Les Églises Chrétiennes de Dieu

[291]


La Sanctification des Simples et des Gens Erronés [291]

(Édition 4.0 20000410-20000429-20071112-20080317-20140913-20160314)

Le 7 Abib, nous jeûnons pour les simples et les gens erronés. Ce processus est pour ceux qui ne sont pas encore venus à comprendre la gloire et les Mystères du Royaume de Dieu. Cela fait partie du processus de la sanctification du système du Temple, commandée par Dieu.

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

Courriel : secretary@ccg.org

(Tr. 2003, 2016, rév. 2017)

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur. 

Cette étude peut s’obtenir sur les pages du World Wide Web :

http://french.ccg.org/ et http://www.ccg.org

La Sanctification des Simples et des Gens Erronés [291]

Nous observons le 7 Abib, la Sanctification des Simples et des Gens Erronés (Ézéchiel 45:20). Ce jour-là, nous jeûnons. Pourquoi le faisons-nous ? Pourquoi jeûnons-nous ? Le Sacrifice de Christ n'était-il pas suffisant pour le processus, pour toujours ? Essayons-nous de faire quelque chose que Christ a fait et d'usurper la prérogative de Christ ?

Ézéchiel 45:20 Tu feras de même le septième jour du mois, pour ceux qui pèchent involontairement ou par imprudence ; vous purifierez ainsi la maison. (LSG)

(cf. aussi Hébreux 5:1-2)

Le texte dit ici faire propitiation pour et le mot en hébreu est Expiation (SHD 3722 Kaphar i.e. kawfar) signifiant la racine principale couvrir (particulièrement de bitume) dans le sens de expier, ou fermer les yeux, apaiser ou annuler : ainsi il a le sens d'apaiser, faire l'expiation, nettoyer, invalider, pardonner, être miséricordieux, pacifier, pardon, paver, purger (expier), remettre, réconcilier ou faire la réconciliation. Le mot est utilisé ici dans le sens faire réconciliation et c'est dans ce sens qu'il est rendu comme réconcilier dans la Bible version KJV à la fois pour ce texte et pour le texte dans Lévitique 6:30 pour la réconciliation de tout dans la maison de Dieu pour l'acceptation de ses offrandes. La Bible dans la version KJV pour Ézéchiel 45:20 lit : Tu en feras ainsi le septième jour du mois, pour celui qui pèche par erreur et pour celui qui est simple : ainsi vous ferez la réconciliation pour la maison.

Ainsi, le Temple de Dieu ou la Maison de Dieu est composée de toutes les catégories de personnes telles que celles qui font des erreurs et pour ceux qui sont moins intelligents et ne peuvent pas comprendre de nombreux aspects de la foi. Un bon exemple est les ramifications de l'Église Universelle de Dieu (Worldwide Church of God) qui sont tellement induites en erreur par leur ministère qu'elles suivent le calendrier Hillel et observent les fêtes et les Assemblées Solennelles les mauvais jours et parfois dans les mauvais mois ; et ainsi nous devons jeûner pour leur erreur et ignorance, et aussi pour ceux d'Israël et de Juda et les nations qui comprennent encore moins.

L'aspect majeur de la Pâque est qu'il doit y avoir réconciliation de la Maison de Dieu de telle sorte que tous sont réconciliés avec leurs frères avant d'aller à l'autel de la Pâque.

C'est dans ce sens que le jeûne est utilisé et commandé dans le Livre de Joël, puis repris dans Ézéchiel suite à des commandes de Joël de Sanctifier un Jeûne en relation à cette période de La Nouvelle Lune d'Abib dans Ézéchiel 45:18-24 et les préparatifs continuent jusqu’au 7 Abib (45:20) et se poursuivent jusqu’au 14 Abib à la Préparation de la Pâque et le Sacrifice, et puis ensuite jusqu’au 21 Abib pour les sept jours suivants de la Fête.

Tous ces jours sont obligatoires et la Fête est l’Assemblée Solennelle commandée pour laquelle ils se préparent. (Voir aussi le Commentaire sur Joël (No. 021B)).

La réponse est que nous le faisons, parce que cela faisait partie du processus de la sanctification du système du Temple commandé par Dieu, et que Christ a entrepris quand il s'est préparé pour la Pâque. Il a entrepris ce nettoyage et cette sanctification du Temple. Elle a été symbolisée physiquement lorsqu'il a chassé les changeurs du Temple. Ce processus a conduit à la mise à part de l'agneau, le Dixième jour d'Abib, en préparation pour son abattage, le Quatorzième jour d'Abib, et sa consommation pendant la Nuit de Veille, le Quinzième Jour d'Abib.

N'observons-nous plus le Sabbat, parce que Christ l'a observé, ou le Dîner du Seigneur, parce qu'il l'a accompli, ou l'Offrande de la Gerbe Agitée, parce qu'il était la Gerbe Agitée ? N'observons-nous plus les Pains sans Levain, parce qu'il était sans péché et qu'il avait enlevé entièrement le levain de la malice et de la méchanceté ? Nous observons toujours la Pâque, parce que c'est une ordonnance de Dieu pour toujours et un signe de notre participation dans le processus. Une partie de cette séquence inclut le processus de la sanctification, qui doit se faire avant que la Pâque ne soit prise. Nous observons toujours et jeûnons au Jour des Expiations, malgré le sacrifice du Christ. Il a accompli les sacrifices du Temple et l’Impôt Personnel, mais nous jeûnons toujours pour nous réconcilier avec Dieu en ce jour également. Certains des Commentaires notent le lien entre le 7 Abib et le Jour des Expiations.

Le dernier jour de la phase primaire de la Sanctification du Temple de Dieu – lequel Temple nous sommes – est le Septième jour d’Abib. Une fois que cela s’est produit, la sanctification se poursuit jusqu’à la fin de la Fête des Pains sans Levain.

Donc, disons-nous comme certains le prétendent que nous n'avons pas besoin de faire quoi que ce soit avant le Dîner du Seigneur puisqu’il l’a accompli et que la cérémonie du Lavement des pieds et le Pain et le Vin était suffisante ? C'est une fausse doctrine enseignée par certaines des ramifications des églises de Dieu et montre l'ignorance effroyable du ministère de ces éléments. Le commandement de la foi est de se réconcilier avec le frère et que nous ne devrions pas aller à la fête les mains vides et tous les hommes sont requis d’y assister. Il est pris pour acquis que nous devons nous préparer individuellement pour la Pâque, mais aussi il nous est commandé de se préparer en tant que congrégation, et le processus de Sanctification est et a toujours été entrepris par le juste pour les ignorants de la foi des congrégations. Dieu a mis en place un processus qui a toujours existé et doit être restauré à toute la foi.

La Sanctification dans la Maison de Dieu

C’est toujours un fait que les actions de la Maison de Dieu et de son ministère lequel Temple et Ministère nous sommes, a toujours entrepris le processus de sanctification.

C’était depuis avant l’octroi de la Loi à Moïse, par les patriarches tels que Job (Job 1:5).

