Les Églises Chrétiennes de Dieu

[270]

 

 

 

Les Messages du chapitre 14 d’Apocalypse [270]

 

(Édition 2.0 19981114-20080514)

 

 

Les messages des quatre anges du chapitre 14 d’Apocalypse sont importants pour nous préparer à l’avènement du Messie. Ils détiennent une grande signification pour le message, la direction et la poussée de l'Église durant les Derniers Jours.

 

 

 

Christian Churches of God

P.O. Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 1998, 2008 Wade Cox)

(Tr. 2006, rév. 2016)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude peut s’obtenir sur les pages du World Wide Web:
http://www.logon.org/
et http://french.ccg.org/

 

 Les Messages du chapitre 14 d’Apocalypse [270]

 

Apocalypse 14 a quatre messages explicites, qui sont reliés à l’avènement du Messie et aux activités de l'Église sous la direction de Dieu par Jésus Christ et les serviteurs spirituels que Dieu lui a donnés.

 

Un cinquième message concerne la colère de Dieu à Son retour.

 

La première section implique les 144,000 qui apparaissent sur la Montagne de Sion.

 

Apocalypse 14:1-7 Je regardai, et voici, l’agneau se tenait sur la montagne de Sion, et avec lui cent quarante-quatre mille personnes, qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leurs fronts. 2 Et j’entendis du ciel une voix, comme un bruit de grosses eaux, comme le bruit d’un grand tonnerre ; et la voix que j’entendis était comme celle de joueurs de harpes jouant de leurs harpes. 3 Et ils chantent un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre êtres vivants et les vieillards. Et personne ne pouvait apprendre le cantique, si ce n’est les cent quarante-quatre mille, qui avaient été rachetés de la terre. 4 Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges ; ils suivent l’agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’agneau ; 5 et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles. 6 Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple. 7 Il disait d’une voix forte : Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue ; et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d’eaux.

 

Ce message est double. Il se réfère aux 144,000 qui ont été extraits et donnés au Messie et qui se tiennent avec lui sur la Montagne de Sion. À première vue, il semble qu'ils sont tous rassemblés avec lui en un même moment et que ce point se réfère au temps de la fin à Jérusalem. La chronologie implique, en réalité, la séquence de temps à partir du commencement de la prophétie d’Ésaïe 61:1-2 en 27 EC (de l’Ère Courante) et jusqu’à la fin du deuxième avènement ou retour du Messie.

 

Ésaïe 61:1-2 L’esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur moi, car l’Éternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux ; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers la délivrance ; 2 pour publier une année de grâce de l’Éternel, et un jour de vengeance de notre Dieu ; pour consoler tous les affligés (LSG)

 

Du texte de la version Louis Segond, nous voyons que cela est appelé l'Année de Grâce du Seigneur, qui est une référence au Jubilé. Cette prophétie a, en fait, été accomplie en 27 EC après la tentation dans le désert, qui a suivi le baptême du Christ.

 

Luc 4:16-21 Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, 17 et on lui remit le livre du prophète Ésaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il était écrit : 18 L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, 19 pour publier une année de grâce du Seigneur. 20 Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s’assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. 21 Alors il commença à leur dire : Aujourd’hui cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, est accomplie.

 

Dans ce texte, il a parlé aussi à partir d'Ésaïe 58:6 lequel était un composite des deux textes. (Tous les textes omettent les mots pour guérir les cœurs brisés trouvés dans la version KJV ; cf. Companion Bible fn. du texte).

 

À partir de ce point, il a aussi, dans l'accomplissement de la prophétie, déclaré le Jubilé. Ce texte concernant l'Année de Grâce du Seigneur est une référence directe au Jubilé (cf. Lév. 25:8-17). Il y a aussi une question de Jugement dans ces textes, qui continue dans les textes d’Apocalypse 16:7 ; 18:10 ; 19:2).

 

Nous avons vu que le système du Jubilé peut être identifié dans les Écritures Saintes, à partir de deux textes de l'Ancien Testament également. Le premier est dans Ézéchiel 1:1 où la trentième année est placée comme la cinquième année de la captivité de Jojakim. Ce texte porte quelque peu à la confusion vu qu’il s’agit d’un mois Adar 2 et par conséquent, l'année peut être facilement confondue.

 

La deuxième référence est trouvée lors de la lecture de la loi avec Esdras et Néhémie. Pour comprendre le texte et la chronologie correctement, l'histoire de la reconstruction du Temple doit être comprise et la lecture placée durant la bonne année. Cette question entière a été examinée dans les études : Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 013) ; La Signification de la Vision d'Ézéchiel (No. 108) ; et La Lecture de la Loi avec Esdras et Néhémie (No. 250).

 

Lorsque ces références de temps sont placées dans le contexte de 27 EC, elles démontrent que c'était en effet le Jubilé et que Christ accomplissait la prophétie d'Ésaïe 61.

 

Cependant, le passage d’Apocalypse 14:7 se réfère à la section d’Ésaïe que Christ n'a pas citée et qui continue jusqu’au temps de la fin. Afin de comprendre les termes et les actions du texte, nous devons examiner ce que Christ a dit et les textes de l'Ancien Testament desquels il a pris ses exemples.

