Les Églises Chrétiennes de Dieu

[022]

 

 

 

La Force de Gédéon et les Derniers Jours [022]

 

(Édition 2.1 19940507-19991218)

 

Cette étude examine l’histoire de Gédéon du point de vue prophétique. La signification de l'histoire révèle des implications intéressantes pour le Christianisme contemporain.

   

   

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

(Copyright © 1994, 1996, 1999 Wade Cox)

(Tr. 2003, rév. 2015)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

    

La Force de Gédéon et les Derniers Jours [022]

 

 

L'histoire de Gédéon symbolise beaucoup plus que la restauration d'Israël à l'époque de Jerubbaal et des Juges, il y a plus de trois mille ans. Elle représente la restauration du système et la lutte puissante contre Baal ou le système de culte du Mystère des derniers jours.

 

La Restauration des Derniers Jours

 

Comment s’effectuera cette restauration ? Michée 5:3-5 nous dit à propos du Messie :

 

Michée 5:1-5 2 Et toi, Bethléhem Éphrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël, et dont l'origine remonte aux temps anciens, aux jours de l'éternité. 3 C'est pourquoi il les livrera jusqu'au temps où enfantera celle qui doit enfanter, et le reste de ses frères reviendra auprès des enfants d'Israël. 4 Il se présentera, et il gouvernera avec la force de l'Éternel, avec la majesté du nom de l'Éternel, son Dieu : Et ils auront une demeure assurée, car il sera glorifié jusqu'aux extrémités de la terre. 5 C'est lui qui ramènera la paix. Lorsque l'Assyrien viendra dans notre pays, et qu'il pénétrera dans nos palais, nous ferons lever contre lui sept pasteurs et huit princes du peuple. (LSG)

 

Les concepts sont ceux-ci : 

  • Le Messie doit céder les élus au système mondial jusqu'à ce que l'Église (celle qui travaille ; voir aussi Apoc. 12:13-17) soit complète. Le dragon fait la guerre avec le reste de la descendance de la femme. Cela correspond au cinquième sceau. Cela a rapport également à la Grande Tribulation qui suivra pour la multitude, qui rendront ainsi leurs robes blanches dans le sang de l'Agneau.

  • Quand le nombre de l'Église sera complet, c'est à dire, quand le nombre total de ceux choisis ou prédestinés depuis la fondation du monde (Éph. 1:4) et inscrits dans le livre de vie de l'Agneau à la fondation du monde (Apoc. 17:8) sera placé dans le corps de Christ, la fin viendra.

  • Les temps de la fin comporteront une invasion par les forces du Nord. Ce seront les dernières guerres du Roi du Nord, que l’on trouve dans Daniel 11.

La prophétie semble indiquer que les guerres de la fin entraîneront la venue de sept pasteurs et de huit princes pour défaire les Rois du Nord et établir la chose préalable pour le Millenium. L'explication de ces guerres, de leur chronologie et de leur durée fait le sujet d'autres études.

 

Michée déclare, dans Michée 5:7-15, que le reste des descendants de Jacob sera parmi plusieurs peuples. Ils seront parmi les Païens comme un jeune lion parmi un troupeau de brebis. À ce moment-là, ils seront invincibles. Cela est identifié comme les derniers jours, d’après Michée 4:1.

 

Ce qui nous concerne, c'est la manière dont cette séquence d'activité aura lieu. Comment les élus seront-ils préparés à affronter les situations auxquelles ils feront face à l'avenir ?

 

Les conditions exigées pour l’appel des élus étant  déjà établies, il en résulte la cessation de l’ère des Églises. Dans Apocalypse 2:18 jusqu’à 3:22, on peut lire qu’il subsiste encore quatre Églises lorsque le Messie revient. L'Église de Pergame ne semble pas fonctionner; elle a été détruite par la guerre ou emmenée au repentir, tel que dit dans Apocalypse 2:16. Certains éléments de cette église sont encore vivants, mais la structure principale a été détruite pendant ce siècle, avant les étapes finales précédant le retour du Messie.

