Les Églises Chrétiennes de Dieu

[187b]

 

 

 

Le Rôle de la Famille [187B]

 

(Édition 2.0 20071112-20071204)

 

 

 

Pourquoi Dieu a-t-Il créé les humains pour fonctionner comme une unité familiale ? Les Écritures révèlent que la structure familiale existait au sein du royaume de l'esprit avant la création des humains. Les Écritures révèlent également que les responsabilités ont été données aux fils-esprits créés de Dieu pour guider la famille humaine dans une relation d’amour avec le Père de la création. Dans la famille humaine, des responsabilités ordonnées par Dieu sont confiées au père, à la mère, aux enfants, au frère, à la sœur, aux grands-parents, afin de maintenir le bien-être physique et spirituel de la famille. Quelles sont ces responsabilités ? Cette étude traitera de ces questions. Il est crucial pour la survie de la société de comprendre le but de Dieu pour la famille, et vital de comprendre la responsabilité de chaque membre au sein de la structure familiale.

  

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2007 Tom Schardt et Jeremy Hatchett, ed. Wade Cox)

(Tr. 2011, rév. 2013)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 


 Le Rôle de la Famille [187b]

 

 

 

Le Dieu Très-Haut Crée Sa Famille

 

Avant la création de l'homme, la famille de Dieu existait. La réalité de la structure familiale a vu le jour lorsque le Dieu Très-Haut a planifié et créé de manière réfléchie Ses fils-esprits générés. Le mot hébreu pour fils est ben (SHD 1121). Il est utilisé plus de 5000 fois dans les Écritures, et il a diverses applications pour les humains ainsi que pour les êtres célestes qui sont les fils de Dieu. L'Ancien Testament se réfère à la cour céleste comme étant constituée des "fils de Dieu" (Job 1:6, 2:1).

 

Dans la version New Living Translation (NLT), Job 1:6 dit : “Un jour, les membres de la cour céleste vinrent se présenter devant l'Éternel, et l'Accusateur, Satan, vint avec eux.” De plus, le langage du Psaume 82:6-7 indique très clairement que ces fils sont des êtres divins. Cela a été compris anciennement, mais cela a été perdu au sein de la compréhension moderne du Christianisme.

 

Dieu a engendré ces fils par la puissance de Son Esprit Saint. C’est par Son Esprit Saint que le Vrai Dieu unique est uni avec Ses fils-esprits pour former la famille-Dieu, connue sous le nom Élohim (SHD 430). La référence aux “fils de Dieu” dans le Livre de Job n'aurait aucun sens si une structure familiale n'existait pas au sein des élohim, et si ces fils n'avaient pas eu un commencement grâce à un Père. Cependant, ces fils-esprits générés ont un Père, et ils ont un commencement par le pouvoir créatif de leur Père. Le Dieu Très-Haut, dont le nom est Éloah (SHD 433), est leur Père (Prov. 30:4-5). Dans Hébreux 12:9, Il est désigné comme le “Père des esprits”.

 

Pour une explication détaillée de cet événement inouï entourant la création de ces fils-esprits générés d'Éloah, et ​​comment ils sont unis par Son Esprit Saint, voir les études Comment Dieu devint une Famille (No.187), et L’Esprit Saint (No. 117).

 

Éloah a créé la structure familiale dans une séquence commençant d'abord avec Sa famille spirituelle. La structure de la famille céleste finirait par être reproduite dans une structure physique avec la création de la famille humaine. Il est crucial de comprendre la séquence dans laquelle Éloah a prévu de créer toute Sa famille, à la fois celle d’esprits créés et celle physique, et de comprendre l'importance de sa structure. Il a d'abord créé Sa famille spirituelle avec le plan pour Ses fils d’avoir en fin de compte une relation positive, aimante, et d'enseignement avec la famille humaine, qui devait être créée beaucoup plus tard.

 

Éphésiens 3:14-15, dans la traduction de Philips, lit comme suit :

 

14 Alors que je pense à ce grand plan, je tombe à genoux devant le Père, 15 (de qui toute paternité, terrestre ou céleste, tire son nom),

 

Éloah a fait que les humains soient créés en déléguant à Ses fils au sein du Conseil des Élohim le pouvoir de créer la famille humaine. “Faisons l'homme à notre image” (Genèse 1:26) est une référence à cette puissance créatrice donnée par Éloah à travers Son Esprit Saint aux élohim pour créer l'homme.

 

C'est grâce à Ses fils-esprits que le Seigneur Dieu Éloah se révèle, et qu’Il révèle Sa vraie nature et Ses Lois aux humains. Quand Dieu a fait que les humains soient créés, Ses fils-esprits ont été chargés de la responsabilité d'être des messagers et des esprits chargés d’un ministère dans Son service à l'homme (Hébreux 1:14). Dans Actes 7:35-38, nous voyons que c'était l'Ange du Seigneur qui a parlé à Moïse dans le buisson ardent et a livré à Israël la Loi au Sinaï. Les fils d’Éloah doivent administrer la Loi des Commandements et des ordonnances de leur Père à l'homme.

 

Finalement, la compréhension de la structure familiale dans la famille-esprit est essentielle pour comprendre la vraie nature du Dieu Très-Haut Lui-même, et la nature de Ses fils-esprits. Bien que nié par le Christianisme traditionnel, Élohim est pluraliste à l’être-Dieu singulier nommé Éloah. Les Élohim se composent de nombreux fils d'Éloah qui forment la famille céleste (Job 38:4-7).

 

Seul Éloah, le Père de la vie et Auteur de la famille, est intrinsèquement immortel et sans commencement (1Timothée 6:16). Lui seul est omnipotent, omniscient (Ésaïe 46:8-10), et invisible (Jean 1:18 ; 1Tim. 1:17), et aucun être humain n'a soit entendu Sa voix soit vu Sa forme (Jean 5:37). Voir l’étude Le Dieu que Nous Adorons (No. 002).

 

Éloah est le Dieu des dieux dont nous avons lu dans Psaume 136:2 (LSG) :

 

Louez le Dieu des dieux, Car sa miséricorde dure à toujours !

 

Dans Ésaïe 46:9-10, nous lisons :     

 

9 Souvenez-vous de ce qui s’est passé dès les temps anciens ; Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre, Je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi. 10 J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli ; Je dis : Mes arrêts subsisteront, et j’exécuterai toute ma volonté.

 

Éloah est le Dieu absolu, qui est le Créateur et Père de Ses fils-esprits qui incluent le fils-esprit connu de l'homme en tant que Jésus-Christ. Le Messie dit à Marie de Magdala après sa résurrection par son Dieu et Père :

 

Ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. (Jean 20:17)

 

Dans Jean 20:17, le Christ déclare qu'il a un Dieu, qui est son Père. C'est une question de logique que celui qui a un Dieu n'est pas Dieu absolu. Seul le Père, Éloah, est Dieu absolu qui ne fait pas appel à une puissance supérieure. Il est la source de toute vie, que ce soit la vie spirituelle ou la vie physique. La vie provient de ce Seul Vrai Dieu, Éloah, qui est le Père du Christ, et le nôtre (Jean 5:26). Il nous est révélé par le Christ Son Fils (Matt. 11:25-27 ; Luc 10:21-22). Voir l’étude La Préexistence de Jésus-Christ (No. 243).

