Christian Churches of God

[F061]

 

 

 

Commentaire sur 2Pierre

 (Édition 1.0 20200813-20200813)

 

 

La Deuxième Épître de Pierre est la plus attaquée des œuvres du NT. Elle est attaquée par les Antinomiens et les Idolâtres car elle est en accord avec celle de Jude et la renforce.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2020 Wade Cox)

(Tr. 2020, rév 2021)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://ccg.org/

 

 

 

Commentaire sur 2Pierre [F061]

Introduction

Cette Deuxième Épître de Pierre a été attaquée très tôt dans l'histoire de l'Église parce qu'elle a été écrite à l’appui des vues de l'Église telles qu'exprimées par Paul et l'Épître de Jude (cf. Les Hérésies dans l’Église Apostolique (No. 089). Elle attaque l'Antinomisme comme le fait Jude (cf. Commentaire sur Jude (F065)).Voir également les commentaires sur le Chapitre 3:10 et suiv., ci-dessous. Cette Épître et celle de Jude ont été victimes d'attaques en étant considérées comme des écrits ultérieurs par d'autres plutôt que comme des avertissements sérieux adressés aux Églises de Dieu qui mettaient en garde contre la venue des attaques antinomiennes sur les Lois de Dieu et contre la confusion et l’usage inapproprié de la Grâce de Dieu plutôt que de la position de la Grâce renforçant la Loi de Dieu. L'opposition à la Loi et au Témoignage est venue des premiers adeptes des Cultes de Baal et de la Déesse Mère qui sont entrés dans le Christianisme par le système d'Attis et d'Adonis, (et de Mithra de l'Armée) et d'Ashtoreth, d’Isis, d’Easter etc. Ces Antinomiens ont finalement pris le contrôle de la critique textuelle dans la gestion et le contenu de la Bible et finalement des sectes antinomiennes, qu'eux et les Mariolâtres des cultes de la Déesse Mère ont formés (cf. La Destruction Antinomienne du Christianisme par une Mauvaise Utilisation de l’Écriture (No. 164C) ; Les Forgeries et les Ajouts/Erreurs de Traduction dans la Bible (No. 164F) ; Les Attaques Antinomiennes dirigées contre l'Alliance de Dieu (No. 096D) et Le Déni du Baptême par les Antinomiens (No. 164E)).

 

Leurs attaques contre les Lois de Dieu allaient voir un grand nombre de pseudo-chrétiens être entraînés dans les cultes des Mystères et du Soleil et disqualifiés de la Première Résurrection et du système Millénaire. Souvenez-vous que les élus des Saints sont ceux qui gardent les Commandements de Dieu et la Foi et le Témoignage de Jésus-Christ (Apoc. 12:17 ; 14:12). Quiconque dit que la Loi de Dieu est abolie n'entrera pas dans la Première Résurrection et sera disqualifié du Royaume de Dieu. Attaquer les auteurs de Jude et la Deuxième Épître de Pierre ne fera simplement qu'assurer que les gens qui le font seront tués avant le Millénium à la venue du Messie et de l'Armée. À moins qu'ils ne se repentent, ils seront consignés à la Deuxième Résurrection et au Jugement du Grand Trône Blanc d'Apocalypse 20:7-15. Là, ils seront rééduqués.

 

Le texte indique très clairement qu'il est écrit par Simon Pierre (Gr. Sumeon comme dans Actes 15:14). Il est écrit à ceux (ayant) obtenu en partage une foi du même prix que la nôtre, par la justice de notre Dieu et sauveur Jésus-Christ.

 

La bénédiction au verset 2 est que la grâce et la paix soient multipliées pour l'Église dans la Connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur. Cette position clairement unitarienne est la même que la bénédiction et la doxologie dans Jude. La vocation (l’appel), comme dans Jude, passe par la Connaissance de Dieu par Sa Prescience Divine et Sa Prédestination (No. 296). Cet appel [cette vocation] est à nouveau conforme à la doctrine exposée par Paul dans Romains 8:29-30.

 

Le quatrième verset traite ensuite de l'immoralité et de la corruption dans le monde et de la manière dont cela cause du tort à la participation des élus à la Nature Divine, à la suite du développement de Jude et à ce que Pierre a exprimé avec force dans la Première Épître concernant la persécution.

 

Les étapes vont de la vertu et de la connaissance à la fermeté et à la maîtrise de soi, en passant par la piété, en abordant la Nature Divine. C'est par la piété dans l'Esprit Saint que nous procédons à l'Amour de Dieu et ensuite à l'amour de notre prochain comme nous-mêmes, comme il nous est donné dans les Deux Grands Commandements en tant que structures essentielles et suprêmes de la Loi de Dieu (L1). C'est à travers ces fruits de l'Esprit Saint que nous manifestons la nature de Christ, et par leur démonstration nous manifestons l'appel, l'élection et le placement dans le Royaume de Dieu et notre purification du péché, car, comme Jean nous le dit, le péché est la transgression de la Loi de Dieu (L1) (1Jean 3:4).

