Christian Churches of God

[F047]

 

 

 

Commentaire sur 2Corinthiens 

 Introduction et Partie 1

 (Édition 1.0 20210211-20210211)

 

Commentaire sur les Chapitres 1 à 4.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2021 Wade Cox)

(Tr. 2021)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://ccg.org/

 

 

 

Commentaire sur 2Corinthiens : Introduction et Partie 1 [F047]

Introduction

Pour comprendre l'Église corinthienne ainsi que les relations de Paul avec l'Église, il est nécessaire de revoir l'Introduction au Commentaire sur 1Corinthiens.

 

En outre, dans cette introduction, nous voyons que le texte fait référence à la lettre dans 2Corinthiens comme suit.

 

Objet : La lettre "précédente". Paul a dit : "Je vous ai écrit une lettre. Dans cette lettre, je vous ai dit de ne pas avoir des relations avec les impudiques [LSG]" (1Corinthiens 5:9). Cette lettre est considérée comme perdue ou un fragment de celle-ci peut maintenant être trouvé dans 2Corinthiens 6:14-7:1 (cf. Oxford RSV, note de bas de page).

 

Paul mentionne une deuxième visite "douloureuse". Paul a entendu dire que les problèmes à Corinthe étaient pires. Il a donc fait une deuxième visite. Il n'y a aucune trace de cette visite. Mais Paul parle de sa "troisième" visite à Corinthe (2Corinthiens 12:14 ; 13:1-2). Il a donc dû y avoir une deuxième visite.

 

Objet : la lettre "sévère". La visite de Paul n'a pas été couronnée de succès. Il a donc écrit une lettre alors qu'il se sentait très blessé (2Corinthiens 2:4). Il était presque désolé de l'avoir envoyée. Certains auteurs pensent que les chapitres 10-13 de 2Corinthiens sont issus de la lettre "sévère".

 

La lettre montre que les Chrétiens de Corinthe ainsi que Paul sont redevenus amis. Paul était tellement inquiet au sujet de sa lettre "sévère" qu'il est allé rencontrer Titus (Tite). Tite avait apporté la lettre sévère à Corinthe. Paul a rencontré Tite en Macédoine et a appris que tout allait bien. Il a donc écrit les chapitres 1 à 9 de l'épître dans 2Corinthiens. Certains érudits considèrent qu'il est possible que quelqu'un ait mis ensemble la lettre sévère et la lettre suivante dans le mauvais ordre.

 

La lettre traite des problèmes de conduite chrétienne dans l'église. Elle concerne la sanctification progressive ainsi que le développement continu d'un caractère saint. L'objet des chapitres est examiné ci-après. Cette lettre est considérée comme tombant à pic pour l'église d’aujourd'hui. Les Chrétiens ont été influencés par leur environnement culturel. Une grande partie des doctrines païennes qui existaient à l'époque et qui faisaient pression sur l'église ont trouvé leur chemin et sont devenues des causes de division dans l'église, et elles sont présentes aujourd’hui et ont encore de l'ampleur aujourd'hui.  Au IVe siècle, les prêtres d'Attis à Rome se plaignaient que les Chrétiens avaient volé toutes leurs doctrines, ce qui était effectivement vrai (cf. re Attis, Frazer, The Golden Bough Pt. IV, Volumes I et II). 

 

Ces problèmes tels que l'immaturité, l'instabilité, les divisions, la jalousie et l'envie, les procès, les difficultés conjugales, l'immoralité sexuelle et le mauvais usage des dons spirituels existent toujours.”

 

Une autre question qui doit être examinée est de savoir combien de fois Paul s'est rendu à Corinthe et quelles lettres ont été écrites.

 

Tous ces éléments soulèvent des questions en soi et nous essaierons d'extraire et de dégager ces informations à partir des textes. Nous savons qu'au moins trois lettres ont dû être écrites et il est inconcevable que l'une d'entre elles ait pu être perdue.

 

D'après la plupart des spécialistes, il ressort du texte que 2Corinthiens apparaît en deux sections. La première est tirée des chapitres 1 à 9 et la seconde des chapitres 10 à 13.

 

Nous examinerons les textes ci-dessous pour extrapoler davantage.

 

Aperçu du Livre - 2Corinthiens

par E.W. Bullinger

 

LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

LA STRUCTURE DE L'ÉPÎTRE DANS SON ENSEMBLE.

2Corinthiens 1:1-2. INTRODUCTION.
2Corinthiens 1:3-11. REMERCIEMENTS.
2Corinthiens 1:12. CARACTÈRE DU MINISTÈRE DE PAUL.
2Corinthiens 1:13-14. LA PRÉSENTE ÉPÎTRE.

2Corinthiens 1:15-16. LA VISITE PROPOSÉE.
2Corinthiens 1:17-24 ; 2Corinthiens 2:1-2. LA JUSTIFICATION DE SON ACTION.
2Corinthiens 2:3-11. ANCIENNE ÉPÎTRE. OBJET.
2Corinthiens 2:12-13. PAS DE REPOS EN ESPRIT.
2Corinthiens 2:13. MACÉDOINE. VOYAGE.
2Corinthiens 2:14-17. REMERCIEMENT.
2Corinthiens 3:1 - 2Corinthiens 7:4. CARACTÈRE DU MINISTÈRE DE PAUL.
2Corinthiens 7:5-7. PAS DE REPOS DANS LA CHAIR.
2Corinthiens 7:8-16. ANCIENNE ÉPÎTRE. EFFET.
2Corinthiens 8:19 ; 2Corinthiens 8:15. MACÉDOINE. ASSEMBLÉES.
2Corinthiens 10:1 - 2Corinthiens 12:13. LA JUSTIFICATION DE SON ACTION.
2Corinthiens 12:14 - 2Corinthiens 13:1. VISITE MOTIVÉE.
2Corinthiens 13:2-10. LA PRÉSENTE ÉPÎTRE.
2Corinthiens 13:11-14. CONCLUSION.

LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS. NOTES INTRODUCTIVES.

1. À partir de divers passages, nous apprenons que l'apôtre Paul a écrit cette Épître sous une forte pression de l'esprit. La partie personnelle de sa première lettre aux Corinthiens a eu son effet sur les membres obéissants de l'église (voir ch. 2 et 7), et il a écrit une seconde fois pour réconforter ceux-ci, ainsi que pour avertir un élément désobéissant (2Corinthiens 13:2, 2Corinthiens 13:10). Il est clair que certains ont complètement nié son autorité et, au chapitre 10:13, il justifie une fois de plus avec force son apostolat, en particulier en ce qui concerne les faux enseignants, contre lesquels il a mis sérieusement en garde les Corinthiens. La revendication spécifique de l'autorité comme provenant de son Seigneur et Maître seul occupe une grande partie de cette épître. D'où, également, l'admonition (l’avertissement) que s'il venait, il ferait respecter cette autorité. Il y a beaucoup d’éléments qui indiquent l’anxiété (l’inquiétude) de Paul pour toutes les églises, alors que dans les parties doctrinales se trouvent des présentations inégalées de l’amour divin en Christ.


2. Non seulement cette église était accablée de troubles internes (ch. 1), mais elle était également éprouvée de l'extérieur (
2Corinthiens 11:13, 2Corinthiens 11:15), comme le Seigneur lui-même l'avait prédit dans Matthieu 24:9, Matthieu 24:12. En guise de consolation, Paul leur a présenté (2Corinthiens 4:14) la même espérance de résurrection qu'il avait proclamée dans sa première lettre.


3. Timothée avait été envoyé à Corinthe (
1Corinthiens 4:17) et était sans doute revenu en apportant des nouvelles de la situation malheureuse de l'église. Tite a livré la première lettre et, son retour ayant été retardé, Paul est passé de Troas à la Macédoine, où, plus tard, Tite apporta de Corinthe (2Corinthiens 7:7, 2Corinthiens 7:16) des rapports qui n'assuraient que partiellement l'apôtre, et l'a amené à envoyer la deuxième épître par le même compagnon (collègue) de travail.


4. Diverses explications ont été proposées concernant les conditions dans lesquelles l'épître a été rédigée. Certains pensent que, avant sa transmission, l'apôtre avait envoyé de la main de Timothée une lettre sévère qui a été perdue. Une autre suggestion est que Paul, ayant entendu parler de la confusion dans l'église, a fait une visite précipitée à Corinthe depuis Éphèse, et constatant qu'il n'a rien reçu mais qu'il a été mis à mal, s'est retiré dans une autre partie de l'Achaïe ou en Macédoine, où il a rédigé la Deuxième épître. D'autres points de vue encore sont avancés dans le même sens, mais tout ce que l'on peut dire, c'est qu'il s'agit de suppositions dont l'Épître ne fait aucune mention. En reliant
1Corinthiens 4:19 ; 2Corinthiens 1:23 ; 2Corinthiens 13:2, l'apôtre n'était pas revenu à cause des désordres dans l'église, quoi qu'on puisse entendre par "la troisième fois" au chapitre 13:1. À 2Corinthiens 1:15-16, il a l'intention de venir à eux comme un second bienfait, et de passer en Macédoine, pour revenir à eux, ce qui aurait été une troisième fois.


5. Écrite de Macédoine peu de temps après que Paul ait quitté l'Asie (
2Corinthiens 1:8), elle ne serait pas de nombreux mois après l'envoi de la Première Épître. C'était probablement en l’an 57 Apr. J-C. (hiver) ou au printemps de l’an 58. Voir l’Annexe 180.