 

Éloah est le Seul Vrai Dieu, qui seul doit être adoré (Exode 20:3 ; 34:14 ; Matt. 4:10 ; Jean 4:21-24 ; 1Cor. 14:25 ; Apo. 4:8-11 ; 5:13-14 ; Apo. 22:8-9). Les fils-esprits générés d’Éloah sont devenus des êtres-dieux subordonnés à Lui (Psaume 82:1-6 ; 1Cor. 8:5).

 

Le concept trinitaire de la nature de Dieu dénature la nature du Père et limite à tort Élohim à un Dieu composé de trois hypostases ou personnes qui sont supposées être coéternelles et co-égales au sein d'une structure trinitaire. Pareillement, le Binitarisme et le Dithéisme présentent de faux concepts de la nature de Dieu en affirmant qu'il y a deux êtres-Dieux coéternels au sein d’Élohim. Ces concepts sont dans l'erreur parce qu'ils déforment la famille spirituelle de Dieu. Ils nient la vérité et la réalité du Seul Vrai Dieu (Ps. 82:1-8 ; Ésaïe 46:8-10) créant une famille, en commençant d'abord avec Ses nombreux fils-esprits générés, comme nous le voyons dans Job 1:6, 2:1 et 38:4-7.

 

Les faux concepts de la nature de Dieu privent aussi l'homme de la compréhension du Plan d’Éloah d'inclure la création de l'homme dans la famille des Élohim. C'est le destin de l'homme par la volonté d'Éloah d’être adopté dans Sa famille immortelle d’êtres spirituels. La création humaine recevra la possibilité d'atteindre l'immortalité et sera placée dans les Élohim, sous Jésus-Christ (Ps. 82:6 ; Jean 6:51-58 ; 10:34 ; 1Cor. 15:22-27). Voir l’étude Les Élus en tant qu'Élohim (No. 001) pour une discussion en profondeur de l'adoption de l'homme dans la famille de Dieu.

 

Responsabilités dans la famille spirituelle

 

Les fils d’Éloah doivent administrer et enseigner la Loi des Commandements et des ordonnances de leur Père à l'homme. Depuis l'époque de la création d'Adam et Ève dans le Jardin d'Éden, et à la direction d'Éloah, Ses fils ont été impliqués dans l'enseignement de nos ‘premiers parents’.

 

Le concept du terme arbres qui étaient présents dans le Jardin est utilisé comme un terme pour les êtres spirituels. Cette question est expliquée en détail dans l’étude La Doctrine du Péché Originel Partie I : Le Jardin d'Éden (No. 246).

 

Dans Actes 7:35-38, nous voyons que c'était l'Ange du Seigneur qui a parlé à Moïse dans le buisson ardent, et a livré la Loi à Israël au Sinaï. Ce Fils de Dieu a accompli des rôles importants au service de l'homme à la direction et la représentation de son Père. Il est également important de comprendre qui est ce Fils qui a servi en tant que Messager de Dieu, apparaissant plusieurs fois dans l'Ancien Testament (voir l’étude L'Ange de YHVH (No. 024)).

 

Hébreux 2:2 est une preuve supplémentaire que ce sont les fils de Dieu qui ont livré la Loi de leur Père à l'homme : Car, si la parole annoncée par des anges a eu son effet, et si toute transgression et toute désobéissance a reçu une juste rétribution, (LSG).

 

Contrairement aux enseignements du Christ, de faux ministres affirment que la Loi des Commandements de Dieu n’est plus requise d’être observée. Cependant, le Christ répond à la question du jeune homme à ce sujet dans Matthieu 19.

 

Matthieu 19:16-19 Et voici, un homme s’approcha, et dit à Jésus : Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? 17 Il lui répondit : Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. 18 Lesquels ? lui dit-il. (Et Jésus répondit : Tu ne tueras point ; tu ne commettras point d’adultère ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage ; 19 honore ton père et ta mère ; et : tu aimeras ton prochain comme toi-même. (LSG)

 

Christ Lui-même déclare qu'il n'est pas venu pour abolir les Lois de Son Père (Matt. 5:17-19).

 

Parmi ces fils-esprits, il y avait le rebelle qui est devenu Satan, l'Adversaire. Ce fils rebelle a agi de façon contraire à la volonté de son Père. Dans sa vanité, il a pris une position contradictoire par rapport au Plan de Son Père pour la famille spirituelle d'avoir une influence positive en servant et guidant la famille humaine dans une relation juste avec leur Père (voir Ésaïe 14:12-15 ; Éz. 28:14-19). Au lieu d'être un instrument de justice dans l’éducation de la famille mortelle vers son potentiel pour hériter le don du Père de la vie éternelle dans la structure spirituelle, Satan est devenu un instrument de mort et le père du mensonge (Jean 8:44).

 

Satan a mis ses énergies à détruire la famille humaine, après sa tentative avortée de perturber et de détruire la structure de la famille spirituelle. Il a tenté d'exalter son trône au-dessus des autres étoiles (fils) de son Père, et a totalement échoué dans sa tentative pompeuse de se rendre co-égal avec son Père (Ésaïe 14:14). Il continue de tromper l'homme aujourd'hui par la promulgation de faux enseignements relatifs à la structure de la famille spirituelle et en empêchant l'homme de comprendre la nature divine de son Père et la vraie nature de Jésus-Christ.

 

Il était présent dans le Jardin pour tromper nos premiers parents, Adam et Ève, dans le fait de pécher par la désobéissance à Dieu (Genèse 3:1-24). Voir l’étude Le Premier Commandement : le Péché de Satan (No. 153).

 

Voir aussi les études : La Doctrine du Péché Originel Partie 2 : Les Générations d'Adam (No. 248), et La Croix : Son Origine et sa Signification (No. 039) pour plus de détails sur la façon dont l'arbre de la connaissance du bien et du mal dans le Jardin d'Éden a négativement influencé la pensée religieuse de l'homme à ce jour.

 

Lorsque Éloah a séparé les hommes dans des limites fixes et leur a donné leur héritage, Il a réparti chacun de Ses fils pour diriger et guider les nations dans Ses Lois, et pour l'adorer, Lui, le Seul Vrai Dieu, leur Père. Le Fils qui devint plus tard incarné et le seul dieu-né, Jésus-Christ, a été alloué à Israël. Dans Deutéronome 32:8-9 nous lisons :

 

8 Quand le Très-Haut donna aux nations leur héritage, quand il sépara les fils des hommes, il fixa les limites des peuples d’après le nombre des fils de Dieu. 9 Car la portion de l’Éternel, c’est son peuple, Jacob son héritage assigné. (Traduit de la RSV)

 

C'est ce fils-esprit, Jésus-Christ, qui était prédestiné depuis la fondation du monde (1Pierre 1:18-20) pour abandonner complètement son état d'être d’esprit et de devenir un homme né pour vivre une vie sans péché dans la chair et être sacrifié. On lui a donné la lourde responsabilité de sacrifier sa vie pour réconcilier la création, à la fois les fils-esprits dans le Ciel qui ont péché et la population humaine pécheresse tout entière.

 

À partir des Écritures suivantes, nous comprenons que les fils-esprits déchus d'Éloah ont la possibilité de se repentir du péché et d’accepter le sacrifice du Christ pour leur pardon.

