Les Églises Chrétiennes de Dieu

[141F]

 

 

  

Les Guerres de la Fin Partie IV :

La Fin de la Fausse Religion 

(Édition 2.0 20181013-20181210)

 

 

 

Dans cette partie, nous examinons le processus par lequel la fausse religion est exposée et terminée lors de la venue des Témoins et du Messie. Ce que la plupart des gens du monde ne réalisent pas, c'est à quel point toutes les religions du monde ont été corrompues.

 

  

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2018 Wade Cox)

(Tr. 2018)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://french.ccg.org/

 


Les Guerres de la Fin Partie IV : La Fin de la Fausse Religion [141F]


Introduction

La Création a un but et pour un seul et unique but. Ce but est de créer une famille parfaite d’êtres créés à l’image du Seul Vrai Dieu Eloah, opérant sous les Lois qui découlent de la nature du Seul Vrai Dieu. Il s'ensuit que l'être étendu des Elohim qu'Eloah a créé doit impliquer une extension de Lui-même en tant que centralité de cette famille d'êtres (Prov. 30:4-5). Ainsi, la singularité que représente Eloah en hébreu ou Elahh en Chaldéen ou Allah en arabe s'étend pour devenir Ha Elohim, ou Le Elohim, en tant que centre de la pluralité des Elohim qui sont tous des fils du Dieu qui est le Père et Créateur de tous (cf. Les Élus en tant qu’Elohim (No. 001)).

 

Le mécanisme par lequel Eloah est capable de s'étendre est par Sa création directe qui est l’Esprit Saint agissant en tant que la Puissance directe de Dieu dans et avec les Élohim, qui sont tous Ses fils (Job 1:6 ; 2:1 ; 38:4-7) (cf. Comment Dieu devint une Famille (No. 187)).

 

Infaillibilité de Dieu ainsi que des Écritures

Il s’ensuit que la Création de Dieu dans sa totalité est le produit de la création de la Volonté du Seul Vrai Dieu. C'est la compréhension de ce Seul Vrai Dieu et du fait qu'Il a envoyé Jésus-Christ qui est la clé de la vie éternelle (Deut. 32:8 et suiv. ; Jean 17:3). Seul le Seul Vrai Dieu est immortel et aucun humain ne l'a vu ou ne peut jamais le voir (1 Tim. 6:16 ; 1Jean 5:20 et Jean 1:18). Il attribue la vie éternelle à Ses fils comme Il le veut, en tant que cohéritiers avec Christ (Romains 8:17).

 

Grâce à Son Omniscience et à Sa Connaissance de toutes vraies propositions, Dieu a pu avoir une connaissance parfaite de la Création et de son avenir. Il a ainsi été en mesure de former un plan parfait du futur et de rectifier tous les problèmes pouvant survenir dans un Plan de Salut découlant de l'activité de Sa Création. Ce plan a été établi avant la fondation de la terre dans Sa Création. Comme le dit Einstein : Il ne (tente pas sa chance ou) joue pas aux dés ; en raison de Son Omniscience.

 

C’est par Son Omniscience absolue qu’Il avait une parfaite connaissance préalable et qu’Il était donc infaillible. Ses directives pour contrôler la Création étaient donc aussi infaillibles. Un Être qui ne connaît pas tout l'avenir ne peut être [Celui qui est] le Seul Vrai Dieu.

 

Ainsi, les directives qu'Il a établies dans la Bible étaient infaillibles et ne pouvaient être enfreintes. Christ a déclaré cet aspect spécifiquement et en relation avec le destin de l'humanité dans la Création et ce, à Jean 10:34-36 ; se référant au Psaume 82:6 incluant donc les Psaumes dans la Loi et non séparément comme dans Luc 24:44.

 

Jean 10:34-36 Jésus leur répondit : N’est–il pas écrit dans votre loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux ? 35 Si elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée, et si l’Écriture ne peut être anéantie, 36 celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites : Tu blasphèmes ! Et cela parce que j’ai dit : Je suis le Fils de Dieu.

 

L’énormité du blasphème des imams Hadithiques qui consiste à nier l’existence, la validité et l’autorité de l’Écriture est évidente dans cette logique. Nous comprenons ce qui est arrivé à l'Écriture Sainte et nous en avons gardé une trace, y compris les contrefaçons de la version KJV et les modifications apportées au TM par les Massorètes après La Guerre avec Rome et la Chute du Temple (No. 298). Voir également les documents sur la Bible (No. 164) et la série sur la Bible 164A, 164B, 164C, 164D, 164E, 164F et 164G.

 

En permettant une multiplicité de choix et d’activités extérieures à la volonté de Dieu, Il a permis au péché de se produire parce que cela a agi comme un libre arbitre en violation à Sa Volonté et à Sa Loi (cf. Le Problème du Mal (No. 118)). Satan s’est opposé au plan de Dieu et Dieu lui a donc donné une période déterminée de domination sur la Terre pour défendre sa cause et mettre en œuvre ses vues. Selon lui, l’humanité n’était pas à la hauteur pour être autorisée à gouverner aux côtés de l’Armée Angélique. Il a cherché et cherche à la détruire.

 

Dieu a envoyé Jésus Christ pour qu'il soit le chef de la Création Humaine et qu'il soit le sauveur à la fois de la création céleste et terrestre. C’est pour cette raison qu’il est allé prêcher à l’Armée Déchue du Tartaros (cf. Les Quarante Jours Suivant la Résurrection de Christ (No. 159A)). Il était prévu que nous devenions tous des Fils de Dieu comme l’Ange de Yahovah à notre tête, tel qu’indiqué dans Zacharie 12:8. Conformément à Son Omniscience à travers la Prescience Divine, Il fut capable de prédestiner une classe d'êtres afin de prendre la place de l'Armée Déchue rebelle en tant que dirigeants de la Terre pour le système millénaire assistant le Messie et dans le Jugement à partir de La Première Résurrection des Morts (No 143A). (cf. aussi La Prédestination (No. 296)).

 

Toutes les choses de la création existent en tant que produit de la Volonté du Seul Vrai Dieu, Eloah. C'est la définition même du Monothéisme. Toutes les volontés contraires ou externes à la Volonté d'Eloah en tant qu'Elohim sur la pluralité des fils de Dieu en tant qu'Élohim ne peuvent exister, car le monothéisme est compromis, et l'idolâtrie, telle que le polythéisme, le Dithéisme ou le Binitarisme ou le Trinitarisme, est établie.

 

C'est pourquoi aucun autre dieu ou être n'aurait pu exister, ni co-éternellement, ni être à égalité avec Eloah. Un tel concept est contraire aux Écritures révélées que ce soit dans la Bible ou dans le Coran, lesquels sont unitariens sans équivoque dans leur intégralité. C’est ce mensonge de la co-éternité qui a corrompu les dernières ères des Églises de Dieu et condamné les systèmes de Sardes et de Laodicée des Églises de Dieu à La Deuxième Résurrection et le Jugement du Grand Trône Blanc (No. 143B). Les fausses doctrines dans les Églises de Dieu postérieures concernant la Nature de Dieu (cf. Le Dithéisme (No. 076B) et La Déformation par les Binitaires et les Trinitaires de la Première Théologie de la Divinité (No. 127B)) et le faux calendrier publié par Hillel II en 358 de notre ère (cf. Hillel, Hillel, les Intercalations Babyloniennes et le Calendrier du Temple (No. 195C)) ont consigné la plupart de leurs gens à la Deuxième Résurrection ainsi que leurs dirigeants avant eux et dans leur asservissement ultérieur (Jacques 3:1, cf. Commentaire sur l’Épître de Jacques (F059)).

 

C’est pour ces raisons ci-dessus que Dieu a limité le Règne de Satan. Il décida de mettre fin à la séquence et au règne de Satan et de l'Armée Déchue au cours des Guerres d'Amalek et de détruire toutes les phases idolâtres de la création sous Satan et ceux corrompus par lui. C'est pour expliquer cette phase que nous avons été établis tel que prédit par Dieu par le prophète Jérémie (Jér. 4:15-16 et suiv.) afin que le monde soit averti et que autant de personnes soient sauvées que possible, tel que déterminé par Dieu qui ne fait rien sans avertir le peuple par Ses serviteurs les prophètes (Amos 3:7) (cf. L'Avertissement des Derniers Jours (No. 044)).

 

La Théologie Commune des Écritures

La base commune de la création a été expliquée dans le texte du Prologue au Commentaire sur le Coran à l'adresse Url http://ccg.org/islam/quran.html en anglais et à http://french.ccg.org/quran.html en français.

 

La base de la dernière importante œuvre des Unitariens accomplie sous les Églises de Dieu Sabbatariennes est celle de l’Église arabe sous le prophète, tel que c’est expliqué dans l’Introduction au Commentaire sur le Coran (Q001).

 

La Théologie commune des Écritures et du Coran a été expliquée dans la Chronologie du Commentaire sur le Coran (Q001B).

 

L’histoire de la première église jusqu’au VIIIème siècle et des Quatre Califes Correctement Guidés a également été expliquée dans le Résumé du Commentaire sur le Qour’an ou le Coran (QS).

 

Ces ouvrages étaient nécessaires en raison de la destruction de la foi entreprise par les hadiths sous Satan et les Démons qui utilisent les imams qui cherchaient à détruire le message de l'Écriture et du Coran. Aucune œuvre produite par les Églises de Dieu dans les systèmes de Sardes et de Laodicée, que ce soit par Armstrong, Dugger, E. G White ou qui que ce soit d'autre au cours des 18ème, 19ème et 20ème siècles jusqu'en 1994, ne fut inspirée (cf. La Fausse Prophétie (No. 269)).

 

La Conformité aux Écritures

Il découle de ce qui précède que la religion qui est établie dans l’adoration du Seul Vrai Dieu doit être conforme à la Loi et au Témoignage, et si une personne prend la parole dans le service de Dieu, elle doit parler selon la Loi et le Témoignage ou il n'y a aucune lumière ni aurore en elle (Ésaïe 8:20). Les Saints sont expressément énumérés dans la Révélation (l'Apocalypse) comme étant ceux qui observent les Commandements de Dieu et la Foi et le Témoignage de Jésus-Christ (Apoc. 12:17 et 14:12).