 

*************

La Deuxième Épître aux Corinthiens - Wikipédia

 

La Deuxième Épître aux Corinthiens, communément appelée Deuxième [aux] Corinthiens ou par écrit 2Corinthiens, est une épître paulinienne du Nouveau Testament de la Bible Chrétienne. L'épître est attribuée à l'apôtre Paul et à un co-auteur nommé Timothée, et est adressée à l'église de Corinthe et aux chrétiens de la province voisine d'Achaïe, dans la Grèce actuelle. [2Cor. 1:1]

 

Composition

Bien qu'il y ait peu de doute parmi les savants sur le fait que Paul en est l'auteur, on se demande si l'Épître était à l'origine une seule lettre ou si elle a été composée à partir de deux ou plusieurs lettres de Paul. [1]:8

 

Bien que le Nouveau Testament ne contienne que deux lettres adressées à l'église de Corinthe, il ressort des lettres elles-mêmes qu'il en a écrit au moins quatre et que l'église lui a répondu au moins une fois :

1Corinthiens 5:9 ("Je vous ai écrit dans une épître de ne pas fréquenter les fornicateurs", KJV) fait référence à une lettre ancienne, parfois appelée "lettre d'avertissement"[2] ou "lettre précédente".

 

1Corinthiens

La Lettre Sévère : Paul fait référence à une "lettre dans les larmes" antérieure dans 2Corinthiens 2:3-4 et 7:8. 1Corinthiens ne correspond pas à cette description, donc cette "lettre dans les larmes" peut avoir été écrite entre 1Corinthiens et 2Corinthiens.

 

1Corinthiens 7:1 indique que dans cette lettre, Paul répondait à certaines questions au sujet desquelles l'église lui avait écrit.

 

Le changement de ton abrupt qui, d'harmonieux auparavant, est devenu amèrement reprochable dans 2Corinthiens 10-13 a conduit beaucoup de gens à déduire que les chapitres 10-13 font partie de la "lettre dans les larmes" qui était en quelque sorte annexée à la lettre principale de Paul. Ceux qui ne sont pas d'accord avec cette évaluation disent généralement que la "lettre dans les larmes" n'existe plus. [4] D'autres affirment que bien que la lettre dans les larmes n'existe plus, les chapitres 10 à 13 proviennent d'une lettre ultérieure. [5]

 

Le changement apparemment soudain de sujet du chapitre 7 aux chapitres 8-9 amène certains chercheurs à conclure que les chapitres 8-9 étaient à l'origine une lettre séparée, distincte et certains considèrent même que les deux chapitres étaient à l'origine eux-mêmes distincts. D'autres chercheurs contestent cependant cette affirmation. [6]

 

Certains chercheurs trouvent également des fragments de la "lettre d'avertissement", ou d'autres lettres, dans les chapitres 1-9, [7] par exemple qu'une partie de la "lettre d'avertissement" est conservée dans 2Cor 6:14-7:1, [8] mais ces hypothèses sont moins populaires. [9]

 

Contexte

Les contacts de Paul avec l'église de Corinthe peuvent être reconstitués comme suit : [4]

  1. Paul visite Corinthe pour la première fois, y passant environ 18 mois (Actes 18:11). Il quitte ensuite Corinthe et passe environ 3 ans à Éphèse (Actes 19:8, 19:10, 20:31). (Environ de l’an 53 à 57 après J.-C., voir l’article de 1Corinthiens).

  2. Paul écrit la "lettre d'avertissement" au cours de sa première année à partir d'Éphèse (1Corinthiens 5:9).

  3. Paul écrit 1Corinthiens dès sa deuxième année à Éphèse.

  4. Paul visite l'église corinthienne une seconde fois, comme il l'avait indiqué dans 1Corinthiens 16:6. Probablement au cours de sa dernière année à Éphèse. 2Corinthiens 2:1 appelle cela une "visite douloureuse".

  5. Paul écrit la "lettre dans les larmes".

  6. Paul écrit 2Corinthiens, indiquant son désir de visiter l'église corinthienne une troisième fois (2Cor. 12:14 ; 2Cor. 13:1). La lettre n'indique pas d'où il écrit, mais elle est généralement datée après que Paul ait quitté Éphèse pour la Macédoine (Actes 20), de Philippes ou de Thessalonique en Macédoine. [10]

  7. Paul a vraisemblablement fait la troisième visite après avoir écrit 2Corinthiens, car Actes 20:2-3 indique qu'il a passé 3 mois en Grèce. Dans sa lettre à Rome, écrite à cette époque, il a envoyé aux Romains les salutations de certains des principaux membres de l'église. [10]

 

Contenu

Dans la deuxième lettre de Paul aux Corinthiens, il se présente à nouveau comme un apôtre de Christ Jésus par la volonté de Dieu et rassure les gens de Corinthe en leur disant qu'ils n'auront pas une autre visite douloureuse, mais ce qu'il a à dire n'est pas pour leur causer de la peine mais pour les rassurer de l'amour qu'il a pour eux. Elle est plus courte que la première et un peu déroutante si le lecteur n'est pas conscient de la situation sociale, religieuse et économique de la communauté. Paul estime que la situation à Corinthe est encore compliquée et se sent attaqué.

 

Certains ont contesté son autorité en tant qu'apôtre, et il compare le niveau de difficulté à d'autres villes qu'il a visitées et qui l'avaient embrassée, comme les Galates. Il est critiqué pour sa façon de parler et d'écrire et trouve que c'est juste pour se défendre avec certains de ses importants enseignements. Il affirme l'importance de pardonner aux autres, et la nouvelle alliance de Dieu qui vient de l'Esprit du Dieu vivant (2 Cor. 3:3), et l'importance d'être une personne de Christ et de donner généreusement au peuple de Dieu à Jérusalem, et termine par sa propre expérience de la façon dont Dieu a changé sa vie (Sandmel, 1979).

 

Caractère unique

D’après le Dictionnaire Easton's Bible Dictionary,

Cette épître, on l'a bien dit, montre l'individualité de l'apôtre plus que toute autre. "La faiblesse humaine, la force spirituelle, la plus profonde tendresse d'affection, le sentiment de blessure, la sévérité, l'ironie, la réprimande, la justification passionnée, l'humilité, un juste respect de soi, le zèle pour le bien-être des faibles et des souffrants, ainsi que pour le progrès de l'église de Christ et pour l'avancement spirituel de ses membres, sont tous affichés à tour de rôle au cours de son appel". -Lias, Deuxième [aux] Corinthiens. [10]

 

************

Objet des chapitres.

 

Chapitre 1

Nous voyons ici que Corinthe est le centre et le lieu de rencontre (réunion) de l'ensemble des saints qui se trouvent dans l’Acha'ia (Achaïe) (v. 1).

 

Le message transmet la paix de Dieu le Père (vv. 2-3). Il est décrit comme le Père des miséricordes et le Dieu de tout Réconfort. Ainsi, il attribue le Père en tant que source de miséricorde et de réconfort pour les frères ; afin qu'ils puissent réconforter ceux qui ont aussi besoin de réconfort (v. 4). Comme nous partageons les souffrances de Christ, nous partageons aussi abondamment la consolation. Ainsi, nous partageons et assistons en toutes choses avec Christ dans le corps de l'Église de Dieu. De même qu'ils sont persécutés et affligés et qu'ils endurent, de même ils sont alors réconfortés (vv. 5-6). Paul déclare que leur espoir pour l'Église est inébranlable car, comme ils partagent leurs souffrances, ils partagent aussi leur réconfort (v. 7). Paul dit qu'il ne veut pas qu'ils soient ignorants de la souffrance qu'ils ont vécue en Asie. Il dit qu'ils ont été si complètement et insupportablement accablés, qu'ils ont désespéré de la vie elle-même (v. 8). Ils pensaient avoir reçu la sentence de mort, mais cela a été pris comme une raison de s'en remettre à Dieu plutôt qu'à eux-mêmes (v. 9). Il les a délivrés de leur péril mortel et ils ont placé leurs espoirs dans le fait que Dieu les délivrera à nouveau (v. 10). Nous ne savons pas avec certitude quelle était la nature exacte de ce péril. On suppose que ce texte a été écrit depuis la Macédoine (Actes 20), soit à Philippes, soit à Thessalonique. Actes 20:2-3 indique qu'il a passé trois mois en Grèce. Sa troisième visite à Corinthe est supposée avoir eu lieu pendant ce temps et, dans sa lettre à Rome, écrite de là-bas, il envoie les salutations de membres éminents de l'église de Corinthe.

 

À partir du verset 11, il leur demande de rendre grâce dans la prière afin que de nombreuses personnes rendent grâce pour l'aide qu'elles ont demandée dans la prière. Au verset 12, Paul dit que leur fierté est la suivante : ils se sont comportés dans le monde et envers eux avec sainteté et piété, non par la sagesse terrestre, mais par la grâce de Dieu. Car ils n'ont écrit à l'église que ce qu'ils pouvaient lire et comprendre, et il espère qu'ils comprennent pleinement (v. 13). Comme ils l'ont compris en partie : Pour qu'ils puissent être fiers les uns des autres au Jour du Seigneur (v. 14) (cf. Le Jour du Seigneur et les Derniers Jours (No. 192)).

