Les Églises Chrétiennes de Dieu

[120]

 

 

 

 

Les Récoltes de Dieu, les Sacrifices des Nouvelles Lunes et les 144,000 [120]

 

(Édition 4.0 19951012-19990828-20071130 )

 

 

Cette étude montre la corrélation complexe entre le Plan du Salut et la signification du système sacrificiel. L'examen montre qu'il y a définitivement une relation entre les nombres impliqués sur une base annuelle et de Jubilés (en utilisant l'année prophétique autant que le Signe de Jonas) et la composition des Soixante-dix et des 144,000. L'adhérence de l'Église du Nouveau Testament à la Nouvelle Lune, aux Sabbats et aux Jours Saints est vue dans une structure plus compréhensive.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 1995, 1996, 1999, 2007 Wade Cox)

(Tr. 2003, rév. 2017)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web à:
http://logon.org/ et http://french.ccg.org/

 



Les Récoltes de Dieu, les Sacrifices des Nouvelles Lunes et les 144,000 [120]

 

D'un examen des Fêtes, nous observons qu’elles sont centrées sur trois saisons de récoltes, basées sur le Calendrier Lunaire, comme il fonctionne dans l'Hémisphère Nord. Les récoltes commencent à la saison de la Pâque et progressent, à travers la Pentecôte, jusqu'à la Fête des Tabernacles. La Pâque et les Pains sans Levain arrivent au Printemps et, par conséquent, sont souvent nommés la Moisson du Printemps. La Pentecôte ou la Fête des Semaines est la Récolte du Début de l'Été et les Tabernacles sont la Dernière Récolte ou la Moisson d'Automne. Ces récoltes sont de types et de tailles variés.

 

La toute première des récoltes est celle de l'Offrande de la Gerbe Agitée. Elle arrive pendant la Fête des Pains sans Levain. Cette gerbe était agitée devant l'Éternel. C'était une seule gerbe et le premier grain récolté. Le symbolisme est très clairement vu pour être celui de Christ, comme le premier des premiers-fruits. Cet événement est arrivé le matin, après sa résurrection. Il a été ressuscité le samedi soir. Marie de Magdala est allée au tombeau, tôt le premier jour de la semaine (dimanche), tandis qu'il faisait encore noir et elle l'a trouvé déjà ressuscité. Elle est revenue avec Pierre et Jean, mais ils ne l'ont pas vu, ils sont donc retournés à la maison (Jean 20:10). Marie est restée et elle a vu Christ plus ou moins immédiatement avant son ascension comme l'Offrande de la Gerbe Agitée. C'est la raison pour laquelle il ne s'est pas laissé toucher par elle, parce qu'il n'était pas encore monté vers Dieu. Il l'a chargée d'aller trouver les Apôtres et de leur dire qu'il montait vers leur Père et son Père et vers leur Dieu et son Dieu.

 

Jean 20:1-2 Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur ; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre. 2 Elle courut vers Simon Pierre et vers l'autre disciple que Jésus aimait, et leur dit : Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l'ont mis. (LSG)

 

Il n'y a aucun doute que Christ montait directement vers Dieu, à ce moment-là, autrement, il n'y aurait eu aucune raison de parler comme elle l'a fait. Il a certainement vu les autres de nouveau bien avant son ascension finale et, en fait, il en a vu la plupart ce soir-là.

 

Jean 20:15-23 Jésus lui dit : Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? Elle, pensant que c'était le jardinier, lui dit : Seigneur, si c'est toi qui l'as emporté, dis-moi où tu l'as mis, et je le prendrai. 16 Jésus lui dit : Marie ! Elle se retourna, et lui dit en hébreu : Rabbouni ! c'est-à-dire, Maître ! 17 Jésus lui dit : Ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. 18 Marie de Magdala alla annoncer aux disciples qu'elle avait vu le Seigneur, et qu'il lui avait dit ces choses. 19 Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu'ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d'eux, et leur dit : La paix soit avec vous ! 20 Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur. 21 Jésus leur dit de nouveau : La paix soit avec vous ! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie. 22 Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit : Recevez le Saint Esprit. 23 Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés ; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus. (LSG)

 

Notez de ce texte que l'ascension était imminente et que Christ a vu les Apôtres cette nuit-là. Il a soufflé sur eux en disant : “Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie.

 

Il avait donc été vers le Père et il était en position pour faire une avance de l'Esprit Saint aux Apôtres. Par conséquent, ils doivent avoir été réconciliés avec Dieu par l'entremise de la Gerbe Agitée. C'est soutenu par le fait, d'après les versets suivants, qu'il a été en mesure de satisfaire les doutes de Thomas en permettant le contact, environ huit jours plus tard – et quelques semaines avant l'ascension finale.

 

Jean 20:24-29 Thomas, appelé Didyme, l'un des douze, n'était pas avec eux lorsque Jésus vint. 25 Les autres disciples lui dirent donc : Nous avons vu le Seigneur. Mais il leur dit : Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point. 26 Huit jours après, les disciples de Jésus étaient de nouveau dans la maison, et Thomas se trouvait avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d'eux, et dit : La paix soit avec vous ! 27 Puis il dit à Thomas : Avance ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté ; et ne sois pas incrédule, mais crois. 28 Thomas lui répondit : Mon Seigneur et mon Dieu ! Jésus lui dit : 29 Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru ! (LSG)

 

Christ était capable, à partir de ce point, de permettre au reste des récoltes de commencer. La séquence de récolte suivante était reflétée dans le jour saint de la Pentecôte. L'Offrande de la Gerbe Agitée a donc été allouée seulement au premier des premiers-fruits, qui était le Messie. Chacune de ces séquences de récoltes est répartie par le récit biblique. Christ est le premier des premiers-fruits. C'est mentionné dans Exode 23:19.

 

Exode 23:14-19 Trois fois par année, tu célébreras des fêtes en mon honneur. 15 Tu observeras la fête des pains sans levain ; pendant sept jours, au temps fixé dans le mois des épis, tu mangeras des pains sans levain, comme je t'en ai donné l'ordre, car c'est dans ce mois que tu es sorti d'Égypte ; et l'on ne se présentera point à vide devant ma face. 16 Tu observeras la fête de la moisson, des prémices de ton travail, de ce que tu auras semé dans les champs ; et la fête de la récolte, à la fin de l'année, quand tu recueilleras des champs le fruit de ton travail. 17 Trois fois par année, tous les mâles se présenteront devant le Seigneur, l'Éternel. 18 Tu n'offriras point avec du pain levé le sang de la victime sacrifiée en mon honneur ; et sa graisse ne sera point gardée pendant la nuit jusqu'au matin. 19 Tu apporteras à la maison de l'Éternel, ton Dieu, les prémices des premiers fruits de la terre. Tu ne feras point cuire un chevreau dans le lait de sa mère. (LSG)

 

Le premier des premiers-fruits était spécifiquement réservé pour la Maison de Dieu. C'était l'Offrande de la Gerbe Agitée et c'était cette offrande qui était apportée dans la Maison de Dieu. Cette offrande symbolisait l'ascension du Messie à la Maison de Dieu, le dimanche matin après sa résurrection, comme le premier des premiers-fruits d'Israël. C'est arrivé durant la Fête des Pains sans Levain. La récolte générale des premiers-fruits est ensuite arrivée à la Pentecôte, mentionnée ici comme la fête de la moisson. La période de temps alloué de cette récolte était à partir du jour après le Sabbat durant les Pains sans Levain. Cinquante jours étaient comptés de ce jour-là, pour qu'il y ait sept Sabbats parfaits jusqu’au jour suivant, après le septième Sabbat (Lévitique 23:15-16, Interlinear Bible). Cela peut seulement être un dimanche. Donc, la récolte des premiers-fruits était sur cinquante jours, du jour après le Sabbat jusqu'au cinquantième jour, qui était aussi le jour après le septième Sabbat parfait ou la semaine parfaite, c’est-à-dire sept jours de dimanche à samedi. Cette récolte suivante, celle des premiers-fruits, était celle des élus à partir de la Pentecôte. Cette récolte a été en cours pendant quarante Jubilés ou environ deux mille ans. Aucun mal ne peut être fait à la Terre, avant qu'elle ne soit complète.