Aussi, on nous dit :
Nombres 20:12 Alors l’Éternel dit à Moïse et à Aaron : Parce que vous n’avez pas cru en moi, pour me sanctifier aux yeux des enfants d’Israël, vous ne ferez point entrer cette assemblée dans le pays que je lui donne.

Nombres 27:14 parce que vous avez été rebelles à mon ordre, dans le désert de Tsin, lors de la contestation de l’assemblée, et que vous ne m’avez point sanctifié à leurs yeux à l’occasion des eaux. Ce sont les eaux de contestation, à Kadès, dans le désert de Tsin.

L'explication ici est que puisque les dirigeants de la congrégation n’ont pas sanctifié Christ en tant que l'Ange de la Présence et le Yahovah d'Israël, ils ne sont pas entrés dans la Terre Promise. Ce fut un exemple pour les dirigeants de l'Église de Dieu que ceux qui ne commandent pas et ne passent pas par ce processus de sanctification n'entreront pas dans la Première Résurrection.

Certaines citations du NT traitent du concept d'une activité conjointe dans la sanctification de la congrégation à la fois par Dieu et par Christ et aussi la sanctification de Christ par les activités de la congrégation, dont le jeûne du 7 Abib est un facteur majeur dans la préparation pour l'Assemblée Solennelle de la Pâque et des Pains sans Levain qui alors conduit à la récolte de la Pentecôte, laquelle récolte nous sommes également.

Jean 17:17 Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité.
Jean 17:19 Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité.
Éphésiens 5:26 afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau,

1Thessaloniciens 5:23 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ !

Ainsi, là où auparavant c’était sanctifié par le sang des taureaux maintenant c'était par la prière et le jeûne à travers l'intercession des élus à Christ en tant que Médiateur entre les élus et Dieu.

Hébreux 9:13 Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d’une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair,

Cela a été mis à la disposition de l'église par Christ.

Hébreux 13:12 C’est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte.

Puis alors, cela a été mis à la disposition des élus afin que chaque année ils sanctifient et réconcilient la congrégation et Christ

Le texte de Pierre est spécifiquement orienté vers le processus des élus qui sanctifient Christ dans leur cœur et étant prêts à donner une réponse à la foi. Ceci est le processus du 1er au 21 Abib chaque année et continuant jusqu’à la Pentecôte.

1Pierre 3:15 Mais sanctifiez dans vos cœurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous,

Le Septième jour d’Abib est la sanctification de ceux qui se sont égarés ou qui étaient trop simples d'esprit pour comprendre que la Sanctification du Temple devait être faite. Ce processus est pour ceux qui ne sont pas encore venus à comprendre la gloire et les mystères du Royaume de Dieu : ceux qui échouent et ceux qui n'assument pas leurs pleines responsabilités spirituelles. De la même façon que Moïse et Aaron se sont interposés entre la colère de Dieu, exprimée en Christ, et le peuple, en suppliant pour leur sécurité, nous nous interposons aussi, afin qu'ils puissent être aidés et pour que nous puissions implorer ensemble pour la sécurité de nos nations.

Comment le faisons-nous ? Pourquoi jeûnons-nous ?

La façon de se sanctifier et de se réconcilier avec le Seigneur, dans l'ancien Israël, était en sanctifiant un jeûne pour réconcilier la congrégation ou l'assemblée solennelle avec Dieu et réunir les anciens et les habitants du pays.

Joël 1:13-15 Sacrificateurs, ceignez-vous et pleurez ! Lamentez-vous, serviteurs de l'autel ! Venez, passez la nuit revêtus de sacs, serviteurs de mon Dieu ! Car offrandes et libations ont disparu de la maison de votre Dieu. 14 Publiez un jeûne, une convocation solennelle ! Assemblez les vieillards, tous les habitants du pays, dans la maison de l'Éternel, votre Dieu, et criez à l'Éternel ! 15 Ah ! quel jour ! Car le jour de l'Éternel est proche : Il vient comme un ravage du Tout-Puissant. (LSG)

Joël continue à traiter de ce sujet de la sanctification de la congrégation (voir aussi l'étude Le Jour du Seigneur et les Derniers Jours (No. 192)). Voir aussi le Commentaire sur Joël (No. 021B).

Joël 2:15-27 Sonnez de la trompette en Sion ! Publiez un jeûne, une convocation solennelle ! 16 Assemblez le peuple, formez une sainte réunion ! Assemblez les vieillards, assemblez les enfants, même les nourrissons à la mamelle ! Que l'époux sorte de sa demeure, et l'épouse de sa chambre ! 17 Qu'entre le portique et l'autel pleurent les sacrificateurs, serviteurs de l'Éternel, et qu'ils disent : Éternel, épargne ton peuple ! Ne livre pas ton héritage à l'opprobre, aux railleries des nations ! Pourquoi dirait-on parmi les peuples : Où est leur Dieu ? 18 L'Éternel est ému de jalousie pour son pays, et il épargne son peuple. 19 L'Éternel répond, il dit à son peuple : Voici, je vous enverrai du blé, du moût et de l'huile, et vous en serez rassasiés ; Et je ne vous livrerai plus à l'opprobre parmi les nations. 20 J'éloignerai de vous l'ennemi du nord, Je le chasserai vers une terre aride et déserte, son avant-garde dans la mer orientale, son arrière-garde dans la mer occidentale ; Et son infection se répandra, sa puanteur s'élèvera dans les airs, parce qu'il a fait de grandes choses. 21 Terre, ne crains pas, sois dans l'allégresse et réjouis-toi, car l'Éternel fait de grandes choses ! 22 Bêtes des champs, ne craignez pas, car les plaines du désert reverdiront, car les arbres porteront leurs fruits, le figuier et la vigne donneront leurs richesses. 23 Et vous, enfants de Sion, soyez dans l'allégresse et réjouissez-vous en l'Éternel, votre Dieu, car il vous donnera la pluie en son temps, Il vous enverra la pluie de la première et de l'arrière-saison, comme autrefois. 24 Les aires se rempliront de blé, et les cuves regorgeront de moût et d'huile. 25 Je vous remplacerai les années qu'ont dévorées la sauterelle, le jélek, le hasil et le gazam, ma grande armée que j'avais envoyée contre vous. 26 Vous mangerez et vous vous rassasierez, et vous célébrerez le nom de l'Éternel, votre Dieu, qui aura fait pour vous des prodiges ; Et mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion. 27 Et vous saurez que je suis au milieu d'Israël, que je suis l'Éternel, votre Dieu, et qu'il n'y en a point d'autre, et mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion. (LSG)

Notez ici que la sanctification de la congrégation est faite pour restaurer la congrégation au Seigneur Dieu et pour assurer la pluie de l'arrière-saison au Premier mois, afin qu'on nous donne une récolte de blé abondante ; nous sommes cette récolte.

Christ était le premier-fruit de la récolte d'orge, et il s'est sanctifié par l'entremise de Dieu, pour que nous puissions être sanctifiés et, à notre tour, sanctifier Israël par le pouvoir du Dieu Vivant.

Nous sommes sanctifiés par la vérité de Dieu et, comme Christ s'est sanctifié lui-même, nous nous sanctifions aussi pour Dieu.