 

À partir du verset 15, il donne ensuite un indice important concernant ses visites. Il indique qu'il effectuera deux visites. Une visite sur son chemin vers la Macédoine ; et la suivante, sur son chemin de retour de Macédoine et alors ils pourraient l'envoyer sur son chemin vers la Judée. C'était sans doute avec la collecte dont il a parlé dans la lettre précédente (1Cor. 16:3-4). Il semble vouloir corriger toute apparence de légèreté (d’hésitation), comme il le dit au verset 17 : "Est-ce que, en voulant cela, j'ai donc usé de légèreté ?" Il demande alors s'il a fait ses plans comme un homme du monde, prêt à dire oui et non à la fois. Mais en Christ, le fils de Dieu, c'est toujours oui. Car toutes les promesses de Dieu trouvent leur oui en lui. C'est pourquoi nous prononçons l'Amen à travers lui et ce, à la Gloire de Dieu. Il dit que c'est Dieu qui les a établis avec l'église et qui les a commissionnés et a mis Son Sceau sur eux et leur a donné Son Esprit dans leur cœur comme garantie. Il les identifie ici comme les trois, comme Paul, Silvain et Timothée (vv. 17-22). Il conclut ensuite le chapitre en disant : Mais j'appelle Dieu à témoigner contre moi c'est pour vous épargner que je me suis abstenu de venir à Corinthe. Non pas que nous soyons les maîtres de votre foi, car nous travaillons avec vous pour votre joie, pour vous. Restez fermes dans votre foi (vv. 23-24).

 

Il n'est pas clair si l'abstention de se rendre à Corinthe mentionnée était la visite sur le chemin de la Macédoine, ou sur le chemin du retour, ou si elle se réfère à une autre visite prévue non mentionnée.

 

Chapitre 2

Au verset 1, Paul dit qu'il a décidé de ne pas leur faire une autre visite douloureuse. Car s'il leur cause de la peine, qui est là pour le réjouir, sinon ceux qu'il a fait souffrir (v. 2). Il dit qu'il a écrit comme il l'a fait pour que, lorsqu'il viendrait, il ne souffre pas de la part de ceux qui auraient dû le réjouir. Il dit qu'il était sûr de tous que sa joie allait être celle de tous (v. 3). Il leur a écrit par beaucoup d'affliction, d'angoisse du cœur ainsi que de nombreuses larmes, non pas pour leur causer de la douleur mais pour leur faire prendre conscience de l'amour que Paul avait pour eux (v. 4). De nombreux chercheurs identifient cette lettre aux chapitres 10-13 ci-dessous, mais il n'y a aucune certitude à ce sujet. Souvenez-vous que Corinthe était criblée de factions et que plusieurs venaient de l'immoralité et de la prostitution dans les temples, d'où l'utilisation des voiles mentionnée par Paul dans la Première Épître. Ils ont dû expulser le fornicateur corinthien de 1Cor. 5:5 et cela a sans doute provoqué des conflits jusqu'à ce qu'il se repente et demande sa réadmission. C'est à cause de cela que les membres en sont venus à comprendre la puissance du Repentir et Baptême (No. 052). Cet aspect n'est pas bien compris par les Églises de Dieu modernes.

 

Du verset 5 et suivants, Paul fait remarquer que si l'un d'entre eux cause de la douleur, ce n'est pas à un seul mais à tous et que la punition de la majorité est suffisante et que l'église doit alors se tourner vers la personne pour lui pardonner et la réconforter de peur qu'elle ne soit accablée par une douleur excessive. Il les supplie alors de pardonner et de réaffirmer leur amour pour l'offenseur (v. 8). L'église a donc le pouvoir de pardonner et de retenir le péché et Paul affirme cette capacité (v. 10). Tout cela est au profit des élus, en présence de Christ, pour empêcher Satan de prendre l'avantage sur eux ; car ils ne sont pas ignorants de ses voies (v. 11).

 

Au verset 12, il parle de sa venue à Troas pour y prêcher l'Évangile de Christ et une porte lui fut ouverte. Il semble troublé parce qu'il n'y a pas trouvé Tite et il s'est donc rendu en Macédoine. Cela indique que sa décision de ne pas se rendre à Corinthe était sur le chemin pour la Macédoine.

 

Au verset 14, il dit que Dieu nous conduit toujours dans le triomphe et qu'à travers nous, Il répand partout Sa connaissance. Car nous sommes l'arôme de Christ pour Dieu parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent (v. 15). Il dit que nous sommes un parfum de mort donnant la mort aux uns ; aux autres un parfum de vie, donnant la vie. Qui est suffisant pour ces choses ? (v.16). Il dit ensuite que les élus ne sont pas, comme tant d'autres colporteurs (marchands) de la parole de Dieu ; mais comme des hommes sincères, mandatés par Dieu, aux yeux de Dieu, ils parlent en Christ (v. 17).

 

Chapitre 3

Paul demande alors s'ils (les trois) commencent à se recommander à nouveau, ou s'ils ont besoin, comme certains le font, de lettres de recommandation de ou à destination de Corinthe. Au verset 2, il dit ensuite que l'Église elle-même est ses lettres de recommandation écrites sur leur cœur, là, dans l'église, pour être connues et lues par tous les gens. Au verset 3, Paul dit qu'ils doivent savoir qu'ils [l’église] sont une lettre de Christ délivrée par eux, écrite non pas avec de l'encre mais avec l'Esprit (117) du Dieu vivant ; non pas écrites sur des tables de pierre mais sur des tables de cœur humain. Il explique ainsi la fonction de l'Esprit Saint qui écrit les Lois de Dieu (L1) dans le cœur des hommes. Il poursuit ainsi dans les versets 4-6 pour expliquer que telle est la confiance qu'ils ont en Dieu à travers Christ. Non pas qu'ils aient eu confiance en eux-mêmes pour prétendre que quelque chose venait d'eux, mais leur confiance vient de Dieu qui les a tous rendus confiants pour être les ministres d'une nouvelle alliance, non pas dans un code écrit, mais dans l'Esprit ; car le code écrit tue, mais l'Esprit donne la vie. L'Esprit donne du pouvoir aux élus et les lie à Dieu à travers Christ.

 

À partir du verset 7 et suivants, Paul fait référence à la dispensation de la mort qui est venue de la Loi par l'intermédiaire de Moïse. Souvenez-vous que Paul dit dans 1Cor. 10:1-4 que c'est Christ qui était avec Israël dans le désert et que c'est Christ qui a donné la Loi de Dieu à Moïse. Actes 7:33-55 montre que Christ était l'Ange de la présence par lequel Dieu a donné la loi à Moïse. Cependant, Paul fait ici la distinction que la loi gravée dans la pierre ne pouvait pas donner la vie, même si le visage de Moïse brillait à partir de son exposition au Christ dans le don (octroi) de la Loi et que c'était seulement par l'Esprit que l'humanité pouvait atteindre une plus grande splendeur et obtenir la vie éternelle. S'il y avait de la splendeur dans la dispensation de la condamnation, la dispensation de la justice doit la dépasser de loin en splendeur (v. 7- 9).

 

C'est ce que dit Paul : En effet, dans ce cas, ce qui avait autrefois de la splendeur n'en a plus du tout pour la splendeur qui le surpasse. En effet, si ce qui a eu de la splendeur n'en a plus du tout, ce qui est permanent doit avoir beaucoup plus de splendeur (vv. 10-11).

 

Au verset 12, Paul développe ensuite cette structure en la puissance de l’Esprit Saint dépassant la Loi de Dieu telle qu'elle est exercée sous la loi cérémonielle pour en faire une institution plus puissante dans la justice sous la Nouvelle Alliance où elle pourrait être donnée aux individus sur une plus grande échelle que par les patriarches, les prophètes et les prêtres (sacrificateurs) sous le système du Temple. (cf. La Distinction dans la Loi (No. 096), Consubstantiel au Père (No. 081) et La Relation entre le Salut par la Grâce et la Loi (No. 082)).

 

Il dit que Moïse a mis un voile sur son visage pour couvrir la gloire de Christ quand il lui a donné la loi. Les cœurs d'Israël s’étaient endurcis et ce, jusqu'à ce jour, lorsqu'ils lisent l'Ancien Testament, le voile n’est pas levé (n'étant pas révélé - Conybère et Howson) ; car ce n'est que lorsqu'une personne se tourne vers Christ que le voile est levé (pour et après le baptême) et ce, à travers l'Esprit Saint (vv. 15-16). Ce voile demeure jusqu'à ce jour, sauf pour les baptisés adultes repentis dans les Églises de Dieu qui observent la Loi de Dieu (voir ci-dessus). Paul dit que le Seigneur est l'Esprit et que là où se trouve l'Esprit du Seigneur, il y a la liberté (v. 17). Paul dit que tous ceux qui ont le visage dévoilé et qui contemplent la Gloire du Seigneur sont changés à sa ressemblance, d'un degré de gloire à un autre, car cela vient du Seigneur, qui est l'Esprit. L'Esprit Saint vient de Dieu et, à travers le sacrifice de Christ à Jérusalem, l’Esprit Saint a été mis à la disposition de l'être humain par Christ à partir de l'Offrande de la Gerbe Agitée le Premier Jour de la semaine (cf. Le Moment de la Crucifixion et de la Résurrection (No. 159)).

 

La distinction qu'il fait est que la Loi de Dieu ne pourrait pas être observée sans l'Esprit Saint qui la graverait dans le cœur des hommes et qu'ils la garderaient (observeraient) dans l'Esprit, car par ce moyen les élus partageraient la Nature de Dieu, et dans ce processus, la loi serait gardée et observée dans leur cœur et ils obéiraient à la loi parce que la Nature de Dieu serait en eux par l'Esprit Saint. Jusqu'au Christ, l'Esprit Saint était donné par Dieu sur une base de délégation aux patriarches et aux prophètes.