 

Colossiens 1:19-20 lit dans la version Complete Jewish Bible (CJB) :

19 Car il a plu à Dieu d'avoir son être complet vivant dans son Fils 20 et à travers son Fils réconcilier toutes choses, que ce soit sur ​​terre ou au ciel, en faisant la paix par lui, en ayant son Fils verser son sang en étant exécuté sur un pieu.

 

19 Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui ; 20 il a voulu par lui réconcilier tout avec lui–même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix. (LSG)

 

Christ est allé de son tombeau et a prêché à l'Armée déchue confinée dans le Tartaros.

 

1Pierre 3:18-19 Car le Messie lui-même est mort pour les péchés, une fois pour toutes, une personne juste pour le peuple injuste, afin qu'il puisse nous amener à Dieu. Il a été mis à mort dans la chair, mais rendu vivant par l'Esprit ; 19 et sous cette forme il est allé et a fait la proclamation aux esprits en prison, (Traduit de la CJB).

 

1Pierre 3:18-19 Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit, 19 dans lequel aussi il est allé prêcher aux esprits en prison, (LSG)

 

Ce qui est prêché est logiquement et nécessairement l'objet du salut. Ainsi, les démons peuvent être sauvés puisqu’ils étaient (et sont) soumis au ministère de Jésus-Christ. Pour une discussion détaillée, voir l’étude Le Jugement des Démons (No. 080).

 

C'est à partir de la foi du Christ en son Père et l'obéissance à Lui qu'il a été élevé au-dessus de ses compagnons, c'est-à-dire, au-dessus des autres fils-esprits d'Éloah. Psaume 45:7 et Hébreux 1:9 font référence à Christ étant élevé après Sa résurrection par son Père. Ces Écritures déclarent : “Tu aimes la justice et tu hais la méchanceté. C'est pourquoi ô Dieu, ton Dieu, t'a oint d'une huile de joie par-dessus tes compagnons.”

 

Le Christianisme dominant incluant la plupart des Églises de Dieu d'aujourd'hui ne parvient pas à saisir la signification de ces deux Écritures. Leur promulgation de la fausse idée que le Christ est coéternel avec son Père est une erreur absurde issue des philosophies de l'Hellénisme et du Gnosticisme répandues dans le monde gréco-romain avant l'incarnation du Christ. Il a été à tort déclaré coéternel avec son Père dans une structure de Divinité binitaire au Concile de Nicée en 325 EC (ère courante). Ce Concile a ouvert la voie pour le Concile de Chalcédoine, en 451 EC de placer Christ et l'Esprit Saint d’Éloah dans une structure de Divinité triune. Satan est maintenant prêt dans sa tentative avec son système de l'Église gréco-romaine pour détruire toutes les connaissances et la compréhension de la nature de son Père, et le but de la famille que Dieu a créée.

 

Les fils-esprits déchus de Dieu savent qu'il y a un Seul Vrai Dieu, qui est leur Père, et ils tremblent. C'est ce qui les attend pour leur comportement rebelle et anarchique qui les font trembler. Jacques 2:19 déclare : “Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent.” (LSG).

 

Le Christ n'a pas honte de se référer comme à ses frères et sœurs ceux qui sont maintenant appelés et placés dans le Corps du Christ, selon le but de notre Père céleste. Hébreux 2:10-17 lit comme suit :

 

10 Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut. 11 Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d’un seul. C’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler frères, 12 lorsqu’il dit : J’annoncerai ton nom à mes frères, Je te célébrerai au milieu de l’assemblée. 13 Et encore : Je me confierai en toi. Et encore : Me voici, moi et les enfants que Dieu m’a donnés. 14 Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable, 15 et qu’il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. 16 Car assurément ce n’est pas à des anges qu’il vient en aide, mais c’est à la postérité d’Abraham. 17 En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l’expiation des péchés du peuple ; (LSG) 

 

Responsabilités parentales

 

Depuis le début, lorsque Éloah a créé Ses fils-esprits, Il a prévu finalement de l'étendre à la famille humaine à travers les bénédictions du mari et de la femme de procréer la vie humaine et de nourrir et d’élever des enfants. La bénédiction associée à la production d'une famille porte une responsabilité énorme et ne doit pas être prise à la légère. Les parents ont la même responsabilité d’élever leurs enfants que les fils-esprits de Dieu l’ont envers la création humaine. Les parents sont tenus d'enseigner à leurs enfants d'avoir une relation étroite avec le Seul Vrai Dieu Éloah, et ​​de connaître et d'obéir à Ses Lois.

 

La pierre angulaire de ces responsabilités parentales est dite dans Deutéronome 6:4-9 :

 

4 Écoute, Israël ! l’Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel. 5 Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. 6 Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. 7 Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. 8 Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux. 9 Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes. (LSG)

 

Les parents pieux sont pleinement récompensés dans un fils sage (Genèse 27:46 ; Proverbe. 10:1). L'accent est mis sur la responsabilité des parents d’instruire le fils dans la Loi (Exode 13:14 ; 20:10 ; Deut. 11:19 ; Josué 4:6). De leur côté, les fils doivent honorer leurs parents. À cet égard, il est important de noter que le verbe honorer ailleurs dans l'Ancien Testament prend pour objet une personne ou ce qui a un caractère sacré.

 

Éloah ne crée aucun de Ses fils pour les détruire ensuite. Il crée de Sa nature, qui est amour, et Il nourrit Ses fils de la motivation de l'amour. Les parents doivent suivre Son exemple. C'est pourquoi l'avortement est mal et est considéré comme un meurtre, sauf lorsque la vie de la mère est en cause. Les Lois d'Éloah sont une extension de Sa nature et Il n’assassine aucun de Ses enfants. L’avortement pour la commodité de ne pas porter un enfant, c’est détruire le tissu moral et la conscience de nos sociétés.

 

Il est important pour les parents de comprendre la signification du mot “adorer” et son utilisation dans l'Écriture de sorte qu'ils soient équipés pour enseigner à leurs enfants à qui ils doivent prier et adorer. La prière est une forme d’adoration réservée pour le Père seul.

 

Matthieu 6:6 est ainsi libellé :

 

Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. (LSG)

 

Satan a conduit le Christ dans le désert pour le tenter, en offrant les royaumes de ce monde à Christ si seulement il tombait à ses pieds et l’adorait. Satan a essayé de tromper le Christ dans le péché et il aurait péché s’il s’était soumis. Le Christ a réprimandé Satan. Matthieu 4:10 dit :

 

Jésus lui dit : Retire-toi, Satan ! Car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.

 

Christ n'a jamais dirigé la prière ou l’adoration vers lui-même. Il n'a jamais prétendu être Dieu. Cependant, le Christ a revendiqué qu'Il est le Fils de Dieu.

 

Jean 10:36 celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites : Tu blasphèmes ! Et cela parce que j’ai dit : Je suis le Fils de Dieu.

 

Le mot grec pour adorer est proskuneo (SGD 4352) issu de pros, qui est vers, et kuneo, embrasser. Proskuneo est le mot le plus fréquent rendu "adorer", et a des significations différentes. Il signifie faire obéissance ; faire la révérence. Il est utilisé pour un acte d'hommage ou de révérence.