Jean 17:17-19 Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité. 17 Comme tu m'as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde. 19 Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés par la vérité. (LSG)
Christ s'est sanctifié en Dieu par l'Esprit Saint, comme chef de l'Église. Nous devrions donc nous soumettre l'un à l'autre, en nous sanctifiant les uns les autres en Dieu par l'Esprit Saint, sous Christ en tant que Souverain Sacrificateur.
Hébreux 13:12-16 C'est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte. 13 Sortons donc pour aller à lui, hors du camp, en portant son opprobre. 14 Car nous n'avons point ici-bas de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir. 15 Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom. 16 Et n'oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c'est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir. (LSG)

Car c'est Dieu qui nous sanctifie en Christ et par lui.

1Thessaloniciens 5:23 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ ! (LSG)

Celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d'un seul ou d'une origine.

Hébreux 2:11 Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d'un seul. C'est pourquoi il n'a pas honte de les appeler frères, (LSG)

Pour cette raison, nous nous soumettons les uns aux autres, sous Christ, par l'Esprit Saint.

Éphésiens 5:20-28 rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus Christ, 21 vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ. 22 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur ; 23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. 24 Or, de même que l'Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses. 25 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Église, et s'est livré lui-même pour elle, 26 afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau, 27 afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. 28 C'est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même. (LSG)

De cette façon, nous nous sanctifions les uns les autres et nous sanctifions les enfants d'Israël, qui sont parmi toutes les nations et qui ne sont pas encore appelés. En effet, par les efforts des élus, en tant que le Temple de Dieu, tous les hommes sont appelés et la Cité de Dieu est construite (voir l’étude La Cité de Dieu (No. 180)).

Depuis la Pentecôte de 30 EC (Ère Courante), nous savons que le Temple de Dieu est un Temple composé de pierres vivantes et que nous sommes ce Temple (1Corinthiens 3:17 ; 6:19).

Du Premier jour du Premier mois, nous avons commencé à sanctifier la Maison de Dieu (2Chroniques 29:5, 17, 34 ; 30:17 ; 35:6) et nous-mêmes, en tant que congrégation de Dieu, qui est le Temple de Dieu et la Cité de Dieu (voir l'étude La Sanctification du Temple de Dieu (No. 241)).

Ésaïe a beaucoup à dire à propos de ce processus de sanctification. Car, par ce processus, non seulement nous nous sanctifions et nous nous mettons à part, mais nous sanctifions aussi Dieu qui nous sauve.

Ésaïe 8:11-18 Ainsi m'a parlé l'Éternel, quand sa main me saisit, et qu'il m'avertit de ne pas marcher dans la voie de ce peuple : 12 N'appelez pas conjuration tout ce que ce peuple appelle conjuration ; Ne craignez pas ce qu'il craint, et ne soyez pas effrayés. 13 C'est l'Éternel des armées que vous devez sanctifier, c'est lui que vous devez craindre et redouter. 14 Et il sera un sanctuaire, mais aussi une pierre d'achoppement, un rocher de scandale pour les deux maisons d'Israël, un filet et un piège pour les habitants de Jérusalem. 15 Plusieurs trébucheront ; Ils tomberont et se briseront, ils seront enlacés et pris. 16 Enveloppe cet oracle, scelle cette révélation, parmi mes disciples. - 17 J'espère en l'Éternel, qui cache sa face à la maison de Jacob ; Je place en lui ma confiance. 18 Voici, moi et les enfants que l'Éternel m'a donnés, nous sommes des signes et des présages en Israël, de la part de l'Éternel des armées, qui habite sur la montagne de Sion. (LSG)

Ce processus sert aussi à sanctifier le nom de Dieu et le Saint d'Israël.

Ésaïe 29:23 Car, lorsque ses enfants verront au milieu d'eux l'œuvre de mes mains, ils sanctifieront mon nom ; Ils sanctifieront le Saint de Jacob, et ils craindront le Dieu d'Israël ; (LSG)

Ce processus de sanctification doit être fait correctement, comme nous le voyons d'Ésaïe 66:17, sinon ces gens subiront la destruction.

Nous voyons donc que, bien que ce soit Dieu qui sanctifie et Christ qui sanctifie, nous sanctifions aussi avec Dieu, comme Temple de Dieu (voir aussi Ézéchiel 20:12 ; 36:23 ; 37:28).

Autrefois, cette tâche reposait sur les fils de Lévi et, ensuite, au sens physique, sur les fils de Tsadok (voir Ézéchiel 44:15-24 ; cf. 46:20), cette fonction repose maintenant sur l'Église en tant que le sacerdoce de Melchisédek (voir l’étude Melchisédek (No. 128)).

Par conséquent, nous jeûnons.

Le Jeûne

Comment savons-nous que le jeûne est approprié ? La réponse se trouve dans le but du jeûne, tel qu'exprimé dans Ésaïe 58:1-14. La première section de ce texte exige d'élever la voix, comme une trompette, en montrant à Israël ses transgressions. En cela, nous nous égarons tous et il n'y a personne de juste, sauf le Messie.

Ésaïe 58:1-14 Crie à plein gosier, ne te retiens pas, élève ta voix comme une trompette, et annonce à mon peuple ses iniquités, à la maison de Jacob ses péchés ! 2 Tous les jours ils me cherchent, ils veulent connaître mes voies ; Comme une nation qui aurait pratiqué la justice et n'aurait pas abandonné la loi de son Dieu, ils me demandent des arrêts de justice, ils désirent l'approche de Dieu. - 3 Que nous sert de jeûner, si tu ne le vois pas ? De mortifier notre âme, si tu n'y as point égard ? -Voici, le jour de votre jeûne, vous vous livrez à vos penchants, et vous traitez durement tous vos mercenaires. 4 Voici, vous jeûnez pour disputer et vous quereller, pour frapper méchamment du poing ; Vous ne jeûnez pas comme le veut ce jour, pour que votre voix soit entendue en haut. 5 Est-ce là le jeûne auquel je prends plaisir, un jour où l'homme humilie son âme ? Courber la tête comme un jonc, et se coucher sur le sac et la cendre, est-ce là ce que tu appelleras un jeûne, un jour agréable à l'Éternel ? 6 Voici le jeûne auquel je prends plaisir : Détache les chaînes de la méchanceté, dénoue les liens de la servitude, renvoie libres les opprimés, et que l'on rompe toute espèce de joug ; 7 Partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ; Si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de ton semblable. 8 Alors ta lumière poindra comme l'aurore, et ta guérison germera promptement ; Ta justice marchera devant toi, et la gloire de l'Éternel t'accompagnera. 9 Alors tu appelleras, et l'Éternel répondra ; Tu crieras, et il dira : Me voici ! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, les gestes menaçants et les discours injurieux, 10 si tu donnes ta propre subsistance à celui qui a faim, si tu rassasies l'âme indigente, ta lumière se lèvera sur l'obscurité, et tes ténèbres seront comme le midi. 11 L'Éternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides, et il redonnera de la vigueur à tes membres ; Tu seras comme un jardin arrosé, comme une source dont les eaux ne tarissent pas. 12 Les tiens rebâtiront sur d'anciennes ruines, tu relèveras des fondements antiques ; On t'appellera réparateur des brèches, celui qui restaure les chemins, qui rend le pays habitable. 13 Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, si tu fais du sabbat tes délices, pour sanctifier l'Éternel en le glorifiant, et si tu l'honores en ne suivant point tes voies, en ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours, 14 alors tu mettras ton plaisir en l'Éternel, et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, Je te ferai jouir de l'héritage de Jacob, ton père ; Car la bouche de l'Éternel a parlé. (LSG)