 

L'Antinomien prétend que le NT supprime (abolit) la Loi de Dieu, ce qui montre à quel point les antinomiens comprennent mal le fondement de la Loi de Dieu qui découle (provient) de la Nature de Dieu, et de la fonction de L’Esprit Saint (No. 117) et pour l'obtention de la Vie Éternelle (No. 133).

 

Chapitre 4

Paul poursuit ensuite au chapitre 4 pour développer les activités de l’Esprit Saint dans les élus. Il dit qu'ils ont le ministère par la miséricorde de Dieu et qu’ils ne perdent pas courage (v. 1). Ils ont renoncé aux voies honteuses et sournoises. Ils refusent de pratiquer la ruse ou de trafiquer [falsifier, altérer] la parole de Dieu, mais par la déclaration ouverte de la vérité, ils se recommandent à la conscience de chaque homme aux yeux de Dieu. Ceci était une prophétie concernant la falsification de l'Écriture de la part des Massorètes qui devait voir leur TM modifié en 134 endroits concernant l'application de Yahovah à Adonaï et aussi l'application d'Elohim en 13 endroits et aussi en Deut. 32:8 dans le Texte Massorétique (MT). Cela avait pour but de dissimuler l'application de la distinction Yahovah (SHD 3068)/Yahovih (SHD 3069) dans l'AT. Cependant, elle n'a pas pu être complètement éliminée. Les contrefaçons et les altérations n'ont cependant pas atteint leur apogée avant le Receptus et sa publication dans la KJV. La plupart de ces altérations sont énumérées par Bullinger dans ses notes pour la KJV placées avec ces textes. Les Athanasiens ont essayé de retirer le Livre de la Révélation (l'Apocalypse) du codex au IVe siècle parce que le texte condamnait de façon si évidente l'église de Rome et son Binitarisme/Trinitarisme et ses adoptions (imitations) païennes des cultes du Soleil et des Mystères. Cela a été tellement accepté que lorsque Pierre a dit qu'il écrivait de Babylone/Bagdad, ils ont supposé qu'il voulait dire que c'était Rome "où se trouve le siège de Satan".

 

Tout comme ils ont essayé d'abolir les Sabbats, les Nouvelles Lunes et les Fêtes, de l'église à Laodicée en l’an 366 EC (de notre ère), ils ont commencé les persécutions par la suite (cf. Le Rôle du Quatrième Commandement dans l'Histoire des Églises de Dieu Observant le Sabbat (No. 170)). Les Églises de Dieu ont commencé à être persécutées à partir de l’an 590 EC avec la fondation du Saint-Empire romain par Grégoire Ier. Ils ont tenté de faire disparaître le Calendrier de Dieu (No. 156) comme nous le voyons à partir de 170 ci-dessus.

Voir aussi :

La Bible (No. 164)

Les Présumées Contradictions de la Bible (No. 164B)

La Destruction Antinomienne du Christianisme par une Mauvaise Utilisation de l’Écriture (No. 164C)

Les Attaques Antinomiennes contre la Loi de Dieu (No. 164D)

Le Déni du Baptême par les Antinomiens (No. 164E)

Les Forgeries et les Ajouts/Erreurs de Traduction dans la Bible (No. 164F)

 Forgeries et Erreurs de Traductions se rapportant à la Position de Christ (No. 164G)

 

En 358 EC (de notre ère), les Juifs sous Hillel II ont introduit un faux calendrier pour tenter de corrompre le Calendrier du Temple ci-dessus. (cf. Hillel, les Intercalations Babyloniennes et le Calendrier du Temple (No. 195C)). Ce calendrier a été entièrement rejeté par les Églises de Dieu, en tant que foi, jusqu'à ce que Dugger et Armstrong l'introduisent dans les années 1940.

 

Au verset 3, Paul dit que même si l'évangile est voilé, il n'est voilé que pour ceux qui périssent. Il se réfère au verset 4 (à Satan) comme le dieu de cet âge (aionas, traduit incorrectement par monde [ou siècle (LSG)]) qui a aveuglé les esprits des non-croyants, pour les empêcher de voir la lumière de la gloire de Christ, qui est la ressemblance [l’image] de Dieu.

 

Paul dit que quand ils prêchent, ce n'est pas eux-mêmes mais Jésus-Christ comme Seigneur et eux comme serviteurs de la foi (v. 5). Il dit : Car c'est Le Dieu (Ho Theos), qui a dit : "Que la lumière brille du sein des ténèbres", qui a resplendi dans nos cœurs pour donner la lumière de la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ (v. 6). Souvenez-vous que c'est la Gloire de Dieu, qui a brillé de Christ, qui a irradié Moïse lorsqu'il a reçu la Loi au Sinaï. Dans le Koine grec, Ho Theos est accompagné ici de Tou Theou (également Ton Theon), en suivant également les règles utilisées par Jean (Jean 1:1) ainsi que la LXX.

 

Paul poursuit au verset 7 : "Mais nous portons ce trésor dans des vases de terre pour montrer que la puissance transcendante appartient à Dieu et non aux élus. Paul dit qu'ils sont affligés de toutes les manières possibles, mais non réduits à l'extrémité ; dans la détresse, mais non dans le désespoir ; persécutés mais non abandonnés ; abattus, mais non perdus ; portant toujours dans leur corps la mort de Jésus afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans leur chair mortelle. Ainsi, la mort est à l'œuvre en eux, mais la vie dans l'église.

 

Au verset 13, Paul dit que puisque nous avons le même Esprit que celui qui a écrit : "J'ai cru et c’est pourquoi j'ai parlé (mais j'ai été grandement affligé)" ((Ps.116:10 (LXX 115)). C'est une preuve supplémentaire que Paul a cité directement à partir de la LXX comme étant la Bible de l'église primitive). Il poursuit : Nous aussi, nous croyons et c'est pour cela que nous parlons ; sachant que Celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera aussi avec Jésus et nous amènera et fera paraître avec vous (l'église de Corinthe) en Sa présence (v. 14). Ceci identifie la Première Résurrection où l'église est ressuscitée avec Christ et les apôtres lors de sa venue.

 

Paul poursuit aux versets 15 et suivants : Tout cela arrive pour vous, afin que la grâce s'étende à un nombre toujours plus grand de personnes et qu'elle augmente l'action de grâce à la gloire de Dieu. Ainsi, nous ne perdons pas courage ; bien que notre nature extérieure se dégrade, notre nature intérieure se renouvelle chaque jour. Car cette légère affliction momentanée nous prépare un poids éternel de Gloire au-delà de toute mesure. Car nous ne regardons pas aux choses qui sont visibles, mais à celles qui sont invisibles. Car les choses qui sont visibles sont passagères, mais les choses qui sont invisibles sont éternelles.

 

*****

2Corinthiens (LSG)

Chapitre 1

1 Paul, apôtre de Jésus–Christ par la volonté de Dieu, et le frère Timothée, à l'Église de Dieu qui est à Corinthe, et à tous les saints qui sont dans toute l'Achaïe : 2 que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ ! 3 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, 4 qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l'objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction ! 5 Car, de même que les souffrances de Christ abondent en nous, de même notre consolation abonde par Christ. 6 Si nous sommes affligés, c'est pour votre consolation et pour votre salut ; si nous sommes consolés, c'est pour votre consolation, qui se réalise par la patience à supporter les mêmes souffrances que nous endurons. 7 Et notre espérance à votre égard est ferme, parce que nous savons que, si vous avez part aux souffrances, vous avez part aussi à la consolation. 8 Nous ne voulons pas, en effet, vous laisser ignorer, frères, au sujet de la tribulation qui nous est survenue en Asie, que nous avons été excessivement accablés, au-delà de nos forces, de telle sorte que nous désespérions même de conserver la vie. 9 Et nous regardions comme certain notre arrêt de mort, afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes, mais de la placer en Dieu, qui ressuscite les morts. 10 C'est lui qui nous a délivrés et qui nous délivrera d'une telle mort, lui de qui nous espérons qu'il nous délivrera encore, 11 vous-mêmes aussi nous assistant de vos prières, afin que la grâce obtenue pour nous par plusieurs soit pour plusieurs une occasion de rendre grâces à notre sujet. 12 Car ce qui fait notre gloire, c'est ce témoignage de notre conscience, que nous nous sommes conduits dans le monde, et surtout à votre égard, avec sainteté et pureté devant Dieu, non point avec une sagesse charnelle, mais avec la grâce de Dieu. 13 Nous ne vous écrivons pas autre chose que ce que vous lisez, et ce que vous reconnaissez. Et j'espère que vous le reconnaîtrez jusqu'à la fin, 14 comme vous avez déjà reconnu en partie que nous sommes votre gloire, de même que vous serez aussi la nôtre au jour du Seigneur Jésus. 15 Dans cette persuasion, je voulais aller d'abord vers vous, afin que vous eussiez une double grâce ; 16 je voulais passer chez vous pour me rendre en Macédoine, puis revenir de la Macédoine chez vous, et vous m'auriez fait accompagner en Judée. 17 Est-ce que, en voulant cela, j'ai donc usé de légèreté ? Ou bien, mes résolutions sont-elles des résolutions selon la chair, de sorte qu'il y ait en moi le oui et le non ? 18 Aussi vrai que Dieu est fidèle, la parole que nous vous avons adressée n'a pas été oui et non. 19 Car le Fils de Dieu, Jésus-Christ, qui a été prêché par nous au milieu de vous, par moi, et par Silvain, et par Timothée, n'a pas été oui et non, mais c'est oui qui a été en lui ; 20 car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c'est en lui qu'est le oui ; c'est pourquoi encore l'Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Dieu. 21 Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c'est Dieu, 22 lequel nous a aussi marqués d'un sceau et a mis dans nos cœurs les arrhes de l'Esprit. 23 Or, je prends Dieu à témoin sur mon âme, que c'est pour vous épargner que je ne suis plus allé à Corinthe ; 24 non pas que nous dominions sur votre foi, mais nous contribuons à votre joie, car vous êtes fermes dans la foi.