 

Adorer peut également être défini à partir de différents verbes grecs. Ils sont :

 

Notes : (1) L'adoration de Dieu n'est définie nulle part dans les Écritures. Un examen des verbes ci-dessus montre que ce n'est pas confiné à la louange ; généralement, elle peut être considérée comme la reconnaissance directe à Dieu, de Sa nature, Ses attributs, voies et réclamations, soit par ce qui sort du cœur dans la louange et les actions de grâce, soit par l'action faite dans une telle reconnaissance. (2) Dans Actes 17:25 therapeuo , "servir, faire le service de" (selon RV), est rendu "est adoré."

 

(Ce qui précède a été extrait du Dictionnaire Vine's Expository Dictionary of Biblical Words.)

 

Les Rôles dans le Mariage

 

Dieu a ordonné la structure familiale dans l'humanité avec le premier homme et la première femme en tant que mari et femme (Genèse 2:24). Par l’ordre de Dieu, l'homme devait quitter son père et sa mère et s'attacher à sa femme pour devenir une seule chair. Dans Genèse 2:25, “L'homme et sa femme” est une directive claire de la relation que l'homme était destiné d’avoir avec la femme. Cette directive de Dieu est contraire à la première opinion de l'Apôtre Paul concernant l’homme trouvé dans 1Corinthiens 7:6, puisqu’il est dit, “pas un commandement”, mais que c’était plutôt les premières pensées de Paul sur la question. Voir aussi l’étude Le Mariage (No. 289).

 

À partir de Genèse 1:26-28, où nous trouvons que les élohim ont fait l'homme à leur image et d’après leur ressemblance. Depuis la création de l'homme, c’était non seulement pour nous de ressembler à Dieu dans une ressemblance physique des élohim, mais aussi il a été prévu pour nous de devenir élohim dans le processus, en donnant d'abord la responsabilité aux élohim d'entretenir ceux faits à leur ressemblance dans une relation de famille. Nous comprenons cela par les propres mots du Christ, “N’est-il pas écrit dans votre loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux ? ... et si l'Écriture ne peut être anéantie” (Jean 10:34-35), cité par le Psaume 82:6 : J’avais dit : Vous êtes des dieux, Vous êtes tous des fils du Très-Haut..

 

Nous nous joignons par conséquent à nos frères spirituels, les élohim, en tant que fils du Dieu Très-Haut. Puisque la création humaine a été faite par le Christ, le Christ est aussi connu comme notre frère, car il était la puissance de son Père et notre Père, son Dieu et notre Dieu (Jean 20:17), qui était la source de la création de l'humanité.

 

Romains 8:29 Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères.

 

Nous sommes aussi connus comme des frères pour le reste de l'Armée spirituelle de notre Père dans le Ciel.

 

Apocalypse 12:10 Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait : Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit.

 

Le commandement de Dieu à l'homme dans Genèse 1:28 était de se multiplier et de remplir la Terre, en procréant dans la structure familiale de Genèse 2:24 en tant que mari et femme. Pourquoi Dieu a-t-Il donné à l'homme ce commandement ? L'homme devait apprendre, en existant à l'état physique dans lequel il a été créé, en vertu des Lois de Dieu, les enseignements spirituels du Royaume ou de la famille de Dieu. À titre d'exemple, les Jours Saints sont des jours et des moments physiques enseignant les plus grandes leçons symboliques des phases dans le Plan que Dieu a pour amener les enfants physiques de Dieu dans la famille spirituelle de Son Royaume. Comme Dieu a ordonné l'unité sociale de base de mari et femme, cela représente la relation du Christ et de l'Église trouvée dans Éphésiens.

 

Éphésiens 5:22-33 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur ; 23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. 24 Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. 25  Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, 26  afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, 27  afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. 28 C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. 29 Car jamais personne n’a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église, 30 parce que nous sommes membres de son corps. 31 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. 32 Ce mystère est grand ; je dis cela par rapport à Christ et à l’Église. 33 Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari. (LSG)

 

Voir les études La Loi et le Septième Commandement (No. 260) ; Proverbes 31 (No. 114) et le Cantique des Cantiques (No.145).

 

À partir de ces Écritures, nous pouvons voir clairement que Jésus-Christ était responsable de la direction de l'Église, qui fait partie de la famille de Dieu le Père. Le rôle d'un mâle est de diriger la famille suivant l'exemple du Christ. Christ est décrit comme le dernier Adam (1 Cor. 15:45,47). Cela signifie que le premier Adam avait les mêmes responsabilités, mais a échoué à les respecter.

 

1Corinthiens 15:45-47 C’est pourquoi il est écrit : Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. 46 Mais ce qui est spirituel n’est pas le premier, c’est ce qui est physique ; ce qui est spirituel vient ensuite. 47 Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre ; le second homme est du ciel.

 

C'est parce qu'Adam a échoué à mener selon les instructions données à lui que le Christ devait venir s'acquitter de ces responsabilités. Cette séquence est décrite comme un grand mystère par l'Apôtre Paul.

 

Éphésiens 5:29-32 Car jamais personne n’a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église, 30 parce que nous sommes membres de son corps. 31 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. 32 Ce mystère est grand ; je dis cela par rapport à Christ et à l’Église.

 

Le premier Adam devait s'occuper de sa femme de la même façon compatissante que le Christ prend soin de la véritable Église de Dieu. Le premier Adam a échoué, mais le second Adam a réussi, comme nous pouvons voir de Matthieu 16:18.

 

Matthieu 16:18. ... je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.

 

Le Christ est notre modèle à suivre dans la compréhension de ce que les hommes sont censés faire dans leurs relations familiales respectives.

 

Dans Éphésiens 5:23, nous voyons que le mâle est “chef de la femme”, ce qui signifie qu'il a à la fois l'autorité ainsi que la responsabilité de sa famille nucléaire, en commençant par sa femme. Malheureusement, il y a beaucoup de mâles qui exercent leur autorité sans aucun sens des responsabilités. Ces personnes sont ensuite utilisées comme une raison pour les femmes à chercher la libération de leur responsabilité dans la structure familiale. Le résultat final est que la famille souffre d'une manière ou d'une autre, avec la société dans son ensemble. L'escalade des taux de divorce montre que les nations sont en déclin. Le divorce est la violence contre nos enfants avec des répercussions qui dureront toute une vie.

 

À partir de 1Corinthiens 11:3, nous voyons que Dieu le Père donne l'autorité à Christ, et Christ donne autorité aux hommes, et que les hommes sont tenus de donner des tâches et l'autorité aux femmes afin d'accomplir tout but et objectif nécessaires au sein de la famille (cf. 1Pierre 3:7).

 

1Corinthiens 11:3 Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu [i.e. le Père] est le chef de Christ.

 

1Pierre 3:7 Maris, montrez à votre tour de la sagesse dans vos rapports avec vos femmes, comme avec un sexe plus faible ; honorez-les, comme devant aussi hériter avec vous de la grâce de la vie. Qu’il en soit ainsi, afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières.

 

Les maris délèguent l’autorité comme le font Dieu et le Christ. Aucun mâle ne doit abdiquer la responsabilité. Adam a abdiqué de ses responsabilités dans le Jardin d'Éden. Ève a été laissée exposée à une force qu'elle n'a pas été capable de gérer. En conséquence les “portes de la mort” ont prévalu contre la femme et toute l'humanité (cf. Gen. 3:1).