 

Le Royaume sous Jésus-Christ est la Première Résurrection mentionnée par Jean dans Apocalypse 20:1-7. Quiconque dit que lorsqu'il meurt, il va au ciel n'est tout simplement pas chrétien et nie la structure de l'Écriture. Ici, à la fin du Premier chapitre, Pierre sait qu'il va bientôt mourir. Au verset 17, il se réfère à La Transfiguration (No. 096E) dont nous avons également vu qu’elle était l’axe de la position de Jude et la nécessité et l'appel d'Énoch. Christ a reçu, lors de la Transfiguration, l’honneur et la gloire du Père par la voix qui lui a été adressée à travers la Gloire Majestueuse (confirmant Jean 5:37).

 

Au verset 19, il nous est dit que l'Étoile du Matin qui est Jésus-Christ, l'étoile qui devait sortir de Jacob (Nombres 24:17), doit être confirmée en nous, comme il nous est également dit dans Apocalypse 2:28.

 

Au verset 20, Pierre confirme que les Écritures ne sont d'aucune interprétation privée et nient donc le droit aux humains de réinterpréter et de modifier les Écritures. Ainsi, les Antinomiens ont dû compromettre, saboter et détruire la Deuxième Épître pour favoriser les changements et passer du Sabbat au dimanche, qui devaient se produire du IIe au IVe siècle (111-366 EC (Ère Courante)) à partir de Rome.

 

Le verset 21 montre qu'aucune Écriture n'est venue par la volonté des hommes si ce n'est sous l'impulsion de Dieu à travers l’Esprit Saint. À partir de ces seuls textes du Premier Chapitre, l'authenticité de la Deuxième Épître a dû être attaquée.

 

2Pierre Chapitre 1

1 Simon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus Christ, à ceux qui ont reçu en partage une foi du même prix que la nôtre, par la justice de notre Dieu et du Sauveur Jésus Christ :

que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur !

Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu,

lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise,

à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science,

à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété,

à la piété l'amour fraternel, à l'amour fraternel la charité.

Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus Christ.

Mais celui en qui ces choses ne sont point est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés.

10 C'est pourquoi, frères, appliquez-vous d'autant plus à affermir votre vocation et votre élection ; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais.

11 C'est ainsi, en effet, que l'entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ vous sera pleinement accordée.

12 Voilà pourquoi je prendrai soin de vous rappeler ces choses, bien que vous les sachiez et que vous soyez affermis dans la vérité présente.

13 Et je regarde comme un devoir, aussi longtemps que je suis dans cette tente, de vous tenir en éveil par des avertissements,

14 car je sais que je la quitterai subitement, ainsi que notre Seigneur Jésus Christ me l'a fait connaître.

15 Mais j'aurai soin qu'après mon départ vous puissiez toujours vous souvenir de ces choses.

16 Ce n'est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ, mais c'est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux.

17 Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, quand la gloire magnifique lui fit entendre une voix qui disait : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.

18 Et nous avons entendu cette voix venant du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne.

19 Et nous tenons pour d'autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour vienne à paraître et que l'étoile du matin se lève dans vos cœurs ;

20 sachant tout d'abord vous-mêmes qu'aucune prophétie de l'Écriture ne peut être un objet d'interprétation particulière,

21 car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.

 

Donc, ici, aucune prophétie de l'Écriture n'est d'interprétation privée. Elle est tout ce que Dieu a soufflé ou inspiré et donc immuable. Les Écritures ne peuvent pas être anéanties (Jean 10:34-36).

 

Ensuite, dans le Deuxième Chapitre, Pierre prophétise la montée et la prolifération de faux enseignants dans les Églises de Dieu, qui apportent des hérésies destructrices. Les hérésies extrêmes, jusqu'au reniement de Christ et du salut de Dieu, ont entraîné la destruction de ces églises. La Première Destruction est la perte de l’Esprit Saint et de leur position dans la Première Résurrection. Ils seront livrés à la dissolution par leur péché, leur Antinomisme et leurs attaques contre les lois de Dieu. Ici (vv. 2-3), Pierre met en garde contre l'avidité des Antinomiens et leur exploitation de l'Église dans laquelle ils insultent la Vérité (No. 168).

 

2Pierre Chapitre 2

1  Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine.

Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d'eux.

Par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la condamnation, et dont la ruine ne sommeille point.