 

Chapitre 2

1 Je résolus donc en moi-même de ne pas retourner chez vous dans la tristesse. 2 Car si je vous attriste, qui peut me réjouir, sinon celui qui est attristé par moi ? 3 J'ai écrit comme je l'ai fait pour ne pas éprouver, à mon arrivée, de la tristesse de la part de ceux qui devaient me donner de la joie, ayant en vous tous cette confiance que ma joie est la vôtre à tous. 4 C'est dans une grande affliction, le cœur angoissé, et avec beaucoup de larmes, que je vous ai écrit, non pas afin que vous fussiez attristés, mais afin que vous connussiez l'amour extrême que j'ai pour vous. 5 Si quelqu'un a été une cause de tristesse, ce n'est pas moi qu'il a attristé, c'est vous tous, du moins en partie, pour ne rien exagérer. 6 Il suffit pour cet homme du châtiment qui lui a été infligé par le plus grand nombre, 7 en sorte que vous devez bien plutôt lui pardonner et le consoler, de peur qu'il ne soit accablé par une tristesse excessive. 8 Je vous exhorte donc à faire acte de charité envers lui ; 9 car je vous ai écrit aussi dans le but de connaître, en vous mettant à l'épreuve, si vous êtes obéissants en toutes choses. 10 Or, à qui vous pardonnez, je pardonne aussi ; et ce que j 'ai pardonné, si j'ai pardonné quelque chose, c'est à cause de vous, en présence de Christ, 11 afin de ne pas laisser à Satan l'avantage sur nous, car nous n'ignorons pas ses desseins. 12 Au reste, lorsque je fus arrivé à Troas pour l'Évangile de Christ, quoique le Seigneur m 'y eût ouvert une porte, 13 je n'eus point de repos d'esprit, parce que je ne trouvai pas Tite, mon frère ; c'est pourquoi, ayant pris congé d'eux, je partis pour la Macédoine. 14 Grâces soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ, et qui répand par nous en tout lieu l'odeur de sa connaissance ! 15 Nous sommes, en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent : 16 aux uns, une odeur de mort, donnant la mort ; aux autres, une odeur de vie, donnant la vie. Et qui est suffisant pour ces choses ? - 17 Car nous ne falsifions point la parole de Dieu, comme font plusieurs ; mais c'est avec sincérité, mais c'est de la part de Dieu, que nous parlons en Christ devant Dieu.

 

Chapitre 3

1 Commençons-nous de nouveau à nous recommander nous–mêmes ? Ou avons-nous besoin, comme quelques-uns, de lettres de recommandation auprès de vous, ou de votre part ? 2 C'est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos cœurs, connue et lue de tous les hommes. 3 Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l'encre, mais avec l'Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs. 4 Cette assurance-là, nous l'avons par Christ auprès de Dieu. 5 Ce n'est pas à dire que nous soyons par nous-mêmes capables de concevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes. Notre capacité, au contraire, vient de Dieu. 6 Il nous a aussi rendus capables d'être ministres d'une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l'esprit ; car la lettre tue, mais l'esprit vivifie. 7 Or, si le ministère de la mort, gravé avec des lettres sur des pierres, a été glorieux, au point que les fils d'Israël ne pouvaient fixer les regards sur le visage de Moïse, à cause de la gloire de son visage, bien que cette gloire fût passagère, 8 combien le ministère de l'esprit ne sera-t-il pas plus glorieux ! 9 Si le ministère de la condamnation a été glorieux, le ministère de la justice est de beaucoup supérieur en gloire. 10 Et, sous ce rapport, ce qui a été glorieux ne l 'a point été, à cause de cette gloire qui lui est supérieure. 11 En effet, si ce qui était passager a été glorieux, ce qui est permanent est bien plus glorieux. 12 Ayant donc cette espérance, nous usons d'une grande liberté, 13 et nous ne faisons pas comme Moïse, qui mettait un voile sur son visage, pour que les fils d'Israël ne fixassent pas les regards sur la fin de ce qui était passager. 14 Mais ils sont devenus durs d'entendement. Car jusqu'à ce jour le même voile demeure quand, ils font la lecture de l'Ancien Testament, et il ne se lève pas, parce que c'est en Christ qu'il disparaît. 15 Jusqu'à ce jour, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leurs cœurs ; 16 mais lorsque les cœurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté. 17 Or, le Seigneur c'est l'Esprit ; et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté. 18 Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit.

 

Chapitre 4

1 C'est pourquoi, ayant ce ministère, selon la miséricorde qui nous a été faite, nous ne perdons pas courage. 2 Nous rejetons les choses honteuses qui se font en secret, nous n'avons point une conduite astucieuse, et nous n'altérons point la parole de Dieu. Mais, en publiant la vérité, nous nous recommandons à toute conscience d'homme devant Dieu. 3 Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent ; 4 pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Évangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu. 5 Nous ne nous prêchons pas nous-mêmes ; c'est Jésus-Christ le Seigneur que nous prêchons, et nous nous disons vos serviteurs à cause de Jésus. 6 Car Dieu, qui a dit : La lumière brillera du sein des ténèbres ! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. 7 Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous. 8 Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l'extrémité ; dans la détresse, mais non dans le désespoir ; 9 persécutés, mais non abandonnés ; abattus, mais non perdus ; 10 portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. 11 Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle. 12 Ainsi la mort agit en nous, et la vie agit en vous. 13 Et, comme nous avons le même esprit de foi qui est exprimé dans cette parole de l'Écriture : J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé ! nous aussi nous croyons, et c'est pour cela que nous parlons, 14 sachant que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera aussi avec Jésus, et nous fera paraître avec vous en sa présence. 15 Car tout cela arrive à cause de vous, afin que la grâce en se multipliant, fasse abonder, à la gloire de Dieu, les actions de grâces d'un plus grand nombre. 16 C'est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. 17 Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire, 18 parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles ; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles. 

 

Notes de Bullinger sur 2Corinthiens les Chapitres 1-4 (pour la KJV) [disponibles en anglais uniquement]

 

Chapter 1

Verse 1

apostle. App-189. First occurance of this form of address Compare Galatians 1:1Galatians 1:1Ephesians 1:1Colossians 1:11 Timothy 1:12 Timothy 1:1,

Jesus Christ. App-98.

by = through. Greek. dia. App-104. 2 Corinthians 1:1.

will. Greek. thelema, App-102. Compare 1 Corinthians 1:1.

God. App-98. Compare Acts 9:15.

Timothy. Timothy is associated with Paul in the address of the epistles to Philippians, Colossians; and with Paul and Silas in the two epistles to the Thessalonians.

our = the.

unto = to.

church. App-186.

at = in. App-104.

with. Greek. sun. App-104.

saints. Greek. hagios. See Acts 9:13.

in. App-104.

 

Verse 2

Grace. App-184.,

from. Greek. apo. App-104.

Father. App-98.

Lord. App-98.

 

Verse 3

Blessed. Greek. eulogetos. See Romans 1:2.

God = the God.

even = and, as in Ephesians 1:31 Peter 1:3.

Lord. App-98.

mercies. Greek. oiktirmos. See Romans 12:1.

the God of all comfort. Compare Acts 7:2.

comfort. Greek. paraklesis. See Acts 4:36. This word appears eleven times in this Epistle, six times in this chapter. In to 2 Corinthians 5:62 Corinthians 5:7 translated "consolation". Note the Figure of speech Epanodos, App-8.

 

Verse 4

comforteth. Greek. parokaleo. App-134. Occurs eighteen times in this epistle.

in = upon. Greek. epi. App-104.

tribulation. Greek thilpsis. See Acts 7:10.

that we may be = unto (Greek. eis. App-104.) our being.

any = every.

trouble. Same as "tribulation".

of = by. Greek. hupo. App-104.

 

Verse 5

sufferings. Greek. pathetna. See Romans 8:18.

Christ = the Christ. App-98.

in = towards. Greek. eis, as in 2 Corinthians 1:4.

consolation = comfort, as 2 Corinthians 1:3.

 

Verse 6

whether = if. Greek. eite, App-118.

afflicted. Greek. thliho. Occurs here, 2 Corinthians 4:82 Corinthians 7:5Matthew 7:14Mark 3:91 Thessalonians 3:42 Thessalonians 1:62 Thessalonians 1:71 Timothy 5:10Hebrews 11:37. Compare "tribulation", above.

for. Greek huper. App-104.

is effectual = worketh, See Romans 7:5.

enduring. Greek. hupomone. Generally trans). "patience".

 

Verse 7

of = on

behalf of. Greek haper, as in 2 Corinthians 1:6.

stedfast. Greek. bebaios. See Hebrews 2:2. In some MSS. this clause stands at the beginning of 2 Corinthians 1:6, in others in the middle, alter "suffer".

knowing. Greek. oida. App-182.

partakers. Greek. koinonos. Seer Colossians 10:18.

also, etc. of the consolation also.

