Christian Churches of God

 

[001C]

 

 

Israël en tant que la Vigne de Dieu

(Édition 1.5 20191129-20191202)

 

 

Ce texte poursuit le plan de l'Israël de Dieu pour l'amener à la moisson (vendange) en tant que la Vigne de Dieu.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2019 Wade Cox)

(Tr. 2019, 2020, rév. 2020) 

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude peut s’obtenir sur les pages du World Wide Web:
http://logon.org/
et http://ccg.org/ 

 

 

 

 Israël en tant que la Vigne de Dieu [001C]

 

 

Introduction

Nous avons traité du but et de l'objectif de la Création dans les Élus en tant qu’Elohim (No. 001). De même, nous avons abordé le Plan de Salut (No. 001A) et ensuite le milieu dans le texte d'Israël en tant que le Plan de Dieu (No. 001B).

 

Nous allons maintenant aborder la séquence et expliquer la place d’Israël dans la Moisson de Dieu et le concept d’Israël en tant que la Vigne de Dieu (No. 001C).

 

On nous dit par le prophète Ésaïe (Ésaïe 5:7) que la Vigne de Dieu, c'est Israël :

La vigne de l'Éternel des armées, c'est la maison d'Israël, et les hommes de Juda, c'est le plant qu'il chérissait. Il avait espéré de la droiture, et voici du sang versé ! De la justice, et voici des cris de détresse ! (Ésaïe 5:7 LSG)

 

Déploiement du Plan

Dieu a développé le plan et l'a révélé dans la séquence via les patriarches, puis les prophètes en passant par Moïse et Aaron jusqu'à Jean-Baptiste, puis à travers le Messie et les Églises de Dieu.

 

Les prophètes n'avaient le droit de révéler que ce qui leur avait été donné et quand cela devait être livré. Il existe de nombreux exemples où les prophètes n'étaient pas autorisés à révéler ce qui leur avait été révélé. Certains, comme Ézéchiel et Zacharie, ont même été rendus muets. Certains ont été autorisés à être tués. Même Christ n'a pas été autorisé à parler clairement jusqu'à la fin de son ministère et ensuite seulement aux apôtres et aux élus, comme nous le verrons plus loin.

 

Dieu avait vu d’avance et comprenait tout ce qui allait se passer. Avant même que les élus ne soient formés dans l'utérus de leur mère, leurs œuvres avaient été ordonnées, comme nous le voyons avec le prophète Jérémie (1:5). La plupart avaient leurs péchés oubliés et pardonnés. Toutes ces choses ont été prédestinées par l'Omniscience de Dieu et Sa Divine Prédestination (No. 296).

 

Ainsi, même Christ a été obligé (confiné) de parler en paraboles, même parmi les élus, jusqu'à ce que le moment vînt où il pouvait expliquer ce qui allait se passer, mais la pleine compréhension a été contrôlée jusqu'au Dernier Prophète de Dan-Éphraïm (Jér. 4:15-16) et aux Témoins (Apoc. 11:3 et suiv.), puis sous le Messie jusque dans le Millénaire.

 

Jean 16:25 Je vous ai dit ces choses en paraboles. L'heure vient où je ne vous parlerai plus en paraboles, mais où je vous parlerai ouvertement du Père. (LSG)

 

C'est ici et ce, juste avant sa mort, qu’il est arrivé au point de parler clairement aux apôtres et à l'église plutôt qu’en paraboles (LSG). Les explications devaient être placées au sein des Saintes Écritures, mais l'Église sous l'influence de l'Esprit Saint en a tiré et compris beaucoup plus d'explications.

 

Nous savons que des choses ont été dites à l'église, mais que tout ne lui a pas été révélé, et ce, jusqu'aux derniers jours à travers le dernier prophète qui leur a été envoyé avant l'intervention de Dieu par les Témoins Élie et Énoch et la Venue du Messie. C’était de notoriété publique en Israël que des prophètes devaient être envoyés pour avertir Israël ainsi que le monde concernant la venue des Témoins et de la venue du Messie. Nous savons que les Témoins devaient être envoyés tel que cela est révélé dans Apocalypse 11:3 et suiv., tels que dérivés de Malachie 4:5. Cela devait se produire après que la Loi ait été renforcée et réaffirmée, comme nous le voyons dans Malachie 4:4. La séquence de ces prophètes a été énoncée dans les textes comme suit :

 

Jean 1:19-21 Voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des Lévites, pour lui demander : Toi, qui es-tu ? 20 Il déclara, et ne le nia point, il déclara qu'il n'était pas le Christ. 21 Et ils lui demandèrent : Quoi donc ? Es-tu Élie ? Et il dit : Je ne le suis point. Es-tu le prophète ? Et il répondit : Non.

 

Nous voyons donc qu'il devait y avoir trois séquences des prophètes. Jean-Baptiste a déclaré qu'il n'était pas un de ces trois prophètes, mais qu'il était venu pour témoigner du Messie, et Christ a déclaré que Jean-Baptiste n'était pas Élie qui viendrait, mais que Jean-Baptiste était dans l'esprit d'Élie.

(cf. aussi la référence à Jean 7:40-41 concernant le prophète qui précède le Messie et qui n’est pas Élie.) La note de la Bible RSV à Jean 1:21 dit : "Le prophète était tout aussi attendu comme un précurseur messianique (6.14 ; 7.40 ; voir Deut. 18.15)."

