 Quand la famine, la peste, la rouille, la nielle, les sauterelles d’une espèce ou d’une autre, seront dans le pays, quand l’ennemi assiégera ton peuple dans son pays, dans ses portes, quand il y aura des fléaux ou des maladies quelconques ; 38 si un homme, si tout ton peuple d’Israël fait entendre des prières et des supplications, et que chacun reconnaisse la plaie de son cœur et étende les mains vers cette maison, —  39 exauce-le des cieux, du lieu de ta demeure, et pardonne ; agis, et rends à chacun selon ses voies, toi qui connais le cœur de chacun, car seul tu connais le cœur de tous les enfants des hommes, 40 et ils te craindront tout le temps qu’ils vivront dans le pays que tu as donné à nos pères ! 41 Quand l’étranger, qui n’est pas de ton peuple d’Israël, viendra d’un pays lointain, à cause de ton nom, 42 car on saura que ton nom est grand, ta main forte, et ton bras étendu, quand il viendra prier dans cette maison, —  43 exauce-le des cieux, du lieu de ta demeure, et accorde à cet étranger tout ce qu’il te demandera, afin que tous les peuples de la terre connaissent ton nom pour te craindre, comme ton peuple d’Israël, et sachent que ton nom est invoqué sur cette maison que j’ai bâtie ! 44 Quand ton peuple sortira pour combattre son ennemi, en suivant la voie que tu lui auras prescrite ; s’ils adressent à l’Éternel des prières, les regards tournés vers la ville que tu as choisie et vers la maison que j’ai bâtie à ton nom, 45 exauce des cieux leurs prières et leurs supplications, et fais-leur droit ! 46 Quand ils pécheront contre toi, car il n’y a point d’homme qui ne pèche, quand tu seras irrité contre eux et que tu les livreras à l’ennemi, qui les emmènera captifs dans un pays ennemi, lointain ou rapproché ; 47 s’ils rentrent en eux-mêmes dans le pays où ils seront captifs, s’ils reviennent à toi et t’adressent des supplications dans le pays de ceux qui les ont emmenés, et qu’ils disent : Nous avons péché, nous avons commis des iniquités, nous avons fait le mal ! 48 s’ils reviennent à toi de tout leur cœur et de toute leur âme, dans le pays de leurs ennemis qui les ont emmenés captifs, s’ils t’adressent des prières, les regards tournés vers leur pays que tu as donné à leurs pères, vers la ville que tu as choisie et vers la maison que j’ai bâtie à ton nom, —  49 exauce des cieux, du lieu de ta demeure, leurs prières et leurs supplications, et fais-leur droit ; 50 pardonne à ton peuple ses péchés et toutes ses transgressions contre toi ; excite la compassion de ceux qui les retiennent captifs, afin qu’ils aient pitié d’eux, 51 car ils sont ton peuple et ton héritage, et tu les as fait sortir d’Égypte, du milieu d’une fournaise de fer ! 52 Que tes yeux soient ouverts sur la supplication de ton serviteur et sur la supplication de ton peuple d’Israël, pour les exaucer en tout ce qu’ils te demanderont ! 53 Car tu les as séparés de tous les autres peuples de la terre pour en faire ton héritage, comme tu l’as déclaré par Moïse, ton serviteur, quand tu fis sortir d’Égypte nos pères, Seigneur Éternel !

 

La prière est établie en quatre sections avec sept subdivisions et sept supplications comme suit.

 

Individuel

31 : Sujet : Le péché venant du Pentateuque contre ton voisin.

32 : La Supplication “Écoute-le” avec un Jugement Juste en punissant le méchant et en justifiant l'innocent.

 

Les mots “qu’on lui impose un serment pour le faire jurer” sont omis des versions de l'Araméen, du Syrien, de la Septante et de la Vulgate.

 

National

33 : Sujet : Prières (basé sur Lév. 26:17 ; Deut. 28:25). Quand le peuple est abattu en raison du péché et se tourne vers Dieu.

34 : “Exauce-les ” Ramène-les (Deut. 30:1-8 ; Néh. 1:8,9). Sauve-les.

35 : Sujet : Quand le ciel sera fermé et qu’il n’y aura point de pluie (re Lév. 26:19 ; Deut. 11:17, cf. 17:1)

36 : “Exauce-les “ Que tu enseignes = parce que tu instruiras (cf. Bullinger). Instruis-les dans leurs péchés et dans la justice.

37-38 : S'il y a la peste, la rouille, la nielle et des sauterelles ou des chenilles (la mort et la ruine) ou s'ils sont sous le siège (Lév. 26:26).

39-40 : “Exauce-les ” À l’égard des hommes (adam) et des étrangers (cf. Nom. 15:14 ; Deut. 10:19). Exauce la prière de tout homme ou groupe de gens et sache la plaie du cœur de l'homme et rends-lui selon ses voies pour qu'ils puissent craindre (révérer) Dieu.

 

Individuel

41-42 : Sujet : Les étrangers entendront parler de Ton Grand Nom, viendront et prieront au Temple de Dieu (cf. 10:1,6,7).

43 : “Exauce-les Exauce-les de ta demeure au ciel et fais tout ce que l'étranger te demande afin que ton nom soit révéré ou craint par toutes les nations comme c’est fait en Israël.

 

National

44 : Sujet : Protection contre les ennemis en bataille découlant de la prière et du regard vers le Temple de Dieu.

45 : “Exauce-les Exécute le jugement en leur faveur en entendant et en soutenant leur cause.