 

Luc 4:22 Et tous lui rendaient témoignage ; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche, et ils disaient : N’est-ce pas le fils de Joseph ? 23 Jésus leur dit : Sans doute vous m’appliquerez ce proverbe : Médecin, guéris-toi toi-même ; et vous me direz : Fais ici, dans ta patrie, tout ce que nous avons appris que tu as fait à Capernaüm. 24 Mais, ajouta-t-il, je vous le dis en vérité, aucun prophète n’est bien reçu dans sa patrie. 25 Je vous le dis en vérité : il y avait plusieurs veuves en Israël du temps d’Élie, lorsque le ciel fut fermé trois ans et six mois et qu’il y eut une grande famine sur toute la terre ; 26 et cependant Élie ne fut envoyé vers aucune d’elles, si ce n’est vers une femme veuve, à Sarepta, dans le pays de Sidon. 27 Il y avait aussi plusieurs lépreux en Israël du temps d’Élisée, le prophète ; et cependant aucun d’eux ne fut purifié, si ce n’est Naaman le Syrien. 28 Ils furent tous remplis de colère dans la synagogue, lorsqu’ils entendirent ces choses. 29 Et s’étant levés, ils le chassèrent de la ville, et le menèrent jusqu’au sommet de la montagne sur laquelle leur ville était bâtie, afin de le précipiter en bas. 30 Mais Jésus, passant au milieu d’eux, s’en alla. (LSG)

 

Ils étaient en colère parce que dans ces deux exemples, cela montrait que le Christ déclarait que le salut venait des Païens. Les deux exemples se réfèrent à l'Église, comme nous le verrons. Le premier exemple se réfère à la femme Sidonienne bénie par Élie. Le deuxième se réfère au lépreux Naaman le Syrien qui a été guéri par Élisée par la foi.

 

2Rois 5:1-27 Naaman, chef de l’armée du roi de Syrie, jouissait de la faveur de son maître et d’une grande considération ; car c’était par lui que l’Éternel avait délivré les Syriens. Mais cet homme fort et vaillant était lépreux. 2 Or les Syriens étaient sortis par troupes, et ils avaient emmené captive une petite fille du pays d’Israël, qui était au service de la femme de Naaman. 3 Et elle dit à sa maîtresse : Oh ! Si mon seigneur était auprès du prophète qui est à Samarie, le prophète le guérirait de sa lèpre ! 4 Naaman alla dire à son maître : La jeune fille du pays d’Israël a parlé de telle et telle manière. 5 Et le roi de Syrie dit : Va, rends-toi à Samarie, et j’enverrai une lettre au roi d’Israël. Il partit, prenant avec lui dix talents d’argent, six mille sicles d’or, et dix vêtements de rechange. 6 Il porta au roi d’Israël la lettre, où il était dit : Maintenant, quand cette lettre te sera parvenue, tu sauras que je t’envoie Naaman, mon serviteur, afin que tu le guérisses de sa lèpre. 7 Après avoir lu la lettre, le roi d’Israël déchira ses vêtements, et dit : Suis-je un dieu, pour faire mourir et pour faire vivre, qu’il s’adresse à moi afin que je guérisse un homme de sa lèpre ? Sachez donc et comprenez qu’il cherche une occasion de dispute avec moi.

 

Il y avait peu de foi en Israël et le roi avait cru que ceci était utilisé par la Syrie comme un prétexte pour la guerre.

 

8 Lorsqu’Élisée, homme de Dieu, apprit que le roi d’Israël avait déchiré ses vêtements, il envoya dire au Roi : Pourquoi as-tu déchiré tes vêtements ? Laisse-le venir à moi, et il saura qu’il y a un prophète en Israël. 9 Naaman vint avec ses chevaux et son char, et il s’arrêta à la porte de la maison d’Élisée. 10 Élisée lui fit dire par un messager : Va, et lave-toi sept fois dans le Jourdain ; ta chair redeviendra saine, et tu seras pur. 11 Naaman fut irrité, et il s’en alla, en disant : Voici, je me disais : Il sortira vers moi, il se présentera lui-même, il invoquera le nom de l’Éternel, son Dieu, il agitera sa main sur la place et guérira le lépreux. 12 Les fleuves de Damas, l’Abana et le Parpar, ne valent-ils pas mieux que toutes les eaux d’Israël ? Ne pourrais-je pas m’y laver et devenir pur ? Et il s’en retournait et partait avec fureur.

 

La plupart des gens considèrent qu'ils sont plus importants que les autres et que les choses simples leur sont inférieures. Naaman s’attendait à un défi spectaculaire parce qu'il voyait sa maladie ainsi. La solution pour la purification de tous les hommes était simple, et se trouvait dans les eaux curatives d'Israël dans le baptême de l'Esprit de Dieu par le Messie.