 

Les ères qui subsistent sont : La Thyathirienne, maintenant concentrée en Europe de l’Est ; les ères de Sardes et de Laodicée ne peuvent être que les églises trouvées en très grand nombre dans cette partie du globe où on parle l’anglais, soit les Amériques et le Pacifique. Il est dit que les Églises de Laodicée et de Sardes seront rejetées, en tant que structures, et elles n’entreront pas dans le royaume de Dieu. L’Église des Philadelphiens, quoique peu nombreuse et peu puissante, est cependant pure et aimée de Christ. Elle est l’Église de l’amour fraternel.

 

Les termes utilisés sont descriptifs et, en fait, il y a des éléments de chaque ère dans chaque Église. Les Philadelphiens sont dans toutes les ères et des piliers dans celles-ci mais, dans les derniers jours, avant la venue du Messie, ils semblent être formés d’éléments provenant des quatre autres Églises.

 

Au temps de la fin, toutes les ères s’endorment. Cela est établi de la parabole des vierges sages et folles. Matthieu 25:5-6 déclare que tandis que le fiancé a tardé, elles ont toutes sommeillé et se sont endormies. À minuit (au milieu de la nuit), quelqu'un s'est écrié : Le fiancé arrive; allez le rencontrer. Toutes les vierges se sont levées et sont allées à sa rencontre, mais les vierges folles n'avaient pas assez d'huile dans leurs lampes, qui se sont éteintes (Matt. 25:8). Ces vierges, bien que fiancées, n'épousent pas Christ à la première résurrection. Étant donné que Dieu ne brise pas Sa parole et parce que les fiançailles sont un quasi-mariage (et l'étaient certainement à cette époque-là et à cet endroit-là), elles sont consignées à un deuxième mariage, dans la deuxième résurrection.

 

De plus, avant que le Messie revienne, les nations sont prévenues de ce qui doit avoir lieu. On retrouve le cri d'avertissement dans Jérémie 4:15 (voir l'étude L'Avertissement des Derniers Jours [044]). Avant de traiter de cela, nous devons d'abord examiner les conditions préalables qui doivent être rencontrées.

 

La chronologie implique, premièrement, la chute des Églises (voir l'étude Le Mesurage du Temple [137]) et, deuxièmement, la chute de la nation.

 

L'exemple principal de ce qui doit arriver est trouvé dans l'histoire de Gédéon.

 

La Force de Gédéon

 

Gédéon fut élevé à la fonction de juge en Israël. On trouve l'histoire dans Juges 6:1 à 8:35. Israël étant devenu idolâtre, l'Éternel les livra entre les mains de Madian pendant sept ans et ils n’avaient d’autre recours pour se défendre que de se terrer dans les cavernes des montagnes (Juges 6:1-6).

 

Juges 6:1-6 1 Les enfants d'Israël firent ce qui déplaît à l'Éternel ; et l'Éternel les livra entre les mains de Madian, pendant sept ans. 2 La main de Madian fut puissante contre Israël. Pour échapper à Madian, les enfants d'Israël se retiraient dans les ravins des montagnes, dans les cavernes et sur les rochers fortifiés. 3 Quand Israël avait semé, Madian montait avec Amalek et les fils de l'Orient, et ils marchaient contre lui. 4 Ils campaient en face de lui, détruisaient les productions du pays jusque vers Gaza, et ne laissaient en Israël ni vivres, ni brebis, ni bœufs, ni ânes. 5 Car ils montaient avec leurs troupeaux et leurs tentes, ils arrivaient comme une multitude de sauterelles, ils étaient innombrables, eux et leurs chameaux, et ils venaient dans le pays pour le ravager. 6 Israël fut très malheureux à cause de Madian, et les enfants d'Israël crièrent à l'Éternel. (LSG)

 

Ce texte peut nous rappeler la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945). Cette guerre suivait un désastre presque identique en 1914-1918, soit la Première Guerre Mondiale. Suite à ces deux conflits, la main d’œuvre d’Israël fut sérieusement amoindrie.