 

La Fausse Religion

La Fausse Religion a été établie par Satan pour détruire la foi qui a été livrée une fois pour toutes. Le processus a été abordé dans la partie I Les Guerres d'Amalek (No. 141C). Ces aspects sont également traités dans les ouvrages portant sur les Sept Sceaux (No. 140). Le Premier Sceau commence par l'établissement de la Fausse Religion sous le Premier Sceau et se poursuit à travers les Sceaux jusqu'à l'établissement de la persécution des Saints sous le Cinquième Sceau. Les persécutions ont toutes été provoquées par les Fausses Religions et le pire a été les Trinitaires “Orthodoxes” et l’Église Catholique Romaine, laquelle est appelée la Prostituée de Babylone dans l'Apocalypse.

 

Le processus visant à affaiblir et à saper les Lois de Dieu a été repris après la destruction du Déluge et la restauration par Noé. Il en est résulté Babel ainsi que la dispersion, et la confusion des langues. À la fin des 2000 premières années de la Création, à compter depuis la fermeture de l'Éden, Abraham fut appelé d'Ur en Chaldée et a été mis à part pour prendre le droit de son héritage lequel était les terres du Levant centrées sur Israël ainsi que pour placer ses fils au Moyen-Orient et en Grèce et sur la frontière indienne en Afghanistan, au Pakistan et dans le nord de l'Iran. De ces fils, par Isaac et Jacob, Dieu devait former Israël, ce qui signifie Il régnera comme Dieu.” Ils ont ensuite été déplacés dans d'autres pays en captivité et ils ont pris leur héritage en tant que nation mixte de Hittites et d'Israélites dans les divers pays du monde. Ainsi, nous voyons la signification de Dieu élargira Japhet et il habitera dans les tentes de Sem.” (Genèse 9:27).

 

Tant l'Écriture que le Coran définissent tous deux cette responsabilité d'Israël en tant que Nation de Dieu mise à part sous la direction du Messie (Deut. 32:8 et suiv.).

 

L'Environnement

Le système biblique a été conçu pour qu’il s'autorégule. À condition que les gens obéissent aux Lois de Dieu, la planète s'auto-nettoie et reste propre. Cela a été établi sous la forme d'un système simple de Lois sur l'Alimentation (No. 015). L’humanité avait reçu la domination de la planète, mais elle a été réglementée de la manière dont elle était autorisée à l’utiliser par la Loi et les divers commandements. Dans le Sixième Commandement, il y avait la responsabilité de faire vivre. Sous l’application de ce Commandement, la planète ne ferait disparaître aucune espèce (cf. La Loi et le Sixième Commandement (No. 259)). L'homme n'était pas non plus autorisé à tuer sa propre espèce sous aucun prétexte que ce soit par L'Avortement ou l'Infanticide (No. 259B), à une exception près, à savoir pour sauver la vie de la mère.

 

Cependant, l’humanité n’a pas suivi les lois de Dieu et elle a détruit la planète en mangeant les mécanismes de nettoyage et les systèmes de production alimentaire réservés aux autres animaux. Elle l'a fait en dépit du fait que cela nuisait à son bien-être et à sa santé. En ignorant les Lois de l’Alimentation et en mangeant toutes les choses impures qui nageaient dans les océans ou rampaient sur les rochers ou sur la terre, les océans ont été transformés en zones mortes à une grande échelle et les hommes se sont infligés toutes sortes de maladies alors qu'ils auraient pu ne rien avoir. L’humanité mangeait des huîtres et des crevettes ainsi que des crustacés et des coquillages de toutes sortes, s’infligeant des virus de la gastro-entérite et une contamination aux métaux lourds. L’invention du Halal en tant que système pseudo-alimentaire contraire à la Bible et au Coran (Sourate 3:93) a fait apparaître des zones mortes de grande ampleur chez les fils de Sem, ainsi que le refus d’obéir aux Lois de l’Alimentation des fils de Cham et de Japhet sous d’autres fausses religions.

 

Couplés aux guerres et aux poisons radioactifs, les terres et les océans ont été tués progressivement, puis rapidement dans les Guerres des Cinquième et Sixième Trompettes, tel qu’expliqué dans Les Guerres d'Amalek Partie I (No. 141C).

 

Chacune des religions du monde a inventé et défini des règles expliquant pourquoi elle pouvait ignorer les Lois de Dieu, et a détruit la planète. Le temps de la Fausse Religion vient maintenant à son terme et les religions seront toutes rejetées de la surface de la terre.

 

Le Pouvoir de l'Armée Déchue

Pour comprendre le pouvoir de Satan et des Démons, nous devons comprendre ce qu’ils ont fait et comment ils ont été autorisés à opérer.

 

Une grande partie des problèmes de liberté et de déterminisme proviennent d'une mauvaise compréhension de la Causalité (B5) et du Problème du Mal (No. 118). La tentative de Satan de créer un système basé sur le mensonge «Tu ne mourras certainement pas» émanait de ce mensonge et aboutissait à la création de la fausse doctrine fondamentale de l’Âme Immortelle. Ainsi, nous voyons les arguments du type "Le diable m'a fait faire ça". Cette affirmation a une certaine vérité en ce que les démons influencent l'humanité en y entrant et aussi par la transmission des pensées dont nous parlerons plus loin dans la section sur le Prince de la Puissance de l'Air. Le Pape François Ier est récemment tombé dans ce piège philosophique en essayant d'expliquer l'effondrement moral et théologique de l'Église romaine. Il a cherché à blâmer le "diable" au lieu de la structure non biblique et immorale de l'église dans ses opérations au cours des 1500 années précédentes. Le problème réside dans la structure de la théologie babylonienne de Chaldée que Satan utilisait pour tromper l'humanité.

 

Le problème de tous les systèmes fondés sur la théologie chaldéenne impliquant une âme immortelle, c’est que la création d'une âme immortelle par Dieu implique nécessairement la production d'un être imparfait, qui, de par sa situation, est extérieur à la volonté de Dieu et logiquement polythéiste. L’ontologie compliquée nécessaire à la production et à la destruction de l’âme (ou dans le monisme, son absorption) et à l’explication de son être est incohérente en tant que système philosophique logique. Descartes ne peut éviter les problèmes soulevés dans le cadre général du Problème du Mal dans ses affirmations de Dualisme Esprit/Corps. Les explications ultérieures des divisions au sein de la Divinité et du problème du mal s’appliquent à la forme élitiste du polythéisme de Descartes, comme elles le sont aussi dans la réfutation de la Doctrine de l’Âme en général.

 

Les Sources du Pouvoir Démoniaque

Dieu a créé l'Armée et lui a donné la compréhension et les pouvoirs selon le rang et la fonction. Les plus hauts rangs étaient dénommés Chérubins, puis Séraphins. Ils étaient les groupes intérieurs entourant le trône de Dieu et ont été représentés comme ayant six ailes. Ils ont été nommés comme Étoiles du Matin et étaient les quatre chérubins, puis les vingt-quatre anciens entourant le trône de Dieu (Apoc. Chapitres 4 et 5). L'agneau était avec eux en tant que 25ème être et les quatre chérubins avec Dieu. Ceux-ci constituaient le conseil intérieur ainsi que le conseil extérieur, lesquels formaient les soixante-dix, puis s’étendaient jusqu’aux 1000 de l'Armée clé, puis s’étendaient aux différentes étapes de la domination, de l'autorité et des responsabilités des fils de Dieu.

 

Satan a enrôlé un tiers de l'Armée en rébellion, mais celle-ci n'était pas nécessairement répartie de façon uniforme. Il y avait deux Commandants de quadrant de Satan et de l’Aeon qui était le chérubin à tête de Lion décrit par les anciens à travers l'histoire, avec mais soumis au chérubin à tête d'homme.

 

Sous chaque commandant se trouvait un système de deux sous-commandants. Sous ceux-là se trouvaient l'armée régulière dont un tiers s’est rebellé.

 

C’est de l’esprit de chacun que nous avons vu le pouvoir dériver et c’est leur pouvoir qui a été limité par Dieu après la Chute. En plus de leur pouvoir, qui a été remplacé par le faux esprit ou pseudo-logon, ils ont pris le pouvoir de la création elle-même. Ils ont pu utiliser la structure des cristaux et la puissance du monde entier pour créer du pouvoir. Ils ont également pu utiliser les animaux de la création, y compris l'homme, pour produire de l'énergie. En effet, ils ont utilisé l’humanité, ses fonctions sexuelles et ses émotions pour créer de l’énergie pour leurs opérations, presque comme une pile.

 

En tant qu'êtres spirituels, ils étaient également en dehors du temps linéaire de la création.

 

Prince de la Puissance de l'Air

Dans Éphésiens 2, nous voyons les points importants suivants. Le premier était que nous avons été rachetés de Satan qui était le Prince de la Puissance de l'Air et par lequel nous étions morts dans nos péchés. C’est ce pouvoir qui nous a incités à vivre dans la chair et cela dans un esprit de désobéissance.

 

Éphésiens 2:1-16 Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, 2 dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. 3 Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres… 4 Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, 5 nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés) ; 6 il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus–Christ, 7 afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus–Christ. 8 Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. 9 Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. 10 Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus–Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. 11 C’est pourquoi, vous autrefois païens dans la chair, appelés incirconcis par ceux qu’on appelle circoncis et qui le sont en la chair par la main de l’homme,

 

Ainsi, par la grâce de Dieu, nous avons été introduits dans le Commonwealth d’Israël dans l’unité avec Christ. Le Commonwealth d'Israël est l'héritage de Christ et des élus, comme nous le verrons plus loin.

 

12 souvenez–vous que vous étiez en ce temps–là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. 13 Mais maintenant, en Jésus–Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. 14 Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, 15 l’inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui–même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, 16 et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec Dieu par la croix [stauros ou pieu], en détruisant par elle l’inimitié.

 

Tous les gens qui ne sont pas baptisés en tant qu’adultes repentants dans le Corps du Christ sont sujets à Satan en tant que Prince de la Puissance de l'Air et sont donc consignés à la Deuxième Résurrection et sujets à la Seconde Mort.

 

Le texte concernant "l'abolition dans sa chair de la loi des commandements et des ordonnances" ne signifie pas l'abolition de la loi en tant que telle, mais plutôt les conséquences du péché et le chierographon ou dette contractée comme conséquences du péché, qui était la chose qui a été clouée au pieu par la mort de Christ (cf. Colossiens 2:14).