 

Apocalypse 7:3  Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu'à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu. (LSG)

 

Les mêmes instructions se retrouvent dans Exode 34:18-26. Exode 34:22 montre que la Pentecôte ou la Fête des Semaines est celle des premiers-fruits de la récolte de blé.

 

Exode 34:18-26 Tu observeras la fête des pains sans levain ; pendant sept jours, au temps fixé dans le mois des épis, tu mangeras des pains sans levain, comme je t'en ai donné l'ordre, car c'est dans le mois des épis que tu es sorti d'Égypte. 19 Tout premier-né m'appartient, même tout mâle premier-né dans les troupeaux de gros et de menu bétail. 20 Tu rachèteras avec un agneau le premier-né de l'âne ; et si tu ne le rachètes pas, tu lui briseras la nuque. Tu rachèteras tout premier-né de tes fils ; et l'on ne se présentera point à vide devant ma face. 21 Tu travailleras six jours, et tu te reposeras le septième jour ; tu te reposeras, même au temps du labourage et de la moisson. 22 Tu célébreras la fête des semaines, des prémices de la moisson du froment, et la fête de la récolte, à la fin de l'année. 23 Trois fois par an, tous les mâles se présenteront devant le Seigneur, l'Éternel, Dieu d'Israël. 24 Car je chasserai les nations devant toi, et j'étendrai tes frontières ; et personne ne convoitera ton pays, pendant que tu monteras pour te présenter devant l'Éternel, ton Dieu, trois fois par an. 25 Tu n'offriras point avec du pain levé le sang de la victime immolée en mon honneur ; et le sacrifice de la fête de Pâque ne sera point gardé pendant la nuit jusqu'au matin. 26 Tu apporteras à la maison de l'Éternel, ton Dieu, les prémices des premiers fruits de la terre. Tu ne feras point cuire un chevreau dans le lait de sa mère. (LSG)

 

Les deux récoltes précédentes étaient de types spécifiques, à savoir les récoltes d'orge et de blé. Cela montre qu'il y avait des applications spécifiques à ces récoltes, d'après le type. Christ était le premier des premiers-fruits. Les élus étaient les premiers-fruits de la récolte de blé. La récolte générale, à la fin de l'année, était la Récolte comme telle. Cette moisson est la récolte du travail de l'Éternel. Elle arrive au tout début des Tabernacles, le premier soir (consulter l'étude La Récolte [139]), démontrant que la récolte de la fin précède la période millénaire, qui est représentée par les Tabernacles. La dernière Fête de la séquence est à la fin des Tabernacles et cette Fête est appelée le Dernier Grand Jour. Elle représente la Deuxième Résurrection et elle est, en fait, la récolte finale de la Terre entière. Tous les gens seront ressuscités et on s'occupera d'eux durant cette période d'environ cent ans. Ils vivront de nouveau comme des humains en chair et en sang (Ézéchiel 37:1-14). On leur enseignera alors la vérité, sous l'instruction, et ils seront amenés comme un peuple. Cette période est mentionnée dans Ésaïe 65:20.

 

Ésaïe 65:20  Il n'y aura plus ni enfants ni vieillards qui n'accomplissent leurs jours ; car celui qui mourra à cent ans sera jeune, et le pécheur âgé de cent ans sera maudit. (LSG)

 

Le Millenium et la résurrection sont mentionnés dans Apocalypse 20:1-15.

 

Apocalypse 20:1-15 Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l'abîme et une grande chaîne dans sa main. 2 Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. 3 Il le jeta dans l'abîme, ferma et scella l'entrée au-dessus de lui, afin qu'il ne séduisît plus les nations, jusqu'à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu'il soit délié pour un peu de temps. 4 Et je vis des trônes ; et à ceux qui s'y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n'avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n'avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. 5 Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu'à ce que les mille ans fussent accomplis. C'est la première résurrection. 6 Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans. 7 Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. 8 Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ; leur nombre est comme le sable de la mer. 9 Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. 10 Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. 11 Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s'enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. 12 Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. 13 La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres. 14 Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. 15 Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu. (LSG)

 

Notez qu'il y a deux résurrections ici. La Première Résurrection règne avec Christ pendant mille ans. La Deuxième Résurrection se produit après les mille ans. Le Jugement du Grand Trône Blanc n'arrive pas avant que les mille ans ne soient finis. Les saints règnent avec Christ sur la Terre, tandis que Satan est enfermé. Les nations sont toujours sur la Terre au cours de cette période et Satan les trompera de nouveau à la fin des mille ans. Toutes les activités durant les deux résurrections sont limitées à la Terre. Le premier des premiers-fruits a été la seule récolte qui est allée vers Dieu.

 

Les premiers-fruits généraux de la récolte de blé sont ressuscités à la fin de la période de deux mille ans, au retour du Messie, comme nous le voyons de 1Thessaloniciens 4:15-17.

 

1Thessaloniciens 4:15-17 Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d'après la parole du Seigneur : nous les vivants, restés pour l'avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. 16 Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. 17 Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. (LSG)

 

Il y a donc trois périodes de Festivals, chacune ayant une récolte. Christ étant la première, comme l'Offrande de la Gerbe Agitée. Les élus suivent. Ils deviennent la Maison de Dieu (1Corinthiens 3:16-17) de leur élection et de leur réception de l'Esprit Saint au baptême et à la Fête de la Pentecôte de 30 EC.

 

1 Corinthiens 3:16-17 Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous ? 17 Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes. (LSG)

 

La récolte de Dieu comprend la Terre entière, ce qui inclut toute l'humanité et l'Armée. Les périodes de jours saints reflètent le Plan du Salut de la planète. Dieu va racheter la Terre, malgré le comportement obstiné des démons et de l'homme. La séquence sera dans les conditions qui permettent le mieux aux processus d'apprentissage et aux habiletés d'être développés dans chaque individu.