 

Dieu a suscité Gédéon par l'intermédiaire de l'Ange d'Élohim ou l'Ange de Yahovah (Juges 6:20-22), c'est à dire le Messie, à la Pâque. La restauration a ainsi commencé une année sacrée.

 

Avec dix hommes de son père, du clan de Manassé, il a enlevé l'autel de Baal, que son propre père avait construit avec le pieu sacré (un phallus, pas un bosquet selon la KJV) (Juges 6:25 et remarque à la Companion Bible). Encore aujourd'hui, on retrouve le phallus à profusion en Lithuanie en tant qu’élément du système de la croix.

 

Après cela, tous les fils d'Amalek, de Madian et de l'Orient se sont rassemblés contre Israël. Gédéon a sonné de la trompette et réuni tout Manassé; puis, il a envoyé des messagers à Aser, Zabulon et Nephthali et ils sont montés à sa rencontre (Juges 6:35).

 

En priant, il a évalué Dieu au moyen de la toison pour savoir si, en effet, Dieu était avec lui pour délivrer Israël (Juges 6:36-40).

 

Juges 6:36-40 36 Gédéon dit à Dieu : Si tu veux délivrer Israël par ma main, comme tu l'as dit, 37 voici, je vais mettre une toison de laine dans l'aire ; si la toison seule se couvre de rosée et que tout le terrain reste sec, je connaîtrai que tu délivreras Israël par ma main, comme tu l'as dit. 38 Et il arriva ainsi. Le jour suivant, il se leva de bon matin, pressa la toison, et en fit sortir la rosée, qui donna de l'eau plein une coupe. 39 Gédéon dit à Dieu : Que ta colère ne s'enflamme point contre moi, et je ne parlerai plus que cette fois : Je voudrais seulement faire encore une épreuve avec la toison : que la toison seule reste sèche, et que tout le terrain se couvre de rosée. 40 Et Dieu fit ainsi cette nuit-là. La toison seule resta sèche, et tout le terrain se couvrit de rosée. (LSG)

 

Dieu était donc avec lui ; par conséquent, Israël a campé au sud, près de la source de Harod. Les Madianites et leurs alliés étaient au nord (Juges 7:1). Cela a une signification pour les guerres des derniers jours des Rois du Nord et du Sud mentionnées dans Daniel 11.

 

Ce qui a été fait, ensuite, est fortement significatif. Le Seigneur avait décidé de racheter Israël mais, afin qu'aucune chair ne se glorifie dans la victoire et afin de rendre évident que le Seigneur les avait, en réalité, délivrés, Il a décidé de réduire le nombre de la force (Juges 7:3).

 

Premièrement, Il a permis à la force de se rassembler. C'était symbolique du rassemblement du nombre complet des élus avant le retour du Messie.

 

Il leur a ensuite dit que quiconque avait peur de la bataille pouvait rentrer à la maison. Des 32,000 qui s’étaient rassemblés, environ 22,000 sont rentrés à la maison et 10,000 sont restés (Juges 7:3). Ceux-ci ont été réduits de nouveau par la suite.