 

C’est en nous libérant des dettes du péché que nous avons pu entrer dans le Commonwealth d’Israël en tant que cohéritiers avec Christ du Temple et du Royaume de Dieu. Il n’y a qu’un seul Corps et une seule Nation dans ce Temple et ce Royaume, et cela ne peut être réalisé que par l’entrée par le Repentir et Baptême (No. 052) dans le Corps de Christ avec sa chair et son sang pris au moment du Dîner du Seigneur, ainsi qu’avec la Pâque.

 

Il n'y a qu'une seule Foi et un seul Baptême

Il y a un seul Seigneur, une seule Foi et un seul Baptême et c'est le système de fonctionnement révélé par Dieu à travers Christ, en premier lieu aux Patriarches et aux prophètes, d'Adam à Abraham, Isaac et Jacob. Satan a essayé de s'emparer du Christianisme et de le séparer de l'Israël de Dieu par de faux rituels et doctrines.


La Messe Tridentine est essentiellement le service ou rite revendiqué du Saint Empire Romain et de ses sociétés secrètes de la Contre-Réforme à Trent. Ainsi, ces sociétés impérialistes parmi le Catholicisme Romain utilisent cet ordre de service dans le cadre de leur liturgie pour cette raison même.


La première liturgie à Rome était en grec et le latin n'a probablement pas été utilisé avant la fin du troisième siècle.


Il n'y a aucune liturgie à Rome, si ce n'est l'utilisation de la Bible et l'explication de ses textes par le Président de l'Assemblée, comme nous le savons de Justin Martyr, d’Hippolyte et aussi de Novatien.


Justin Martyr (ca 148-154), dans sa Première Apologie, au Chapitre 65, note la pratique du baptême et de la communion après ce baptême par toutes les personnes présentes. Au chapitre 63, Justin explique comment Dieu est apparu à Moïse à travers l'Ange de Dieu qui était Jésus Christ, également appelé Ange aussi bien qu’Apôtre. Après avoir expliqué le baptême, il explique le deuxième sacrement de l'Eucharistie, qui signifie littéralement action de grâce, tiré de Matthieu 26:27. Il cite Luc 22:19 concernant le pain et le vin en tant que le corps et le sang de Christ étant pris, non pas simplement comme du pain et du vin mais comme le corps et le sang du Christ qui, par la transmutation, nourrit l’élu baptisé de l'Église. Le terme Action de grâce ou Eucharistia en grec est tiré des paroles de Christ, qui est maintenant devenu Eucharistie en français. Il note que la fausse pratique avait été introduite par le Mithraïsme du Pain et de l'Eau dans l'initiation au Mithraïsme, qui remplaçait ainsi le vin comme substitut païen. Le rite Catholique Romain postérieur a enlevé le vin de l'église et l'a limité au clergé, donnant ainsi crédit au rite Mithriaque au-dessus du rite biblique.


La doctrine de la Transsubstantiation aurait de ce texte surgi aussi à Rome, au temps de Justin, où il dit : " Car ce n'est ni comme pain ordinaire ni boisson ordinaire que nous prenons ceux-ci ; mais puisque Jésus Christ notre Sauveur a été fait chair par la parole de Dieu et qu'Il a fait chair et sang pour notre salut, ainsi de même, nous avons été enseignés que la nourriture qui a été bénie par la prière de sa parole, et de laquelle notre sang et chair sont nourris par la transmutation, est la chair et le sang de ce Jésus qui a été fait chair". Les Catholiques ont dénaturé et citent continuellement mal ce texte pour soutenir la transsubstantiation.

 

L'expression est faite naturellement comme quelqu'un qui croit que c'est du pain mais non pas simplement du pain ordinaire. Gélase (Gelasius), évêque de Rome en 490 EC (de notre ère), a dit en expliquant les doctrines que : "Par les sacrements, nous sommes rendus participants de la nature divine, et toutefois la substance et la nature du pain et du vin ne cessent pas d'y être présentes" (cf. l'original dans l’ouvrage Binghams Antiquities, livre xv, ch. 5 selon la note 6 de bas de page à l’ANF, Vol. 1, p. 185).


Justin continue et explique l’opinion des apôtres dans les évangiles, puis cite Luc naturellement, et on ne pouvait pas prétendre qu'il a été affirmé que la chair réelle et le sang réel de Christ ont remplacé le pain - et cela n'a été compris ainsi ni par les Romains ni d'autres Églises Catholiques, au cours des cinq premiers siècles au moins, comme nous le voyons de l'explication papale elle-même.


Aux chapitres 66 et 67, il note la pratique récemment introduite du culte du Dimanche qui a été introduite à Rome en plus du Sabbat, peut-être aussi tôt que l’an 110 EC, mais certainement pas avant, et seulement là.


“Au jour, appelé Dimanche, tous ceux qui vivent dans les villes ou dans la campagne se réunissent à un endroit, et les mémoires des apôtres ou les écrits des prophètes sont lus, aussi longtemps que le temps le permet ; ensuite, lorsque le lecteur a terminé, le président instruit verbalement, et exhorte à imiter ces bonnes choses. Ensuite, nous nous levons tous ensemble et prions et, comme nous l’avons dit auparavant, lorsque notre prière est terminée, le pain et le vin et l'eau sont apportés et le président offre de la même manière des prières et des actions de grâces, selon sa capacité et les gens consentent, en disant Amen ; et il y a une distribution pour chacun et une participation sur quoi on a donné des actions de grâces et à ceux qui sont absents, une portion est envoyée par les diacres.”


La langue utilisée était le Grec, à l’exception du mot hébreu Amen que Justin explique en Grec (γένοιτο : ainsi soit-il), précisant que, par ce mot, "toutes les personnes présentes expriment leur consentement" lorsque le président des frères "a conclu les prières et les actions de grâces." Le terme président des frères peut être légitimement traduit comme un des frères qui présidait (cf. note de bas de page 4 à ch. 65, ANF, vol. 1, p. 185). L'erreur des doctrines de la Crucifixion du Vendredi et de la Résurrection du Dimanche a été adoptée par Justin à partir du culte d’Attis à Rome en ce temps-là.

 

Ainsi, le latin n'était pas la langue d'origine de l'Église et il n'est pas nécessaire qu'il en soit ainsi.

 

La Messe Tridentine a été réintroduite pour réintroduire le principe de base de l'Église catholique romaine, qui a été créé à partir de la publication de la Bulle Unam Sanctam, qui exige que tous les chrétiens appartiennent à l'Église catholique romaine (voir l'étude La Théorie de la Guerre Juste (No. 110)). Benoît XVI a clairement réaffirmé qu'il ne considérait pas le concile Vatican II comme conférant une légitimité aux autres églises et affirmait que la prétendue "succession apostolique" de leurs évêques constituait l'identification de l'Église catholique romaine en tant que la véritable église.

 

Le fait que les apôtres considèreraient l'Église catholique romaine comme hérétique – et, en effet, leurs successeurs légitimes Polycarpe et Polycrate qui ont été formés par eux, en particulier par Jean, la considéraient comme hérétique dans le schisme provoqué par Rome dans Les Disputes Quartodécimanes (No. 277), et aussi lorsque Hippolyte l’a condamnée au début du Troisième Siècle semble ne pas être pertinent.

 

L’Église catholique romaine, et toutes les institutions qui pratiquent un tel rite, ne comprennent pas que le baptême des enfants ne confère le salut à personne. La succession est au sein du Corps du Christ tel que conféré par le baptême adulte conscient et l'imposition des mains par les représentants élus du Corps pour la réception de l’Esprit Saint.

 

L'affirmation Catholique Romaine de succession apostolique est comparable à celle des prêtres [sacrificateurs] accusés et exécutés au Sinaï, lesquels revendiquent la succession du fait qu’ils étaient eux aussi des Lévites.

 

Cf. Le Message du Sabbat du 14/07/2007 http://french.ccg.org/weblibs/2007-messages/message_de_la_nouvelle_lune_010530120_(14jul07).html

 

C'est ainsi que le rejet du vin comme faisant partie du sacrement à la Pâque a été introduit par Satan et les Démons afin de rompre et de cesser le rite de la Pâque et de le réduire au rite du pain et de l'eau dans le Mithraïsme, comme c’était à Rome. Il en a été de même pour le rejet du vin dans l'Islam visant à la destruction du Sacrement de la Pâque.

 

Des idées dans l'air

Tel qu’expliqué dans l’ouvrage Création B5, les hypothèses impliquées avec la science humaine concernant la théorie de la causalité sont anthropomorphes de sorte que le démon ou l'entité est liée par les lois de l'atomisme corporel nécessitant des transferts d'énergie nette en réaction physique. Ceci repose sur une fausse prémisse et sur une hypothèse non vérifiée qui concerne une fausse prémisse. Tout d'abord, tout être omniscient ou toute entité qui a reçu le pouvoir d'agir par un être omniscient connaîtrait nécessairement les résultats de toute réaction ou séquence causale en cours depuis que les relations théoriques sont connues a priori, et les lois concernées ne sont pas désincarnées, mais déterminées et existent logiquement avant la création.

 

Il n'est donc pas nécessaire d'observer dans quelque sens technique que ce soit. Puis, l'hypothèse que l'entité entraîne des transferts d'énergie physique est une spéculation anthropomorphique basée sur l'atomisme corporel qui ne parvient pas à venir à bout de la nature immatérielle de la matière sous-subatomique. Il n'y a aucune raison de supposer que l'entité qui observe est logiquement limitée au ou par le support physique qu'elle observe. Même si tel était le cas, il n'y a aucune raison logique de supposer que deux entités différentes convertiraient l'énergie exactement de la même manière ou d'une manière similaire. La physique peut évoquer un démon hypothétique pour satisfaire la spéculation mécanique quantique, mais elle rejette immédiatement le postulat d'une telle entité non-physique dans une ontologie plus compliquée.