 

Nous savons maintenant qu'Élie et Énoch arriveront 1263,5 jours avant le Deuxième Avènement du Messie et la Première Résurrection (No. 143A) des Élus, et ce, d'après Apocalypse 11:3-13. Cependant, on lui a également demandé s'il était ce prophète et il a répondu non qu'il n'était pas ce prophète. Ainsi, il y avait donc un autre prophète aux Derniers Jours qui devait avertir de la venue du Messie et rétablir (restaurer) la Loi selon les textes tels que prédits dans les Saintes Écritures. Il n'était pas juif et ne venait pas de Juda pas plus que de l'état moderne d'"Israël". Qui était-il ? À quoi appartenait-il ? A-t-il été identifié dans les Saintes Écritures ? La réponse est oui, il est indiqué dans les Saintes Écritures. C'est ainsi que ces gens de Juda du Premier Siècle connaissaient son existence. Il est le prophète de Dan-Éphraïm annoncé par le prophète Jérémie dans 4:15, 16-27. Il fait partie des Églises de Dieu du Dernier Jour. Lui et leur système sont mentionnés dans Apocalypse 3 et en particulier 3:9. Cela montre que la conversion de Juda se fera sous ce système et au Messie et qu'ils seront forcés de venir aux Philadelphiens des Églises de Dieu et de reconnaître qu'ils sont corrects et que le faux calendrier de Hillel doit être abandonné. Le système de cette Église a pour mission et tâche d'avertir les nations des Guerres de la Fin dont parlent Moïse et la Révélation [l'Apocalypse], et en particulier comme le stipule Apocalypse Chapitre 10. Lui et ce système des Philadelphiens avertissent également au sujet des Témoins et du Messie à la fin de leur mission. Ces aspects sont couverts dans :

Les Guerres de la Fin, Partie I : Les Guerres d'Amalek (No. 141C) ; 

Les Guerres de la Fin, Partie II : Les 1260 jours des Témoins (No. 141D)

Les Guerres de la Fin - Partie III : Armageddon et les Coupes de la Colère de Dieu (No. 141E) ; 

Les Guerres de la Fin, Partie IIIB : La Guerre contre Christ (No. 141E_2) ; 

Les Guerres de Fin - Partie IV : La Fin de la Fausse Religion (No. 141F)

Les Guerres de la Fin, Partie V : La Restauration pour le Millénium (No. 141G)et

Les Guerres de la Fin - Partie VB : La Préparation des Elohim (No. 141H).

 

Ce groupe a pour tâche d’aider [de faciliter] l’appel des derniers des 144000 qui viennent des nations, et l’appel des élus qui sont de Sardes et de Laodicée à être intégrés à Philadelphie avant la mort des Témoins et la Première Résurrection à l’arrivée du Messie.

 

Avant le seizième siècle, les prophètes de l’église CR avaient compris que ce système allait exister et qu’il serait antérieur à la venue d’Élie et d’Énoch, et a été appelé par eux "le prophète de Dan" ou pire, comme l’Antichrist Danite parce que ce prophète annule les canons des Sept Conciles et restaure les Lois de Dieu (L1) et la foi des Apôtres. Lui et ce système étaient considérés comme provenant d'un pays israélite situé à l'est de Jérusalem entre deux mers. À cette époque-là, l'Australie n'avait pas encore été découverte ; et qu’à partir de là, cela se propage et se répand partout dans le monde entier.

 

À partir de Jérémie, nous pouvons voir que le système annonce la venue du Messie (v. 16) ainsi que les guerres au Moyen-Orient centrées sur Jérusalem, et que ce prophète fut chargé de l’avertir (vv 16b-22) et que cela se traduisait par l'occupation de la Terre Sainte. Les guerres s'étendent et provoquent une telle désolation que la terre et les cieux manifestent leur désolation (v. 23). Il y a une destruction massive et les hommes sont détruits en masse. Cependant, Dieu ne fera pas une entière destruction (v. 27).

 

Jérémie 4:14-27 Purifie ton cœur du mal, Jérusalem, afin que tu sois sauvée ! Jusques à quand garderas-tu dans ton cœur tes pensées iniques ? 15 Car une voix qui part de Dan annonce la calamité, elle la publie depuis la montagne d'Éphraïm. 16 Dites-le aux nations, faites-le connaître à Jérusalem : Des assiégeants viennent d'une terre lointaine ; ils poussent des cris contre les villes de Juda. 17 Comme ceux qui gardent un champ, ils entourent Jérusalem, car elle s'est révoltée contre moi, dit l'Éternel. 18 C'est là le produit de tes voies et de tes actions, c'est là le produit de ta méchanceté ; certes cela est amer, cela pénètre jusqu'à ton cœur. 19 Mes entrailles ! Mes entrailles : je souffre au dedans de mon cœur, le cœur me bat, je ne puis me taire ; car tu entends, mon âme, le son de la trompette, le cri de guerre. 20 On annonce ruine sur ruine, car tout le pays est ravagé ; mes tentes sont ravagées tout à coup, mes pavillons en un instant. 21 Jusques à quand verrai-je la bannière, et entendrai-je le son de la trompette ? - 22 Certainement mon peuple est fou, il ne me connaît pas ; ce sont des enfants insensés, dépourvus d'intelligence ; ils sont habiles pour faire le mal, mais ils ne savent pas faire le bien. - 23 Je regarde la terre, et voici, elle est informe et vide ; les cieux, et leur lumière a disparu. 24 Je regarde les montagnes, et voici, elles sont ébranlées ; et toutes les collines chancellent. 25 Je regarde, et voici, il n'y a point d'homme ; et tous les oiseaux des cieux ont pris la fuite. 26 Je regarde, et voici, le Carmel est un désert ; et toutes ses villes sont détruites, devant l'Éternel, devant son ardente colère. 27 Car ainsi parle l'Éternel : Tout le pays sera dévasté ; mais je ne ferai pas une entière destruction.

 

Cet aspect est abordé dans le texte L’Avertissement des Derniers Jours (No. 044).

 

Notez que ce prophète se trouve dans les derniers jours lorsque Juda est de retour dans la Terre Promise mais que ce prophète vient de Dan-Éphraïm dans les derniers jours et avertit de la Venue du Messie. La référence messianique est au verset 16.

 

Les attaques sont dirigées contre les villes de Juda et non contre Israël, cependant ceci est la dernière voix de l'Église de Dieu et elle provient initialement de Dan qui se trouve dans Éphraïm et ensuite cela va dans le monde entier. Elle est aussi la dernière des voix des Églises de Dieu, appelée les Philadelphiens, laquelle restaure la Lecture de la Loi et aussi le Calendrier de Dieu (No. 156) tel qu’il fonctionne dans le système du Temple, comme cela est relaté dans les écrits de Philon et d’autres. Cela se produit à partir du mesurage du Temple (No. 137) qui a commencé en 1987 et ceux qui sont amenés à ce système constituent le noyau des églises en tant que Temple de Dieu dans les derniers jours.

