Les Églises Chrétiennes de Dieu

[096C]

 

 

 

Le Christianisme et l'Islam dans l'Alliance de Dieu

 (Édition 1.0 20190725-20190725)

 

Ce texte traite de l'Alliance de Dieu telle qu'elle est exprimée dans la Bible et dans le Coran ou Qour’an.

 

 

 

  

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2019 Wade Cox)

(Tr. 2019)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://french.ccg.org/

 


 Le Christianisme et l'Islam dans l'Alliance de Dieu [096C]

 

 

Introduction

Ce texte fait suite au document Les Première et Deuxième Dépositions de l'Alliance de Dieu (No. 096B).  Il est important que ce document soit lu avant d'entreprendre cette étude.  

    

Nous devons tous comprendre que Dieu exige l'obéissance plus que le sacrifice, comme nous le dit le prophète Samuel (1Samuel 15:22).

 

Le document est en deux parties ou sections. La première section traite de la raison de l'expulsion de Juda d'Israël et de l'établissement des Églises de Dieu en tant que Corps du Christ. Elle traite également de la place de la Loi de Dieu dans la conduite de l'Église et de la Foi et du Témoignage du Christ ou Messie en tant que code régulateur de l'église dans ses opérations dans le Christianisme. Elle traite également de la façon dont l'église a été minée par l’Adoration de Baal dans les Cultes du Soleil et des Mystères, et comment cela a rendu la majorité des gens dans le monde distraite et comment cela les a empêché d'entrer dans la Foi ainsi que dans l'Église, en tant que Corps du Christ, dans l’ex Anastasin ou la "Sortie Résurrection" dont parle Paul dans Philippiens 3:11. On lui donne le nom de  Sortie Résurrection parce que cela se réfère à celle qui se produit en premier lieu ou Première Résurrection (No. 143A) en ce qu'elle extrait ceux du corps du Christ, morts avant le retour ou vivants au retour du Messie, de la structure de la Création et les place dans la structure de l'Armée Loyale pour remplacer les Démons qui seront enfermés dans la fosse du Tartaros pour le système millénaire, et par la suite ils [les Démons] seront réduits en humains puis mis à mort et ensuite ils seront placés dans la Deuxième Résurrection et auront la possibilité de se repentir et d'être rééduqués avec l'Armée Humaine Ressuscitée à La Deuxième Résurrection et le Jugement du Grand Trône Blanc (No. 143B).

 

La deuxième section traite du rôle de l'église dans l'établissement de l'Islam et de la manière dont les adorateurs de Hubal et de la déesse en Arabie sont entrés dans l'église après la chute de La Mecque. Elle traite également de la manière dont ils ont entièrement corrompu l’Islam après les meurtres d’Ali et d’Hussein et la Mort des Quatre Califes Correctement Guidés.

 

Le texte identifie les conditions requises pour être un membre pratiquant du Corps du Christ, et pour être un membre actif de la Soumission à Dieu, dans la Première Résurrection ou le Premier Jardin du Paradis.

 

Nous verrons à partir de cette analyse pourquoi il y a deux ères entières des Églises de Dieu, à savoir les Églises de Sardes et de Laodicée, qui échouent à entrer en tant qu’un corps dans la Première Résurrection, et pourquoi seuls quelques individus de ces organisations et ères se qualifient.

 

Le Judaïsme, le Christianisme Trinitaire et l'Islam Hadithique échouent tous à entrer dans la Première Résurrection, à l'exception de ceux qui se repentent au cours des Derniers Jours sous le système de Philadelphie (cf. Les Colonnes de Philadelphie (No.  283)) et sous Les Témoins (incluant les deux Témoins) (No. 135).

 

 

Section I

 

Le Christianisme 

Le Plan du Salut

La Création de Dieu (B5) est basée sur la causalité singulariste qui procède de la Volonté de Dieu. De même, la Loi de Dieu (No. L1) est déterminée par Sa Nature qui affecte les lois qui régissent la Création et requiert que les Lois de Dieu ne changent pas car Dieu est immuable et de ce fait, Sa nature ne change pas. Ainsi, la loi doit subsister tant que le ciel et la terre existent et ne peut être abolie.

 

La Création Spirituelle a été créée pour que Dieu, en tant que Seul Vrai Dieu Eloah ou Elahh, puisse s'étendre et devenir un corps d'Elohim, en tant que des Fils de Dieu, dont Il en serait le centre en tant que Ha Elohim. En conséquence, Christ ne pouvait pas être coéternel, ni co-égal avec le Seul Vrai Dieu qui est le Père et qui est Celui qui a envoyé Christ. Comprendre cela et les connaître est la vie éternelle (Jean 17:3) (cf. Comment Dieu Devint une Famille (No. 187) ; Les Noms de Dieu (No. 116)).

 

Dieu a créé la terre et a convoqué tous les Fils de Dieu, y compris les commandants au rang d’Étoile du Matin, pour qu'ils soient présents à ladite Création (Job 38:4-7 ; Éph. 3:9 (remarque : les mots “par Jésus-Christ” ont été ajoutés dans le Receptus)) et Satan était parmi eux ayant accès au Trône de Dieu (Job 1:6 ; 2:1). La terre est devenue tohu et bohu, ou désolation et vide, et les elohim, en tant que fils de Dieu, ont été envoyés pour remettre la terre en état (cf. Gen. 1:1-2). 

 

Satan s'était opposé à la création de l'Homme et au Plan de Dieu. Par Son omniscience divine, Dieu a vu la rébellion et a vu la nécessité du Salut de l'Homme ainsi que de celui de l'Armée déchue dans le Plan, et Il a vu que la mort du chef de l'Armée des Elohim était nécessaire dans la réconciliation de la Création dans tous les aspects de l'Armée dans son ensemble. Ainsi, Christ était destiné à sacrifier sa vie pour ce but et à devenir le Grand Prêtre et le médiateur effectifs entre Dieu et la création entière. Il était prédestiné pour ce rôle, par l’Omniscience de Dieu, avant la fondation ou la mise en place de la terre. Cet objectif et ces aspects sont traités dans l'étude Le But de la Création et du Sacrifice du Christ (No. 160). Le rôle du sacerdoce de Melchisédek est détaillé dans Hébreux (cf. Le Commentaire sur Hébreux (F058), cf. aussi Melchisédek (No. 128)).

 

Le rôle de la création était d’enseigner et d’éduquer l’Armée céleste et terrestre à devenir elohim (cf. Les Élus en tant qu’Élohim (No. 001)) et de leur avoir conféré la Nature Éternelle de Dieu, qu’aucun des fils de Dieu ne possédait intrinsèquement. Seul Dieu était immortel (1Tim. 6:16) et Lui seul était Eloah ou Elahh ou Allah en tant que Seul Vrai Dieu. La compréhension de ce fait est la base et la clé de la vie éternelle (Jean 17:3).

 

Eloah a donné la nation d'Israël à Christ en tant que leur elohim, de même que les autres nations ont été données aux autres fils de Dieu en tant qu'elohim (Deut. 32:8 et suiv. RSV, LXX, DSS).

 

Le plan général était de faire en sorte que toutes les nations soient absorbées en Israël en tant que Corps du Christ, leur élohim et leur médiateur, et ainsi le salut devait donc être étendu à tous les peuples ou nations sur une base progressive. La création initiale de l'Armée a défini le plan directeur à cet effet, tel qu'expliqué dans le document 187 ci-dessus.

 

La Création de l'humanité s'est déroulée en trois phases distinctes. Ces trois phases ont été illustrées par deux exemples. Le premier étant la Vie de Moïse et ensuite le Règne des Rois couvrant 120 ans sur une période d’un jubilé. La Première phase couvrant les 2000 premières années du règne de la terre sous les démons en tant que l’Armée Déchue a été abordée dans Le Règne des Rois Partie I : Saül (No. 282A) qui a également correspondu aux quarante premières années de la Vie de Moïse en Égypte, également sous les démons. 

 

Dieu a détruit la terre par le Déluge et a sauvé la création de la race humaine dans l'Arche avec Noé. L'humanité a de nouveau péché et devait être renouvelée et dispersée après la Tour de Babel. 

 

Satan s’était préparé à détruire l’Alliance et à divorcer l’humanité de son destin sous cette Alliance et ce, par le biais d’un certain nombre de faux enseignements qui ont commencé dès la restauration. Les deux principales erreurs sur lesquelles ces fausses religions ont été établies sont :

 

1. L'Âme Immortelle

2. La vie éternelle n'est pas liée à l'obéissance.

Toute fausse doctrine découle de ces deux fausses prémisses.

 

À la fin des Deux Premiers Jours ou Deux Mille ans, Abraham naquit et fut alors appelé à quiter Ur et les adorateurs de Baal. Il fut envoyé au Levant et reçut le pays de Canaan comme son héritage et Lot reçut le côté est du Jourdain, en tant que membre de cette famille.

 

Ceci est devenu l'établissement de la famille physique. L'Alliance de Dieu a été conclue par Abraham et Ismaël, Isaac et Jacob, et l'Alliance a été établie en Israël en tant que le sacerdoce de Dieu dans l'Alliance.

 

La famille élargie des soixante-dix descendants de Jacob en tant qu’Israël fut envoyée en Égypte et s'y est accrue. Christ a été envoyé pour sortir Israël, son heritage, hors de l’Égypte et, en tant qu'Ange de la Présence, Christ a donné la Loi à Israël par Moïse et a établi le Sacerdoce sous Aaron en tant que sacerdoce physique temporaire du Temple Physique avec le Sanhédrin physique des Soixante-dix établi au Sinaï (Actes 7:2-57 et 1Cor.10:4). Ces aspects sont traités dans les documents La Distinction dans la Loi (No. 096) et Les Première et Deuxième Dépositions de l’Alliance de Dieu (No. 096B) comme indiqué ci-dessus.Voir aussi l'étude L'Ange de YHVH (No. 024).

 

Israël a échoué dans l'Alliance comme nous le voyons en détail dans les prophètes. Le fait de respecter et de suivre l'Alliance était essentiel pour que Dieu permette à la Nation et à Son Peuple de suivre Son Calendrier (No. 156). Cet aspect leur a été expliqué et ce même, après avoir échoué à plusieurs reprises, par l'intermédiaire du prophète Ésaïe (cf. Ch.1 ; aussi Connexion entre la Nature et le Calendrier du Temple (No. 156E)). La clé de la foi et de la préservation de l'Alliance réside dans le fait que les nations et le Corps de Christ parlent en accord avec la Loi et le Témoignage. S'ils ne le font pas, il n'y a aucune lumière ni d'aurore en eux (Ésaïe 8:20). Cela est spécifiquement lié aux Sabbats et au Calendrier (cf. aussi Sourate 4:154, cf. aussi Ex. Ch. 20, Deut. Ch. 5, et le Quatrième Commandement est l'identificateur de la Foi).

 

Ésaïe ch. 53 prédit la venue du Messie et le processus par lequel il mourrait et rachèterait l'humanité du péché et en serait le médiateur auprès de Dieu. Cela fait suite à Genèse 48:15-16, Job 33:23 et Hébreux (cf. Le Commentaire sur Hébreux (F058)).