Nos gens cherchent Dieu quotidiennement et prennent plaisir à connaître Ses voies, comme une nation qui aurait pratiqué la justice et qui n'a pas abandonné les ordonnances de son Dieu. Ils Lui demandent des arrêts de justice et prennent plaisir à s'approcher de Dieu, mais ils sont trompés. Dieu ne voit pas la nation. Pourquoi ont-ils jeûné et ne les voit-Il pas ? Pourquoi affligent-ils leurs âmes et Dieu n'y a-t-Il point égard ? Il dit par Ésaïe : Vois, le jour de leur jeûne, ils se livrent à leurs penchants et maltraitent leurs ouvriers. Quand Israël devrait être devant Dieu dans la prière et la supplication, ils travaillent, autant les jours de Fêtes que de Nouvelles Lunes et de Sabbats. Ils travaillent aux Expiations et ils ne savent pas qu'ils pèchent.

Ils jeûnent pour se disputer et se quereller et pour frapper méchamment du poing. Dieu dit qu'ils ne jeûnent pas comme le veut ce jour, pour faire entendre leur voix en haut. Ce type de justice n'est pas entendu, parce qu'ils se couchent sur le sac et la cendre et se prosternent comme des joncs. Leurs jeûnes et leurs prières ne sont pas acceptables à Dieu.

Le jeûne que Dieu préconise est celui-ci :

Détache les chaînes de la méchanceté, dénoue les liens de la servitude, renvoie libres les opprimés et romps toute espèce de joug.

Nous devons partager notre pain avec celui qui a faim et recevoir dans notre maison les malheureux sans asile. Si tu vois un homme nu, couvre-le et ne te détourne pas de ton semblable. Notre lumière poindra alors comme l'aurore et notre guérison germera promptement ; notre justice marchera devant nous et la gloire de l'Éternel sera notre arrière-garde. La gloire de l'Éternel est le Messie. Alors, nous appellerons et l'Éternel répondra : Me voici !

N'est-ce pas notre but dans la sanctification des simples et des gens erronés ? N'est-ce pas pour faire appel pour ceux qui ne connaissent pas mieux et qui sont incapables d'observer ces jours ?

Ne profitons-nous pas aussi de cette activité ?

Si nous enlevons du milieu de nous le joug, le pointage du doigt et les paroles de vanité, si nous donnons de notre esprit et de notre être à l'affamé et consolons ceux qui sont affligés, notre lumière surgira alors de l'obscurité et notre obscurité sera comme le jour, à midi.

En nous affligeant nous-mêmes pour ceux qui ne connaissent pas mieux ou à qui l'intendance des Mystères du Royaume de Dieu n'a pas encore été donnée, nous avançons aussi notre propre cause aux yeux de Dieu et nous protégeons nos gens, en tant que Progéniture Sainte dans le Peuple de l'Alliance.

Quand Moïse s'est interposé pour Israël et qu'il a levé ses bras, il a aussi eu besoin d'aide. Lévi et Éphraïm étaient à ses côtés et ils ont soutenu ses bras. Le sacrificateur et le dirigeant de guerre ont aidé à sauver Israël par leur supplication. Nous sommes aussi donnés à Christ pour aider à sauver Israël et l'amener à la justice.

Quel autre processus, dans la Bible, peut être utilisé plus efficacement que ce processus que Dieu nous a donné par Ses serviteurs, les prophètes, à savoir le jeûne ? Nous savons des prophètes que la sanctification est obtenue par le jeûne et par l'assemblée de la congrégation de l'Éternel.

Jeûnez pour la vertu de nos gens. Jeûnez pour que le don de l'appel de Dieu leur soit donné. Jeûnez pour que le pouvoir de l'Esprit Saint soit versé sur notre peuple, comme Dieu nous l'a promis par Ses serviteurs, les prophètes. Ce processus a commencé avec le Messie et il est maintenant sur le point de se produire avec pouvoir et force dans les Derniers Jours, quand il viendra pour nous sauver, nous qui l'attendons avec impatience.

Que Dieu nous entende et qu'Il bénisse nos supplications dans le pouvoir de l'Esprit Saint.  

************

Addition le 14 Mars 2016

La Sanctification des Simples et des Gens Erronés est une partie très importante de la séquence de La Sanctification du Temple de Dieu (No. 241). Elle n'était pas observée dans les Églises de Dieu pendant plusieurs centaines d'années jusqu'à ce qu’elle soit restaurée dans Les Églises Chrétiennes de Dieu (CCG) par la Grâce de Dieu dans la puissance de l'Esprit Saint. Nous péchons tous et nous nous trompons, mais nous nous repentons et nous continuons à aider et à nous encourager les uns les autres. Ce jour est commandé par Dieu par l’entremise du prophète Ézéchiel (Ézéchiel 45:20). La compréhension de ce qu’est ce jour est aussi couverte dans l’étude La Malédiction du Figuier (No. 090).

 

Ézéchiel a mis en place la structure pour que nous puissions comprendre ce qui est exigé de nous, et quelle signification elle avait pour que nous puissions comprendre le rôle que nous jouons dans le processus du nettoyage d’Israël et des nations. Nous avons expliqué cela il y a quelques années et nous allons revoir ce concept ici.

 

Ézéchiel décrit la Gloire d'Israël et la Restauration des Derniers Jours. À partir du Chapitre 38, il décrit Israël en paix et la situation qui surgit où Gog, les principaux chefs (peut-être les princes de Rosch) de Méschec et Tubal et du pays de Magog ont leurs mâchoires prises par des crochets et ils sont forcés de monter contre Jérusalem avec la Perse, l'Éthiopie et la Libye avec eux. Cette prophétie est une situation très intéressante dans les Derniers Jours parce qu'elle s'applique non seulement aux Slaves en Russie et aux Steppes Centrales, mais aussi aux Celtes qui sont aussi les fils de Gomer ou de Gimirri ou Cimmériens et ceux-ci sont l'Europe occidentale. Ainsi, il y a deux groupes, dont un correspond aux Nations Occidentales qui sont mélangées avec les Sémites des Haplogroupes I et J. Donc, une petite partie d'Israël est aussi parmi ces groupes. Aussi, les fils de Togarma sont présents. Ainsi les Rois du Nord au complet sont assemblés dans cette séquence. L’étude sur Gomer, Les Fils de Japhet Partie II : Gomer (No. 046B) traite de la répartition des fils de Gomer. Ces nations sont maintenant sous surveillance extrême, et la guerre éclate à partir d'eux au cours des années passées et les mois à venir. Nous allons regarder quelle est l'importance de ces conflits. La Russie et la Chine sont maintenant en occupation de la Syrie et en opération en Irak tel que nous l’avons dit qu’ils le seraient depuis un certain temps.