 

Il convient de noter ici que Pierre fait référence à Le Dieu (Ho Theos) qui a consigné l'Armée Angélique au Tartaros dans l'attente du jugement qui, comme le dit Paul, est octroyé aux élus (1Cor. 6:3) (cf. Le Jugement des Démons (No. 080)). Il reprend ensuite la séquence comme nous le voyons dans Jude au sujet de Noé, Sodome et Gomorrhe et des impies. Dieu a ordonné le sauvetage du juste Lot, qui était frustré et vexé par leur anarchie dans la transgression de la Loi de Dieu.

 

Par ces actes, Pierre nous montre que les justes peuvent être sauvés de l'épreuve et les anarchistes [i.e. les sans loi] gardés pour un jugement ultérieur, rejetant ainsi la doctrine hérétique du Ciel et de l'Enfer telle que prônée et encouragée par les Gnostiques Antinomiens (cf. aussi la Première Résurrection (No. 143A)).

 
4 Car, si Dieu n'a pas épargné les anges qui ont péché, mais s'il les a précipités dans les abîmes de ténèbres et les réserve pour le jugement ;

s'il n'a pas épargné l'ancien monde, mais s'il a sauvé Noé, lui huitième, ce prédicateur de la justice, lorsqu'il fit venir le déluge sur un monde d'impies ;

s'il a condamné à la destruction et réduit en cendres les villes de Sodome et de Gomorrhe, les donnant comme exemple aux impies à venir,

et s'il a délivré le juste Lot, profondément attristé de la conduite de ces hommes sans frein dans leur dissolution

(car ce juste, qui habitait au milieu d'eux, tourmentait journellement son âme juste à cause de ce qu'il voyait et entendait de leurs œuvres criminelles) ;

le Seigneur sait délivrer de l'épreuve les hommes pieux, et réserver les injustes pour être punis au jour du jugement,

10 ceux surtout qui vont après la chair dans un désir d'impureté et qui méprisent l'autorité. Audacieux et arrogants, ils ne craignent pas d'injurier les gloires,

11 tandis que les anges, supérieurs en force et en puissance, ne portent pas contre elles de jugement injurieux devant le Seigneur.

12 Mais eux, semblables à des brutes qui s'abandonnent à leurs penchants naturels et qui sont nées pour être prises et détruites, ils parlent d'une manière injurieuse de ce qu'ils ignorent, et ils périront par leur propre corruption,

13 recevant ainsi le salaire de leur iniquité. Ils trouvent leurs délices à se livrer au plaisir en plein jour ; hommes tarés et souillés, ils se délectent dans leurs tromperies, en faisant bonne chère avec vous.

14 Ils ont les yeux pleins d'adultère et insatiables de péché ; ils amorcent les âmes mal affermies ; ils ont le cœur exercé à la cupidité; ce sont des enfants de malédiction.

15 Après avoir quitté le droit chemin, ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l'iniquité,

16 mais qui fut repris pour sa transgression : une ânesse muette, faisant entendre une voix d'homme, arrêta la démence du prophète.

17 Ces gens-là sont des fontaines sans eau, des nuées que chasse un tourbillon : l'obscurité des ténèbres leur est réservée.

18 Avec des discours enflés de vanité, ils amorcent par les convoitises de la chair, par les dissolutions, ceux qui viennent à peine d'échapper aux hommes qui vivent dans l'égarement ;

19 ils leur promettent la liberté, quand ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui.

20 En effet, si, après s'être retirés des souillures du monde, par la connaissance du Seigneur et Sauveur Jésus Christ, ils s'y engagent de nouveau et sont vaincus, leur dernière condition est pire que la première.

21 Car mieux valait pour eux n'avoir pas connu la voie de la justice, que de se détourner, après l'avoir connue, du saint commandement qui leur avait été donné.

22 Il leur est arrivé ce que dit un proverbe vrai : Le chien est retourné à ce qu'il avait vomi, et la truie lavée s'est vautrée dans le bourbier.

 

À partir du verset 14, nous voyons que les pécheurs qui transgressent la Loi de Dieu se retrouvent pris après les péchés de Balaam, fils de Beor, qui a enseigné à Israël à transgresser la Loi de Dieu et, ce faisant, les a retranchés de Dieu (cf. La Doctrine de Balaam et la Prophétie de Balaam (No. 204) et Les Nicolaïtes (No. 202)).

 

D'après le verset 21 et suiv., le texte montre que la doctrine "une fois sauvé, toujours sauvé" est un mensonge et que ceux qui l'enseignent sont condamnés au péché et à La Deuxième Résurrection et le Jugement du Grand Trône Blanc (No. 143B).

 

Au chapitre 3:1, Pierre dit alors très clairement que c'est la deuxième lettre qu'il a écrite aux élus. Les deux ont pour but d’éveiller l'esprit des élus à l'action. Elles ont toutes deux un but précis à travers l’Esprit Saint sous la direction de Dieu. La Première Épître est pour avertir de la persécution à venir et la Deuxième est pour avertir de l'Antinomisme et du péché de l'Église qui allaient bientôt s'abattre sur eux et qui affecteraient l'Église dans son intégralité jusqu’aux Témoins (No. 135) et au Messie.