46-48 : Sujet : S'ils pèchent contre toi, parce qu’il n'y a aucun homme qui ne pèche pas et qu’ils sont emportés captifs et qu’ils se repentent en ce pays-là et reconnaissent leur péché et se tournent de tout leur coeur et prient vers le temple (cf. Prov. 20:9 ; Éccl. 7:20 ; Jac. 3:2 ; 1Jean 1:8,10).

49-53 : “Exauce-les” Pardonne leurs péchés et leurs transgressions. Donne-leur la compassion aux yeux des ravisseurs. Ouvre tes yeux aux supplications de ton peuple Israël car tu les as appelés à sortir du monde en tant qu’un peuple mis à part.

 

Bullinger a aussi écrit une note sur cette structure. 

Les instructions de Christ concernant la prière

Ce qui est appelé le Notre Père dans Matthieu 6:9-13 est en fait, une liste d'instructions quant à la manière de formuler une prière. C'est une liste de contrôle de structure et elle n'est pas destinée à être utilisée uniquement comme une prière par cœur, comme tant de dénominations le font.

 

Elle apparaît dans un ordre à partir de 6:1 jusqu’à 7:11 qui attaque en fait les traditions des anciens.

 

6:2-4 Concerne l’Aumône ;

6:5-15 Concerne la Prière ;

6:16-18 Concerne le Jeûne ;

6:19-24 Concerne les Richesses ;

6:25-7:11 Concerne les Soucis du Monde.

 

Matthieu 6:6-13 Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. 7 En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. 8 Ne leur ressemblez pas ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez. 9 Voici donc comment vous devez prier : Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié ; 10 que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. 11 Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ; 12 pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; 13 ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen !

 

Les prémisses de ces instructions sont :

 

1.    Prier directement à Dieu en secret.

2.    Faire des demandes simples directement et non pas par cœur ou par des prières fixées dans la verbosité.

3.    Dieu sait de quoi vous avez besoin avant que vous ne le demandiez.

 

Les éléments de la prière : 

  1. Révérez le Père au Ciel et ainsi, Craignez Dieu et sanctifiez Son Nom. (Ex. 4:22 ; Deut. 32:6-8). Les idolâtres ont dit à leurs idoles : “tu es notre père” et Israël a aussi été contraint à le faire (Ésaïe 63:16 ; 64:8).
  2. Établis ton Royaume. Le Seigneur l'a proclamé dans son Incarnation et c'était l'intention de son ministère ; mais Juda l'a rejeté. Il attend maintenant la parole de Dieu.
  3. Impose ta volonté sur Terre comme elle est accomplie au Ciel. Le mot ciel est ici singulier parce qu'il fait la distinction entre le Ciel et la Terre, tandis qu’au verset 9, il doit être au pluriel afin de ne pas impliquer que le Père était au Ciel, mais non sur la Terre. Les clauses grecques sont inversées signifiant comme au ciel ainsi sur la terre aussi.
  4. Pourvois à tous nos besoins physiques et spirituels. Ce mot quotidien est du grec epiousios. C'est en fait une combinaison de mots qui apparaît seulement deux fois dans le NT (aussi Luc 11:3) et ont été décrits par Christ en tant qu’un mot composé d'epi et ousios, ce qui signifie venir. Bullinger maintient dans une remarque à ce verset que cela signifie venir ou descendre sur, telle que la manne dans le désert avec laquelle elle est mise en contraste dans Jean 6:32,33. C'est ainsi le vrai pain du Ciel, ce qui a le sens ainsi d’inclure la parole de Dieu. L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de chaque parole qui sort de la bouche de Dieu.
  5. Pardonne-nous les péchés et les offenses que nous avons commis car il n'y a aucun homme qui ne pèche pas. Nous avons, de même, pardonné ceux qui ont péché et qui nous ont offensés afin que nous puissions à notre tour être pardonnés. Les péchés sont appelés des dettes car ils requièrent une expiation. Christ a payé pour les dettes de tous les pécheurs et nous sommes rendus capables d’aller devant Dieu suite à cette expiation qui a cloué la facture d'endettement (chierographon) au pieu ou stauros. La structure de miséricorde doit être présente car elle fait partie des attributs du Messie en exerçant les sept éléments de l'Esprit agissant en l'homme.
  6. Ne nous conduis [amène] pas dans la tentation [l’épreuve cf. Jac. 1:12-13] mais délivre [sauve] nous du mal.
  7. La Doxologie qui loue Dieu et qui établit Sa puissance et Sa gloire pour toujours.

 

Ce septième élément est nécessaire pour la pleine structure de la prière. Parmi les 500 manuscrits qui contiennent la prière, seulement huit manuscrits omettent la doxologie (cf. note à Bullinger, Companion Bible). Cela est donc tout à fait incorrect de l’omettre et cela réduit l'effet de la prière à la plus grande gloire de Dieu. Elle est aussi trouvée de façon importante dans les versions Syriaque, Éthiopienne, Arménienne, Gothique, Slave et Géorgienne.

 

Les éléments ont l’accent sur la Volonté de Dieu aussi bien que sur les supplications afin que l'Esprit de Dieu soit exercé correctement. 

Esther

Esther montre aussi l'histoire de l'Église dans sa relation avec Dieu. Les sept eunuques sont envoyés à la Reine Vashti (la meilleure) et elle est arrogante et défie les convocations du roi (Est. 1:10-12). Elle représente la nation physique d'Israël. 

 

Les sept eunuques représentent les sept anges des Sept Églises.