13 Mais ses serviteurs s’approchèrent pour lui parler, et ils dirent : Mon père, si le prophète t’eût demandé quelque chose de difficile, ne l’aurais-tu pas fait ? Combien plus dois-tu faire ce qu’il t’a dit : Lave-toi, et tu seras pur ! 14 Il descendit alors et se plongea sept fois dans le Jourdain, selon la parole de l’homme de Dieu ; et sa chair redevint comme la chair d’un jeune enfant, et il fut pur. 15 Naaman retourna vers l’homme de Dieu, avec toute sa suite. Lorsqu’il fut arrivé, il se présenta devant lui, et dit : Voici, je reconnais qu’il n’y a point de Dieu sur toute la terre, si ce n’est en Israël. Et maintenant, accepte, je te prie, un présent de la part de ton serviteur.16 Élisée répondit : L’Éternel, dont je suis le serviteur, est vivant ! Je n’accepterai pas. Naaman le pressa d’accepter, mais il refusa. 17 Alors Naaman dit : Puisque tu refuses, permets que l’on donne de la terre à ton serviteur, une charge de deux mulets ; car ton serviteur ne veut plus offrir à d’autres dieux ni holocauste ni sacrifice, il n’en offrira qu’à l’Éternel. 18 Voici toutefois ce que je prie l’Éternel de pardonner à ton serviteur. Quand mon maître entre dans la maison de Rimmon pour s’y prosterner et qu’il s’appuie sur ma main, je me prosterne aussi dans la maison de Rimmon : veuille l’Éternel pardonner à ton serviteur, lorsque je me prosternerai dans la maison de Rimmon ! 19 Élisée lui dit : Va en paix.

 

Plusieurs d’entre nous, en tant qu’esclaves de ce système mondial, sont obligés d’être placés dans des situations où nous ne serions pas de notre propre gré.

 

Lorsque Naaman eut quitté Élisée et qu’il fut à une certaine distance, 20 Guéhazi, serviteur d’Élisée, homme de Dieu, se dit en lui-même : Voici, mon maître a ménagé Naaman, ce Syrien, en n’acceptant pas de sa main ce qu’il avait apporté ; l’Éternel est vivant ! Je vais courir après lui, et j’en obtiendrai quelque chose. 21 Et Guéhazi courut après Naaman. Naaman, le voyant courir après lui, descendit de son char pour aller à sa rencontre, et dit : Tout va-t-il bien ? 22 Il répondit : Tout va bien. Mon maître m’envoie te dire : Voici, il vient d’arriver chez moi deux jeunes gens de la montagne d’Éphraïm, d’entre les fils des prophètes ; donne pour eux, je te prie, un talent d’argent et deux vêtements de rechange. 23 Naaman dit : Consens à prendre deux talents. Il le pressa, et il serra deux talents d’argent dans deux sacs, donna deux habits de rechange, et les fit porter devant Guéhazi par deux de ses serviteurs. 24 Arrivé à la colline, Guéhazi les prit de leurs mains et les déposa dans la maison, et il renvoya ces gens qui partirent. 25 Puis il alla se présenter à son maître. Élisée lui dit : D’où viens-tu, Guéhazi ? Il répondit : Ton serviteur n’est allé ni d’un côté ni d’un autre. 26 Mais Élisée lui dit : Mon esprit n’était pas absent, lorsque cet homme a quitté son char pour venir à ta rencontre. Est-ce le temps de prendre de l’argent et de prendre des vêtements, puis des oliviers, des vignes, des brebis, des boeufs, des serviteurs et des servantes ? 27 La lèpre de Naaman s’attachera à toi et à ta postérité pour toujours. Et Guéhazi sortit de la présence d’Élisée avec une lèpre comme la neige. (LSG)

 

Gehazi a été puni parce qu'il a essayé de profiter de ce qui a été donné comme une perle sans prix. Il a reçu la maladie de la personne qui a été guérie. Simon Magus a aussi essayé de profiter de la puissance de l'Esprit Saint, comme c’était donné à l'Église et il a été retranché. Le nouveau sacerdoce remplace l’ancien.

 

L'histoire de Naaman se réfère au Salut des Païens sous l'Église. Le baptême des sept fois se rapporte à la puissance du baptême accordé sous les sept églises et les sept esprits de Dieu. Le fait que Naaman a apporté une quantité de la terre chez lui, afin qu'il ait une portion d'Israël et de la Montagne Sainte sur laquelle prier, visait le concept de la dispersion et de Sion qui deviendrait le droit des Païens dans la dispersion, par la foi, en tant que le Temple de Dieu. Afin de comprendre correctement ce texte et par conséquent, le texte d’Apocalypse 14:1 et suivants, nous devons aller voir dans Hébreux 12:1-29.