 

Les hommes doivent diriger leurs épouses et enseigner à leurs enfants. Dans cette responsabilité, les hommes doivent enseigner à leurs enfants par l'exemple et observer le Calendrier de Dieu correctement et leur expliquer le symbolisme du Sabbat, des Nouvelles Lunes, des Fêtes et des Jours Saints.

 

Passons maintenant à l'institution du mariage comme Jésus-Christ l’a sanctionnée (Matt. 19:1-12).

           

Matthieu 19:1-12 Lorsque Jésus eut achevé ces discours, il quitta la Galilée, et alla dans le territoire de la Judée, au delà du Jourdain. 2 Une grande foule le suivit, et là il guérit les malades. 3 Les pharisiens l’abordèrent, et dirent, pour l’éprouver : Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque ? 4 Il répondit : N’avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l’homme et la femme 5 et qu’il dit : C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ? 6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. 7 Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner à la femme une lettre de divorce et de la répudier ? 8 Il leur répondit : C’est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes ; au commencement, il n’en était pas ainsi. 9 Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère. 10 Ses disciples lui dirent : Si telle est la condition de l’homme à l’égard de la femme, il n’est pas avantageux de se marier. 11 Il leur répondit : Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné. 12 Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère ; il y en a qui le sont devenus par les hommes ; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne. (LSG)

 

À partir du verset 5, Christ dit que les hommes et les femmes doivent seulement participer à des relations monogames, “les deux deviendront une seule chair”, et non pas trois ou plus, et seulement dans le mariage, “s'attachera à sa femme”. Christ fait également remarquer que l'homme et la femme ne fonctionnent plus du domaine de l'individualisme mais vivent maintenant dans une nature dualiste, comme le verset 6 l’indique clairement : “ils ne sont plus deux, mais une seule chair”. Puisque seule la mort séparera un homme de sa chair, alors il en va de même pour la vie monogame de l'homme et de la femme instruite par le Christ.

 

Par cela, Dieu a ordonné que la totalité ou n’importe laquelle union sexuelle en dehors du cadre du mariage est illégale et interdite par la famille de Dieu. Lorsque l'homme offense cette Loi de Dieu et devient sexuellement immoral, les conséquences sont claires à voir pour tout le monde, à partir des maladies vénériennes et l'infidélité dans le mariage à l'entreprise désormais active des nourrissons pour la vente sur le marché noir, et les horreurs de l'avortement et de l'infanticide. Une des conséquences des relations sexuelles hors mariage et une cause majeure du déclin et de la destruction de la société est bien décrite dans l'article sur la Famille dans l'encyclopédie International Standard Bible Encyclopedia (ISBE) sous le 7ème Commandement.

 

"S'il est vrai que dans les lois d’Israël le péché sexuel en dehors de la relation familiale était traité comme un sujet en soi, malgré tout, quand nous nous rappelons combien tôt dans la vie le mariage venait en ces jours anciens, et que les fiançailles dans l'enfance étaient considérées aussi sacrées que le mariage en soi, nous voyons que, même alors, le balayage du commandement était à peu près universel et sur ​​un large éventail il protégeait la famille. La famille est la plus ancienne institution primale de l'homme - la plus grande et la plus sainte. Sur ​​cette institution, ce commandement est une sentinelle. Il empêche les hommes de se séparer dans l'isolement individuel complet, de revenir à la sauvagerie solitaire. Pensez à ce qu’est un enfant né hors de la relation familiale ! Alors pensez à tous les enfants étant nés ainsi, et vous avez l'image d'un faible plan d'animalité, duquel toute trace de responsabilité morale de la paternité a disparu, et où même la maternité sera réduite à des soins simples pendant la courte période de l'enfance impuissante, à des soins tels qui appartiennent à l'instinct animal. Relevez maintenant l'idée que le mariage doit être universel et que les enfants nés dans le mariage y appartiennent véritablement, et vous avez un nouveau ciel et une nouvelle terre dans les relations sexuelles de la race de l'homme."

 

Selon la méthode de formation de Dieu des questions physiques représentant les questions spirituelles, les directives de famille données à l'humanité sont aussi des leçons pointant vers les relations spirituelles entre l'Armée harmonieuse du Père envers et avec Lui.

 

Dieu a donné à l'homme le commandement de procréer : “Et Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre” (Genèse 1:28). Ainsi, en cela, l'homme doit avoir un rôle actif dans l'expansion de la famille de Dieu en apprenant la relation de paternité et de maternité, en enseignant aux enfants la Loi de Dieu, et en les élevant à suivre le même chemin de parentalité et de grand-parentalité d'une génération à l'autre dans le mariage monogame.

 

Penchons-nous maintenant sur la relation de chacun telle que Dieu l'a destinée dans Sa création physique.

 

Le Rôle du Père

Le rôle du père dans la famille est en tant que représentant du Dieu Tout-Puissant et Père. Sa responsabilité est en tant que pourvoyeur pour les besoins de subsistance de la famille, le leadership et la protection à la fois en matière physique et en matière spirituelle.

 

Ce n'est pas une mince affaire si le père nie les dispositions matérielles de sa femme et ses enfants, comme nous le voyons des reproches de Paul sur ceux qui ne s'occupent pas des besoins de leur famille.

 

1Timothée 5:8  Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle.

 

Ceci est aussi vu lorsque Salomon se moque du paresseux pour l'agiter à l'action dans Proverbes 6:6-11.

 

Alors que la responsabilité du soutien de famille est donnée au père, quand Dieu lui a dit qu'il mangerait du pain à la sueur de son visage (Gen. 3:19), il est également responsable et ne peut pas négliger les dispositions spirituelles de la famille.

 

Avant que le sacerdoce ne soit établi en Israël, le père avait la responsabilité de sacrifier au nom de sa famille, comme nous le voyons de l'exemple d'Abraham dans Genèse 12:8 et celui de Job dans Job 1:5. En tant que co-éducateur avec la mère des enfants, le père a reçu la responsabilité principale de diriger la famille dans l'enseignement de la Loi de Dieu (Exode 12:26-27 ; Deut. 6:6-7 ; Prov. 22:6 ; Éph. 6:4).

 

Deutéronome 6:6-7 Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. 7 Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. (LSG)

 

Éphésiens 6:4 Et vous, pères, n’irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur. (LSG)

 

Proverbes 22:6 Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre ; Et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas. (LSG)

 

En tant que leader spirituel, le père a la responsabilité, en tant que protecteur spirituel, d’éduquer contre les pratiques mauvaises et les habitudes du monde qui sont de plus en plus banales pour nos enfants et leurs pairs, bien que contraires à la Loi de Dieu.

 

Romains 16:19 Pour vous, votre obéissance est connue de tous ; je me réjouis donc à votre sujet, et je désire que vous soyez sages en ce qui concerne le bien et purs en ce qui concerne le mal. (LSG)

 

Si nous voulons être innocents de ce qui est mal et enseigner à nos enfants la même chose, alors nous ne devons pas leur permettre d'être exposés à la catégorie de divertissement à la télévision, dans les films, les jeux vidéo et l'Internet qui est contraire à la Loi de Dieu. Il est facile d'utiliser les médias modernes et le divertissement en tant que parent de substitution, mais même si les messages sont bénins, n’importe lequel de ces excès instillera de l’oisiveté dans le caractère d'un enfant. Voir l’étude Les Desseins du Diable (No. 043).