 

Toute la loi et les prophètes ont conduit à Christ, et il a réaffirmé l'Alliance et l'a donnée à l'Église à Jérusalem quand elle a été formée. Et Christ a été nommé un fils de Dieu en puissance par sa résurrection d'entre les morts, et l’Esprit Saint a été rendu disponible à l'humanité. (cf. L’Esprit Saint (No. 117) ainsi que l'étude Les Quarante Jours Suivant la Résurrection de Christ (No. 159A)). 

 

C'est à partir de la mort et de la résurrection de Christ que la phase majeure suivante du Plan de Salut a commencé. 

 

Les deux mille ans qui se sont écoulés entre la naissance d'Abraham et la naissance du Christ et l'établissement de l'Église en tant que Corps du Christ ont marqué la phase suivante du plan où les préparatifs physiques ont été faits pour l'établissement du Temple physique, et les Lois de Dieu et le témoignage des prophètes ont été faits pour établir le Corps du Christ en tant que le Temple de Dieu dans la Troisième Phase. Ces aspects sont expliqués dans l'étude Le Règne des Rois Partie II : David (No. 282B). L'établissement du Temple Spirituel à partir du Messie et de l'église est expliqué dans l'étude Le Règne des Rois Partie III : Salomon et la Clef de David (No. 282C).

 

On peut lire les explications sur le lien avec l'homme en tant que le Temple Spirituel dans le document Le Règne des Rois Partie IIIB : L'Homme en tant que Le Temple de Dieu (No. 282D). Le Texte Biblique qui détaille les étapes est le livre des Hébreux (cf. Le Commentaire sur Hébreux (F058) et La Cité de Dieu (No. 180)).

 

Israël et Juda

La nation d'Israël a péché à plusieurs reprises et ils ont été forcés d’errer 40 ans dans le désert avant d'entrer dans la Terre Promise, puis ils ont péché sous les Juges et ont été envoyés en captivité de nombreuses fois (cf. La Chute de Jéricho (No. 142) ainsi que Samson et les Juges (No. 073)).

 

Dans le cadre du Plan de Dieu, Israël fut envoyé en captivité sous les Assyriens en 722 AEC (avant notre ère) au nord d’Arax et se mêla aux tribus hittites et scythes de la Mer Noire. C'étaient les Celtes ou Keltoi (cf. L'Iliade). De là, les tribus entremêlées ont été envoyées en Europe après la chute de l’Empire Parthe au Deuxième Siècle EC (de notre ère). Les tests ADN de ces nations montrent que celles-ci sont composées d'haplogroupes (Hg) R1b Celtes et d'Anglo-saxons (avec certains R1a) et de Hg I Sémites et Israélites avec d'autres.

 

Juda a également péché à plusieurs reprises et a été envoyé en captivité sous les Babyloniens et, avec certains de Lévi et de Benjamin, fut autorisé à retourner en Judée et en Galilée afin de s'y développer pour la naissance du Messie vers 6/5 AEC, tel que décrit dans le document L’Âge de Christ à son Baptême et la Durée de son Ministère (No. 019). Juda continuait d'être un problème grave et allait à l’encontre de la Loi de Dieu (L1). Ils ont été châtiés par Christ pour leurs péchés et traditions qui les ont poussés à pécher. Ils ont eu quarante ans pour se repentir et ne se sont pas repentis. En 70 EC, le 1er Abib, Jérusalem fut entourée par une armée romaine sous Titus, et Juda fut capturé et envoyé en Dispersion et le Temple Physique fut détruit à Jérusalem conformément aux prophéties décrites dans l’étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 013). Les détails de la destruction du Temple et de la captivité de Jérusalem sont expliqués dans l'étude La Guerre avec Rome et la Chute du Temple (No. 298). Le Temple d'Héliopolis à Alexandrie, construit par Onias IV vers 160 EC, conformément à Ésaïe 19:19, a été fermé par ordre de Vespasien en cette année sacrée.

 

Juda a ensuite été dispersé et seuls les convertis de Juda ont été admis dans l'église en tant que membres du Corps de Christ. Aujourd'hui, environ 9% seulement de ceux qui se disent Juifs sont de véritables Juifs et la plupart ne sont même pas des Sémites, encore moins des Juifs. Six millions ont été autorisés à être détruits dans l'Holocauste. Leur faux calendrier Hillel de l’année 358 EC démontre qu'ils ne célébrent pratiquement jamais un Jour Saint les bons jours et souvent, pas même les bons mois. Leurs traditions ont corrompu les Lois de Dieu, comme en témoignent leurs observances.

 

L'Alliance de Dieu s'applique à l'Église et aux élus du Corps de Christ, qui sont les saints. Ils sont spécifiquement identifiés comme ceux qui observent les Commandements de Dieu et la Foi et le Témoignage de Jésus-Christ (Apoc. 12:17 ; 14:12).

 

Israël doit être amené au repentir pour entrer dans l'Alliance de Dieu comme composante du Corps de Christ. La même chose s’applique progressivement à l’Islam et au monde entier.

 

La Destruction Satanique de l'Alliance

Dieu avait sauvé la Création Adamique sous Noé au déluge. Il a également établi le sacerdoce de Melchisédek (No. 128) avec Sem (cf. Les Fils de Sem : Partie I (No. 212A)). 

 

Comme nous l'avons vu ci-dessus, Satan avait établi les deux fausses prémisses qui devaient saper l'Alliance de Dieu, qui étaient l'Âme Immortelle et le concept selon lequel l'Alliance n'était pas liée à l'obéissance à la Loi et au Témoignage.

 

L'Âme Immortelle a été créée pour convaincre l'humanité qu'elle avait la vie éternelle intrinsèquement et qu'elle [l’humanité] ne dépendait pas de la toute-puissance de Dieu pour avoir accès à la vie éternelle basée sur l'Appel de Dieu, comme nous le voyons dans Romains 8:29-30.

 

Le faux enseignement a également été promu parmi les adorateurs de Baal, les antinomiens et les gnostiques, selon lequel les Lois de Dieu étaient en fait des lois créées par le dieu maléfique Jaldabaoth qui se tenait au niveau de la Voie lactée afin d'empêcher le passage de l'âme pour aller au ciel lors de la mort.

 

Satan savait aussi qu'Abraham avait été appelé à quitter Ur en Chaldée et que l'Alliance avait été établie avec lui au Levant et avec sa famille dans toutes ses branches (cf. Les Descendants d'Abraham : Lot, Moab, Ammon et Ésaü (No. 212B) à 212CDEFG).

 

Satan était conscient de la destinée d’Israël en tant que l’héritage du Messie (Deut. 32:8) qui est l'Étoile du Matin de remplacement qui devait sortir de Jacob (Nombres 24:17).

 

Pour cette raison, Satan était déterminé à détruire la nation grandissante en Égypte. Il a essayé d'utiliser le système religieux égyptien pour le faire (cf. Moïse et les Dieux d’Égypte (No. 105)). Il échoua et Moïse sortit la nation hors de l'Égypte, voir l’étude La Pâque (No. 098). Pharaon a poursuivi Israël à l'instigation de Satan. L’armée égyptienne a été détruite dans la mer Rouge, puis Satan a apporté son armée et ennemi d'Israël de jadis contre eux. C'étaient les Amalécites. Leur identité est examinée dans l'explication de la Sourate 15 Al-Hijr (Q015). Israël, avec l’aide de l’Armée, a vaincu Amalek puis, sous Moïse, a reçu la Loi par l’Ange de la Présence au Sinaï (cf. La Pentecôte au Sinaï (No. 115)).

 

L'arme principale de Satan contre Israël consistait à le réduire au péché en violation de l'Alliance de Dieu. C'est ce qu'il a réussi à faire maintes fois au cours de sa période de règne.

 

Satan a utilisé Balaam pour détourner Israël de Dieu par le péché (cf. La Doctrine de Balaam et La Prophétie de Balaam (No. 204)). Cette procédure a été utilisée contre Israël et les élus à plusieurs reprises par les prêtres de Baal sur une base continue au Moyen-Orient.

 

La Fausse Religion et les Attaques contre le Calendrier de Dieu

Satan a de nouveau établi une fausse religion après le déluge à Babel dans les cultes du Mystère et du Soleil en préparation pour cette phase suivante du Plan. La propagation de la religion des Mystères depuis la plaine de Shinar et Babylone partout à travers le monde est décrite en détail dans l’ouvrage Le Mysticisme (No. B7) (CCG 2005). De là, les cultes du Mystère et du Soleil se sont répandus partout dans le monde entier. Les doctrines de la Réincarnation ont été utilisées pour compromettre et briser l'Alliance et établir le système de Baal en Israël, où il se trouve encore à ce jour. Les Celtes hyperboréens ont occupé l'Europe après la Chute de Troie et le système aryen a envahi l'Inde. Les Aryens en Inde ont développé le système hindou, puis alors le système bouddhiste a été mis en place pour briser les castes hindoues et la suprématie brahmanique.

 

Les Celtes hyperboréens avaient developé et mis au point le système païen ainsi que les processus de magie. Leur calendrier a été utilisé dans ce qui est devenu la religion Wicca et les cultes du Mystère et du Soleil dans l’adoration d'Appollo Hyperboreas en tant que dieu Soleil. Les divers aspects de ces cultes ont émergé sous les noms de Mithra, Attis, Adonis, Osiris, Sol Invictus dans les formes variées. Ces cultes étaient simplement appelés culte du "Seigneur" en général. Ainsi, les formes cananéennes et du Moyen-Orient étaient Baal au Levant et Hubal en Mésopotamie et en Arabie en général. Par conséquent, ils peuvent appeler l'objet de culte "Seigneur", mais l'identification et la distinction reposent sur le Calendrier qu'ils utilisent. S'ils adorent le jour du Soleil et célébrent Noël et Easter/Pâques et enseignent que quand ils meurent, ils vont au ciel, ils ne sont pas Chrétiens mais sont des adorateurs de Baal, peu importe ce qu'ils disent. Le Calendrier et les fêtes du système Païen de Baal étaient basés sur les cultes du Soleil et utilisaient également le culte du Veau d'Or (No. 222), le Dieu de la Lune ou Qamar en Arabie et la déesse Ashtoreth [Astarté] ou Ishtar ou Easter (appelée Shams en tant que la déesse du soleil en Arabie). Les festivals qui ont survécu ont pénétré en Israël et y sont encore aujourd'hui et forment le Calendrier entier des États-Unis. Les jours de fête étaient basés sur les dieux des Jours du système de Baal. Il y en avait 360 à la Mecque autour de la Ka’aba qui était réservée à l'année prophétique. La Ka’aba était utilisée pour les circumambulations de cultes comme l'Axis Mundi ou pôle mondial, même à ce jour. Pour préserver leur vénération, on leur donna des noms de saints dans le pseudo-Christianisme.

 

Les cultes Païens du Soleil ont été développés dans le système du Dieu Triune qui a été établi à Rome au Premier millénaire AEC avec la naissance de Romulus et de Remus, après le déplacement d'Anneas et de sa famille en partant de Troie après la chute en 1054 AEC. Le calendrier païen était basé sur les Jours de Sacrifice Humain et aux États-Unis, on leur a donné des noms modernes pour dissimuler les origines païennes de la Wicca (cf. Les Jours d’Adoration de Satan (CB023)). 