 

Hébreux 12:1-29 Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, 2 ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu. 3 Considérez, en effet, celui qui a supporté contre sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l’âme découragée. 4 Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang, en luttant contre le péché. 5 Et vous avez oublié l’exhortation qui vous est adressée comme à des fils : Mon fils, ne méprise pas le châtiment du Seigneur, et ne perds pas courage lorsqu’il te reprend ; 6 car le Seigneur châtie celui qu’il aime, et il frappe de la verge tous ceux qu’il reconnaît pour ses fils. 7 Supportez le châtiment : c’est comme des fils que Dieu vous traite ; car quel est le fils qu’un père ne châtie pas ? 8 Mais si vous êtes exempts du châtiment auquel tous ont part, vous êtes donc des enfants illégitimes, et non des fils. 9 D’ailleurs, puisque nos pères selon la chair nous ont châtiés, et que nous les avons respectés, ne devons-nous pas à bien plus forte raison nous soumettre au Père des esprits, pour avoir la vie ? 10 Nos pères nous châtiaient pour peu de jours, comme ils le trouvaient bon ; mais Dieu nous châtie pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté. 11 Il est vrai que tout châtiment semble d’abord un sujet de tristesse, et non de joie ; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice. 12 Fortifiez donc vos mains languissantes et vos genoux affaiblis ; 13 et suivez avec vos pieds des voies droites, afin que ce qui est boiteux ne dévie pas, mais plutôt se raffermisse. 14 Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur. 15 Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu ; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés ; 16 à ce qu’il n’y ait ni impudique, ni profane comme Ésaü, qui pour un mets vendit son droit d’aînesse. 17 Vous savez que, plus tard, voulant obtenir la bénédiction, il fut rejeté, quoiqu’il la sollicitât avec larmes ; car son repentir ne put avoir aucun effet. 18 Vous ne vous êtes pas approchés d’une montagne qu’on pouvait toucher et qui était embrasée par le feu, ni de la nuée, ni des ténèbres, ni de la tempête, 19 ni du retentissement de la trompette, ni du bruit des paroles, tel que ceux qui l’entendirent demandèrent qu’il ne leur en fût adressé aucune de plus, 20 car ils ne supportaient pas cette déclaration : Si même une bête touche la montagne, elle sera lapidée. 21 Et ce spectacle était si terrible que Moïse dit : Je suis épouvanté et tout tremblant ! 22 Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le choeur des anges, 23 de l’assemblée des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, 24 de Jésus qui est le médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l’aspersion qui parle mieux que celui d’Abel. 25 Gardez-vous de refuser d’entendre celui qui parle ; car si ceux-là n’ont pas échappé qui refusèrent d’entendre celui qui publiait les oracles sur la terre, combien moins échapperons-nous, si nous nous détournons de celui qui parle du haut des cieux, 26 lui, dont la voix alors ébranla la terre, et qui maintenant a fait cette promesse : Une fois encore j’ébranlerai non seulement la terre, mais aussi le ciel. 27 Ces mots : Une fois encore, indiquent le changement des choses ébranlées, comme étant faites pour un temps, afin que les choses inébranlables subsistent. 28 C’est pourquoi, recevant un royaume inébranlable, montrons notre reconnaissance en rendant à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec piété et avec crainte, 29 car notre Dieu est aussi un feu dévorant. (LSG)

 

À partir du verset 22, nous voyons qu’à partir de la conversion et de l'Église du premier siècle, les Païens ont été amenés à la Montagne et à la Cité de Dieu. Par conséquent, ils ont été placés dans la Cité et sur la Montagne Sainte à partir du moment de leur conversion. La Montagne est un édifice spirituel sur lequel se tiennent les élus, au cours des deux mille ans de leur appel à sortir du monde. Les 144,000 sont composés d’un noyau de leadership. Les 144,000 sont composés d'un conseil de 72 (cf. le Hebdomekonta[duo] du texte dans Luc 10:1,17). Cela était les soixante-dix plus deux du Conseil. Le Sanhedrin en Israël a été remplacé par le Sanhedrin de l'Église à partir de leur ordination par le Christ et en puissance de l'Esprit depuis la Pentecôte. Ils avaient le pouvoir sur les démons à partir de leur ordination. Depuis la Pentecôte, les Fils de Sceva, en tant que fils du Souverain Sacrificateur, n'avaient aucun pouvoir du tout en relation avec l’Armée déchue (Actes 19:14 ff.).

 

Ces 72 représentent les principaux sacrifices de l'année prophétique en tant que les sacrifices des 52 Sabbats, des Nouvelles Lunes et des Fêtes, plus la Gerbe Agitée.

 

La Grande Multitude d’Apocalypse 7:9 ff. est représentée par les sacrifices quotidiens, mais personne ne peut les compter.

 

Les messages du chapitre 14 d’Apocalypse sont la responsabilité des 144,000. Les messages donnés aux 144,000, couvrent la période des sept ères des sept églises mentionnées dans les chapitres 2 et 3 d'Apocalypse. Les deux mille ans couvrent les quarante Jubilés de 27 EC à 2027 EC.

 

Le Message du Premier Ange est l'Évangile éternel et il est dispensé au cours de la période jusqu'au temps de la fin. À la fin, l'achèvement du Message d'Ésaïe 61:1-2 est accompli (cf. Apoc. 14:1-7).

 

Le Messie a déclaré la prophétie et s’est arrêté à Ésaïe 61:2, à mi-chemin du texte, parce que la fin de la prophétie s’accomplit à la fin de l'âge.