 

Afin de restaurer la loi et de commencer la Lecture de la Loi, le Calendrier du Temple devait également être restauré, et la bonne manière de faire la Dîme (No. 161) et le système des Jubilés devaient aussi être restaurés. Cela a été fait dans l’église CCG à partir de 1994, et la Loi a été lue pour la première fois dans l’Année de Sabbat en 1998, soit depuis la fin de l'Ère de Thyatire, à la fin de la Réforme.

 

Le Calendrier du Temple et la Loi ont été restaurés, et nous attendons maintenant les derniers avertissements et les guerres, et alors l’ultime intervention de Dieu qui commence à partir de la descente d'Élie et d'Énoch. Ce texte fait partie de l’avertissement final.

 

Nous allons maintenant examiner pourquoi Christ a parlé en paraboles, puis expliquer le sens des textes concernant la Vigne et le Royaume de Dieu. Toutes choses devaient être dites en parabole, de sorte que seuls les prédestinés se verraient donner la capacité de comprendre et d'être appelés en temps voulu, conformément à leur prédestination, tel que c’est expliqué dans le document cité ci-dessus.

 

Christ et les Paraboles

Cet aspect était un problème majeur pour les philosophes et les églises qui cherchaient à éliminer les Lois de Dieu, car la compréhension de la foi était liée à l’Alliance de Dieu qui était entièrement basée sur les Commandements de Dieu et la Foi et le Témoignage de Christ (Ésaïe 8:20 ; Apoc. 12:17 ; 14:12). C'est un grand puzzle [casse-tête] qui ne peut être résolu qu'en suivant les règles qui sont les Lois de Dieu. À mesure que nous obéissons, nous recevons plus de compréhension et nous portons ainsi plus de fruits dans la Vigne de Dieu. (cf. L'Alliance de Dieu (No. 152) ; également Le Christianisme et l'Islam dans l'Alliance de Dieu (No. 096C)).

 

Matthieu 13:10-17 Les disciples s'approchèrent, et lui dirent : Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? 11 Jésus leur répondit : Parce qu'il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné. 12 Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a. 13 C'est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu'en voyant ils ne voient point, et qu'en entendant ils n'entendent ni ne comprennent. 14 Et pour eux s'accomplit cette prophétie d'Ésaïe : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point. 15 Car le cœur de ce peuple est devenu insensible ; ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu'ils ne voient de leurs yeux, qu'ils n'entendent de leurs oreilles, qu'ils ne comprennent de leur cœur, qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. 16 Mais heureux sont vos yeux, parce qu'ils voient, et vos oreilles, parce qu'elles entendent ! 17 Je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu.

 

C'est à cette condition et séquence que nous voyons la vérité fondamentale de la Foi. La Foi n’est révélée qu’aux élus sous l'Appel de Dieu (cf. Rom. 8:29-31).

 

Le Coran réitère cette même condition majeure de l'Écriture (cf. Résumé des Commentaires sur le Qour’an ou Coran (QS)).

 

Ainsi, beaucoup sont appelés, mais peu sont choisis, comme on nous le dit. Dans les paraboles, on fait référence à eux sous le nom de Bon Grain et l'Ivraie [LSG].

 

Le Bon Grain et l'Ivraie

Qui est l'ivraie ? La réponse est au verset 30 :

Matthieu 13:24-30 Il leur proposa une autre parabole, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. 25 Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l'ivraie parmi le blé, et s'en alla. 26 Lorsque l'herbe eut poussé et donné du fruit, l'ivraie parut aussi. 27 Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire : Seigneur, n'as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie ? 28 Il leur répondit : C'est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : Veux-tu que nous allions l'arracher ? 29 Non, dit-il, de peur qu'en arrachant l'ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. 30 Laissez croître ensemble l'un et l'autre jusqu'à la moisson, et, à l'époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d'abord l'ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.

 

Ainsi, l'ivraie est triée par Dieu comme Il l'entend et, tandis qu'elle est sarclée à la Moisson, plusieurs sont expulsés par Dieu en amont au moyen de l'Esprit, de sorte qu’ils ne nuisent ou n’endommagent pas la foi, surtout en ces Derniers Jours.

 

Cet aspect a été expliqué davantage dans ce texte :

Matthieu 13:36-43 Alors il renvoya la foule, et entra dans la maison. Ses disciples s'approchèrent de lui, et dirent : Explique-nous la parabole de l'ivraie du champ. 37 Il répondit : Celui qui sème la bonne semence, c'est le Fils de l'homme ; 38 le champ, c'est le monde ; la bonne semence, ce sont les fils du royaume ; l'ivraie, ce sont les fils du malin ; 39 l'ennemi qui l'a semée, c'est le diable ; la moisson, c'est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. 40 Or, comme on arrache l'ivraie et qu'on la jette au feu, il en sera de même à la fin du monde. 41 Le Fils de l'homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l'iniquité : 42 et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. 43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

 

C’est ici que sont mentionnées la résurrection et la Deuxième Mort, regroupant ainsi les Première et Deuxième Résurrections, qui sont à mille ans d'intervalle, et confinant ainsi le Mystère révélé plus tard dans Apocalypse, chapitre 20.

 

Le Royaume des Cieux

Matthieu 13:31-32 Il leur proposa une autre parabole, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu'un homme a pris et semé dans son champ. 32 C'est la plus petite de toutes les semences ; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches.

 

Matthieu 13:33-35 Il leur dit cette autre parabole : Le royaume des cieux est semblable à du levain qu'une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu'à ce que la pâte soit toute levée. 34 Jésus dit à la foule toutes ces choses en paraboles, et il ne lui parlait point sans parabole, 35 afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète : J'ouvrirai ma bouche en paraboles, je publierai des choses cachées depuis la création du monde.