 

Le Calendrier Païen avait pour but d'identifier l’adoration de l'Armée Déchue et de Satan en tant que dieu et de rendre impossible l'observation du Calendrier de Dieu (No. 156) dans les nations qui utilisaient ce calendrier païen qui était imposé par les Prêtres Satanistes de Baal. Il faut simplement un énorme dévouement pour suivre et observer la Loi de Dieu dans ces nations qui professent le Christianisme ou l'Islam, mais qui sont en réalité ces systèmes de culte du soleil.

 

Israël était criblé du Culte de Baal, tout comme les nations du Moyen-Orient. Les prophètes ont été confrontés à son éradication et plusieurs ont été tués. Élie a été confronté à l'éradication de 450 prêtres de Baal sous Achab et Jézabel. Les Témoins appliqueront les pouvoirs décrits dans Rois, Ésaïe 66:23 et Zacharie 14:16-19. Élie et Énoch posséderont ces pouvoirs dans les derniers jours, comme nous l'avons détaillé dans la séquence Les Guerres des Derniers Jours et les Coupes de la Colère de Dieu (No. 141B) ainsi que Les Témoins (incluant les deux Témoins) (No. 135).

 

Les procédures ont ensuite été utilisées contre le Christianisme Sabbatarien partout à travers le monde entier, prenant finalement le contrôle du système en dehors des Églises de Dieu et même au sein des systèmes de Sardes et de Laodicée, comme prophétisé dans le Livre de la Révélation (Apoc.) Ch. 3. (Voir Commentaire sur Ruth (No. 008) ; FAQ Étude Biblique de l‘Ancien Testament (No. 057) ; FAQ Étude Biblique des Religions Comparatives (No. 060) et Commentaire sur Osée (No. F028)).   

 

Satan a continuellement attaqué l'église depuis Christ et les apôtres jusque dans les groupes nouvellement formés, comme l'expliquent par exemple les textes Les Hérésies dans l'Église Apostolique (No. 089) ; et Les Nicolaïtes (No. 202).

 

Le Baptême des enfants

La plus grande attaque contre l’Alliance dans l'église nouvellement formée a été accomplie par la promotion de la fausse doctrine du baptême des enfants. Les prêtres de Baal avaient utilisé la doctrine du sacrifice d'enfants à Molech, Remphan, Chemosh ou Baal (Seigneur) ou Hubal (Le Seigneur) à La Mecque, pour parer et attaquer la doctrine Chrétienne du Baptême des adultes lors du Repentir en réponse à l'Appel de Dieu selon La Prédestination (No. 296) pour l’admission dans le Corps du Christ et la réception de L’Esprit Saint (No. 117) pour être Né de Nouveau (No. 172). Même Christ n'a pas été exempté de l'obligation du Repentir et Baptême (No. 052) et devait donc se rendre auprès de Jean lors du Jubilé qui a commencé au Jour des Expiations de l’an 27 EC ou la 15e année de Tibère pour se faire baptiser et il a reçu l’Esprit Saint directement de Dieu, comme cela a été remarqué sous la forme d'une colombe. Le baptême de Jean n'a pas conféré le salut mais simplement le repentir et ses disciples ont dû être rebaptisés.  

 

La Loi de Dieu exige qu'une personne ait 20 ans pour entrer dans l'Armée de Dieu (cf. Deutéronome 20 (No. 201)). Ils doivent avoir 25 ans pour entrer au service du Temple et 30 ans pour pouvoir enseigner la Loi de Dieu. C'est pourquoi Christ devait avoir plus de 30 ans pour être éligible à enseigner à partir du Jubilé en 27 EC.

 

En enrôlant les doctrines des prêtres de Baal concernant le sacrifice des enfants et en les appliquant au baptême, elles pourraient efficacement nier et empêcher tous les individus qui ont été baptisés alors qu'ils étaient encore des bébés d’entrer dans le Royaume de Dieu à la Première Résurrection. Ainsi, Israël, en tant que Corps du Christ, a été réduit massivement en nombre et a diminué le nombre d'élus à l'appel direct de Dieu utilisant un sacerdoce disponible plus restreint. Aucune autre doctrine n’a causé autant de dommages à la foi que celle-là. 

 

À la fin du Deuxième Siècle, les prêtres de Baal ont pénétré le Christianisme à Rome et avaient forcé la fête d'Attis et la déesse mère Easter/Pâques dans le Christianisme et forcé la pratique du culte du dimanche de Baal en même temps que le Sabbat (cf. aussi La Déformation par les Binitaires et les Trinitaires de la Première Théologie de la Divinité (No. 127B)). De même, les doctrines de Baal et Gnostiques du Ciel et de l’Enfer y ont été introduites (cf. Les Origines de Noël et de Easter/Pâques (No. 235) et Le Ciel, l’Enfer ou la Première Résurrection des Morts (No. 143A)).

 

L'église a été persécutée sous les Romains et la continuation de cette persécution est notée à travers les textes du Coran ou Qour’an dans la Sourate La Caverne (No. Q018). Une fois que l'Église était sous le contrôle des cultes du Soleil et qu'ils ont obtenu le pouvoir avec les Trinitaires à Rome et après Les Guerres Unitaires/Trinitaires (No. 268) et la Chute de l'Empire Romain en tant que les Jambes de fer de Daniel chapitre 2, ils ont ensuite établi l'Empire des Pieds de Fer et d’Argile Bourbeuse de Daniel 2. Cet empire de persécution devait durer 1260 ans, de 590 à 1850, avec la fin de la dernière Inquisition dans les États papaux et le plébiscite qui devait les abolir en 1850. 

 

Le symbolisme du système du Soleil a été introduit dans le Christianisme à partir du Troisième siècle EC, à cause du culte d'Attis à Rome (voir La Croix : Son Origine et Sa Signification (No. 039)). Au Quatrième Siècle, les prêtres d'Attis se plaignaient du fait que l'Église romaine leur avait volé toutes leurs doctrines.

 

La répartition et l'établissement de l'Église en tant que Corps du Christ sont expliqués dans les documents La Distribution Générale des Églises observant le Sabbat (No. 122) ; Le Sort des Douze Apôtres (No. 122B) ; La Mort des Prophètes et des Saints (No. 122C) ; Établissement de l'Église sous les Soixante-dix (No. 122D).

 

Les conflits généraux entre les Sabbatariens Unitariens et les adorateurs du Dimanche Binitaires/Trinitaires sont traités dans l'étude Les Guerres Unitaires/Trinitaires (No. 268)

 

L'histoire de la persécution de la Foi et des Inquisitions a été expliquée dans le texte Le Rôle du Quatrième Commandement dans l’Histoire des Églises de Dieu Observant le Sabbat  (No. 170).

 

La destruction des églises en Arabie et au Moyen-Orient s'est faite rapidement après la mort du prophète Qasim (alias Mohammad).

 

Le Règne de Satan

Satan a reçu les six jours ouvrables de la semaine ou six mille ans pour gouverner le monde et pour tester l’humanité et en exposer les faiblesses. La création d'Adam dans le Jardin d'Éden a eu lieu en 4004 AEC. (cf. La Doctrine du Péché Originel Partie I : Le Jardin d’Éden (No. 246)). Le jardin a été fermé quand Adam était à sa 30e année de création et qu’il pouvait entrer en jugement en 3974 AEC. Le règne de Satan en tant que dieu de ce monde (2Cor. 4:4) en tant que Lucifer ou "porteur de lumière" et Étoile du Matin ou Étoile du Jour a commencé à partir de ce temps-là et le premier jubilé a commencé en 3973 AEC. 

 

Satan a interféré avec la création et a créé la création corrompue. Ils [la création corrompue] devaient être détruits car ils devaient se voir refuser La Résurrection des Morts (No. 143), ne faisant pas partie du Plan de Dieu.

 

Les Six Mille Ans du Règne de Satan ont été divisés en trois sections. Celles-ci ont été expliquées dans les textes ci-dessus dans les documents du Règne des Rois.

 

Le premier élément, ou les deux mille premiers millénaires, est expliqué dans les textes (Le Règne des Rois Partie I : Saül (No. 282A)) ci-dessus et dans La Doctrine du Péché Originel Partie II : Les Générations d'Adam (No. 248).

 

La Phase Deux était la phase physique d’Abraham jusqu’au Messie représentée par Le Règne des Roi Partie II : David (No. 282B).

 

L'Alliance a été attaquée au cours de cette phase, comme nous l'avons vu depuis au Sinaï, avec l'érection du Veau d'Or (No. 222), lorsque Moïse est monté au Sinaï (cf. Les Ascensions de Moïse (No. 070)).

 

La Phase Trois était les Quarante Jubilés dans le Désert sous le Signe de Jonas, cf. Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 013). Cela a été expliqué dans le texte Le Règne des Rois Partie III : Salomon et la Clef de David (No.  282C).

 

La phase trois a commencé avec la déclaration du Jubilé en 27 EC en tant qu'Année de Grâce du Seigneur (Luc 4:19) (cf. La Lecture de la Loi avec Esdras et Néhémie (No. 250)).

 

La troisième phase de deux mille ans s'achève avec le 120ème Jubilé se terminant en 2027, et le règne de Satan prend fin. Lui et les démons sont tous placés dans la fosse du Tartaros pour les 1000 ans du Millénaire (cf. Apoc. 20:1-3). Ce temps [i.e. la troisième phase] sera écourté pour sauver la création de la destruction.

 

2028 commence le Repos de Sabbat du Messie qui dure jusqu'au Jubilé de 3027, et à ce moment-là La Deuxième Résurrection et le Jugement du Grand Trône Blanc (No. 143B) ont lieu pour le jugement de Krisis, ainsi que Le Jugement des Démons (No. ​​080).

 

Le Temps des Gentils ou Nations a pris fin en 1996/7, soit 6000 ans après la création en 4004 AEC. 

 

En 1987, lors de la Troisième année du Deuxième Cycle du 120e jubilé, le Pasteur Général de l’église WCG, qui en ce temps-là possédait le Pied de Lampe, et étant la dernière phase du système de Sardes à régner, déclara que Le Mesurage du Temple (No. 137) avait commencé. Cette phase devait durer pendant quarante ans, ou la Dernière Génération ou "cette génération" à laquelle Christ faisait référence, laquelle génération ne passerait pas avant que ces choses ne se produisent. Elle se termine en 2027. Cependant, pour ce ministère, cela ne devait durer qu'un cycle de sept ans, et son ministère a été dispersé et l'église mise en pièces. Le dernier groupe ou église de démarcation de ce système a été nommée "Vivante", tel que prophétisé (Apoc. Ch. 3:1).

 

Au cours de la troisième année du Troisième Cycle (1994), le Pied de Lampe a été retiré et confié au nouveau système de Philadelphie, qui a alors lancé la séquence de L’Avertissement des Derniers Jours (No. 044) au monde (cf. aussi Les Colonnes de Philadelphie (No. 283)).