 

Roger Penrose a postulé dans son ouvrage The Emperor’s New Mind: Concerning Computers, Minds and the Laws of Physics, Oxford, 1989, que c’est l'influence gravitationnelle de l'appareil de mesure et non la présence abstraite d'un observateur qui a un effet sur ​​les états physiques. Au niveau quantique, la structure atomique de base présente un certain nombre d’états différents possibles qui sont en quelque sorte superposés à un autre. Le physicien, en mesurant ces états, démolit en quelque sorte les états superposés en un seul état de sorte que seule l'une des possibilités semble avoir eu lieu. La physique quantique est donc non seulement incompatible avec les événements macroscopiques, mais d’une manière ou d’une autre dépendante de l'observation humaine, et donc quelque peu anthropomorphique. Penrose postule que, à un niveau intermédiaire entre les domaines quantique et classique, les différences entre les états superposés deviennent importantes de manière gravitationnelle, de sorte qu'ils s'effondrent dans l'état unique, tels que les physiciens peuvent mesurer. Cette gravité quantique penrosienne, croit-on, peut aussi aider à expliquer ce que l'on appelle les effets non-locaux dans lesquels les événements dans une région affectent les événements dans une autre région simultanément.

 

L'apparition de la non-localité a été tout d’abord indiquée par l'expérience de Pensée d'Einstein-Podolsky-Rosen. Nous avons vu ailleurs que la transmission simultanée d'idées est largement observée, à savoir la matière de Lorentz. La non-localité observable peut être trouvée par exemple en mesurant la rotation d'un photon émis par une particule de décomposition. Un photon émis simultanément par la particule dans la direction opposée de la même façon a son spin fixé par l'autre mesure, même si les particules peuvent être à des années-lumière de distance. Il peut y avoir quelques problèmes avec les propositions de Penrose, mais les implications pour l'esprit humain méritent un examen plus approfondi, en particulier les concepts que les processus physiologiques sous-jacents d'une pensée donnée peuvent d'abord impliquer un certain nombre d'états quantiques superposés, dont chacun effectue un calcul de toutes sortes. Il suppose que lorsque la distribution de masse et d'énergie entre les états atteint un niveau significatif gravitationnellement, les états s'effondrent en un seul état, provoquant des changements non-locaux mesurables et possibles dans la structure neuronale du cerveau. Cet événement physique est en corrélation avec un évènement mental, d'où la formulation de la pensée comme la compréhension, à la différence de l'intelligence artificielle. Ces propositions ont fait l’objet d’un examen plus approfondi dans le document B5 en raison de leurs implications pour la pensée humaine, l'interaction physique, et la notion de causalité.

 

Le Royaume Spirituel opère en dehors de la séquence temporelle linéaire de la création et peut ainsi influencer le fonctionnement du cerveau humain. C’est grâce à l’influence de l’Esprit Saint agissant sous les Lois Causales Singularistes que l’humanité ne peut être dirigée contre des influences néfastes émanant de l’Armée Déchue et ce qui permet le contrôle individuel sous la Liberté et le Déterminisme, tel qu’expliqué dans Le Problème du Mal (No. 118) et dans la Création (B5) dans le cadre de la Volonté de la Singularité telle que prévue par Dieu. Ainsi, les Lois de Dieu peuvent être une structure et une seule sous un seul système, tel que défini dans les Écritures.

 

Variations sur la Vérité

Satan a produit divers aspects de la Vérité afin d'induire en erreur l'humanité. Ces aspects ont également été expliqués dans l'étude Les Desseins du Diable (No. 043) comme faisant partie de la tromperie de l'humanité et de ses erreurs d'orientation.

 

·       Le relativisme - la vérité est en constante évolution

·       Le subjectivisme - la vérité est purement personnelle

·       L’empirisme - la vérité n’est que ce que nous pouvons voir

·       L'existentialisme - la vérité ce sont des expériences de rencontre

·      Le rationalisme - la vérité est purement syllogistique (c’est-à-dire, ce que nous pouvons raisonner).

·       L’idéalisme platonicien - la vérité est complètement abstraite.

·       Le phénoménalisme - la vérité ce sont des événements.

·       Le panthéisme - la vérité est synonyme de création.

·       Le Monisme psycho-physique - la vérité est un mélange du visible et de l’invisible.

·       Le pragmatisme - la vérité est tout ce qui fonctionne.

·       etc.

 

C'est en ce sens que la Vérité fondamentale de la Création parmi les Lois, la Nature et la Volonté de Dieu sont subverties (voir également La Vérité (No. 168)).

 

Limiter le Pouvoir en restreignant le Temps

Dieu a donné à Satan un temps et un règne limité. En limitant son domaine dans le temps et dans l’espace, Il a également limité son pouvoir. Ceci est représenté par les concepts que l'énergie, la matière, le temps, et également les autres éléments de la structure, tels que la gravité, sont tous les aspects de la même substance fondamentale que nous appelons Esprit.

 

C'est parce que Dieu ne peut pas permettre des volontés multiples indépendantes de Sa Volonté, qui est basée sur la Loi et la structure qui procède de Sa Nature ; Il doit procéder avec toutes les entités en conformité avec Son système. Ainsi, Il doit enlever toute idolâtrie ainsi que toute entité idolâtre en tant que volontés opposées à l'existence de la création. Son plan doit donc être acceptable pour toute la Création, de sorte qu'ils [les gens] veulent exister en son sein.

 

L'Alliance de Dieu

Dieu a choisi de se révéler à l'homme d'une manière spécifique. Il a choisi d'agir dans les affaires des hommes selon un plan d'action défini, qui maximisera l'effet d'apprentissage à long terme de la Création et minimisera les dommages qui en résulteront. Pour cette raison, Il a choisi de limiter les activités de la création humaine à cette planète et de mettre en place un système avec lequel Il pourrait interagir. Ses activités démontrent Sa nature et Son but et orientent Son peuple. Il n'a pas choisi de traiter avec tous les hommes pour le moment. Il a choisi un seul peuple avec lequel faire Son alliance. Les activités de Jésus Christ dans l'Incarnation n'ont pas enlevé l'Alliance que Dieu a faite avec Israël. Christ a renouvelé cette alliance et a mis à la disposition des humains un nouveau système d'interaction plus élevé à travers les activités de l’Esprit Saint.

 

Le Plan du Salut a été examiné dans divers documents sur les Jours Saints. Chacune de ces Fêtes décrit les étapes du plan et sert de rappel annuel de ce que Dieu fait et de la manière dont ces choses seront accomplies.

 

Cependant, pour bien comprendre le plan de Dieu pour nous, nous devons également comprendre comment nous nous situons dans le tableau et quelles sont nos responsabilités dans la réalisation de ce plan. La partie la plus importante de nos responsabilités se trouve dans l'alliance que Dieu a faite avec Israël. Comme tout accord formel entre deux parties, l’alliance énonce les conditions dans lesquelles l’accord est valable et les conséquences de la rupture de cet accord. Les parties à l'accord étaient confinées à Israël, Son peuple élu d'une part et Dieu d'autre part. Cette alliance a été étendue en Jésus Christ pour inclure toutes les nations du monde en tant que des fils de Dieu en Israël. L'alliance avec les Patriarches et Israël n'a pas été rompue comme on le croit généralement. Elle a plutôt été étendue aux païens par la mort du Messie. Il n'y a donc pas deux alliances distinctes, mais plutôt deux éléments d’une seule alliance entre Dieu et Son peuple. Nous examinerons les termes et les concepts du texte de l’Alliance de Dieu (No. 152). C’est la seule alliance que Dieu a conclue avec l’humanité et qui n’a pas changé et qui est liée au Sabbat de Dieu et à Sa loi, dont le Sabbat est le marqueur identitaire, comme nous le voyons également du Coran à partir de la Sourate 4:154.

 

En termes simples, lorsque nous respectons l'alliance avec Dieu, nous recevons la vie éternelle et si nous rompons cette alliance, nous périssons. Sous Son alliance avec nous, Dieu a énoncé Ses promesses et les conséquences de notre incapacité à tenir nos promesses envers Lui. Depuis le temps de Christ, notre baptême est notre promesse d'adhérer à l'alliance. Ce baptême est le signe avec les nations, qui agit de la même manière que le signe original de la circoncision a agi avec Israël. Le symbolisme a été pris d'une circoncision physique à une circoncision spirituelle du cœur.

 

La Connexion de la Loi de Dieu

Dès la fermeture de l'Éden, Satan a brisé la Connexion de la Loi de Dieu. Ainsi, la conséquence de la transgression de la Loi qui était un péché (1Jean 3:4) n’était pas immédiatement apparente et il pleuvait sur le juste et sur l’injuste. Cela a pris plus de temps pour que les hommes meurent et pour que les terres et les mers meurent. Les fausses religions, le tribalisme et leurs conflits territoriaux ont provoqué des guerres et des morts massives et ont finalement détruit la terre. Dieu qui avait prévu tout cela devait alors intervenir pour mettre les hommes à genoux dans la repentance et forcer leur obéissance. Cependant, ils ne se sont pas repentis, même face aux dégâts considérables causés par l'influence de Satan auprès de leurs faux dieux et de leurs systèmes religieux, tel qu’expliqué dans Les Guerres d'Amalek (No. 141C).

 

Dieu a décidé d'intervenir. Il avait averti le monde par l'intermédiaire de Ses serviteurs les prophètes et le dernier avertissement a été lancé au cours des quarante dernières années du 120ème Jubilé qui a commencé le Mesurage du Temple (No. 137).

 

Le monde a ignoré les Avertissements des Derniers Jours (No. 044) et les guerres massives des Cinquième et Sixième Trompettes ont vu la destruction de la Terre commencer. Dieu a ensuite envoyé les Témoins, Énoch et Élie, pour rétablir la Connexion de la Loi et se préparer à l'Avènement du Messie (No. 210A) et (No. 210B) et à la Première Résurrection des Morts (No. 143A).

 

Cette séquence a été décrite dans l'étude Les Guerres d'Amalek Partie II : Les 1260 Jours des Témoins (No. 141D).

 

La Bête qui a été formée pour les Derniers Jours est celle de Daniel chapitre 2 et était le système final de l'Empire des Dix Orteils décrit dans l'étude La Troisième Guerre Mondiale : Partie I : L'Empire de la Bête (No. 299A). Cette Bête va finalement se retourner contre la Prostituée Religieuse du système babylonien et des cultes du Soleil et des Mystères (cf. Mysticisme (B7_A)) et la détruire tel que cela est expliqué dans l'étude La Troisième Guerre Mondiale Partie II : La Prostituée et la Bête (No. 299B).

