Les Églises Chrétiennes de Dieu

[233]

 

 

 

Elie ?

 

(Edition 2.0 19971220-20080203)

 

Cette étude examine la proposition qui a été mise en avant par certaines églises qu'Herbert W. Armstrong était Elie et que son fils, Garner Ted Armstrong, ou plus tard son successeur, Joseph W. Tkach, était le type même d’Elisée.

   

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright ©1997, 2008 Wade Cox)

(Tr. 2010, rév. 2013)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 


 Elie ? [233]

 

 

On ne pouvait pas s'empêcher de remarquer dans la lettre du Journal : Les Nouvelles des Églises de Dieu, Vol. I No. 10 (21 novembre 1997), s'accrochant à la fiction un peu cyniquement enseignée par le ministère de l’Église Universelle de Dieu qu'Herbert Armstrong était Elie. Il a été aussi enseigné aux frères que Garner Ted Armstrong était Elisée et que le manteau devait lui être donné. Alors, on a enseigné aux frères que le manteau était tombé sur Joe Tkach, qui était Elisée. Le ministère qui l’a dit s’éclaircirait souvent honteusement la gorge quand il l'a dit, étant donné que cela était si évidemment absurde.

 

Il est temps d'appliquer certaines pensées claires à cette fiction et la mettre au repos, avec bon espoir une fois pour toutes, dans les esprits des gens pensant quitter dans l'Église, et de nous éviter de plus  tout embarras des revendications émanant de la minorité soumise à un lavage de cerveau des églises.

 

Promesse de Dieu

 

1.  Elie devait venir et il devait rétablir toutes choses (Mal. 4:5-6).

 

2.  Christ a dit qu'Elie viendrait vraiment et rétablirait toutes choses. Il a également dit qu'il était déjà venu et faisait allusion à Jean le Baptiste. Ainsi, l’Elie à venir a été précédé par un prototype.

 

Test : Si Herbert Armstrong était Elie, il aurait restauré toutes choses. Il est mort et donc ses œuvres sont complètes. Il ne peut rien faire lui-même davantage jusqu'à la Première ou Deuxième Résurrection, quelle que soit celle où il se trouve.

 

Si nous pouvons trouver une chose qu’il n'a pas restaurée alors il ne pouvait pas par définition être l’Elie à venir, comme il ne pouvait pas, par admission, avoir restauré toutes choses.

 

C’est maintenant malhonnêtement revendiqué qu'il a mis en route la restauration de toutes choses. Cet argument peut être appliqué à toute personne dans l’Église à partir de Christ et des Apôtres du premier-siècle.

 

Test exemple 1 : Le système du Jubilé

L'application correcte du système biblique tant de la dîme que de la Loi est dépendante du Jubilé. Nulle part cela n’était jamais revendiqué par Herbert Armstrong ou son ministère qu'il a restauré le système de Jubilé. Certains de ses ministres savaient et ont admis qu'ils savaient où le système de Jubilé pourrait être identifié et restauré, pourtant aucun n'a vraiment identifié le système de Jubilé aux frères ni d’ailleurs ne l'ont restauré non plus (voir l'étude La Signification de la Vision d'Ezéchiel (No. 108)).

 

Sur ce système dépendait la lecture correcte de la Loi et aussi le système de la dîme (voir l'étude La Dîme (No. 161)). Ce qui était institué à la place du Jubilé était un cycle fictif de trois ans basé à partir du baptême individuel et chaque personne a été instruite de prélever la dîme sur une base de tous les trois ans. Ceci était clairement contraire aux Écritures Saintes, qui exige la ‘dîme de la troisième année’ seulement dans la troisième année du cycle de sept ans. De plus, la septième année n'était pas une année de dîme selon la Loi. Ainsi, Herbert Armstrong n'a pas non seulement restauré le cycle de Jubilé, mais il a aussi enseigné contre celui-ci et a chargé son ministère d'enseigner contre celui-ci. Sur cette seule raison, il ne pourrait pas avoir été Elie.