 

Verse 8

would not = do not wish (Greek. thelo. App-102.) you to be.

not. Greek ou. App-105.

ignorant. Greek agnoeo. See Romans 1:13. The sixth occurance of this expression.

of. The texts read "concerning", Greek. peri. App-104.

to us, The texts omit,

pressed = weighed down. Greek. bareo, Elsewhere, 2 Corinthians 6:4Matthew 26:43 (heavy). Mark 14:40Luke 9:321 Timothy 5:16 (charged),

out of measure. Literally according to (Greek. kata. App-104.) excellence (Greek. hyperbole) or excess. This phrase is used five times. See 2 Corinthians 4:17Romans 7:131 Corinthians 12:31Galatians 1:1Galatians 1:13.

above. Greek. huper. App-104.

strength = power. Greek. dunamis. App-172.

insomuch = so.

despaired. Greek. exaporeomai. Only here and 2 Corinthians 4:8. The reference may be to the riot at Ephesus (Acts 19:23-34), where his life would have been in danger, but for the counsel of his friends (2 Corinthians 1:31; but the following verses rather indicate some dangerous sickness. Both may have been in the apostle"s mind,

life. Greek. zao. Compare App-170.

 

Verse 9

sentence = answer. Greek. apokrima. Only here. Compare App-122. The only issue he could see from his troubles wag "death".

that = in order that. Greek. hina.

not. Greek. me. App-105.

trust. Greek. peitho. App-160. naiseth. Greek. egeiro. App-175.

the dead. App-139.

 

Verse 10

delivered. Greek. ruomai, Note the different tenses, giving the Figure of speech Polyptoton. App-6.

from = out of. Greek. ek. App-104.

so great. Greek. telikoutos. Only here, Hebrews 2:3James 3:4Revelation 16:18.

doth. The texts read "will",

trust = hope.

yet = still also.

 

Verse 11

helping together = co-operating. Greek. sunupourgeo. Only here.

by. No Preposition. Dative case.

prayer. Greek. deesis, App-134.

gift. Greek. charisma. App-184.

upon. Greek. eis. App-104.

by the means of = from. Greek. ek. App-104. Thanks may be given. Literally, it may be thanked. Greek. eucharisteo. See Acts 27:35.

on our behalf = on account of (Greek. huper. Same as "for", 2 Corinthians 1:6) us.

 

Verse 12

rejoicing = boasting Greek. kauchesis, the act of boasting, See Romans 3:22.

testimony. Greek. marturion. First occurance, Matthew 8:4, conscience. See Acts 23:1.

simplicity = guilelessness. Greek. haplotos, Elsewhere 2 Corinthians 8:22 Corinthians 9:112 Corinthians 9:132 Corinthians 11:3Romans 12:8Ephesians 6:5Colossians 3:22. The texts read hagiotes, holiness; not the Syriac.

godly sincerity = sincerity of God.

sincerity, Greek. eilikrineia. See 1 Corinthians 5:8.

with = in. Greek. en. App-104,

fleshly. Greek. sarkikos. See Romans 7:14 and 1 Peter 2:11.

by = in, as above.

have had our eonvereation = behaved, or lived. Greek anastrepho, Compare Ephesians 2:31 Timothy 3:15Hebrews 10:33Hebrews 13:181 Peter 1:172 Peter 2:18.

world. Greek kosmos. App-129.1.

more abundantly. Greek. perissoterds. Out of thirteen occurances, seven are in this Epistle. See 2 Corinthians 2:42 Corinthians 7:132 Corinthians 7:152 Corinthians 11:232 Corinthians 11:242 Corinthians 12:15,

to you-ward = towards (Greek. pros. App-104.) you.

 

Verse 13

none = not (Greek. ou).

other. Greek. allos App-124.

acknowledge. Greek. epiginosko. App-132.

even. The texts omit.

 

Verse 14

also ye = ye also.

have. Omit.

in part. Greek. apo merous. A part of you, the faithful ones.

rejoicing = ground of boasting. Greek. kauchema. See Romans 4:2.

the day, &c. See 1 Corinthians 5:5.

Jesus. App-98.

 

Verse 15

in. No Prep Out, case. confidence. Greek. pepoithesis. App-160.

was minded = wished. Greek. boulomai, App-102.

unto. Greek. pros. App-104.

before, i.e. before visiting Macedonia.

benefit. Greek charis, App-181.

 

Verse 16

into. Greek eis. App-104.

out of = from. Greek. apo. App-104.

brought on my way. Greek. piopempo. See Acts 15:3

toward. Greek. eis, as above. This was the apostle"s original intention, but was altered, because of his not finding Titus 2:12-13). See p. 1727.

 

Verse 17

did I, &c. The question is introduced by meti, expecting a negative answer,

lightness = fickleness. Gn elaphria, Only here.

purpose = plan. Greek. bouleuoThe "Received Text" reads bouleuomai at the beginning of the verse also.

according to. Greek. kata. App-104.

with. Greek. para. App-104.

yea yea = the yea yea.

nay nay = the nay nay. Greek. on. App-105. That is, one thing to-day and another to-morrow.

 

Verse 18

true = faithful. Greek. pistos App-150.

word. Greek. logos. App-121. Compare 1 Corinthians 1:18.

toward = unto. Greek. pros, as in verses: 2 Corinthians 1:152 Corinthians 1:162 Corinthians 1:20.

 

Verse 19

Son. Greek. huios. App-108.

preached. Greek. kereseo, App-121.

among. Greek. en. App-104.

Silvanus = Silas. Compare 1 Thessalonians 1:12 Thessalonians 1:11 Peter 5:12. See Acts 18:5.

 

Verse 20

all, &c. = as many as are the promises of God, in Him they are. and in Him. The texts read" Wherefore also through (App-104, 2 Corinthians 1:1) Him they are. "Amen, This Hebrew word is translated "verily" in the Gospels, except in Matthew 6:13 at the end of the Lord"s Prayer, and at the close of each Gospel, It does not nec. in the Acts. In the Epistles it comes at the close of benedictions and doxologies. In the Revelation occasionally at the beginning. There are three exceptions, here, 1 Corinthians 14:16, and Revelation 3:14. In the last passage it is a title of the Lord. It means "truth", and He is the Truth (John 14:6). Compare Isaiah 65:16, where "the God of truth" is "the God of Amen",

 

Verse 21

stablisheth = confirms. Greek. bebaioo. See Romans 15:8.

hath. Omit.

anointed. Greek. chrio, the verb from which Christos is formed. Elsewhere, always of the Lord. Luke 4:18Acts 4:27Acts 10:38Hebrews 1:9.

 

Verse 22

hath. Omit.

also sealed us = sealed us also.

sealed. Greek. sphragizo. Compare John 3:33.

given = gave,

earnest. Greek. arrabon. Only here, 2 Corinthians 5:5Ephesians 1:14. A foretaste or pledge of some future benefit.

Spirit. App-101. The operation of the Spirit is the pledge of the fulfilment of the promises.

 

Verse 23

call God for a record = invoke God as a witness.

call. Greek. epikaleomai. See Acts 2:21, Compare Acts 25:11Acts 25:12Acts 25:21Acts 25:25; &c.

record. Greek. martur. Compare Romans 1:9.

upon, Greek. epi. App-104.

soul. Greek. psuche. App-110.

spare. Greek.pheidomai. See Acts 20:29.

as yet. Greek. ouketi.

unto. Greek. eis. App-104.

 

Verse 24

for that = because.

have dominion = lord it. Greek. kurieuo. See Romans 6:9.

faith. Greek. pistis. App-150.

helpers. Greek sunergoe. See Romans 3:9.

 

Chapter 2

Verse 1

determined = judged, or decided. Greek. krino. App-122.

that I would not cot to.

not. Greek. me. App-105.

to = unto. Greek. pros. App-104.

in. Greek. en. App-104.

heaviness = sorrow or grief. Greek. lupe, translated "sorrow" in verses: 2 Corinthians 2:32 Corinthians 2:7.

 

Verse 2

if. Greek. ei. App-118.

make . . . sorry = grieve. Greek. lupeo, trenel. "grieve", or "cause grief" in verses: 2 Corinthians 2:22 Corinthians 2:4, a. Out of twenty-six occurrences, twelve are in this Epistle.

maketh. . . glad. Greek. euphraind. See Acts 2:26 (rejoice).

but. = except. Greek. ei me.

by. Greek. ek. App-104.

 

Verse 3

unto you. The texts omit.

lest = in order that (Greek. hina) not (Greek. me),

sorrow. See 2 Corinthians 2:1.

from. Greek. apo. App-104.

having confidence = trusting. Greek. peitho. App-150.

in = upon. Greek. epi. App-104.

 

Verse 4

out of. Greek. ek. App-104.

affliction. Greek. thlipeis, as in 2 Corinthians 1:4.

anguish = straitening, or distress. Greek. sunoche. Only here and Luke 21:25. Compare the verb sunecho2 Corinthians 5:14Luke 12:50Acts 18:5Philippians 1:1Philippians 1:23.

unto = to.

with = by, or through. Greek.

dia. App-104. 2 Corinthians 2:1.

not. Greek. ou. App-105.

that = in order that. Greek. hina.

know. Greek. ginosko. App-132.

love. Greek. agape. App-135.

more abundantly. See 2 Corinthians 1:12.

unto. Greek. eie. App-104.

 

Verse 5

any. Greek. tie. App-123.

in part, Greek. apo merous. The grief has come from a part of you who have been led away.

overcharge = lay a burden, or press heavily, upon. Greek. epibareo. Only here, 1 Thessalonians 2:92 Thessalonians 3:8.

 

Verse 6

man = one, as 2 Corinthians 2:7.