 

Ésaïe 61:2-7 Pour publier une année de grâce de l’Éternel, et un jour de vengeance de notre Dieu ; pour consoler tous les affligés ; 3 pour accorder aux affligés de Sion, pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu, afin qu’on les appelle des térébinthes de la justice, une plantation de l’Éternel, pour servir à sa gloire. 4 Ils rebâtiront sur d’anciennes ruines, ils relèveront d’antiques décombres, ils renouvelleront des villes ravagées, dévastées depuis longtemps. 5 Des étrangers seront là et feront paître vos troupeaux, des fils de l’étranger seront vos laboureurs et vos vignerons. 6 Mais vous, on vous appellera sacrificateurs de l’Éternel, on vous nommera serviteurs de notre Dieu ; vous mangerez les richesses des nations, et vous vous glorifierez de leur gloire. 7 Au lieu de votre opprobre, vous aurez une portion double ; au lieu de l’ignominie, ils seront joyeux de leur part ; ils posséderont ainsi le double dans leur pays, et leur joie sera éternelle. (LSG)

 

Pour comprendre cette séquence, nous devons poursuivre jusqu’au Message du Deuxième Ange.

 

Partie II

 

Le Message du Deuxième Ange

Le Message du Deuxième Ange suit le Message du Premier Ange. Il résulte de l'exécution correcte du Message du Premier Ange que le Message du Deuxième Ange peut être donné avec un succès assuré. Au moment du scellement final des 144,000, on peut alors faire du mal à la Terre.

 

L’histoire complète de la façon dont cela doit arriver est détaillée dans d'autres textes d’Apocalypse et ailleurs.

 

Le système babylonien entier s’écroulera durant les Derniers Jours avant la fin.

 

Apocalypse 14:8 Et un autre, un second ange suivit, en disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, qui a abreuvé toutes les nations du vin de la fureur de son impudicité ! (LSG)

 

Ceci est la grande Prostituée qui est assise sur les nations et qui est mentionnée dans Apocalypse 17. Elle est détruite par l'union des dix rois qui reçoivent le pouvoir pour une heure avec la Bête, durant les Derniers Jours (Apoc. 17:12-18).

 

Cette heure prophétique est une très courte période de temps. Cela pourrait littéralement être la vingt-quatrième partie de l’année-jour prophétique ; c'est-à-dire deux semaines. Ou cela pourrait être une période de moins d’une année. Cependant, c’est une courte période de temps lorsque toutes ces prophéties et ces pouvoirs arrivent ensemble. Le pouvoir destructif de ces systèmes est inouï. Compte tenu des ravages causés durant la Seconde Guerre Mondiale en six ans, qu’adviendra-t-il durant une guerre nucléaire en un an ?

 

Pour comprendre ce qui se passe, nous devons aller à l'histoire de Gédéon. Gédéon a résisté au système de Baal et il était un iconoclaste, tel que le système deviendra dans les Derniers Jours.

 

Juge 6:32-40 Et en ce jour l’on donna à Gédéon le nom de Jerubbaal, en disant : Que Baal plaide contre lui, puisqu’il a renversé son autel. 33 Tout Madian, Amalek et les fils de l’Orient, se rassemblèrent ; ils passèrent le Jourdain, et campèrent dans la vallée de Jizréel. 34 Gédéon fut revêtu de l’esprit de l’Éternel ; il sonna de la trompette, et Abiézer fut convoqué pour marcher à sa suite. 35 Il envoya des messagers dans tout Manassé, qui fut aussi convoqué pour marcher à sa suite. Il envoya des messagers dans Aser, dans Zabulon et dans Nephthali, qui montèrent à leur rencontre. 36 Gédéon dit à Dieu : Si tu veux délivrer Israël par ma main, comme tu l’as dit, 37 voici, je vais mettre une toison de laine dans l’aire ; si la toison seule se couvre de rosée et que tout le terrain reste sec, je connaîtrai que tu délivreras Israël par ma main, comme tu l’as dit. 38 Et il arriva ainsi. Le jour suivant, il se leva de bon matin, pressa la toison, et en fit sortir la rosée, qui donna de l’eau plein une coupe. 39 Gédéon dit à Dieu : Que ta colère ne s’enflamme point contre moi, et je ne parlerai plus que cette fois : Je voudrais seulement faire encore une épreuve avec la toison : que la toison seule reste sèche, et que tout le terrain se couvre de rosée. 40 Et Dieu fit ainsi cette nuit-là. La toison seule resta sèche, et tout le terrain se couvrit de rosée. (LSG)

 

Gédéon, ou Jerubbaal, a détruit l'autel de Baal et il a reçu le commandement pour évaluer ou prouver la volonté du Seigneur.

 

Avec l'Armée, il a aussi réuni ceux d'Aser et de Zébulon et de Nephtali. Ceci est aussi relié aux Derniers Jours et aux rôles de ces tribus dans ce processus. De ces tribus ont été choisis ceux qui pourraient être utilisés par Dieu.