 

Avec le rôle de chef spirituel vient aussi la responsabilité de la discipline pour les enfants. Nous savons d'après les Psaumes et les Proverbes que les enfants ne sont pas intrinsèquement bons, et que la tendance naturelle vers le mal est en chaque être humain. David a admis cette nature humaine pécheresse qui a commencé dès sa naissance.

 

Psaume 51:5 Voici, je suis né dans l’iniquité, Et ma mère m’a conçu dans le péché.

 

Beaucoup des Proverbes se réfèrent à la nécessité de corriger l'enfant de ses erreurs dans le péché.

 

Proverbes 22:15 La folie est attachée au cœur de l’enfant ; La verge de la correction l’éloignera de lui.

 

Proverbes 23:13-14 N’épargne pas la correction à l’enfant ; Si tu le frappes de la verge, il ne mourra point. 14 En le frappant de la verge, Tu délivres son âme du séjour des morts. (LSG)

 

En corrigeant nos enfants avec la verge de la correction dans l'amour, non seulement nous faisons en sorte que leur vie n’entre pas dans la tombe trop tôt, mais nous protégeons aussi notre lignée ou autrement les enfants de nos enfants.

 

1Samuel 3:13 Je lui ai déclaré que je veux punir sa maison à perpétuité, à cause du crime dont il a connaissance, et par lequel ses fils se sont rendus méprisables, sans qu’il les ait réprimés.

 

Chaque enfant doit apprendre ce qui est attendu de lui et où ces limites se trouvent, tout comme notre Père céleste le fait avec nous en [nous] donnant Sa Loi. Une fois que les enfants ont été mis au courant de ces normes, la punition administrée à la désobéissance doit être cohérente, sinon l'enfant perdra naturellement la crainte de la justice et le respect des personnes en autorité. La correction cohérente réaffirmera également que notre Père Céleste veut dire ce qu'Il dit, et ne fait pas de fausses menaces. Selon l'Écriture, être laxiste et prendre le chemin de la moindre résistance lorsque la correction est nécessaire, c'est, en substance, haïr nos enfants.

 

Proverbes 13:24 Celui qui ménage sa verge hait son fils, mais celui qui l’aime cherche à le corriger.

 

Il est très clair que le père est tenu pour responsable de contrôler les tendances pécheresses de ses enfants par la discipline.

 

De l'exemple dans Juges, nous voyons ce qui arrive lorsque les pères justes ne parviennent pas à élever des enfants pieux.

 

Juges 2:10-22 Toute cette génération fut recueillie auprès de ses pères, et il s’éleva après elle une autre génération, qui ne connaissait point l’Éternel, ni ce qu’il avait fait en faveur d’Israël. 11 Les enfants d’Israël firent alors ce qui déplaît à l’Éternel, et ils servirent les Baals. 12 Ils abandonnèrent l’Éternel, le Dieu de leurs pères, qui les avait fait sortir du pays d’Égypte, et ils allèrent après d’autres dieux d’entre les dieux des peuples qui les entouraient ; ils se prosternèrent devant eux, et ils irritèrent l’Éternel. 13 Ils abandonnèrent l’Éternel, et ils servirent Baal et les Astartés. 14 La colère de l’Éternel s’enflamma contre Israël. Il les livra entre les mains de pillards qui les pillèrent, il les vendit entre les mains de leurs ennemis d’alentour, et ils ne purent plus résister à leurs ennemis. 15 Partout où ils allaient, la main de l’Éternel était contre eux pour leur faire du mal, comme l’Éternel l’avait dit, comme l’Éternel le leur avait juré. Ils furent ainsi dans une grande détresse. 16 L’Éternel suscita des juges, afin qu’ils les délivrassent de la main de ceux qui les pillaient. 17 Mais ils n’écoutèrent pas même leurs juges, car ils se prostituèrent à d’autres dieux, se prosternèrent devant eux. Ils se détournèrent promptement de la voie qu’avaient suivie leurs pères, et ils n’obéirent point comme eux aux commandements de l’Éternel. 18 Lorsque l’Éternel leur suscitait des juges, l’Éternel était avec le juge, et il les délivrait de la main de leurs ennemis pendant toute la vie du juge ; car l’Éternel avait pitié de leurs gémissements contre ceux qui les opprimaient et les tourmentaient. 19 Mais, à la mort du juge, ils se corrompaient de nouveau plus que leurs pères, en allant après d’autres dieux pour les servir et se prosterner devant eux, et ils persévéraient dans la même conduite et le même endurcissement. 20 Alors la colère de l’Éternel s’enflamma contre Israël, et il dit : Puisque cette nation a transgressé mon alliance que j’avais prescrite à ses pères, et puisqu’ils n’ont point obéi à ma voix, 21 je ne chasserai plus devant eux aucune des nations que Josué laissa quand il mourut. 22 C’est ainsi que je mettrai par elles Israël à l’épreuve, pour savoir s’ils prendront garde ou non de suivre la voie de l’Éternel, comme leurs pères y ont pris garde. (LSG)

 

Dans les gouvernements de notre monde d'aujourd'hui, le Communisme, le Socialisme et même la Démocratie/République ont donné à l'État la responsabilité d'éduquer les enfants de la nation, et ont pris des mesures par la loi pour affaiblir le rôle du père dans la famille en supprimant son autorité sur ses enfants à un jeune âge. Cela a déplacé l'élément de base de la société plus loin de la famille et plus proche de l'individu. Notre littérature, les médias, et même nos écoles renforcent ces idées de supériorité individuelle, tandis que nos gouvernements adoptent des lois à l'appui de la réduction du rôle du père et de la mère dans la famille. En conséquence, le respect et l'obéissance des enfants envers leurs parents ont diminué, laissant une plus grande dégradation de la population de la nation, malgré la détresse générale qui s'est formée envers la séparation de ces plus cruciaux liens familiaux d'autorité et d'ordre que Dieu a institué à travers Sa création.

 

Avec cette révolte accrue envers la discipline à la maison, une augmentation vers l'oisiveté et la perversité se produit, ce qui entraîne la perte de la richesse réservée pour les enfants par le travail de leurs pères et grands-pères. Avec quelques générations comme cela, et l'autorité du père est perdue, et la société commence sa spirale descendante.

 

Charles de Ribbe, écrivant sur les études de Le Play sur ce qui compose le corps social, fait des commentaires pertinents pour cette génération de familles qui n'ont pas l'autorité paternelle et nos gouvernements qui les soutiennent.

 

“Si nous restituons l’autorité au père, nous allons rétablir le ministère de Dieu dans l'ordre temporel. ... Plus le temps passe, plus nous devenons conscients qu'il est nécessaire de retourner son autonomie à la famille. Il est impossible de constituer de bons gouvernements avec les hommes livrés à l'erreur. Dans le triste état dans lequel nous nous trouvons, le salut ne peut venir que de cette autorité unique, qui, en vertu de la loi naturelle, reste consacrée à ses subordonnés. Seule l'autorité paternelle peut accomplir ce qui est supérieur à la force de toute autorité publique.”