 

Esther représente l'Église qui est réservée pour Jésus Christ qui est représenté par Mardochée le Juif. Esther a sept jeunes filles choisies (Est. 2:9). Elles représentent les subdivisions des Sept Églises de Dieu vues dans l’Apocalypse.

 

Esther n'a ni père, ni mère parce qu'elle est l'Église de l’ordre de Melchisédek qui est sans père et sans mère et duquel Christ est le Souverain Sacrificateur comme Mardochée est le chef de la maison (voir Ps. 11:4 ; Héb. 5:6,10 ; 6:20 ; 7:1-21 ; et l’étude Melchisédek (No. 128)).

 

Haman, l'Agaguite et ses fils représentent Satan et l'Armée Déchue avec les serviteurs qu'ils ont parmi les hommes.

 

On explique la signification dans l’étude Commentaire d'Esther (No. 63). 

Les Sept Temples de la Bible

Dans 1Samuel 1:9, nous voyons la première référence au Temple ou Palais (heykal) de l’Éternel, où Eli avait son siège près des montants de porte.

 

Ceci était la première des sept références au Tabernacle en tant qu’un Temple de l’Éternel dans la Bible. Il y a aussi sept références dans le Nouveau Testament pour les croyants en tant que les Tabernacles du Seigneur.

 

1.        Le Tabernacle est mentionné dans 1Samuel 1:9.

2.        Le Temple construit par Salomon est mentionné dans 1Rois 6:5,17.

3.        Le Temple construit sous Zorobabel est mentionné dans Esdras 4:1,2.

4.        Le Temple d’Hérode est mentionné dans Jean 2:20. La séquence des trois Temples physiques est décrite dans l’étude Le Signe de Jonas et l’Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 013).

5.        Le futur Temple de l’Église est mentionné dans 2Thessaloniciens 2:4, où l’Homme du Péché est révélé comme s’assoyant dans le Temple qui est l’Église de Dieu, se déclarant lui-même Dieu.

6.        Le Temple Millénaire est mentionné dans Ézéchiel 41:1 ; et,

7.        Le Temple Céleste final est dans Apocalypse 21:3,22.

 

Les sept références aux croyants en tant que le Temple de Dieu dans le NT sont :

1Corinthiens 3:9-17 et 6:19 ; 2Corinthiens 6:16 ; Éphésiens 2:20,21 ; Hébreux 3:6 ; 1Pierre 2:5 et 4:17.

 

Cette séquence fait appel de nouveau au principe que les Sept Esprits de Dieu sont manifestés dans les élus en tant que le Temple, et la séquence de sept renforce la prophétie et le fait, spirituellement et conceptuellement. 

Les Sept Esprits et les Anges des Sept Églises

Nous verrons que la structure du chapitre 1 d’Apocalypse est divisée en des phases distinctes basées sur la structure de sept et de huit, représentant les Sept Esprits de Dieu sous Christ et les Quatre du Trône de Dieu.

 

Apocalypse, chapitre 1 :

1 Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son serviteur Jean, 2 lequel a attesté la parole de Dieu et le témoignage de Jésus-Christ, tout ce qu’il a vu. 3 Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites ! Car le temps est proche. 4 Jean aux sept Églises qui sont en Asie : que la grâce et la paix vous soient données de la part de celui qui est, qui était, et qui vient, et de la part des sept esprits qui sont devant son trône, 5 et de la part de Jésus-Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, et le prince des rois de la terre ! À celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, 6 et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen ! 

 

La première partie se trouve dans la structure au verset 6, qui traite de l'élection des saints en tant que royaume de sacrificateurs au Dieu et Père de Christ. Donc, six est le chiffre de l'homme et du Amen. Jean parle aux Sept Églises de la part de Christ et des Sept Esprits devant le Trône de Dieu. La première section aboutit dans la séquence en tant que six parce qu'elle est à la fin des six mille ans du règne de Satan et la fin était venue, étant signifiée par le Amen. Alors, on nous dit au septième verset, “Voici, il vient ”. Les divisions ne sont pas seulement que des simples additions ajoutées après par accident - elles suivent la structure du texte.

 

7 Voici, il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux qui l’ont percé ; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen ! 8 Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant.

 

Le septième verset se termine par Amen.

 

Le huitième verset est alors une déclaration de la suprématie de Dieu en tant que l'Alpha et l'Oméga. Ce titre est alors conféré plus tard au Messie dans sa fonction dans l’Apocalypse (consulter l’étude L’Archè de la Création de Dieu en tant que l'Alpha et l'Oméga (No. 229)).

 

Nous commençons alors la structure suivante du groupe de huit versets qui explique le symbolisme.

 

 9 Moi Jean, votre frère, et qui ai part avec vous à la tribulation et au royaume et à la persévérance en Jésus, j’étais dans l’île appelée Patmos, à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus.

 

Jean dit où il se trouvait et commence ensuite à parler du Jour du Seigneur. Ce n'est pas un jour de la semaine, mais la fin de la séquence sous Satan (consulter l’étude Le Jour du Seigneur et les Derniers Jours (No. 192)).

 

10 Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une voix forte, comme le son d’une trompette, 11 qui disait : Ce que tu vois, écris-le dans un livre, et envoie-le aux sept Églises, à Éphèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie, et à Laodicée. 12 Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or, 13 et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine. 14 Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ; 15 ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. 16 Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force.

 

Jean nomme les Sept Églises et identifie ensuite la structure de huit, qui sont les sept chandeliers en or et le huitième est le Fils de l'Homme qui est debout parmi eux et qui les commande. Il a sept étoiles dans sa main.