 

Les roues dans les roues

 

On se rappellera, de la vision d'Ézéchiel, qu'il y avait des roues à l'intérieur des roues des Chérubins. On explique la structure en détail dans l'étude La Signification de la Vision d'Ézéchiel [108]. Nous expliquerons maintenant le rapport du texte d'Ézéchiel 1:14-17. D'Ézéchiel 1:12, nous savons que les Chérubins allaient chaque fois que l'Esprit se déplaçait. Ils allaient avec lui et ils ne se retournaient pas dans leur mouvement. Cette déclaration se réfère au mouvement de la colonne de feu et de nuée, qui représentait Christ dans le désert avec Israël (Exode 13:21-22 ; 14:19-24 ; 33:9-10 ; Nombres 12:5 ; 14:14 ; Deutéronome 31:15 ; Néhémie 9:12,19 ; Psaume 99:7). Nous savons, du texte de Paul dans 1Timothée 3:15, que l'Église est devenue la colonne et l'appui de la vérité.

 

1 Timothée 3:15  mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l'Église du Dieu vivant, la colonne et l'appui de la vérité. (LSG)

 

Ainsi la colonne et l'appui de la vérité sont l'ecclésia (Grec : ekklesia) ou la congrégation du Dieu Vivant. La congrégation ou ecclesia devient la Maison de Dieu, l'oikoo, signifiant une demeure et, par implication, une famille. De là, aussi une résidence ou une maison (ménage : voir RSV) ou un temple.

 

Les Chérubins sont donc eux-mêmes représentatifs de la Maison de Dieu, qui a été représentée au sens physique par la congrégation d'Israël dans le désert. Nous voyons les dispositions dans Nombres 9 et 10. La colonne de nuée couvrait le Tabernacle de jour, quand il était dressé, et elle était là en soirée, comme une colonne de feu (Nombres 9:15-16). La nuée était le moyen par lequel ils savaient quand se déplacer à l'emplacement suivant. Ainsi, la congrégation dans le désert n'a jamais été confinée à un emplacement, et leurs emplacements étaient déterminés par la présence de l'Éternel, dans l'Esprit. La congrégation campait dans un ordre spécifique, chaque fois qu'ils se déplaçaient, et ils n'ont pas changé cet ordre, comme nous le voyons des Chérubins. Ainsi, la congrégation représentait, par son arrangement, l'organisation administrative du système céleste. Le Tabernacle terrestre était une réplique du système céleste.

 

Hébreux 8:5  lesquels célèbrent un culte, image et ombre des choses célestes, selon que Moïse en fut divinement averti lorsqu'il allait construire le tabernacle : Aie soin, lui fut-il dit, de faire tout d'après le modèle qui t'a été montré sur la montagne. (LSG)

 

Les Chérubins servaient à refléter la séquence administrative aussi bien que la structure. Il y en avait quatre en séquences et ces regroupements avaient des caractéristiques spécifiques. L'Esprit entrait dans la congrégation et ces gens étaient divisés en groupes intérieurs et extérieurs, comme l'était la congrégation de l'Armée.

 

Au niveau physique, cela a été reflété dans le sacerdoce et la congrégation. Lévi, qui était la tribu dans laquelle reposait le sacerdoce, occupait le secteur intérieur, autour du Tabernacle sur lequel l'Esprit ou la Shekinah reposait.

 

Les fils d'Aaron étaient responsables de sonner la trompette pour avertir la nation (Nombres 10:8). Cette fonction a été assignée à l'Église du nouvel Ordre de Melchisédek, conséquent à sa nomination.

 

Hébreux 7:11-12 Si donc la perfection avait été possible par le sacerdoce Lévitique, -car c'est sur ce sacerdoce que repose la loi donnée au peuple, -qu'était-il encore besoin qu'il parût un autre sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek, et non selon l'ordre d'Aaron ? 12 Car, le sacerdoce étant changé, nécessairement aussi il y a un changement de loi. (LSG)

 

Il y avait ainsi une concentration graduelle de la congrégation autour et vers le Tabernacle, qui était lui-même constitué d'une tente intérieure et extérieure. La tente extérieure a dû être éliminée pour rendre possible l'entrée au Tabernacle intérieur. La structure de la séquence finale était donc différente et plus parfaite.

 

Hébreux 9:1-12 La première alliance avait aussi des ordonnances relatives au culte, et le sanctuaire terrestre. 2 Un tabernacle fut, en effet, construit. Dans la partie antérieure, appelée le lieu saint, étaient le chandelier, la table, et les pains de proposition. 3 Derrière le second voile se trouvait la partie du tabernacle appelée le saint des saints, 4 renfermant l'autel d'or pour les parfums, et l'arche de l'alliance, entièrement recouverte d'or. Il y avait dans l'arche un vase d'or contenant la manne, la verge d'Aaron, qui avait fleuri, et les tables de l'alliance. 5 Au-dessus de l'arche étaient les chérubins de la gloire, couvrant de leur ombre le propitiatoire. Ce n'est pas le moment de parler en détail là-dessus. 6 Or, ces choses étant ainsi disposées, les sacrificateurs qui font le service entrent en tout temps dans la première partie du tabernacle ; 7 et dans la seconde le souverain sacrificateur seul entre une fois par an, non sans y porter du sang qu'il offre pour lui-même et pour les péchés du peuple. 8 Le Saint Esprit montrait par là que le chemin du lieu très saint n'était pas encore ouvert, tant que le premier tabernacle subsistait. 9 C'est une figure pour le temps actuel, où l'on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte, 10 et qui, avec les aliments, les boissons et les diverses ablutions, étaient des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu'à une époque de réformation. 11 Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir ; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création ; 12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. (LSG)

 

Ce texte, particulièrement Hébreux 9:10, montre que seulement la loi sacrificielle a été enlevée. Christ a supprimé les sacrifices une fois pour toutes et nous a permis de participer à ce processus.

 

La vieille structure était ainsi comprise des tribus de la congrégation dans laquelle était la tribu de Lévi. À l'intérieur de Lévi, il y avait le sacerdoce Aaronique qui entrait dans le sanctuaire extérieur. Seul le Souverain Sacrificateur entrait dans le Sanctuaire Intérieur ou le Saint des Saints et alors seulement une fois par an.

 

À la Pentecôte 30 EC, la structure a été changée. Le Chérubin suivant représentait l'enlèvement du Temple extérieur et les élus intérieurs sont devenus eux-mêmes le naos ou le Temple dans lequel Dieu résidait, comme le Saint des Saints. L'Arche de l'Alliance n'est plus nécessaire, parce que nous sommes l'Arche de l'Alliance. L'Esprit Saint place la Loi en nous, comme la Loi a été placée dans l'Arche (consulter l'étude L'Arche de l'Alliance [196]).

 

1 Corinthiens 3:16-17 Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous ? 17 Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes. (LSG)

 

Les roues dans les roues de cette structure constituaient donc la structure extérieure, qui était la nation d'Israël, de laquelle la congrégation était tirée et dans laquelle les Païens étaient placés. Les élus constituent le cœur intérieur (ou la roue) qui va composer la structure administrative, sous le Messie, dans la restauration. Ils ont présentement des tâches et des fonctions à l’intérieur des élus. Les responsabilités finales, cependant, restent à être déterminées. Ces gens, qui constituent l'ecclésia ou l'Église, tombent dans deux groupes : la roue intérieure est le groupe des 144,000, la roue extérieure est comprise d'un groupe, simple et discret, qui observe les commandements de Dieu. Tous ceux qui sont dans ces groupes ont la foi des saints et ils sont baptisés dans le corps de Christ, faisant partie de la deuxième récolte des premiers-fruits. Les deux groupes sont mentionnés dans l'Apocalypse. Le premier groupe des 144,000 est mentionné dans Apocalypse 7. Ce groupe est scellé avec le temps. La Terre est protégée jusqu'à ce que cet événement – le scellement complet des élus – soit arrivé.