 

En 1997, la Phase finale du Règne de Satan a commencé. Les Nations ont été averties pour la fin des temps, pour les Guerres, pour les Témoins et pour la Venue du Messie et ce, à partir de 1994, pour les trente années qui ont suivi jusqu’à la fin des Coupes en l’année 2024 et pour la Triple récolte de 2025 et le Jubilé (cf. Jér. 4:15,16,17-27 ; et les études L’Avertissement des Derniers Jours (No. 044) et Les Trente Dernières Années : La Lutte Finale (No. 219). Car il est écrit que Dieu ne fait rien sans avertir les gens par l'intermédiaire de Ses serviteurs les prophètes (Amos 3:7). Nous devons également nous rappeler qu'à tout moment, Dieu a 7000 personnes ou plus qui n'ont pas fléchi le genou devant Baal, comme cela a été dit à Élie (1Rois 19:10, 18 ; Rom. 11:4).

 

La fin de la période verra Les Guerres de la Fin Partie I : Les Guerres d'Amalek (No. 141C), ainsi que la peste qui s’ensuivra, qui éliminera la moitié de l'humanité. Dieu interviendra alors et enverra les prophètes Énoch et Élie comme Il l'a déclaré (Mal. 4:5), au cours de la période Des Deux Témoins (No. ​135) et tel que détaillé dans l'étude Les Guerres de la Fin Partie II : Les 1260 Jours des Témoins (No. 141D).

 

Satan est alors placé dans la fosse du Tartaros à l’avènement du Messie qui s’occupera alors du monde entier et éliminera tout faux culte, y compris les doctrines de Baal et les cultes du dimanche, de Noël et de Easter/Pâques ainsi que des doctrines de l’Islam hadithique, de la Sharia et des doctrines païennes gnostiques du Ciel et de l'Enfer et La Destruction Antinomienne du Christianisme par une Mauvaise Utilisation de l’Écriture (No. 164C).

 

La Circoncision

Le signe de la circoncision a été attaqué en utilisant le système Baal et le système du nord du Dieu Triune, spécialement centré à Rome (cf. l'étude La Purification et la Circoncision (No. 251)). Elle est à ce jour attaquée en utilisant la propagande Trinitaire de Rome et à l’aide de faux rapports flagrants de la part de nombreux scientifiques sans scrupules, comme par exemple celui concernant la procédure de circoncision africaine réduisant l'incidence de la contagion du VIH plutôt que la circoncision elle-même, alors que ceci est faux comme nous le voyons d’après le document 251 ci-dessus. Cependant le signe principal de l'Alliance de Dieu est le Quatrième Commandement ainsi que le Calendrier qui en découle (Ex. 20, Deut. 5 et Sourate 4:154).

 

La conférence d’Actes 15 est expliquée dans l'étude La Conférence d’Actes 15 (No. 069).

 

Les Lois de l’Alimentation

Une autre façon pour Satan d’isoler les gens de l’Alliance consistait à enseigner contre Les Lois de l’Alimentation (No. 015). De cette manière, Satan pouvait perturber toute la chaîne alimentaire et rendre de vastes zones improductives et épuiser à grande échelle des ressources, ainsi que des habitats et des écosystèmes animaux et marins. Un exemple est le golfe d'Oman où le non-respect des lois sur les aliments a détruit tout le golfe et laissé une zone morte qui a rendu le golfe improductif. C’est parce que le culte Trinitaire et de Baal au Moyen-Orient et l’Islam hadithique ont détruit le lien entre la Bible et le Coran et les Lois de l’Alimentation bibliques que nous voyons liées à la Sourate 3:93. Les Religions et l'Islam hadithique mangent tout ce qui est immonde et impur qui vit dans les océans.

 

Satan a pu, par les attaques contre la Loi et l'Alliance de Dieu, tromper des millions de personnes et les détourner de l'Alliance et de La Première Résurrection des Morts (No. 143A) pour les diriger vers La Deuxième Résurrection et le Jugement du Grand Trône Blanc (No. 143B). Ce sont les pleurs et les grincements de dents dont parlent les Écritures. Cela deviendra évident une fois que le Messie sera ici et que le monde réalisera que quelque chose ne va pas. Cependant, il sera trop tard pour rectifier la situation, sauf de se repentir pour le système millénaire. La Première Résurrection sera alors passée et ils feront face à la Tribulation.

 

L'humanité est en train de détruire le monde à l'échelle mondiale en raison de son incapacité à obéir à Dieu et à respecter et suivre l'Alliance. Ce n'est pas comme si on ne leur avait rien dit. Ils ont simplement refusé d'obéir. Même les Églises de Dieu dans les derniers jours ne suivront pas pleinement l'Alliance et les Lois de Dieu (L1). De plus, elles ont détruit le Calendrier de Dieu parce qu'elles sont devenues Dithéistes et de là, polythéistes.

 

Elles ont dû être détruites car elles ne pouvaient pas parler à l'Islam avec leurs systèmes dithéistes/polythéistes. À moins qu'elles parlent selon la Loi et le Témoignage, il n'y a aucune lumière en elles (Ésaïe 8:20).

 

Plusieurs des deux dernières ères des Églises de Dieu et les Juifs et de nombreuses autres sectes chrétiennes, ainsi qu'une grande partie de l'Islam, se rendront compte avec une grande angoisse qu'ils ont manqué la Première Résurrection ou le Premier Jardin du Paradis.

 

Christ rassemblera les armées du monde à Megiddo et les détruira, puis les systèmes du monde seront détruits, et le monde mis à genoux dans la repentance, comme cela est expliqué dans Les Guerres de la Fin Partie III : Armageddon et les Coupes de la Colère de Dieu (No. 141E).

 

Le monde s’opposera aux Témoins et, au 1260e jour, les gens les tueront et, après l'avènement, ils marcheront contre Christ simplement parce qu'ils ne se repentiront pas et n’obéiront pas à Dieu (cf. Les Guerres de la Fin Partie IIIB : La Guerre contre Christ (No. 141E_2)).

 

Le temps de Satan sera alors écoulé et la période du Jubilé préparera le monde pour le Millénium (cf. Les Guerres de la Fin Partie IV : La Fin de la Fausse Religion (No. 141F)).

 

Le monde se préparera ensuite pour le Millénium (Les Guerres de la Fin Partie IV : La Restauration pour le Millénium (No. 141G)).

 

Au cours de cette période, nous préparerons alors [les choses] pour le Royaume de Dieu à venir et nous entreprendrons de préparer le monde à devenir Elohim (cf. Les Guerres de la Fin - Partie  VB : La Préparation des Elohim (No. 141H)).

 

Car il est écrit : J'ai dit : Vous êtes des Dieux ? Vous tous, et l'Écriture ne peut être anéantie (Jean 10:34-36).

 

La chronologie des événements depuis l’année 4004 AEC est contenue dans le texte Les Grandes Lignes de la Chronologie de l’Âge (No. 272).

 

Nous allons maintenant examiner le rôle de l’Église dans la Soumission à Dieu dans ce que l’on appelle l’Islam.

 

 

Section II

 

L’Islam

Les Fils de Sem et les descendants d’Abraham ont été attaqués avec tous les autres fils de Noé alors qu’ils se propageaient depuis Ararat pour reconstituer la terre et devenir les nations (voir L’Origine Génétique des Nations (No. 265)) et les documents suivants Sem Cham et Japhet).  Le nom Islam signifie l'abandon [soumisson] (à Dieu) et était le nom appliqué à toute la foi, de Noé jusqu'à l'établissement d'Israël et des prophètes, tel qu’indiqué dans les Écritures et énumérés ci-dessus. Christ ou le Messie et l'Alliance de la Foi sont le point central de toute l’Écriture, y compris du Coran (cf. ci-dessus et également Christ et le Coran (No. 163)).

 

L'église a été fondée par les apôtres, y compris les Soixante-dix (Luc 10:1,17) à partir de la Résurrection et lors du don du Ahmad ou de l’Esprit Saint à Jérusalem en l’an 30 EC (Ère Courante). Elle s'est répandue dans tout le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, comme nous le voyons dans le texte de l'étude La Mort des Prophètes et des Saints (No. 122C). Elle se rendit en Gaule et en Grande-Bretagne en Occident et en Scythie et en Inde vers l’an 50 EC et aussi loin à l'Est qu’en Chine par l'Inde au IVe siècle sous l'archevêque Mueses d'Abyssinie (cf. aussi La Distribution Générale des Églises Observant le Sabbat (No. 122)).

 

Les Arabes en tant que Les Fils de Ketura (No. 212D) et les Arabisés ou les Arabes Arabisés en tant que Les Fils d’Ismaël (No. 212C) ainsi que les Fils de Lot, Moab, Ammon et Ésaü (No. 212B) et les autres Les Fils de Sem (No. 212A) avaient été pénétrés par le culte de Baal, tout comme l'ont été la plupart du Moyen-Orient. Satan s'était préparé à les corrompre depuis le Déluge et la Tour de Babel et avant la naissance d'Abraham.

 

Satan n'est pas omniscient. Seul Dieu est omniscient. Cependant, comme ils étaient des Fils de Dieu, ils étaient en dehors de la séquence temporelle linéaire de la création humaine physique et pouvaient accéder à une partie de l’avenir mais ne pouvaient le voir que de manière imparfaite. Ainsi, ils pouvaient faire des prédictions mais étaient limités, et avec cette corruption, ils avaient tendance à deviner et donc à mentir et étaient donc connus pour leurs mensonges. La même chose est vraie en Asie parmi les demons qui s’y trouvent. En réalité, ils comptaient sur ce que Dieu a révélé par l'intermédiaire des prophètes, et maintenant par l'Église, pour connaître l'avenir en ce qui les concernaient. La tentative de destruction de l’Alliance a obligé les démons à mentir.

 

Le système religieux des cultes du Soleil et des Mystères était basé sur la prostitution du Temple au Moyen-Orient, généralement constitué de filles immatures ou mineures, mais également de garçons et souvent de sacrifices d'enfants. Le sacrifice humain était connu dans toute l'Afrique et le Moyen-Orient, ainsi qu'en Asie et dans les Amériques. L’Islam Hadithique ou Sunnite et l’Islam Chiite sont pourris de pédophilie et de sodomie à ce jour. Pour cette raison, les corrompus au pouvoir dans le Trinitarisme commencent à tolérer et à ouvrir la voie à l'Islam parmi leurs sociétés qui commettent les mêmes péchés. Le système du Vatican est pourri de sodomie et de Satanisme (voir aussi Malachi Martin, Windswept House).

 

En conséquence de la prostitution au temple, avec un accès total aux jeunes filles, celles-ci ont été protégées des conséquences, car après leur période de service au temple, elles portaient des voiles sous la forme de la burqah utilisée maintenant au Moyen-Orient et la forme la plus sobre du niqab a été utilisée pour l'extérieur par certaines. Cette mesure visait à protéger leur discrétion et à les protéger contre le harcèlement de la part d’anciens clients. Les garçons ont été sodomisés et, de cette pratique, la sodomie s’est enracinée dans la société à tel point qu'ils avaient même des chambres à un moment donné dans les murs du Temple lui-même à Jérusalem et dans les sanctuaires de La Mecque. Un grand nombre sont devenus Catamites et Eunuques. Les sacrifices ont été entrepris à La Mecque à la Ka’aba et la pratique de la rédemption consistait à remplacer l'enfant par des chameaux offerts à sa place. Le père du prophète, Abdullah, devait être sacrifié, mais il a été racheté avec 100 chameaux. Parmi les Phéniciens, à des endroits comme Carthage, par exemple, ils attribuent la défaite au combat au sacrifice de personnes inférieures.