 

Il s’ensuit que les Celtes et les Slaves Orientaux essayeront de détruire la nation quand elle sera rétablie. Cette puissance du nord va être utilisée pour sanctifier le Seigneur. Le Seigneur se fera connaître aux nations d'Israël et ses gens trembleront et ils sauront qu'Il est le Seigneur (Ézéchiel 38:23). Cependant, tout le Nord et l'Ouest ne s'échapperont pas et ils incluent aussi Israël comme l'alliance Hittite de jadis. Ces conflits se déroulent en ce moment comme nous le voyons dans le Moyen-Orient et les guerres s'intensifient maintenant, mois après mois, à partir du Printemps Arabe, il y a quelques années de cela, jusque dans les conflits en Syrie et alors en Iran et dans de nombreuses autres nations. Depuis l'année dernière la Syrie et l'Irak ont explosé dans le système de l’EI et depuis l'expiration des 40 ans à partir de la Guerre Yom Kippour et sa date d'expiration en mai 1974 à mai 2014, nous avons vu la Syrie se combattre dans un état de dégénérescence et d'épuisement. Son peuple s’enfuit en Europe. Le cessez-le-feu ne tiendra pas et sera brisé bientôt. Ainsi en est-il également avec l'Irak. Cette année passée, nous l’avons vu s’étendre à l'Iran et le reste du Moyen-Orient. La Turquie et l’Arabie Saoudite envahiront et étendront le conflit.

 

C’est pour ces gens que nous jeûnons aujourd'hui pour qu'ils soient en mesure de surmonter leur état d'ignorance et de stupidité. Ainsi de même pour les ramifications des Églises de Dieu pour qu’elles puissent être capables de voir leur ignorance et stupidité et leur désobéissance à Dieu. Si les ramifications ne peuvent pas voir la stupidité d’Hillel, cette année étant un mois en dehors, et les Fêtes aux Deuxième, Quatrième et Huitième mois, alors il y a peu d'espoir pour elles.

 

Dieu amènera Gog du Nord et laissera seulement la sixième partie d'entre eux vivante (Ézéchiel 39:1-2). Ils attaqueront Israël et ils tomberont dans les clairières des champs. Dieu enverra aussi un feu sur Magog et tous ceux qui vivent nonchalamment dans les Îles (v.6). Il fera connaître Son Saint Nom au milieu d'Israël et il ne leur sera plus désormais permis de polluer Son Nom Saint.

 

Ils enterreront les morts dans la vallée de Hamon-Gog et ils brûleront leurs déchets pendant sept ans (voir l’étude La Guerre de Hamon-Gog No. 294)). Cela prendra sept mois pour les enterrer et la terre sera purifiée. Après les sept mois, du personnel permanent sera employé pour purifier la terre continuellement (Ézéchiel 39:11-16). Alors Dieu ramènera les captifs de Jacob et ils retourneront en Israël (v. 25). Il ne leur cachera plus Sa face et Il répandra Son Esprit sur la maison entière d'Israël (v. 29).

 

Dans le Chapitre 40, une vision du mesurage du Temple a été donnée à Ézéchiel. Il mesura les chambres Intérieures des portes et le parvis intérieur (Ézéchiel 40:1-23). Il a ensuite mesuré la cour extérieure (Ézéchiel 40:24-34). Il a ensuite mesuré la Porte du Nord jusqu’à l’endroit où les offrandes étaient lavées et préparées (vv. 35-39, 40-43). À l'extérieur de la Porte Intérieure étaient les chambres des chanteurs de la cour intérieure, qui était à côté de la Porte du Nord faisant face au sud, qui était pour le sacrificateur qui était le gardien des charges de la maison (v. 45). Les chambres faisant face au Nord étaient pour les sacrificateurs qui étaient les gardiens de la charge de l'autel. Ceux-ci devaient être des fils de Tsadok et des fils de Lévi (v. 46). Ainsi, dans ces derniers jours, nous devons voir la conversion des fils de Lévi et par Tsadok. Ils doivent être mesurés et préparés pour leur conversion. Ensuite, il mesura le Portique.

 

À partir du Chapitre 41, Ézéchiel traite du Mesurage du Temple. Cette séquence a deux fonctions. Elle décrit la base symbolique du Temple de la Restauration ; mais elle décrivait aussi les actions spirituelles du Temple de Dieu, lequel Temple nous sommes.

 

Dans ce chapitre, il décrit les chérubins comme se tenant debout de chaque côté des palmiers, ce qui symbolise Jésus Christ. Ceux-ci sont les deux élohim qui remplacent Satan et l’Aeon, à savoir Abraham et Moïse, les deux mentionnés comme élohim dans les Saintes Écritures.

 

Dans le Chapitre 42, il mesura la maison intérieure et là les sacrificateurs mangeaient des choses très saintes. Cela démontre la fonction de l'Esprit de révéler aux élus dans le Temple les mystères de Dieu à mesure qu’ils sont révélés aux élus de façon progressive.

 

Dans le Chapitre 43, nous lisons sur la vision de la gloire du Seigneur qui est venue par voie de la Porte de l’Est. Cette vision était comme celle qu’il avait vue au fleuve de Kebar. Ainsi, la gloire du Seigneur qui est apparue à Ézéchiel alors était la vision qu’il a vue dans les Derniers Jours et la restauration du Temple et elle était l'être qui y est entré par la porte du Prince qui est la Porte de l’Est. Cet être est le Messie et ainsi le Messie était l'Ange du Seigneur, le Cherubin qui a parlé avec Ézéchiel. Dans Ézéchiel 43:7, il identifie le fils de l'Homme et le fait que cette place devait être sainte et ne devait plus jamais être souillée par le comportement du peuple dans l'enterrement des carcasses de leurs rois et la souillure du Lieu Saint par la prostitution, qui est la prostitution spirituelle, ce qui est l'idolâtrie et les mensonges et la fausse adoration. Dieu commande alors qu'ils cessent leur péché ainsi que de faire le mal et lui obéissent.

 

Il établit alors la Loi de la Maison, qui est la Loi de Dieu telle qu’exercée par les prophètes et telle que définie par Christ et les Apôtres. La Loi est Très Sainte et repose sur le sommet de la montagne (Ézéchiel 43:12).

 

À partir de ce temps, les ordonnances de l'autel sont établies. Les Prêtres ou Sacrificateurs de Tsadok continueront avec les offrandes de la restauration. Tsadok signifie le juste et c'est dans la justice que la restauration sera achevée comme étant sainte au Seigneur. Ce sera pendant sept jours qu'ils purgeront l'autel avec des offrandes et se consacreront eux-mêmes et le huitième jour, ils offriront leurs holocaustes sur l'autel et Dieu acceptera Son peuple ainsi le dit le Seigneur Dieu (Ézéchiel 44:26-27).