Punishment = censure. Greek. epitimia. Only here. Compare the verb epitimao. First occurance: Matthew 8:26. Figure of speech Tapeinosis. App-6.

of = by. Greek. hupo. App-104.

many = the more, i.e. the majority.

 

Verse 7

contrariwise = (on) the contrary. Greek. taunantion, for to enantion. Here, Galatians 1:2Galatians 1:71 Peter 3:9,

forgive. Greek. charizomai. App-184.

comfort. Greek. parakaleo. App-134.

lest = lest perhaps. Greek. mepos.

swallowed up Greek. katapind. See 1 Corinthians 15:54.

overmuch = more abundant.

Verse 8

beseech. Greek. parakaied, as above.

confirm = ratify with authority. Greek. kuroo. Only here and Galatians 1:3Galatians 1:15. Akin to kuries, lord.

toward. Greek. eia. App-104.

 

Verse 9

to this end for (Greek. eie) this.

also did I write = did I write also.

proof. Greek. dokime. See Romans 5:4 (experience).

whether = if. App-118.

obedient. Greek hupikoos. See Acts 7:39.

in. Greek. eis, no above.

 

Verse 10

I forgive also = also forgive.

for your sake. Literally on account of (Greek. dia. App-104. 2 Corinthians 2:2) you.

person = face, i.e. eight, or presence.

Christ. App-98.

 

Verse 11

Satan, &c. Literally should be overreached (Greek. pleonekteo. Here, 2 Corinthians 7:22 Corinthians 12:172 Corinthians 12:181 Thessalonians 4:6)

by (Greek. hupo, as in 2 Corinthians 2:6) Satan.

ignorant. Gr. agnoeo. Compare 2 Corinthians 1:8. Figure of speech Tapeinosis. App-8.

devices = thoughts.

Greek. noema

Elsewhere, 2 Corinthians 3:142 Corinthians 4:42 Corinthians 10:52 Corinthians 11:3Philippians 1:4Philippians 1:7. See 2 Corinthians 11:3Ephesians 6:11Revelation 2:24,

 

Verse 12

Furthermore = Now. to. Greek eis. App-104.

Troas. See Acts 16:8.

to preach Christ"s gospel = for (Cr. eis) the gospel (App-140) of the Messiah.

door. See 1 Corinthians 16:9,

of. Greek en. App-104.

Lord. App-98.

 

Verse 13

no = not (Greek. ou).

rest. Greek. anesis. See Acts 24:23.

Spirit. App-101.

taking . . . leave. Greek. apotassomai. See Acts 18:18.

went from thence = went forth. into. Greek eis. App-104.

 

Verse 14

thanks. Greek. charis. App-184.

God. App-98.

causeth us to triumph = leadeth us in triumph (Greek. thriamheud), or triumphs over us as in Colossians 2:15. Only in these two places. Paul was a captive won by grace. In a Roman triumph there were captives destined to be spared and captives destined to death. See 2 Corinthians 2:16.

maketh manifest. Greek. phaneroo. App-106.

savour. Greek osme. Elsewhere, 2 Corinthians 2:16John 12:3 (odour). Ephesians 5:2Philippians 1:4Philippians 1:18 (odour).

knowledge. Greek. gnosis. App-192.

by = by means of. Greek. dia. App-104. 2 Corinthians 2:1. Paul gave evidence of the wisdom which dwelt in Him (Colossians 2:3) in his own conversion (1 Timothy 1:16), as well as in his preaching.

Verse 15

sweet savour. Greek. euodia, Elsewhere, Ephesians 5:2Philippians 1:4Philippians 1:18.

saved = being saved. Compare 1 Corinthians 1:11 Corinthians 1:18.

perish = are perishing. Greek. opollumi. See 1 Corinthians 1:18.

 

Verse 16

life. Greek. zoe. App-170.

for. Greek. pros. App-104.

 

Verse 17

many. As in 2 Corinthians 2:6.

corrupt = adulterate. Greek kapeleuo. Only here. The word kapelos, which occurs once in the Septuagint, meant as huckster, tavern-keeper, and then the verb came to mean "adulterate". See Isaiah 1:22, where the Septuagint meads, "thy wine-sellers mix the wine with water".

word. Greek. logos. App-121.

of. Greek. ek. App-104.

sincerity. See 1 Corinthians 5:8.

in the sight of = I Clare. Greek. katendpion. Elsewhere, 2 Corinthians 12:19Ephesians 1:4Colossians 1:22Jude 1:24. The texts read kateanti, over against,

speak. Greek. laleo. App-121.

 

Chapter 3

Verse 1

Do we, &c. = Are we to begin.

again. He had done so in 1Co 9.

commend. Greek. sunistano. See on Romans 3:5.

some. Greek tines. App-124.

epistles, &c. = commendatory (Greek. sustatikos. Only here) letters. Compare Acts 18:27.

to. Ge. pros. App-104,

from. Greek. ek. App-104. Question preceded by me.

 

Verse 2

written. Cr. engrapho. Only here and 2 Corinthians 3:3.

in. Greek. en, App-104.

known. Greek ginosko. App-132.

read. Greek anaginosko. There is a Paronomasia here, App-6.

of = by. Greek. hupo. App-104.

men. App-123.

 

Verse 3

manifestly declared = manifested. Greek. phaneroo. App-106.

Christ. App-08.

ministered. Greek diakaneo. App-190.

by. Greek. hupo, as in 2 Corinthians 3:2.

not. Greek. ou. App-105.

with. No Preposition. Dative case.

ink. Greek. melan. Only here, 2 John 1:123 John 1:13.

Spirit. App-101.

God. App-98.

tables of stone = stone tables.

tables. Greek. plax. Only here and Hebrews 9:4.

fleshy. Greek. sarkinos. This word refers to the substance or material and carries no moral significance. Compare Hebrews 7:16, where the texts read as here.

 

Verse 4

trust = confidence. Greek. pepoithesis. App-130.,

through. Greek. dia. App-104.

Christ = the Christ.

to God-ward = toward (Greek. pros. App-104.)

God.

 

Verse 5

of = from. Greek. apo. App-104.

think = reckon. Greek logizomai. See the frequent occurance in Rom 4, count, reckon, &c.

any thing. Greek. tis. App-123.,

of. Greek. ek. App-101.

sufficiency. Greek. hikanotes. Only here.

of. Greek. ek, as above.

 

Verse 6

also. Road after "ministers".

hath made us able = enabled us, or made us efficient as. Greek. hikanoo. Only here and Colossians 1:12.

ministers. Greek. diakonos. App-190.

the = a.

new. Greek. kainos. See Matthew 9:17.

testament = covenant. Greek. diatheke. See Matthew 26:28. This is the covenant of Jeremiah 31:31. Compare Hebrews 8:6-13.

the. Omit.

letter. Greek. gramma. This is the Sinaitic covenant, called "theministration of death" in 2 Corinthians 3:7.

spirit. The old covenant could not give life. It was like a dead body, for lack of the spirit (James 2:26). Compare John 6:63. Christ is the Spirit of the new covenant. See 2 Corinthians 3:17,

giveth life = quickeneth. Greek. zoopoieo. See Romans 8:11 and 1 Corinthians 15:45.

 

Verse 7

if. App-118.2, a.

ministration. Greek. diakonia. App-190.

written = in (Greek. en. App-104.) letters. See 2 Corinthians 3:6.

engraven. Greek. entupoo. Only here.

was = came to be.

glorious = in (Greek. en) glory.

children = sons. Greek. huios. App-108.

not. Greek. me. App-106.

stedfastly behold gaze upon. Greek. atenizo. App-133. Followed by the Greek eis (App-104.)

Moses. Occurs three times in this Epistle, here, on 2 Corinthians 13:15.

for = on amount of. Greek. dia. App-104. 2 Corinthians 3:2.

to be done away = being done away. Greek. katargeo. See Romans 3:3.

 

Verse 8

not. Greek. ouchi. App-105.

 

Verse 9

condemnation. Greek. katakrisis. Only here and 2 Corinthians 7:3. See App-122.

righteousness. Gs. dikaiosune. App-191.

Verse 10

 

made glorious = glorified. Greek. doxazo. See p. 1511.

had no glory = was not glorified, as above.

excelleth. Greek. huperballo. Occurs here, 2 Corinthians 9:14Ephesians 1:19Ephesians 2:7Ephesians 3:19.

 

Verse 11

glorious = through (Greek. dia. App-104. 2 Corinthians 3:1) glory.

remaineth. Greek. meno. See p. 1511.

glorious = in (Greek. en) glory.

 

Verse 12

Seeing . . . have = Having then.

use. Greek chraomai. See Acts 27:3,

great = much.

plainness of speech = outspokenness. Greek. parrhesia. Often translated boldly, or freely.

 

Verse 13

vail. Greek kalununa. Only here and in verses: 2 Corinthians 3:142 Corinthians 3:152 Corinthians 3:16.

over = upon. Greek. epi. App-104. See Exodus 34:33.

that, &c. = with a view to (Greek. pros. App-104.) the children of Israel"s not gazing to the end.

to. Greek. eis. App-104.

abolished = being done away, as in 2 Corinthians 3:7.

 

Verse 14

minds = thoughts. Greek. noema. See 2 Corinthians 2:11.

blinded = hardened. Greek. poroo. Sea Romans 11:7Romans 11:26 (poroeis).

this day = to-day. Greek. semeron.

untaken away = not (Greek. me. App-105) unveiled, or revealed (Greek. anakalupto, unveil, only here and 2 Corinthians 3:18). This should follow "old testament". It means, "it being not revealed that it is done away" (Revised Version m.)

in. Greek. epi. App-104.

reading. Greek. anagnosis. See Acts 13:15.

old testament = old covenant. The only place where the term is used. The usual designation is "the law", or "Moses" (2 Corinthians 3:15).

which vail = that (Greek. hoti) it.