 

On permet ensuite à la Terre d'être détruite par les forces même mises en branle par l'Armée déchue dans leurs propres attitudes et systèmes.

 

Nous voyons le processus, dans Apocalypse 7:1-17, où les 144,000 sont alloués au système Messianique.

 

Apocalypse 7:1-17  Après cela, je vis quatre anges debout aux quatre coins de la terre ; ils retenaient les quatre vents de la terre, afin qu'il ne soufflât point de vent sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre. 2  Et je vis un autre ange, qui montait du côté du soleil levant, et qui tenait le sceau du Dieu vivant ; il cria d'une voix forte aux quatre anges à qui il avait été donné de faire du mal à la terre et à la mer, et il dit : 3  Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu'à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu. 4  Et j'entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau, cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d'Israël : 5  de la tribu de Juda, douze mille marqués du sceau ; de la tribu de Ruben, douze mille ; de la tribu de Gad, douze mille ; 6  de la tribu d'Aser, douze mille ; de la tribu de Nephthali, douze mille ; de la tribu de Manassé, douze mille ; 7  de la tribu de Siméon, douze mille ; de la tribu de Lévi, douze mille ; de la tribu d'Issacar, douze mille ; 8  de la tribu de Zabulon, douze mille ; de la tribu de Joseph, douze mille ; de la tribu de Benjamin, douze mille marqués du sceau. 9 Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. 10 Et ils criaient d'une voix forte, en disant : Le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l'agneau. 11 Et tous les anges se tenaient autour du trône et des vieillards et des quatre êtres vivants ; et ils se prosternèrent sur leur face devant le trône, et ils adorèrent Dieu, 12 en disant : Amen ! La louange, la gloire, la sagesse, l'action de grâces, l'honneur, la puissance, et la force, soient à notre Dieu, aux siècles des siècles ! Amen ! 13 Et l'un des vieillards prit la parole et me dit : Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d'où sont-ils venus ? 14 Je lui dis : Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit : Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l'agneau. 15 C'est pour cela qu'ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux ; 16 ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, et le soleil ne les frappera point, ni aucune chaleur. 17 Car l'agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. (LSG)

 

Ce groupe est alloué aux tribus, comme un sacerdoce spécial, sous les douze Juges des douze tribus. Toutes les tribus sont incluses dans cette assignation, car Lévi prend sa place dans le sacerdoce et Dan fusionne avec Éphraïm pour faire une place pour Lévi. Ainsi, Joseph devient Dan et Éphraïm au lieu d'Éphraïm et de Manassé. Manassé prend une assignation pour lui.

 

Les 144,000 sont scellés d'en-haut. Ils savent qui ils sont, quand ils reçoivent les choses par lesquelles ils sont distingués. On leur donne un sceau et un cantique nouveau aussi.

 

Apocalypse 14:1-5 Je regardai, et voici, l'agneau se tenait sur la montagne de Sion, et avec lui cent quarante-quatre mille personnes, qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leurs fronts. 2 Et j'entendis du ciel une voix, comme un bruit de grosses eaux, comme le bruit d'un grand tonnerre ; et la voix que j'entendis était comme celle de joueurs de harpes jouant de leurs harpes. 3 Et ils chantaient un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre êtres vivants et les vieillards. Et personne ne pouvait apprendre le cantique, si ce n'est les cent quarante-quatre mille, qui avaient été rachetés de la terre. 4 Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges ; ils suivent l'agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d'entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l'agneau ; 5 et dans leur bouche il ne s'est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles. (LSG)

 

Les femmes qui souillent la Terre sont les fausses religions ou les églises qui parlent au nom de Christ. Le faux système est vu immédiatement après ce texte, dans Apocalypse 14:6, comme le système babylonien de la fausse adoration. Les élus ne sont pas souillés par ces systèmes. Ils sont les premiers-fruits. Ce système de premiers-fruits est celui que nous voyons devenir effectif, à partir de la récolte de la Pentecôte ou la Fête des Semaines. La récolte de la Gerbe Agitée ou du premier des premiers-fruits était Christ.

 

Le choix des 144,000 est lié aux nombres prescrits par Christ. Plusieurs ont supposé que les 144,000 sont choisis entièrement de la période finale de l'Église. Il n'y a aucune évidence réelle pour appuyer cette conjecture et, en effet, pour assurer une distribution égale parmi les Païens, une longue période est requise. Les nombres impliqués sont significatifs. Le chiffre de 144,000 alloué à quarante Jubilés donne 3,600 par Jubilé. En contrepartie, la période de quarante Jubilés constitue aussi cinquante générations. Par conséquent, 2,880 personnes ont été choisies pour chaque génération.

 

Pour ceux qui adhèrent au système d'ères, ce processus doit être distribué sur sept Églises. Des sept, deux sont inacceptables pour Dieu et seulement un petit nombre d'entre elles parvient au Royaume de Dieu. Ces Églises sont Sardes et Laodicée. Celles-ci sont deux des quatre Églises toujours vivantes au retour du Messie (voir Apoc. 2 et 3). Les deux autres sont Philadelphie et Thyatire. Philadelphie est petite et Thyatire a fait la majorité de son travail, plusieurs siècles avant le retour du Messie. Par conséquent, le nombre des élus, au vingtième siècle, est petit, en effet. L'assignation par Église est d'environ 20,571 (20,571 x 7 + 3 = 144,000). Les trois sont peut-être pris dans la scène de la Transfiguration comme Christ, Moïse et Élie. Alloués à cinq Églises, le nombre est augmenté à 28,800.

 

Même si tous ceux qui composent Thyatire et Philadelphie vivaient aux derniers jours du vingtième siècle, il y a toujours un nombre maximal de seulement 57,600 qui peuvent être vivants en même temps. Lorsqu'on prend en considération les deux générations et demie durant cent ans, il y a un nombre maximal de 23,040 qui sont vivants. Ce chiffre est gonflé. Un chiffre beaucoup plus bas est impliqué.

 

Divisés par les années de Jubilés, les 144,000 sont soixante-douze par an. Nous pouvons voir une signification dans ce nombre. Le Sanhédrin était composé de soixante-dix. Ce Conseil a été établi du Sinaï, comme le Conseil des Anciens. Le Conseil d'Israël a été établi sur un système reproduisant le système céleste (Hébreux 8:5). Le Conseil des Soixante-dix était compris d'un Conseil Intérieur et d'un Conseil Extérieur, des Psaumes. Les assignations étaient de trente et de quarante par division, plus deux (voir Apoc. 4 et 5 pour le Conseil Intérieur).