 

Les Écritures indiquent clairement que les lignes d'autorité sont ordonnées par Dieu et sont destinées à la stabilisation de la famille et de l'État.

 

Romains 13:1-7 Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. 2 C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes. 3 Ce n’est pas pour une bonne action, c’est pour une mauvaise, que les magistrats sont à redouter. Veux-tu ne pas craindre l’autorité ? Fais-le bien, et tu auras son approbation. 4 Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains ; car ce n’est pas en vain qu’il porte l’épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal. 5 Il est donc nécessaire d’être soumis, non seulement par crainte de la punition, mais encore par motif de conscience. 6 C’est aussi pour cela que vous payez les impôts. Car les magistrats sont des ministres de Dieu entièrement appliqués à cette fonction. 7 Rendez à tous ce qui leur est dû : l’impôt à qui vous devez l’impôt, le tribut à qui vous devez le tribut, la crainte à qui vous devez la crainte, l’honneur à qui vous devez l’honneur. (LSG)

 

Un avertissement de Dieu vient par le prophète Malachie concernant cette génération de l'homme.

 

Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, avant que le jour de l’Éternel arrive, ce jour grand et redoutable. 6 Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays d’interdit. (Malachie 4:5-6)

 

Il est évident d'après ce verset que les pères et leurs enfants des temps de la fin sont les uns contre les autres, et ont perdu de vue les relations qui ont été ordonnées par Dieu à travers l’observance de Sa Loi, et que le Élie prophétisé à venir apportera cette vérité de la structure de la famille au premier plan une fois de plus.

 

La vie du père est l'exemple de ce que les fils doivent devenir et ce que les filles doivent rechercher dans un mari. Il est la figure d'autorité de la famille comme la véritable image du Dieu Tout-Puissant, qui est le Père universel de tous. Le père, par l'autorité déléguée de Dieu, est l'émetteur de la vie de ses enfants et il est le conservateur de la vie, comme Dieu le Père l’est dans le sens ultime. De la même manière, les enfants sont sanctifiés par sa sagesse et l'enseignement de la Loi (2Chroniques 13:18 ; Jean 17:19 ; 1 Cor. 7:14). Il est l'image du Père de tous et doit se comporter conformément à cette image en tant que représentant, comme le dispensateur de la vie et le soutien de ces vies de ses enfants en les élevant dans la connaissance et l'amour du Père Éternel. Ses enfants refléteront sur leur Père créateur d’après l'exemple que leur père leur donne. Voir aussi l’étude Le Christianisme et l’Éducation des Enfants (No. 186).

 

Le Rôle de la Mère

Le rôle de la mère en est un de nourricière et celle par qui la vie est donnée. Le père et la mère procréent des enfants, symbolique du Père avec Ses fils créant l'homme au commencement. “Et Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance ... Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme” (Genèse 1:26-27). Chaque enfant né à son tour est fait à la ressemblance de son père et sa mère physiques.

 

Jean 1:3-4 parle d'un fils d'Éloah, la parole de Dieu, “Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. (LSG). Comme le Père a donné la vie à l'homme par la Parole, le père dans l'état physique donne la vie à ses enfants par la mère. Puis la mère prend le rôle plus actif en apportant la vie à l'enfant en portant l'enfant à naître dans l'utérus pour la période de gestation, et développant des liens étroits avec sa progéniture à qui elle a contribué à donner la vie. Une fois né, c’est alors sa responsabilité à titre de soignant primaire de nourrir l'enfant à travers l'alimentation et l'interaction de voir que l'enfant grandit à son plein potentiel, pour éventuellement remplacer le père ou la mère dans ces rôles de leadership, de procréateurs et d’enseignants en tant que chefs de leur propre famille.

 

1Timothée 5:14 Je veux donc que les jeunes se marient, qu’elles aient des enfants, qu’elles dirigent leur maison, qu’elles ne donnent à l’adversaire aucune occasion de médire ; (LSG)

 

Proverbes 29:15 La verge et la correction donnent la sagesse, mais l’enfant livré à lui-même fait honte à sa mère. (LSG)

 

De ce passage dans Proverbes, nous voyons que c'est une responsabilité de la mère d'éduquer et d'instruire les enfants dans la Loi de Dieu comme une partie de l'éducation des enfants. Son incapacité à le faire amène la honte sur elle.

 

Dans les premières années de la vie des enfants, le père aide la mère dans l'éducation des enfants en étant le conseiller et une source de force de la famille. Alors que les enfants grandissent, ces rôles éducatifs compensent et les fils seront naturellement plus influencés par leurs pères et leurs filles par leurs mères. Le développement de chaque enfant sera enrichi par l'unité entre le père et la mère. Il y a beaucoup à gagner dans la stabilité et la sécurité de la vie des enfants en témoignant de l'amour à l’extérieur et l'affection d'un mari envers son épouse et vice versa avec les dons et les actes d'amour de jour en jour qui font que l'autre se sente spécial et aimé.

 

En plus de partager la responsabilité de l'éducation des enfants, la mère/épouse a également la responsabilité de gérer les opérations domestiques de la famille, dont celles de tenir la maison ordonnée et de préparer des repas sains conformément à la Loi de Dieu. Elle assiste son mari dans les fonctions de la dîme, d’honorer la Loi de Dieu et de l’application des Sabbats de Dieu et de les garder saints. Voir l’étude Le Rôle de la Femme Chrétienne (No. 062).

 

Le Rôle des Enfants

Les rôles de fils et de fille sont ceux qui finalement remplacent leurs parents comme père et mère, puis grand-père et grand-mère. C’est le processus d’être élève en premier et enseignant par la suite. De la même façon, les humains sont enseignés par Dieu à travers Ses fils spirituels, ou élohim, à devenir des dieux ou élohim. Ceci est également bien représenté par le rôle du frère ou de la sœur aîné avec l’autorité étant étendue à travers eux de la part des parents pour aider à éduquer les jeunes enfants de la famille. Lorsque cette autorité accordée aux frères et sœurs aînés est prise à la légère, voire abusée, elle fonctionne en parallèle avec les actions et la punition des fils spirituels désobéissants de Dieu. Le frère aîné qui prend cette autorité accordée pour prendre soin avec la plus grande sincérité peut être assimilé au rôle de notre frère aîné Jésus-Christ.

 

Notre Père Éternel cherche l'obéissance (1Samuel 15:22). Samuel dit : L’Éternel trouve-t-il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l’obéissance à la voix de l’Éternel ? Voici, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l’observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers. Et Il exige que l'obéissance soit donnée aux pères et mères de leurs enfants dirigée par le Cinquième Commandement (Exode 20:12 et Deut. 5:16, cf. Éph. 6:2-3).

 

Exode 20:12 Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne. (LSG)

 

Deutéronome 5:16 Honore ton père et ta mère, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné, afin que tes jours se prolongent et que tu sois heureux dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne. (LSG)

 

En raison de la nature de l'amour qui émane de notre Père céleste pour Ses enfants, la nécessité de cette Loi est plus grande que le devoir des parents envers leurs enfants.