 

17 Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant : Ne crains point ! Je suis le premier et le dernier, 18 et le vivant. J’étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts. 19 Écris donc les choses que tu as vues, et celles qui sont, et celles qui doivent arriver après elles, 20 le mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et des sept chandeliers d’or. Les sept étoiles sont les anges des sept Églises, et les sept chandeliers sont les sept Églises.

 

Ici, dans une structure de quatre versets, Christ explique les Sept Étoiles comme étant les anges des Sept Églises et les sept Chandeliers en Or comme étant les Sept Églises.

 

Chaque Église est donc un chandelier qui a un ange qui en est responsable. Le mot est aster (SGD 792) et est le même mot qui est utilisé pour les étoiles de l'Armée trouvées ailleurs dans le texte. Le mot vient de la base de stronummi (de là astronomie), qui signifie littéralement étendre ou éparpiller. Le terme est utilisé pour l'Armée parce que c'est leur tâche de répandre la connaissance de Dieu et ils utilisent les chandeliers qui sont les Églises pour le faire.

 

L'Esprit Saint est le consolateur de l'Église et contrôle les Sept Esprits de Dieu à l’intérieur d’elle. Il vient de Dieu à travers Christ jusqu’aux élus.

 

C'est en fait la Rivière qui est divisée en sept canaux afin que les humains soient capables d'y avoir accès et de l'utiliser pour la gloire de Dieu et pour devenir fils de Dieu.

 

Les deux chapitres suivants traitent des Sept Églises et sont examinés en détail dans l’étude Les Colonnes de Philadelphie (No. 283).

 

Il est important de noter dans cette étude que la parole est adressée aux Sept Églises avec les anges qui en ont la charge de sorte que les anges sont responsables de s'assurer que le message est compris.

 

Celles-ci ne sont pas simplement sept Églises distinctes. Elles représentent aussi le fait que les Sept Esprits de Dieu sont présents dans chaque Église et que chaque Église possède des éléments des sept en elles.

 

La structure est de nouveau dans une séquence de sept dans le discours à l'église d’Éphèse.

 

Apocalypse, chapitre 2 :

 1 Écris à l’ange de l’Église d’Éphèse : Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d’or : 2 Je connais tes oeuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants ; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs ; 3 que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t’es point lassé. 4 Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour. 5 Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrai à toi, et j’ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes. 6 Tu as pourtant ceci, c’est que tu hais les oeuvres des Nicolaïtes, oeuvres que je hais aussi. 7 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises : À celui qui vaincra je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu.

 

Ensuite, nous continuons à la séquence suivante de sept, dans le message à l'Église à Smyrne.

 

8 Écris à l’ange de l’Église de Smyrne : Voici ce que dit le premier et le dernier, celui qui était mort, et qui est revenu à la vie : 9 Je connais ta tribulation et ta pauvreté bien que tu sois riche, et les calomnies de la part de ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan. 10 Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie. 11 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises : Celui qui vaincra n’aura pas à souffrir la seconde mort. 12 Écris à l’ange de l’Église de Pergame : Voici ce que dit celui qui a l’épée aiguë, à deux tranchants : 13 Je sais où tu demeures, je sais que là est le trône de Satan. Tu retiens mon nom, et tu n’as pas renié ma foi, même aux jours d’Antipas, mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure. 14 Mais j’ai quelque chose contre toi, c’est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël, pour qu’ils mangeassent des viandes sacrifiées aux idoles et qu’ils se livrassent à l’impudicité. 15 De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes. 16 Repens-toi donc ; sinon, je viendrai à toi bientôt, et je les combattrai avec l’épée de ma bouche.

 

Le dernier verset est l'appel à se repentir. Le verset suivant ne commence pas la séquence suivante, mais renforce le fait que Dieu s’adresse à la séquence entière des Églises et non pas qu’à une Église seulement.

 

 17 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises : À celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc ; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit. 

 

La séquence suivante commence au verset 18 :

 

18 Écris à l’ange de l’Église de Thyatire : Voici ce que dit le Fils de Dieu, celui qui a les yeux comme une flamme de feu, et dont les pieds sont semblables à de l’airain ardent : 19 Je connais tes oeuvres, ton amour, ta foi, ton fidèle service, ta constance, et tes dernières oeuvres plus nombreuses que les premières. 20 Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles. 21 Je lui ai donné du temps, afin qu’elle se repentît, et elle ne veut pas se repentir de son impudicité. 22 Voici, je vais la jeter sur un lit, et envoyer une grande tribulation à ceux qui commettent adultère avec elle, à moins qu’ils ne se repentent de leurs oeuvres. 23 Je ferai mourir de mort ses enfants ; et toutes les Églises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les coeurs, et je vous rendrai à chacun selon vos oeuvres. 24 À vous, à tous les autres de Thyatire, qui ne reçoivent pas cette doctrine, et qui n’ont pas connu les profondeurs de Satan, comme ils les appellent, je vous dis : Je ne mets pas sur vous d’autre fardeau ; 25 seulement, ce que vous avez, retenez-le jusqu’à ce que je vienne. 26 À celui qui vaincra, et qui gardera jusqu’à la fin mes oeuvres, je donnerai autorité sur les nations. 27 Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d’argile, ainsi que moi-même j’en ai reçu le pouvoir de mon Père. 28 Et je lui donnerai l’étoile du matin. 29 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises !

 

La séquence à Thyatire est dans la séquence complète de douze. Les onze premiers versets sont adressés à Thyatire mais le douzième verset continue pour souligner que l'Esprit parle à toutes les Églises de Dieu.