 

Juge 7:1-25 Jerubbaal, qui est Gédéon, et tout le peuple qui était avec lui, se levèrent de bon matin, et campèrent près de la source de Harod. Le camp de Madian était au nord de Gédéon, vers la colline de Moré, dans la vallée. 2 L’Éternel dit à Gédéon : Le peuple que tu as avec toi est trop nombreux pour que je livre Madian entre ses mains ; il pourrait en tirer gloire contre moi, et dire : C’est ma main qui m’a délivré. 3 Publie donc ceci aux oreilles du peuple : Que celui qui est craintif et qui a peur s’en retourne et s’éloigne de la montagne de Galaad. Vingt-deux mille hommes parmi le peuple s’en retournèrent, et il en resta dix mille. 4 L’Éternel dit à Gédéon : Le peuple est encore trop nombreux. Fais-les descendre vers l’eau, et là je t’en ferai le triage ; celui dont je te dirai : Que celui-ci aille avec toi, ira avec toi ; et celui dont je te dirai : Que celui-ci n’aille pas avec toi, n’ira pas avec toi. 5 Gédéon fit descendre le peuple vers l’eau, et l’Éternel dit à Gédéon : Tous ceux qui laperont l’eau avec la langue comme lape le chien, tu les sépareras de tous ceux qui se mettront à genoux pour boire. 6 Ceux qui lapèrent l’eau en la portant à la bouche avec leur main furent au nombre de trois cents hommes, et tout le reste du peuple se mit à genoux pour boire. 7 Et l’Éternel dit à Gédéon : C’est par les trois cents hommes qui ont lapé, que je vous sauverai et que je livrerai Madian entre tes mains. Que tout le reste du peuple s’en aille chacun chez soi. 8 On prit les vivres du peuple et ses trompettes. Puis Gédéon renvoya tous les hommes d’Israël chacun dans sa tente, et il retint les trois cents hommes. Le camp de Madian était au-dessous de lui dans la vallée.

 

À partir de cette sélection, la réduction de la multitude a été faite. Cela a été fait afin que la victoire ne soit pas par la force ni la puissance mais par mon esprit a dit l’Éternel des Armées (Zach. 4:6).

 

Le test était de voir le discernement dans l'Esprit Saint. Les eaux symbolisaient la puissance de l'Esprit Saint provenant de Dieu, par Jésus Christ. La façon qu’ils en ont pris a démontré un discernement, ce qui indiquait la connaissance du Seul Vrai Dieu et de Jésus Christ, celui qu'Il a envoyé (Jean 17:3).

 

Les trois compagnies ont été formées à partir d’un groupe, qui avait été sélectionné parmi un groupe qui avait déjà été réduit, de sorte que ce n’est pas tout Israël qui a été appelé. Ceux qui se sont présentés pour le devoir ont été appelés. Trente-deux mille se sont présentés pour le devoir et conformément à la Loi en Deutéronome 20, ceux qui avaient peur sont allés à la maison. Dix mille ont demeuré. Alors ceux-ci ont subi le test du boire. Seulement 300 sont demeurés.

 

Les rapports de force en question ici étaient de 4 à 1. Elles ont été augmentées contre eux de 13 à 1 et ensuite de 450 à 1.

 

Les rapports finaux sont le nombre exact des prêtres de Baal à la table de Jezebel, sous leur système, où Élie a dû leur faire face seul. (1 Rois 18:19). Élie a aussi fait face aux quatre cents prophètes des bosquets. Les rapports de force ont cependant, une signification, parce que c'est la grande Prostituée qui est renversée durant les Derniers Jours.

 

Cet esprit d'Élie imprègne le système entier de l'Église, dans son combat contre le faux système religieux, au cours des deux mille ans. C’est seulement durant les Derniers Jours qu’il réussit et alors non pas entièrement de lui-même.

 

9 L’Éternel dit à Gédéon pendant la nuit : Lève-toi, descends au camp, car je l’ai livré entre tes mains. 10 Si tu crains de descendre, descends-y avec Pura, ton serviteur. 11 Tu écouteras ce qu’ils diront, et après cela tes mains seront fortifiées : descends donc au camp. Il descendit avec Pura, son serviteur, jusqu’aux avant-postes du camp. 12 Madian, Amalek, et tous les fils de l’Orient, étaient répandus dans la vallée comme une multitude de sauterelles, et leurs chameaux étaient innombrables comme le sable qui est sur le bord de la mer. 13 Gédéon arriva ; et voici, un homme racontait à son camarade un songe. Il disait : J’ai eu un songe ; et voici, un gâteau de pain d’orge roulait dans le camp de Madian ; il est venu heurter jusqu’à la tente, et elle est tombée ; il l’a retournée sens dessus dessous, et elle a été renversée. 14 Son camarade répondit, et dit : Ce n’est pas autre chose que l’épée de Gédéon, fils de Joas, homme d’Israël ; Dieu a livré entre ses mains Madian et tout le camp.

 

Cette prophétie a été donnée par Dieu dans la main de l'ennemi et ils sont devenus totalement consternés par elle. Gédéon l'a entendue, afin qu'il soit encouragé, tandis que l'ennemi était découragé.