 

Puisque c'était par l'Antinomisme que Satan allait attaquer et endommager l'Église, il était important que la Deuxième Épître soit sabotée. Ceux qui l’ont fait et qui le font sont jugés plus sévèrement que ces gens qu’ils trompent (Jacques 3:1).

 

Nous allons maintenant aborder la prophétie des Derniers Jours.

 

Le monde qui a existé auparavant, a été créé par Dieu comme nous le voyons dans Job 38:4-7 et a été détruit, devenant tohu et bohu et a dû être restauré par les elohim envoyés par Dieu (Genèse 1:1-2 et suiv.).

 

C'est dans ce texte que nous voyons que la séquence du temps de la prophétie est liée aux six jours de la Genèse où un jour n'est que mille ans pour le Seigneur et mille ans ne sont qu'un jour. Par conséquent, les six jours ouvrables représentent la période de la création adamique et le Sabbat du Septième Jour est le repos millénaire du Messie. Ce texte clé a dû être saboté pour détruire la structure de la prophétie (cf. Les Grandes Lignes de la Chronologie de l’Âge (No. 272)).

 

En effet, les moqueurs et les hérétiques disent : "où est la promesse de sa venue ?" Beaucoup disent aussi qu'il n'y a pas de Dieu. D'autres disent que la loi est "abolie". Ils n'entreront pas dans le Sabbat Millénaire de Dieu sous le Messie. Ces personnes atteintes d'imbécillité et hérétiques impies n'entreront pas dans le système millénaire et mourront avant que celui-ci ne commence.

 

2Pierre Chapitre 3

1 Voici déjà, bien-aimés, la seconde lettre que je vous écris. Dans l'une et dans l'autre je cherche à éveiller par des avertissements votre saine intelligence,

afin que vous vous souveniez des choses annoncées d'avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur et Sauveur,

enseigné par vos apôtres, sachant avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises,

et disant : Où est la promesse de son avènement ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création.

Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu'une terre tirée de l'eau et formée au moyen de l'eau,

et que par ces choses le monde d'alors périt, submergé par l'eau,

tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d'à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies.

Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.

Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.

10 Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu'elle renferme sera consumée.

11 Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété,

12 tandis que vous attendez et hâtez l'avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront !

13 Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera.

14 C'est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix.

15 Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l'a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée.

16 C'est ce qu'il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Écritures, pour leur propre ruine.

17 Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu'entraînés par l'égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.

18 Mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ. À lui soit la gloire, maintenant et pour l'éternité ! Amen !

 

Le Jour du Seigneur, du Chapitre 3:10 et suiv.

La référence au Jour du Seigneur et à la dissolution des cieux est une longue période de temps. Cela concerne la Venue du Messie et la Première Résurrection (No. 143A) ainsi que les mille ans du système millénaire suivis des 100 ans de La Deuxième Résurrection et le Jugement du Grand Trône Blanc (No. 143B) et la fin du Lac de Feu qui est la Seconde Mort. Après cela, Dieu et la Jérusalem Céleste viendront sur la terre et seront établis ici, par-dessus Jérusalem, en tant que la Cité de Dieu (No. 180). Ensuite, le système sera réorganisé et la terre nettoyée par le feu avec nous tous en tant qu'êtres spirituels.

 

Le texte signifie qu'à la fin de la Seconde Résurrection après le Jugement du Grand Trône Blanc, Dieu descendra sur la terre et un grand changement sera entrepris. Le texte de 2Pierre 3:10 et suiv. s'appuie et s’inspire également d’Amos 5:18-20 et de Joël 2:28-32. Job 14:12-13 dit aussi à peu près la même chose. Les procédures du Jour du Messie sont clairement établies et le Millénium ne présuppose pas un nouveau ciel (cf. Les Guerres de la Fin les Séries Partie 1 , Partie II , Partie III , Partie IIIB , Partie  IV, Partie IVB, Partie V , Partie VB).

 

Les Jours [du livre] de Joël dans les Derniers Jours ont été tenus par Pierre dans les Actes pour avoir commencé à partir de la Pentecôte en l’an 30 EC avec l’Esprit Saint. Ainsi, les Derniers Jours et le Jour du Seigneur sont nés avec la formation de l'Église, car les démons lui étaient soumis sous les apôtres de 27 à 29 EC comme la Troisième Phase de la création (Luc 10:1,17) (cf. Le Règne des Rois Partie III : Salomon et la Clef de David (No. 282C) et Le Règne des Rois Partie IIIB : L’Homme en tant que le Temple de Dieu (No. 282D)).

 

 

 q