 

Juges 7:4-8 4 L'Éternel dit à Gédéon : Le peuple est encore trop nombreux. Fais-les descendre vers l'eau, et là je t'en ferai le triage ; celui dont je te dirai : Que celui-ci aille avec toi, ira avec toi ; et celui dont je te dirai : Que celui-ci n'aille pas avec toi, n'ira pas avec toi. 5 Gédéon fit descendre le peuple vers l'eau, et l'Éternel dit à Gédéon: Tous ceux qui laperont l'eau avec la langue comme lape le chien, tu les sépareras de tous ceux qui se mettront à genoux pour boire. 6 Ceux qui lapèrent l'eau en la portant à la bouche avec leur main furent au nombre de trois cents hommes, et tout le reste du peuple se mit à genoux pour boire. 7 Et l'Éternel dit à Gédéon : C'est par les trois cents hommes qui ont lapé, que je vous sauverai et que je livrerai Madian entre tes mains. Que tout le reste du peuple s'en aille chacun chez soi. 8 On prit les vivres du peuple et ses trompettes. Puis Gédéon renvoya tous les hommes d'Israël chacun dans sa tente, et il retint les trois cents hommes. Le camp de Madian était au-dessous de lui dans la vallée. (LSG)

 

La leçon est la suivante : bien que la force rassemblée était, effectivement, l'héritage du Seigneur, c’est à dire Sa congrégation choisie, Il n'a pas voulu utiliser la force à Sa disposition. Ils ont été préparés, mais ils sont retournés chez eux après s'être présentés pour le devoir et préparés pour la guerre.

 

Le parallèle avec les derniers jours est facile à voir. L'Holocauste a été conçu pour éliminer la loi de Dieu et toute la recherche de la Bible de l'Europe et du monde. Ils ont eu l'appui des églises Trinitaires d'Europe. Le travail de l'église a pu se développer sur une période de quarante ans après la guerre, soit de 1946 à 1986. En fait, c'est une génération. Cette période est aussi comparée à la paix qu'Israël a connue pendant quarante ans sous Gédéon, mais c'était après la bataille (Juges 8:28).

 

La durée du temps de 1987 au quarantième jubilé en 2027 est exactement de quarante ans. C'est la dernière génération de l'église dans le désert, mentionnée par Christ comme cette génération dans la prophétie du Mont des Oliviers. Cette génération ne passera pas avant que tout ne soit accompli (Matt. 24:34).

 

Il est tout à fait évident que Christ ne se référait pas à la génération de son temps, puisqu'ils sont tous morts, il y a mille neuf cent ans, et qu’il a prononcé une prophétie qui a couvert des siècles. L'Apocalypse, elle-même, était une œuvre qui a couvert, au minimum, environ treize siècles.

 

Les Premières Éliminations

 

Les premières éliminations ont été faites conformément aux lois de Dieu, telles que trouvées dans le chapitre 20 de Deutéronome (Consulter l'étude Deutéronome 20 [201]).

 

Ils n'ont pas tous été choisis ou convoqués et ceux, qui ont été appelés, ont été soumis à un processus de sélection. C'était aussi le long des lignes que plusieurs sont appelés mais peu sont choisis (Matt. 20:16).

 

La première réduction en nombre a augmenté les chances de 4 à 1 à environ 13 à 1 en faveur des forces ennemies.

 

Ces chiffres ont rapport au nombre d’unités gouvernantes dans le conseil de Dieu ; vingt-quatre anciens en groupes de deux et aussi un apôtre et un juge par tribu sous Christ. La structure de Christ et des apôtres a reflété cela au Dernier Dîner. Cependant, le dieu de ce monde a aussi reflété cette structure dans son gouvernement.

 

Le Processus de Sélection Final

 

La signification de la Deuxième Réduction en nombre de la force avait rapport aux dernières batailles des derniers jours contre le système de Baal. Le processus de sélection a été fait par la façon dont les élus se sont approchés de l'eau. L'eau est un symbole de l'Esprit Saint. Ces eaux vives jaillissent de Christ (Jean 4:10-11,14). Les eaux de Gédéon exemplifient la manière dont nous nous approchons de Dieu. Ceux, qui adorent Dieu avec discernement, sont capables d'être utilisés. Il s’agit d’une adoration de Dieu (consulter l'étude Le Dieu que Nous Adorons [002]). Lui obéir et respecter ceux agissant par délégation n'est pas de l'adoration. Cela peut être symbolisé en se mettant à genoux ou en se prosternant (l'acte de se prosterner (proskuneo) devant Christ et les élus. Une telle action est un acte d'asservissement, mais n'est pas en elle-même de l'adoration, comme c'est traduit dans Hébreux 1:6 et Apocalypse 3:9. Nous devons adorer Dieu le Père (Luc 4:8 ; Jean 4:21-24 ; Phil. 3:3 ; Apoc. 22:9).