 

La Propagation du Judaïsme et du Christianisme 

Le Judaïsme s’est également répandu après la chute du Temple et la dispersion à partir de 70 EC et surtout après la dispersion d'Hadrien en 135 EC (cf. La Guerre avec Rome et la Chute du Temple (No. 298) et aussi Le Signe de Jonas et l'Histoire de la  Reconstruction du Temple (No. 013)).

 

Le Judaïsme s'est développé en puissance et en richesse dans tout le Moyen-Orient et leur dispersion a pratiquement suivi l'expansion de l'église et renforcé la présence des premières firmes de marchands qu'ils avaient établies, en particulier depuis la captivité babylonienne.

 

Le Judaïsme a combattu le Christianisme avec zèle et de toute urgence. Le conflit était problématique et un grand nombre de Juifs se sont convertis au Christianisme à partir des églises qui ont été établies sous les Soixante-dix. La plupart attendaient le Messie depuis des siècles.

 

Juda a été dispersé pour ses traditions qui ont compromis et miné la Loi de Dieu mais au lieu de se repentir, Juda a continué et nous pouvons voir que, par la production de la Mishna [ou Michna], il y a ca. 200 EC, le calendrier était corrompu mais n'avait pas encore été corrompu par le système babylonien et avait toujours les Sabbats dos à dos. Au moment des Talmuds de Babylone et de Jérusalem, ils ont corrompu l'Alliance, et ils ont perverti la Loi.

 

Le système arabe a été amélioré par le développement de l'araméen oriental, qui avait évolué du chaldéen en Mésopotamie, et alors en arabe. Il n'y avait cependant pas de langue écrite en arabe, et les textes n'étaient disponibles qu'en hébreu, en grec et en araméen. Au Cinquième siècle, la traduction de la Bible en arabe a commencé et, en 470 EC, la Bible en arabe a commencé à être rendue sous forme de tablette de marbre, dont un grand nombre ont été excavées.

 

Le Calendrier a été maintenu en Arabie par une sous-tribu des Qureysh appelée Bani Kinana. Ils ont utilisé les intercalations babyloniennes, tout comme l'ont fait les Juifs à partir de l’an 344 à 358 EC après la publication du Calendrier Juif moderne sous sa forme de base par le Grand Rabbin Hillel II. Les Chrétiens utilisaient le vieux Calendrier du Temple comme ils l'avaient toujours fait depuis Christ et les apôtres, et l'église de La Mecque utilisait le même calendrier. Pour cette raison, le calendrier qui s'y trouvait différait de celui des Juifs et du calendrier local publié à La Mecque par les Bani Kinana. Le calendrier des Chrétiens qui suit le Calendrier du Temple était différent de celui des Juifs, et les Églises de Dieu ont réprouvé le Calendrier Hillel, comme toutes les églises chrétiennes en existence à l'époque (cf. Les Calendriers Hébreu et Islamique Réconciliés (No. 053)).

 

L'église de La Mecque a été établie par des familles juives converties des siècles avant l’émergence de l'Islam. Leurs doctrines étaient semblables à celles des Sabéens aux yeux des fidèles locaux de Hubal ou de Baal et de la déesse. Elles étaient également présentes au Yémen où elles étaient établies là depuis l’Abyssinie. Cette histoire est expliquée dans le Commentaire sur le Coran : La Sourate 105 L'éléphant (Q 105).

 

Bien des gens s'étaient convertis au Christianisme depuis des siècles et toutes les Églises Chrétiennes de Dieu utilisaient le Calendrier du Temple tel qu'il était utilisé par Christ et les apôtres et le Système du Temple. Les temps des Sabbats sont également mentionnés dans le texte Le Sabbat dans le Qour’an (No. 274).

 

En 570 EC, Qasim ibn Abdullah ibn Abdul Muttalib est né au sein d'un puissant clan des Qureych. Sa généalogie est dans Les Descendants d’Abraham Partie III : Ismaël (No. 212C) ci-dessus. En 590 EC, alors âgé de 20 ans, le Saint Empire Romain fut déclaré par Grégoire I. 

 

Qasim travaillait pour une famille juive Chrétienne à La Mecque et il a impressionné une femme plus âgée, Kadijah, de cette famille et il l'a épousée. L’oncle de celle-ci a pris Qasim sous son aile et lui a appris à lire et à écrire à partir des Écritures. Ensuite, il a été appelé et baptisé dans la foi.

 

La première épouse du Prophète était Khadijah bint Khuwaylid (en arabe: خديجة بنت خويلد) ou Khadījah al-Kubra (Khadijah le Grand) 555 EC 22 novembre 619 EC. Elle avait 15 ans de plus que le Prophète et mourut à La Mecque en 619, à l'âge de 64 ans, quatre ans avant la fuite pour Médine  en 622 EC. Il n’a été marié qu’avec elle jusqu'à la mort de cette dernière. Elle appartenait à une famille juive convertie depuis longtemps au Christianisme et elle avait été impressionnée par l'honnêteté et la fiabilité du jeune Qasim, qui travaillait pour sa famille, et elle l'a épousé. Son oncle a également été impressionné par lui et l'a pris en main, lui a appris à lire et à écrire et lui a enseigné la foi qui se trouve dans l’Écriture Sainte. Le prince héritier d'Arabie saoudite aurait reconnu publiquement sa famille juive en 2018.  

 

Le Prophète a été baptisé un Chrétien Sabattarien après son appel de Dieu en 608 EC. Il a reçu la visite de l'Ange Gabriel dans la grotte de Hira (Sourate 96:1-5) en 610/11 EC, et six mois plus tard, il a commencé sa mission publique avec la première sourate publique (Sourate 074) à l'âge de 41 ans. Il a été enregistré comme déclarant qu'“il n'y a pas de prophète qui ne fut pas berger, j'ai fait paître des moutons quand j'étais un petit garçon.” Il a continué dans la foi jusqu'à sa mort le 8 juin 632 EC à Médine à l'âge de 62 ans.

 

Il est devenu évident pour l'église de La Mecque que Dieu l'avait appelé à l'Église et ils le nommèrent membre du conseil des anciens, âgé de 38 à 40 ans à partir de son baptême. Il n'aurait pas pu être utilisé conformément à la loi biblique en dessous de 30 ans.

 

C'est ainsi qu'il devint membre du Mouhammad et en devint finalement le chef. La nomenclature est expliquée dans l’Introduction au Commentaire sur le Coran (Q001) dans le Commentaire sur le Coran à l'url http://ccg.org/islam/quran.html en anglais et à http://french.ccg.org/quran.html en français.

 

Nous savons qu'ils observaient le Sabbat, les Jours Saints et les Fêtes, parce que le prophète a été enregistré comme observant le Jour des Expiations à un jour différent de celui des Juifs qui observaient celui d’Hillel.

 

Nous savons également qu'il a prêché contre les Intercalations Babyloniennes qui différaient du calendrier du Temple, et les adorateurs de Hubal, qui sont entrés dans l'Islam, ont utilisé ce fait comme un motif ultérieur  pour se débarrasser totalement des intercalations. Ils ont déclaré une année de douze mois et ont commencé à tourner le calendrier de façon folle à travers les saisons et ont détruit les Fêtes Bibliques dans le cycle.

 

Ils ont également détruit la Pentecôte en déclarant le Troisième mois (appelé Ramadan par les Arabes ou Sivan par les Juifs) comme un mois de jeûne au lieu des 50 Jours du Compte de l’Omer menant à la Pentecôte en Sivan ou Ramadan étant 50 jours à partir de la Gerbe Agitée lors de la Fête de [la] Pâque.

 

Ils ont ensuite détruit le Dîner du Seigneur ainsi que la Fête de la Pâque et des Pains sans Levain en enseignant que le vin ne doit jamais être consommé, et ainsi tous ceux qui suivaient le Hadith se virent coupés de l'accès au Royaume de Dieu, et rendirent impossible de garder l'Alliance.

 

Ils ont également produit un faux hadith alléguant que Qasim avait épousé Aisha bint Abu Bakr à l'âge de six ans et consommé le mariage à l'âge de neuf ans après ses menstruations. Les érudits arabes contestent depuis longtemps cette affirmation comme étant fausse, mais cela convient aux pédophiles de l'Islam qui souhaitent maintenir les coutumes invoquées sous la prostitution du temple du Culte de Hubal et de la déesse antérieure au Christianisme et à l'Islam. C'est ainsi que les serviteurs de Satan et des cultes du Soleil et des Mystères ont continuellement attaqué et miné l’Alliance sur une base continue.

 

Les adorateurs arabes de Hubal qui ont pénétré l'Islam dans les forces militaires ont effectivement détruit l’Alliance, comme nous le verrons, et ont ainsi empêché des millions de personnes d’accéder à la Première Résurrection.

 

Ils ont montré par l’adoption de la Charia issue de leur précédent culte de Hubal et de la déesse (et des dieux des 360 jours) qu’ils n’avaient aucune idée des textes de l’Écriture utilisés par le Coran (cf. Le Coran à propos de la Bible, de la Loi et de l'Alliance (No. 083)).

 

Les païens à la Mecque et en Arabie vénéraient le dieu de la Lune en tant que Sin et Qamar en Arabie. La déesse était Ishtar/Ashtoreth [Astarté] ou encore Shams en tant que déesse du Soleil en Arabie. Dans le Levant, Ashtoreth, consort de Baal, était une femme et le croissant de lune était le doigt d’Ashirat dans l’ancien système, basé sur l’Ashtoreth Cananéen. C'était aussi les cornes du dieu de la Lune Sin. Le croissant et Vénus, l'étoile du matin de la déesse sont conservés dans l'Islam jusqu'à ce jour et les Imams insistent pour déterminer le Calendrier à partir de l'observation du croissant du Dieu Lune Qamar ou Sin.

 

La Publication du Coran ou Qour’an

La production finale du Coran a eu lieu après la mort du prophète ou à la fin de sa vie. Il a été publié dans sa forme finale en tant que séquence théologique avec ses corrections finales et n'était pas dans l'ordre dans lequel il avait été publié à l'origine.

 

Le Coran reflète les doctrines de l'Église de Dieu Sabbatarienne Unitarienne et est en accord avec les doctrines utilisées au cours des siècles. La séquence est reflétée dans le texte sur la Chronologie du Qour’an ou Coran (No. Q001B). La seule différence est avec les Doctrines Dithéistes de Sardes et les Doctrines Trinitaires du système Adventiste ultérieur au moment de leur adoption du Trinitarisme à partir de 1978. Ces deux ères ont été rejetées par Dieu comme nous le voyons dans la prophétie (Apoc. Chapitre 3). Ni l’une ni l’autre, avec leurs doctrines hérétiques, ne pourraient jamais atteindre même l'Islam Hadithique déchu, et elles ont dû être rejetées.  L'église de La Mecque, cependant, correspondait à l'ère de Pergame dans laquelle elle opérait sous le prophète.