 

Christ a de nouveau établi ce système des Soixante-dix, dans Luc 10:1. Les Soixante-dix ont été ordonnés et envoyés deux par deux, à tous les endroits où Christ était sur le point d'aller. Christ a donc été précédé par ses disciples des Soixante-dix, en paires. Il est établi pour qu'il arrive sur deux mille ans. Il y avait aussi soixante-dix nations, d'après l'assignation de l'Armée aux nations, faite d'après le nombre du Conseil. Par conséquent, il y avait aussi une assignation de 2,000 par nation aux 144,000 ou à l'administration centrale.

 

Il y a un autre aspect dans ce texte. Le Sanhédrin n'a jamais été laissé à soixante-dix pour le jugement. Il y avait toujours soixante-dix plus un, en délibération. Cependant, quelque chose arrive en relation avec cette structure, quand Christ ordonne les Soixante-dix. Le texte grec montre que le mot est hebdomekonta (ou soixante-dix) et [duo] (ou deux) est ajouté au texte, entre parenthèses. Le mot est traduit comme soixante-douze dans le texte principal de l'Interlinéaire de Marshall. Cependant, la plupart des Bibles traduisent le mot comme soixante-dix de sa signification comprise. Nous avons donc affaire à soixante-dix qui sont accompagnés par deux. Cette structure devait abréger la reproduction du modèle administratif, chaque année, pendant quarante Jubilés, jusqu'à ce que le nombre complet des 144,000 ait été choisi. Bien entendu, la séquence est symbolique et il peut y en avoir plus ou moins qui sont choisis au cours d'une période de temps, selon que les circonstances l’exigent ou le justifient. Cependant, ils symbolisent un système annuel de sacrifice.

 

La préoccupation des élus par la distinction entre les 144,000 et la Multitude est injustifiée. Plus important encore, cela pourrait amener la personne à être juste à ses propres yeux. Le but de l'analyse des nombres et de la structure est de développer la conscience de la structure administrative des élus et du Gouvernement de Dieu dans la restauration. C'est seulement à partir de la rédemption des 144,000 à l'Agneau à Sion que l'Évangile éternel est prêché à la Terre.

 

Apocalypse 14:6  Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel, pour l'annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple. (LSG)

 

Après cela, le système babylonien tombera.

 

Apocalypse 14:8-10 Et un autre, un second ange suivit, en disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, qui a abreuvé toutes les nations du vin de la fureur de son impudicité ! 9 Et un autre, un troisième ange les suivit, en disant d'une voix forte : Si quelqu'un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, 10 il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l'agneau. (LSG)

 

(cf. l'étude Les Messages d'Apocalypse 14 [270]).  

 

La KJV mentionne Babylone comme une grande ville. Cependant, le terme est impliqué à partir d'autres textes, particulièrement Apocalypse 18:10,18-19,21-24.

 

Apocalypse 18:21-24 Alors un ange puissant prit une pierre semblable à une grande meule, et il la jeta dans la mer, en disant : Ainsi sera précipitée avec violence Babylone, la grande ville, et elle ne sera plus trouvée. 22 Et l'on n'entendra plus chez toi les sons des joueurs de harpe, des musiciens, des joueurs de flûte et des joueurs de trompette, on ne trouvera plus chez toi aucun artisan d'un métier quelconque, on n'entendra plus chez toi le bruit de la meule, 23 la lumière de la lampe ne brillera plus chez toi, et la voix de l'époux et de l'épouse ne sera plus entendue chez toi, parce que tes marchands étaient les grands de la terre, parce que toutes les nations ont été séduites par tes enchantements, 24 et parce qu'on a trouvé chez elle le sang des prophètes et des saints et de tous ceux qui ont été égorgés sur la terre. (LSG)

 

Ce faux système religieux trompe le monde entier par la sorcellerie. Le mot est pharmakeia ou pharmacie, c'est-à-dire la médecine, par conséquent, la magie et, de là, la sorcellerie. Le système babylonien dépendait de la magie et du mysticisme pour sa base religieuse. Il s'étend au monde entier avant la destruction finale. C'est une prostituée, d'Apocalypse 17:1. La prostituée est une femme ou une Église, au sens prophétique. Le système est assis sur une ville ayant sept collines (Apoc. 17:9). Cette femme commet la fornication spirituelle avec les rois de la Terre au cours d'une longue période de temps. La Bête, qui doit gouverner la Terre, vient des rois que cette prostituée a établis (Apoc. 17:14). Ce système fait la guerre à l'Agneau. Le système est donc vivant au retour du Messie. La prostituée est ivre du sang des saints et des martyrs de Jésus. Cette église a donc tué beaucoup des élus pour des raisons religieuses. Ce système est puissant et il exerce l'autorité sur un système qui est lui-même blasphématoire (Apoc. 17:3-6).

 

La Multitude générale est mentionnée comme étant composée de ceux qui blanchissent leurs robes dans le sang de l'Agneau (Apoc. 7:14). Ils sont donc baptisés en Jésus Christ, par la grâce. Ils servent Dieu devant Son Trône et dans le Temple. C'est donc un exercice académique au niveau humain que d'essayer de savoir qui est ou n'est pas dans l'un ou l'autre groupe. C'est un honneur d'être dans l'un ou l'autre groupe. Plusieurs sont dans ce groupe à travers le martyr du faux système religieux. Tous ont été persécutés par celui-ci. Les deux groupes observent les commandements de Dieu. L'un est dans l'autre. Les deux sont la progéniture de la femme. La progéniture de la femme est Jésus Christ (Genèse 3:15). Les commandements de Dieu et le témoignage de Christ sont les deux éléments essentiels pour déterminer les élus.

 

Apocalypse 12:17 Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s'en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus. (LSG)

 

Apocalypse 14:12  C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus. (LSG)

 

Ces éléments constituent donc la persévérance des saints. Par conséquent, l'observance de tous les commandements de Dieu et garder le témoignage de Jésus sont essentiels pour le salut.

 

Apocalypse 22:14 Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville ! (LSG)

 

L'arbre de vie et l'entrée à la Cité de Dieu sont déterminés par les commandements et le témoignage de Jésus.

 

La détermination des 144,000 est vue d'un certain nombre de textes bibliques et il peut être noté, d'un certain nombre de textes bibliques, que le Plan du Salut est divisé en trois sections. Chacune de ces sections est représentée par quarante Jubilés. Ces quarante Jubilés recouvrent environ deux mille ans. Le plan est reflété dans la vie de Moïse, qui était un prototype du Messie (Deutéronome 18:15 ; Matthieu 17:5 ; Actes 3:22-23). Moïse a vécu pendant cent vingt ans : quarante ans en Égypte, quarante ans à Médian et quarante ans dans le désert. Il est mort et n'est pas entré dans la Terre Promise, qui peut être vue pour représenter le repos millénaire. Ces divisions représentent Israël durant l'histoire, d'Adam à Abraham, d'Abraham au Messie et du premier Avènement au deuxième Avènement. Les périodes de quarante ans peuvent être prises comme illustrant les périodes de quarante Jubilés, chacune représentant deux mille ans. La période entière de six mille ans illustre alors le Plan du Salut, d'Adam jusqu'à la restauration millénaire, sous le Messie.