 

Apocalypse, chapitre 3 :

1 Écris à l’ange de l’Église de Sardes : Voici ce que dit celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles : Je connais tes oeuvres. Je sais que tu passes pour être vivant, et tu es mort. 2 Sois vigilant, et affermis le reste qui est près de mourir ; car je n’ai pas trouvé tes oeuvres parfaites devant mon Dieu. 3 Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu, et garde, et repens-toi. Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi. 4 Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n’ont pas souillé leurs vêtements ; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu’ils en sont dignes. 5 Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. 6 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises !

 

Notez que Sardes est dans une séquence de six, qui est le chiffre de l'homme et elle est morte et ainsi, l'Esprit de Dieu ne complète pas son œuvre dans cet édifice-là.

 

7 Écris à l’ange de l’Église de Philadelphie : Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clef de David, celui qui ouvre, et personne ne fermera, celui qui ferme, et personne n’ouvrira : 8 Je connais tes oeuvres. Voici, parce que tu as peu de puissance, et que tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon nom, j’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer. 9 Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent ; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t’ai aimé. 10 Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. 11 Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne. 12 Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.

 

Philadelphie est aussi dans une séquence de six, qui est issue de Sardes et qui complète une séquence de douze. Le septième élément est alors rajouté à son message, qui souligne de nouveau que l'Esprit parle à toutes les Églises qui sont aussi symbolisées par les douze Tribus et les douze Apôtres qui sont à la tête de ces tribus en tant que la fondation du Temple de Dieu.

 

13 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises !

 

La septième séquence est commencée par le message à Laodicée.

 

14 Écris à l’ange de l’Église de Laodicée : Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu : 15 Je connais tes oeuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant ! 16 Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. 17 Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, 18 je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies. 19 Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle, et repens-toi.

 

Encore une fois, cette séquence est six, se terminant avec l'appel au repentir. Le septième est l'appel à répondre et la promesse de Christ de manger avec lui. Autrement dit, pour le racheter annuellement suite au repentir, par le Dîner du Seigneur.

 

20 Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.

 

Le huitième verset de la séquence transmet alors la promesse en surmontant dans la victoire.

 

21 Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.

 

Le dernier verset de ce chapitre est le 22ème verset qui est le nombre de l’achèvement, vu qu’il y a 22 lettres dans l'alphabet hébreu et la structure de la prophétie est aussi basée sur ce nombre, aussi bien que douze.

 

 22 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises !

 

Le chapitre suivant dans le texte traite des aspects de la prophétie et du Gouvernement de Dieu. Au verset un, le texte montre le commandement et au verset deux, la réponse en obéissance dans l’Esprit. Le troisième dans la séquence est de voir Dieu, et ensuite le Gouvernement est expliqué au quatrième verset comme le Gouvernement est en quatre éléments avec deux lots de douze, composant ainsi les vingt-quatre Anciens autour du Trône de Dieu. Les couronnes indiquent le règne et l'autorité.

 

Le cinquième verset montre la puissance et indique la grâce. C'est dans cette section que les Sept Esprits de Dieu sont devant le Trône, comme étant les sept lampes ardentes. Ceux-ci sont les esprits de compréhension de l'utilisation de la Puissance de Dieu.

 

Apocalypse, chapitre 4 :

1 Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit : Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. 2 Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis. 3 Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine ; et le trône était environné d’un arc-en-ciel semblable à de l’émeraude. 4 Autour du trône je vis vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre vieillards assis, revêtus de vêtements blancs, et sur leurs têtes des couronnes d’or. 5 Du trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres. Devant le trône brûlent sept lampes ardentes, qui sont les sept esprits de Dieu.

 

C'est à travers les Sept Esprits de Dieu que l'humanité peut être éduquée et rachetée. Ils sont ainsi sixièmes dans la séquence et les quatre Créatures Vivantes sont comprises aussi dans ceux qui ont été rachetés de la Terre. Le septième élément procède pour les expliquer. Le huitième élément montre leur rang et leur but.

 

6 Il y a encore devant le trône comme une mer de verre, semblable à du cristal. Au milieu du trône et autour du trône, il y a quatre êtres vivants remplis d’yeux devant et derrière. 7 Le premier être vivant est semblable à un lion, le second être vivant est semblable à un veau, le troisième être vivant a la face d’un homme, et le quatrième être vivant est semblable à un aigle qui vole. 8 Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes, et ils sont remplis d’yeux tout autour et au dedans. Ils ne cessent de dire jour et nuit : Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, qui était, qui est, et qui vient !

 

Les trois versets ou éléments suivants montrent le leadership dans l’honneur et l’adoration accordés à Dieu en tant que Créateur et Dieu de la création.

 

9 Quand les êtres vivants rendent gloire et honneur et actions de grâces à celui qui est assis sur le trône, à celui qui vit aux siècles des siècles, 10 les vingt-quatre vieillards se prosternent devant celui qui est assis sur le trône, et ils adorent celui qui vit aux siècles des siècles, et ils jettent leurs couronnes devant le trône, en disant : 11 Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance ; car tu as créé toutes choses, et c’est par ta volonté qu’elles existent et qu’elles ont été créées. 

 

La section comporte onze éléments du fait que onze est à mi-chemin de l’achèvement et que c’est à ce point-là que nous avons deux elohim qualifiés pour régner, mais personne pour les racheter de la mort ; et l'Armée a eu besoin de l'un d'entre eux pour tous les racheter de la rébellion. Le Plan de Dieu devait être mis en exécution, mais il n'y avait personne trouvé digne.