 

Le Père est mentionné en premier ici, dans ces deux cas, mais la mère est mentionnée dans Lévitique 19:3 :

 

Chacun de vous respectera sa mère et son père, et observera mes sabbats. Je suis l’Éternel, votre Dieu.

 

Dans les trois versets, le père et la mère sont traités et considérés comme égaux. La position de la mère est claire, et tout l'honneur que le père reçoit, il en va de même pour la mère. Elle est son égale et obtient une révérence égale ordonnée par le commandement de Dieu.

 

Le Nouveau Testament appuie l’obéissance envers les parents de la part de leurs enfants.

 

Éphésiens 6:1 Enfants, obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste. (LSG)

 

Colossiens 3:20 Enfants, obéissez en toutes choses à vos parents, car cela est agréable dans le Seigneur. (LSG)

 

Voir aussi l’étude La Loi et le Cinquième Commandement (No. 258).

 

Ce commandement de Dieu d’honorer ses parents vient avec la promesse de jours prolongés sur le pays que Dieu nous donne. La répercussion de désobéir à Dieu en se moquant de cette Loi et de déshonorer nos parents est d'avoir nos vies raccourcies sur la terre. Montrer un manque de respect envers ses parents était pour Dieu l'un des pires crimes.

 

Exode 21:15 Celui qui frappera son père ou sa mère sera puni de mort.  

 

L'honneur dû aux parents l’est doublement envers les grands-parents.

 

Lévitique 19:32 Tu te lèveras devant les cheveux blancs, et tu honoreras la personne du vieillard. Tu craindras ton Dieu. Je suis l’Éternel.

 

Quand la jeunesse déshonore et se comporte avec fierté contre l'honorable, le juste et le vieillard, alors une société dégénérée et désordonnée se forme dans le pays.

 

Ésaïe 3:5 Il y aura réciprocité d’oppression parmi le peuple ; L’un opprimera l’autre, chacun son prochain ; Le jeune homme attaquera le vieillard, Et l’homme de rien celui qui est honoré.

 

Le Rôle des Grands-parents

Les grands-parents de la famille sont responsables de tenir la famille à des valeurs fondamentales des Lois de Dieu dans et par lesquelles ils ont été élevés et éduqués. Ils doivent ancrer les lignées familiales à la Loi de Dieu, afin qu'elle n’oscille pas d'avant en arrière avec les doctrines des fausses religions et coutumes de ce monde.

 

Les grands-parents ont la responsabilité de s'assurer que les enfants restent sur le chemin étroit et conduisent leurs enfants sous l'instruction dans laquelle les générations d'avant ont été introduites.

 

Dans les dernières générations dans la société occidentale des États-Unis avec le développement de la famille nucléaire, les enfants commencent à se mettre à dos leurs parents dès qu'ils sortent de leur jeunesse. Lorsque la société prend le pas sur la famille, nos enfants seront envoyés dans des écoles d'enseignement supérieur, qui commence la séparation de la vie continue de la famille qui a été au cœur de l'enseignement des Lois de Dieu. Ces schémas migratoires passent ensuite dans l'emploi de l'homme, et même si les industries sont locales, l'homme devient le déménageur quand l'ennui vient à son actuel emploi. Il cherche un nouvel emplacement pour l’employer et peut ou ne peut pas prendre sa famille avec lui. Parfois, cette séparation du père conduit à plusieurs mois, puis des années, puis à l'abandon et finalement le divorce qui déchire même la famille nucléaire elle-même.

 

Avec la perte de la famille élargie dans les communautés qui forment l'ossature du clan, de la tribu et des nations, nous dégénérons en un peuple sans amour et irrespectueux qui est prévenu dans Ésaïe 3:5. Dans la famille nucléaire, tout honneur se dissipe envers les grands-parents et ils sont laissés à mourir loin de leurs enfants et petits-enfants qui étaient autrefois à leur charge. Comme ils sont privés de l'amour et de l'affection de leur progéniture, ils vivent leurs derniers jours en languissant pour leur progéniture dans les maisons pour personnes âgées. Dans certains cas, avec les mentalement instables et les sévèrement malsains, d'autres soins tels que les installations de soins infirmiers sont nécessaires pour les soutenir, mais l'idée des personnes âgées parmi nous comme un inconvénient pour notre famille nucléaire devient de plus en plus importante. La répercussion de l'échec de garder le Cinquième Commandement devient alors très apparent et les jours dans le pays commencent à raccourcir, pour chaque société qui marche sur cette Loi de Dieu.

 

Restaurer l'honneur aux personnes âgées dans nos familles en s'occupant de nos parents dans leurs dernières années de vie permet l'acculturation et la socialisation dans les Lois de Dieu d’être transmises d'une génération à l'autre, et d'inculquer aux enfants encore plus le respect de l'autorité envers leurs aînés et envers Dieu.

 

Résumé

 

Ces rôles de chacun dans la famille ordonnés par Dieu sont des idéaux auxquels Ses enfants spirituels et physiques sont tenus conformément à Sa Loi. Lorsque l'humanité tout entière vit contrairement aux instructions de notre Père céleste et que nous n'arrivons pas à Lui obéir, ces idéaux deviennent presque impossibles à atteindre. Les ancres doivent d'abord être solidement ancrées dans la Loi de Dieu, avec le mari se joignant à la femme comme une seule chair, puis en l'espace de deux générations cette structure familiale bénie peut être établie, en tenant compte que chaque membre de la famille prenne à cœur la commande de s'unir dans le mariage avec ceux qui gardent les Commandements de notre Père céleste (2Corinthiens 6:14-18).

 

2Corinthiens 6:14-18 Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? 15 Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ? 16 Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. [Lév. 26:12 ; Éz. 37:27] 17 C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. [Ésa. 52:11] 18 Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant. [2 Sam. 7:8, 14 ; Ésaïe 43:6]. (LSG)

 

Lorsque l'une de ces pièces est hors de propos, un schisme se forme et les familles vivent alors contrairement à la volonté de Dieu comme les fils rebelles de Dieu le font présentement. Le Christ prophétise une persécution à venir des membres de la famille et des amis qui ne marchent pas dans les voies de Dieu.

 

Luc 21:16-17 Vous serez livrés même par vos parents, par vos frères, par vos proches et par vos amis, et ils feront mourir plusieurs d’entre vous. 17 Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom.

 

Nous sommes tenus de faire ce qui est en notre pouvoir pour développer la structure familiale que Dieu a ordonnée pour que l'humanité procrée et, finalement, donne gloire à Dieu. Cependant, notre frère aîné le Christ donne mention que l'accomplissement des relations familiales les uns envers les autres en fin de compte se trouve dans la famille des enfants obéissants de Dieu. Car ceux-ci sont les fils et les filles du Tout-Puissant Seigneur et les frères et les sœurs de Son premier-né, le Christ.

 

Matthieu 12:46-50 Comme Jésus s’adressait encore à la foule, voici, sa mère et ses frères, qui étaient dehors, cherchèrent à lui parler. 47 Quelqu’un lui dit : Voici, ta mère et tes frères sont dehors, et ils cherchent à te parler. 48 Mais Jésus répondit à celui qui le lui disait : Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? 49 Puis, étendant la main sur ses disciples, il dit : Voici ma mère et mes frères. 50 Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma sœur, et ma mère.

                                                                                                                                                             Amen !

 

 

q