 

La réduction de 13 à 1 au chiffre suivant, qui représente 450 à 1, est en relation directe avec l'obéissance à l'autorité déléguée de Dieu et conférée à l'individu par l'Esprit Saint, comme l'Esprit d'Élie. 450 à 1 est la proportion des prêtres de Baal à Élie, comme prophète principal chargé de la destruction du système de Baal, tant dans l’ancien Israël que comme le témoin principal des derniers jours. Ce système de Baal des Soutanes Noires, les Khemarim de la Bible, sera détruit dans les derniers jours par la force de Gédéon, qui est rassemblée pour accomplir cette tâche et le détail des messages d'Apocalypse 14 (consulter l'étude Les Messages d'Apocalypse 14 [270]).

 

Dieu a déclaré qu'Il enverra le prophète Élie pour rétablir toutes choses.

 

Malachie 4:4-6 4 Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, Auquel j'ai prescrit en Horeb, pour tout Israël, Des préceptes et des ordonnances. 5 Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, Avant que le jour de l'Éternel arrive, Ce jour grand et redoutable. 6 Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, Et le cœur des enfants à leurs pères, De peur que je ne vienne frapper le pays d'interdit. (LSG)

 

La Bible dit clairement qu'Élie sera envoyé pour rétablir toutes choses. Peu importe ce qui est fait pour enseigner la restauration de toutes choses, la restauration finale ne sera pas complète jusqu'à ce que la connexion de la loi soit rétablie par Élie. Elle a été brisée sous les démons et elle ne sera pas rétablie avant qu'Élie ne vienne et ne rétablisse cette connexion. À présent, il pleut sur le juste et l'injuste. Dans la partie finale de la restauration faite par Élie, la connexion de la loi rétablira les bénédictions et les malédictions (consulter Les Bénédictions et les Malédictions [075]) pour l'observance de la Loi de Dieu. Si vous n'observez pas le Sabbat et les Nouvelles Lunes, la Pâque et les Pains sans Levain, la Pentecôte et la Fête des Tabernacles, vous n'aurez pas de pluie en saison et toutes les plaies de l'Égypte retomberont sur ceux qui n'enverront pas leurs représentants à Jérusalem pour la Fête des Tabernacles (Zach. 14:16-19).

 

La relation aux temps de la fin est celle-ci. Les nations d'Israël ont connu une période de paix de quarante années pour disséminer l'évangile et préparer les élus pour la libération, sous le Messie, mentionnée dans Michée. Pendant cette période, les élus ont été exposés à l'enseignement idolâtre, qui a abouti au Trinitarisme parmi les églises de Dieu. C'était l'erreur de l'Église de Laodicée. Les Laodicéens étaient pauvres, pitoyables, aveugles et nus. Ils se sont pensés riches, mais Dieu a commandé à Christ de les vomir de sa bouche (Apoc. 3:16). Dans les derniers jours, ces membres de l'église devront acheter de l'or raffiné dans le feu (Apoc. 3:18) de la tribulation et des vêtements blancs du martyr (Apoc. 6:11) lavés dans le sang de l'Agneau (Apoc. 12:11).