 

Pour rectifier et restaurer la planète, l’humanité doit rétablir la Loi de Dieu et obéir à Dieu.  Comme les humains sont incapables de cet exploit sans l'intervention de Dieu, Dieu doit intervenir et la Connexion de la Loi doit être restaurée par Dieu et Ses serviteurs. Ils doivent également expliquer ce que cela implique. Ainsi, Énoch et Élie doivent être envoyés pour le faire, expliquer ce qui se passe et le faire respecter.

 

Le monde ne s'est pas repenti sous les Témoins et Dieu a donc décrit, dans une prophétie du Livre de la Révélation (l'Apocalypse), ce qui se passerait dans tout ce désordre obstiné. Dans le texte sur l'Arrivée du Messie ainsi que les guerres qui ont suivi, nous voyons se dérouler toute la séquence qui n’était pas utile et horrible, tel que c’est décrit dans Les Guerres d'Amalek Partie III : Armageddon et les Coupes de la Colère de Dieu) (No. 141E).

 

Rien de tout cela n'a besoin d'arriver, mais cela arrive, et l’homme ne se repentira pas. Nous expliquons ce que Dieu ordonne que nous fassions pour nettoyer la planète et nous débarrasser des fausses religions de Rome jusqu’à l’Afrique, à La Mecque et à Téhéran, ainsi qu’en Orient et partout dans le monde.

 

Toutes les idoles et tous les faux systèmes et toutes les prières adressées à toute entité autre qu'Éloah ou Allah', Dieu, le Père de tous, seront éradiquées. Chaque idole sera détruite et chaque bâtiment abritant des idoles et leurs symboles, ainsi que toute fausse religion et site de faux culte sera détruit. Chaque université ou tout lieu enseignant des systèmes non bibliques et des systèmes inappropriés de faux culte et de faux gouvernement sera détruit.

 

Nous continuerons à la section 2 en détaillant ce qui doit être détruit et comment cela doit être détruit, et ce qui doit arriver à tous les adeptes qui ne se repentent pas rapidement.

 

La Vie Éternelle

L’Évangile de Jean dit clairement que ceci est la vie éternelle : C’est qu’ils te connaissent toi le Seul Vrai Dieu et Jésus-Christ que tu as envoyé (Jean 17:3).


Cette affirmation est claire et sans ambiguïté. Elle exige de tous ceux qui désirent la Vie Éternelle de connaître le Seul Vrai Dieu et Jésus-Christ qu’Il ​​a envoyé. La logique est que les deux êtres ne sont pas le même être et que Christ est subordonné au Seul Vrai Dieu qui l'a envoyé. Elle exige également que le Seul Vrai Dieu soit le seul en tant que vrai Dieu et que Christ ne pouvait jamais exister en tant que vrai Dieu avec Lui, sinon Christ serait aussi un être immortel coéternel ce qu'il ne fut jamais, et la Bible stipule clairement qu'il ne le fut jamais. Christ était fidèle à celui qui l’a fait (Héb. 3:2). Le mot dans le texte est poiesanti, ce qui signifie faire (auton) et cela a été traduit par le mot nommé [ou établi (LSG)] par les Trinitaires dans le but de cacher les implications du fait que Christ a été fait, alors que le texte le considérait comme le commencement de la création de Dieu (Apoc. 3:14). Dieu a donné la vie éternelle à Christ et nous la donnera en tant que cohéritiers avec Christ (1Jean 5:11 ; Rom. 8:17).

 

Le but entier du don de la vie éternelle a été décrit dans le document La Vie Éternelle (No. 133). Dans ce texte, les aspects philosophiques de la question ont été examinés et expliqués. Il est important que nous comprenions ce qui est impliqué, d'autant plus que nous traitons maintenant des questions de la venue du Messie et de la subjugation du monde. Dans ce document qui suit Les Guerres d'Amalek Partie III : Armageddon et les Coupes de la Colère de Dieu (No. 141E), nous abordons la Fin de la Fausse Religion.


La réalité est que nous serons confrontés au fait qu'il n'y a qu'Un Seul Vrai Dieu qui est adoré sous Une Seule Vraie Foi en utilisant le calendrier original donné par Christ au Sinaï à Israël et non le système Hillel publié par le Rabbin Hillel II en 358 de notre ère qui utilise les Intercalations babyloniennes du système Baal, lequel est utilisé par le Judaïsme ainsi que par les branches de l’église WCG aujourd'hui. Ce calendrier et les traditions sur lesquelles il était basé étaient l'une des raisons pour lesquelles Juda fut envoyé en captivité conformément au Signe de Jonas en 70 EC (de notre ère), tel qu’expliqué dans le document Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No 013).

 

Ici nous soulignons que : Il existe un seul Seigneur, une seule foi et un seul baptême. Dieu est au-dessus de tous et parmi tous, et en tous. (Éph. 4:5-6). Il y a un seul corps et un seul Esprit (Éph. 4:3). Il n’y a qu’un Seul Vrai Dieu, Éloah ou Allah’, qui est Le Dieu (Ha Elohim), le centre des Élohim en tant que des fils de Dieu, et de la Création, et de la Loi, et qui est le Père de tous.

 

Nous sommes sur le point d’être jugés sur cette question et seuls ceux qui le comprennent bien et qui adorent le Seul Vrai Dieu en suivant le bon calendrier (cf. Le Calendrier de Dieu (No. 156)) parviendront à la Première Résurrection.


Après la Première Résurrection, nous nous chargerons du monde et le subjuguerons sous les Coupes de la Colère de Dieu, et il n'y aura pas de deuxième trophée. Si vous n'êtes pas dans la Première Résurrection, vous êtes sujets à la Tribulation et aux Coupes de la Colère de Dieu et vous ne pouvez pas entrer dans la protection du Temple, lequel nous sommes en tant que Corps de Christ (1Cor. 3:17, 2Cor. 6:16), avant cet événement.


Nous sommes tous soucieux et désireux que le plus grand nombre possible puisse participer à la Première Résurrection. Encouragez tous ceux que vous connaissez à se repentir et à corriger leurs erreurs et à tendre vers cette Première Résurrection.

 

Il s'ensuit également que Satan a inventé la Fausse religion pour restreindre l'accès à la Première Résurrection et au Temple de Dieu.

 

Toute fausse religion et les aspects des faux systèmes de culte et leurs calendriers et idolâtries contraires à la Bible excluent les participants. On ne peut pas inventer des religions contraires aux Saintes Écritures et aux Lois de Dieu et atteindre la Vie Éternelle.

 

Satan et les dirigeants mondiaux de l'Armée Déchue et de leurs armées humaines autoriseront tout système d'adoration autre que la Seule Vraie Foi de la Bible qui adore le Seul Vrai Dieu Eloah. Même Son nom a été dissimulé et la pluralité des Elohim a été promue pour permettre l'erreur du Culte du Dieu Trinité tel qu’adoré à Rome.

 

Partie IV Section 2

 

Le Développement de la Fausse Religion

Comme nous l'avons expliqué dans Les Guerres d'Amalek Partie I (No. 141C) et dans la Chronologie du Qour’an ou Coran (Q001B), Satan avait mis en place un faux système religieux à partir du Moyen-Orient basé sur les Cultes du Soleil et des Mystères. C'était en fait le système d'Adoration de Baal qui était basé sur l'adoration de Baal et de la Déesse Easter ou Ishtar ou Ashtoreth [Astarté] consort de Baal dans les cultes du Soleil et des Mystères. Le système a observé le dimanche et Noël et Easter/Pâques. Le dieu, en tant qu'Attis, qui était un système Binitaire, comme le fut tout au début l'Adoration de Baal, a été tué un vendredi et ressuscité par la déesse un dimanche. Dieu a interdit ce système comme Il a également interdit Noël (Jérémie 10:1-9) (cf. Les Origines de Noël et de Easter/Pâques (No. 235) et  La Croix : Son Origine et sa Signification (No. 039)).

 

Le culte s'est propagé de la Syrie et de la Mésopotamie à Rome et s'est infiltré dans le Christianisme et y a superposé le Dieu Binitaire puis le Dieu Trinitaire (cf. La Déformation par les Binitaires et les Trinitaires de la Première Théologie de la Divinité (No. 127B)). Au Quatrième Siècle, les prêtres d'Attis se plaignaient du fait que le Christianisme avait volé toutes leurs doctrines. C'était donc corrompu.

 

Les systèmes de culte Baal existaient déjà dans les cultes de Baal, d’Attis, d’Adonis, d’Osirus, de Mithra et d’Hubal à La Mecque. Baal signifie "Seigneur" et Hubal signifie "Le Seigneur" en arabe ancien.

 

Au Septième Siècle, lorsque le Coran a été délivré à l'église de La Mecque sous le prophète, les adorateurs de Hubal (Le Baal ou Seigneur) se sont emparés du véritable Islam par une fausse conversion et ont assassiné les anciens avec Ali et Hussein et ont ainsi poussé le vrai Islam à la clandestinité. Ils ont détruit l'Islam par le Hadith et la Charia.

 

Ils ne pouvaient pas transférer le culte au jour du Soleil et ont donc déplacé le culte vers la période de préparation du Sabbat au vendredi après-midi et ce, contrairement à la Sourate 4:154 (cf. Le Juma'ah : la Préparation pour le Sabbat (No. 285)). Voir aussi Le Sabbat dans le Qour'an (No. 274).

 

Les éléments de l’Occident sous la domination de Rome et de Constantinople ont persécuté la foi et ont tué des millions de ses adhérents au fil des ans. L’étude de cette persécution est décrite dans les documents La Distribution Générale des Églises observant le Sabbat (No. 122) ; Le Rôle du Quatrième Commandement dans l'Histoire des Églises de Dieu Observant le Sabbat (No. 170) et dans le Commentaire sur le Coran : Sourate 18 La Caverne . Voir aussi Le Sort des Douze Apôtres (No. 122B) et La Mort des Prophètes et des Saints (No. 122C).