 

Dans le Chapitre 44, il est dit à Ézéchiel que le prince entrerait par la Porte de l’Est et que le Pain du Sanctuaire serait mangé là. La Porte du Nord a servi d'entrée pour l'armée [céleste] et la Gloire du Seigneur a rempli le sanctuaire. Dieu a dit à Ézéchiel de bien marquer l'ordonnance de la Maison et ses lois relatives. Dans Ézéchiel 44:6-7 il dit, “Tu diras aux rebelles, à la maison d’Israël : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Assez de toutes vos abominations, maison d’Israël ! Vous avez introduit dans mon sanctuaire des étrangers incirconcis de cœur et incirconcis de chair, pour profaner ma maison ; vous avez offert mon pain, la graisse et le sang à toutes vos abominations, vous avez rompu mon alliance.”

 

Ainsi, les rebelles de la Maison d'Israël, qui dans ce cas sont dans le Temple de Dieu et y sont associés, doivent se soumettre aux ordonnances et aux Lois de la Maison et ils sont sanctifiés le huitième jour par l'intervention du Sacerdoce qui sont les élus de Dieu. Ces gens polluent les élus et le Temple en tant qu’Église de Dieu. Aucune personne n'entrera dans le Temple de Dieu en tant que Sanctuaire en étant non repentie et les Lévites qui se sont éloignés de Dieu porteront leur iniquité. Cela s'applique au sacerdoce des élus et ils porteront leur iniquité. Ils n'ont pas observé la charge des choses Saintes, mais y ont placé en charge des gardiens pour leur propre plaisir. Ceux-ci sont de ceux qui entravent l’œuvre du Seigneur et retiennent les offrandes de Dieu plutôt que de prêcher la bonne nouvelle du Royaume de Dieu afin que le corps de Christ puisse être appelé et instruit (v. 8). Des ministres seront placés dans la Maison pour servir les gens, et les ministres qui s’écartent de leur devoir porteront leur iniquité. Ils ne s'approcheront pas du Seigneur. Ils seront gardiens de la charge de la maison, mais jamais près du Seigneur Dieu. Les Justes qui ont observé les charges du Sanctuaire s'approcheront pour servir le Seigneur Dieu (v. 15).

 

Ceux-ci sont ceux de la cour intérieure qui sont habillés de lin blanc. Quand ils sortent vers les gens, ils se changeront et ne sanctifieront pas les gens avec leurs vêtements de lin blancs. Ainsi ceux-ci sont les élus des 144000 qui sont le ministère intérieur de Dieu. “Ils enseigneront à mon peuple à distinguer ce qui est saint de ce qui est profane, ils lui feront connaître la différence entre ce qui est impur et ce qui est pur. Ils seront juges dans les contestations, et ils jugeront d’après mes lois. Ils observeront aussi mes lois et mes ordonnances dans toutes mes fêtes, et ils sanctifieront mes sabbats.” (Ézéchiel 44:23-24). Ce sacerdoce, qui est dans les derniers jours et est de l'ordre de Melchisédech, a droit à la dîme et c'est là leur héritage en Israël (Ézéchiel 44:8ff.).

 

Quand la terre sera divisée par lot, il doit y avoir une partie sainte pour le Seigneur. Il doit y avoir un sanctuaire séparé qui est saint pour le Seigneur dans chaque partie (Ézéchiel 45:1ff). Là, les prêtres [ou sacrificateurs] et les ministres vivront et serviront le peuple (v. 4). Les parties Saintes seront pour l’entière maison d'Israël. Le prince conservera sa possession dans le côté opposé à la place sainte (v. 70) et il ne doit y avoir aucune oppression en Israël. Les chefs [ou dirigeants] d'Israël doivent exécuter la justice et les balances justes et ils doivent recevoir un impôt Terumah pour fournir de la viande aux Sabbats, aux Nouvelles Lunes, aux Jours Saints et aux Fêtes (Ézéchiel 45:9-17).

 

Le Premier Jour du Premier mois, la purification du Sanctuaire commence. Cette période de la Sanctification (Ézéchiel 45:18-19) culmine dans la Sanctification des Simples et des Gens Erronés le Septième jour du Premier mois, Abib. Les gens qui sont sanctifiés dans ce processus des sept jours sont alors capables de se tenir devant le Seigneur et le Huitième jour, Il dit qu'Il nous entendra et acceptera les offrandes du peuple. À partir de ce point, le processus des Sabbats du Seigneur continue à travers toutes les fêtes de l'année jusqu'à la Fête des Tentes [ou Tabernacles].

 

Ainsi, nous voyons que le processus ci-dessus en est un d’élection et d'exclusion pour un certain nombre de raisons. Ceux d’entre vous qui ne sont pas exclus sont le moyen par lequel le Temple est sanctifié. Ces quelques années passées, vous avez tous été testés par de rudes épreuves. Le Temple est actuellement dans le processus de purification. Ceux d’entre vous qui sont rendus à ce point doivent être félicités. Vous avez montré les caractéristiques de discernement spirituel et de fidélité et de capacité de vous tenir debout pour la foi. Ce sont ces gens-là qui composent l'Église de Dieu qui se tiennent devant le trône de grâce dans l'honneur et approuvés de Dieu par le témoignage de Jésus Christ. Ceux d'entre vous qui sont nouveaux : soyez heureux que Dieu vous ait appelés en ces Derniers Jours.  

Le processus avance forcément maintenant à la guerre de ce texte et nous devons préparer le Temple et l'Église pour survivre.

 

Ce troisième jour de la semaine ou le 7 Abib, nous jeûnons pour les Simples et les Gens Erronés – ces gens qui sont ceux qui ne sont pas assez intelligents pour voir à travers les ruses de ce monde et les tromperies de Satan. Aussi, nous jeûnons pour et sanctifions ceux qui font erreur par l'information qui leur est donnée ou les fausses déductions et actions qu'ils font eux-mêmes. Le huitième jour, nous continuons avec la préparation de la Pâque dans la prière pour l'église et la nation et le monde.

 

Même si le sacrifice du Christ a payé pour l’impôt des Expiations, nous sommes toujours tenus de jouer notre rôle et d’observer la séquence de la Sanctification pour ceux qui ne comprennent pas et pour ceux inaptes.

 

Le système cérémoniel a été éliminé avec Christ. Toutefois, les Fêtes et les Festivals, les Nouvelles Lunes et les Sabbats n’ont pas été éliminés et ainsi, même si nous ne faisons pas de sacrifices, nous observons ces séquences et nous allons les observer dans le Millénaire ou Millénium sous le Messie tel que prédit par les prophètes.

 

Au cours de ces quelques années, le calendrier a été et continuera d’être traité et le système Hillel exposé à la fois dans les Églises de Dieu et en Israël, et le calendrier et les apostats qui suivent le système Hillel seront exposés et traités et à la fin seront éliminés. Aucun individu qui suit Hillel n’a observé un Jour Saint en 2015 sur les bons jours, et en 2016, ils ne les observeront même pas aux bons mois. Que le Seigneur les réprimande.