 

Sardes et Laodicée ne rencontrent pas les critères leur permettant d’entrer dans le royaume de Dieu et seulement des individus de ces structures y entrent. Le reste sera une force relativement petite, en quelque sorte une unité de commando, qui diffusera la parole de Dieu et avertira les nations de la venue du Messie. Par l'illumination de torches alimentées des cruches de la nation (voir Gédéon ci-dessus) et en utilisant les trompettes des sentinelles des derniers jours, cette force travaillera sous la direction du Messie. Elle sera composée de multiples tribus d'Israël - en commençant initialement avec Manassé, Aser et Nephthali et quelques-uns de Zabulon (voir Juges 6:35, 7:23). La publication du malheur se fera par Dan-Éphraïm (Jér. 4:15) ([044] ibid. et [137] ibid.). Finalement, elle verra la conversion de Juda et, ensuite, l'appel des gens à Jérusalem par Zabulon et Issacar, ce qui constitue leur promesse de droit acquis à la naissance (consulter l'étude L'Appel des Peuples à Jérusalem [238]).

 

Dans un sens, c'est la continuation du travail commencé avant le début du mesurage du Temple dans Apocalypse 11:1. La référence au petit Livre dans Apocalypse 10:9-11 précède le mesurage du Temple, mais elle est aussi contemporaine et elle continue jusqu'aux 1,260 jours des deux témoins d'Apocalypse 11:2-6.

 

Gédéon a reçu la compréhension du temps approprié par le rêve d'une personne de la force ennemie (Juges 7:13-15).

 

Juges 7:13-15 13 Gédéon arriva ; et voici, un homme racontait à son camarade un songe. Il disait : J'ai eu un songe ; et voici, un gâteau de pain d'orge roulait dans le camp de Madian ; il est venu heurter jusqu'à la tente, et elle est tombée ; il l'a retournée sens dessus dessous, et elle a été renversée.14 Son camarade répondit, et dit : Ce n'est pas autre chose que l'épée de Gédéon, fils de Joas, homme d'Israël ; Dieu a livré entre ses mains Madian et tout le camp.15 Lorsque Gédéon eut entendu le récit du songe et son explication, il se prosterna, revint au camp d'Israël, et dit : Levez-vous, car l'Éternel a livré entre vos mains le camp de Madian. (LSG)


Les 300 hommes ont été divisés en trois corps et des flambeaux et des cruches leur ont été donnés. Ils ont placé les flambeaux dans les cruches et, à un signal donné, tout le groupe à l’unisson a sonné l'alarme (Juges 7:16-18).

 

Juges 7:16-18 16 Il divisa en trois corps les trois cents hommes, et il leur remit à tous des trompettes et des cruches vides, avec des flambeaux dans les cruches. 17 Il leur dit : Vous me regarderez et vous ferez comme moi. Dès que j'aborderai le camp, vous ferez ce que je ferai ; 18 et quand je sonnerai de la trompette, moi et tous ceux qui seront avec moi, vous sonnerez aussi de la trompette tout autour du camp, et vous direz : Pour l'Éternel et pour Gédéon ! (LSG)

 

Cette action préfigure les divisions du travail des derniers jours et les trois bergers qui doivent être enlevés en un mois (consulter l'étude Le Mesurage du Temple [137]). Le travail implique alors Éphraïm (Juges 7:24-25). La poursuite des 15,000 enfants de l'Est par les 300 de Gédéon s’est prolongée au-delà du Jourdain. 120,000 avaient été tués pendant la nuit. La bataille avait commencé au début de la deuxième veille, c'est-à-dire juste après 22h00. Autrement dit, un peu avant minuit, quand le fiancé est arrivé.

 

L'idée derrière cette parabole a donné le nom au groupe, appelé les Gédéons, qui place des Bibles dans les hôtels et dans d'autres édifices publics. Cependant, nous constatons que les textes de la Bible sont corrompus dans toutes les nations et dans toutes les langues par le système Protestant et les erreurs de traduction obscurcissent le vrai récit de la Bible et les Lois de Dieu.