 

15 Lorsque Gédéon eut entendu le récit du songe et son explication, il se prosterna, revint au camp d’Israël, et dit : Levez-vous, car l’Éternel a livré entre vos mains le camp de Madian. 16 Il divisa en trois corps les trois cents hommes, et il leur remit à tous des trompettes et des cruches vides, avec des flambeaux dans les cruches. 17 Il leur dit : Vous me regarderez et vous ferez comme moi. Dès que j’aborderai le camp, vous ferez ce que je ferai ; 18 et quand je sonnerai de la trompette, moi et tous ceux qui seront avec moi, vous sonnerez aussi de la trompette tout autour du camp, et vous direz : Pour l’Éternel et pour Gédéon ! 19 Gédéon et les cent hommes qui étaient avec lui arrivèrent aux abords du camp au commencement de la veille du milieu, comme on venait de placer les gardes. Ils sonnèrent de la trompette, et brisèrent les cruches qu’ils avaient à la main. 20 Les trois corps sonnèrent de la trompette, et brisèrent les cruches ; ils saisirent de la main gauche les flambeaux et de la main droite les trompettes pour sonner, et ils s’écrièrent : Épée pour l’Éternel et pour Gédéon ! 21 Ils restèrent chacun à sa place autour du camp, et tout le camp se mit à courir, à pousser des cris, et à prendre la fuite. 22 Les trois cents hommes sonnèrent encore de la trompette ; et, dans tout le camp, l’Éternel leur fit tourner l’épée les uns contre les autres. Le camp s’enfuit jusqu’à Beth-Schitta vers Tseréra, jusqu’au bord d’Abel-Mehola près de Tabbath. 23 Les hommes d’Israël se rassemblèrent, ceux de Nephthali, d’Aser et de tout Manassé, et ils poursuivirent Madian.

 

Avec trois cents hommes placés stratégiquement en trois compagnies, il a réussi l’effet de surprise. Sous le couvert de la nuit, Dieu a précipité la crainte dans leurs cœurs et les a fait s’entretuer les uns les autres.

 

Ensuite, Éphraïm a été appelé en tant que groupe pour s’occuper d’eux et ils ont été offensés d’avoir été laissés en dehors de l’action. Cependant, une autre prophétie indique que Dan/Éphraïm jouent aussi un rôle dans cette activité de l'avertissement des derniers jours (Jér. 4:15) (cf. l’étude L'Avertissement des Derniers Jours (No 44)).

 

24 Gédéon envoya des messagers dans toute la montagne d’Éphraïm, pour dire : Descendez à la rencontre de Madian, et coupez-leur le passage des eaux jusqu’à Beth-Bara et celui du Jourdain. Tous les hommes d’Éphraïm se rassemblèrent et ils s’emparèrent du passage des eaux jusqu’à Beth-Bara et de celui du Jourdain. 25 Ils saisirent deux chefs de Madian, Oreb et Zeeb ; ils tuèrent Oreb au rocher d’Oreb, et ils tuèrent Zeeb au pressoir de Zeeb. Ils poursuivirent Madian, et ils apportèrent les têtes d’Oreb et de Zeeb à Gédéon de l’autre côté du Jourdain. (LSG)

 

Donc, le système de Baal durant les derniers jours est renversé. Mais qui sont les prêtres de Baal durant les derniers jours ? Il est facile de les identifier à partir du texte biblique.

 

Ils sont les prêtres en soutanes noires. Cela a été leur habit d'identification pendant des millénaires.

 

Sophonie 1:4 J’étendrai ma main sur Juda, et sur tous les habitants de Jérusalem ; j’exterminerai de ce lieu les restes de Baal, le nom de ses ministres et les prêtres avec eux, (LSG)

 

C’est plus facile de voir dans la version DRB.

 

Sophonie 1:4 Et j’étendrai ma main sur Juda et sur tous les habitants de Jérusalem ; et je retrancherai de ce lieu le reste de Baal et le nom des Camarim avec les sacrificateurs ; (DRB)

 

Qui ou qu’est ce qu’un Camarim ? Le mot est laissé non traduit dans la version KJV et traduit par des prêtres idolâtres dans la version RSV, parce qu’il signifie littéralement les hommes à soutanes noires et les traducteurs de la KJV faisaient tous partie du système de prêtres à soutanes noires ; en conséquence, ils l'ont délibérément laissé non traduit. Bullinger a laissé une remarque à cet effet dans les notes de The Companion Bible. Les textes dans Osée 10:3 ff. sont également laissés sans traduction, de même que le texte dans 2Rois 23:5.

 

Osée 10:3-5 Et bientôt ils diront : Nous n’avons point de roi, car nous n’avons pas craint l’Éternel ; et le roi, que pourrait-il faire pour nous ? 4 Ils prononcent des paroles vaines, des serments faux, Lorsqu’ils concluent une alliance : Aussi le châtiment germera, comme une plante vénéneuse dans les sillons des champs. 5 Les habitants de Samarie seront consternés au sujet des veaux de Beth-Aven ; le peuple mènera deuil sur l’idole, et ses prêtres trembleront pour elle, pour sa gloire, qui va disparaître du milieu d’eux. (LSG)

 

Le terme prêtres au verset 5 est actuellement Kemarim ou Camarim, signifiant les hommes à soutanes noires. Le terme a toujours été compris comme désignant les prêtres de Baal, car ce sont seulement eux qui portaient des soutanes noires.