 

Matthieu 13:44-46 Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L'homme qui l'a trouvé le cache ; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il a, et achète ce champ. 45 Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. 46 Il a trouvé une perle de grand prix ; et il est allé vendre tout ce qu'il avait, et l'a achetée.

 

Matthieu 13:47-52 Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce. 48 Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent ; et, après s'être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais. 49 Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d'avec les justes, 50 et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. 51 Avez-vous compris toutes ces choses ? -Oui, répondirent-ils. 52 Et il leur dit : C'est pourquoi, tout scribe instruit de ce qui regarde le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes.

 

Matthieu 13:53-58 Lorsque Jésus eut achevé ces paraboles, il partit de là. 54 S'étant rendu dans sa patrie, il enseignait dans la synagogue, de sorte que ceux qui l'entendirent étaient étonnés et disaient : D'où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? 55 N'est-ce pas le fils du charpentier ? N’est-ce pas Marie qui est sa mère ? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères ? 56 et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D'où lui viennent donc toutes ces choses ?  57 Et il était pour eux une occasion de chute. Mais Jésus leur dit : Un prophète n'est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison. 58 Et il ne fit pas beaucoup de miracles dans ce lieu, à cause de leur incrédulité.

 

Ainsi aussi, en était-il des prophètes, ils ont été tués dans toutes les nations et ont été persécutés à cause de leurs paroles, de ce qu'ils ont dit et des choses qu'ils ont exposées (cf. La Mort des Prophètes et des Saints (No. 122C)).

 

Ainsi aussi, en est-il des élus, ils sont exigés d'accomplir et de faire partie du Corps de Christ et à le discerner. Ils doivent être Baptisés (No. 052) et prendre le Dîner du Seigneur (No. 103A) et la Pâque (No. 098) ainsi qu’observer les Fêtes qui y sont contenues et de faire la Dîme (No. 161), s’ils aspirent à faire partie de la Première Résurrection (No. 143A).

 

En effet, pour parvenir à la compréhension, nous devons obéir aux Commandements de Dieu et à la Foi et au Témoignage de Christ (Apoc. 12:17 ; 14:12). Et c'est alors, tandis que nous obéissons, que l’Esprit Saint (No. 117) nous en révèle davantage. Ainsi, l'Église de Dieu possède l'Esprit de Prophétie et est le Corps de Christ, dont les anciens des Conseils portent l'autorité de Dieu et du Christ.

Il nous est demandé à tous de travailler pour et de servir cette organisation qui porte Le Pied de Lampe, ce qui est l’autorité de Dieu par la puissance de l’Esprit Saint. Tous les élus sont appelés dans ce corps par le travail des élus en son sein. Si vous ne servez pas le Corps et n’observez pas le Dîner du Seigneur, vous êtes exclus de la Première Résurrection.

 

On attend de nous tous que nous portions du fruit dans la moisson de Dieu, comme nous le voyons dans ce texte.

 

Luc 13:6-9 Il dit aussi cette parabole : Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint pour y chercher du fruit, et il n'en trouva point. 7 Alors il dit au vigneron : Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n'en trouve point. Coupe-le : pourquoi occupe-t-il la terre inutilement ? 8 Le vigneron lui répondit : Seigneur, laisse-le encore cette année ; je creuserai tout autour, et j'y mettrai du fumier. 9 Peut-être à l'avenir donnera-t-il du fruit ; sinon, tu le couperas.

 

Ainsi dans Luc, Christ répète la parabole du semeur.

 

Luc 8:4-18 Une grande foule s'étant assemblée, et des gens étant venus de diverses villes auprès de lui, il dit cette parabole : 5 Un semeur sortit pour semer sa semence. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : elle fut foulée aux pieds, et les oiseaux du ciel la mangèrent. 6 Une autre partie tomba sur le roc : quand elle fut levée, elle sécha, parce qu'elle n'avait point d'humidité. 7 Une autre partie tomba au milieu des épines : les épines crûrent avec elle, et l'étouffèrent. 8 Une autre partie tomba dans la bonne terre : quand elle fut levée, elle donna du fruit au centuple. Après avoir ainsi parlé, Jésus dit à haute voix : Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ! 9 Ses disciples lui demandèrent ce que signifiait cette parabole. 10 Il répondit : Il vous a été donné de connaître les mystères du royaume de Dieu ; mais pour les autres, cela leur est dit en paraboles, afin qu'en voyant ils ne voient point, et qu'en entendant ils ne comprennent point. 11 Voici ce que signifie cette parabole : La semence, c'est la parole de Dieu. 12 Ceux qui sont le long du chemin, ce sont ceux qui entendent ; puis le diable vient, et enlève de leur cœur la parole, de peur qu'ils ne croient et soient sauvés. 13 Ceux qui sont sur le roc, ce sont ceux qui, lorsqu'ils entendent la parole, la reçoivent avec joie ; mais ils n'ont point de racine, ils croient pour un temps, et ils succombent au moment de la tentation. 14 Ce qui est tombé parmi les épines, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole, s'en vont, et la laissent étouffer par les soucis, les richesses et les plaisirs de la vie, et ils ne portent point de fruit qui vienne à maturité. 15 Ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole avec un cœur honnête et bon, la retiennent, et portent du fruit avec persévérance. 16 Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d'un vase, ou ne la met sous un lit ; mais il la met sur un chandelier, afin que ceux qui entrent voient la lumière. 17 Car il n'est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être connu et mis au jour. 18 Prenez donc garde à la manière dont vous écoutez ; car on donnera à celui qui a, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir.

 

Ainsi, dans ce cas-ci, la parabole est expliquée, mais même alors, ils n'ont pas vraiment compris.

 

Nous voyons ici la parabole du grain de moutarde où la graine est donnée au baptême et alors grandit au moyen de l'étude et du don de l’Esprit Saint par l'obéissance et le dévouement, jusqu'à devenir un arbre puissant avec lequel les Saints peuvent accomplir des miracles. Il en est même du Levain à la Pentecôte, au cours de laquelle l’Esprit Saint a été donné pour remplacer le Vieux Levain de malice et de méchanceté.