 

La période finale dans le désert, de la Pentecôte 30 EC au quarantième Jubilé, qui doit arriver en 2027-28 (déterminé d'Ézéchiel 1:1), couvre quarante Jubilés ou environ deux mille ans. Il y a une signification au fait que si nous divisons le nombre de 144,000 par 2,000, nous obtenons le chiffre 72. Il y en a 3,600 à chacun des Jubilés. Le chiffre 72 a une signification biblique, particulièrement de Luc.

 

On peut aussi voir les trois divisions de 40 Jubilés dans le Règne des Rois d’Israël (cf. l'étude Le Règne des Rois Partie I : Saül [282A]).

 

Les Sacrifices des Nouvelles Lunes dans la détermination des 144,000

 

Les Nouvelles Lunes sont centrales dans la compréhension du Conseil et des 144,000. Le nombre des élus, qui est placé avec le Messie à son Avènement, est inscrit comme étant 144,000 (Apoc. 7:1-8 ; 14:1). Ce nombre est en plus de la Grande Multitude d'Apocalypse 7:9-17 et il est dérivé d'une série de Conseils. Ces gens constituent l'administration centrale du Gouvernement de Dieu. Le Signe de Jonas se prolonge en phases sur un laps de temps. La première phase était de la crucifixion en 30 EC jusqu'à la destruction de Jérusalem et du Temple en 70 EC (consulter l'étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple [013]). La phase suivante était de 40 Jubilés (ou 2,000 ans). 1996 était le 3,000ème anniversaire de l'entrée de David à Jérusalem et le 2,000ème anniversaire de la naissance de Christ. 1996 était aussi la fin des Temps des Païens (consulter l’étude La Chute de l'Égypte : la Prophétie des Bras Cassés de Pharaon [036]). 2028 représente le 2,000ème anniversaire du ministère de Jésus Christ et la première année du Jubilé du nouveau millénaire (cf. l'étude La Lecture de la Loi avec Esdras et Néhémie [250]).

 

Les Soixante-douze constituent ainsi les offrandes sacrificielles du système des Jours Saints. Il est impossible de comprendre ce qui arrive dans la structure du Gouvernement de Dieu ou de Son processus d'adoration sans les Nouvelles Lunes. En effet, il est impossible d'être dans les 144,000, à moins d'observer les Nouvelles Lunes avec le Sabbat et les Fêtes. Christ est le même hier, aujourd'hui et pour toujours (Hébreux 13:8). La restauration est la même Loi donnée à Moïse et à nous, l'Église. Il y a deux Églises qui n'observent pas en entier l'Alliance de Dieu et ces deux Églises sont éliminées de la Première Résurrection, à savoir Sardes (Apoc. 3:1-6) et Laodicée (Apoc. 3:14-22). Sardes est morte et Laodicée est tiède. Seulement quelques individus de ces systèmes sont acceptés dans le Royaume de Dieu dans la Première Résurrection. Les restes des ères de Laodicée et de Sardes sont enlevés pour se joindre à l'ère Philadelphienne (cf. l'étude Les Colonnes de Philadelphie [283]). L'histoire montre que ces deux systèmes n'ont pas observé les Nouvelles Lunes. Les autres le font et entrent dans le Repos de Dieu.

 

Les 72 sont déterminés d'une séquence spécifique de sacrifices, qui démontrent le Plan de Dieu. Le nombre 72 n’est pas un nombre accidentel : c’est le nombre précis de sacrifices offerts à l'Éternel au cours d’une année quelconque du système du Jubilé. On peut voir l'année sacrificielle d'Ézéchiel 45. Le texte à Ézéchiel 45 montre exactement les jours saints de Dieu et quels nombres devraient être pris en considération.

 

Ézéchiel 45:16-17 Tout le peuple du pays devra prélever cette offrande pour le prince d'Israël. 17 Le prince sera chargé des holocaustes, des offrandes et des libations, aux fêtes, aux nouvelles lunes, aux sabbats, à toutes les solennités de la maison d'Israël ; il offrira le sacrifice expiatoire, l'offrande, l'holocauste, et le sacrifice d'actions de grâces, en expiation pour la maison d'Israël. (LSG)

 

La priorité est du Sabbat à la Nouvelle Lune aux Fêtes, exprimée ici dans l'ordre inverse. Les calculs doivent donc inclure les Nouvelles Lunes. Quand les Nouvelles Lunes sont incluses, des choses intéressantes arrivent alors aux nombres. Les Sabbats hebdomadaires sont bien sûr inchangés. Toutefois, lorsqu’elles sont associées aux Jours Saints des Fêtes, les Nouvelles Lunes, étant au nombre de douze dans une année normale, totalisent 19. En ajoutant les 52 Sabbats hebdomadaires, le nombre devient alors soixante et onze. Cependant, le nombre complet est soixante-dix plus deux, comme nous le verrons.

 

La composition des Soixante-dix représente les soixante sacrifices ou Korban du système Sacré. Les sacrifices sont les choses qui sont mentionnées comme étant méprisées, dans Malachie 1:12. C'est un de ces Korban, à savoir l'agneau de la Pâque, qui enlève le sacerdoce (Malachie 2:3). Les sacrifices sont : les cinquante-deux Sabbats, les sept Jours Saints des Fêtes et les douze Nouvelles Lunes, ensemble avec l'Offrande de la Gerbe Agitée (Lévitique 23:9-14). Les Trompettes sont un sacrifice double, étant autant une Fête qu'une Nouvelle Lune (Nombres 29:1-6).

 

Le Prince fournit les sacrifices. Le Prince est, en fait, le Messie. Le point réel ici est que Dieu nous donne à Christ, comme l'accomplissement de l'assignation de la dîme des Fêtes, des Nouvelles Lunes et des Jours Saints.

 

La Nouvelle Lune de l'année intercalaire n'est pas incluse comme un aspect supplémentaire. L'année prophétique est de 360 jours et le total des jours limite l'année à 52 Sabbats et douze Nouvelles Lunes seulement avec les sept Jours Saints des Fêtes plus l'Offrande de la Gerbe Agitée, totalisant soixante-douze sacrifices. Étalés sur les deux mille ans, ils totalisent 144,000 sacrifices, répartis sur la période des sept Églises. Ils sont versés comme offrandes de boisson à l'Éternel. Les 144,000 sont donc des martyrs ou des victimes en suivant Christ dans leur consécration. La plupart de ces martyrs ont été tués par ce qui est censé être le Christianisme dominant au cours de son histoire. Par conséquent, la prostituée de l'Apocalypse est l'église qui est ivre du sang des saints et des martyrs.

 

Christ a été la première des victimes ou le premier korban de la Fête qui a, effectivement, supprimé le sacerdoce Lévitique.

 

Malachie 2:3  Je vais détruire votre postérité et vous jeter à la figure les excréments des bêtes que vous offrez en sacrifice lors de vos fêtes, et puis l’on vous emportera au dehors, avec eux. (SEM)

 

Nous voyons ici qu'un des sacrifices des Fêtes emporterait le sacerdoce avec lui. Ce korban ou victime était Jésus Christ ou Yehoshua ou Josué le Messie, comme l'Agneau de la Pâque. Il a enlevé le sacerdoce Lévitique et institué le sacerdoce de Melchisédek.