 

Test exemple 2 : La Lecture de la Loi

Conformément à la Loi elle-même, la Loi entière doit être lue à la Fête tous les sept ans dans la septième année du cycle de Jubilé. Cela a commencé à partir de la Fête des Trompettes avec Esdras/Néhémie et à la Fête des Tabernacles. Cela a été clairement fait par Esdras et Néhémie conformément à la Loi pendant leur restauration (Néh. 8:1-18 ; voir aussi l'étude La Loi avec Esdras et Néhémie (No. 250)). La Loi est trouvée dans Deutéronome 31:9-12 (voir les études sur la série la Loi, Les Numéros 252-263). Ce n'était pas fait dans le ministère d'Herbert Armstrong. Par conséquent, il n'a pas restauré cet aspect de la Loi, et sur ce motif également, il ne pourrait pas avoir été Elie.

 

Test exemples 3 et 4 : Les Nouvelles Lunes et le Calendrier

Ésaïe 66:23 est clair que les Nouvelles Lunes sont restaurées dans la restauration finale (voir les diverses études sur les Nouvelles Lunes et aussi Le Calendrier de Dieu (No. 156)). Ainsi, la compréhension doit faire partie de la restauration finale. Les Nouvelles Lunes n'ont pas été restaurées par Herbert Armstrong. Il a fait certaines études Bibliques en soirée à la Nouvelle Lune dans les débuts, mais y a renoncé. En fait, ces études Bibliques ont eu lieu le jour prescrit par le calendrier Hillel, que nous savons n'était pas en usage au temps de Christ et n'était pas le calendrier utilisé par Christ ou Jean le Baptiste pendant la période du Temple.

 

Ainsi, pour ces deux raisons également, il ne peut pas être l’Elie à venir, étant donné qu'il n'a pas restauré les Nouvelles Lunes, ni le calendrier correct utilisé par Christ et le prototype d'Elie, Jean le Baptiste. Il s'ensuit qu'Elie doit suivre le même calendrier et système tels que ses prédécesseurs et le Messie.

 

Test exemple 5 : Les Offrandes

Elie doit restaurer le système d'offrande correct. Il y a trois offrandes par an : à la Pâque, à la Fête de la Pentecôte et à la Récolte à la Fête des Tabernacles. Celles-ci doivent être prises au début de la Fête et ne doivent pas rester jusqu'au matin (Ex. 23:14-19). Voir aussi l'étude L’Offrande (No. 275).

 

Herbert Armstrong ne l'a pas fait. Il a institué sept offrandes par an au lieu de trois, et sur ce motif, il ne peut pas avoir été Elie.

 

Test exemple 6 : Le Jour des Expiations

Herbert Armstrong a enseigné et a donné des consignes qu'une offrande soit prise le Jour des Expiations, quand cela est expressément interdit de le faire. À partir d'Exode 30:15, la taxe du Jour des Expiations est un impôt et aucun homme ne peut donner plus ou moins qu'un autre. C'est la Loi. Cet impôt a été payé pour nous par Christ (voir l’étude Le Jour des Expiations (No. 138)). Sur cette raison également, il ne peut pas avoir été Elie.

 

Test exemple 7 : L’Offrande de la Gerbe Agitée

L'Offrande de la Gerbe Agitée est une assemblée commandée de l'Église. Lévitique 23:11 commande cette offrande parmi les autres assemblées (voir l’étude La Gerbe Agitée (No. 106b)). Herbert Armstrong n'a pas restauré le service d'Offrande de la Gerbe Agitée et sur cette raison, il ne peut pas avoir été Elie.

 

Test exemple 8 : La Sanctification des Simples et des gens Erronés

La Bible commande que le Septième jour du Premier mois, les simples et les gens Erronés doivent être sanctifiés (Ezéchiel. 45:20 ; voir aussi l'étude La Sanctification des Simples et des gens Erronés (No. 291)). Ce n'était pas fait dans le ministère d'Herbert Armstrong. Sur cette raison aussi, il ne peut pas avoir été Elie.

 

Test exemple 9 : La Nouvelle Lune du Premier Mois

La sanctification de la Maison de Dieu est mise à part pour ce jour (Ezéchiel. 45:18). Le Premier jour du Premier mois est une assemblée solennelle (Ps. 81:3) (voir les études La Sanctification du Temple de Dieu (No. 241) et La Lune et le Nouvel An (No 213)). Ceci n'a pas été observé par l’Église Universelle de Dieu à aucun moment. Elle n’a jamais été enseignée ou préconisée par Herbert Armstrong. Sur cette raison également, il ne peut pas avoir été Elie.