 

Gédéon a attaqué le camp de 15,000 avec les 300 et il a capturé les rois de Madian, Zébach (signifiant sacrifice) et Tsalmunna (signifiant l'ombre a été refusée), qui s'était enfuis (Juges 8:11-12). Les deux villes, qui avaient refusé l'aide au groupe, Succoth (signifiant tentes ou tabernacles (idolâtres)) et Penuel (signifiant le visage de Dieu), ont été punies pour ne pas avoir prêté assistance. Cela préfigure les éléments des églises des derniers jours, qui sont retournés à la fausse pratique religieuse et qui avaient précédemment connu Dieu, comme élus, et qui devaient être punis. Les aînés de ceux à Succoth, qui avaient refusé d'alimenter les 300, en raison du fait qu'ils n'étaient pas sous leur autorité, ont été fouettés avec des épines du désert et avec des chardons (Juges 8:7). Les hommes de Penuel ont, pour leur part, été tués et leur tour ou leur moyen de sécurité et de pouvoir a été détruit (Juges 8:9,17).

 

On a demandé à Gédéon de régner sur Israël mais il a refusé en disant l’Éternel régnera sur vous (Juges 8:23). C'est, en fait, le résultat final des guerres des derniers jours. Gédéon a demandé que les boucles d'oreille, qui avaient été prises des Ismaélites, lui soient données comme récompense. Ils ont fait ainsi et Gédéon les a utilisées pour faire un éphod en or qui, en fait, s'est avéré être un objet d'idolâtrie et qui est devenu un piège pour sa maison. La signification de cela n'est pas aisément comprise à partir du texte. Les boucles d'oreille étaient, en fait, des amulettes, qui protégeaient les orifices des mauvais esprits. Elles étaient, elles-mêmes, des idoles.


Le veau d'or d'Exode a été fait par Aaron avec les  boucles d'oreille de l'armée qui est sortie d'Égypte. Il a dit que celles-ci étaient les dieux qui les avaient fait sortir du pays d'Égypte (Exode 32:4). Ce n'était pas une erreur grammaticale, comme les scribes de Néhémie le pensaient, rendant le texte au singulier (Néh. 9:18). Par conséquent, les boucles d'oreille étaient interdites en Israël. Les textes, se référant aux boucles d'oreille (surtout dans la KJV et la LSG), sont des erreurs de traduction pour les bijoux de front. La signification de cela est que les articles apportés dans le Millenium pervertiront la nation, comme l'éphod fait avec les matériaux ayant servi pour faire une idole, est devenu un piège pour Manassé (consulter les études Le Veau d'Or [222] et L'Origine du Port des Boucles d'Oreilles et des Bijoux dans les Temps Anciens [197]).

 

L'avertissement de l'arrivée des derniers jours est publié depuis Danite Éphraïm.

 

Jérémie 4:15-17 15 Car une voix qui part de Dan annonce la calamité, elle la publie depuis la montagne d'Éphraïm. 16 Dites-le aux nations, faites-le connaître à Jérusalem : Des assiégeants viennent d'une terre lointaine ; Ils poussent des cris contre les villes de Juda. 17 Comme ceux qui gardent un champ, ils entourent Jérusalem, car elle s'est révoltée contre moi, dit l'Éternel. (LSG)


Le résultat final de ce conflit se trouve six versets plus loin dans Jérémie 4:23-27.

 

Jérémie 4:23-27 23 Je regarde la terre, et voici, elle est informe et vide ; Les cieux, et leur lumière a disparu. 24 Je regarde les montagnes, et voici, elles sont ébranlées ; Et toutes les collines chancellent. 25 Je regarde, et voici, il n'y a point d'homme ; Et tous les oiseaux des cieux ont pris la fuite. 26 Je regarde, et voici, le Carmel est un désert ; Et toutes ses villes sont détruites, devant l'Éternel, Devant son ardente colère. 27 Car ainsi parle l'Éternel : Tout le pays sera dévasté ; Mais je ne ferai pas une entière destruction. (LSG)

 