 

Ainsi, les 144,000 sont les sacrifices du Temple, qui doivent devenir le Saint des Saints et l'administration centrale du Royaume de Dieu. La plupart des 144,000 ont déjà été versés comme offrandes de boisson à Dieu. Il en reste seulement quelques-uns aux Derniers Jours. La Multitude générale constitue alors le reste qui entre dans le Royaume de Dieu dans la Première Résurrection.

 

Le nombre 144,000 est composé du total de 2,000 Conseils des Soixante-dix plus deux. Quand Christ a ordonné les Soixante-dix, cela a été inscrit, en réalité, comme Soixante-dix [deux] dans les textes (Luc 10:1,17). C'était la façon traditionnelle de faire référence au Sanhédrin. La Septante a aussi été écrite par les Soixante-dix (LXX en chiffres romains), mentionnés aussi comme les Soixante-douze. Le sentiment est que Dieu et Christ font toujours partie du Conseil. Le Sanhédrin était toujours plus de soixante-dix et il incluait le Souverain Sacrificateur et le Député Souverain Sacrificateur.

 

La fermeture du Temple jusqu'à la fin des fléaux de la colère de Dieu

 

La récolte finit avec le dernier de la Multitude générale qui meurt dans le Seigneur pendant la tribulation.

 

Apocalypse 14:12-20 C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus. 13 Et j'entendis du ciel une voix qui disait : Écris : Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ! Oui, dit l'Esprit, afin qu'ils se reposent de leurs travaux, car leurs œuvres les suivent. 14 Je regardai, et voici, il y avait une nuée blanche, et sur la nuée était assis quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme, ayant sur sa tête une couronne d'or, et dans sa main une faucille tranchante. 15 Et un autre ange sortit du temple, criant d'une voix forte à celui qui était assis sur la nuée : Lance ta faucille, et moissonne ; car l'heure de moissonner est venue, car la moisson de la terre est mûre. 16 Et celui qui était assis sur la nuée jeta sa faucille sur la terre. Et la terre fut moissonnée. 17 Et un autre ange sortit du temple qui est dans le ciel, ayant, lui aussi, une faucille tranchante. 18 Et un autre ange, qui avait autorité sur le feu, sortit de l'autel, et s'adressa d'une voix forte à celui qui avait la faucille tranchante, disant : Lance ta faucille tranchante, et vendange les grappes de la vigne de la terre ; car les raisins de la terre sont mûrs. 19 Et l'ange jeta sa faucille sur la terre. Et il vendangea la vigne de la terre, et jeta la vendange dans la grande cuve de la colère de Dieu. 20 Et la cuve fut foulée hors de la ville ; et du sang sortit de la cuve, jusqu'aux mors des chevaux, sur une étendue de mille six cents stades. (LSG)

 

Ces gens, qui meurent dans le Seigneur, sont ceux qui observent les commandements de Dieu. La tribulation contre les disciples de Christ continue donc jusqu'au moment où Christ revient.

 

À partir du moment où le Messie vient, la récolte de la Terre est arrêtée, jusqu'à ce que la colère de Dieu soumette la Terre. Il y a sept anges qui sont libérés pour effectuer ce châtiment sur ceux qui prennent la marque de la Bête. Ceux qui ont réalisé la victoire sur la Bête et son image et sa marque ou système sont ceux à qui on donne le Cantique de Moïse et le Cantique de l'Agneau.

 

Il y a donc une conjonction entre l'Ancien et le Nouveau Testament. Tous les deux sont nécessaires pour le salut. La grâce provient de la réconciliation de Christ à Dieu sous Ses commandements.

Apocalypse 15:1-8 Puis je vis dans le ciel un autre signe, grand et admirable : sept anges, qui tenaient sept fléaux, les derniers, car par eux s'accomplit la colère de Dieu. 2 Et je vis comme une mer de verre, mêlée de feu, et ceux qui avaient vaincu la bête, et son image, et le nombre de son nom, debout sur la mer de verre, ayant des harpes de Dieu. 3 Et ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l'agneau, en disant : Tes œuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu tout puissant ! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations ! 4 Qui ne craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom ? Car seul tu es saint. Et toutes les nations viendront, et se prosterneront devant toi, parce que tes jugements ont été manifestés. 5 Après cela, je regardai, et le temple du tabernacle du témoignage fut ouvert dans le ciel. 6 Et les sept anges qui tenaient les sept fléaux sortirent du temple, revêtus d'un lin pur, éclatant, et ayant des ceintures d'or autour de la poitrine. 7 Et l'un des quatre êtres vivants donna aux sept anges sept coupes d'or, pleines de la colère du Dieu qui vit aux siècles des siècles. 8 Et le temple fut rempli de fumée, à cause de la gloire de Dieu et de sa puissance ; et personne ne pouvait entrer dans le temple, jusqu'à ce que les sept fléaux des sept anges fussent accomplis. (LSG)

 

Notez que personne ne pouvait entrer dans le Temple avant que les sept fléaux n'aient été finis. Le Temple, comme nous l'avons vu, est les élus que Dieu utilise pour les remplir de Lui-même, en tant que l'Esprit Saint. Ce processus est interrompu, jusqu'à ce que la Terre soit apportée dans la soumission sous les sept fléaux. Ce processus est effectué sous l'autorité des Archanges ou des Créatures Vivantes qui entourent le Trône.

 

Les récoltes sont donc interrompues au retour du Messie et avant le début réel du Millenium comme tel. C'est la raison pour laquelle la Récolte est prise le premier soir de la Fête des Tabernacles et qu'elle ne peut pas être laissée jusqu'au matin, conformément à la loi (Exode 23:19). Toute la récolte des premiers-fruits est faite d'après une séquence exacte et c'est pourquoi la Loi exige le prompt paiement (Exode 22:29). Christ a commencé cette récolte, comme le premier des premiers-fruits, en tant que la Gerbe Agitée. Elle a duré deux mille ans et elle continuera dans le Millenium et finira au Jugement du Grand Trône Blanc.

 

Les Nouvelles Lunes dans la Restauration

 

Dieu fait une promesse par le prophète Malachie, à la fin de l'Ancien Testament. Cette promesse termine effectivement la révélation de Dieu à travers les prophètes en anticipation de l'Église.

 

Malachie 4:1-6 Car voici, le jour vient, ardent comme une fournaise. Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume ; le jour qui vient les embrasera, dit l'Éternel des armées, il ne leur laissera ni racine ni rameau. 2 Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera le soleil de la justice, et la guérison sera sous ses ailes ; vous sortirez, et vous sauterez comme les veaux d'une étable, 3 et vous foulerez les méchants, car ils seront comme de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que je prépare, dit l'Éternel des armées. 4 Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, auquel j'ai prescrit en Horeb, pour tout Israël, des préceptes et des ordonnances. 5 Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, avant que le jour de l'Éternel arrive, ce jour grand et redoutable. 6 Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays d'interdit. (LSG)

 

La promesse est que le Soleil de la Justice se lèvera avec la guérison sous ses ailes. On doit se rappeler de la Loi, et les relations de la famille doivent être restaurées. La punition pour ne pas assumer les responsabilités qui incombent à Christ et, de là, à l'Église dans la restauration est d'être frappé avec les non convertis.