 

2Rois 23:5 Il chassa les prêtres des idoles, établis par les rois de Juda pour brûler des parfums sur les hauts lieux dans les villes de Juda et aux environs de Jérusalem, et ceux qui offraient des parfums à Baal, au soleil, à la lune, au zodiaque et à toute l’armée des cieux. (LSG)

 

Les prêtres idolâtres ici sont les mêmes Camarim que partout ailleurs. Ils ont été traduits par prêtres idolâtres pour dissimuler la vérité de la question. Les prêtres du Seul Vrai Dieu Éloah n'ont jamais porté de soutanes noires. Ils portaient toujours du blanc.

 

Les hommes en soutanes noires ont continuellement essayé de contrôler Jérusalem depuis que David y est entré en 1005 AEC (Avant l’Ère Courante) et ils essayent encore.

 

Durant les Derniers Jours, les prêtres à soutanes noires de la Prostituée seront détruits et retranchés de la surface de la Terre avant que le système du Messie ne prenne effet et ce sera accompli par le système de la Bête qu'elle a essayé de contrôler.

 

C'est la tâche de l'Église de livrer le Message du Premier Ange et d’exposer ce système durant les Derniers Jours dans le Message du Deuxième Ange (cf. Apoc. chapitres 17 et 18). 

Le Message du Troisième Ange

9 Et un autre, un troisième ange les suivit, en disant d’une voix forte : Si quelqu’un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, 10 il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’agneau. 11 Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles ; et ils n’ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom. 12 C’est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus. 13 Et j’entendis du ciel une voix qui disait : Écris : Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs oeuvres les suivent.

 

L'injonction ici dans ce passage, est que la Bête établira un système qui fait une claire distinction entre Dieu et Son système et le système satanique de la Bête. La majeure partie du monde semble accepter ce système.

 

L'endurance des saints est nécessaire, et la marque qui distingue les saints ce sont les commandements de Dieu et la foi de Jésus. La foi du Christ consistait en ce qu'il n’a pas aimé sa vie jusqu’à la mort. Alors aussi les élus seront persécutés pour cette dernière fois. Cette dernière position de l’empire de la Bête sera un événement mondial dévastateur.

 

14 Je regardai, et voici, il y avait une nuée blanche, et sur la nuée était assis quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, ayant sur sa tête une couronne d’or, et dans sa main une faucille tranchante. 15 Et un autre ange sortit du temple, criant d’une voix forte à celui qui était assis sur la nuée : Lance ta faucille, et moissonne ; car l’heure de moissonner est venue, car la moisson de la terre est mûre. 16 Et celui qui était assis sur la nuée jeta sa faucille sur la terre. Et la terre fut moissonnée. 17 Et un autre ange sortit du temple qui est dans le ciel, ayant, lui aussi, une faucille tranchante. 18 Et un autre ange, qui avait autorité sur le feu, sortit de l’autel, et s’adressa d’une voix forte à celui qui avait la faucille tranchante, disant : Lance ta faucille tranchante, et vendange les grappes de la vigne de la terre ; car les raisins de la terre sont mûrs. 19 Et l’ange jeta sa faucille sur la terre. Et il vendangea la vigne de la terre, et jeta la vendange dans la grande cuve de la colère de Dieu. (LSG)

 

Ces deux actions montrent le moissonnage du Fils de l'Homme, ce qui est la dernière récolte et ensuite la moisson du pressoir à vin de la colère de Dieu.

 

Elles sont deux actions distinctes correspondant à deux messages et deux êtres distincts. Elles sont sous la direction de Dieu, ce qui indique deux événements spécifiques reliés dans le temps apportés par deux messagers à des temps séparés.

 

Donc, le système durant les Derniers Jours est dévoilé, par une séquence quadruple, ce qui complète les Mystères de Dieu.

 

Le Message du Premier Ange est l'Évangile éternel et comme tel, il ne change pas et il a la même structure depuis Christ et les Apôtres. En conséquence, il ne peut pas être le système dominant actuel, parce que le système entier est basé sur le syncrétisme ou des doctrines innovatrices des Conciles de l'Église.

 

Le Message du Deuxième Ange entraîne la chute du système babylonien. Ce message se développe sur l’œuvre finale de l'Évangile éternel dans le Message du Premier Ange.

 

Le Message du Troisième Ange donne l'avertissement du système de la Bête et au système qui détruit la Prostituée.

 

Les Messages des Quatrième et Cinquième Anges

Le Message du Quatrième Ange comprend deux parties, la première étant la récolte du (un qui ressemblait au) Fils de l'homme.

 

La deuxième partie ou le Message du Cinquième Ange est le pressoir à vin de la colère de Dieu.

 

Avec ces cinq séquences, le Millénaire sera instauré pour le règne de 1000 ans du Christ.

 

Voir aussi les études :

La Troisième Guerre Mondiale : Partie I L’Empire de la Bête (No. 299A)

La Troisième Guerre Mondiale Partie II : La Prostituée et la Bête (No. 299B)

2012 et l’Antéchrist (No. 299D)

Le Jubilé d’Or et le Millenium (No. 300)

 

 

 

q