 

De nombreux érudits Trinitaires ont cherché à faire valoir que le Coran avait été écrit par diverses sectes. Certains prétendent qu'ils étaient des Ébionites, mais cela est impossible du fait de l'ampleur des Textes qui ont été utilisés de l'AT ainsi que des Écritures du NT, incluant tous les livres de la Bible, à l'exception peut-être d'un petit texte du NT. Les références croisées entre les Écritures et le Coran sont incluses dans toutes les Sourates du Commentaire. Au total, il y a plus de 9000 textes et les références sont contenues dans le Commentaire sur le Coran : Annexe 2 : Index des Saintes Écritures (No. QS2).

 

Les affirmations de nombreux pseudo-érudits Musulmans selon lesquelles les Écritures ont été perdues sont de fausses affirmations flagrantes. Habituellement, c'est parce qu'ils sont trop oisifs pour étudier les Écritures et qu'ils n'ont pas l’Esprit Saint nécessaire pour conserver la compréhension. Sans être baptisé et sans avoir l’Esprit Saint, on n'a aucune chance de comprendre ni les Écritures, ni le Coran. Le Commentaire sur le Coran a pour but d’aider dans les derniers jours à comprendre les Avertissements, à se repentir et à se faire baptiser, car ils seront appelés à la foi. Il y aura un nombre significatif d'Islam appelé au cours de la prochaine période, à la venue des Témoins et du Messie.

 

Il en va de même pour les fausses affirmations selon lesquelles le Coran aurait été publié complet et non corrigé. La plupart des chercheurs s'accordent pour dire qu'il s'agit d'une fausse déclaration. On peut évaluer l'étendue des modifications et des révisions en lisant le Commentaire sur le Coran : Annexe 1 : Les Révisions et les Ajouts/Modifications faits au Qour’an ou Coran (No. QS1).

 

Ces affirmations susmentionnées ne sont que de fausses affirmations de la part des adorateurs des Cultes du Soleil et des Mystères qui se font passer pour des Chrétiens et pour des Musulmans au service du plan de Satan qui consiste à pervertir le Christianisme et l'Islam et à enlever les gens de l'Alliance.

 

Séquence

Le Coran a été publié dans une séquence de :

Les toutes premières Sourates mecquoises

Les premières Sourates mecquoises

Les Sourates du milieu de la période mecquoise

Les Sourates mecquoises de la derniere période

Les Sourates de Médine

Elles sont expliquées dans la Chronologie ci-dessus et en détail dans le Résumé des Commentaires sur le Qour’an ou le Coran (QS).

 

Les Premières Sourates ont été publiées pour expliquer les bases de la foi aux Mecquois. Elles ont eu un effet immédiat et l'Église en est venue à être persécutée par ces serviteurs de Satan, en tant que Hubal. En raison de la nature tribale de la société de la Mecque, ceux qui, comme le prophète, appartenaient à un clan plus puissant étaient relativement à l'abri de toute attaque directe, mais les clans les plus pauvres à La Mecque étaient moins en sécurité, et les Baalistes ou les Mecquois adorateurs de Hubal les ont entrainés vers eux.

 

Au cours des trois années qui vont de 611 à 613 EC, ils furent tellement persécutés que le prophète dut envoyer son cousin Ja'far à la tête du groupe pour fuir La Mecque dans ce qui fut le Premier Hégire de 613, où l'église a fui en Abyssinie et y chercha refuge sous le Négus ainsi que l'Église Sabbatarienne Unitarienne là en Abyssinie. L’église là avait été établie par l’intendant de Candice Reine des Éthiopiens, baptisé par Philippe en 30 EC tel que décrit dans Actes 8:26-40. L'église s'était ensuite répandue de là jusqu’au Yémen et à Saba et a formé la branche de ou parmi, les Sabéens.

 

Afin de soutenir la foi, la Sourate 19 “Maryam” (No. Q019) avait été publiée avant l’Hégire en 613. Son but semble avoir été d'expliquer la foi de La Mecque au Negus ainsi qu’à l'église qui se trouve là aussi bien que celle de La Mecque.

 

Les Mecquois ont envoyé une mission pour implorer le Négus de ne pas accorder l'asile aux membres de l'église et de renvoyer les réfugiés de l'église à La Mecque. L’argument majeur qu’ils ont avancé était qu’ils n’étaient de vrais chrétiens parce qu’ils ne croyaient pas en la Trinité. Étant des adorateurs de Baal (Hubal), ils ne comprenaient pas que les doctrines des Sabbatariens d’Abyssinie étaient identiques à celles de l’église de La Mecque et qu’elles n’étaient pas Trinitaires.

 

Heureusement, le Negus a ordonné la présence de tous les évêques d'Abyssinie et Ja'far leur a adressé un discours, auquel s'étaient opposés les émissaires de la Mecque.

 

Ce discours extrêmement important est ignoré par ces érudits pseudo-Musulmans. Cependant, les scribes étaient présents et nous avons un compte rendu de la réunion rédigé par un érudit musulman très distingué et les détails figurent dans le commentaire de la Sourate 19 ci-dessus. Il est de la plus haute importance pour déterminer la nature des Doctrines Chrétiennes, y compris les lois sur l’alimentation.

 

Conjointement, à l’Hégire vers l’Abyssinie, et au Négus à Aksoum, l’Esprit Saint a fait publier la Sourate 20 Ta ha (Q020) qui a joué un rôle déterminant dans l'appel d'Omar, qui sera par la suite responsable, en tant que Calife, pour conquérir et capturer Jérusalem, ainsi que responsable de la Soumission. Il ordonna que le lieu de culte soit restauré en épargnant les habitants et en nettoyant le Mont du Temple. Le Mont du Temple était devenu une fosse à ordures et il savait que cela devait être utilisé comme lieu de culte à partir de la Sourate 17 “Les Enfants d'Israël” ou “Voyage de nuit” (No. Q017). 

 

Les détails sont expliqués dans le Commentaire sur les deux Sourates.

 

L'ordre des Sourates était :

Les Toutes Premières Sourates mecquoises

“611 EC Début de la Mission à La Mecque.

Sourate 96, Sourate 74. Et puis ;

Les Sourates 68, 73, 89, 90, 91, 92, 95, 97, 99, 100, 101, 102, 103, 105, 106.

 

Le Premier Hégire a été jugé nécessaire en 613 et les Premières Sourates de la Mecque ont commencé.

 

Tous ces textes sont des textes d'introduction de base pour le conditionnement des Mecquois pour la compréhension de la foi dans sa forme primitive. La structure de la foi a été construite à partir de ces textes et même dans leur forme simple, ils ont engendré la persécution avec le Premier Hégire en Abyssinie par l'église sous Ja'far, cousin du Prophète, en 613 EC. Notez que la section suivante contient les dernières Sourates numérotées qui ont été conçues pour compléter la première auprès des Mecquois Païens et les faire connaître à tous la foi des Écritures.

 

Les Premières Sourates mecquoises

Sourate 019 et peut-être Sourate 020

La prière Sourate 001 a été introduite quelque temps après la Première Série, mais personne n'est sûr de la date exacte. De la même manière, le Coran se termine par les Sourates 113 et 114 qui sont des Sourates de prières pour la protection.

 

Les Sourates 34, 35, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 70, 71, 75, 76, 77, 78, 79, 80, 81, 82, 83, 84, 85, 86, 87, 93, 94, 104, 107, 111, 112, 113, 114.”

 

Ces Premières Sourates de la Mecque expliquent la foi aux Mecquois, et les détails de chaque Sourate sont expliqués dans les textes du Résumé des Commentaires sur le Qour’an  ou Coran (QS) (cf. aussi QSA).

 

La prochaine phase commence aux :

 

Sourates du Milieu de la Période mecquoise

Les Sourates 30, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 50, 67, 69,

015, 017 (-vv. 81 et 76-82), 018, 021, 025 (-v. 68-70 (AH)), 026 (-224-227 (AH)), 027, 031 (milieu ou dernière période mecquoise – vv 27-28 (AH)), 032.

 

L'introduction à la Sourate 30 Romains (Q030) explique la guerre perse romaine en tant qu'arrière-plan de la Sourate et commence la séquence. L’enregistrement audio [disponible en anglais uniquement] est important pour les explications de cela et de tout le résumé (cf. Le Résumé (QS) et la bande audio à QSB).

 

Sourate 15 AL- HIJR (No. Q015) traite de l'Histoire des Arabes et des Arabes Ismaélites des tribus jusqu'à Amalek et aux temps modernes, tandis que la Sourate 18 “La Caverne” (No. Q018) traite de l'église primitive. Les deux sont importants pour comprendre la prophétie Biblique.

Voir Résumé QSB

 

Les Sourates mecquoises de la Dernière Période

Cette section suivante des dernières Sourates de la Mecque souligne la Domination de Dieu sur Sa Création et la place de l'Alliance dans cette Création.

 

Les Sourates de Médine

Les Sourates 64 (l'année dernière, 621 ou 2 ou 1 AH),

72 (concernant les djinns et ratachée à la 70 et 71, etc.).

006, 010 (+3 vv. AH), 011 (-v. 114), 012, 013, 014, 016 (-v. 110 + 2AH), 022 (plusieurs appartiennent à la Dernière Période Mecquoise mais vv. 11- 13. 25-30, 39-41 et 58-60 ont été signalés comme provenant de Médine).

023, 028 (vv. 85 et 52-55 AH), 029).

 

Voir le Résumé et l'enregistrement audio au Résumé QSC.

Les idolâtres Mecquois avaient tellement persécuté l'Église que celle-ci avait été forcée de fuir de La Mecque pour se rendre à Médine. Cette fuite a eu lieu en 622 EC et est connue sous le nom de Hijrah [Hégire en français] et devient une date commune pour les érudits Islamiques. Tout ce que ceci fait, c'est de brouiller l'histoire et la séquence de manière à ce que les deux éléments de la foi se dissocient et se différencient encore davantage l'un de l'autre.

 

La Sourate 72 les Djinns (Q072) traite de l'Armée Céleste et est importante, tant par son contenu que par sa numérotation, comme cela est expliqué dans le Résumé. La Sourate 6 “Bétail” (Q006)) est expliquée dans le Résumé traitant des pratiques à La Mecque.

 

Les Sourates écrites au cours de cette dernière phase à la Mecque dénoncent fondamentalement les pratiques en vigueur dans la région et ont contribué à provoquer la persécution de Satan par le biais des idolâtres qui s’y trouvaient.

 

Les listes récapitulatives sont importantes pour la compréhension de la Foi là comme ailleurs (Voir Le Résumé QSC).

 

Le Résumé traite du développement théologique à Médine et de la corruption qui a suivi.