 

Verse 15

when. Greek. henika. Only here and 2 Corinthians 3:16.

is = lieth.

upon. Greek. epi. App-104.

 

Verse 16

it. i.e. the heart of Israel.

turn. Greek. epistrepho. Often translated "return", or be converted". See Matthew 13:15John 12:40Acts 3:19Acts 28:27.

Lord. App-98.

taken away. Greek periaireo. See Acts 27:20.

 

 

Verse 17

Lord. App-98.

that = the.

Spirit. App-101. Compare 2 Corinthians 3:6.

 

Verse 18

open = unveiled. See 2 Corinthians 3:14. Here is the contrast. Moses alone beheld and reflected the Shekinah glory, we all behold and reflect the Lord"s glory.

beholding . . . glass = reflecting, as Revised Version. Greek. katoptrizo. Only here.

changed = transformed. Greek. metamorphoomai. See Mark 9:2.

image. Greek. eiken. Compare Romans 8:29. Co 2 Corinthians 1:32 Corinthians 1:10. . Greek. apo. App-104.

by = from, Greek. apo.

the Spirit of the Lord = the Lord the Spirit. The word "Spirit" is in the Genitive of Apposition. App-17. See 2 Corinthians 3:6.

 

Chapter 4

Verse 1

Therefore = On account of (Greek. dia. App-104. 2 Corinthians 4:2) this.

seeing we have = having.

ministry. Greek. diakonia App-190.

have. Omit.

received mercy. Compare 1 Corinthians 7:25.

faint. Greek. ekkakeo. Occurs: 2 Corinthians 4:16Luke 18:1 (which see). Galatians 1:6Galatians 1:9Ephesians 3:132 Thessalonians 3:13.

not. Greek. ou. App-105.

 

Verse 2

renounced. Greek. apeipon. Only here.

the hidden, &c. = the shameful secret things. This is the Figure of speech Antieoereia. App-6.

dishonesty = shame. Greek. aischune. Always translated "shame", except here. Luke 14:9Philippians 1:3Philippians 1:19Hebrews 12:2Jude 1:19Revelation 3:18.

not. Greek. me. App-105.

in. Greek. en. App-104.

craftiness. See Luke 20:23

nor. Greek mede,

handling . . . deceitfully. Greek. doloo. Only here.

word. Greek. logos. App-121.

God. App-98.

manifestation. Greek. phanerosis. See 1 Corinthians 12:7. commending. See 2 Corinthians 3:1.

to. Greek pros. App-104.

every man"s conscience. Lit, every conscience of men (Greek. anthropos. App-123.1).

 

Verse 3

if. App-118.

gospel, Compare App-140.

hid = hid (Greek. kaluptd, to cover or veil) also. Compare James 5:201 Peter 4:8, and See 2 Corinthians 3:13-16.

hid. Same verb.

to = in. Greek. en.

lost = perishing. Greek. apollumi. See 1 Corinthians 1:1.

 

Verse 4

god. App-98.

world = age. Greek. aion. App-129. Compare John 12:31John 14:30John 16:11; where, however, world is kosmos (App-129.)

minds. Greek. noema. See 2 Corinthians 2:11,

them, &c. = the unbelieving. Greek. apistos. Compare App-150.

lest, &c. = to (Greek. eie. App-104.) the end that the light . . . should not (Greek. me as in 2 Corinthians 4:2).

light = illumination. Greek. photismos. App-130. glorious

gospel = gospel (or good news) of the glory. Compare 1 Timothy 1:11Titus 2:13. See App-140.

Christ = the Christ. App-98.

image. See 2 Corinthians 3:18. Co 2 Corinthians 1:12 Corinthians 1:15Hebrews 1:3 (charakter).

shine. Greek. augazo. Only here. Compare apaugasma, Hebrews 1:3.

unto them. The texts omit,

 

Verse 5

preach. Greek. kerusso. App-121.

Christ Jesus. App-9.

the Lord = as Lord. App-96. Compare Romans 10:9.

servants. Greek doulos. App-190.

for, &c. = on account of (Greek. dia App-104) Jesus (App-98).

 

Verse 6

commanded. Literally spoke. Compare Genesis 1:3.

light. Greek. phos. App-130.

out of. Greek. ek, App-104.

give the light = the illumination. Greek photismos, as in 2 Corinthians 4:4.

knowledge. Greek. gnosis. App-132.

Jesus Christ. App-98. XL The texts omit "Jesus".

 

Verse 7

earthen. Greek. ostrakinos Only here and 2 Timothy 2:20. From ostrakon, a potsherd. Compare App-94. Treasure in the East is often hidden in the earth and in a potter"s vessel to protect from damp, &c. Compare Jeremiah 32:14.

that = Go order that. Greek. hina,

excellency. Greek. huperbole. Compare 2 Corinthians 12:7 (abundance).

power. Greek. dunamis. App-172.

of = out of. Greek. eh. App-104. It does not emanate from us. "of God" is the possessive case. The power net only emanates from God, but belongs to Him. Heoes not part with it.

 

Verse 8

troubled = afflicted, Greek. thlibo. See 2 Corinthians 1:6.

on every side = in (Greek. en) every thing.

distressed. Greek. stenochoreomai, Only here and 2 Corinthians 6:12, where it is translated "straitened". The Syriac rends "suffocated", referring probably to a wrestler who is compressed by his antagonist.

perplexed. Greek apareomai. Not knowing which way to turn. See Acts 25:20.

in despair. Greek. exaporeomai. See 2 Corinthians 1:8.

Verse 9

 

forsaken = abandoned. Greek. enkataleipo. See Acts 2:27.

cast down. Greek. kataballo. Only here, Hebrews 6:1Revelation 12:10.

destroyed. Greek. apollumi, as in 2 Corinthians 4:3. Notice the four"note" in these two verses. Fig, Mesodiplosis. App-6.

 

Verse 10

Always. App-151. to. i.

bearing about. Greek. periphero. Mark 6:55Ephesians 4:14Hebrews 13:9Jude 1:12.

dying. Greek. nekrosis. Only here and Romans 4:19. It means the condition of a corpse. It was his constant experience. See next verse.

Lord. The texts omit,

life. Greek. zoe. App-170.

made manifest. Greek. phaneroo. App-106.

 

Verse 11

which live, Literally the living. Greek. zao. Compare App-170.

alway. App-151.

delivered. Greek. paredidomi. See John 19:30.

unto. Greek. eis. App-104.

mortal. Gr. thnetos. See Romans 6:12.

 

Verse 12

worketh. Greek. energeo. See Romans 7:5.

 

Verse 13

spirit. App-101.

faith. App-160. It is the Genitive of Apposition (App-17) faith being the Spirit"s gift. 1 Corinthians 12:9.

according as, &c. = according to (Greek. kata. App-104) that which has been written.

believed. App-150.

and. Omit,

have I spoken = I

spoke. Greek. laleo. App-121.

and therefore speak = therefore we also speak.

 

Verse 14

Knowing. Greek. oida App-132.

raised up. Greek. egeiro. App-178.

Lord. App-98.

by = through. Greek. dia, but the texts read "with", Greek. sun.

with. Greek. sun. App-104.

 

Verse 15

for your sakes = on account of (Greek. dia. App-104. 2 Corinthians 4:2) you.

abundant = abounding. Greek. pleonazo. See Romans 5:20

grace. Greek charis. App-184.

through. Greek. eis. App-104, 2 Corinthians 4:1.

thanksgiving. Greek. eucharistia. See Acts 24:3. Compare 2 Corinthians 1:11.

many = the majority, es in 2 Corinthians 2:6,

redound = over flow, or excel. Greek. periaaseo

to. Greek. eis. App-104.

 

Verse 16

For which cause = Therefore.

though = even if. App-118.

outward (Greek. exo) man (Greek. anthropos, App-123.) This expression Occurs only here. It is one of the rearms of the old nature. Compare Romans 6:61 Corinthians 2:14Ephesians 4:22Colossians 3:9.

perish = is corrupted or destroyed, Greek diaphtheire. Occurs elsewhere, Luke 12:331 Timothy 6:5Revelation 8:9Revelation 11:1.

inward. Greek. eadthen. In Romans 7:22Ephesians 3:16, the word is eso.

renewed. Greek. anakainoo Only here and Colossians 3:10.

 

Verse 17

our light, &c. Literally the momentary lightness of our affliction.

light. Greek. elaphros. Only here and Matthew 11:30. Compare "lightness", 2 Corinthians 1:17.

affliction. Greek. thlipsis as in 2 Corinthians 1:4. Compare the verb, 2 Corinthians 4:8.

for a moment. Greek. parautika. Only here.

worketh. Greek. katergazomai. To work out. See Romans 7:8.

far more exceeding. Literally according to (Greek. kata. App-104,) excess unto (Greek. eis. App-104.) excess. The Greek for "excess" is hyperbole, as in 2 Corinthians 4:7.

eternal. Greek. aionios. App-161. B, i.

weight. Greek. baros. See Acts 16:24.

 

Verse 18

look. Greek. skopeo. See Luke 11:35.

seen. Greek. blepo. App-133.:6.

temporal = temporary, for a season. Greek. proskairos, Only here, Matthew 13:21Mark 4:17Hebrews 11:25.

  

 

q