 

Satan avait également établi des religions factices à l’Est pour empêcher la conversion après que le Messie ait reçu l’autorisation de conférer l’Esprit Saint. Cela visait à empêcher la conversion en Asie par les Théologies de Libération provenant de l'Hindouisme, puis du Bouddhisme. Satan a également mis en place les systèmes païens parmi les Celtes du Nord qui enseignaient également la réincarnation et allaient même jusqu'à promettre le paiement de la dette dans d'autres vies. Le calendrier tout entier de la République des États-Unis d’Amérique est basé sur l’ancien calendrier celtique du paganisme et du sacrifice humain (voir La Sorcellerie et les Sciences Occultes (CB097)) et FAQ Étude Biblique des Religions Comparatives (No. 060)).   

 

Le Satanisme a pénétré dans les colonies et partout dans toute l'Europe et à l'Est. Les Satanistes sont nombreux aux États-Unis et dans le Commonwealth Britannique, ainsi qu’en Europe et dans le monde entier. C’est présent dans les sociétés secrètes et fait partie des secrets les plus élevés de ces sociétés.

 

Il n’existe pratiquement aucun système religieux aujourd’hui qui ne soit corrompu par ces fausses doctrines et cultes sataniques et leurs pratiques perverses.

 

Le Mysticisme était la clé de la pénétration des sociétés anciennes, et la propagation du système est expliquée dans l’ouvrage de l'auteur intitulé Le Mysticisme (B7_A). La religion babylonienne était également basée sur l’animisme, comme l'explique Wallace Budge dans son ouvrage sur Babylone (Babylonian Life and History) et que cette religion s’est répandue, utilisant le Mysticisme, partout dans le monde, en infectant d'autres cultes tels que l'Hindouisme, le Bouddhisme et plus particulièrement le Bouddhisme Tantrique et l'Islam asiatique et les Cultes Chrétiens partout.

 

Le Paradis et l’Enfer

L'idée de la vie après la mort était simple en ce que Dieu devait ressusciter ceux dans les tombes qui sont morts. Toute vie dépendait de Lui, de Sa grâce et de Sa miséricorde.

 

Pour contrer ce point de vue, Satan a inventé deux doctrines. La première doctrine était celle de l'Âme Immortelle. Cela était associé à l'idée que l'Esprit ne pouvait pas mourir. Cette idée était si omniprésente qu'elle entra dans les Églises de Dieu sous Herbert Armstrong, qui enseignait lui-même que l'Esprit ne pouvait pas mourir, ce qui était absurde étant donné que Christ était un être spirituel et qu'il était envoyé sur terre pour mourir afin de devenir le Messie et le Sacrifice de l'Agneau de Pâque. S'il n'est pas mort en vérité, alors il n'est pas le Messie et notre salut est en vain. Comme le disait l'historien Eusebius : Séparer l'humanité de la divinité du Christ est la doctrine de l'Antéchrist.

 

La deuxième doctrine était que lorsque les humains mouraient, ils montaient par la Voie Lactée jusqu'au “ciel.” Le dieu maléfique Jaldebaoth, qui aurait inventé la loi biblique, aurait tenté de les empêcher de monter au Ciel. Ce point de vue a été inséré dans les doctrines gnostiques originaires d'Alexandrie. Ces doctrines ont été greffées au Paganisme, au Judaïsme et ensuite au Christianisme. Ils ont enseigné que Christ avait supprimé les doctrines de l'AT et les avait libérés de la loi. Cette vue gnostique est entrée très tôt dans l'église lorsque nous voyons Paul la traiter parmi les Galates (Les Hérésies dans l’Église Apostolique (No. 089)). Le point de vue est absurde, car la Bible dit clairement que c'était Christ qui était au Sinaï avec Israël et qu'il avait donné la Loi à Moïse (1Cor. 10:4 ; Actes 7:38-53).

 

Ces doctrines antinomiennes ont été greffées dans les formes de culte de Baal qui ont été initialement greffées dans le Christianisme (cf. La Destruction Antinomienne du Christianisme par une Mauvaise Utilisation de l’Écriture (No. 164C) et Les Attaques Antinomiennes sur la Loi de Dieu (No. 164D)). Ces fausses doctrines seront toutes détruites.

 

La fausse doctrine est entrée à Rome au Deuxième Siècle. Cela a commencé comme culte du dimanche en l’an 111 de notre ère, parallèlement au Sabbat, puis alors Easter/Pâques sous Anicet quand il a été nommé évêque à Rome en l’an 154 de notre ère. À ce stade, les Chrétiens ont toujours rejeté le ciel et l'enfer en tant qu’une hérésie et nous pouvons voir l'ampleur à partir de l’ouvrage de Justin Martyr dans Dialogue avec Tryphon, chapitre LXXX, où il dit : En outre, je vous ai souligné que certains qui sont appelés Chrétiens, mais sont des hérétiques impies et mécréants, enseignent des doctrines qui sont dans tous les sens blasphématoires, athées, et stupides. Mais afin que vous sachiez que je ne dis pas cela uniquement devant vous seul, je vais écrire une déclaration, pour autant que je le puisse, de toutes les discussions que nous avons eues entre nous ; dans laquelle je m’enregistrerai comme reconnaissant les mêmes choses que je vous avoue. Car j’ai choisi de suivre non pas les hommes ou les doctrines des hommes, mais Dieu et les doctrines [livrées] par Lui. Car si vous rencontrez des gens qui se disent Chrétiens, mais qui n'admettent pas ceci [cette vérité], et osent blasphémer le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob ; qui disent qu'il n'y a pas de résurrection des morts, et que leurs âmes, quand ils meurent, sont emmenées au ciel, gardez-vous de les considérer comme Chrétiens, même si quelqu’un, s'il voulait à juste titre le considérer, ne voulait pas reconnaître que les Sadducéens, ou les sectes similaires des Genist, Geristae, Gelilaéens, Hellénistes, les Pharisiens, les Baptistes, sont des Juifs (ne m’entendez pas avec impatience quand je vous dis ce que je pense), mais sont [seulement] appelés Juifs et enfants d'Abraham, adorant Dieu avec les lèvres, comme Dieu Lui-même a déclaré, tandis que le cœur était loin de Lui. Mais moi et d'autres, qui sommes des Chrétiens ayant la pensée correcte sur tous les points, sommes assurés qu'il y aura une résurrection des morts, et mille ans à Jérusalem, qui sera alors rebâtie, embellie, et agrandie, les prophètes Ézéchiel et Ésaïe et d'autres le déclarent. (emphase ajoutée) ; (Apoc. 20:1-15) (cf. aussi les textes concernant les deux avènements du Messie utilisant Ésaïe ainsi que les textes du Temple dans [la section] LXXXI dans l'étude Le Ciel, l’Enfer ou la Première Résurrection des Morts (No. 143A)).

 

Le Dithéisme et le Dieu Trinité

Les Trinitaires, ou ceux qui croient au dieu Triune qui s'est superposé au Christianisme depuis le Binitarisme d'Attis, même aujourd’hui, essaient de discréditer Justin Martyr en tant que faux enseignant à cause de son rapport contre cette hérésie qui est devenue la vue majeure du Trinitarisme et qui les a retirés de la Première Résurrection avec leur culte du dimanche et de nombreuses autres hérésies qu’ils tiennent et enseignent et pour lesquels ils persécutent ceux qui les rejettent à juste titre.

 

Le Trinitarisme n'existait pas dans le Christianisme jusqu'à ce que les Binitaires d'Attis et du système Baal soient entrés au Deuxième Siècle et soient devenus une force ca 175. Vers l’an 180, Théophile d'Antioche se réfère à un Trias du Père, du Fils et du Saint-Esprit. La doctrine du Binitarisme est apparue comme Modalisme et a été déclarée comme secte Binitaire à Nicée en l’an 325 de notre ère, puis rejetée par les Unitariens à partir de l’an 327 qui dirigeaient les églises, et à Rome à partir de l’an 327.

 

L'empereur Athanasien Theodosius a été nommé empereur par Gratien. Il a convoqué le Conseil de Constantinople en l’an 381 de notre ère, au cours duquel les Cappadociens ont avancé la doctrine de la Trinité. Cette doctrine a été confirmée à Chalcedoine en l’an 451 EC (de notre ère), bien qu'elle n'ait pas été universelle.

 

En l’an 381, l'église romaine Trinitaire a été formée et la fausse religion était enchâssée dans le Christianisme. En l’an 366, la secte Athanasienne avait tenté d'interdire le Sabbat au Concile de Laodicée, mais elle n'avait pas réussi à l'éradiquer bien qu'elle ait essayé pendant des siècles et que le système général Trinitaire d’adoration du dimanche ait essayé jusqu'à présent.

 

Cette hérésie de l'élévation du Christ en tant qu’un dieu coéternel et coégal avec le Seul Vrai Dieu a imprégné même les Églises de Dieu dans les derniers jours sous Herbert Armstrong et d'autres, de même que le Sabellianisme qui a élevé Christ comme le Seul Vrai Dieu (cf. Le Dithéisme (No. 076B)et Le Binitarisme et le Trinitarisme (No. 076)).

 

La corruption du Christianisme a été affectée par La Déformation par les Binitaires et les Trinitaires de la Première Théologie de la Divinité (No. 127B).

 

Herbert Armstrong était un officier accrédité de Sardes et payé par eux [ceux de Sardes]. Ses sectes et Sardes en général n'entreront pas dans la Première Résurrection, sauf par le repentir. Le système Laodicéen n'entrera pas non plus dans la Première Résurrection, comme prévu dans le Chapitre 3 de l'Apocalypse. Ces exclusions de deux des Sept ères de l'Église de l’Apocalypse (chap. 2 et 3) montrent le pouvoir des Doctrines bibliques pour déterminer la place que l'on occupe dans le Royaume de Dieu et la Première Résurrection.

 

Le Calendrier

Dieu a donné à Israël et au monde le Calendrier avec Adam et par Noé et le Déluge, et par Abraham, et Moïse au Sinaï (cf. Le Calendrier de Dieu (No. 156)).

 

Jésus-Christ, en tant qu'Ange de la Présence, a donné la Loi de Dieu à Moïse et l'a confirmée par la peine de mort. La Loi exige que les Sabbats, les Nouvelles Lunes et les Fêtes et les Jours Saints soient maintenus sous peine de mort pour toute la création physique (cf. Ésaïe 66:23 ; Zacharie 14:16-19).