 

Quant aux élus en tant que le Corps de Christ : Que Dieu vous bénisse et vous garde. Qu’Il lève la lumière de Sa face sur vous et vous donne la paix.  

 

 

Annexe

 

Nous devrions tous être au courant des Disputes Quartodécimanes qui ont causé la division entre les Églises de Dieu et l'Église à Rome en l’année 192 de l'Ère Courante. Les détails se trouvent dans deux études ; une est Les Disputes Quartodécimanes (No. 277) et l'autre intitulée L'Origine de l'Église Chrétienne en Grande-Bretagne (No. 266).

 

Irénée écrivait à un ancien ami, Florinus, qui avait sombré dans le Valentinianisme. Il a rappelé à Florinus du fait que lui et Florinus avaient été avec Polycarpe et l'apôtre Jean ainsi qu’avec ceux qui étaient encore en vie qui avaient connu le Seigneur. Il a écrit au sujet du jeûne du 7 Abib qui était observé avant la Pâque, laquelle commençait à partir du 14 Abib. Il avait également écrit à Victor au sujet de l'ancienne coutume de l'observance de la Pasha (le Dîner du Seigneur ou la Pâque) le 14 Abib et la Pâque/Fête des Pains sans Levain à partir du 15 Abib. Dans cet écrit primitif, perdu depuis, nous le voyons conservé par Eusèbe. C’est là prouvé par Irénée dans l'observation de Polycarpe avec Jean et ceux qui ont connu le Seigneur et du fait qu’ils ont observé la Pâque et le Jeûne qui la précède (cf. ANF vol. 1, p. 568 et suiv.).

 

Le fragment à Florinus concernant le Jeûne du 7 Abib et la Pâque le 14 Abib et la Fête des Pains sans Levain 15-21 Abib est comme suit :

 

ANF01. Les Pères Apostoliques avec Justin Martyr et Irénée

Des Fragments des Écrits Perdus d’Irénée

 

I.

Je te conjure, toi qui transcriras ce livre, 4797au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, et par Sa glorieuse apparition, quand Il viendra juger les vivants et les morts, que tu compares ce que tu as transcrit, et prends soin de bien le faire selon cette copie à partir de laquelle tu dois transcrire ; aussi, que tu copies pareillement cette adjuration, et l'insère dans la transcription.

 

Notes :

4797 Ce fragment est cité par Eusèbe, Hist. Eccl., V. 20. Il se trouvait à la fin du traité perdu d’Irénée intitulé De Ogdoade.

 

II.

Ces4798opinions, Florinus, que je puisse parler en termes doux, ne sont pas de la saine doctrine ; ces opinions ne sont pas en accord avec l'Église, et impliquent leurs sectateurs dans la plus grande impiété ; ces opinions, même les hérétiques au-delà de la pâleur de l'Église n'ont jamais osé les aborder ; ces opinions, ces prêtres qui nous ont précédés, et qui étaient familiers avec les apôtres, ne les ont pas transmises devant toi. Car, quand j'étais encore un garçon, je t’ai vu en Basse-Asie avec Polycarpe, te distinguant dans la cour royale, 4799et cherchant à obtenir son approbation. Car je me souviens très bien de ce qui se passait à ce moment-là comme si c’étaient des événements récents (dans la mesure où les expériences de l'enfance, en gardant le rythme de croissance de l'âme, s'incorporent avec elle) ; de sorte que je peux même décrire l'endroit où le bienheureux Polycarpe avait l’habitude de s’asseoir et de faire ses discours, — ses allées aussi et venues —son mode général de vie et son apparence personnelle, ainsi que les discours qu'il a prononcés au peuple ; et aussi comment il parlerait de sa familiarité avec Jean, et avec le reste de ceux qui avaient vu le Seigneur ; et comment il se souviendrait de leurs paroles. Tout ce qu'il avait entendu parler d'eux sur le Seigneur, à la fois à l'égard de Ses miracles et Son enseignement, Polycarpe ayant ainsi reçu [des informations] des témoins oculaires de la Parole de vie, saurait tout raconter en harmonie avec les Écritures. Ces choses, à travers la miséricorde de Dieu qui était sur moi, j’ai pu écouter attentivement, et les ai mises précieusement non sur le papier, mais dans mon cœur ; et je rumine toujours, par la grâce de Dieu, ces choses avec précision dans mon esprit. Et je peux témoigner devant Dieu, que si ce prêtre béni et apostolique avait entendu une telle chose, il aurait crié, et bouché ses oreilles, en criant comme il avait coutume de le faire : “Ô bon Dieu, que m’as-tu réservé, au point où je dois endurer ces choses ?” et il aurait fui de l'endroit même où, assis ou debout, il aurait entendu ces mots. Ce fait, aussi, peut être clair, de ses Épîtres qu'il expédia, que ce soit aux Églises voisines pour les confirmer, ou à certains des frères, les réprimandant et les exhortant.

 

Notes :
4798  Cet extrait intéressant dont nous sommes aussi redevables à Eusebius, qui (ut sup.) l’a pris de l'ouvrage De Ogdoade, rédigé après cet ancien ami d’Irénée était devenu caduc au Valentinianisme. Florinus avait déjà tenu des propos que Dieu était l'auteur du mal, sentiment auquel Irénée s’est opposé dans un traité, aujourd'hui perdu, appelé περὶ μοναρχίας.

4799 Comp. p. 32, ce volume, et Phil. iv. 22.

 

(À Victor au sujet des Disputes Quartodécimanes et le Jeûne).

 

III.
Car 4800la controverse est non seulement en ce qui concerne le jour, mais aussi en ce qui concerne la forme même du jeûne. 4801Car certains considèrent comme liés à jeûner un jour, d'autres deux jours, d'autres encore plus, tandis que d'autres [le font pendant] quarante jours : les heures diurnes et nocturnes, ils mesurent ensemble comme leur jour [de jeûne]. 4802Et cette variété parmi les observateurs [des jeûnes] n’avait pas son origine dans notre temps, mais bien avant celui de nos prédécesseurs, dont certains sans doute, n’étant pas très rigoureux dans son observance,
569 ont transmis à la postérité la coutume telle qu’elle l'avait été, par la simplicité ou une fantaisie privée, [introduite parmi eux]. Et cependant, néanmoins tous ceux-là vivaient en paix l'un avec l'autre, et nous aussi avons gardé la paix ensemble. Ainsi, en fait, la différence [dans l’observance] du jeûne établit l'harmonie de [notre commune] foi. 4803 Et les prêtres précédant Soter dans le gouvernement de l'Église que tu diriges maintenant—je veux dire, Anicet et Pius, Hyginus et Télesphorus et Sixtus—ne l’ont ni observé [d’après cette façon], ni n’ont permis à ceux avec eux 4804de le faire. Malgré cela, ceux qui n’observent pas [la fête de cette manière] étaient pacifiquement disposés envers ceux qui sont venus à eux d'autres diocèses dans lesquels elle était [ainsi] observée bien qu’une telle observance était [ressentie] dans une contrariété plus résolue [telle que présentée] à ceux qui ne sont pas tombés avec elle ; et aucun n'a jamais été jeté dehors [de l'Église] pour cette question. Au contraire, les presbytres qui t’ont précédé, et qui n’ont pas observé [cette coutume], ont envoyé l'Eucharistie à ceux des autres diocèses qui l’ont observée. 4805Et lorsque le bienheureux Polycarpe séjournait à Rome à l'époque d’Anicet, bien qu'une légère controverse eût surgi entre eux quant à certains autres points, ils étaient à la fois bien enclins mutuellement [à l'égard de l'affaire en main], ne voulant pas que quelque querelle surgisse entre eux sur cette tête. Car ni Anicet ne pourrait persuader Polycarpe de renoncer à l’observance [à sa façon], dans la mesure où ces choses ont toujours été [ainsi] observées par Jean, le disciple de notre Seigneur, et par d'autres apôtres avec lesquels il avait été familier ; ni, par ailleurs, Polycarpe ne pourrait réussir à persuader Anicet d’observer [à sa manière], car il a soutenu qu'il était tenu de se conformer à l'usage des prêtres qui l'ont précédé. Et dans cet état des choses, ils ont tenu communion l’un avec l’autre ; et Anicet a concédé à Polycarpe dans l'Église la célébration de l'Eucharistie, en lui montrant le respect ; de sorte qu'ils se séparèrent en paix l'un de l'autre, sauvegardant la paix avec toute l'Église, à la fois ceux qui ont observé [cette coutume] et ceux qui ne l’ont pas observée. 4806