 

Luc 13:18-21 Il dit encore : À quoi le royaume de Dieu est-il semblable, et à quoi le comparerai-je ? 19 Il est semblable à un grain de sénevé qu'un homme a pris et jeté dans son jardin ; il pousse, devient un arbre, et les oiseaux du ciel habitent dans ses branches. 20 Il dit encore : À quoi comparerai-je le royaume de Dieu ? 21 Il est semblable à du levain qu'une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, pour faire lever toute la pâte.

 

De même, on nous met en garde contre le mauvais usage de la vigne de la Foi.

 

Luc 20:9-18 Il se mit ensuite à dire au peuple cette parabole : Un homme planta une vigne, l'afferma à des vignerons, et quitta pour longtemps le pays. 10 Au temps de la récolte, il envoya un serviteur vers les vignerons, pour qu'ils lui donnent une part du produit de la vigne. Les vignerons le battirent, et le renvoyèrent à vide. 11 Il envoya encore un autre serviteur ; ils le battirent, l'outragèrent, et le renvoyèrent à vide. 12 Il en envoya encore un troisième ; ils le blessèrent, et le chassèrent. 13 Le maître de la vigne dit : Que ferai-je ? J'enverrai mon fils bien-aimé ; peut-être auront-ils pour lui du respect. 14 Mais, quand les vignerons le virent, ils raisonnèrent entre eux, et dirent : Voici l'héritier ; tuons-le, afin que l'héritage soit à nous. 15 Et ils le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent. Maintenant, que leur fera le maître de la vigne ? 16 Il viendra, fera périr ces vignerons, et il donnera la vigne à d'autres. Lorsqu'ils eurent entendu cela, ils dirent : À Dieu ne plaise ! 17 Mais, jetant les regards sur eux, Jésus dit : Que signifie donc ce qui est écrit : La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l'angle ? 18 Quiconque tombera sur cette pierre s'y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé.

 

Ici, il leur a donc parlé des mauvais traitements infligés aux Élus en tant que Prophètes et Saints. Cela les met aussi en garde contre ce que l'on peut attendre de ces gens méchants qui maltraitent et diffament les élus.

 

Une fois de plus, cette parabole est répétée dans l'Évangile de Marc.

 

Marc 12:1-11 Jésus se mit ensuite à leur parler en paraboles. Un homme planta une vigne. Il l'entoura d'une haie, creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l'afferma à des vignerons, et quitta le pays. 2 Au temps de la récolte, il envoya un serviteur vers les vignerons, pour recevoir d'eux une part du produit de la vigne. 3 S'étant saisis de lui, ils le battirent, et le renvoyèrent à vide. 4 Il envoya de nouveau vers eux un autre serviteur ; ils le frappèrent à la tête, et l'outragèrent. 5 Il en envoya un troisième, qu'ils tuèrent ; puis plusieurs autres, qu'ils battirent ou tuèrent. 6 Il avait encore un fils bien-aimé ; il l'envoya vers eux le dernier, en disant : Ils auront du respect pour mon fils. 7, mais ces vignerons dirent entre eux : Voici l'héritier ; venez, tuons-le, et l'héritage sera à nous. 8 Et ils se saisirent de lui, le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne. 9 Maintenant, que fera le maître de la vigne ? Il viendra, fera périr les vignerons, et il donnera la vigne à d'autres. 10 N'avez-vous pas lu cette parole de l'Écriture : La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l'angle ; 11 C'est par la volonté du Seigneur qu'elle l'est devenue, et c'est un prodige à nos yeux ?

 

De nouveau, nous voyons la discussion de Christ avec la Samaritaine au puits. C’est ici qu’il a établi la conversion des Gentils (Païens) et qu’il a également établi la doctrine à propos du mariage common-law marriage [union libre, concubinage ou mariage de droit commun] qui n'était pas un mariage légitime (légal).

 

Jean 4:5-44 il arriva dans une ville de Samarie, nommée Sychar, près du champ que Jacob avait donné à Joseph, son fils. 6 Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C'était environ la sixième heure. 7 Une femme de Samarie vint puiser de l'eau. Jésus lui dit : Donne-moi à boire. 8 Car ses disciples étaient allés à la ville pour acheter des vivres. 9 La femme samaritaine lui dit : Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine ? -Les Juifs, en effet, n'ont pas de relations avec les Samaritains. - 10 Jésus lui répondit : Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire ! Tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t'aurait donné de l'eau vive. 11 Seigneur, lui dit la femme, tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond ; d'où aurais-tu donc cette eau vive ? 12 Es-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses troupeaux ? 13 Jésus lui répondit : Quiconque boit de cette eau aura encore soif ; 14, mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. 15 La femme lui dit : Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n'aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici. 16 Va, lui dit Jésus, appelle ton mari, et viens ici. 17 La femme répondit : Je n'ai point de mari. Jésus lui dit : Tu as eu raison de dire : Je n'ai point de mari. 18 Car tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari. En cela tu as dit vrai. 19 Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète. 20 Nos pères ont adoré sur cette montagne ; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. 21 Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. 22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. 23, Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. 24 Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité. 25 La femme lui dit : Je sais que le Messie doit venir celui qu'on appelle Christ ; quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. 26 Jésus lui dit : Je le suis, moi qui te parle. 27 Là-dessus arrivèrent ses disciples, qui furent étonnés de ce qu'il parlait avec une femme. Toutefois aucun ne dit : Que demandes-tu ? Ou : De quoi parles-tu avec elle ? 28 Alors la femme, ayant laissé sa cruche, s'en alla dans la ville, et dit aux gens : 29 Venez voir un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait ; ne serait-ce point le Christ ? 30 Ils sortirent de la ville, et ils vinrent vers lui. 31 Pendant ce temps, les disciples le pressaient de manger, disant : Rabbi, mange. 32 Mais il leur dit : J'ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas. 33 Les disciples se disaient donc les uns aux autres : Quelqu'un lui aurait-il apporté à manger ? 34 Jésus leur dit : Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé, et d'accomplir son œuvre. 35 Ne dites-vous pas qu'il y a encore quatre mois jusqu'à la moisson ? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. 36 Celui qui moissonne reçoit un salaire, et amasse des fruits pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble. 37 Car en ceci ce qu'on dit est vrai : Autre est celui qui sème, et autre celui qui moissonne. 38 Je vous ai envoyés moissonner ce que vous n'avez pas travaillé ; d'autres ont travaillé, et vous êtes entrés dans leur travail. 39 Plusieurs Samaritains de cette ville crurent en Jésus à cause de cette déclaration formelle de la femme : Il m'a dit tout ce que j'ai fait. 40 Aussi, quand les Samaritains vinrent le trouver, ils le prièrent de rester auprès d'eux. Et il resta là deux jours. 41 Un beaucoup plus grand nombre crurent à cause de sa parole ; 42 et ils disaient à la femme : Ce n'est plus à cause de ce que tu as dit que nous croyons ; car nous l'avons entendu nous-mêmes, et nous savons qu'il est vraiment le Sauveur du monde. 43 Après ces deux jours, Jésus partit de là, pour se rendre en Galilée ; 44 car il avait déclaré lui-même qu'un prophète n'est pas honoré dans sa propre patrie.