 

622 L'Hégire

Le message adressé aux Mecquois est tombé dans les oreilles sourdes, et les convertis de l'église ont été persécutés et cette persécution a empiré jusqu'à ce qu'ils aient dû fuir à Médine en 622 de notre ère. De Médine, l'église a été forcée de recourir aux armes et leur succès dans la bataille a forcé la reddition des Mecquois et des groupes tribaux environnants et l'Islam a commencé à consolider sa théologie et ses explications sur la foi. Cependant, cela a également rempli l'église de faux convertis des systèmes idolâtres païens pour des raisons de conquête.

 

La structure biblique du traitement des femmes a commencé à se développer sur le modèle de la Loi Biblique. Après être allée à Médine, l'Église s'est également occupée des Juifs et de leurs traditions et lois de la Kashrut et du Calendrier Hillel, car l'Église sous le Prophète ne suivait pas Hillel, et lui et l'Église célébraient le Jour des Expiations un autre jour que celui des Juifs et Hillel. Ces questions sont également traitées dans les documents sur le Coran et le Le Sabbat dans le Qour’an (No. 274) et le document Les Calendriers Hébreu et Islamique Réconciliés (No. 053).

 

La Sourate 003 traite des Lois de l'Alimentation et précise que tant les Juifs, les Chrétiens que l'Islam doivent observer les lois de l’alimentation correctes établies dans les Écritures (Sourate 3:93, cf. Lévitique 11 et Deutéronome 14). L'église a également lié le Sabbat à l'Alliance de Dieu à la Sourate 4:154, et il n'y a jamais eu aucune suggestion que la charia ait été envisagée ; elle n'a pas existé dans sa version actuelle à l'époque ; elle a été développée après le mort du Prophète, en se nourrissant des traditions païennes existantes bien avant le Prophète. Seules les Lois de Dieu telles qu'elles furent délivrées au Sinaï (Sourate 95) devraient être observées. Leur compréhension de l'Alliance de Dieu a été telle qu'expliquée dans les documents Le Coran à propos de la Bible, de la Loi et de l'Alliance (No. 083) ; L'Alliance de Dieu (No. 152).

 

Révélées à Al-Médine

Sourates 47 (1-2 AH), 98 (1 AH?), 002 (1-2 AH),

008 (2AH), 003 (3-4 AH), 62 (2-4 AH),

004 (4AH), 59 (4AH), 63 (4 AH), 58 (4-5 AH), 65 (5-6 AH),

024 (5-6 AH),

33 (5-7 AH),

005 (5-10 AH), 48 (6 AH), 61 (6AH),   

60 (8 AH)

57 (8-9 AH)

009 (9 AH)

49 (9 AH)

110 (10 AH)

Il n'est pas connu avec certitude le moment où les Sourates 007 et 66 ont été données AH.

 

Les révélations après l’Hégire à Al-Médine sont souvent des traités théologiques complets, et la plus longue et la plus impliquée est la Sourate 2 qui est précédée de la Sourate 1, La prière d'ouverture, dont la date est inconnue. 

 

La Sourate 3 concerne la Famille d’Imram (No. Q003) ou Amran père de Mariam, Aaron et Moïse, puis les prophètes jusqu'au Messie à travers le corps d'Israël et de l'Église de Dieu. La Sourate 4 “Les Femmes” (No. Q004) concerne le Cinquième Commandement ainsi que la fidélité de l'église à Christ et au Septième Commandement. Cela lie également les Sabbats du Quatrième Commandement à l'Alliance de Dieu (Sourate 4:154). Il a été publié après la bataille d'Uhud et concerne le bien-être des femmes. La Sourate 5 “Le Festin” ou “La Table Servie” (No. Q005) relie le Dîner du Seigneur, la Pâque et la Fête des Pains Sans Levain à la Foi et à l'Église.     

 

Toute la structure développée du Coran lie la Foi au Calendrier de Dieu et ne peut être divorcée de l'Écriture, de la Loi et de l'Alliance.

 

La Sourate 47 (1-2 AH)  Mouhammad Commentaire sur le Coran : Sourate 47 (No.  Q047).

La Sourate tirerait son nom de l'utilisation du terme Mouhammad au verset 2, qui est alors affirmé comme étant le nom du prophète Qasim. Il s'agit en fait d'une référence à l'autorité du Concile de l'Église dans l'Apocalypse de Dieu, et au nom et au sceau des 144000 membres de l'Église en tant que les prophètes de Dieu (voir Introduction au Commentaire sur le Coran (Q001)).

 

La Sourate est considérée comme ayant été révélée dans la période qui a suivi l’Hégire, et le verset 18 se réfère à la période pendant laquelle le Prophète a regardé en arrière vers La Mecque dans sa fuite. Cependant, “l’Heure” à laquelle il se réfère, est l'Heure de la destruction des Derniers Jours sous le Messie. Les traditions Hadithiques cherchent à faire la distinction entre le Coran et les Écritures dans les références prophétiques. 

 

 Sourate 98 (1 AH?) La Preuve Commentaire sur le Coran : Sourate 98 (No. Q098)

Al-Beyyinah tire son nom d'un mot du premier verset. Il n'y a aucune certitude quant à la date de la révélation. Plusieurs la considèrent comme une Sourate de la Dernière période Mecquoise. Le Mushaf l'attribue à 1 AH comme date probable de la révélation, et Pickthall est du même avis, comme il l’a fait tout au long de sa traduction.

 

Le texte se réfère à ceux qui sont égarés et incrédules parmi les gens des Écritures et aussi les idolâtres. Ils n'auraient pu faire autrement qu'errer jusqu'à ce qu'on leur donne des preuves claires.

 

La période de rééducation déterminera les fidèles à partir des erreurs au cours du Jugement.

 

Sourate 002 (1-2 AH)  Commentaire sur le Coran : Sourate 1  et Sourate 2 (No. Q002).

C'est la plus longue et la plus étendue des Sourates, et est basée sur la place du Messie et le commencement de la purification de l'église en tant que la génisse rousse selon les lois données par Christ en tant que l'Ange de la Présence à Moïse.

 

Rappelez-vous, la génisse rousse a été utilisée pour commencer le processus de sanctification du Temple de Dieu.

 

Nous avons examiné la Sourate section par section, puis nous avons dégagé les significations de chaque section.

 

Le Qour’an est un condensé des enseignements de l'église arabe et des rappels de l'identité spirituelle de ceux qui suivent ce livre. Nous avons comparé Paul et ses lettres et épîtres au Coran et à ses Sourates, et nous avons fait de même pour l’église CCG et ses documents d'étude. Toutes ces œuvres ont été et sont encore enseignées à l'église après la mort et la résurrection du Christ ; toutes se conforment à la loi et au témoignage. Pris comme un livre isolé ne dépendant d'aucune parole de Dieu antérieure, il est comparable aux œuvres de Paul et il peut être et a été déformé en significations qu'il n'était pas destiné à transmettre. La Bible doit être comprise afin de comprendre le Qour’an correctement.

 

Le nom de cette Sourate, la Vache, se rapporte à la génisse rousse physique et à sa fonction dans le processus de sanctification. Cette Sourate explique aux élus ce qu'ils doivent faire pour être saints et être présentables à Dieu. La génisse rousse est en fait la génisse rougeâtre d'après le mot dérivé d’adam qui signifie le rougeâtre. La Sourate fait ici référence à la “génisse d'or” provenant du visage rayonnant du Christ, qui se reflétait dans le visage de Moïse qui brillait quand il fut vu par Israël au Sinaï. Elle reflète la glorification spirituelle des élus.

 

La Sourate 2 pose les fondements des croyances de l'église arabe, et donne la compréhension de base de l'identité d'un Chrétien. Ce chapitre parle des exigences de la vie éternelle, du baptême et de l'observance des commandements et rappelle aux gens de bien observer les lois de l'alimentation. Il parle à ceux de l'alliance qui sont tombés dans l'erreur et leur dit ce qu'ils doivent faire pour corriger leurs péchés. Il parle des péchés de l'Israël physique et spirituel comme un avertissement à ceux qui sont enseignés dans la Sourate 2. Il est intéressant de noter qu'aux ayats 189 à 190 il nous est parlé de la Nouvelle Lune et que nous devons entrer dans les maisons (d’adoration) en toute franchise et sans avoir honte de ce Sabbat.

 

C'est la Loi de Dieu que les Sabbats, les Nouvelles Lunes et les Fêtes doivent être observés continuellement (cf. aussi 1Cor. 3:16).

 

La Sourate 2 renforce également que les Lois de Dieu délivrées par Moïse et le témoignage du Christ, qui révèle ce que nous devons faire pour recevoir la vie éternelle, doivent être suivis, selon l'ayat 87.

 

Sans aucun doute, l'église arabe a eu des difficultés avec le concept de Dieu ayant des fils. Il semble que ceux à qui l'on enseignait aient été charnels, et ne comprenaient pas qu'un fils pouvait venir à l’existence autrement que par des rapports sexuels. L'explication dans les ayats 105 à 117 contre la Trinité explique que Jésus n'était pas le produit d'un rapport sexuel mais que Dieu l'a créé par Sa seule puissance, par décret divin.

 

Le prologue de cette Sourate s'adresse au peuple prédestiné (al muttaqeen, voir verset 2) de Dieu, les élus, qui suivent “La Voie” (hudan voir verset 2 cf. Jean 14:5 ; Actes 9:2) ou la “Foi Livrée aux Saints Une Fois Pour Toutes”.

  

Première Section : versets 2 à 27.

Il est important de comprendre et de toujours garder à l'esprit qu'à la Pentecôte de l'an 30 de notre ère, il y a eu des Juifs, ou ceux d'Israël de la diaspora, ou des fidèles de Dieu venus à Jérusalem, pour célébrer cette fête (voir Actes chapitre 2, surtout verset 14), et ayant été convaincus par l’exposé de la Voie, l’Évangile du Royaume de Dieu, par les apôtres, il est écrit que 3000 furent baptisés (cf. Actes 2:37-41). Alors ces Arabes (voir Actes 2:11) sont retournés chez eux. Par conséquent, le fait historique est que l'Église de Dieu était déjà dans les secteurs de l'Arabie bien avant la destruction du Temple en l'an 70 de notre ère et plusieurs siècles avant la naissance du Prophète Qasim. Nous devons le comprendre très clairement en tant que règle primaire dans le traitement des textes. Les érudits arabes malhonnêtes ont inventé le mensonge selon lequel les Écritures ont été perdues pour arrêter cette référence aux Écritures et détacher le Hadith et les enseignements ultérieurs des Écritures et ensuite de s'en inspirer pour inventer de faux enseignements.

 

C'est un fait que les textes enseignent que les Écritures sont inspirées de Dieu et sont infaillibles et que les Écritures ne peuvent être anéanties comme Christ lui-même l'a dit en citant la loi de Dieu (Jean 10:34-36). 

 

Le concept de l'universalité de Dieu en tant que partie intégrante de l'Écriture est expliqué dans le texte suivant Le Cantique de Moïse dans Exode 15 (No. 179), en ce qu'il peut être dérivé du Cantique de Moïse dans la Torah à l'Exode, et ne peut être perdu ou annulé car agir ainsi est un blasphème et met en cause la Nature et l'Omnipotence de Dieu. Cette hérésie est répandue dans l'Islam Hadithique et ses défenseurs sont des apostats et mourront s'ils ne se repentent pas. 