Remarques
4800 Voir pp. 31 et 312, de ce volume. Nous sommes redevables à nouveau à Eusebius pour ce fragment précieux de l'Épître d’Irénée à Victor Évêque de Rome (Hist Eccl., v 24 ;... copié aussi par Nicéphore, iv. 39). Il semble y avoir eu une lettre synodale au chef de l'Église romaine, l'historien disant qu'elle a été écrite par Irénée, “au nom des (ἐκ προσώπου) frères sur lesquels il dirigeait dans toute la Gaule.” Aucune de ces expressions n’est limitée à l'Église à Lyon, pour les mêmes récits historiques d'autorité (v. 23) que c’était le témoignage “des diocèses dans toute la Gaule, lesquels Irénée surveilla" (Harvey).

4801    Selon Harvey, le début de la controverse pascale se forme en deux particularités : (a) en ce qui concerne le jour précis où la résurrection de notre Seigneur doit être célébrée ; (b) en ce qui concerne la coutume du jeûne qui le précède.

4802     La lecture et la ponctuation sont ici des sujets de controverse. Nous avons suivi Massuet et Harvey.

4803     "L'observance d'un jour, mais pas partout le même, a montré l'unité, dans la mesure où la foi dans la résurrection du Seigneur était concernée.”—HARVEY.

4804     Suite à la lecture de Rufinus, le texte ordinaire a μετ 'αὐτούς, i.e., après eux.

4805     Cette pratique fut ensuite interdite par le Concile de Laodicée [tenu vers 360 apr. J.-C.].

4806   C’était peut-être en référence à cet épisode agréable dans les annales de l'Église, que le Concile d'Arles, 314 apr. J.-C., a décrété que la sainte Eucharistie doit être consacrée par un évêque étranger présent à sa célébration.

 

C’est un fait lamentable que l'hérésie d’Easter/Pâques soit provenue de Rome sous Anicet et de force sous Victor qui a provoqué le schisme de l’année 192 EC (Ère Courante). Voir l’étude Les Origines de Noël et d’Easter/Pâques (No. 235). C’est pour cette raison qu’Irénée essayait désespérément d'arrêter Victor de déchirer l'Église Chrétienne avec cette doctrine païenne de Easter/Pâques.

 

Nous voyons dans ce fragment que toute l'Église en Gaule jeûnait et nous savons pour un fait que l'Église en Grande-Bretagne a observé la Pâque Quartodécimane jusqu’au synode de Whitby en l’année 664 et ils ont aussi observé les Lois de l'Alimentation et le Sabbat comme l'a fait l'Église conduit à partir de Iona et aussi en Écosse telle qu’établie à partir de Iona et par Aiden de Lindisfarne qui portait les traditions de Colume Cille (ou St. Columba). Il convient donc de considérer également que le Jeûne du Septième Abib a été observé en Grande-Bretagne, ainsi qu’en Gaule. Il est incontestable qu'il y a un jeûne de 24 heures avant le 14 Abib et lequel ne peut être que le jeûne commandé pour la Sanctification de la Congrégation du 7 Abib qui est concerné tel que commandé dans Ézéchiel 45:20. Une congrégation est sanctifiée par un jeûne.

 

Ici, il est dit que, parfois, certains membres ont observé le Jeûne sur deux jours et d'autres sur la période de jeûne des Jeûnes de Carême de Quarante Jours qui semble être dérivé des païens qui ne jeûnaient pas pour la totalité des 24 heures chaque jour.

 

Cette trace écrite montre clairement que le jeûne de la Sanctification a été observé par les apôtres et les gens qui étaient en vie dans l'Église au temps du Christ et qui avaient plus de quatre-vingts ans quand Irénée était un garçon aux pieds de Polycarpe et de Jean alors qu'il vivait encore.

 

Nous avons ″voté avec nos pieds″ quand Victor a forcé le schisme sur nous et nous avons observé le jeûne de la Sanctification et la Pâque Quartodécimane pendant huit jours à partir du temps de Christ jusqu'à ce que l'hérétique Armstrong les ait abandonnés en 1965-1967, et cela a été entièrement restauré par l’église CCG en l’année 1994 conformément au Calendrier du Temple.

 

Que cette trace écrite historique réprime toute discussion quant à ce qu’était l'histoire de la question. Les adorateurs païens d’Easter/Pâques ont essayé d'arrêter la véritable Pâque ainsi que le processus de Sanctification d'être correctement observés. Qu'ils soient un anathème pour nous.

 

La période de repentance de 40 ans du 120ème Jubilé ou Jubilé final à la fin du 119ème Jubilé en 1977 se termine dans l'année sacrée 2016/17. Le Mesurage du Temple déclaré en 1987 prend fin en l’année 2027 au Jubilé. Les dix dernières années du mesurage débute en l’année 2016-2017 au Jour des Expiations jusqu’à la Pâque 2027. Ainsi, les églises commencent à être traitées et l'erreur éradiquée dès cette année. Si vous souhaitez être dans la Première Résurrection alors repentez-vous et commencez à restaurer la vraie foi. Tout d'abord débarrassez-vous d’Hillel et restaurez le Calendrier du Temple dans les Églises de Dieu (voir les études Le Calendrier de Dieu (No. 156) ; Le Sabbat et le Cycle Lunaire (No. 156B) et L'Origine et la Base des divisions karaïtes (No. 156C) ; Le Calendrier et la Lune : Ajournements ou Festivals (No. 195) ; L’Altération du Calendrier de Dieu en Juda (No. 195B) ; Hillel, Les Intercalations Babyloniennes et le Calendrier du Temple (No. 195C).