 

Christ a dit qu'Élie restaurerait toutes choses.

 

Matthieu 17:10-13 10 Les disciples lui firent cette question : Pourquoi donc les scribes disent-ils qu'Élie doit venir premièrement ? 11 Il répondit : Il est vrai qu'Élie doit venir, et rétablir toutes choses. 12 Mais je vous dis qu'Élie est déjà venu, qu'ils ne l'ont pas reconnu, et qu'ils l'ont traité comme ils ont voulu. De même le Fils de l'homme souffrira de leur part. 13 Les disciples comprirent alors qu'il leur parlait de Jean Baptiste. (LSG)

 

La séquence est que la restauration précède l'Avènement. Il est ainsi évident qu'on s'attend à ce que l'Église entreprenne la restauration avant l'Avènement du Messie. Il n'est pas acceptable d'être inactif dans le processus de la restauration. Les attributs d'Élie reposaient dans Jean le Baptiste, cependant, cette prophétie n'avait pas été accomplie avec Jean. La punition pour ne pas entreprendre le processus est d'être maudit avec les non convertis.

 

Qu'est-ce que la restauration de toutes choses entraîne ?

 

Nous savons que Christ a parlé de la structure du gouvernement de Dieu et aussi de Son système d'adoration. La restauration est un sujet vaste. Nous sommes concernés ici par la question d'un aspect de cette restauration, à savoir : Est-ce que les Nouvelles Lunes font partie de la restauration et sommes-nous obligés d'instituer leur observance, quand nous en avons le pouvoir ou nous sommes capables de le faire ?

 

Les Nouvelles Lunes font clairement partie de la restauration. Ésaïe a prédit leur institution et leur mise en application.

 

Dieu parle par Ésaïe et déclare Son but et la prospérité future d'Israël. Dieu regarde ceux qui sont humbles et contrits dans l'esprit et qui tremblent à Sa parole (Ésaïe 66:2). Ceux qui tremblent à la parole de Dieu sont détestés et rejetés par leurs frères à cause de Son Nom, mais les frères seront confondus (Ésaïe 66:5).

 

Ésaïe 66:22-23 Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, dit l'Éternel, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom. 23 À chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l'Éternel. (LSG)

 

On voit que les Nouvelles Lunes sont égales aux Sabbats. Elles ont la priorité sur les Shabbathown ou les Fêtes, étant mentionnées en priorité, et elles doivent être gardées pures dans leur observance (par exemple Ésaïe 1:13-14 ; consulter aussi les études Les Nouvelles Lunes [125] et Les Nouvelles Lunes d'Israël [132]. Le prince est responsable de leur mise en application. Ainsi, c'est une responsabilité continuelle.

 

Ézéchiel 45:17  Le prince sera chargé des holocaustes, des offrandes et des libations, aux fêtes, aux nouvelles lunes, aux sabbats, à toutes les solennités de la maison d'Israël ; il offrira le sacrifice expiatoire, l'offrande, l'holocauste, et le sacrifice d'actions de grâces, en expiation pour la maison d'Israël. (LSG)

 

On commande à la congrégation entière – au leader et au peuple – d'adorer le jour du Sabbat et aux Nouvelles Lunes (voir aussi Ézéchiel 46:6, 9-10).

 

Ézéchiel 46:1-3 Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : La porte du parvis intérieur, du côté de l'orient, restera fermée les six jours ouvriers ; mais elle sera ouverte le jour du sabbat, elle sera aussi ouverte le jour de la nouvelle lune. 2 Le prince entrera par le chemin du vestibule de la porte extérieure, et se tiendra près des poteaux de la porte ; les sacrificateurs offriront son holocauste et ses sacrifices d'actions de grâces ; il se prosternera sur le seuil de la porte, puis il sortira, et la porte ne sera pas fermée avant le soir. 3 Le peuple du pays se prosternera devant l'Éternel à l'entrée de cette porte, aux jours de sabbat et aux nouvelles lunes. (LSG)

 

Le sacrifice de la Nouvelle Lune est, en fait, plus grand que celui du Sabbat (Ézéchiel 46:4,6). Aucune distinction n'est faite entre la Nouvelle Lune et le Sabbat hebdomadaire. Les deux jours sont saints et aucun commerce n'est permis ces jours-là.

 

Amos 8:5  Vous dites : Quand la nouvelle lune sera-t-elle passée, afin que nous vendions du blé ? Quand finira le sabbat, afin que nous ouvrions les greniers ? Nous diminuerons l'épha, nous augmenterons le prix, nous falsifierons les balances pour tromper ; (LSG)

 

Les Shabbathown sont énumérés dans Lévitique 23. Le Jour des Expiations est un Shabbath Shabbathown, ce qui accentue sa sainteté (voir SHD 7677). Aucune collecte ne peut être prise le Jour des Expiations – c'est expressément interdit (Exode 30:15 ; consulter les études Les Expiations [138], La Récolte [139] et aussi Le Calendrier de Dieu [156]).

 

La législation couvrant la Gerbe Agitée est contenue dans Lévitique 23 (consulter l'étude L'Offrande de la Gerbe Agitée [106b]). Les Nouvelles Lunes ne sont pas mentionnées là, cependant, elles apparaissent dans Nombres 10:10 où elles sont mentionnées avec les Fêtes. L'utilisation de Nombres est importante car ce texte a rapport à l'ordre de marche et aux stations de bataille des gens d'Israël. Les Nouvelles Lunes et les Fêtes servent de marqueurs pour les élus dans leur relation avec Dieu et sont des extensions directes du Quatrième Commandement. L'Église de Dieu a observé les Nouvelles Lunes avec les Fêtes et les Sabbats jusqu'au dix-neuvième siècle (Colossiens 2:16 ; consulter l'étude Le Rôle du Quatrième Commandement dans l’Histoire des Églises de Dieu Observant le Sabbat [170]).

 

Les Nouvelles Lunes et le Calendrier de Dieu

 

La signification des sacrifices en ce qui concerne les Nouvelles Lunes a rapport à l'Église et aux Conseils d'Israël. À moins que les Nouvelles Lunes ne soient observées, il est impossible de comprendre le Calendrier de Dieu (consulter l'étude Le Calendrier de Dieu [156]). Le calendrier juif moderne n'est pas un calendrier correct et il est prohibitif de la restauration. Jusqu'à ce que le Calendrier de Dieu soit restauré, les Fêtes et les Nouvelles Lunes ne peuvent pas être observées correctement et la restauration est ainsi retardée. C'est seulement en restaurant les Nouvelles Lunes que le Calendrier et, de là, les Fêtes peuvent être observés et compris.

 

Le calendrier juif a été défendu par une rationalisation tout à fait extraordinaire. Le raisonnement à la défense du calendrier Hillel II de 358 EC est généralement fautif. Le raisonnement derrière la crucifixion du Messie est aussi affecté et il se fait une fausse idée autant de l'année impliquée que de la compréhension des prophéties quant aux soixante-dix semaines des années et au Signe de Jonas (consulter les études Le Moment de la Crucifixion et de la Résurrection [159] et Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple [013]).

 

q