 

Ainsi, à partir de cette discussion ici, les Samaritains ont compris que le salut s'étendait au-delà de Juda et même jusqu'aux Gentils (Païens). C'était la moisson dont Christ a parlé dans Luc.

 

Luc 10:2 Il leur dit : La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers dans sa moisson.

 

Ainsi, la Moisson de la Vigne de Dieu ne doit pas non plus pécher contre elle-même.

 

Matthieu 18:21-35 Alors Pierre s'approcha de lui, et dit : Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il péchera contre moi ? Sera-ce jusqu'à sept fois ? 22 Jésus lui dit : Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à septante fois sept fois. 23 C'est pourquoi, le royaume des cieux est semblable à un roi qui voulut faire rendre compte à ses serviteurs. 24 Quand il se mit à compter, on lui en amena un qui devait dix mille talents. 25 Comme il n'avait pas de quoi payer, son maître ordonna qu'il fût vendu, lui, sa femme, ses enfants, et tout ce qu'il avait, et que la dette fût acquittée. 26 Le serviteur, se jetant à terre, se prosterna devant lui, et dit : Seigneur, aie patience envers moi, et je te paierai tout. 27 Ému de compassion, le maître de ce serviteur le laissa aller, et lui remit la dette. 28 Après qu'il fut sorti, ce serviteur rencontra un de ses compagnons qui lui devait cent deniers. Il le saisit et l'étranglait, en disant : Paie ce que tu me dois. 29 Son compagnon, se jetant à terre, le suppliait, disant : Aie patience envers moi, et je te paierai. 30, Mais l'autre ne voulut pas, et il alla le jeter en prison, jusqu'à ce qu'il eût payé ce qu'il devait. 31 Ses compagnons, ayant vu ce qui était arrivé, furent profondément attristés, et ils allèrent raconter à leur maître tout ce qui s'était passé. 32 Alors le maître fit appeler ce serviteur, et lui dit : Méchant serviteur, je t'avais remis en entier ta dette, parce que tu m'en avais supplié ; 33 ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j'ai eu pitié de toi ? 34 Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu'à ce qu'il eût payé tout ce qu'il devait. 35 C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son cœur.

 

Le Signe de Jonas

Le seul Signe donné à l'Église était le Signe de Jonas (Matt. 12:39 ; 16:4 ; Luc 11:29, 30). Ce signe était déclaré par Christ, cependant, il n'a été pleinement compris dans sa phase primaire qu'après que Christ ait été tué. Alors, on comprit qu'il devait passer trois nuits et trois jours dans le Corps de la Tombe à partir de la FCNS mercredi 5 avril 30 EC (Ère Courante) jusqu’à la FCNS Sabbat 8 avril 30 EC. [FCNS signifie Fin du Crépuscule Nautique du Soir, ou la Noirceur].

 

Cependant, la phase suivante n'a pas été pleinement comprise jusqu'à ce que Jacques soit tué à Jérusalem à la fin des 69 semaines d’années de Daniel 9:25, en l’an 63/4 EC. L'église a alors su qu'elle devait quitter Jérusalem, et elle s'est enfuie à Pella et était en sécurité pendant la dernière semaine d’années et la destruction du Temple et sa dispersion. La phase finale de la prophétie n'a pas été révélée avant qu'elle n'ait été donnée à la voix de Dan-Éphraïm, et elle ne pouvait être révélée qu'après l'éclatement du système de Sardes. La séquence est expliquée dans le texte du Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 013).

 

La phase finale du Signe de Jonas s'est déroulée sur une base d'une année pour un jubilé, et la fin de la phase finale était en 2027 à la fin des Quarante Jubilés de la troisième phase de cet âge, à partir de la déclaration de Christ de l'Année Acceptable du Seigneur au Jour des Expiations en 27 EC, en la Quinzième Année de Tibère (cf. Les Grandes Lignes de la Chronologie de l’Âge (No. 272)).

 

Apocalypse 10

La prophétie d'Apocalypse 10 devait s'appliquer à Jean qui a reçu le texte de la Révélation [Apocalypse], mais la compréhension des textes de l'Apocalypse et des prophètes fut scellée jusqu'au temps de la fin, et la compréhension des significations des clés des prophètes fut empêchée (a été cachée) à l'humanité jusqu'à la phase finale. Ici, sous le prophète de Dan-Éphraïm et le siège des Philadelphiens, la compréhension des significations des Mystères de Dieu a été donnée et expliquée, telle que l’Homme en tant que Temple de Dieu, et aussi sous la Clé de David (cf. Le Règne des Rois Partie III : Salomon et la Clef de David (No. 282C) et Le Règne des Rois Partie IIIB : L’Homme en tant que le Temple de Dieu (No. 282D)).