 

Apocalypse, chapitre 5 :

1 Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. 2 Et je vis un ange puissant, qui criait d’une voix forte : Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux ? 3 Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder. 4 Et je pleurai beaucoup de ce que personne ne fut trouvé digne d’ouvrir le livre ni de le regarder.

 

Dans les quatre premières sections, l'appel pour quelqu’un de digne est proclamé et il n'y avait personne trouvé digne. La cinquième section en est une de Grâce encore où le Lion de Juda et la racine et la progéniture de David a été trouvé digne.

 

5 Et l’un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux.

 

Dans le sixième élément, nous voyons l'Agneau mis à mort qui se tenait entre Dieu et les quatre Créatures Vivantes, indiquant son autorité au dessus de toute la création en agissant pour Dieu. Il avait sept cornes, ce qui est le nombre des Églises, symbolisant le règne des saints en tant que rois et sacrificateurs. Les sept yeux sont les Sept Esprits de Dieu par lesquels il contrôle et surveille la création et les élus de Dieu.

 

6 Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre.

 

La septième séquence montre l'accomplissement de sa tâche importante et la réception de l'autorité et de la puissance dans le Plan de Dieu. Le huitième dans la séquence montre son commencement à régner et ce, avec la puissance reçue de la main droite de Dieu.

 

 7 Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. 8 Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints.

 

À partir de la neuvième séquence après que Christ a achevé sa tâche et s’est qualifié pour régner, un nouveau cantique est donné aux élus de l'Armée. Ils sont reconnus comme étant rachetés et ils régneront sur Terre en tant que rois et sacrificateurs. Cette séquence est égale à trois fois trois et d’elle-même a une signification spirituelle d’achèvement dans l'Esprit Saint.

 

9 Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; 10 tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. 11 Je regardai, et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône et des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. 12 Ils disaient d’une voix forte : L’agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire, et la louange.

 

Le douzième verset complète la section concernant la qualification et la puissance de l'Agneau.

 

 13 Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient : À celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles ! 14 Et les quatre êtres vivants disaient : Amen ! Et les vieillards se prosternèrent et adorèrent.

 

Les treizième et quatorzième versets montrent l'accomplissement de la gloire de Dieu et de l'Agneau qui nous a rachetés et qui a reçu de Son Dieu et Son Père et notre Dieu et notre Père, la puissance et l'autorité de régner.

 

L'Agneau ouvre à ce moment-là les Sept Sceaux et ceux-ci sont examinés dans les études Les Sept Sceaux (No. 140) et Les Sept Trompettes (No. 141) .

 

Ces sept divisions du texte détaillent le Plan de Dieu sous les Sept Esprits de Dieu.

 

Le chapitre 8 d’Apocalypse est la huitième division dans la culmination du Plan de Dieu sous l'autorité de Christ. Il concerne le Septième Sceau et quand celui-ci est ouvert, les prières des saints sont versées sur l'autel de Dieu. Les vingt-quatre Anciens avaient la responsabilité de ces prières. On donne alors aux sept anges des Sept Églises l'autorité et les trompettes de la puissance de Dieu pour convoquer et détruire.

 

Apocalypse, chapitre 8 :

1 Quand il ouvrit le septième sceau, il y eut dans le ciel un silence d’environ une demi-heure. 2 Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données. 3 Et un autre ange vint, et il se tint sur l’autel, ayant un encensoir d’or ; on lui donna beaucoup de parfums, afin qu’il les offrît, avec les prières de tous les saints, sur l’autel d’or qui est devant le trône. 4 La fumée des parfums monta, avec les prières des saints, de la main de l’ange devant Dieu.

 

Les quatre premiers versets dans ce chapitre traitent du transfert du pouvoir aux élus et aux anges des Sept Églises de Dieu.

 

Les prières des saints sont mises à exécution et les Sept Esprits de Dieu et les élus des saints commencent à juger la Terre et à la gouverner.

 

5 Et l’ange prit l’encensoir, le remplit du feu de l’autel, et le jeta sur la terre. Et il y eut des voix, des tonnerres, des éclairs, et un tremblement de terre.

 

Le sixième verset en est un plein d'activité mais cette fois-ci, l'activité humaine est sous le pouvoir de l'Armée Céleste, au lieu de l'humanité qui agit seule et sous l'influence de Satan retranché de Dieu.

 

6 Et les sept anges qui avaient les sept trompettes se préparèrent à en sonner.

 

Le septième verset commence le processus du Septième Sceau et la Première Trompette a commencé l'intervention de Dieu, basé sur les prières des saints.

 

 7 Le premier sonna de la trompette. Et il y eut de la grêle et du feu mêlés de sang, qui furent jetés sur la terre ; et le tiers de la terre fut brûlé, et le tiers des arbres fut brûlé, et toute herbe verte fut brûlée. 8 Le second ange sonna de la trompette. Et quelque chose comme une grande montagne embrasée par le feu fut jeté dans la mer ; et le tiers de la mer devint du sang, 9 et le tiers des créatures qui étaient dans la mer et qui avaient vie mourut, et le tiers des navires périt. 10 Le troisième ange sonna de la trompette. Et il tomba du ciel une grande étoile ardente comme un flambeau ; et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux. 11 Le nom de cette étoile est Absinthe ; et le tiers des eaux fut changé en absinthe, et beaucoup d’hommes moururent par les eaux, parce qu’elles étaient devenues amères. 12 Le quatrième ange sonna de la trompette. Et le tiers du soleil fut frappé, et le tiers de la lune, et le tiers des étoiles, afin que le tiers en fût obscurci, et que le jour perdît un tiers de sa clarté, et la nuit de même. 13 Je regardai, et j’entendis un aigle qui volait au milieu du ciel, disant d’une voix forte : Malheur, malheur, malheur aux habitants de la terre, à cause des autres sons de la trompette des trois anges qui vont sonner !