 

Comme nous l'avons expliqué, l'Écriture est le seul vrai texte sacerdotal à part la prière spontanée, le témoignage et l'exhortation. Non seulement les Psaumes, mais aussi d'autres parties de l'Écriture, comme le livre de l'Apocalypse, sont clairement écrits avec l'intention d'être récités et entendus sous forme d’adoration.

 

Si l'Écriture est la Révélation de Dieu, on peut alors soutenir que remplacer le livre des Psaumes par un livre de cantiques revient à remplacer le Dieu des Écritures par une idole. Cependant, la transcription est destinée à être chantée (voir Recueil de Cantiques de CCG).

 

Dieu devient [le] salut. Il s'agit d'un processus en quatre étapes. Il commence par la reconnaissance de Dieu en tant que force dont l'homme est totalement dépendant et dans laquelle il entretient la relation la plus étroite possible avec Dieu. La deuxième étape est la réalisation que l'Écriture est Dieu dans la mesure où les humains peuvent expérimenter Dieu tel que révélé par l'Esprit Saint. La troisième étape est le salut par l'habitation de l'Esprit Saint, comme Dieu avec nous. La quatrième étape définit le salut : Il est mon Dieu.” (Résumé ibid  QSD)).

 

La dernière phase a vu l’Église de Medine contrainte de prendre les armes pour survivre. Avec la victoire sont arrivés les adorateurs apostats de Baal, des Cultes du Soleil et de la Lune et des Mystères. Après les Quatre Califes correctement Guidés ainsi que le meurtre d'Ali et de Hussein, l'église a été forcée de se cacher, d’entrer en clandestinité, et le hadith a été écrit pour détruire la foi, ce qu'il a fait dans l'Islam, et a séparé les deux éléments de la foi. Les extensions militaires, en particulier de la part des Maures, ont en réalité renforcé le culte de Baal des Trinitaires en tant que pseudo-Christianisme, et elles ont accru la persécution. À chaque victoire militaire, la foi était de plus en plus réprimée et les Trinitaires ripostèrent et persécutèrent la foi, ce qui était le but et le plan de Satan.

 

Le monde est maintenant prêt pour les dernières guerres de la fin.

 

La dernière section du Résumé des Commentaires sur le Qour’an ou Coran (No. QS) qui est (QSE) traite des problèmes de compréhension du Coran et de l'échec à le relier aux Écritures, et alors de comprendre le plan du Salut et la place du Messie dans ce Plan du Seul Vrai Dieu. Les activités finales de Satan dans le cadre de sa stratégie et de ses activités sont également expliquées ainsi que les derniers déplacements de la foi. Le temps de Satan est très court et il sera bientôt remplacé par le Messie et l'Armée loyale et les élus ressuscités. Les élus ressuscités incluront également l'ensemble de l’Armée des élus du Moyen-Orient et ceux de l'Islam seront confrontés et placés sous les apôtres et les anciens des Églises de Dieu, ce qui inclut les élus des églises du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, à la Mecque et en Abyssinie, en Perse, en Inde et en Chine. Il semble y avoir peu de doute que le prophète sera l’un des anciens qui traitera avec ceux qui revendiquent la foi, aussi bien qu’avec ceux qui restent vivants venant des autres nations et groupes. Si ces erreurs et hérésies ne sont pas corrigées, il y a peu de chances qu'ils soient laissés en vie pour entrer dans le Millénaire à moins qu'ils ne se repentent, et il en va de même pour chaque personne de chaque nation et chaque religion sur cette terre.

 

Les Attaques Finales contre l’Alliance

Dans l'église primitive jusqu'en Arabie sous le prophète, on pouvait toujours distinguer les faux Chrétiens, par ce qu'ils disaient et faisaient. Si l’on rencontrait un individu qui disait être Chrétien et continuait son propos en disant que quand il sera mort, il ira au ciel, nous savions qu'il mentait et qu'il n'était pas Chrétien (cf. Justin Martyr, Dial. LXXX) (cf. Le Ciel, l’Enfer ou la Première Résurrection des Morts (No. 143A)). De la même manière, s'ils adoraient le dimanche et célébraient Noël et Easter/Pâques, nous savions qu'ils étaient des imposteurs et des adorateurs de Baal provenant des Cultes du Mystère et du Soleil (Jér. 10:1-9 ; cf. Le Calendrier de Dieu (No. 156) et Les Origines de Noël et Easter/Pâques (No. 235)).

 

Aussi, s'ils disaient qu'ils avaient une Âme Immortelle, nous savions qu'ils étaient des faux gnostiques et que leurs prêtres sont des gens provenant des Cultes du Mystère et du Soleil. (cf. L'Âme (No. 092) et La Doctrine Socratique de l'Âme (No. B6)).

 

De la même manière, s'ils disaient que les Lois de Dieu avaient été abolies, nous savions qu'il s'agissait de fraudes gnostiques qui attaquaient les Lois de Dieu et qui faisaient valoir une base antinomienne pour saper la foi et les doctrines de la véritable Église. De même, s’ils ont avancé l’idée que les enfants pouvaient être baptisés, ils étaient des adorateurs de Baal (Hubal) issus de la pratique du sacrifice d’enfants ou des gnostiques qui cherchaient à nier le baptême dans l’Alliance. (cf. La Destruction Antinomienne du Christianisme par une Mauvaise Utilisation de l'Écriture (No. 164C); Les Attaques Antinomiennes sur la Loi de Dieu (No. 164D) et aussi Le Déni Antinomien du Baptême (No. 164E)).

 

Ils ont également cherché et cherchent à nier le baptême par de nombreux autres moyens étrangers à la foi, y compris par des personnes non autorisées. Le but de Satan était de détruire le baptême en tant qu'adultes repentants sous l'Appel de Dieu et de corrompre la doctrine de l'Appel de Dieu sous La Prédestination (No. 296), comme nous le voyons dans Romains 8:28-30.

 

En perturbant le baptême, ils ont également introduit la fausse doctrine de l'abstention du Vin afin de corrompre Le Dîner du Seigneur (No. 103) et  Le Vin dans la Bible (No. 188).

 

Ils n'ont pas non plus compris les concepts de La Vérité (No. 168) ni de la Conversion et Vérité (No. 072) ; ni la place dans la foi du Repentir et Baptême (No. 052).

 

Taqiyya et le Neuvième Commandement

Le système Trinitaire opérant sous les ordres des CR a utilisé le concept de la désinformation par le mensonge et également par le meurtre. Ils l'ont fait par l'intermédiaire des Jésuites dans la mesure où, au XIXe siècle, ils ont été expulsés des pays d'Amérique du Sud par les structures gouvernementales. De même, les imams et les cheiks hadithiques encouragent les mensonges afin de garder l'individu ou plus particulièrement à promouvoir la cause et donc, à l’expansion de la foi par tromperie. Ces mensonges délibérés en violation des Lois de Dieu (L1) ne sont pas considérés comme un péché, car ils sont nécessaires à la promotion de la foi et que les fins justifient les moyens. C'est une pratique philosophique et théologique odieuse qui rend le participant coupable de péché et le place dans la Deuxième Résurrection ou Deuxième Jardin du Paradis sous le Jugement. Le péché est la transgression de la loi (1Jean 3:4).

 

Pas plus que lorsqu'on prétend être Musulman (ou Chrétien) et que l’on declare que les Écritures ont été perdues (ou ne sont pas inspirées) et que lorsqu'ils meurent, ils vont au ciel, avec ou sans soixante-dix vierges, vous savez qu'ils ne sont pas membres de l'Alliance et qu'ils sont de faux Musulmans.

 

Quand ils disent qu'ils n’observent pas le Sabbat, mais récitent des prières le vendredi comme jour d'adoration, vous savez qu'ils sont des faux et nient l'Alliance établie dans le Coran et liée au Sabbat (Sourate 4:154) et quand ils nient les lois sur l'alimentation et mangent de la nourriture impure définie dans les Écritures (Sourate 3:93), vous savez que ce sont des faux. Aussi, quand ils enseignent le ciel et l'enfer au lieu des Premier et Deuxième Jardins du Paradis et du règne du Millénaire du Messie, vous savez qu'ils sont des faux.

 

Lorsqu'ils avancent la loi de la Charia, vous savez qu'ils sont des faux Musulmans baalistes. Les femmes sont aussi des femmes maltraitées et ce sont aussi celles qui portent la burqah et préconisent la charia dans un état d'esprit persécuté.

 

Ils ont montré par l’adoption de la charia qu’ils n’ont aucune idée des textes de l’Écriture tels qu’appliqués dans le Coran (cf. Commentaire sur Ruth (No. 083)).

 

Lorsqu'ils mutilent les organes génitaux féminins dont les fondements ne se trouvent ni dans l'Écriture ni dans le Coran, ils sont également des faux et sont généralement accompagnés des mêmes doctrines sataniques ci-dessus.

 

Lorsque vous parlez aux gens et qu'ils font ces déclarations, vous savez qu'ils ne sont ni Chrétiens ni Musulmans et vous savez que vous ne pouvez pas faire confiance à ce qu'ils disent. De la même manière que s’ils frappent à votre porte, prétendant prosélytiser la foi et commencer avec leur baratin, vous allez enfin les épingler et constater qu’ils ne respectent pas le Sabbat et qu’ils vous avouent que la loi de Dieu est abolie. Ces hypocrites sournois ne sont pas Chrétiens. Leurs prédécesseurs sont entrés dans l'Église de Dieu et ont appris ce qu'ils pouvaient et l'ont déformé afin qu'ils puissent détruire la Foi de la même manière qu'ils l'ont fait dans ce qu'on appelle maintenant l'Islam. Ils ne sont ni Chrétiens ni ceux de la Soumission [Reddition] et n'entreront pas dans la Première Résurrection (No. 143A) ci-dessus) ni n’entreront dans les systèmes millénaires sans se repentir.

 

La façon de diriger dans le monde moderne est maintenant corrompue à un point invraisemblable, et le système Baal, tel qu'il s'est développé dans le pseudo-Islam et le pseudo-Christianisme Trinitaire, a pénétré les gouvernements du monde, et ils sacrifient des enfants et souvent des femmes enceintes, et sont tellement corrompus qu'ils sont sur le point de nous plonger dans une guerre mondiale et de détruire nos sociétés partout. Les guerres vont bientôt commencer et alors Dieu interviendra et enverra les Témoins et le Messie à la tête de l’Armée Loyale.

 

Satan sera lié au Tartaros avec l'Armée Déchue. Les élus de la Première Résurrection remplaceront les Jinns ou démons pour régner et éduquer la Terre et les systèmes humains pendant le Millénaire ou le Règne Messianique de 1000 ans (Apoc. 20:1-3).

 

Ceux qui ne se repentiront pas et n'obéissent pas au retour du Messie seront tués.

 

Ils seront consignés à La Deuxième Résurrection et le Jugement du Grand Trône Blanc (No. 143B) avec tous ceux non convertis du monde entier pour se recycler, à moins qu'ils se repentent à temps.

 

 

q