 

Le Coran exige également qu'il soit maintenu sous peine de mort et lie le Sabbat à l’Alliance de Dieu (Sourate 4:154). Il ne peut pas être brisé.

 

Le Calendrier est régi par les conjonctions de la Lune et chaque mois est formé à la Nouvelle Lune jusqu’à la suivante, et la Nouvelle Lune est le jour où les conjonctions tombent. Cela n'est pas déterminé par l'observation et c’est déterminé des années à l’avance dans les écoles d'astronomie, comme cela a été fait à l'époque du Temple par toutes les sectes. Les pharisiens ont déterminé le calendrier en fonction de leurs traditions et ils introduisaient des observations après la chute du Temple pour permettre à leurs traditions d'être appliquées par des ajournements. Cependant, ils n'avaient pas le contrôle du Temple qui était dirigé par les Sadducéens sous l'aristocratie.

 

Après la dispersion de Babel, les nations ont emporté le calendrier avec elles. Les Asiatiques avaient le même calendrier et les Chinois l'ont emmené avec eux au virage du Fleuve Jaune où ils se sont installés. Le calendrier a de nouveau été déterminé par les lunes en fonction de la conjonction et est intercalé selon les besoins. Cependant, là le calendrier a perdu le commencement de l’équinoxe en raison d’une erreur commise au début de la période de leur établissement et ils ont été désynchronisés depuis. Les Grecs sous les Macédoniens ont gardé le même calendrier que le système du Temple en utilisant des noms différents pour les mois.

 

De même, les Arabes ont observé le même calendrier que le système du Temple (voir Les Calendriers Hébreu et Islamique Réconciliés (No. 053)).

 

Après la mort du Prophète et des Quatre Califes Correctement Guidés, le calendrier a été détruit dans l'Islam par les Hadiths et par les adorateurs du système Hubal en utilisant de manière incorrecte un texte du Qour'an ou Coran, dont le but est de détacher le Calendrier et de le faire dériver au fil des années en supprimant le mois intercalaire ainsi que le système qui le caractérise.

 

Satan a tout fait pour détruire le calendrier et insérer de nouveaux et faux systèmes partout dans le monde afin que le Calendrier de Dieu ne puisse jamais être observé. Il a utilisé presque des contrefaçons et a également utilisé la séquence solaire pour entrer en conflit avec le système authentique. Il a utilisé les traditions des pharisiens pour corrompre le Judaïsme Post-Temple et finira par voir leur destruction s'ils ne se repentent pas après le temps des Témoins (voir la Partie II).

 

Le Calendrier moderne basé sur un jour commençant à Minuit et un début d'année suivant le solstice et nommé le mois en l'honneur du dieu Janus, le dieu des commencements et des fins, est une hérésie absolue infligée par Rome ces dernières années ca 1752 au Royaume-Uni.    

 

Le Calendrier de Dieu sera le seul calendrier autorisé dans le système millénaire et il sera maintenu sous peine de mort.

 

Voir aussi la place du mysticisme dans le judéo-christianisme (Le Mysticisme et l'Origine des Religions du Monde, chapitre 4 (B7_4).

 

Voir aussi Le Mysticisme dans l’Islam (B7_5).

 

La Théologie de la Réincarnation/Libération  

Le mensonge que Satan a donné à Adam et à Ève qui dit que "vous ne mourrez certainement pas" a été instillé dans la Doctrine de la Réincarnation dans la "roue de la renaissance".   

 

Au début, ce devait être un cycle sans fin de renaissance dans d'autres formes. Les Celtes y voyaient une renaissance essentiellement humaine, mais les Hindous l'ont divisée en systèmes de classes et de castes ; (Le Mysticisme Chapitre 6 Les Origines des Systèmes Religieux Indiens (B7_6)). Au sixième siècle AEC (avant notre ère), les Bouddhistes sous le Bouddha l'ont transposée dans la loi du Dharma en tant que système de négation mérite/démérite de sorte que l'on puisse monter à la négation de l'existence et atteindre ensuite le Nirvana en tant qu'existence sans dieu. (Le Mysticisme Chapitre 7 Le Bouddhisme (B7_7)).

 

Ces systèmes seront régularisés dans le système religieux du NWO (Nouvel Ordre Mondial) sous la doctrine selon laquelle nous gravissons tous la même montagne sur des chemins différents. La multiplicité des dieux dans le système et ceux également remplacés par des arhants dans le Bouddhisme font que les systèmes sont si complètement séparés des Écritures que leurs systèmes doivent être détruits et leurs systèmes régis par des instructions (Le Mysticisme Chapitre 8 : L’Asie de l’Est, la Chine et le Japon (B7_8)). Il ne peut y avoir de discussion réelle sur la foi tant que nous n'avons pas subjugué leurs nations et commencé leur rééducation.

 

Dans la plupart des cas, chacun des systèmes de Libération est associé à l'Animisme et au culte des ancêtres et constitue un mélange sans espoir d'idolâtrie et de Mysticisme, ce que nous avons expliqué dans l'ouvrage (voir aussi Le Mysticisme Chapitre 9 : Les Systèmes Asiatiques du Sud-Est (B7_9)).

 

Le Taoïsme est aussi à la fois un système philosophique et religieux.

 

Dans ces systèmes asiatiques, le Confucianisme en tant qu’une forme de philosophie est devenu un système religieux et éthique à part entière.

 

Les Communistes Chinois souscrivent à divers aspects du contrôle social mais seront impliqués dans les mouvements contre le Messie avec les autres Rois de l'Est contre le Messie, voir dans la Partie III.

 

Satan a œuvré pour séparer les groupes dans les nations et les tribus du monde entier.

 

L’objectif principal est que le Corps de Christ ait été persécuté et foulé au sol pour que le moins de personnes possible survive.

 

Tous ces outils de Satan et leur antisémitisme inhérent seront éliminés efficacement et méthodiquement.

 

Nous allons maintenant considérer l'Église comme le Corps du Christ et pourquoi il ne peut y avoir qu'une seule église, un seul Seigneur, une seule Foi et un seul Baptême.

 

L'Église en tant que Corps du Christ

Si vous avez été appelés et intronisés dans les Églises de Dieu Sabbatariennes au cours des derniers jours, vous serez soumis à la Tribulation. La route que vous avez choisie n’est pas facile. Mais c'est connu de Dieu. Vous étiez prédestinés à faire partie des élus dès la fondation du monde. Notez ce que Paul dit aux Romains dans les épreuves qu'ils ont traversées dans l'Église primitive. Ils ont été jugés et ils ont souffert, mais ils ont été progressivement vaincus par les gnostiques et les adorateurs du dimanche du Dieu Trinitaire et le système de l'Ancienne Déesse Mère. Ce système a conquis et pris le contrôle du monde et règne aujourd'hui. Vous êtes appelés comme un petit troupeau et vous devez faire face aux terribles épreuves que vous imposent ces systèmes trinitaires qui adorent le dimanche, comme le Rwanda était jugé et confronté à la tentative d'extermination des Tutsis par les Trinitaires qui ont voulu les éliminer apparemment parce qu’ils pensaient avoir des liens avec les anciens Israélites et les Sabbatariens d’Abyssinie.

 

Tout ce qui se passe a un but et nous sommes destinés à ce grand but. Il y a cinq groupes d'églises sur les sept qui réussissent en tant qu'églises. Seules Sardes et Laodicée des derniers jours ne sont pas autorisées à entrer en tant qu'églises, mais leurs frères sont choisis en tant qu'individus, comme nous le voyons dans le chapitre 3 de l'Apocalypse. Ils doivent se repentir et en sortir et aller dans le système de Philadelphie.   

 

Romain 8:18-39

18 J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. 19 Aussi la création attend–elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. 20 Car la création a été soumise à la vanité, –non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, avec l’espérance 21 qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu.

 

Nous savons par ce texte qu'il y a un but à la création. Dieu a soumis la création à la futilité dans l'espoir que, par son existence et son fonctionnement, la création, qui a été conçue pour le développement de l'espèce humaine afin de lui enseigner d’en prendre soin et la conséquence de son développement, puisse atteindre un ordre de liberté plus élevé, proportionnel à la liberté atteinte par les fils de Dieu. Ainsi, la décadence dont elle souffre sera comme la déchéance que subit la condition humaine, et sera libérée avec les fils de Dieu lors de leur glorification.

 

22 Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement. 23 Et ce n’est pas elle seulement ; mais nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous–mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps.

 

La création souffrait les douleurs de l’enfantement il y a presque deux mille ans. Combien plus souffre-t-elle maintenant en ces Derniers Jours ? Le vrai problème, c’est qu'elle ne souffre pas du Réchauffement Climatique. Elle est plutôt en train de sortir de cette dernière mini période glaciaire qui, en réalité, n’a commencé qu’il y a trois cent cinquante ans. Nous pouvons voir quand cela s'est produit depuis le fort de Cape Town, Afrique du Sud. Le fort a été construit au début des années 1600 SUR la ligne du niveau de l’eau. Il est maintenant à des kilomètres de la mer. Il retournera au bord de la mer dès que la chaleur sera revenue. Les scientifiques des émissions de gaz à effet de serre se trompent (voir Le Réchauffement Global : Les Cycles Historiques (No. 218B) ). Nous polluons la planète et cela cessera bientôt. Notre espoir est la chose qui nous sauve. Christ viendra sauver ceux qui l'attendent avec impatience.

 

Dieu sonde le cœur de l'humanité et l’Esprit Saint intercède pour nous et rend intelligibles nos besoins et nos désirs là où nous-mêmes sommes incapables d'exprimer notre vrai cœur en prière selon la volonté de Dieu. De cette façon, nous sommes sauvés selon la volonté de Dieu.

 

24 Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l’espérance qu’on voit n’est plus espérance : ce qu’on voit, peut–on l’espérer encore ? 25 Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance. 26 De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui–même intercède par des soupirs inexprimables ; 27 et celui qui sonde les cœurs connaît quelle est la pensée de l’Esprit, parce que c’est selon Dieu qu’il intercède en faveur des saints.

 

Ceux qui sont appelés selon Son dessein sont développés pour que toutes les choses qu'ils vivent concourent ensemble au bien.

 

28 Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.