 

Test exemple 10 : L’Impôt du Prince

Ezéchiel 45:9-17 détaille la responsabilité de l'impôt du Prince (c'est examiné dans l'étude La Dîme (No. 161)). Ceci n'a pas été fait ou traité durant le ministère d'Herbert Armstrong. Sur cette raison également, il ne peut pas avoir été Elie.

 

Test exemple 11: La Période de la Pâque

Deutéronome 16:6-7 expose le processus pour observer la Pâque. La première Église a observé cette période (voir l'étude La Pâque (No. 98)). La période de la Pâque doit être observée à l'extérieur de nos demeures. Au matin du premier Jour Saint des Pains Sans Levain, il est permis de retourner à sa demeure. Herbert Armstrong ne l'a pas enseigné. Sur cette raison aussi, il ne peut pas avoir été Elie.

 

Test exemple 12 : La Fausse Prophétie

S'ils ne parlent pas selon la Loi et le Témoignage, il n'y a aucune lumière en eux (Esaïe. 8:20). Herbert Armstrong a sciemment enseigné contre ces Lois de Dieu. Il a aussi proféré d’innombrables fausses prophéties. (Voir l’étude La Fausse Prophétie (No. 269).) Sur ces raisons également, il ne peut pas avoir été Elie.

 

Test exemple 13 : Les cœurs des pères et les enfants

Elie vient pour ramener le cœur des pères à leurs enfants, Et le cœur des enfants à leurs pères. Herbert Armstrong a échoué à cet égard dans sa propre famille. Sur cette raison également, il ne peut pas avoir été Elie.

 

Test exemple 14 : La Restauration du Cantique de Moïse

Un autre test des élus consiste en ce qu'ils chantent le Cantique de Moïse et le Cantique de l'Agneau (Apo. 15:3). Bien qu'il pourrait être discuté que le Cantique de l'Agneau n'a pas encore été donné, si en effet ce n'est pas le Cantique des Cantiques (voir l’étude Le Cantique des Cantiques (No. 145)), il n'y a aucun doute que le Cantique de Moïse a été donné et la musique originale peut et devrait être restaurée cela a été fait à la Lecture de la Loi en 1998 (voir l'étude Le Cantique de Moïse dans Exode 15 (No. 179)). Herbert Armstrong ne l'a pas fait, ni il n'a restauré non plus toute autre musique biblique originale. Sur cette raison également, il ne peut pas avoir été Elie.

 

Conclusion

On ne doit pas recourir à la condamnation scandaleuse et à l'accusation invectives qui sont justifiées, souvent provenant des pages des publications de l'Église elle-même, éhontées pour ce qui est des personnes, et dans l'infraction de la loi biblique et civile. Ces raisons seules satisfont les exigences. C’est, cependant, une question de honte éternelle que l'Église a toléré les infractions qu’ils savaient d’avoir été commises par Herbert Armstrong et son ministère, non seulement en tant que membres baptisés de l'Église, mais aussi en tant que ministres de la Foi.

 

Il n'y avait pas simplement 40000 personnes qui sont rentrées à la maison, comme un lecteur mentionne à la page 4 du Journal : Les Nouvelles des Églises de Dieu. Mais il y avait des centaines de milliers de gens qui sont rentrés à la maison, démoralisés et beaucoup d'entre eux étaient des ministres qui à leur crédit ne toléreraient pas ce qu'ils savaient et ont vu à Pasadena.

 

Affirmer qu'Herbert Armstrong était Elie est une insulte à l'intelligence de chaque personne qui a lu la Bible et a essayé de se repentir et de suivre Christ. L’Église Universelle de Dieu n'a non seulement pas restaurée toutes choses quand comparée à d'autres ères précédentes de l'Église comme l'Église Baptiste de Mill Yard à Londres, ou les Vaudois de l’Est du quinzième au dix-neuvième siècle – mais elle a aussi été loin de la compréhension et de la pureté de doctrine et de l'enseignement des siècles précédents.

 

La revendication qu'Herbert Armstrong était Elie est une tentative faible d’éluder une question fondamentale. Cette question est l'obligation de prouver toutes choses, de jeûner pour ce qui est vrai, et de travailler à son propre salut avec crainte et tremblement. La personne qui se cache derrière une telle revendication dit en effet : "je suis heureux dans ma zone de confort d'ignorance et je compterai sur les efforts des autres pour entrer dans le Royaume de Dieu". La Bible montre que c'est impossible. Ce n'est aucune bonté à quiconque de les laisser dans cette position d’illusion de soi-même.

 

 

q