 

Les sept versets suivent la structure des quatre premières des Sept Trompettes. Ainsi, nous voyons l’effondrement du gouvernement de la Terre, mais dans une séquence d'activités planifiées.

 

Le texte continue pour traiter des aspects du règne de la Terre, mais cela est couvert dans les études sur Les Sept Sceaux (No. 140)  et Les Sept Trompettes (No. 141) comme mentionné ci-dessus. 

Les Sept Tonnerres

Même après que les Sept Anges retentissent, que les malheurs sont passés et qu’un tiers de l'humanité est tuée (comme nous le voyons au chapitre 9 d’Apocalypse), les gens de la Terre ne se sont pas repentis.

 

1 Je vis un autre ange puissant, qui descendait du ciel, enveloppé d’une nuée ; au-dessus de sa tête était l’arc-en-ciel, et son visage était comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu. 2 Il tenait dans sa main un petit livre ouvert. Il posa son pied droit sur la mer, et son pied gauche sur la terre ; 3 et il cria d’une voix forte, comme rugit un lion. Quand il cria, les sept tonnerres firent entendre leurs voix. 4 Et quand les sept tonnerres eurent fait entendre leurs voix, j’allais écrire ; et j’entendis du ciel une voix qui disait : Scelle ce qu’ont dit les sept tonnerres, et ne l’écris pas.

 

À ce moment-là, l'Ange du Seigneur, se tenant debout sur la mer, a levé sa main et a juré par Celui qui se tient pour toujours, qui a créé les cieux et la Terre et la mer et les choses qui y sont, a dit qu’il n’y aurait plus de temps (10:6).

 

Il est sûr qu’au temps du retentissement du Septième Ange, le Mystère de Dieu tel qu’il a été révélé à travers Ses serviteurs les prophètes, serait terminé.

 

Ces Sept Esprits de Dieu ont parlé et le mystère avait déjà été révélé à David mille ans plus tôt, mais son application ne devait pas être encore révélée. Nous trouvons l'application dans les Psaumes 28 et 29.

 

Psaume 28 :

De David.

1 Éternel ! C’est à toi que je crie. Mon rocher ! ne reste pas sourd à ma voix, de peur que, si tu t’éloignes sans me répondre, je ne sois semblable à ceux qui descendent dans la fosse. 2 Écoute la voix de mes supplications, quand je crie à toi, quand j’élève mes mains vers ton sanctuaire. 3 Ne m’emporte pas avec les méchants et les hommes iniques, qui parlent de paix à leur prochain et qui ont la malice dans le coeur. 4 Rends-leur selon leurs oeuvres et selon la malice de leurs actions, rends-leur selon l’ouvrage de leurs mains ; donne-leur le salaire qu’ils méritent. 5 Car ils ne sont pas attentifs aux œuvres de l’Éternel, à l’ouvrage de ses mains. Qu’il les renverse et ne les relève point ! 6 Béni soit l’Éternel ! Car il exauce la voix de mes supplications. 7 L’Éternel est ma force et mon bouclier ; en lui mon coeur se confie, et je suis secouru ; j’ai de l’allégresse dans le cœur, et je le loue par mes chants. 8 L’Éternel est la force de son peuple, il est le rocher des délivrances de son oint. 9 Sauve ton peuple et bénis ton héritage ! Sois leur berger et leur soutien pour toujours !

 

Le Psaume est la supplication au Seigneur de sauver son peuple comme étant le refuge de son oint. Le verset 5 est une supplication pour l'intervention par la Grâce de Dieu. Le verset 6 ne concerne pas les actions des hommes, mais plutôt un louange de bénédiction pour le Seigneur parce qu'il a entendu les supplications des hommes. Ainsi, c’est dans ce cas que les actions des hommes proclament les actions rédemptrices de Dieu.

 

Le verset 7 culmine dans la Louange du Seigneur comme étant la force et le bouclier des oints qui sont les saints élus en tant que la maison de David, sous l'Ange du Seigneur à leur tête (cf. Zach. 12:8). Le verset 8 place Yahovah comme étant la force rédemptrice de son oint. Ceci est la référence directe à Christ en tant que le Messie, retournant pour sauver les oints. L’emplacement dans le Psaume l'identifie par le chiffre dans la séquence comme étant huit.

 

Le verset 9 est alors une supplication directe au Messie : “Sauve ton Peuple et bénis ton héritage. Nourris-les aussi et relève-les pour toujours.”

 

L’héritage de Yahovah est la Maison entière d'Israël, qui est principalement le Corps spirituel de l'Église.

 

Cela a alors rapport au Psaume 29 suivant, qui se réfère aux Sept Tonnerres.

 

Psaume 29 :

Psaume de David.