 

Le facteur clé est qu'ils sont appelés selon Son dessein. Il y a beaucoup d'appelés mais peu sont choisis. Seuls les élus sont les choisis de Dieu. C'est pourquoi les gens entrent dans l'Église de Dieu et la quittent ensuite en allant d'un endroit à l'autre. Ce sont les appelés mais qui ne sont pas choisis. Ils cherchent à faire leur propre volonté et sont incapables de faire la volonté de Dieu. Un grand nombre d'entre eux sont des ministres qui divisent les églises et prêchent une fausse doctrine pour attirer ceux qui tentent de trouver Dieu et ont de l'argent pour les aider.

 

Cependant, Dieu a déjà prédestiné ceux qu'Il a connus d'avance dès la fondation du monde. Ces personnes sont déjà prédestinées à se conformer à l'image de Son Fils.

 

29 Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier–né entre plusieurs frères. 30 Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés. 31 Que dirons–nous donc à l’égard de ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?

 

Donc, dans ce processus, Il commence alors à nous justifier. Cela ne veut pas dire qu’Il plaide pour nous, mais plutôt qu’Il nous développe et nous rend conformes à l’image de Son Fils afin que nous puissions tous être pleinement justifiés, de la manière dont nous justifions nos propres textes dans un document dactylographié pour les mettre parfaitement dans le bon ordre, nous aussi on l’est afin que nous puissions être glorifiés comme Christ a été glorifié de la Gloire de Dieu.

 

Ainsi, Dieu n'a pas épargné Christ, Son propre fils, mais l'a livré pour nous afin que nous puissions être sauvés, restaurés et glorifiés afin que nous puissions tous recevoir les dons et la gloire qui appartiennent à Christ.

 

32 Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera–t–il pas aussi toutes choses avec lui ?

 

De la même manière, nous marchons devant Dieu et sommes bénis et sauvés par Dieu dans le Corps de Christ. L’Esprit Saint est la seule chose qui peut nous accuser devant Dieu par Christ. Satan est l'accusateur des frères mais il est incapable de juger ou de traiter avec nous. Lui et les démons nous sont soumis et le sont depuis l’ordination des soixante-dix [plus deux] et l’Esprit Saint introduit les soixante-dix [plus deux] dans le corps et l’établit dans le corps sur une base continue afin que nous, en tant que les soixante-dix [plus deux], formions le conseil de jugement dans l'Église et que nous soyons mis à part et amenés à la glorification d'année en année jusqu'à la rédemption de nos corps à la venue du Messie à la fin de cet âge. Nous sommes le Sanhédrin de Dieu sur Terre.

 

33 Qui accusera les élus de Dieu ? C’est Dieu qui justifie ! 34 Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous !

 

Tandis que c'est Christ qui nous juge, il intercède également pour nous et nous amène au salut et à la glorification aux yeux de Dieu par le biais des actions de l’Esprit Saint.

 

Ainsi, ceux d'entre nous qui sont maintenant amenés dans la Foi devraient regarder l'appel que nous avons reçu. Nous devrions nous contenter des circonstances dans lesquelles nous sommes appelés et de la manière dont nous nous trouvons. L'amour du Christ nous guidera à travers toutes les épreuves et les tribulations.

 

35 Qui nous séparera de l’amour de Christ ? Sera–ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée ? 36 selon qu’il est écrit : C’est à cause de toi qu’on nous met à mort tout le jour, Qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie. 37 Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. 38 Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, 39 ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus–Christ notre Seigneur.

 

Nous devrions tous remercier Dieu pour ce qu'Il fait pour nous et à travers nous. Satan et ce monde n’ont de pouvoir sur nous que ce qui leur est donné d’en haut.

 

C'est en tant que partie du Corps de Christ que nous sommes appelés à devenir l'Israël de Dieu dans la Restauration, comme nous le verrons maintenant. Les élus des saints sont ceux qui observent les Commandements de Dieu, ainsi que la Foi et le Témoignage de Jésus-Christ (Apoc. 12:17 ; 14:12). Ainsi, les Lois de Dieu sont à jamais et nous suivons Christ et agissons exactement comme il l'a fait.

 

C'est Satan qui déteste Christ, et il a enseigné l'antisémitisme aux nations afin qu'elles résistent à l'obéissance à Dieu et à la Loi et perdent ainsi leur place dans l'Israël de Dieu qui est l'héritage du Messie en tant que Elohim subordonné d'Israël (Deut. 32:8). C'est à cette entité et à son corps spirituel composite que la création tout entière est destinée à devenir une partie ; à moins de comprendre ce fait, il est impossible d'entrer dans le royaume de Dieu. Nous sommes destinés à devenir élohim ou theoi en tant que fils de Dieu, comme l'Ange de Yahovah à notre tête, et les Écritures ne peuvent être anéanties (Zach. 12:8 ; Jean. 10:34-35).

 

L'Église en tant que l’Israël de Dieu

Dieu s'est réservé comme héritage du Messie la nation d'Israël, mais Il a donné le reste des nations aux fils de Dieu.

 

La version RSV de la Bible est la traduction correcte car le TM a été modifié par les Massorètes. Cela a également été confirmé par la LXX et les MMM. Ici, Éloah en tant qu'Elyon a donné l'héritage aux nations sous les élohim ou les fils de Dieu. Pourtant, la part du Seigneur était Jacob ou Israël. C'est ainsi que le Messie devait être l'étoile issue de Jacob (Nombres 24:17). Il devait être l'Étoile du Matin pour remplacer Satan en tant que Lucifer ou Porteur de Lumière.  

 

Deutéronome 32:8-15 Cieux, prêtez l’oreille, et je parlerai ; terre, écoute ce que je vais dire ! Quand le Très Haut donna aux nations leur héritage, quand il répartit les fils d’homme, il fixa les limites des peuples suivant le nombre des fils de Dieu ; 9 mais le lot de Yahvé, ce fut son peuple, Jacob fut sa part d’héritage. 10 Au pays du désert, il le trouve, dans la solitude lugubre de la steppe. Il l’entoure, il l’élève, il le garde comme la prunelle de son œil. 11 Tel un aigle qui veille sur son nid, plane au-dessus de ses petits, il déploie ses ailes et le prend, il le soutient sur son pennage. 12 Yahvé est seul pour le conduire ; point de dieu étranger avec lui. 13 Il lui fait chevaucher les hauteurs de la terre, il le nourrit des produits des montagnes, il lui fait goûter le miel du rocher et l’huile de la pierre dure, 14 le lait caillé des vaches et le lait des brebis avec la graisse des pâturages, les béliers, race du Bashân, et les boucs avec la graisse des grains du froment, et pour boisson le sang de la grappe qui fermente. 15 Jacob a mangé, il s’est rassasié, Yeshurûn s’est engraissé et il a regimbé. Tu as engraissé, épaissi, élargi. Il a repoussé le Dieu qui l’avait fait et déshonoré le Rocher son salut. (JER)

 

C’est pour cette idolâtrie qu’Israël a été puni et qu’il devait continuer jusqu’aux Derniers Jours en tant que péchés de Sodome et de Gomorrhe. Cependant, Dieu devait envoyer le Messie et l'Armée pour Israël et le restaurer dans les Derniers Jours (cf. le Cantique de Moïse vers la fin aux versets 16 à 43). Voir aussi la mise en garde de Moïse à Israël pour la violation continue de la loi et ce qui allait leur arriver. Le Seigneur a alors dit à Moïse de monter sur le mont Nebo des Abarim et de mourir là-bas, comme Aaron était mort sur le mont Hor. Il ne devait pas aller en Terre Sainte car il n'avait pas révéré le Seigneur à Méribel Kadès dans le désert de Zin.

 

Ensuite, Moïse expliqua les bénédictions d'Israël à partir du chapitre 33:1 et suiv., et il fut enlevé par le Seigneur sur la montagne et on lui a montré tous les pays qui devaient être donnés à Israël pour héritage à jamais (Deut. 34 et suiv.). 

 

La fausse religion en Israël dans les derniers jours est si profonde qu'elle doit être éradiquée telle que prophétisée dans Amos 8, en particulier au verset 3, où leur adoration se trouve comme "hurlant" ou "gémissant". Le texte d'Amos 8:3 dit :

Et, en ce jour–là, les cantiques du palais seront des hurlements, dit le Seigneur, l’Éternel. Les cadavres seront en grand nombre ; en tout lieu on les jettera dehors… Silence !

 

Léa et Rachel préfiguraient Christ dans sa relation avec Israël Physique et Spirituel, comme expliqué dans l'étude Léa et Rachel (No. 295).

 

Observer Les Nouvelles Lunes d'Israël (No. 132) a une signification spirituelle. Elles jouent un rôle dans la détermination des Fêtes, des Nouvelles Lunes et des Sabbats en attribuant les conseils des élus aux 144000 du noyau du sacerdoce de Dieu (cf. Les Récoltes de Dieu, les Sacrifices des Nouvelles Lunes et les 144,000 (No. 120)).

 

Il y a aussi une signification dans l'histoire d'Esther qui est à la fois claire dans sa simplicité en tant qu'histoire biblique L’Histoire d’Esther et sa Signification (CB038) et en tant que prophétie dans le document Commentaire sur Esther (F017) traitant des élus en tant qu'Israël sous le Messie dans les guerres des derniers jours (voir aussi le Commentaire sur Esther Partie II : Pourim durant les Derniers Jours (F017B).

 

Rappelez-vous aussi l’Alliance de Dieu (No. 152) comme ci-dessus, qui a été établie avec l'humanité. Toute l'humanité sera la nation d'Israël sous le Messie et les prophètes des Derniers Jours afin que nous soyons tous un sous Dieu. En traitant de cela, la Pâque et le Dîner du Seigneur ont une grande signification et sont également décrits dans Les Sept Grandes Pâques de la Bible (No. 107).

 

C’est pour cette raison que nous sommes tous destinés à être une nation sous Dieu avec le Messie à notre tête (Zacharie 12:8) et les patriarches et prophètes en tant que nos dirigeants en tant que prêtres [sacrificateurs] de Dieu avec les élus dans les 144000 et à travers la Grande Multitude. Pour cette raison, le Calendrier de Dieu doit être restauré et la création doit être gérée selon Le Calendrier de Dieu (No. 156).

 

 

q