Les Adventistes du Septième Jour utilisent ce texte pour la justification d'un Millenium céleste (laissant une terre désolée à Satan pendant 1,000 ans, contrairement à Apocalypse 20:4), et ignorent la promesse que le Seigneur ne fera pas une destruction complète et qu’il y aura des êtres humains demeurant à l'extérieur des villes, tel que mentionné dans Jérémie 4:29. Ils sont, eux-mêmes, devenus des Trinitaires d'un processus qui a semblé commencer par l’infiltration de leur ministère, après la mort d'Uriah Smith en 1931, et qui a culminé par la déclaration du Trinitarisme en 1978. Ils ont ainsi perdu leur position pour la phase suivante.


De cette séquence, prophétiquement, nous avons affaire avec la publication du malheur des derniers jours par un certain nombre de nations, sous la direction de la tribu de Joseph, en tant que Danite Éphraïm. Celle-ci utilisera des groupes préparés à l'avance, initialement de Manassé, puis d’Aser, de  Nephthali et des diverses tribus d'Israël. Ce temps est maintenant proche. Nous sommes présentement préparés. Les outils, qui nous sont donnés, formeront le noyau de notre capacité d'endurer la fin de la persécution de 100 ans, qui a commencé en 1916 et connu une pleine reprise en 1927. Cette persécution du Cinquième Sceau sera détaillée dans l'étude L'Holocauste : Le Cinquième Sceau de la Persécution.

 

Chacun dans la force sera une lumière et une trompette pour Israël et le monde. La force est entrée avec Gédéon dans le camp des nations et elle a semé la crainte et le tremblement. De la même façon, elle ira également parmi beaucoup de nations dans les derniers jours, d'après Michée 5:7-8. Ce n'est pas pour les pusillanimes ou ceux qui ne connaissent pas leur Dieu. Mais ceux qui connaissent leur Dieu feront des œuvres puissantes.

 

Une préoccupation avec les nombres a entraîné la chute et la mort spirituelle de 70,000 membres d'une des églises Sabbatariennes, au cours des dix dernières années, comme cela fut le cas quand David a fait le recensement d’Israël. David l’a fait parce que Dieu a voulu faire un exemple avec Israël, à cause de leur iniquité (2Sam. 24:1-25). David a fait le recensement d’Israël malgré Son conseil. En réalisant son erreur, on lui a donné trois choix :

 

·      Sept ans de famine ;

·      Trois mois de fuite devant ses ennemis ; ou

·      Trois jours de peste.

 

Il a choisi de tomber entre les mains de Dieu plutôt qu’entre les mains des hommes et choisi trois jours de peste. 70,000 personnes sont mortes.

 

La peste s'est arrêtée à l'aire d'Aravna qui l’a donné à David, comme roi. Mais David a refusé le cadeau et il a payé 50 sicles d'argent pour l'aire. L'autel a été construit là et la peste a cessé.

 

Le cœur du Temple d'adoration a ainsi été établi suite à une peste infligée. Dieu a utilisé cette séquence pour accomplir Sa volonté à travers Ses serviteurs. Plusieurs des iniques sont morts dans ce processus. Le même processus de nettoyage sera utilisé à la fin.

 

Dieu réalisera Sa volonté et promulguera Sa parole aux temps de la fin. Pour le faire, Il doit épurer les élus et enlever toute l'erreur incitée par ceux qui font acception de personnes et qui sont incapables de reconnaître et d'agir selon la vérité.

 

Après la restauration des derniers jours, l'église prendra de la force et continuera à se préparer pour l'arrivée des deux témoins et la restauration par Élie de la connexion de la loi de Dieu (consulter aussi les études La Loi de Dieu [L1], celles sur la Loi [de 252 à 263] et Les Témoins [135]).

 

D’ici-là, l'esprit d'Élie repose sur les églises de Dieu, qui doivent accomplir les tâches qui leur ont été allouées dans la restauration de la compréhension de la prophétie de la Bible.

 

 

 

q