 

Apocalypse 10:1-11 Je vis un autre ange puissant, qui descendait du ciel, enveloppé d'une nuée ; au-dessus de sa tête était l'arc-en-ciel, et son visage était comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu. 2 Il tenait dans sa main un petit livre ouvert. Il posa son pied droit sur la mer, et son pied gauche sur la terre ; 3 et il cria d'une voix forte, comme rugit un lion. Quand il cria, les sept tonnerres firent entendre leurs voix. 4 Et quand les sept tonnerres eurent fait entendre leurs voix, j'allais écrire ; et j'entendis du ciel une voix qui disait : Scelle ce qu'ont dit les sept tonnerres, et ne l'écris pas. 5 Et l'ange, que je voyais debout sur la mer et sur la terre, leva sa main droite vers le ciel, 6 et jura par celui qui vit aux siècles des siècles, qui a créé le ciel et les choses qui y sont, la terre et les choses qui y sont, et la mer et les choses qui y sont, qu'il n'y aurait plus de temps, 7 mais qu'aux jours de la voix du septième ange, quand il sonnerait de la trompette, le mystère de Dieu s'accomplirait, comme il l'a annoncé à ses serviteurs, les prophètes. 8 Et la voix, que j'avais entendue du ciel, me parla de nouveau, et dit : Va, prends le petit livre ouvert dans la main de l'ange qui se tient debout sur la mer et sur la terre. 9 Et j'allai vers l'ange, en lui disant de me donner le petit livre. Et il me dit : Prends-le, et avale-le ; il sera amer à tes entrailles, mais dans ta bouche il sera doux comme du miel. 10 Je pris le petit livre de la main de l'ange, et je l'avalai ; il fut dans ma bouche doux comme du miel, mais quand je l'eus avalé, mes entrailles furent remplies d'amertume. 11 Puis on me dit : Il faut que tu prophétises de nouveau sur beaucoup de peuples, de nations, de langues, et de rois.

 

Les systèmes de Sardes et de Laodicée cherchent à comprendre les phases finales, mais leur compréhension a été paralysée par les faux prophètes qui les contrôlaient et ils refusent de se repentir (cf. Les Fausses Prophéties (No. 269)). Seuls quelques-uns d’entre eux sont sélectionnés pour entrer dans la Première Résurrection.

 

Au sujet des Dieux et des Hommes

Nous examinons ensuite le fruit de la Vigne de Dieu.

 

Jean 10:34-36 Jésus leur répondit : N'est-il pas écrit dans votre loi : J'ai dit : Vous êtes des dieux ? 35 Si elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée, et si l'Écriture ne peut être anéantie, 36 celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites : Tu blasphèmes ! Et cela parce que j'ai dit : Je suis le Fils de Dieu.

 

Ici, tous les fruits devaient devenir des elohim en tant que fils de Dieu, et l’Armée déchue doit se voir donner une seconde chance également lors de la Deuxième Résurrection.

 

Psaume 82:1 Psaume d'Asaph. Dieu se tient dans l'assemblée de Dieu ; il juge au milieu des dieux.

 

Psaume 82:6 J'avais dit : Vous êtes des dieux, vous êtes tous des fils du Très-Haut.

 

Cependant, ici ce psaume montre au verset 7 que l’Armée devait également tomber comme tout homme, mourir et ainsi devenir des hommes soumis à la Deuxième Résurrection (cf. Le Jugement des Démons (No. 080)).

 

Le sens a été résisté à cause du mensonge Trinitaire et démoniaque qui dit que l’Esprit ne peut pas mourir en dépit des paroles claires du texte ci-dessus et dans Ésaïe Chapitre 14 ainsi que dans Ézéchiel Chapitre 28.

 

Dans le Psaume 89, nous continuons à partir du Psaume 82, pour montrer que Dieu devait établir les descendants de David pour toujours. Ainsi, nous savons aussi que la Maison de David est à la tête des Saints élus en tant qu’elohim (Zacharie 12:8).

 