1 Fils de Dieu, rendez à l’Éternel, Rendez à l’Éternel gloire et honneur ! 2 Rendez à l’Éternel gloire pour son nom ! Prosternez-vous devant l’Éternel avec des ornements sacrés ! 3 La voix de l’Éternel retentit sur les eaux, le Dieu de gloire fait gronder le tonnerre ; l’Éternel est sur les grandes eaux. 4 La voix de l’Éternel est puissante, la voix de l’Éternel est majestueuse. 5 La voix de l’Éternel brise les cèdres ; l’Éternel brise les cèdres du Liban, 6 il les fait bondir comme des veaux, et le Liban et le Sirion comme de jeunes buffles. 7 La voix de l’Éternel fait jaillir des flammes de feu. 8 La voix de l’Éternel fait trembler le désert ; l’Éternel fait trembler le désert de Kadès. 9 La voix de l’Éternel fait enfanter les biches, elle dépouille les forêts. Dans son palais tout s’écrie : Gloire ! 10 L’Éternel était sur son trône lors du déluge ; l’Éternel sur son trône règne éternellement. 11 L’Éternel donne la force à son peuple ; l’Éternel bénit son peuple et le rend heureux.

 

Le texte déclare au verset 1 :

“Rendez à l’Éternel Ô vous Puissants” ; par contre, le Targum le traduit Anges et il est évident que nous faisons référence ici aux Élohim.

 

Les Princes Puissants sont requis de donner à Yahovah leur gloire et leur force. La gloire qui est due à Yahovah est en adoration dans la beauté de la sainteté.

 

Le Psaume est une réponse à la supplication du Psaume 28 et particulièrement de la section du Psaume 28:7-8.

 

Le verset 3 dit alors : “La voix de Yahovah retentit sur les eaux ; la Gloire de Dieu fait gronder le tonnerre”.

 

Ainsi, nous traitons du sujet de la Voix du Seigneur qui est la Gloire de Dieu qui fait gronder le tonnerre. Cet Être est le Yahovah de Psaume 45:6-7 qui était avec Israël dans le Désert et qui est identifié comme étant le Messie dans Hébreux 1:8-9.

 

Dans ce texte, nous voyons que l’expression voix du Seigneur est utilisée sept fois. Cela nous décrit la structure dans laquelle les sept tonnerres ont été sonnés. C’était en réponse directe aux supplications d'aide au Psaume 28 précédant.

 

Il s'applique au retour du Messie pour sauver ceux qui l'attendent avec impatience durant les Derniers Jours.

 

La Voix du Seigneur affectera plusieurs eaux ; autrement dit, plusieurs peuples et nations.

 

Durant le deuxième tonnerre, le Seigneur s’occupera de ces nations, en puissance et en force, de la même manière qu’elles ont traité les élus, tel qu’exposé dans la parabole des brebis et des boucs.

 

Le troisième tonnerre établira la majesté de Yahovah au dessus du monde en subjugation. Le mot est hadar (SHD 1926, prononcé hawdawr), qui est la magnificence.

 

Psaume 29:5 dit la Voix du Seigneur, qui est le quatrième tonnerre, brise les cèdres du Liban. Le Liban et Sirion, ou Hermon, sautent comme les veaux de bœufs sauvages.

 

Autrement dit, Dieu frappe le Moyen-Orient d’un puissant tremblement de terre.

 

La Voix en tant que le cinquième tonnerre divise les flammes de feu. Cette section, comme le verset sept, est en réalité fendre avec des flammes de feu. Cela est l’utilisation de forces naturelles contre la puissance terrestre.

 

La Voix en tant que le sixième tonnerre secoue le désert et le désert de Kadès est spécifiquement mentionné. Ce n'est pas, cependant, limité à Kadesh.

 

La Voix du Seigneur en tant que le septième tonnerre fait en sorte que les animaux tombent en effroi et il détruit ou réduit à néant toutes les forêts suite aux coupes de la colère.

 

À la fin de cette catastrophe, les élus sont sauvés et placés dans Son Temple, comme nous le voyons du verset 9, qui correspond au sentiment du verset 9 du Psaume 28 précédant.

 

Psaume 29:10 dit que le Seigneur est assis sur les eaux et il est roi pour toujours.

 

Ce texte correspond avec les actions en Genèse et se réfère au verset 3 de ce Psaume et Genèse 6:17 ; 7:6,7,10,17 ; 9:11,15,28 ; 10:1,32 ; 11:10.

 

La section au verset 11 dit que le Seigneur donnera la force à son peuple et que le Seigneur bénira son peuple avec la paix.

 

Ce texte contient 11 versets parce que l'action est incomplète et continue jusqu’au Millénaire.

 

Le Psaume 30 continue alors et loue le Seigneur à cause de son intervention et il est complet avec 12 versets.

 

En tout, il y a sept Amen dans les Psaumes, qui ont de la pertinence aussi quant aux Esprits de Dieu. Cela est une étude en elle-même (cf. Ps. 41:13 ; 72:19 ; 89:52). Il y a aussi douze Amen au chapitre 27 de Deutéronome en consentement à l'Alliance. 

 

La chose importante est de noter ici que la structure du texte dans Apocalypse (aussi bien qu'ailleurs dans la Bible) possède sa propre réalité spirituelle et couvre vingt-deux chapitres, traitant de la puissance et l'effet des Sept Esprits de Dieu, agissant de concert avec Christ pour racheter l'Église, les élus de Dieu et d’assumer le contrôle de la planète durant les Derniers Jours. L’Apocalypse est les Saintes Écritures et les Saintes Écritures ne peuvent pas être anéanties.

 

Les Sept Esprits de Dieu nous dotent tous d’autorité en tant que les Églises de Dieu pour s’occuper de la planète durant les Derniers Jours. Ensemble, ils sont la puissance de l'Esprit Saint et ils sont les moyens par lesquels nous devenons elohim.

 

 

q