Psaume 89:1-52 Cantique d'Ethan, l'Ezrachite. Je chanterai toujours les bontés de l'Éternel ; ma bouche fera connaître à jamais ta fidélité. 2 Car je dis : La bonté a des fondements éternels ; tu établis ta fidélité dans les cieux. 3 J'ai fait alliance avec mon élu ; voici ce que j'ai juré à David, mon serviteur : 4 J'affermirai ta postérité pour toujours, et j'établirai ton trône à perpétuité. Pause. 5 Les cieux célèbrent tes merveilles, ô Éternel ! Et ta fidélité dans l'assemblée des saints. 6 Car qui, dans le ciel, peut se comparer à l'Éternel ? Qui est semblable à toi parmi les fils de Dieu ? 7 Dieu est terrible dans la grande assemblée des saints, Il est redoutable pour tous ceux qui l'entourent. 8 Éternel, Dieu des armées ! Qui est comme toi puissant, ô Éternel ? Ta fidélité t'environne. 9 Tu domptes l'orgueil de la mer ; quand ses flots se soulèvent, tu les apaises. 10 Tu écrasas l'Égypte comme un cadavre, tu dispersas tes ennemis par la puissance de ton bras. 11 C'est à toi qu'appartiennent les cieux et la terre, c'est toi qui as fondé le monde et ce qu'il renferme. 12 Tu as créé le nord et le midi ; le Thabor et l'Hermon se réjouissent à ton nom. 13 Ton bras est puissant, ta main forte, ta droite élevée. 14 La justice et l'équité sont la base de ton trône. La bonté et la fidélité sont devant ta face. 15 Heureux le peuple qui connaît le son de la trompette ; il marche à la clarté de ta face, ô Éternel ! 16 Il se réjouit sans cesse de ton nom, et il se glorifie de ta justice. 17 Car tu es la gloire de sa puissance ; c'est ta faveur qui relève notre force. 18 Car l'Éternel est notre bouclier, le Saint d'Israël est notre roi. 19 Alors tu parlas dans une vision à ton bien-aimé, et tu dis : J'ai prêté mon secours à un héros, j'ai élevé du milieu du peuple un jeune homme ; 20 J'ai trouvé David, mon serviteur, je l'ai oint de mon huile sainte. 21 Ma main le soutiendra, et mon bras le fortifiera. 22 L'ennemi ne le surprendra pas, et le méchant ne l'opprimera point ; 23 J'écraserai devant lui ses adversaires, et je frapperai ceux qui le haïssent. 24 Ma fidélité et ma bonté seront avec lui, et sa force s'élèvera par mon nom. 25 Je mettrai sa main sur la mer, et sa droite sur les fleuves. 26 Lui, il m'invoquera : Tu es mon père, mon Dieu et le rocher de mon salut ! 27 Et moi, je ferai de lui le premier-né, le plus élevé des rois de la terre. 28 Je lui conserverai toujours ma bonté, et mon alliance lui sera fidèle ; 29 Je rendrai sa postérité éternelle, et son trône comme les jours des cieux. 30 Si ses fils abandonnent ma loi et ne marchent pas selon ses ordonnances, 31 S'ils violent mes préceptes et n'observent pas mes commandements, 32 je punirai de la verge leurs transgressions, et par des coups leurs iniquités ; 33,mais je ne lui retirerai point ma bonté et je ne trahirai pas ma fidélité, 34 Je ne violerai point mon alliance et je ne changerai pas ce qui est sorti de mes lèvres. 35 J'ai juré une fois par ma sainteté : Mentirai-je à David ? 36 Sa postérité subsistera toujours ; son trône sera devant moi comme le soleil, 37 Comme la lune il aura une éternelle durée. Le témoin qui est dans le ciel est fidèle. Pause. 38 Et pourtant, tu as rejeté, tu as repoussé ! Tu t'es irrité contre ton oint ! 39 Tu as dédaigné l'alliance avec ton serviteur ; tu as abattu, profané sa couronne. 40 Tu as détruit toutes ses murailles, tu as mis en ruines ses forteresses. 41 Tous les passants le dépouillent ; il est un objet d'opprobre pour ses voisins. 42 Tu as élevé la droite de ses adversaires, tu as réjoui tous ses ennemis ; 43 Tu as fait reculer le tranchant de son glaive, et tu ne l'as pas soutenu dans le combat. 44 Tu as mis un terme à sa splendeur, et tu as jeté son trône à terre ; 45 Tu as abrégé les jours de sa jeunesse, tu l'as couvert de honte. Pause. 46 Jusques à quand, Éternel ! Te cacheras-tu sans cesse, et ta fureur s'embrasera-t-elle comme le feu ? 47 Rappelle-toi ce qu'est la durée de ma vie, et pour quel néant tu as créé tous les fils de l'homme. 48 Y a-t-il un homme qui puisse vivre et ne pas voir la mort, qui puisse sauver son âme du séjour des morts ? Pause. 49 Où sont, Seigneur ! Tes bontés premières, que tu juras à David dans ta fidélité ? 50 Souviens-toi, Seigneur ! De l'opprobre de tes serviteurs, souviens-toi que je porte en mon sein tous les peuples nombreux ; 51 Souviens-toi des outrages de tes ennemis, ô Éternel ! De leurs outrages contre les pas de ton oint. 52 Béni soit à jamais l'Éternel ! Amen ! Amen !

 

C'est ici que nous voyons que Le Seigneur Dieu des Armées a le pouvoir sur l'armée céleste aux versets 5-8 et sur leur existence. Ainsi, il en est de même pour les élus tout entiers, en tant que la maison de David, ils sont tous soumis aux Lois de Dieu pour toujours. C’est la Vigne du Seigneur Dieu, et tous les hommes vivront en tant que la Cité de Dieu (No. 180) côte à côte avec l'Armée en tant que [des] fils de Dieu.

 

Matthieu 20:1-16

Car le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui sortit dès le matin, afin de louer des ouvriers pour sa vigne. 2 Il convint avec eux d'un denier par jour, et il les envoya à sa vigne. 3 Il sortit vers la troisième heure, et il en vit d'autres qui étaient sur la place sans rien faire. 4 Il leur dit : Allez aussi à ma vigne, et je vous donnerai ce qui sera raisonnable. Et ils y allèrent. 5 Il sortit de nouveau vers la sixième heure et vers la neuvième, et il fit de même. 6 Étant sorti vers la onzième heure, il en trouva d'autres qui étaient sur la place, et il leur dit : Pourquoi vous tenez-vous ici toute la journée sans rien faire ? 7 Ils lui répondirent : C'est que personne ne nous a loués. Allez aussi à ma vigne, leur dit-il. 8 Quand le soir fut venu, le maître de la vigne dit à son intendant : Appelle les ouvriers, et paie-leur le salaire, en allant des derniers aux premiers. 9 Ceux de la onzième heure vinrent, et reçurent chacun un denier. 10 Les premiers vinrent ensuite, croyant recevoir davantage ; mais ils reçurent aussi chacun un denier. 11 En le recevant, ils murmurèrent contre le maître de la maison, 12 et dirent : Ces derniers n'ont travaillé qu'une heure, et tu les traites à l'égal de nous, qui avons supporté la fatigue du jour et la chaleur. 13 Il répondit à l'un d'eux : Mon ami, je ne te fais pas tort ; n'es-tu pas convenu avec moi d'un denier ? 14 Prends ce qui te revient, et va-t'en. Je veux donner à ce dernier autant qu'à toi. 15 Ne m'est-il pas permis de faire de mon bien ce que je veux ? Ou vois-tu de mauvais œil que je sois bon ? - 16 Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers.

 

Notez que les salaires dans la Vigne du Seigneur sont tous les mêmes, et ce salaire est le salut. Il n'y a pas d'autre vigne, et cette Vigne est Israël en tant que l'héritage de Christ, et la moisson est la Première Résurrection. Ceux qui échouent vont à la Deuxième Résurrection pour y être recyclés, pour y être rééduqués.

 

Nous continuerons maintenant en décrivant de façon isolée les élus, leur foi et leurs responsabilités sous le texte Un Seul Corps, Un Seul Seigneur, Une Seule Foi, Un Seul Baptême (No. 001D).

 

  

 

q